Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 21:30

Bonjour les amis,

je vous offre aujourd' hui un air de bel canto assez peu connu extrait d' un opéra en 3 actes de Vivaldi.

Il s' agit d' Agitada da due venti  tiré de l' Opéra LA GRISELDA qui est

sans doute l' aria la plus marquante de l' oeuvre.

Ecoutez Cecilia Bartoli.C' est assez prodigieux ce qu' elle fait...

 

 

 

La tempête la fait s' envoler très haut.

Elle nous offre un festival pyrotechnique baroque, un feu d' artifice  d' arpèges vocaux acrobatiques enchaînés à vitesse supersonique et avec toute une gamme très riche de nuances.La fin survoltée est éblouissante !

Cecilia Bartoli est sans doute l' une des rares voix capables de réaliser de telles prouesses avec une telle agilité et qualité technique.

Rarement un naufrage aura provoqué un tel torrent vocal orgasmique !

Alors, au cas où vous n' auriez pas tout compris , voici les paroles originales italiennes suivies d' une traduction française.

 

Agitata da due venti ...
freme l'onda in mar turbato ...
e 'l nocchiero spaventato ...
già s'aspetta a naufragar ...

Dal dovere da l'amore ...
combattuto questo core ...
non resiste e par che ceda ...
e incominci a desperar ...

Agité par deux vents ...
frémit l'onde dans la mer agitée ...
et  l'homme de barre apeuré ...
prévoit déjà un naufrage ...

De l'obligation d'aimer ...
ce coeur ayant combattu ...
Il ne résiste pas et semble cèder...
et commencer à désesperer ...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fatizo 02/04/2017 19:17

J'ai souvent du mal avec les voix qui interprètent les oeuvres classiques.
Il m'arrive souvent d'être bouleversé par les airs interprétés par des orchestres, mais dès qu'on en vient à l'opéra j'ai plus de mal.
Bonne soirée l'ami.

alea-jacta-est 02/04/2017 19:44

Je suis un peu comme toi et j' ai eu du mal à entrer dans le monde de l' opéra.
Celui qui m' a donné la clé d' entrée dans ce monde de l' opéra, c' est Mozart, et celui qui m' a donné la clé d' entrée aux opéras de Mozart c' est Milos Forman et son film AMADEUS qui m'a profondément marqué.Grâce à ce film j' ai commencé à comprendre ce que signifiait un opéra, ce que ça représentait et comment c' était perçu par le public de l' époque.
Par ailleurs, avec Mozart je n' ai pas besoin de trop d' explications car sa la musique est si sublime qu' il n' y a qu' à se laisser porter.
COSI FAN TUTTE est un de mes opéras préférés.Je l' ai écouté en suivant le livret scrupuleusement avec la traduction ( sinon on tient pas 2 heures).
En ce qui concerne cet extrait de LA GRISELDA, indépendamment des prouesses vocales de Cecilia Bartoli il y a aussi la musique de Vivaldi pleine de vie et d' énergie.
Bonne fin de journée l' ami

L. Hatem 02/04/2017 08:25

Je suis resté bouche bée devant l'actobatie de cette voix... doublée d'une femme magnifique...
Je comprends qu'une musique ancienne puisse être reproduite grâce à une partition, mais la voix d'une soprano, d'un ténor, avec toutes ces variations guturales... comment a-t-elle été reproduite ?

alea-jacta-est 02/04/2017 09:05

A l' époque baroque il y avait une plus grande liberté laissée à l 'interprète.Par exemple le tempo ne figure pas sur toutes les partitions d' où de grosses différences dans l' interprétation d' une oeuvre d' une version à l' autre.
Le compositeur écrivait toutes les notes mais pas forcément toutes les ornementations vocales( trilles).Les variations de timbres même si elles sont indiquées brièvement ( ou pas) laissent beaucoup de liberté à l' interprète et ici Cecilia Bartoli s' en donne à coeur joie...Elle se lâche complètement !
Bonne journée l' ami

rosemar 01/04/2017 13:44

Encoure une oeuvre de Vivaldi, un opéra que je ne connaissais pas :

https://youtu.be/U3lHfQ9hnnc

C'est superbe !
Et bravo à la cantatrice qui fait de sa voix un véritable instrument qu'elle module, à sa guise...

Merci pour la découverte.

Belle journée, AJE

alea-jacta-est 01/04/2017 18:35

Merci pour le le lien.C' est une version très soignée.J' ai écouté cet opéra ( que je ne connaissais pas) en diagonale et il y a des passages somptueux ( aria à 29 min par exemple).
Bartoli fait partie de ces artistes qui ont revisité le baroque et qui ont découvert un répertoire oublié et qui l' ont popularisé.Elle amène aussi sa touche interprétative personnelle, très aérienne, faisant montre de brio et de virtuosité.C' est une vraie Diva,une superstar du baroque !
Bonne journée l' amie