Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 13:36

Bonjour les amis,

J' allais vous pondre un billet sur l' écoeurement qui est le mien après le grand débat et la manière dont les candidats ont parlé de la défense de la laïcité, mais je suis tombé sur une réaction de Céline Plina après le récent attentat de Londres qui résume très bien ce que je pense moi-même.

La voici: je partage sans réserves ce qu' elle dit sur son site facebook.

D' ailleurs je vous engage à aller y plusser sa réaction que voici ci-dessous:

 

Encore une vision d'horreur que cet homme au volant d'une voiture, fauchant des piétons, poignardant un policier et essayant d'entrer au Parlement britannique pour achever sa course sanglante au coeur d'un des lieux symboliques du pouvoir et de la démocratie.

Ce mode opératoire, qui rappelle celui de Nice et Berlin, conforme aux instructions de l'Etat islamique, nous renvoie à la montée de cette idéologie politico-religieuse en Europe, mais surtout nous renvoie à nos peurs et à un véritable sentiment d'abandon pour peu qu'une fois de plus, face à cette violence, la plupart de nos politiques, médias et intellectuels choisissent de refuser de la nommer et de dire qui nous attaque et pourquoi. Nous, citoyens, souffrons plus de ne pas être défendus que d'être attaqués. On ne peut empêcher l'Etat islamique de choisir l'occident et l'Europe pour ennemi, mais on peut et on doit exiger de ceux qui nous représentent de prendre la mesure du totalitarisme que nous affrontons, de l'horreur de ses méthodes et de la folie qu'il y a à croire qu'en cédant à ses revendications et en pratiquant des "accommodements raisonnables", nous serons épargnés.

Il n'y a pas plus complaisant que les britanniques qui communiquent sur l'autorisation du port de la Burqa chez les forces de police, après avoir accepté le hijab, et dont le multiculturalisme s'accommode des idéologies et des pratiques séparatistes. Cela ne les aura pas protégés pour autant. La lâcheté face au totalitarisme ne paie pas, le XXème siècle nous l'a pourtant appris au prix de millions de morts.

Alors je suis déjà découragée à l'idée des "voitures folles", "des loups solitaires" et "autres déséquilibrés", des "pas d'amalgames"... qui vont fleurir dans nos journaux. En prime, chez nous en France on devrait encore avoir droit à la mise en accusation de ce que nous sommes, car selon nos islamisto-complaisants, si les islamistes jihadistes nous tuent, c'est que nous l'avons quand-même mérité, parce que nous sommes laïques, que notre société est raciste et que notre Etat est fasciste. On vient d'ailleurs de supporter une soi-disant marche pour la dignité ce 19 mars qui faisait la part belle aux indigènes de la république et autres soutiens des islamistes pour mettre en accusation l'Etat et la société française.

Mais pire encore, nous avons eu droit lundi soir à un débat présidentiel, où le sentiment de décalage entre le peuple et ceux qui aspirent à le représenter était à son comble. Nous avons changé de monde, ils n'ont pas quitté leurs salons. Nous avons changé d'époque, ils semblent n'appartenir à aucun contexte. Nous nous demandons comment vivrons nos enfants dans ce monde violent qui vient, ils semblent détachés de ces angoisses-là. Or nous n'avons pas seulement peur que nos enfants vivent moins bien que nous, nous craignons qu'ils ne connaissent la guerre, la violence et l'arbitraire. Et si nous le craignons autant c'est que lorsqu'on est lucide sur les enjeux, que l'on regarde les candidats, que l'on se dit que l'on n'a pas le choix, qu'il va falloir compter sur eux, et bien on a le sentiment de foncer droit dans le mur. Ils ressemblent à ces films où l'on voit ces généraux se gobergeant derrière la ligne de front, dans un château accueillant tandis que sous la mitraille, soldats et sous-officiers font le travail et y perdent leur vie. Et tandis que nos conditions de vie se durcissent, ils continuent de parler boutiques, statistiques et théories.

