Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 17:40

Bonjour les amis,

L' Espagne est en train de connaître avec le défi indépendantiste catalan la plus grave crise depuis son retour à la démocratie en 1978.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2017/09/avec-le-defi-separatiste-catalan-l-espagne-connait-sa-plus-grave-crise-depuis-40-ans.html

Je vous écrivais la semaine dernière que la tension montait chaque jour d' un cran et qu' à ce rythme  je me demandais si on arriverait à la fatidique journée du 1 er Octobre sans incidents majeurs.

Aujourd' hui, une grande offensive de l' Etat central a été lancée par le pouvoir judiciaire avec 14 arrestations de hauts fonctionnaires et élus coupables d' avoir enfreint la constitution et la loi,une vingtaine de mises en examen et avec plus de 40 perquisitions.

Mais lisez d' abord cet article du MONDE qui vous donnera une idée de l' extrême tension qui règne en Catalogne.

Voila ! On y est ! Le choc frontal que je craignais a lieu.Il a commencé.

Mariano Rajoy en misant exclusivement sur la justice pour lancer une offensive répressive prend un énorme risque.

Certes, à court terme, il peut arriver à rendre impossible la célébration de la journée électorale, mais ce pourrait bien être une victoire à la Pyrrhus dont le prix à payer pourrait être extrêmement lourd.

Des milliers de catalans sont aujourd' hui descendus spontanément dans la rue et manifestent pour réclamer le droit de vote le 1 er Octobre prochain et pour soutenir les 14 personnalités détenues.La garde civile et les forces catalanes de police qui mènent les opérations ordonnées par les juges sont pris à parti par les indépendantistes.Certaines chaînes de télé comme LA SEXTA ont bousculé leurs programmes et émettent en continue et en direct la couverture de tous ces événements.Ce n' est pas encore une situation insurrectionnelle mais ça commence à y ressembler.

Une manifestation de solidarité est organisée en cette fin d' après-midi à Madrid, à la Puerta del Sol, lieu de rassemblement habituel des indignés.

Le représentant de Podemos, Pablo Iglesias, parle déjà de prisonniers politiques, alors que les détenus ont clairement enfreint la loi en pleine connaissance de cause.

 

Rajoy s' est réuni aujourd' hui avec les représentants des forces loyalistes ( Pedro Sanchez du parti socialiste espagnol et Alberto Rivera du parti de droite CD's) qui, pour l' instant le soutiennent dans sa volonté de faire appliquer la légalité sur tout le territoire espagnol.

Oui, mais en Catalogne tous ces partis sont très minoritaires.Le parti de Rajoy c' est 8% là-bas...et les socialistes 13%.La Catalogne est en train de leur filer entre les doigts.

Et ce ne sont pas des offensives comme celle d' aujourd' hui qui vont ramener le calme, bien au contraire.

Plus que jamais, l' extrême gravité de la situation actuelle m' amène à penser que la vraie issue est politique et que Rajoy devrait faire une proposition, prendre une initiative pour calmer les esprits.

Mais pour l' instant, on va dans la direction contraire.

Votre serviteur observe de manière effarée les événements d' aujourd' hui en se demandant, avec inquiétude, sur quoi ils vont déboucher.

Bonne fin de soirée les amis.

C' était Alea Jacta Est, en direct d' Espagne...

PS:je retourne vers mon poste de télé voir la suite de événements de cette journée qui n' a pas encore terminé.

Dernière minute: Rajoy va faire une déclaration institutionnelle  à la télé ce soir à 21 heures...

 

 

 

 

Catalogne: l' Etat espagnol déclenche une offensive judiciaire sans précédents

Partager cet article

Repost 0

commentaires

L. Hatem 22/09/2017 15:17

Notre correspondant en Espagne, AJE, devrait nous raconter d'un moment à l'autre ce qu'a dit Rajoy le soir du 20 Sept...

Donc en Espagne il y a des prisonniers politiques...

