Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 09:36

Bonjour les amis,

Pour bien commencer 2017, je vous propose une petite leçon de philosophie de la vie.

Pardonnez-moi de céder à un vilain défaut de professeur qui ne peut s' empêcher de proposer des leçons même quand il s' adresse à ses amis.

Mais rassurez-vous , Je ne vais pas vous prendre la tête avec une longue dissertation philosophique, et en plus, cette petite leçon n' est pas de moi.

Le document vidéo plein de fraîcheur que je vous propose ne dure que 2 minutes 51 secondes mais il faut le regarder jusqu' au bout, jusqu' à la dernière seconde.

Voilà une petite métaphore réjouissante, et sans prétentions, qui nous rappelle de manière ludique l' importance de savoir établir des priorités dans la vie, de ne pas se perdre sur le chemin...

Alors, les amis, vous avez tous votre petite idée sur ce que sont pour vous les balles de golf.Moi aussi...

Je pense par exemple que dans mon cas personnel ma profession en fait partie, et qu' il faudra un jour songer à remplacer cette balle par une autre ou alors, bien m' occuper des autres balles de golfs qui restent !!!

Alors, je vais juste ajouter à ce petit film qui m' a enchanté deux observations complètement personnelles.

Mes meilleurs amis, ceux qu' on compte sur les doigts d' une seule main, sont malheureusement un peu éloignés, et je regrette parfois de ne pas prendre plus fréquemment  simplement une bonne bière avec eux au petit troc du coin...alors, parfois le net et les réseaux sociaux compensent un peu ce manque et permettent de trinquer ensemble de manière virtuelle, de partager des moments.Voila qui donne aussi un peu de sens à ce blog.

Par ailleurs, la métaphore du bocal vaut aussi pour notre activité professionnelle.Là aussi il faut savoir ne pas perdre de vue l' essentiel.Je me souviens d' une conversation sincère et intime avec un ami ex-proviseur de Lycée qui m' avait dit que l' administration l' avait fait tellement suer avec beaucoup d' obligations mineures et  sans réelle importance qu' il n' avait plus vraiment le temps de s' occuper des " balles de golf".Il m' avait dit qu' un certain matin, enfermé dans son bureau, il s' était simplement dit:

" Mais qu' est-ce que je fous ? Mais qu' est-ce qu' ils me font faire ?"

Un an, plus tard, il renonçait sans aucun regret à son poste et réorientait sa vie professionnelle.

Le 1 er Janvier est aussi l' occasion parfois de remettre en perspective notre action, de lui redonner un sens, des priorités...et aussi de prendre de nouvelles déterminations.

Pour illustrer mon propos, je vous propose un extrait d' AMERICAN BEAUTY, un film que j' adore.

Kevin Spacey y joue le rôle d' un père de famille, récemment licencié, souffrant de problèmes de communication au sein de sa propre famille qui décide de reprendre son destin et sa vie en mains...

Voici la scène où il négocie les conditions de son licenciement....magistral !

Quelle sensation euphorique, que celle d' un homme libre qui reprend en mains sa propre vie !

Et pour terminer en musique et de bonne humeur, voici  IT' S MY LIFE de Bon Jovi...

Et oui ! C' est ma vie et je n' en ai qu' une !!!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rosemar 01/01/2017 18:12

Est-ce que tu envisagerais une reconversion ? Ce n'est pas simple... une belle leçon de philosophie, mais souvent dans la vie réelle, on se laisse emporter par les soucis, le travail, sans vraiment le contrôler...
Belle soirée, AJE

alea-jacta-est 01/01/2017 18:53

Je vais préciser un peu mon intention.Mon billet est un clin d' oeil adressé à différentes personnes que je connais et qui vont me lire:
1: Les petits jeunes pour qui le monde est bien plus ouvert que pour moi et qui se demandent, parfois avec angoisse, comment ils vont orienter leur vie ( c' est à eux qu' est vraiment destinée la petite leçon du prof de philo)
2. Des amis récemment partis en retraite dont certains se demandent avec angoisse avec quoi ils vont remplir leur bocal
3. Un autre ami très proche qui va prendre un nouveau tournant professionnel et qui n' a pas besoin de la petite leçon mais qui sera sensible à son message
Enfin le message sur les balles de golf me renvoit à moi-même aussi.Quelles sont vraiment les miennes ? Reste t' il un peu de place pour d' autres qui seraient les bienvenues? la philosophie justement pourrait devenir une belle balle de golf.Je m' interesse à l' éthique et à l' utilisation que nous faisons de notre liberté.Peut-être vais-je me plonger dans les grands auteurs...en commençant par ceux de la Grèce antique pour remonter vers les modernes.J' ai tout à apprendre.
Sur la question du choix, la réponse que je fais à Fatizo explicite parfaitement mon point de vue.Nous sommes très conditionnés par des obligations auxquelles on ne peut échapper, mais , de temps en temps, s' ouvre une fenêtre de possible liberté...et les frileux de la vie ne la saisissent jamais.
AS-tu vu le film AMERICAN BEAUTY ? Pour moi ce film a été comme un choc !...m' a aidé à me secouer les puces à un moment de ma vie ! Il m' a aidé à prendre un tournant nécessaire.
Bonne fin de journée l' amie

drouchon 01/01/2017 17:58

Alors je trinque une bonne bière avec toi et Bonne année a toi et ta famille .....Phil .Drouchon

alea-jacta-est 01/01/2017 18:15

Merci Phil ..et à la tienne aussi ! Tous mes voeux de rétablissement t' accompagnent pour cette année 2017

L. Hatem 01/01/2017 13:37

Bon, je sais maintenant comment faire pour démissionner en obtenantbune année de salaire... MDR !

alea-jacta-est 01/01/2017 14:10

N' oublie pas de rester sexuellement désirable...pour moi ce serait plus difficile ce genre de blulff...lol !

