Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 06:33

Bonjour les amis,

J' avais écrit il y a quelques mois une critique de LA COLERE D' UN HOMME PATIENT de Raul Alevaro.

Ce film est aujourd' hui sur vos écrans, et j' en profite donc ( et de manière très exceptionnelle) pour  republier mon article sur le lien ci-dessous afin de vous donner envie d' aller le voir maintenant que vous en avez la possibilité.

Le film a reçu une bonne critique en France également.On salue sa rigueur, sa tension dramatique et aussi son originalité ( l' ambivalence du héros  dont on n' est plus très sûr qu' il en est un).

J' aimerais juste ajouter au billet que j' avais fait que des histoires de vengeance vous en avez tous vu déjà 50 000, mais l' éclairage d' Arevalo est original dans la seconde partie du film.

En effet, tous les films sont souvent construit sur un schéma.

Un héros qui va vivre une situation extrêmement cruelle et  injuste dans une première partie et auquel le public s' identifiera quand sonnera l' heure de la vengeance: le schéma du comte de Monte Cristo.

Ce schéma est hérité du théâtre grec et de sa fonction cathartique: le public qui souffre avec un héros et purge sa peine à travers une représentation sur scène.

Mais cette fois-ci le spectateur va prendre de la distance par rapport au héros, et s' interrogera sur le sens d' une vengeance qui 8 ans plus tard vient frapper des personnages qui, pour certains d' entre eux, ont opéré une telle transformation qu' on se demande si celle-ci n' est tout simplement pas absurde, vide de sens, voire monstrueuse.

Une belle réflexion que nous propose ce film, sans discours, ni morale, mais simplement en nous projetant dans des situations réalistes,extrêmement dures, moches et violentes et en nous laissant juges de savoir si ce que nous voyons possède encore du sens.

Alors ce qui est assez intéressant, c' est que lorsque je parle de ce film avec ceux qui l' ont déjà vu, j' ai des retours à la fois unanimes et très différents.

Tous ont aimé le film et chacun en a une perception assez personnelle.

Preuve que le cinéma d' Arevalo est subtil....et n' est pas coincé dans des schémas binaires et manichéens.

 

 

A voir sur vos écrans: LA COLERE D' UN HOMME PATIENT de Raul Alevaro

A lire également, cette critique assez pertinente chez les inrocks

PS:Hors-sujet. Je continue mon journal de campagne.

Hier soir J.L Mélenchon est venu expliquer sur tf1 son positionnement pour les futures législatives et a maintenu son appel à ne pas voter LE PEN, mais toujours en se refusant de faire un appel personnel à voter Macron au 2 ème tour.

Chacun appréciera ses contorsions intellectuelles dans un moment aussi grave.

Il s' estime victime d' attaques vulgaires,et n' admet pas qu' on tente de lui tordre le bras.

Alors, il est libre de faire ce qu' il veut le camarade Mélenchon qui est fort d' un résultat très méritoire de 7 millions de voix.

Moi, je ne lui donne pas de leçons.Je l' écoute justement par respect pour ces 7 millions de voix qui m' intéressent et je prends acte de ce qu' il dit.Je suis allé sur son site facebook écouter patiemment  32 minutes d' explications qui sont intéressantes et instructives mais au bout desquelles il ne m' a pas convaincu sur ce point précis du non-appel.Voici le lien.Je vous engage à l' écouter vous aussi: ça vaut la peine pour comprendre son positionnement et comment il envisage le futur des insoumis et de la gauche.

https://www.youtube.com/watch?v=HcMV4Fa51Cs

Alors face à Mélenchon et ses louvoiements, j' ai trouvé une très belle réponse de Thomas Piketty pleine de bon sens, et avec un message clair.

Plus le vote MACRON sera massif au 2 ème tour et moins ce sera un bulletin d' adhésion à son programme , mais simplement une riposte citoyenne et républicaine contre la montée du FN, y compris pour les législatives à venir.

PS nº 2. Hier Bernard Tapie est venu expliquer sur BFM TV que la classe politique ne savait pas répondre de manière adaptée au risque LE PEN.

Il s' est enfermé dans un discours vasouilleux expliquant que les leaders politiques victimes du dégagisme ne peuvent être aujourd' hui ceux qui appellent à faire barrage contre le FN car ils n' auraient plus le crédit moral pour le faire et qu' ils devraient laisser ce travail-là à d' autres.

Pas d' accord Bernie.Les victimes du dégagisme doivent faire leur mea culpa, reconnaître qu' elles sont responsables de la montée du FN, mais ne peuvent éluder leur responsabilité et ne pas  émettre un appel clair à voter Macron.On ne leur demande pas de défiler dans la rue, ni d' en faire des tonnes, mais au moins d' accomplir cette formalité citoyenne comme l' a fait immédiatement Fillon, par exemple.

Hier,en écoutant Tapie je me se demandais pourquoi il n' appliquait pas à lui-même ce silence qu' il préconise pour les autres. J' avais justement envie de lui rappeler qu' il fait partie de ceux qui ont perverti l' esprit de la gauche dans les années 80 et qui l' ont amenée dans l' état de décrépitude actuelle, mais ça, c' est une autre histoire.

PS nº 3 Pour terminer sur une note d' humour, je donnerai un dernier conseil à mes lecteurs.

Faites gaffe où vous garez votre porsche le jour du 1 er Mai

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rosemar 01/05/2017 21:36

J'essaierai de voir ce film si je trouve le temps. Pour ce qui est de Mélenchon, j'ai vu qu'il essaie de négocier avec Macron sur la loi Travail... c'est une tactique qui peut être intéressante, mais, pour l'instant, Macron refuse tout aménagement...

