Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 11:29

Bonjour mes amis,

Je reviens vers mon blog vous donner quelques nouvelles en passant après une période de silence.

Il s' appelait Vito et c' était mon cousin.J' ai grandi avec lui et c' était un frère, ou plus exactement un grand frère de six ans de plus que moi.

Fils d' immigré italien venu travailler dans les mines du Nord il avait choisi l' enseignement, était devenu prof, puis chef des travaux de l' éducation nationale.

Quand il m' avait dit un jour qu' il allait postuler pour une place de chef de travaux, je lui avais répondu:

" T' es fou ! ...Tous les problèmes vont être pour toi..."

En effet, ceux qui connaissent un peu les lycées techniques savent bien que le chef des travaux concentre sur lui toute la frustration des profs qui travaillent sous sa responsabilité.Il faut avoir un caractère bien trempé pour se faire respecter à ce poste.Il faut être compétent, très bosseur, sans cesse disponible mais, en plus, il faut savoir prendre sur soi. Mon cousin était tout cela à la fois mais avait aussi un fort charisme personnel,une bienveillance à toute épreuve,une attitude modeste et un humour pince-sans.rire en toutes circonstances...Il commençait par rire d' un problème avant de s' y attaquer sérieux ( de ce point de vue-là c' était mon parfait contraire...moi je peste...je rumine...et j' en ris 3 ans plus tard ).

Il s' en est bien tiré à ce poste.Il y a gagné le respect...Certains le surnommaient parfois affectueusement " Don VIto".

Les honneurs le faisaient bien rigoler...il a refusé les palmes académiques ( encore un bon point pour lui)...Les vrais honneurs sont venus de la part des collègues des plusieurs lycées où il est passé et des professeurs qu' il a formé avec l' amour du métier et qui sont venus le pleurer avec des mots si justes et parfois drôles dans lesquels que je reconnaissais bien mon Vito à moi.

Voici sa chanson favorite...celle qui a été choisie pour débuter la cérémonie d' Adieu.Une chanson qui lui va si bien...qui parle du Sud, de l' Italie, et puis aussi du bonheur qui peut pas durer tout le temps.Dès les premières notes de la chanson toute la nombreuse assistance a vibré et notre esprit était avec lui.Un moment magique de grande communion qu' il nous a fait partager.

C' est lui qui m' avait fait connaître les Creedence dont il était un grand fan.Impossible à partir d' aujourd' hui d' entendre une de leurs chansons sans avoir un terrible pincement au coeur.Vito me manque déjà terriblement....la vie va être longue sans lui...probablement plus d' un million d' années, comme dit la chanson.

Le hasard a fait que le dernier cadeau que je lui ai offert ait été le livre de Carl Aderhold "MORT AUX CONS"...Je ne sais pas si il a eu le temps de le lire à l' hosto mais je suis content de lui avoir offert ce bouquin,lui qui aimait fustiger la connerie et se moquer des trous du cul, mais qui savait bien qu' au fond, on risque toujours d' être soi-même le con de quelqu' un...que personne n' est à l' abri.

Ma famille est durement frappée cette fois-ci: c' est un grand chêne vigoureux, protecteur et rassembleur qui vient d' être abattu.

Normalement ses chances de guérison complète étaient très bonnes .Il avait subi une transplantation de moelle osseuse prélevée sur son fils cadet et la greffe avait bien pris au début.On a été à deux doigts de vivre une histoire extraordinaire et magnifique: une personne qui a donné la vie à un fils qui lui-même la lui rend plus tard.Oui, ça aurait pu devenir un merveilleux conte de Noël mais le destin en a voulu autrement .

Notre désarroi et notre stupéfaction en sont d' autant plus grands.

Je n' ai même pas la consolation de me dire que je vais le retrouver un de ces jours là-haut car lui, comme moi, on n' a jamais trop crû aux gentilles salades de Monsieur le Curé.

Non, ce lundi 11 Mai la terre s' est dérobéee sous nos pieds et une terrible blessure s' est ouverte qui ne refermera plus jamais.Comme dit Renaud, la vie continuera certes, mais tellement moins bien.

Pour tous les siens,ce maudit 11 Mai,Vito est parti et il nous a tous tué.

Pour sa femme, sa mère, ses enfants, sa famille, et tous ses proches, c' est un prince qui est parti, un seigneur...

But heart ! heart ! heart !

