Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 08:02

Bonjour les amis,

Ça y' est, la première phase de qualification pour les 8 ème de finale est terminée, et on peut déjà tirer de nombreux enseignements.

1- D' abord le suspense a duré jusqu' à la dernière seconde des derniers matchs pour connaitre la composition de ce tableau des 8 èmes...Tant mieux pour le spectacle !

EURO 2016: bilan à mi-parcours...et mon pronostic.

2- Il n' y a pas eu de scores fleuves pour aucune nation, ce qui tend à prouver que les joueurs sont physiquement bien préparés et que les défenses des plus petites équipes sont malgré tout assez solides

3- Pas d' énormes fautes d' arbitrage qui ont changé le destin d' une équipe.Tant mieux !

4- Carton plein pour la Grande-Bretagne dont les 4 équipes arriveront aux 8 ème de finale et dont l' une d' entre elles sera nécesairement en quart...Le pays de Galles est sur le papier l' équipe qui a le plus de possibilités d' aller loin

4- Aucune grosse équipe n' a été écartée des 8 èmes ( grâce aux récupérations des meilleurs 3 ème qui sauvent le Portugal par exemple...Portugal classé derrière l' islande..hihihi...ces joueurs qui selon Ronaldo ont une petite mentalité...un Ronaldo qui brille parfois par par le jeu, mais jamais par l'esprit...)

5- Un tableau des 8 ème de finales assez déséquilibré où les grosses cylindrées sont à droite, et les équipes mineures à gauche, ce qui va forcément donner une finale inédite.On n' aura pas de finale Allemagne-Italie ou France-Espagne...

6- Un parcours très difficile à prévoir pour la Roja qui va devoir affronter l' Italie, puis éventuellement l' Allemagne, puis éventuellement les Bleus...Les espagnols sont dos au mur dès les 8 ème.Je pense que l' expérience et le réalisme italien vont faire la différence.

Moi, je vais vivre ce match-là comme une finale avant l' heure...et je vais souffrir car, quelque soit le vainqueur j' aurai de la peine pour le perdant ( à moins qu' il ne joue mal bien sûr, et que son élimination soit méritée...).

Avant-hier j' étais très fâché par la manière dont l' Espagne s' est laissée remonter en fin de match par une Croatie conquérante certes, mais contrôlable...une fin de partie mal gérée par son entraîneur, papi Bosque, qui n' est plus dans le coup...qui a fait des changements offensifs alors qu' il était qualifié premier de groupe, et qu'il devait gérer son score, et tenter un jeu de contre-attaques et blinder sa défense ( avec Koke par exemple qui sait faire la loi au milieu de terrain....plus personne ne passe avec lui)...Ce genre de mésaventure n' arrive jamais aux Italiens.

Quand on voit que l' Espagne aurait occupé le place de la Croatie sur le tableau ci-dessus si elle n' avait laissée filer de manière naïve cette première place, on se dit qu' il y avait un boulevard grand ouvert devant eux jusqu' à la finale !

7- Les bonnes surprises de ces 8 èmes sont les équipes qu' on connaissait moins bien et qui ont produit du beau jeu, à commencer par la Croatie ( fini l' effet de surprise, tout le monde est prévenu maintenant...), mais aussi la Pologne au jeu séduisant ( et dont l' attaquant vedette Lewandowsky n' a pas encore trouvé le chemin des buts...mais ça ne saurait tarder...)

Au niveau de l' organisation, on retiendra l' état lamentable des pelouses, un nombre incalculable de glissades, et de nombreuses occasions de but vendangées à cause d' elles ( dont une de notre Pogba national....).Je sais qu' il a beaucoup plu en France mais une pelouse ça se protège.On n' oubliera pas l' usage de peinture verte au stade Pierre Mauroy pour cacher certaines zones boueuses...

On retiendra aussi, parmi les ratés au niveau de la sécurité, le lancement de fumigènes sur la pelouse lors de la rencontre Tchéquie- Croatie...pas rassurant tout ça, et j' imagine que des dispostions ont été prises pour que de tels incidents ne puissent se reproduire.

En fait, de nombreuses personnes pensent: " si les fumigènes peuvent passer, d' autres choses bien plus inquiétantes aussi....".

Fermons cette parenthèse et croisons les doigts pour que la fête se poursuive de manière normale.

Quelles sont les chances des Bleus dans ce tournoi ?

A l' heure où j' écris ces lignes elles sont encore assez minces.Il reste aux Bleus ( qui ont été favorisés par l' anbitrage et par le tableau des rencontres ) un dernier match pas trop dur contre la République d' Irlande avant d' avoir à affronter des nations très expérimentées.