L. Hatem 01/01/2017 13:36

Belle métaphore, celle du bocal...

alea-jacta-est 01/01/2017 14:19

Certains trouveraient que cette scène c' est de la philosophie bon marché, bonne pour les magazines de grande consommation.Mais la pedagogie c' est aussi l' art de représenter de manière parlante pour l' esprit.Là c' est un bel exemple...

L. Hatem 01/01/2017 13:35

Nous aimons autant la culture américaine malgré ses mille et un défauts.Il y a toujours chez eux un esprit positif et humaniste d' une société qui croit en l' homme, dans sa liberté, dans la réalisation de SOI et dans son potentiel...
Je suis entièrement d'accord... J'ai toujours été pro-américain...

alea-jacta-est 01/01/2017 14:09

J' aime aussi certains défauts des américains moyens.Je préfère leur naïveté à notre cynisme...

fatizo 01/01/2017 11:56

J'ai oublié de te dire que je suis allé voir "Captain Fantastic".
Si j'en crois ton article,j'ai moins aimé que toi.
Vu les risques qu'il fait courir à ses enfants on comprend très vite qu'à un moment donné il va avoir des problèmes.
On ne peut vouloir que ses enfants soient en avance dans tous les domaines, y compris physique, sans leur faire prendre de tels risques .
On voit très bien lors de son passage chez son beau-frère que ses neveux sont totalement intoxiqués aux jeux vidéos, mais à contrario on voit aussi que son fils aîné est incapable d'approcher une jeune fille.
On constate lors de ce passage que les 2 modes de vie sont inadaptés pour l'épanouissement d'un ado.
Je pense bien sur que c'est ce que veut nous démontrer le film, mais je trouve que c'est un peu caricatural. Et puis on nous donne pas de vrais solutions.
Bon jour de l'an l'ami.

alea-jacta-est 01/01/2017 12:18

Tu as complètement raison mais, moi-aussi je parle dans mon billet des côtés agaçants et jusque-boutistes du personnage de Ben.Simplement il y a quand même une originalité dans le film que j' ai passé sous silence et qui amène une vraie surprise pour ceux qui ne savent rien du film avant d' aller le voir.
En effet, les personnages qui pensent comme Ben sont dans la vraie vie des babas cools, un peu bobos,écolos qui ont des idées très laxistes sur l' éducation.On laisse faire aux gamins ce qu' ils veulent.On ne veut surtout pas les frustrer.Le genre de trucs que je ne supporte pas( ou plus)...Mais avec Ben, ce n' est pas le cas.Il est très rigoureux et exigeant avec ses enfants.Du coup, il redevient sacrément interessant ( si on laisse de côté ses outrances...)
On peut regretter que son côté caricatural diminue la portée du film de Matt Ross qui amène une vraie reflexion intéressante.
Par ailleurs, la fin pour moi apporte une vraie solution.Ben ne renonce pas à l' enseignement mais n' a plus la prétention d' en avoir l'exclusivité.Il réintègre ses enfants dans la société et leur fait mener une vie familiale en accord avec ses idées sur l' écologie.
Pas mal...c' est pas une fausse sortie...plutôt un compromis intelligent.
Bonne journée l' ami
PS: nous dans la vraie vie, on fait des expériences pédagogiques à la Ben.Par exemple il y a dans mon bahut un jardin expérimental géré par les profs de biologie...

fatizo 01/01/2017 10:46

J'adore cet extrait. Il démontre à quel point nous manquons de courage dans la vie de tous les jours .
Le type dit ce qu'il a sur le cœur dès qu'il se sait virré.
Combien de fois il m'est arrivé de me freiner pour ne pas dire à mon supérieur ce que je pensais de lui (je l'ai quand même fait en partie;-)) .
Afin de pouvoir bouffer nous sommes obliger d'être lâche dans une certaine mesure. On s'arrange avec sa conscience.
Et puis lorsque je vois quelques (rares) collègues se montrer serviles avec ces gens , je me dis que je ne suis pas si moche.
"Quand je me regarde, je me désole,quand je me compare, je me console" disait Talleyrand.
Quant à la 1ère vidéo, elle est formidable. Je pense que si tous les enseignants du monde, mais aussi les politiques, possédaient cette vision de la vie,notre monde serait un peu meilleur.
Bonne année à toi et à tous ceux qui passeront ici.

alea-jacta-est 01/01/2017 11:33

Merci pour cette superbe citation de Talleyrand que je ne connaissais pas.
L' extrait avec Kevin Spacey est là pour nous rappeler qu' on ne peut passer sa vie en pleurnichant et en se plaignant de la société.
Ce qui fait que notre existence est passionnante, c' est que nous sommes libres parfois face à certains choix.Et souvent, avant de rebondir dans la vie, et la réorienter il faut commencer par savoir dire NON.
Nous subissons beaucoup de choses sans réel libre choix, mais par moments, la vie nous donne l' opportunité de reprendre la main.La différence entre un bon joueur et un mauvais joueur de cartes, c' est que le 2 ème subit tout le temps les évènements, alors que le premier sent le moment -clé où il va devoir prendre une initiative.
La petite leçon de philo à la Keating est merveilleuse et elle explique aussi pourquoi nous aimons autant la culture américaine malgré ses mille et un défauts.Il y a toujours chez eux un esprit positif et humaniste d' une société qui croit en l' homme, dans sa liberté, dans la réalisation de SOI et dans son potentiel...
Bonne journée l' ami et Bonne Année 2017