Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2015 5 23 /10 /octobre /2015 12:37

Bonjour les amis,

Le trentième anniversaire de la trilogie RETOUR VERS LE FUTUR me donne l' occasion de vous parler du roman de Stephen King intitulé 22-11-63.Le titre original américain est 11-22-63 car, comme vous le savez depuis les attentats du nine-eleven, aux Etats-Unis on met le mois avant le jour.

Stephen King fait le pari ( réussi) de reprendre le thème du voyage dans le temps alors que celui-ci a déjà été abondamment traité au cinéma et dans la littérature fantastique, notamment par H G Wells ( la machine à explorer le temps), René Barjavel ( le voyageur imprudent), Philip K Dick ( En attendant l' année dernière) et un très long etcétéra...Ce thème a été abordé tant de fois qu' on pourrait presque le considérer comme un sous-genre de la littérature fantastique.

Bien évidemment, vous pouvez imaginer que si notre ami Stephen King a voulu revisiter ce sujet hyper-rebattu, c' est pour y ajouter son petit grain de sel personnel et quelques idées originales.

Son héros,un professeur de lettres nommé Jake Epping, découvre une faille spatio-temporelle et peut voyager dans le temps mais il n' a qu' une seule porte d' entrée dans le passé, très exactement en 1958.Il peut revenir dans le présent mais s' il repart dans le passé il retournera systématiquement à la case "1958" et annulera les changements qu' il a provoqués lors des précédents voyages.A chaque voyage on efface tout et on recommence !

Imaginez, cher lecteur, qu' on vous donne la possibilité de vous transporter en 1933 et que vous vouliez éviter la 2 ème guerre mondiale.Que pourriez vous faire malgré toutes vos connaissances actuelles pour éviter la déflagration de ce conflit majeur ? Probablement rien !

Vous auriez beau prévenir tous vos contemporains, personne ne vous écouterait ni ne vous croirait.La seule vraie solution serait d' essayer d' éliminer physiquement Hitler...

Et bien Jake, lui, a la possibilité d' entrer dans l' année 1958.Que peut-il faire ?

Il pense qu' en évitant la mort de Kennedy il pourra mettre un terme plus rapide à la guerre du Vietnam et que, par ailleurs, l' Amérique ne souffrira pas la profonde crise morale qui a suivi le conflit armé.

22-11-63

Jake va d' abord faire quelques petits voyages-tests et utiliser ses connaissances actuelles de l' année 2011 pour éviter une agression dont a été victime 50 ans plus tôt une personne qui lui est proche.Le test semble fonctionner mais en revenant en 2011 Jake se rend compte que si son intervention a bien réussi à éviter le drame, elle en a créé un autre qui aura lieu plus tard et qui sera encore plus terrible.Il prend conscience que les altérations du temps ne sont pas innocentes, et qu' il y a des effets papillons ( une cause insignifiante qui finit pas causer de gros changements).

Finalement Jake prend la décision de tenter la grande aventure quand même et s' embarque donc en 58 pour éviter un attentat contre JFK qui aura lieu en 63....Il a 5 ans devant lui pour le déjouer.Pendant ce temps il tombera amoureux et l' un de ses problèmes sera de maintenir sa mission sans perdre son amour...Comme toujours Stephen King sait créer des personnages très humains et attachants qui nous accrochent et dont les problèmes nous touchent.Même si le point de départ de l' action est complètement fantastique la psychologie de ses personnages est toujours aussi juste et finement observée.

L' intérêt du livre réside aussi dans la plongée dans les années 60.King s' est abondamment documenté sur cette époque pour écrire ce bouquin.Il nous rappelle la façon de parler des gens.Les jeunes de l' époque qui sont assez respectueux...qui finissent leurs phrases par "M' sieur" ou "M' dame".

Jake redécouvre la vraie saveur qu' il avait oublié de certains aliments.King nous replonge aussi dans l' atmosphère d' innocence et de naïveté du peuple américain alors que leur société est déjà profondément cynique et corrompue.Les mafias de toutes sortes étaient déjà bien présentes et très actives...Cette partie du livre n' est pas sans rappeller l' excellente trilogie noire de James Ellroy UNDERWORLD composée de american tabloïd, american death trip et underworld USA.

22-11-63 ce sont plus milles pages bien denses...Il y a plein de personnages, certains historiques, et d' autres pas...des histoires en parallèle.King maitrise l' art du récit..et puis la fin est tout simplement magistrale.

Le livre aborde plusieurs genres: le fantastique, le roman noir,le roman historique, le roman d' amour...et il propose aussi une réflexion philosophique sur notre perception du temps et sur le désir que nous avons tous de rectifier les erreurs du passé.

Enfin, et ce n' est guère étonnant, le roman est en cours d'adaptation sous la forme d'une mini-série de neuf épisodes qui sera diffusée en 2016. James Franco a été choisi pour interpréter le rôle de Jake Epping.

Voici ci-dessous la couverture du livre où apparaît la Une du journal annonçant l' attentat, tandis que sur le verso on voit l' alternative " happy end" avec JFK ayant échappé de justesse à une tentative d' assassinat.

22-11-63

La même couverture en français cette fois-ci

22-11-63

Un dernier détail assez marrant.Je vous mets en lien les opinions de plusieurs lecteurs sur un site dédié aux critiques de livres.Impressionnant de voir des perceptions aussi différenciées du même bouquin.Il y a ceux qui se sont plongés dedans avec délectation jusqu' à la dernière page ( comme moi) et d' autres qui ont été déçus dès le départ.Même si les critiques sont très majoritairement élogieuses, voire très élogieuses, je ne peux donc vous conseiller l' achat de ce roman mais je peux vous assurer que les fans de Stephen King s' y retrouveront et apprécieront...C' est l' un de ses meilleurs romans et j' étais triste d' en arriver au bout.