Les Bleus ont montré un gros potentiel offensif mais il leur manque une personnalité au milieu de terrain qui puisse permettre au jeu de mieux se construire...de mieux tourner avant de lancer des attaques.Le jeu français reste très vertical, avec, de mon point de vue, des précipitations et un manque de préparation dans certaines attaques.Ils ont les joueurs qu' il faut pour pratiquer ce jeu-là, notamment avec Pogba dont les passes en profondeur peuvent surprendre n' importe quelle défense à n' importe quel moment.Malgré tout, j' estime qu' on va trop vite d' un but à l' autre.Il faut penser plus et courir moins ( et faire le contraire de ce que font les anglais pour pouvoir tenir 2 mi-temps sans baisser le rythme...).

Je donne les bleus 50-50 contre l' Allemagne, mais pas 50-50 contre l' Italie ( et comme l' Italie va éliminer l' Allemagne, ça va être dur pour les français).

A suivre donc...

En attendant, chaque match va être un régal...fini les calculs...

Reste à donner mon pronostic pour cet Euro 2016.

Allez je me lance:

les Bleus tombent en 1/2 finale contre l' Italie

Finale Croatie-Italie, et l' Italie qui gagne sur un score de 3 à 2...

Je précise que ce n' est pas mon pronostic du coeur, mais plutôt celui de la raison.

Ceci dit le foot a cette vertu de savoir faire mentir le pronostiqueurs.C' est ce qui en fait tout le charme.

Bonne journée les amis, et n' hésitez pas à vous lancer vous aussi et à me proposer un pronostic...on fera les comptes dans 15 jours !

Belle image hier soir avec l' Islande qui s' est qualifiée contre l' Autriche avec un but à la 94 ème minute !!!!

Belle image hier soir avec l' Islande qui s' est qualifiée contre l' Autriche avec un but à la 94 ème minute !!!!

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans euro 2016 football
commenter cet article
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 14:56

Bonjour les amis,

La semaine dernière une bonne amie du Blog me tâclait un peu par derrière à propos de l' un de mes billets sur le match Espagne-République Tchèque, en y voyant une réaction un peu chauvine de ma part.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2016/06/espagne-tchequie-le-grand-patron-s-appelle-andres-iniesta.html

C' est vrai que j' avais écrit ce billet sous le coup de l' agacement car je trouvais qu' un pays comme la Tchéquie ne pouvait se présenter dans cet Euro en laissant le ballon aux espagnols, et en attendant une erreur de leur part.

C' est toujours difficile de prétendre ne pas être chauvin.Tout est une question de niveau et de degré mais on l' est toujours un peu...

Il en va de même avec le racisme.Nul ne peut prétendre ne pas être raciste ( d' ailleurs, on l' est souvent sans même s' en rendre compte).Ne pas être raciste c' est un compliment qu' on peut vous faire mais c' est une vertu que personne ne peut s' attribuer.C' est aux autres de vous le dire ou de vous le faire sentir.

Mais revenons à mon chauvinisme que je ne peux nier à 100 %.

Tout d' abord,ma propre histoire personnelle fait que mon chauvinisme à moi est un peu particulier car je suis né et j' ai vécu en France, de parents italiens ( avec un papa assez patriote) et que je vis depuis de très nombreuses années en Espagne dont j' aime beaucoup l' état d' esprit de ses joueurs.

Alors pour moi, être chauvin c' est compliqué car je tiens avec la France, avec l' Italie, avec l ' Espagne mais aussi avec la Belgique ( les belges sont mes voisins d' enfance).

J' ai souvent dit sous forme de boutade que je me sens si cosmopolite que je gagne toujours les compétitions internationales, sauf quand c' est l' Allemagne qui est vainqueur ( ça,ça vient de mon traumatisme de Séville 82...).

L' autre jour, j' ai eu une petite conversation qui m' a permis de faire la différence entre être supporter et être chauvin.

Je parlais avec un ami espagnol du fait que Mrodic, victime d' une légère blessure, ne serait pas sur la pelouse pour affronter l' Espagne lors du prochain match Espagne-Croatie.

Et cet ami m' a répondu:

" Tant mieux pour nous..."

Je me suis raidi, sincèrement choqué par cette réponse venant de la part d' une personne qui s' y connait en foot.Et là , ça a fait tilt et j' ai tout de suite pensé au fond de moi-même:

" Voilà...ça, c' est du vrai chauvinisme..."

Quand on en vient à se réjouir que l' adversaire ne puisse se présenter avec ses meilleurs joueurs pour pouvoir le vaincre, ça commence à être du vrai chauvinisme.

