Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 11:22

Bonjour les amis,

Je viens de voir American Sniper de Clint Eastwood sorti en 2015.Comme d' habitude je ne suis pas pressé et j' aime me prendre le temps de voir certains films.

Pour être tout à fait sincère, c' est après avoir vu le récent  UNE JOURNÉE DANS LA VIE DE BILLY LYNN que j' ai beaucoup aimé que je me suis laissé tenter par cet opus du vieux Clint.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2017/02/quand-les-critiques-de-cinema-poussent-le-bouchon-un-peu-loin.html

Alors pour traiter d' un thème aussi grave que celui de la guerre d' Irak, on peut s' y prendre de mille manières et de mille points de vue.

Clint Eastwood a choisi de nous raconter l' histoire vraie de Chris Kyle, le meilleur sniper américain de tous les temps, surnommé LA LÉGENDE.

Tireur d'élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d'innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de "La Légende". Cependant, sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu'il devient une cible privilégiée des insurgés. Malgré le danger, et l'angoisse dans laquelle vit sa famille, Chris participe à quatre batailles décisives parmi les plus terribles de la guerre en Irak, s'imposant ainsi comme l'incarnation vivante de la devise des SEAL : "Pas de quartier !" Mais en rentrant au pays, Chris prend conscience qu'il ne parvient pas à retrouver une vie normale.

Encore une fois, on peut faire confiance à Clint Eastwood pour raconter une histoire qui scotche pendant plus de 2 heures le spectateur.

Mais cette fois-ci le film a été reçu et perçu de deux façons différentes, et les spectateurs et les critiques pourraient se classer en gros dans deux camps bien différenciés:

1.Ceux qui trouvent que le film est très patriotique et justifie d' une certaine manière l' intervention US.

2.Les autres qui pensent que Clint est plus subtil que ça, et que son film n' est pas une justification de la guerre.

Je pourrais vous mettre des dizaines d' exemples de critiques de chaque bord et j' en ai sélectionné juste deux parfaitement représentatives.

D' abord l' Express

American Sniper prend-il fait et cause pour la guerre ? Jamais. Ce n'est même pas le sujet. American Sniper dresse-t-il des lauriers à Chris Kyle ? Pas plus. L'accuse-t-il de tous les maux, lui qui s'enorgueillit de buter de l'ennemi comme il avalait un burger ? Non plus. Eastwood, plus que jamais fils de John Huston, raconte, comme d'habitude, un perdant flamboyant, légende vivante bientôt bouffée par les vers ou homme de la rue en passe de perdre ses illusions. Ses héros, tous ses héros, sont les symboles d'une Amérique qui se cherche à force d'être de moins en moins glorieuse.  

Et celle-ci sur METRO

Tout du long, Eastwood avance masqué, fait un pas en avant, vers la condamnation, pour trois pas en arrière, vers le patriotisme le plus dégoulinant. Voilà qui est bien dommage, car, cinématographiquement, "American Sniper" est riche.

 

American Sniper...ou quand Clint Eastwood envoie un cow-boy sur le divan du psy.

Alors, après avoir pu juger par moi-même, je peux dire que Clint eastwood a fait un film où chacun trouvera ce qu' il y cherche.Les patriotes purs et durs y verront un héros, un vrai cow-boy qui, même s' il est plongé dans d' horribles affres et dilemmes moraux, ne doute jamais du bien fondé de l' objectif final de sa mission, à savoir protéger les américains de la barbarie intégriste.

D' autres y verront un héros tourmenté par l' extrême violence des actes qu' il a commis et qui n' arrive plus à reprendre une vie normale, une fois de retour à la maison.

Clint Eastwood, est finalement assez démago et sert à manger à tout le monde.Tout le monde y trouve son compte.

On perçoit quand même dans son film le message sous-jacent suivant.

Les guerres sont horribles, mais une fois qu' on y est, autant les gagner.Personne n' en sortira indemne mais les intégristes sont du côté des barbares et les occidentaux défendent la liberté et l' humanité.Il y a un parti pris évident dans le film. Même si certains des militaires américains qui apparaissent disent " Foutons le camp d' ici.Nous n' avons rien à y faire " .

Eastwood ne fait pas de référence au fait que la guerre d' Irak a été declenchée sur un gros mensonge.Ça lui aurait pris juste 30 secondes dans le film mais ça n' apparaît pas.

Son héros est un bon gars, un mec sain qui se pose des questions, et s' il finit pas avoir des troubles psychiques c' est parce qu' il a dû s' affronter à des barbares qui l' ont obligé à commettre des actes terribles.

Enfin, et en marge du parti pris évident de Clint Eastwood,  j' aimerais juste ajouter un petit reproche à son film (qui par ailleurs a plein de qualités).

Les premiers retours en famille de Chris Kyle sont très conventionnels, et les scènes d' attentes exaspérées  de son épouse terriblement stéréotypées et pleine de clichés.Il aurait pu nous éviter ça et les mentionner de manière bien plus rapide.Il n' y a qu' à la fin du film, où on aborde vraiment le malaise profond du héros quand il est de retour à la maison, mais là encore, c' est fait de manière superficielle.Chris Kyle souffre, vit à côté de ses pompes, mais s' exprime très peu.Clint ne veut pas trahir la mémoire de son héros.Au lieu de cela, il préfère botter en touche, et finir son film en nous proposant des images réelles d' archives...

