Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 14:49

Bonjour les amis,

Aujourd' hui je vais vous parler un peu d' éducation.Juste un peu !

Commençons par écouter cette chronique de Nicole Ferroni sur France inter au sujet de la réforme des collèges, et puis, on en reparle après.

 

 

Alors sachez que la pauvre petite Biboune qui a droit à toute ma compassion est victime de ce qu' on appelle la réforme pédagogiste des enseignements.

A la transmission des savoirs on préfère opposer la construction des savoirs.

Alors,moi j' enseigne en Espagne et pas en France, et donc je pourrais croire que Ferroni caricature et exagère un peu, mais il se trouve que j' ai feuilleté un livre français de mathématiques pour élèves de 5 ème , et j' y ai bien retrouvé les travers dénoncés par la chroniqueuse de France Inter.

Aujourd' hui quand vous ouvrez un livre de mathématiques, et bien, le moins qu' on puisse dire c' est que ce n' est pas clair.Fini les leçons structurées avec des contenus hiérarchisés et qui s' enchaînent de manière logique.

Certaines leçons ressemblent plutôt à un jeu de pistes où des activités proposées sont supposées amener des connaissances qui n' apparaissent plus de façon structurée. 

On a l' impression désagréable que tout est dilué de manière informe...

Comme dit Le sénateur joué par Jean Rochefort qui vérifie les comptes de campagnes militaires de César dans le film Astérix:

" C' est pas clair ! "

Alors, toutes les mauvaises idées promues par les néopedagogues sont arrivées chez moi aussi mais elles n' ont pas encore produit tous les futurs dégâts qui vont en découler irrémédiablement.

J' ai encore la chance de faire mes cours en m' appuyant sur des livres bien faits où apparaissent d' abord les développements théoriques bien expliqués suivis d' activités d' application ( exercices et problèmes).

J' ai encore cette chance de pouvoir travailler de manière logique et de TRANSMETTRE DU SAVOIR.Par ailleurs les parents de mes élèves qui veulent superviser le travail de leurs enfants n' auront aucune difficulté à le faire car je respecte l' ordre du livre, et que dans les cahiers des élèves figurent leurs activités accompagnées de MA CORRECTION qui sert de modèle afin qu' ils aient AU MOINS une référence de travail à la maison...

Pour nous résumer, si le parent prend le livre et le cahier de son enfant il va pouvoir comprendre instantanément toute la logique de ce qui a été travaillé et de ce qui lui est demandé...Et ça, avec la nouvelle réforme, c' est de moins en moins clair...

Alors il ne me reste plus que souhaiter bon courage et bonne chance à toutes les pauvres petites Bibounes de France et de Navarre ainsi qu' à leurs "parents désemparés"...

PS: je profite de ce billet pour dire que Mélenchon a balancé une ÉNORMITÉ sur l' éducation lors du Grand Débat:

Il a dit qu' il y a peut-être des élèves qui ont des carences en maths ou en français mais que c' est difficile de trouver des élèves qui ont des carences partout !

Sans blagues Méluche...Arrête tes plaisanteries parce qu' elles ne sont pas drôles et que tu nous fais rire sur un sujet qui ne nous amuse pas...!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L. HATEM 28/03/2017 20:50

AJE conseiller, AJE conseiller... de la ministre de l'éducation nationale... en France !
Non, vraiment, j'aime l'ordre, la suite dans les idées, les livres, cahiers et corrections qui aident les élèves et les parents à comprendre ! Bravo !

alea-jacta-est 28/03/2017 23:24

Je n' ai aucun mérite personnel car mes collègues font exactement pareil que moi.Mon département s' est choisi un bon éditeur avec des livres où les leçons sont très bien structurées, et avec plein d' activités d' application.A la fin de chaque thème figure un résumé des contenus importants que l' élève doit retenir.N' importe quel parent qui se saisit du livre peut comprendre instantanément l' ensemble des concepts qui ont été travaillés en classe et que l' élève doit assimiler.
Crois-moi Ferroni dans sa chronique n' exagère pas tant que ça.C' était une agrégée de SVT, et elle sait de quoi elle parle tout en ayant l' air de plaisanter...
Bonne fin de soirée l' ami

rosemar 27/03/2017 18:47

Ces nouvelles pédagogies de la découverte sont souvent catastrophiques, comme si l'élève pouvait tout découvrir par lui-même... et ce, au détriment de la transmission des savoirs.
Les fameux EPI sont de la poudre aux yeux : ils ont été testés au Quebec, ce fut un fiasco total !

Belle soirée, AJE

alea-jacta-est 27/03/2017 19:10

Il y a une double imposture dans cette histoire.D' abord celle que tu dénonces à juste titre mais aussi le fait de faire croire que ceux qui comme moi pratiquent des pédagogies plus traditionnelles( et qui ont fait leurs preuves) ne font rien découvrir aux élèves par eux-même.
Quel mensonge ! Je me fais toujours un plaisir de proposer des activités où l' élève va faire des découvertes géométriques, ou algébriques... découvrir des régularités surprenantes, des lois,des algoritmes, etc...Je ne supporte pas qu' on essaie de remettre en cause, sans arguments à l' appui, la qualité de notre travail qui, par ailleurs, n' a rien à envier aux propositions des néopédagogues ( qui pour l' instant n' ont rien démontré).Le temps jugera !
Bonne journée l' amie
PS: Tu n' as pas réagi aux propos de Mélenchon .Ça ne t' a pas choqué ? ce déni de réalité !

fatizo 27/03/2017 18:21

J'avais aussi entendu ce qu'avait dit Mélenchon, et cela m’avait fait bondir .
Et oui ça existe les élèves nuls en tout, mais la encore on est dans la politique de l'excuse, si chère à cette partie de la gauche.
Quant à notre école, cela fait des décennies qu'on s'acharne à faire tout ce qu'il faut pour qu'elle soit de moins en moins efficace.
Bonne soirée l'ami.

alea-jacta-est 27/03/2017 18:41

Je crois que c' est la plus grosse connerie qu' a balancé Mélenchon pendant ce débat.Malheureusement il y a une catégorie d' élèves qui est en échec PARTOUT quoi que tu fasses.
Quand il s' agit d' élèves qui ont une bonne attitude mais qui présentent de vrais difficultés d' apprentissage on peut SOUVENT résoudre ce problème en leur proposant des cursus différenciés en groupes limités à 12 élèves, et avec des contenus allégés pour qu' ils ne soient pas en situation d' échec.
Et quand ce sont des objecteurs scolaires ( car ça existe !!! même si les politiques font comme s' ils n' existaient pas) il n' y a pas vraiment de remède miracle.
Bonne fin de soirée l' ami

Présentation

  • : Le blog de alea-jacta-est
  • Le blog de alea-jacta-est
  • : Adepte du vieux dicton qui dit que c' est au pied du mur qu' on voit mieux le mur....
  • Contact

Recherche