Et là, je suis catégorique: j' ai d' énormes défauts mais je ne suis pas chauvin à ce point-là.

Au contraire, je me faisais un régal du match Espagne-Croatie en imaginant déjà le magnifique duel de géants entre Mrodic et Iniesta .

J' ai envie de voir l' Espagne gagner, certes, mais au prix d' une lutte de titans qui l' oblige à se surpasser et à produire le meilleur jeu possible.Par ailleurs, si c' est la Croatie qui gagne mais qu' elle a bien joué, je serai le premier à m' incliner en lui espérant le meilleur parcours dans la suite de la compétition.

Donc, je crois que je suis chauvin mais que je reste dans les limites acceptables.

Je n' oublie pas que le but d' un match de foot c' est de produire du beau jeu et du spectacle...si ces deux aspects sont absents, le jeu ne m' intéresse plus, contrairement aux vrais chauvins .

Donc, pour paraphraser les inconnus, il y a chauvin et chauvin...de la même manière qu' il y a chasseur et chasseur.

Allez, je terminerai ce billet en vous proposant la traduction du mot chauvin dans toutes les langues.

en arabe: shufan (شوفان )

En anglais:chauvinistic

en italien sciovinista

en allemand: chauvinist

en espagnol: chovinista

en portugais:chauvinista

en hollandaisChauvinitische

en polonais: szowinista

en russe: chauvinistic (cшовинистический )

Et oui les amis, vous avez bien compris.

Ce sont les français qui ont inventé le chauvinisme, et toutes les traductions proviennent du mot gaulois...

Reconnaissons quand même que le chauvinisme s' est malheureusement bien exporté tout seul, et qu' il n' a pas besoin de traducteurs français pour prospérer...

supporters sympas qui s' éclatent dans une atmosphère animée et bon enfant...

supporters sympas qui s' éclatent dans une atmosphère animée et bon enfant...

Et un joli sourire pour encourager l' équipe...

Et un joli sourire pour encourager l' équipe...

Repost 0
19 juin 2016 7 19 /06 /juin /2016 08:41

Bonjour les amis,

Un peu en marge de l' Euro 2016, je vais vous parler aujourd' hui du triple ballon d' or Cristiano Ronaldo qui est un immense joueur comme chacun sait ( mais qui n' a jamais rien conquis, je crois, avec son équipe nationale).

Immense joueur et sans doute le mieux payé de tous les temps.Tous ses revenus confondus s' élèvent à 436 millions d' euros.Une star adulée qui navigue entre les voitures de luxe, les jolies mannequins russes, et les lieux de villégiature les plus huppés de la jet set internationale .

La semaine dernière,Ronaldo a alimenté de nombreuses critiques et polémiques en accusant les joueurs de l' équipe d' Islande d' avoir une petite mentalité, alors que son équipe venait de leur concéder un match nul.

Sa réaction n' était pas à la hauteur du champion qu' il prétend être.En effet, pour les islandais ce match nul arraché à une grande nation du foot était un véritable exploit si l' on considère que leur petit pays de 350 000 habitants ne compte qu' une petite centaine de licenciés.

La réaction d' un grand champion aurait dû être de reconnaître la vaillance du petit poucet islandais qui a su avec du coeur et des tripes faire face au Goliath portugais.

Mais au lieu de cela, le champion portugais gonflé d' orgueil s' est ridiculisé en accusant ses adversaires d' avoir une "petite mentalité".

Pauvre Cristiano, c' est toi qui devient tout petit petit et misérablement minuscule en faisant une telle déclaration...

Hier soir, les Dieux du foot qui sont parfois particulièrement vicieux et pervers ont puni Cristiano de la manière la plus humiliante.Ils lui ont fait rater un pénalty contre l' Autriche qui aurait pu garantir la qualification de son équipe.Ah misère !

En effet, après une nette domination des portugais qui multipliaient sans arrêt les attaques et qui méritaient une victoire, la défense autrichienne a tenu bon, et aucun tir n' est allé au fond des filets,.

Cristiano, peu avant le pénalty enverra un missile bien cadré mais le gardien autrichien le repoussera.

Après le pénalty, Cristiano sautera très haut pour marquer de la tête, mais ce sera un exploit inutile car sa position était hors-jeu...

Alors j' imagine qu' ils étaient plus d' un hier soir à bien rigoler derrière leur poste quand Ronaldo a envoyé son pénalty sur le poteau gauche.

Et oui, on finit toujours par être puni par où on a pêché.

Ronaldo qui est obsédé par sa volonté de devenir le plus grand joueur de tous le temps, a oublié qu' un grand champion se caractérise aussi par la sympathie spontanée qu' il génère autour de lui...