Par ailleurs je suis en train d' en relire des passages en version originale, histoire d' améliorer un peu mon niveau d' anglais....

PS: j' ai lu aussi Mr MERCEDES le dernier Stephen KING qui est un polar non fantastique, et il est très bien aussi...C' est le premier tome d' une trilogie et j' attends la suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans science-fiction roman
commenter cet article

commentaires

L. Hatem 25/10/2015 09:01

Et s'il est tombé amoureux dans le passé... je suppose que tu n'a pas le droit de nous dire s'il a pu emmener sa belle dans le présent...
Très bon WE l'ami.

alea-jacta-est 25/10/2015 09:11

L' histoire est très dense et je peux t' en dire un peu plus .La belle ne peut pas voyager dans le temps donc Jake doit calculer son coup pour accomplir sa mission et rester ensuite avec elle dans son " temps"...mais ce n' est malheureusement pas simple...
Bon dimanche l' ami
PS: si tu ne lis pas le bouquin souviens-toi qu' il y aura la série bientòt...en 2016

fatizo 23/10/2015 19:03

Je n'ai jamais été très amateur de l'oeuvre de Stephen King mais j'avoue que le sujet est très original, et cette époque de notre histoire récente est si passionnante.
Et puis ne pas oublier que le 22-11-1963 se situe environ 2 semaines avant ma naissance ;-)
Quant à ta remarque sur le fait que grâce à un voyage dans le temps on aurait pu éliminer Hitler, elle est pratiquement d'actualité puisque sort sur nos écrans cette semaine un excellent film que j'ai vu hier soir sur une histoire qui m'était totalement inconnue.
https://www.youtube.com/watch?v=ahs4M7epa34

https://www.youtube.com/watch?v=VefLZngOaC0

En voici une critique qui correspond bien à ce que j'ai ressenti en voyant ce film
http://www.avoir-alire.com/elser-un-heros-ordinaire-la-critique-du-film
Bonne soirée l'ami.

alea-jacta-est 23/10/2015 19:49

Merci pour les liens.Le film a l' air très bien et le personnage très attachant.C' est un sujet forcément passionnant.Imaginons deux secondes que ce jeune ouvrier ait réussi son attentat et l' histoire du monde s' en serait trouvée complètement bouleversée.

J' aime bien cette situation que je décris.Imaginons que nous puissions retourner en 1933.Toute notre intelligence actuelle, et tout ce qu' on sait ne pourraient rien éviter ...seul un attentat pourrait partiellement stopper le désastre sans même être sûr qu' un autre illuminé ne reprenne le flambeau d' Adolph...

Finalement dans l' histoire qu' est ce qui est accidentel et qu' est qui est écrit ?

La bombe atomique c' est écrit: tôt ou tard un savant l' aurait mise au point.Pareil pour le moteur à explosion.

Peut-on penser la même chose du capitalisme ? Etait-ce un point de passage obligé de l' humanité ? pas sûr pas sûr...si on pouvait retourner à l' àge de pierre pour rejouer le film de notre histoire peut-être que l' humanité se donnerait d' autres modèles...pires ou meilleurs ! Qu' est-ce qui fait partie du hasard et qu' est-ce qui tient de la nécessité ?

Bonne fin de soirée l' ami

rosemar 23/10/2015 18:40

Je n'ai pas lu ce roman, les romans de science fiction sont des oeuvres qui nous font réfléchir sur notre monde, son devenir : j'avoue que je n'aimerais pas faire de voyage dans les temps, ni vers le passé, ni vers le futur... Mais de toute façon, je pense que c'est une pure utopie....Et toi, tu aimerais ?

J'avais beaucoup apprécié le roman de Barjavel Le voyageur imprudent, il faudrait que je le relise.

Belle soirée, AJE

alea-jacta-est 23/10/2015 19:25

Non, je ne crois pas que j' aimerais faire un retour dans le passé, et encore moins vers le futur...Par contre, je sais AUJOURD' HUI qu' à 18 ans j' ai pris une décision erronnée que j' ai mis plus de 15 ans à rectifier....S' il fallait rejouer la partie je le ferais d' une manière complètement différente, mais je n' ai aucun regret.
Dans le film UN JOUR SANS FIN le héros revit sans cesse la même journée ce qui lui permet d' avoir à chaque fois une approche plus intelligente de sa situation...ça c' est un rêve.Retourner en arrière à la lumière de tout ce que nous savons aujourd' hui et pouvoir agir de la meilleure manière.Mais en fait il est probable que nous nous trompons sur nous-mêmes et que nous recommettrions les mêmes erreurs.Dans le roman: " les carottes sont cuites" le personnage tue sa femme et, pris de remord demande au seigneur de la ressusciter.Le Bon Dieu accède à sa demande mais finalement à la fin du roman il la retue...une fable qui explique bien qu' il est difficile de changer sa nature.Les mêmes causes reproduisent tôt ou tard les mêmes effets.A la fin il faut croire comme les grecs au destin et considérer que nous sommes responsables d' une grande part de ce que nous vivons...
Bonne fin de soirée l' amie

Présentation

  • : Le blog de alea-jacta-est
  • Le blog de alea-jacta-est
  • : Adepte du vieux dicton qui dit que c' est au pied du mur qu' on voit mieux le mur....
  • Contact

Recherche