En trois heures de débat, lundi, jamais je n'ai eu le sentiment que ces 5 candidats étaient dans le réel, je me demandais si je vivais dans la France dont ils parlaient et si j'avais rêvé Charlie, Paris, Nice, tellement cela ne semblait pas être dans leur environnement mental. Londres nous rappelle hélas que la lutte que nous avons à mener contre le totalitarisme sera longue, cette élection présidentielle nous montre, entre déni et instrumentalisation, que la prise de conscience républicaine n'a pas encore eu lieu chez nos élites.

Pourtant on ne s'habitue jamais à la barbarie, même quand on vit avec. Et c'est tant mieux. On le doit au moins à ces personnes qui sont mortes parce qu'elles ne sont même plus des êtres humains pour ces terroristes, mais juste des moyens de répandre la terreur. Alors qu'au moins ceux qui aspirent à nous représenter regardent en face les temps que nous affrontons, posent leur perruques poudrées et relèvent leurs manches au lieu de se regarder le nombril. Qu'ils cessent de sacrifier l'intérêt général à leurs intérêts électoraux, en allant draguer une clientèle, qu'ils présentent comme musulmane alors qu'elle appartient à la mouvance islamiste, pratiquant ainsi les amalgames qu'ils disent officiellement combattre. Et qu'ils arrêtent avec leurs discours dignes de l'élection de Miss France. Car nous n'aurons la paix que si nous assumons la plus belle part de notre histoire : le goût de la liberté, l'égalité des droits, la laïcité, le refus de la soumission aux dogmes, l'origine de la souveraineté dans le pouvoir créateur de l'homme. Et ces éléments de base qui fondent notre république et notre démocratie ne sont pas à la carte, ni optionnels, ils sont les conditions de l'intégration et ne sont pas négociables.

Terrorisme: ces candidats à la présidentielle qui vivent sur une autre planète...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L. Hatem 25/03/2017 07:29

Comme je l'ai déjà dit ici ou là il est illusoire de croire que les politiques peuvent quelque chose chose contre le terrorisme... les citoyens qui les accusent de ne pas agir exagèrent...
L'exemple le plus clair est celui de l'Etat d'Israel, territoire minuscule, hyperarmé et hypersurveillé et qui déjoue comme nous beaucoup d'attentats mais pas tous... alors que ce sont eux les colons envahisseurs !
il y aura toujours dans nos démocraties des loups solitaires qui feront des carnages, hier les tribunaux de l'inquisition, le terrorisme basque, corse, irlandais, arménien, celui des Farc, des brigades rouges, du Sentier lumineux... aujourd'hui le plus terrible de tous, l'islam radical qui veut islamiser le monde entier par la force.
La force d'une Démocratie consiste à lutter par tous les moyens contre ce fléau qu'on ne pourra jamais vaincre, à la différence des conquêtes de territoire par les jihadistes qu'on peut et on doit chasser où qu'ils soient.
Donc pour moi, la stratégie qui consiste à mettre la responsabilité sur les politiques est dérisoire. Les politiques doivent lutter contre le terrorisme, et ils le font, sans stigmatiser des populations, sans aller jusqu'à enfermer tous les japonais des USA dans des camps...
Les plus à blamer ce sont les juges qui mettent en liberté surveillée un braqueur armé et récidiviste.
Bon WE l'ami.

alea-jacta-est 25/03/2017 08:06

Et bien , nous sommes en parfait désaccord sur ce point, et je m' en explique.Si les politiques restaient les bras croisés ( et ce n' est quand même pas le cas...) la situation serait bien pire et Paris ressemblerait à Beyrouth ou à Damas...
Il ne s' agit pas de rendre les élus responsables de tous les attentats mais de les obliger à contrôler les activités sur le territoire qui vont déboucher tôt ou tard sur des actes terroristes, ce qui veut dire qu' il faut lutter sans relâche contre toute expression de l' intégrisme sur le territoire.Ce qui veut dire qu' il faut prohiber les expressions communautaristes quand celles-ci véhiculent des valeurs contraires à celles de la République.
C' est sur ce point précis que Céline Plina met le nez des politiques dans leur caca nauséabond...quand ils acceptent n' importe quel compromis au nom du " vivre-ensemble"...L' exemple de la Belgique et de Moellebeck en est la parfaite illustration.Ce nid d' intégrisme aurait pu être largement évité avec des élus responsables.
Bonne journée l' ami