Or, Ronaldo a cette faculté de générer autant de détracteurs que d' admirateurs.Rien que pour ça il ne sera jamais le plus grand champion de tous les temps.Il ne sera jamais Pelé, Maradonna, Platini ou Zizou...

Pourtant quand on lit la biographie de Ronaldo, on est touché par de nombreux élements de son histoire qui ne peuvent que nous émouvoir.Fils d' un père alcoolo qui sera peu présent et qui mourra quand il n' avait que 20 ans, Ronaldo sera entouré de vautours et de faux adulateurs qui vivront de son talent.Il se sentira souvent bien seul et ne sera jamais vraiment entouré de personnes lui permettant de garder les pieds sur terre, et de gérer au mieux sa carrière et son image...

Le pauvre Cristiano voudra souvent apparaître comme le messie ( sans mauvais jeu de mots), comme le sauveur, au lieu de se contenter d' être le super coéquiper que tout le monde rêve d' avoir à ses côtés...

Hier soir quand il est sorti du terrain avec sa mine exaspérée et désespérée, on avait envie de lui dire...

"Arrête, arrête...ne te couvre pas de ridicule...Tout le monde sait bien que t' as tout donné pour ton équipe...Ne sois pas pathétique.N' en fais pas des tonnes...N' offre pas ce spectacle à tes adversaires qui ne peuvent que se réjouir davantage"

Ainsi va l' histoire du grand petit Ronaldo.Un champion à qui les Dieux du foot ont tout donné ( ou presque), mais qu' ils ont affiublé aussi de certaines faiblesses qui font qu' on le trouve toujours un peu ridicule et pathétique...On rêve tous de pouvoir être un jour dans la peau d' un grand champion, alors que pour Cristiano, on rêve juste d' avoir son compte en banque ou sa meuf...

Il a fini par croire qu' il était un Dieu alors qu' il restera toujours ce pauvre petit garçon mal-aimé des faubourgs de Madère.

Ronaldo...ou quand les dieux du foot s' amusent à punir un champion par où il a pêché...

PS: Petit exemple de l' égolatrie de Cristiano: le voici lançant son cri à la Tarzan ( celui qu' il a l' habitude de faire dans les stades lorsqu' il marque un but)...mais , cette fois-ci,c' est lors de la remise du ballon d' or...applaudissements et ambiance gênée...pas vraiment le sacre d' un vrai champion....

PS nº2:Le pénalty raté d' hier soir....pour le plus grand plaisir de ses détracteurs...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans euro 2016 football Portugal Autriche
commenter cet article
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 10:49

Bonjour les amis,

L' Hatem m'a envoyé un lien fascinant que je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous.

Il s' agit d' une visualisation des résultats obtenus à partir de simples multiplications...

Oui, vous avez bien compris: les tables de multiplication par 2, par 3. etc...

Mais trêve d' explications et allez d' abord voir ce magnifique exposé sur le lien vidéo ci-dessous.Ecoutez attentivement les 2 premières minutes pour bien comprendre le principe de construction des graphiques qui apparaitront ensuite.

Alors, c' est assez épatant, hein ?

Notez que toutes les courbes qui apparaissent sont obtenues exclusivement à partir de droites...ou, plus exactement à partir d' enveloppes de droites.

Un petit bémol sur le brillant exposé de Mickael Launey qui dit qu' on n' apprend pas ça à l' école.Objection votre honneur: la théorie des groupes est enseignée, mais généralement en fac, quand les étudiants ont atteint un niveau qui leur permette de comprendre et d' aborder les théories sous-jacentes qui expliquent ces magnifiques dessins.

Là, les enfants ne peuvent qu' admirer mais sans étudier réellement ce qui se passe...

On ne peut tirer à peu près aucun enseignement " pratique" de ces magnifiques courbes avec des élèves en bas-âge..

Moi, je passerai ce document à mes élèves simplement pour que ceux-ci apprécient certaines régularités étonnantes et spectaculaires, mais sans plus.Je ne pourrais pas vraiment construire de problèmes à résoudre en classe à partir de ces animations et encore moins aborder les justifications théoriques des résultats obtenus.

Pour faire une comparaison à 2 balles, je dirais que le fait de vous passer des films spectaculaires de la NASA sur la formation des étoiles ne fera pas de vous un astrophysicien...Ça éveillera, ou pas, votre curiosité mais ça ne vous donnera pas les vrais clés de la compréhension de l' univers.

