Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 17:50

Bonjour les amis,

En 1967 j' avais 9 ans et je me souviens très bien d' une belle chanson de Michel Fugain dont les paroles m' avaient marquées. 

Il s' agit de JE N' AURAIS PAS LE TEMPS. 

 

Alors, quand on a 9 ans la question du temps qui file entre les doigts n' est pas à l' ordre du jour: on a toute la vie devant soi.

Mais quand on arrive à mon âge, il n' en va plus de même.

On sait qu' on ne pourra pas tout voir, ni tout découvrir.Pour tout dire ça ne me dérange absolument pas car mes yeux ont déjà admiré de telles merveilles qu' il ne m' est pas difficile d' imaginer celles que je n' ai pas vues.Je ne ressens aucune frustration de ne pouvoir tout voir.

Le problème du manque de temps ne se pose pas pour moi pour les voyages comme pour le protagoniste de la chanson qui se désespère de ne pouvoir  courir et contempler tout l' univers.

Pour moi, le problème du temps commence à se poser cruellement pour la lecture.

Si je fais un état des lieux,je me dis que j' ai déjà lu beaucoup d' auteurs mais pas le millième de ce j' aimerais lire, notamment en littérature,romans,romans policiers, essais historiques , essais philosophiques,poésie, divulgation scientifique, essais économiques, etc...

J' ai les yeux plus gros que le ventre.

Que faire ? Comment gérer le temps qui reste en sachant que je n' arriverai pas à tout lire ?

Quand j' étais jeune et que je lisais un livre  que finalement je trouvais décevant j' allais jusqu' au bout quand même, mais aujourd' hui c' est terminé.Cette vie est trop courte et il y a tant d' auteurs intéressants que je ne peux perdre mon temps avec ceux qui ne le sont pas vraiment...

Pareil pour les auteurs qui manquent d' originalité.Dès qu' un roman ou un essai me fait penser à un autre,ou tombe dans les lieux communs, je laisse vite tomber.

Il faut que je trouve rapidement ce que Rabelais appelait la substantifique moelle.

Donc je suis devenu un lecteur impatient.

Or c' est un travers dangereux aussi car il faut se prendre le temps de lire calmement et avec patience certaines pages qui le méritent.S' imprégner avec plaisir de l' univers de certains auteurs.Ne pas tout lire dans l' urgence !

Du coup,j' ai une vitesse de lecture en dents de scie.J' accélère avec certains textes et je m' oblige à me freiner sur d' autres, en me disant que ce qui compte ce n' est pas la quantité mais la qualité.

 

 

 

 

Les yeux plus gros que le ventre...

Toujours est-il que mon problème de base n' est pas résolu car les livres s' empilent sur mon bureau en attendant que j' ai un moment pour les lire.Certains attendent 6 mois, un an, deux ans...et d' autres sont finalement rangés dans la bibliothèque sans avoir été lus, pour " y faire beau"...

Avant-hier je suis resté quelques heures dans l' indécision entre 2 ouvrages qui m' attendent depuis longtemps..

Que fais-je ? Que vais-je lire en premier ?

L' énorme essai de 640 pages de Naomi Klein sur l' avenir de notre planète face à la catastrophe climatique et les possibles solutions qui s' offrent à nous pour en minorer les effets tant qu' il est encore temps ?

Les yeux plus gros que le ventre...

Ou alors,dans un registre qui n' a rien à voir, lire un pavé romanesque de 716 pages intitulé LE GANG DES RÊVES de Luca di Fulvio ?

Les yeux plus gros que le ventre...

En fait, je n' ai pas vraiment choisi mais j' ai finalement commencé LE GANG DES RÊVES dont les premières lignes sont prometteuses:une histoire d' émigrés italiens arrivant en Amérique au début du siècle dernier.Une sorte de  IL ETAIT UNE FOIS L' AMERIQUE littéraire...Et je vais sans doute me prendre le temps de ne pas le lire trop vite.

A suivre donc....Je ferai un billet sur ce roman s' il tient ses promesses.

En attendant, le bouquin de Naomi Klein, et quelques dizaines d' autres m' attendent patiemment sur ma table de chevet.

Je terminerai sur une note humoristique du film AMADEUS quand Mozart essaie plusieurs perruques et ne sait laquelle choisir  car elles lui plaisent toutes.

Il s'exclame: " Pourquoi n' ai je pas trois têtes? " avec son rire haut-perché si particulier...