fatizo 23/03/2017 18:51

Céline Pila fqit preuve de bien plus de lucidité que nos politiques totalement à coté de la plaque.
C'est le sujet qui fait que je ne peux plus voter à gauche.
Le Front de Gauche de Mélenchon, avec dans ses bagages des ismalo-gauchistes comme l'immonde Clémentine Autain .
Le P.S version Hamon est également sur cette ligne anti-laïque .
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/primaire-de-la-gauche-non-benoit-hamon-n-est-pas-laique_1873597.html

http://www.lci.fr/primaire-gauche/laicite-caroline-fourest-s-en-prend-violemment-a-benoit-hamon-et-alexis-bachelay-2023600.html
On comprend que Valls n'apporte pas son soutien à un tel individu, ils ne sont d'accord sur rien.
On trouve de nombreux intellectuels de gauche qui défendent une laïcité forte, mais étrangement dans la classe politique il n'existe aucun parti politique de gauche qui soit aussi intransigeant à mon grand désespoir .
Bonne soirée l'ami.

alea-jacta-est 23/03/2017 21:12

Ce matin je pensais à une phrase que m' avait dit un jour le dernier patron de mon père au sujet d' un conflit entre travailleurs.
Il m' avait dit: " Moi c' est pas les problèmes qui m' intéressent mais les solutions..."
Et quand on parle des attentats en Europe on est frappé par le manque de propositions concrètes et d' imagination des candidats.

alea-jacta-est 23/03/2017 19:36

Les grands-bretons nous ont bien charrié avec le burkini.Ils ne comprennent pas que chez nous la liberté n' est pas la liberté de porter des vêtements qui vont contre les valeurs fondatrices d' égalité et de liberté de notre République.Face à l' intégrisme chaque pays a cru apporter sa réponse spécifique Aujourd' hui, aucun d' entre eux ne peut donner de leçons à quiconque, et nous, on a notre culture et nos valeurs à défendre.
Le manque de coordination européenne, c' est aussi du pain béni pour les intégristes, comme l' avait fait remarqué Hillary Clinton lors de sa campagne.

alea-jacta-est 23/03/2017 19:29

Complètement d' accord sur ton constat.On a une gauche qui renonce à ses valeurs, complètement incapable de défendre son héritage et qui persiste dans l' erreur et la compromission.Face à cette gauche " autiste" qui n' entend plus les inquiétudes du peuple, la seule réponse c' est de taper dans les urnes.C' est le seul langage qu' ils comprennent !
Une casquette électorale aura plus d' effets pour eux que toutes les victimes innocentes tombées sur le sol français.
Si je devais voter, ces présidentielles seraient l' occasion rêvée de leur envoyer un message FORT...Le seul message qu' ils comprennent.
Enfin, je suis sidéré de voir leur manque de propositions concrètes pour tenter d' offrir aux français un bouclier anti-intégriste.
Seule MLP fait des propositions sur ce sujet.Aucun courage de leur part.C' est le moment de leur faire payer leur lâcheté.
Merci pour les liens, et notamment celui de Caroline Fourest, une vraie gardienne du temple qui n' a pas perdu le Nord, elle.
Bonne fin de soirée l' ami

fatizo 23/03/2017 18:57

J'oubliai. A l'époque des attentas contre Charlie, certains médias anglo-saxons critiquaient la laïcité à la française.
Qui est le coupable aujourd’hui pour eux?

Rosie 23/03/2017 13:55

Salut depuis que je l ai entendu commenter son livre "Silence coupable" je vais lire ses rubriques .... elle dit haut et fort ! La verité sur sa famille politique et les autres ..... ca fait froid dans le dos .....

alea-jacta-est 23/03/2017 14:12

Oui, et quand on entend Hamon," le doux poète au regard d' agneau" on se dit qu' avec de tels chiffes molles qui consentent tout la France serait très très mal barrée....Mélenchon, même rengaine.Il dit " y' en a marre de la religion, parlons d' autre chose ! "
Aucune solution à attendre de ces gens-là...D' ailleurs je crois que je ne voterais ni pour l' un, ni pour l' autre...marre, marre, marre,....