Belle soirée de premier Mai, AJE

alea-jacta-est 01/05/2017 22:09

Je suppose que toute négociation ou concession sur la loi du travail ne peut être obtenue qu' après les législatives.Traditionnellement, celles-ci bénéficient toujours au président nouvellement élu. Pour les insoumis ces élections seront vitales car après être monté très haut lors du premier tour, il leur faudra maintenir cette dynamique.
Pour l' instant je n' ai pas la moindre idée de cette future majorité parlementaire qui sortira des urnes mais tout dépendra d' elle.
Bonne fin de soirée l' amie

L. Hatem 01/05/2017 21:04

Beau film... bien ficelé et que j'ai adoré...
Mais comme la plupart des scénarios il a ses faiblesses... dès la première vengeance... à visage découvert, rappellons-le... on aurait dû voir les flics à leurs trousses... or les meurtres se succèdent et toujours pas de flics...
:-)
J'avais écrit un billet sur les faiblesses des scénarios...
(Mon premier comm a été impossible de mettre en ligne)

fatizo 01/05/2017 22:30

L'ami L Hatem ne passe rien.
Moi aussi j'ai noté cela mais comme je l'ai déjà dit une oeuvre artistique ne doit pas toujours correspondre à la réalité. L'essentiel c'est qu'elle reste cohérente avec elle-même.
Même Hitchcock se permettait d'échapper à la logique et au bon sens dans certains de ses films.
Je pense notamment à 'Le crime était presque parfait", Il y a dans ce film 2 ou 3 choses qui peuvent "choquer" .
En premier lieu l'acteur Ray Milland qui est sensé incarné un joueur pro de tennis.
Or, l'acteur était proche de 50 ans à l'époque.
Mais il y a une maladresse bien plus ennuyeuse dans le scénario que je raconteri plus tard.
Bonne soirée les amis

alea-jacta-est 01/05/2017 21:35

Content que tu aies aimé.
La scène que tu cites peut rester vraisemblable dans le mesure où le héros n' est pas fiché par la police, et que celle -ci n' a pas de lien entre Curro et Triana qui ne s' est pas fait prendre.Et en plus il y a 8 ans qui se sont passés.Ça reste donc plausible...Par ailleurs, c' est surtout la vraisemblance psychologique des situations qui est vraiment intéressante.
José a un plan mais il est complètement obligé d' improviser ce qui apporte énormément de tension dramatique.A chaque moment tout peut se déchaîner...On est souvent scotché en retenant son souffle.
Bonne soirée l' ami

fatizo 01/05/2017 17:15

Vu hier.Superbe film à l'ambiance troublante.
Au début on se demande qui est ce type, mais on comprend très vite, avant qu'on nous le dise.
Le grand amateur de westerns que je suis ne peut qu'être enthousiasmé par ce film.
D'ailleurs la photo grand format que tu as choisi semble sorti d'un western hollywoodien.


Et la dernière partie du film y ressemble beaucoup, y compris la scène finale avec le type qui part seul comme un vieux cow-boy.

L'histoire est passionnante . On en arrive parfois à se dire mais quand va-t-il s'arrêter, il va trop loin dans sa soif de vengeance, il devient plus "monstre" que ces types.

http://www.europe1.fr/culture/cinema-la-colere-d-un-homme-patient-apres-la-tempete-et-a-mon-age-je-me-cache-encore-pour-fumer-trois-films-a-l-epreuve-des-critiques-3315875

PS
Sur les présidentielles, voir le film
https://www.youtube.com/watch?v=8ekRTWkRtC4
Rien n'est jamais gagné avec ces monstres.
A montrer à nos politiques très lâches qui savent très bien que beaucoup de gens du FN sont aussi des négationnistes;
Bonne soirée l'ami

alea-jacta-est 01/05/2017 18:13

Content de partager ce coup de coeur avec toi.
Merci pour le lien critique europe 1 qui confirme l' originalité du scénario car si on dit a quelqu' un que c' est un film de vengeance, ça rebute un peu vu qu' on en a vu plein.Mais ici,il y a une vraie dimension existentielle et parfois absurde provoquée par le décalage entre le projet vengeur et la réalité des situations auxquelles s' affronte le héros qui est parfois obligé de complètement improviser.La rencontre avec Triana, par exemple, est à la limite du burlesque( le héros ne parle plus et Triana demande à son pote s' il est muet, et l' autre lui répond que oui...surréaliste et en même temps très juste psychologiquement...quant à l' éxecution de Triana on est saisi d' horreur et d' effroi tant l' irruption de cette violence parait incongrue et vide de sens).Je suis d' accord avec la critique sur europe 1 qui dit que le film commence comme un bon téléfilm, puis acquiert une densité incroyable, et une montée en puissance de la tension dramatique.
Merci pour le lien sur le procès du siècle, un film qui va sortir qui est complètement en relation avec notre campagne électorale.
Ne jamais oublier qui sont les gens du FN , qui ils abritent en leur sein, et de quel cocon ils sortent.
Il faut sans cesse faire des piqures de rappel pour ceux qui défilent avec des pancartes ni macron-ni Le Pen...
Bonne journée l' ami

Présentation

  • : Le blog de alea-jacta-est
  • Le blog de alea-jacta-est
  • : Adepte du vieux dicton qui dit que c' est au pied du mur qu' on voit mieux le mur....
  • Contact

Recherche