Regarde depuis combien de décennies les palestiniens attendent pour qu'on les "autorise" à devenir un Etat indépendant ! Il ont besoin du feu vert d'israel et de l'Onu.

alea-jacta-est 22/09/2017 17:28

Rajoy a fait un discours de fermeté d' une part ( on ne plaisante pas avec la constitution...) et de main tendue d' autre part mais jusqu' au 1r Octobre il ne se passera rien.
Le terme de " prisonnier politique" utilisé par Iglesias est scandaleux et montre à quel point le chef de file de Podemos est un activiste irresponsable et dangereux.
La situation de la Catalogne n' a absolument rien à voir avec celle de la Palestine.La Catalogne, comté appartenant à la couronne d' Aragon il y a plus 5 siècles ne peut absolument pas prétendre au statut de territoire colonisé. D' aileurs aucun pays ne les soutient...aucun...à part peut-être Maduro.
Ceci dit l' ami , les moments que nous vivons ici sont GRAVES:C' est sans doute la situation politique LA PLUS DANGEREUSE que j' ai connu personnellement depuis que je suis né...bien pire que Mai 68...On navigue au bord de l' abîme.On a tous les ingrédients pour qu' explose un climat insurrectionnel.
Rajoy vient d' envoyer des milliers de policiers en renfort, mais ça c' est aussi un aveu de faiblesse.
Si le conflit descend dans la rue, c' est une autre partie qui commence...
Bonne journée l' ami

fatizo 21/09/2017 22:16

En ce moment le monde est réellement en ébullition.
La tension entre les fous de Corée et des USA. On ne sait pas trop comment la Chine et la Russie peuvent réagir face à cette tension. Il y a bien sur le terrorisme islamiste.
Dans votre pays il y a cette situation avec la Catalogne. Chez nous la situation sociale va peut-être bientôt de dégrader avec les manifs qui arrivent.
C'est si compliquer de vivre en paix b....?
https://www.youtube.com/watch?v=CWzrABouyeE
Bonne soirée l'ami.

alea-jacta-est 21/09/2017 23:28

Je suis d' autant plus agacé et très irrité par de telles crises que je me dis que dans un avenir de plus en plus proche nous allons devoir relever de vrais défis d' une autre envergure.La vraie crise globale qui nous attend n' est pas encore arrivée.En Espagne il y a une vraie bataille pour l' emploi à mener.45% de chômage chez les jeunes ce sont des chiffres qui font frémir...et nous voilà embarqués dans une autre bataille qui , si elle devait se terminer en divorce serait très coûteuse pour tout le monde.Et pas moyen de dire stop...Comme dit la chanson: ça continue encore, et encore...
Merci pour la chanson de l' ami Louis, cet ange au sourire solaire qui peut nous redonner un peu de foi en l' humanité...
Bonne fin de soirée l' ami

rosemar 20/09/2017 21:30

Une situation compliquée. Rajoy avec toutes ces répressions risque de mobiliser un peu plus le camp des indépendantistes... Beaucoup d'inconséquences et de maladresses de la part du gouvernement espagnol. La suite est périlleuse...
Ce soir, ici, pas de reportage aux infos de 20 heures sur cette crise espagnole.

Belle soirée, AJE

alea-jacta-est 21/09/2017 16:23

Les médias français aussi se font l' echo de ce qui se passe par ici...
L' article de LIBE est tendancieux.Il présente l' anticonstitutionnalité du réferendum comme une opinion de la droite et de Rajoy.
C' est archifaux.Le tribunal constitutionnel le condamne de la manière la plus claire.
L' article, et c' est assez DOMMAGE ne dit pas que le parlement régional s' est arrogé des pouvoirs et des compétences qu' il n' a pas.
C' est comme si demain le président d' une région française organisait contre le gouvernement, et sans le consentiment du parlement et du sénat un référendum d' autodetermination.Il serait mis aux arrêts pour haute trahison dans la demi-heure suivante.
http://www.liberation.fr/planete/2017/09/20/en-catalogne-un-engrenage-inquietant_1597763?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#link_time=1505982905

alea-jacta-est 20/09/2017 22:42

Pour moi c' est le pire des scénarios.Les indépendantistes qui ont joué un hors-jeu constitutionnel réussissent à se faire passer pour des victimes et ont fait descendre leur conflit dans la rue.La radicalisation a gagné....et Rajoy n'a rien tenté pour désamorcer ce piège.
Le discours qu' il a fait ce soir où il réaffirme sa fermeté et le fait que la porte reste ouverte à ceux qui veulent reprendre le dialogue dans la légalité n' est pas de nature à apaiser les esprits.
Très préoccupant tout ça...Seul point rassurant:il n' y a pas eu de violences aujourd' hui...beaucoup d' intimidations de la part des indépendantistes certes, mais pas de violences.Tout tourne autour du vote du 1 er octobre.Ils veulent y croire jusqu' au bout.Le bras de fer va encore durer au moins 10 jours.Ça devient irrespirable...
Quoiqu' il arrive le 2 octobre le problème sera là....tout entier.
Bonne soirée l' amie