Je terminerai avec un extrait d' une critique qui cite Desproges, le grand Desproges qui savait toujours trouver des formules qui mettent le doigt sur l' absurdité de certains de nos concepts.

Desproges avait un mot drôle – enfin, il en avait plusieurs, mais celui-ci l’était particulièrement :

« L’ennemi est bête. Il croit que c’est nous l’ennemi, alors que c’est lui ! »

Ce qui est inquiétant, c’est quand on se rend compte que cette blague, sans second degré, pourrait être érigée en mot d’ordre pour certains.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Cinéma Clint Eastwood Guerre Iral
commenter cet article

commentaires

L. HATEM 13/03/2017 21:18

Pour moi c'est simple... j'aime les films biographiques, surtout ceux qui à la fin du film nous montrent les images des vrais personnages qui ont inspiré le film... J'en raffole !
Argo, American Sniper, etc, etc... Nobody is perfect, ni le réalisateur, ni les acteurs, ni les personnages de qui on parle...
Il y a eu un film tourné sur la guerre d'Irak, la deuxième... j'oublie le nom... Une équipe de soldats cherche les armes de destruction massive dans des hangars... et à chaque fois ils ne trouvent rien ! Je crois que c'est Green Zone, de 2010... inutile donc que l'on en parle à chaque nouveau film sur la guerre d'Irak !

Bonne soirée l'ami.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=129054.html

alea-jacta-est 13/03/2017 22:42

Merci pour GREEN ZONE que je ne connaissais pas du tout.J' essaierai de le voir.
Pour revenir à AMERICAN SNIPER, je tranche la mini-polémique sur le fait de savoir si c' est un film patriotique ou pas ( c' est évident qu' il l' est, et pas qu' un peu...).Et pour le reste, je considère que c' est un film à voir...tout comme toi ( ma réponse à Rosemar ne laisse pas de doutes sur ce sujet).
Bonne fin de soirée l' ami

L. HATEM 13/03/2017 21:20

Il a raison Desproges... l'ennemi est celui qui va "libérer" un territoire pour y installer une dictature pire que la précédente, exemple : Cuba !

rosemar 13/03/2017 20:31

Un film très ambigu : cela ne m'étonne pas, les prises de position politiques de Clint Eastwood ont été déplorables, il est, par exemple, membre très actif de la National Rifle Association (NRA), un lobby des armes très puissant aux États-Unis, il avait soutenu Mitt Romney, candidat républicain...

Belle soirée, AJE

alea-jacta-est 13/03/2017 20:44

Clint n' aime pas le politiquement correct.Ça l' énerve.( et moi aussi).Mais il est devenu ( ou redevenu??) un peu réac sur les bords.
Je lui pardonne car il faut aussi souligner les qualités de ce film qui mérite d' être vu.Etre dans la peau d' un sniper pendant 2 heures, ça secoue le spectateur , crois-moi...
Rien que pour ça il faut voir son film et laisser de côté les aspects criticables.La crise existentielle du héros de retour au pays est assez troublante aussi.La guerre, on n' en sort jamais indemne.C' est ça aussi qui ressort de son film.
Bonne fin de soirée l' amie

fatizo 13/03/2017 12:17

On connaît les opinions politique de Clint Eastwood et bien qu'il essaye de soupoudrer son film avec quelques petites remises en question je suis resté perplexe.
Comme tu le précises à aucun moment il n'est fait état de l'intervention basée sur un mensonge.Et puis son héros manque manque de charisme. C'est assez bas de plafond.
Je trouve qu'avec ses 2 derniers films le vieux Clint raté le coup en choisissant fé faire des biopics (sully) sur des hommes qui manquent de profondeur quelque soit leurs
actes.
Bonne journée l'ami

alea-jacta-est 13/03/2017 15:30

Il paraît qu' à la base c' était Spielberg qui devait faire ce film.Il faut reconnaître qu' à partir du moment où on décide de filmer la biographie de quelqu' un on est limité par ses faits et gestes réels.On ne peut lui faire déclarer des choses qu' il n' aurait jamais dites.
Malgré ces limitations évidentes,Eastwood est un peu hypocrite avec ce film faussement ambigu, à tel point que ça en deviendrait risible si ce n' était pour la gravité du sujet.Son parti pris patriotique est tellement évident que ce n' est pas la peine d' essayer de brouiller vainement les pistes.
je me suis dit que ce film devrait plaire aux électeurs " trumpistes".
Ceci étant dit le film m' a produit un fort impact, notamment avec les scènes d' actions de guerre où on voit comment travaille un sniper.C' est angoissant, oppressant, et la mise en scène de Clint est très efficace.J' ai aimé aussi le retour de la 4 ème campagne où Kyle perd ses repères, mais c' est la partie un peu bâclée du film.
Malgré ses défauts bien visibles AMERICAN SNIPER reste un film à voir malgré tout.
Bonne journée l' ami