Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 11:56

Bonjour les amis,

ce billet est la suite de celui consacré aux récents propos tenus par le Pape lors d' un retour d' un voyage de Pologne.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2016/08/terrorisme-islamiste-les-propos-consternants-du-pape-francois.html

Je ne reviendrai pas sur les comparaisons choquantes et consternantes du Pape.Ses propos lui appartiennent.Seul lui a eu l' idée saugrenue de comparer des attentats islamistes avec des crimes de droit commun commis par des personnes qui tuent leur fiancée ou leur belle-mère.

Je voudrais rappeler une simple évidence.Les crimes qu' ils citent sont de droit commun et ne sont liés à aucune religion, ni même idéologie.

Point final.

J' aimerais revenir sur la deuxième partie du discours papal qui concerne la condamnation du DIEU-ARGENT pour reprendre l' expression qu' il a utilisée.

Le Pape parle cette fois-ci, à juste titre, du terrorisme économique imposé par les puissances occidentales et asiatiques au reste du Monde.Le Pape indique clairement que cet impérialisme économique qui maintient certains peuples dans la misère est de nature à générer des réponses et des contre-réactions violentes.

Jusque là, il n' y a rien à redire.La condamnation de l' injustice sociale fait partie intégrante du message du Christ qui fustigeait les riches de son époque.

« Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu » (Marc 10:25)

Quand le Pape pointe du doigt l' énorme injustice et les souffrances infligées aux peuples par notre monde marchand, on ne peut que se réjouir, applaudir des deux mains, et s' exclamer , comme dans la fameuse chanson dont j' ai détourné un peu les paroles:

" IL EST DES NÔ-OOOTRES....IL FUSTIGE LA FINANCE COMME LES AU-AUTRES ! "

Mais le problème réside dans le fait qu' on est et qu' on reste dans le domaine du discours, un discours dont on sait qu' il ne sera malheureusement pas suivi de vrais effets capables d' infléchir le cours des problèmes dont souffre l' humanité.

Le Pape désigne à la vindicte populaire un ennemi diffus,des groupements d' intérêts financiers importants, des pouvoirs, des puissances étrangères contre lesquelles il ne peut rien ( ou très peu).

Vous vous souvenez de la phrase de Staline:

" Le pape ? Combien de divisions ? "

On peut même imaginer que ceux qui détiennent des parcelles de ce pouvoir écouteront le discours du Pape de manière émue et attendrie,un peu hypocrite, puis reprendront leurs activités habituelles.

Par exemple, on peut facilement penser qu' il y a parmi les fabricants et trafiquants d' armes, de nombreux pèlerins qui vont le dimanche à l' église, à la synagogue ou à la Mosquée .

Bien évidemment, certains d' entre vous me diront, à juste titre, que le rôle du souverain pontife n' est pas de mener une révolution prolétarienne mais d' être un guide spirituel et de montrer le droit chemin qui mène vers un monde meilleur et plus solidaire.

Le problème c' est que ça fait plus de 100 ans au moins qu' on écoute ce type de discours, et que celui-ci fait partie d' une petite musique qu' on entend tous les jours et qui n' a plus le moindre effet ( ou plus beaucoup d' effets).

Comme si le fait de désigner le coupable, ce grand Satan libéral, était de nature à en limiter la nocivité ( sachant par ailleurs que ce Satan donne aussi du travail et alimente des centaines de millions de famillles...et sachant que les autres systèmes économiques notamment communistes ont lamentablement échoué)...

Ou alors, comme si notre confession et notre grand mea culpa collectif étaient à même d' inverser les rapports que nous avons aux autres.

Je crois que , malheureusemenmt, ces grandes démonstrations ostentatoires de nos pêchés, sont bien souvent le meilleur moyen de ne rien faire, d' accepter un état de fait qui dure depuis que le monde est monde.

Alors certains me diront: " Et bien toi ALEA JACTA EST, toi qui es si malin, que ferais-tu si tu étais à la place du Pape ? hein ?..."

Bon, c' est pas facile de répondre vu que je ne suis plus chrétien, mais comme j' accepte les principes fondamentaux de la morale chrétienne, je vais essayer de ne pas me défiler à cette question...

Si j' étais Pape, j' essaierais de mettre la vérité au coeur du discours.Ce n' est pas simple, mais j'essaierais d' appliquer la maxime de Lénine qui disait que seule la vérité est révolutionnaire.

Alors dire la vérité c' est très compliqué quand vous êtes Pape car vous risquez de créer des incidents diplomatiques toutes les 30 secondes.

Alors je pousserais mes fidèles à ce que eux fassent cet effort de vérité, et qu' ils regardent au fond de leur coeur. Je leur dirais qu' ils ne seront jamais de vrais chrétiens s' ils ne s' interrogent pas sur eux-mêmes, sur leur façon de choisir, de voter,de consommer,de travailler, d' aimer leur prochain.

J' en appellerais à leur responsabilité individuelle et collective.

