Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 21:49

Bonjour les amis,

Vous avez tous vu la première conférence de presse surréaliste du nouveau président des Etats-Unis Donald Trump.

 

Alors là, on peut se dire que ça commence très fort, avec un président qui continue de se comporter comme s' il était toujours en campagne, et qui n' a pas encore endossé son rôle de premier représentant de TOUS les américains.

Trump continue de faire du Trump.

Il disqualifie certains journalistes, les insulte, les menace...au lieu de répondre à leurs questions et de dissiper les doutes.

Certains médias sont qualifiés de " tas d' ordures sur le déclin

qui vont payer les conséquences de leurs affirmations "

Et oui, vous ne rêvez pas, c' est l' actuel président de la plus grande puissance mondiale qui parle de cette manière.On a eu droit à un DONALD TRUMP ON FIRE !

Ensuite, il s' est livré à un petit exercice de mégalomanie auquel il nous a déjà habitué mais qui devient inquiétant maintenant qu' il est au pouvoir,...

Il a affirmé:

Je serai le plus grand créateur d' emplois que Dieu ait jamais créé...

Rien que ça !

Il a confirmé la mise en route du chantier du Mur avec le Mexique, et réinsisté sur le fait que ce sont les mexicains qui devront payer...Je n' ose imaginer à quel point de tels propos vont être ressentis de manière humiliante par les mexicains.Leur ex-président Vicente Fox a encore répété la semaine dernière sur tweet que ce mur était un "monument raciste" et que son pays ne paierait jamais pour ce " p..... de mur", selon ses propres termes inhabituellement fort peu diplomatiques.Notez au passage que lorsqu' un président se livre à des propos vulgaires et outranciers, il y a comme un effet de contagion y compris chez ses adversaires !

Ça y' est ! Là on peut dire qu' on est au coeur du nouveau gros problème posé par l' élection de Trump.

Certains croyaient qu' il adoucirait son discours et ses rapports avec ses adversaires une fois qu' il serait au pouvoir mais il n' en est rien.

Trump entend mener son mandat de Président non pas comme un représentant élu d' abord soucieux de faire participer l' ensemble de tous ses concitoyens à son projet économique mais comme un chef d' entreprise mégalomane qui part à l' abordage de la société toute entière en comptant sur les énormes  pouvoirs qui sont maintenant les siens.

Ce mec fait vraiment peur...très peur...Là, on rigole plus.

Et vous savez ce que je me suis dit, les amis ?

 Quelque chose me dit, alors que Trump doit seulement prendre son investiture le 20 Janvier prochain, qu' il ne terminera pas son mandat.

Je ne connais pas bien les lois américaines, et les conditions qu' il faut réunir pour qu' il y ait impeachment, mais une petite voix  me dit, après avoir entendu une partie de cette conférence de presse, que Trump va y avoir droit...pas tout de suite bien sûr...mais tenir 4 ans de cette manière, en alimentant tant de tensions dans tous les sens,ça paraît assez irréaliste !

En attendant la farce tragi-comique ne fait que commencer.

The Trump's show is going on....!!!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Etats-Unis Trump politique
commenter cet article

commentaires

rosemar 12/01/2017 18:08

Un personnage inquiétant : comment a-t-il pu devenir président ? C'est inquiétant pour la démocratie, et cela prouve que les gens ne savent plus pour qui voter : en France, aussi, les élections se profilent et je t'avoue que je n'ai aucune conviction.