Donc, ce document est très beau mais pas franchement opérationnel avec les petits...Je reconnais qu' une telle animation a quand même le mérite de pouvoir réveiller l' esprit scientifique des plus doués d' entre eux, qu' on peut en tirer de nombreux enseignements et qu' il mérite largement d' être passé en classe.

Enfin, notons que grâce à l' informatique et à la puissance de calcul des ordinateurs on peut obtenir des visualisations spectaculaires...Appréciez de quelle manière on passe d ' une pétale à deux pétales de fleur, de manière progressive en multipliant par 2,1, puis 2,2, etc...etc...

C' est tout simplement MAGIQUE !!! Rien que pour ça ce document mérite d' être passé en classe !

Quand les tables de multiplication se mettent à dessiner des fleurs...
Repost 0
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 05:48

Bonjour les amis,

Hier ça a été une très grosse journée de foot avec 3 matchs dont deux qui furent spectaculaires.

Commençons par le Italie-Suède où aucune des 2 équipes n' a réussi à prendre un ascendant net sur son rival, où aucune équipe n' a réussi à pratiquer un beau jeu même si le 11 italien reste plus convaincant.Il y avait beaucoup de fautes techniques,de déchets, de gestes ratés..Beaucoup d' intentions mais peu de réalisations.

Malgré tout, c' est l' expérience italienne qui a primé avec une touche de Chiellini en fin de match qui a permis à Eder de déborder toute la défense suèdoise et d' aller marquer un but tout seul comme un grand.Cinq minutes avant le but il y avait eu un centre de Florenzi repris de la tête par Parolo avec le ballon qui s' était écrasé sur la barre transversale...L' Italie n' a pas sorti le grand jeu mais elle assure son passage en 8 ème...Finalement, ce sont surtout les suédois qui devaient aller chercher des points pour se qualifier en 8 ème de finale qui passent à côté du match.

A 18 heures, République tchèque-Croatie, et l' occasion de voir jouer la Croatie dont j' avais raté le premier match et dont notre ami Fatizo avait dit le plus grand bien.Dès le début de la partie, on assiste à une grande rencontre où on est frappé par la qualité du jeu croate avec des joueurs très rapides qui se trouvent très bien sur le terrain, magnifiquement servis par un Mrodic qui assume avec brio son rôle de grand patron.Les croates mèneront 2 à 0, et on se dit que le match est terminé lorsque survient une égalisation des tchèques qui commencent à nous montrer un peu de jeu eux-aussi.

Là, le scénario devient complètement improbable.Interruption de la partie à cause de pétards lancés sur la pelouse par certains supporters croates...Quand le jeu reprend les croates concèdent un pénalty un peu idiot , et c' est l' égalisation alors qu' on s' attendait plutôt à un alourdissement du score initial...Les perturbations provoquées par ces " terroristes du sport " pour reprendre l' expression du sélectionneur croate sont probablement à l' origine de l' échec de la Croatie.

Mrodic sortira sur blessure ( distension musculaire) et on sait déjà qu' il sera absent au moins un match et donc qu' il ne jouera pas contre l' Espagne.Dommage que ce soit une Croatie amoindrie par la blessure de son joueur vedette qui doive se présenter face à l' Espagne...

Troisième match en soirée avec l' Espagne contre la Turquie qui n' a absolument rien pu faire face à une Roja qui est presque revenue à son meileur niveau depuis sa contreprestation lors du dernier Mondial.

Les espagnols nous ont offert un petit récital, en présentant un jeu varié qui peut surprendre l' adversaire dans tous les compartiments du jeu.Un jeu de qualité fait de rapidité, de passes précises, de tiki taka, de débordements sur les ailes,avec un Iniesta au sommet de son art qui fait des passes lumineuses à ses coéquipiers.

Il y a 2 jours j' ai entendu sur M6 Jean-Claude Darmon dire qu' il ne croyait pas aux possibilités des espagnols dans cet Euro car il trouvait que l' équipe est, je cite: " en fin de cycle...".

S' il a regardé le match contre la Turquie hier soir il a dû manger son chapeau, le Darmon !!!

Des équipes en fin de cycle comme ça, on en redemande...Et par ailleurs, je ne voudrais pas paraître méchant, mais si les espagnols sont en fin de cycle certaines équipes du tournoi sont pour l' instant en début de "rien du tout", et ont tout à construire...

Les espagnols ont retrouvé le chemin des buts.Ils gagnent avec la manière en nous proposant des actions étincelantes et du football de rêve.Les turcs ont vécu le match presque en spectateurs...

Les autres équipes qui ont vu cette partie sont prévenues...Les espagnols sont là, et bien là, et pour les battre il faudra essayer de se hisser à leur niveau, ce qui fait que les prétendants peuvent déjà se compter sur les doigts d' une main.