O the bleeding drops of red

Where on the deck my captain lies

Fallen cold and dead

Extrait du poème "O captain, my Captain" de Walt Whitman

Partager cet article

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article

commentaires

Rosie 26/05/2015 05:51

Magnifique ton post, j'ai voulu le partager un maximum, fatalement, un tel individu, n'a laissé personne insensible, et j'ai reçu des mails et des textos .... très touchants .... un petit coucou en passant à Fatizo Rosemar qui deviennent pour des membres de notre famille des personnes que j'ai du "présenter" ! Rosie

alea-jacta-est 26/05/2015 07:47

Merci Rosie
J' essaie de ne pas convertir mon blog en facebook mais, en ce qui concerne Vito, c' était tellement évident qu' il portait en lui des valeurs humaines universelles que je pouvais faire partager à des personnes qui ne le connaissaient pas...L' humanité aura toujours besoin de personnes comme lui qui " arrangent" tout, qui décoincent tout,qui mettent de l' huile là où il faut, et qui restent discrètes et pudiques et pas en attente de reconnaissance publique.Il fait définitivement partie des personnes qui auront rendu ma vie plus belle et plus riche...merci d' avoir fait suivre ce billet, et de l' avoir partagé avec les proches.
Bonne fin de journée

Claudio 23/05/2015 19:55

Salut AJE,

Je cautionne. Reconnaitre la Valeur n’attend pas le nombre des années. J’ai savouré ces 5 courtes , trop courtes années, coincé entre la découverte d’un cousin et celle d’un ami., nos échanges étaient courts mais intenses ponctués de mots tendres et affectueux : disgraziato, dilinquente, mascalzone, (je te laisse le soin de traduire), à qui mieux mieux, j’en passe , et des meilleurs. A l’image du personnage. Lors du dernier banquet d’anniversaire devant un public de cousins, cousines et tantes, hilare voire médusé, nous avons entonné « A capella », et plus précisément Alla Cappella !!!, la Chitarra Romana. Après m’avoir vertement envoyé promener lorsque je lui proposais d’envisager d’autres perspectives de ce genre, il me dit à l’oreille « faudra qu’on y pense »….
Il est vrai que : « Nous ne sommes pas égaux devant la mort des autres ».Et que « Les athées en souffrent bien plus que les croyants. Être athée demande bien plus de courage ...y' a pas photo... » . Cependant, entre la naïveté béate et infantile et l’athéisme le plus pur, il y a une palette de nuances qui vont du Noir au Blanc, la vérité est sans doute entre les deux. Pour les croyants la souffrance s’accompagne souvent de l’incompréhension et du doute. Dans tous les cas, cet « enfoiré » me laisse sans voix.
Je ne peux me débarrasser de ce dernier couplet de « L’Epave » de Brassens qui tourne en boucle dans ma tête, qui reste bloqué au fond de ma gorge. Sa dernière performance à mon égard aura été cette prouesse : me faire répondre sur un blog. Certes pas n’importe lequel.
……………………………
Et depuis ce jour-là, moi le fier le bravache,
Moi, dont le cri de guerr’ fut toujours « Mort aux vaches ! »
Plus une seule fois je n’ai pu le brailler.
J’essaye bien encor, mais ma langue honteuse
Retombe lourdement dans ma bouche pâteuse.
Ça ne fait rien, nous vivons un temps bien singulier.
…………………………………………
Pourquoi celle là, je ne sais pas.
Bonsoir AJE
Claudio, allias Peppino.

alea-jacta-est 23/05/2015 22:24

Salut Claudio,
5 ans que tu le connaissais c' est pas mal quand même...ça t' a laissé le temps de passer des vrais bons moments.Je traduis juste pour mes lecteurs les gentils qualificatifs que vous vous envoyiez à la figure: Mascalzone = " canaille" et dizgraziato = " vaurien ou pauvre type".
Je profite aussi pour mettre en lien pour mon public francophone qui ne connaitrait pas le " Chitarra Romana" que vous avez chanté la version originale interprétée par Claudio Villa le ténor à la voix de velours ( c' est à dire pas tout à fait ta voix ni celle de Vito...ceci dit, je me dis que j' ai vraiment raté quelque chose en ne pouvant pas assister à votre interprétation en duo et que, si j' avais été là ça aurait vite tourné en trio)

https://www.youtube.com/watch?v=_rkuz6BK-3M

D' accord avec toi pour dire que j' ai simplifié un peu en comparant la douleur des athées et des croyants face à la mort des autres,c' est plus nuancé... mais franchement, plus d' une fois je me suis dit que si j' avais un quelconque espoir en un ailleurs ça m' aurait aidé quand même.
Bonne fin de soirée l' ami et merci de m' avoir fait partager certains instantanés que t' as vécu avec lui...

rosemar 22/05/2015 20:50

Bel hommage à ton cousin, un homme de coeur et de courage : les êtres qu'on a perdus sont en nous et nous accompagnent sur le chemin, ils font partie de nous.