Et bien, je me sens un peu comme lui...Pourquoi n' ai-je pas 3 ou 4 têtes pour lire en même temps des ouvrages d' histoire, d' économie, de science. de littérature, etc....etc...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rosemar 22/03/2017 08:58

Je vois que tu as un gros appétit de lectures, c'est bien. Mais attention à la boulimie... en ce moment, je lis Cosmos de Onfray, un pavé de 700 pages : il faut, parfois, s'accrocher car la philosophie fait appel à tant de connaissances... C'est tout de même, une source inépuisable d'idées sur différents sujets.

Belle journée, AJE

alea-jacta-est 22/03/2017 09:33

Oui, je suis boulimique et j' ai du mal à établir naturellement des priorités de lectures devant l' impossibilité matérielle d' absorber tout le matériel existant qui m' intéresse.
je devrais reprendre certaines habitudes d' étudiants qui lisent des synthèses de certains ouvrages car ils savent qu' ils n' auront pas le temps de tout lire.
Ma boulimie me fait lire " en état d' urgence" et ça aussi c' est une erreur.C' est aussi gràce à tes articles que je me suis rendu compte de l' importance de savoir s' arrêter sur un seul poème, une seul expression, un seul mot et savoir le savourer.Il ne faut pas oublier le plaisir qui doit être un privilège que nous nous donnons.
J' ai abandonné la lecture de COSMOS, pour certains motifs, mais j' y reviendrai peut-être.Avec moi les choses ne sont jamais définitives.
En ce qui concerne Onfray, et sans vouloir faire d' humour un peu facile, je serais tenté de le ranger lui-aussi parmi les victimes d' ISIS et de DAESH.
Il a voulu penser l' Islam en lisant le Coran, mais sans se donner les moyens nécessaires de lire toute la pensée religieuse pré-éxistente qui a amené le Coran d' une part ( sans laquelle sa lecture reste partiellement incompréhensible), et d' autre part il n' a pas étudié l' histoire de manière suffisemment sérieuse et rigoureuse pour produire un ouvrage de réflexion pertinent sur l' influence politique de cette religion dans le monde moderne.D' une certaine manière, Onfray a été sur ce sujet précis un peu prétentieux, simpliste et pas très pertinent.Lui aussi il a parfois les yeux plus gros que le ventre !
Bonne fin de journée l' ami

L. Hatem 22/03/2017 04:54

Une fois j'ai laissé un comm ironique chez nabum...
Je disais que s'il m'arrivait de mériter le paradis, je voudrais employer l'éternité à revivre en 3D imax toutes l'histoire de l'humanite et ses écrits... et celle d'autes humanités...

alea-jacta-est 22/03/2017 07:26

Une fois j' ai entendu Isabelle Adjani répondre chez Pivot à la question de savoir comment elle imaginait la mort, et elle avait dit un truc du genre:
" J' espère que ce sera une expérience cognitive absolue et instantanée de tout l' univers..."...Pas mal, hein ? la mort vue comme une expérience d' intelligence absolue où d' un seul coup nous faisons tous part d' un projet universel harmonieux qui a du sens.
Par contre Simone de Beauvoir qui ne croyait pas en un au-delà se desespérait de penser que toute sa pensée construite au long de toute une vie dédiée à la lecture et à la reflexion philosophique s' évaporeraient en un instant, comme un grand projet brusquement anéanti sans qu' il ne reste rien...
J' imagine qu' avec ton caractère ouvert, curieux,généreux et positif tu te ranges du côté des adeptes d' Adjani.
Bonne journée l' ami

fatizo 21/03/2017 21:11

On na jamais assez de temps pour faire tout ce qu'on aime.
Tiens, je n'ai même plus le temps d'écrire autant de billets que je le souhaiterai.
J'ai été aussi obligé de freiner fortement mon rythme de lecture.
Il faut faire des choix.
Quand je pense que certains politiques veulent nous faire travailler plus et plus longtemps.
Bonne soirée l'ami.

alea-jacta-est 21/03/2017 23:27

Oui, il faut faire des choix sinon on se met a lire dans l' urgence, en se disant qu' il y a plein d' autres bouquins en attente, or ça doit rester un vrai plaisir.Il faut donc se prendre le temps.Privilégier la qualité à la quantité.
Il y a certains bouquins un peu techniques où je finis par lire des résumés pour savoir en gros ce qu' il y a dedans, comme par exemple l' Histoire du capital au XXI ème siècle de Piketty.
Merci wiki !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Capital_au_XXIe_si%C3%A8cle
Bonne fin de soirée l' ami