Euro 2016: deux matchs explosifs et une leçon de réalisme...

Je reviens sur une observation de Fatizo qui pense qu' il y a trop d' équipes dans cet Euro et que certaines d' entre elles ne devraient pas y particper.

Notre ami a peut-être raison, mais il n' y a pas eu pour l' instant de score fleuve même si la qualité du jeu de certains équipes laisse à désirer.On peut même parler parfois d' absence de jeu ou d' équipes qui n' ont rien à proposer ni à montrer sur le terrain.Je suppose que cette organisation à 24 va dans le sens du business, et de l' argent facile, mais pas forcément dans celui d' un minimum de niveau éxigé pour participer à cette compétition....

Moi je n' ai pas vu tous les matchs, ni les prestations faiblardes ( si ce n' est les tchèques contre les espagnols), mais une chose s' impose quand on voit les scores: les petites équipes sont physiquement bien préparées et opposent une vraie résistance aux grosses cylindrées même si elles ont peu d' arguments offensifs à faire valoir.

Le meilleur exemple restera le Portugal-Islande où un petit pays de 350 000 habitants avec moins d' une centaine de licenciés a obtenu un match nul , et a bien failli prendre l' avantage sur les petits copains de Ronaldo ( qui n' a rien fait...).

PS : il y a une équipe idéale de l' UEFA calculée à partir des statistiques.Et bien figurez-vous que Ronaldo ( qui n' a rien br...) est dans ce 11 idéal et qu' Iniesta n' y est pas...Quelle rigolade !!!...si j' étais entraîneur et qu' on me donnait à choisir entre les 2 joueurs je n' hésiterais pas une demi-seconde, ni même une milliseconde...

Repost 0
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 14:22

Bonjour les amis,

Il est de bon ton dans certains mileux de critiquer sans aucun discernement les compétitions de football , accusées de porter en elles les pires germes des pires tares de l' humanité, comme si c' était le foot qui les avait inventées ou promues.Citons en vrac quelques unes de ces accusations et mises au pilori:

- Aliénation mentale des masses populaires

- Mainmise de l' argent-Roi

- Corruption

-Tricherie

- violences

- alcoolisme

- hooliganisme

- chauvinisme

- machisme

- sexisme

- beaufisme

- barbecue-isme entre copains ( mauvais pour le cholestérol)

et plein d' autres noms en ismes....

Vraiment, à lire les réseaux sociaux, et notamment facebook, on pourrait se dire que celui qui serait capable de faire interdire les compétitions internationales de foot serait un bienfaiteur de l' humanité.

Hier, je me disais que la seule chose dont on n' a pas encore accusé la FIFA, c' est d' aggraver aussi le réchauffement climatique....

Et bien figurez-vous que ça aussi, c' est déjà fait...Et oui !!!! Lisez l' article ci-dessous.

Alors les amis, ça vous épate hein ? qu' un simple jeu aux apparences innocentes puisse créer autant de dégâts et de méfaits !

Alors , pensez-y à chaque fois que vous verrez un enfant shooter dans un ballon rond !!!

Protégez-le...confisquez-lui le ballon...et s' il pleure, expliquez-lui que c' est pour mieux protéger la planète et l' humanité...

L' Euro 2016 aggrave t' il le réchauffement climatique ?

PS: si j' utilisais les mêmes arguments que les antifooteux , je pourrais les accuser de se mettre du même côté que les intégristes qui haïssent le foot, et de faire ( involontairement ou pas) le jeu de certains radicaux qui assassinent les enfants et les ados qui aiment regarder un match , mais bien évidemment je ne tomberai jamais dans ce genre d' assimilations injustes et honteuses ...

Repost 0
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 22:14

Bonsoir les amis,

Je viens d' assister à la rencontre Belgique-Italie, où les belges étaient donnés comme favoris.Et bien, la grande et bonne surprise est venue de l' Italie qui a fait un match plein, un match flamboyant.

Une équipe parfaitement organisée en défense, mais aussi guidée par un esprit conquérant qui les a poussé vers les buts adverses jusqu' à ce qu' une passe absolument somptueuse venant de très loin derrière ait permis à Giaccherinni de marquer le premier but.

Les belges se sont rebellés et ont su se créer quelques belles occasions qui ont animé le match passionnant de bout en bout, mais la domination du jeu était italienne cette fois-ci, et le gardien Courtois a dû sortir le grand jeu pour que le score ne soit pas plus lourd.

Une victoire d' une Italie au jeu très complet, séduisant, plein de maîtrise et qui la situe dès ce soir parmi les grandes favorites de cette compétition.