Alors vous me répondrez que le Pape fait déjà tout ça.Bin oui...

Finalement, si j' étais à la place du Pape François je ne pourrais pas faire beaucoup plus que lui, si ce n' est de ne pas commettre de grosses bourdes de communication comme il l' a fait par 2 fois, suite aux attentats contre Charlie, et suite aux récentes agressions islamistes.

Je pourrais essayer d' être plus habile, plus stratège et plus intelligent mais finalement ça ne changerait pas les choses de manière significative et fondamentale.

Alors, il faut être juste avec le Pape.Il n' est pas le seul à s' en tenir à des discours suivis de peu d' effets.

Hollande, qui lui est un responsable politique, avait dit:, lui aussi " Mon ennemi c' est la finance..." mais ses électeurs ont du mal à trouver dans son action politique une preuve de la véracité de son affirmation.

Soyons juste encore une fois. Hollande est peut-être sincère et a juste manqué de modestie car, finalement, il ne peut pas faire grand-chose contre son ennemi.Une fois encore, nous sommes dans le discours ...

Alors on pense à la chanson de Dalida.

Paroles, paroles, paroles...

Alors dans la liste des mecs biens qui sont des nôtres, il n' y a pas que le Pape ou Hollande , il y a de nombreux journalistes,artistes, chanteurs,sportifs ...rien que des mecs biens...des mecs dont on pourrait dire:

" Bravo ! ...Il est des nôtres !..."

Paroles, paroles, paroles...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ALEA JACTA EST 13/08/2016 20:09

Voici un com de Fatizo que j' ai effacé par erreur
Contrairement à ce que dit notre amie Rosemar, je ne dirais pas que le pouvoir du Pape est limité, mais que c'est le Pape en personne qui est limité (elle est facile celle-là).

C'est vrai, on se moque des Miss France lorsqu'elles disent qu'elles sont pour la paix dans le monde et pour le bien être des enfants, mais quand le Pape dit la même chose tout le monde est en extase.

Finalement les Miss disent moins de conneries que lui, surtout sur l'Islamisme, et en plus elles sont plus agréable à regarder.

Voici le prochain casting.On va surement changer les cardinaux aussi.

https://www.youtube.com/watch?v=AV9-lDDqK8U

Bonne soirée l'ami.

alea-jacta-est 13/08/2016 22:43

Ce billet est né aussi de mon exaspération de voir et d' entendre des personnes sur agora louer les propos du Pape comme si ceux-ci étaient de nature à changer quoique ce soit au destin de l' humanité.Comme si le fait de fustiger la finance internationale allait en limiter la toxicité.
Beaucoup de personnes croient au pouvoir des mots...Or les mots c' est du vent s' ils ne sont pas accompagnés d' actes courageux.
Gandhi, le non-violent a quand même fait une grève de la faim courageuse pour tenter de stopper une guerre civile.
Mandela s' est opposé au pouvoir blanc et est allé en taule pour vaincre l' apartheid.Ces personnes ont accompagné leurs discours d' actions courageuses.
Merci pour le défilé sympa des miss...au moins elles, elles n' ont pas la prétention de changer la face du monde
Bon we l' ami

Nos Pistes Cyclables 12/08/2016 21:11

Oui mais... Hollande, lui, a agi et libéré le Mali... Et ça c'est pas rien, malgré ses discours sur la finance ! Le papa, lui, il restera dans les discours !
Bon WE l'ami.

alea-jacta-est 13/08/2016 10:07

Complètement d' accord.Je n' ai jamais dit qu' Hollande n' a rien fait.J' ajoute même qu' il était peut-être sincère quand il a dit que la finance était son ennemi.Simplement je note que son pouvoir était peut-être plus limité que ce qu' il croyait au moment de sa déclaration durant la campagne électorale...Sur ce thème-clé de sa campagne il en est malheureusement resté aux mots...paroles, paroles...

Bon we l' ami

rosemar 12/08/2016 14:32

C'est sûr : le pouvoir du pape est limité, comme le pouvoir des hommes politiques soumis à un système financier qui leur échappe. Beaucoup de paroles non suivies d'effet.... L'occasion d'écouter encore une chanson de Dalida ! C'est sympa.

Belle journée, AJE

alea-jacta-est 12/08/2016 14:49

Je pense que c' est toi qui a inspiré ce billet, et ce, pour 2 raisons:
1. ça complète une des réponses que je t' avais faites au sujet de l' influence réelle du Pape suite à ses déclarations qui fustigeaient l' influence néfaste du dieu argent..
Pour une fois je suis plutôt sympa avec le souverain pontife, car sa tâche est extrêmement difficile.J' ai évité de taper en dessous de la ceinture en criticant, par exemple, toutes les richesses dont dispose l' Eglise catholique, et aussi ses privilèges...
2: Tu m' as remis Dalida en tête...et là, sa chanson venait à point nommé...
Bonne fin de journée l' amie...et merci pour l' inspiration...