Bonne soirée, AJE

alea-jacta-est 23/05/2015 07:57

Merci Rosemar,
Oui ils font partie de nous.J' ai failli intitulé ce petit billet: " Enterre mon coeur" puisque c' est bien une partie de moi qui vient de m' être arrachée...amputé d' une partie de mon coeur comme aurait dit Brel.
J' ai écrit le petit passage sur le chef des travaux car tu ne connais peut-être pas très bien leur rôle dans les lycées techniques.Ils sont un peu comme les premiers ministres d' un gouvernement, et j' ai pu constater par moi-même et dans plusieurs établissements qu' ils concentraient sur eux parfois toute la hargne et les frustrations des travailleurs de l' enseignement...J' ai même connu un bahut où il y a eu une grève contre le chef des travaux !!!! C' est te dire s' ils occupent un poste-clé.Je suis très fier que mon cousin s' en soit tiré avec les honneurs et la reconnaissance de toute la profession...Moi je savais qu' il était exceptionnel.
Je résumerai sa vie en 5 mots: force-amour-humour-générosité-pudeur...pas mal quand même.
J' ai fait un voyage en France en Janvier pour le voir avant sa greffe ( lui ne connaissait pas le vrai motif de ma visite mais il s' en est bien douté...il n' a pas dit un mot là-dessus...toujours sa pudeur)
Il m' a dit avant d' aller à l'hosto et d' un air rigolard:" J' espère que ça va bien marcher et sinon , et bien je vous tirerai ma révérence"
Aujourd' hui je contemple son regard rieur sur une photo-portrait où il semble nous dire:
" Alors, bande de crétins...je vous avais bien dit qu' on pouvait en mourir"

Je me répète Rosemar:Je suis arrivé à un âge où j' ai déjà perdu beaucoup d' ètres chers et très chers...ça fait partie de la vie .Là c' est un prince qui est parti ( et j' ai pas 50 princes dans ma vie)

Un dernier détail aussi abordé dans ce billet.Nous ne sommes pas égaux devant la mort des autres.Les athées en souffrent bien plus que les croyants.Être athée demande bien plus de courage ...y' a pas photo...
Bon WE l' amie

fatizo 22/05/2015 19:51

Bonsoir AJE,
Je ne sais pas si Dieu existe, j'avoue que j'ai beaucoup de doutes.
Mais je suis sur d'une chose. Les belles âmes, comme celle de ton ami, ne peuvent disparaître.
Bonne soirée l'ami.

alea-jacta-est 23/05/2015 07:22

Bonjour Fatizo,
La disparition de mon cousin me replonge sur la nature de toutes les religions.Toutes les religions qui sont censées nous parler de ce qui est transcendental sont finalement terriblement humaines puisqu' elles nous apportent exactement ce que nous désirons, à savoir de ne pas disparaitre complètement...les croyances se calquent sur un désir universel terriblement humain, ce qui fait que je les trouve toutes très suspectes...Vito n' y croyait pas du tout non plus.Il a bien profité de la vie et n' a pas attendu sa retraite en Juilllet dernier pour en profiter.Il a fait par exemple tous les voyages dont il avait envie.Sa trajectoire est pour moi une leçon de vie.
Bon WE l' ami

L. Hatem 22/05/2015 19:08

Terrible pour une mère de voir son fils partir avant elle... Je viens de vivre ça avec une tante de 90 ans... son fils avait 65 et il est parti soudain de la plus belle des morts, l'infarctus foudroyant.
Toutes mes pensées pour la maman de Don Vito !
Quant à Dieu, s'il n'existait pas, qui jugera Hitler, Daesh et les autres ? Le ciel donc existe... pour ceux qui ont vecu comme Vito...

alea-jacta-est 22/05/2015 19:30

Bonjour L' Hatem
Pour ma tante c' est le 2 ème fils qu' elle perd.C' est tout simplement inhumain et au-delà des mots...J' aimerais partager tes convictions sur un éventuel au-delà car ça me permettrait au bout d' un certain temps de trouver un apaisement en sachant qu' on va tous se retrouver un jour( et que ce soit le plus tard possible) mais malheureusement tout se termine au fond du trou, ou plus exactement, en ce qui concerne Vito, au fond d' une urne.
Tous les deuils sont difficiles mais pour les athées ils sont particulièrement insupportables.
Merci l' ami pour tes pensées chaleureuses et bonne fin de soirée