Belle soirée, AJE

alea-jacta-est 12/01/2017 22:41

Comment a-t-il pu devenir président ?
Le vrai mystère n' est pas de savoir comment il a pu vaincre Hillary Clinton étant donné que la vie politique américaine a toujours été une suite d' alternances républicains-démocrates et qu' on sortait de 2 mandats consécutifs démocrates.Non, le mystère est de comprendre pourquoi il a éliminé les autres candidats de son propre camp.Et là, il faut revenir au fait que les autres candidats républicains n' ont pas été capables de convaincre sur le thème de l' emploi. Trump va engranger des premiers succès, c' est certain...et les effets néfastes de ses propositions se feront sentir à plus long terme...Quand j' émets des doutes sur sa capacité à finir son mandat je me situe au moins à deux ans d' exercice du pouvoir.Par ailleurs, il suffit qu je prédise quelque chose pour que ça ne se produise pas...Une chose est sûre.L' avenir est plus que jamais imprévisible avec Trump.
Pour revenir au sujet de ce billet qui est l' impression lamentable que laisse cette conférence de presse ATYPIQUE transformée en foire d' empoigne, celle-ci laisse augurer que cette ambiance tendue et survoltée ne se transmette à l' ensemble des relations internationales.
Bonne fin de soirée l' amie

fatizo 12/01/2017 09:35

Le peuple peut être très con.
Après les propos de fou furieux qu'il a tenu lors de la campagne comment un être doté d'un minimum de lucidité pouvait voter pour lui.
Et quand je pense que chez nous beaucoup de gens étaient ravis de son élection le voyant comme le ccandidat anti-système.
Un candidat anti-systeme qui représente toutes les élites à lui seul (politique,médiatique,grand patronat et financiere).
Oui décidément le peuple peut être très con lorsqu'il s' y met.
Bonne journée l'ami

alea-jacta-est 12/01/2017 13:43

L' américain moyen a en général un niveau culturel assez rase-mottes qui explique en partie le succès de Trump...mais il y a plus.Comme tu le soulignes , il y a certains "anti-systèmes" qui pensent qu' avec Clinton, aucune révolution n' est possible tandis qu' avec Trump il pourrait se produire un réveil.
Parmi eux le philosephe marxiste slovène Zizek, chouchou d' une certaine intelligentsia....
https://www.wsws.org/fr/articles/2016/nov2016/zize-n10.shtml
Moi, ça me révulse, toutes ces personnes qui croient que le chaos est le point de passage obligé à toute révolution...
Je m' en méfie comme de la peste et, même si je ne suis pas disposé à reprendre une activité militante( merci j' ai déjà donné...) je suis prêt à lutter pour que leurs idées ne prospèrent pas
Pour revenir à Trump, et sans entrer dans le détail de sa conf', il y a des points qui ne sont pas négatifs( un mec n' est jamais 100% con ou 100% salaud).Par exemple, je ne vois pas d' un mauvais oeil le rapprochement avec les russes pour erradiquer daesh.Les russes ne sont pas toujours très démocrates mais ils sont intelligents, rationnels et raisonnables, et avec eux on peut discuter ...alors qu' avec les autres tarés il n' y a rien de négociable...
Bonne journée l' ami.

L. Hatem 12/01/2017 00:00

Je l'ai vue, la conférence de presse mais à un moment donné me suis assoupi... donc je n'ai pas tout entendu !
Donc tu dis qu'il ne finira pas son mandat... humm, je l'espère !

alea-jacta-est 12/01/2017 07:27

Evidemment, je ne suis pas prophète et il y a des grandes chances que je me trompe.Néanmoins, l' histoire nous démontre que ce genre de personnage finit vite par devenir un problème pour tout le monde ( y compris pour ses partisans).Prenons l' exemple de l' emploi avec les mesures annoncées par Trump pour éviter les futures constructions d' usines de fabrication de voitures au Mexique.A court terme cela aura un effet bénéfique pour les américains, sans aucun doute...Plus tard, les mexicains sauront rendre la monnaie de leur pièce.Dès que les réactions et les mesures de rétorsion des pays lésés par la politique de Trump se feront sentir, les américains déchanteront.Au début de son mandat Trump aura ses premières médailles, puis viendront les revers qui risquent d' être bien pires...Tu connais ces histoires de médicaments dont les effets secondaires sont bien pires que ceux de la maladie qu' ils sont censés guérir...
Bonne journée l' ami
PS: En France, il y a une expression pour qualifier un responsable politique, un parlementaire par exemple, qui ne tient pas des propos dignes de sa fonction...des propos qui déraillent un peu, ou peu académiques...Les autres responsables politiques disent de lui dans leur argot qu' il " zozote"...