Et oui, l' Italie sera toujours l' Italie.Qu' on se le dise !!!!

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans euro 2016 italie Belgique football
commenter cet article
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 18:02

Bonjour les amis,

Après un début d' Euro quelque peu ennuyeux avec de nombreuses équipes qui ne se livrent pas, c' etait aujourd' hui l' entrée de l' Espagne contre la Tchéquie.

Les tchèques ont abordé le match de la pire des manières, n' entreprenant rien, avec de longs ballons en avant...cherchant la faute, le corner...aucune initiative...une espèce de contre-foot assez écoeurant et exaspérant,laissant la possession du ballon aux espagnols.Des joueurs qui ne tentent pas d' imposer un jeu mais qui, au contraire, " balancent loin devant" en espérant l' exploit personnel d' un coéquipier...des joueurs qui jouent comme si le mileu de terrain n' existait pas....Beurkkkk !!!!

Les tchèques ont bien failli marquer sur un coup franc imaginaire.Non seulement, ils ne jouent pas mais en plus, ça a bien failli leur réussir.

Ça, on sent qu' ils ont hyperbossé les corners et les coups francs.Il n' y a que ça qui les intéresse...

D' ailleurs les statistiques doivent être assez éloquentes.Je pense que les espagnols ont dû posséder le ballon plus de 70% du temps.

On a vu enfin du football comme je l' aime grâce à une équipe d' Espagne qui s' est offerte de nombreuses occasions, mais surtout, qui a fait montre d' un art consommé de la combinaison au milieu de terrain, et face aux buts adverses....Enfin un peu de vrai foot...

Ça a été un petit festival, avec de nombreuses combinaisons à 2, à 3, avec un grand patron sur le terrain en la personne d' Andrés Iniesta qui a une " vista" extraordinaire" et qui offre des ballons à ses coéquipiers qui sont du véritable caviar ...C' est lui qui fera la passe qui amène le but sur une tête de Piqué.

Ce qui est fou c' et que le score ne soit pas plus lourd...Les équipes qui ne se livrent pas s' en tirent trop bien dans cet Euro.

Les espagnols devront être un peu plus efficaces face au but mais au moins ils ont fait ce qu' il fallait faire, eux ! Ils se sont appliqués pendant 90 minutes, varié les attaques et je me suis régalé !

Le but de Piqué à la 85 ème minute a été un vrai moment de BONHEUR !!! Tout comme celui de Payet ! Toute la famille a sauté de joie ! On s' est embrassé...La morale est sauve.

A 5 minutes de la fin les tchèques se sont réveillés mais , bien heureusement, c' était bien trop tard...Les hold-ups ça suffit comme ça...

Espagne-Tchéquie.Le grand patron s' appelle Andrés Iniesta...

Notons que ce groupe est l' un des plus relevés de la compétition car la Croatie a fait un excellent match contre la Turquie que je n' ai malheureusement pas vu...Le Espagne-Croatie méritera donc le déplacement.

Bon, là je vous laisse les amis, car bientôt va commencer le match Belgique-Italie avec 2 équipes que j' aime bien.Mes ex-voisins belges d' un côté contre mes cousins transalpins de l'autre.....à suivre...

PS: l' ambiance va être assez chaude en Belgique car la communauté italo-belge est très nombreuse...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans euro 2016 Espagne tchéquie
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 05:36

Bonjour les amis,

Un curieux match que cette rencontre Angleterre-Russie.Une première mi-temps outrageusement dominée par une Angleterre conquérante, qui redouble d' assauts face à des russes pris de vitesse et qui ne tentent même pas d' opposer un contre-jeu convaincant.

Non, tout va trop vite pour eux, alors ils font le gros dos et tentent de survivre à cet orage anglais....et, miraculeusement, la stratégie fonctionne car, malgré les nombreuses occasions, le ballon n' arrive jamais au fond des filets...et le score reste vierge.

On s' attend dans un EURO à avoir des oppositions de styles différents, mais c' est étonnant de voir une telle différence de niveau à ce stade de la compétition.

Pour faire une métaphore à deux balles, les anglais tentent de danser un rock and roll trépidant avec un partenaire qui essaie de survivre en dansant un paso-doble langoureux...et trébuchant.

On est au bord du non-match...ou du non-sense ( pour reprendre une expression anglaise)

En début de 2 ème mi-temps, le ton change.Les efforts consentis par les anglais leur passent facture, et les russes peuvent commencer à poser leur jeu, et à construire patiemment des attaques à partir du mileu de terrain.

Les anglais continueront leur jeu offensif avec moins d' arguments et moins de débauche d' énergie cette fois-ci et c' est logiquement qu' ils marqueront un but sur un coup franc tiré deux minutes après une très belle action qui avait atterri sur la transversale.Les russes ne désarmeront pas et finiront par égaliser sur une très belle tête de leur capitaine à la 2 ème minute du temps additionnel...à la 92 ème minute.Quel coup de poignard !

Et voilà, le hold-up a fonctionné, et les russes arrachent un match nul, ce qui n' est pas cher payé au vu de leur prestation...

Il faut toutefois émettre un petit bémol et le mot hold-up est peut-être excessif car on se dit qu' il y a peut-être une morale dans la morale, et que les anglais ont peut-être été un peu ingénus sur ce coup-là, face à un adversaire qui a su montrer lui aussi quelques inspirations et qui n' a jamais désarmé...Mon fils et moi, on n' a pas pu s' empêcher de sourire de cette égalisation qui rend justice au non-renoncement...

Plusieurs leçons sont à tirer de cette rencontre.

1. Un match dure 90 minutes au moins, et il faut tenir le rythme pendant les 2 mi-temps...attention aux débauches d' énergie qui peuvent provoquer de dangereuses baisses de régime ultérieures.

2. Un match dure 90 minutes + les temps additionnels, et il faut savoir gérer une fin de partie, et ne pas perdre en 3 minutes un résultat qui a demandé 70 minutes d' efforts soutenus.

Les anglais peuvent demander à David Ginola des classes particulières sur cet aspect du jeu...

3.La proportion nombre de buts / nombre d' occasions est faible dans cet EURO, ce qui veut dire que les équipes à faible potentiel offensif ont intérêt à soigner leur jeu défensif, et tenter de revenir au score sur une contre-attaque.

Je suis habitué dans le championnat espagnol à voir des joueurs comme Messi qui ne ratent pas le dernier geste, des joueurs qui arrivent à placer le ballon juste là où il faut, au ras des poteaux et hors-d' atteinte du gardien.Il manque dans cet EURO de cette qualité de finition, qui aurait permis à l' Angleterre par exemple d' être rapidement hors de portée des russes.

Alors, vous me répondrez que des Messi il n' y en a pas 50...Effectivement, mais on peut se poser la question suivante.

Pourquoi certaines équipes ont besoin de 10 occases pour en concrétiser une, quand d' autres marquent un but et n' ont eu que 2 opportunités.Le dernier exemple en date est la rencontre préparatoire entre la Géorgie ( 132 ème mondiale) et l' Espagne.Les espagnols ont dominé et perdu le match 0 à 1 face à un adversaire faible qui n' a eu que 2 occases sur toute la partie...Bien sûr , vous me répondrez que ces équipes-là marquent sur des contre-attaques et profitent d' erreurs défensives d' un adversaire qui s' est découvert de forme aventureuse.Je suis d' accord, mais il y a là un problème de fond qui est posé au foot moderne.Après avoir vécu l' âge d' or du foot offensif avec des joueurs comme Cruyff, nous voici revenus à une certaine forme de catenaccio, et ça, c' est pas une bonne nouvelle pour le beau jeu et le spectacle...N' y a t' il que des Messi pour dynamiter les jeux ultra-défensifs ? J' espère que non, et que cet EURO 2016 me rassurera sur ce point...

4. On apprend au jeu d' échecs que face à un adversaire plus faible il faut savoir rester rigoureux et s' appliquer en ne menant pas d' attaques approximatives.Cette règle s' applique aussi au foot...Les anglais vont sans doute se mordre les doigts s' ils revoient la première mi-temps où il y a eu beaucoup d' énergie de dépensé, beaucoup d' offensives lancées mais pas forcément toute l' application nécessaire pour mener à terme une attaque.

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans euro 2016 football russie Angleterre
commenter cet article
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 07:24

Bonjour les amis,

L' Euro 2016 est enfin lancé.

Je préfère passer sous silence la cérémonie d' inauguration avec des danseuses de Cancan pas très synchro dans leurs croisements...Aucun mouvement d' ensemble qui va marquer les rétines.Cérémonie qui a coûté très cher mais dont la qualité technique la met juste un peu au dessus de celle d' une kermesse villageoise.N' importe quel groupe de pom pom girls américaines de n' importe quelle université ferait une prestation plus spectaculaire, et avec des synchronisations plus précises.Finalement, le meilleur était l' image en mosaïque du public avec les différentes couleurs de chaque pays.

Revenons au foot, et oublions cette cérémonie qui ne restera pas dans les annales et qui n' est pas à la hauteur de ce que pourrait produire un pays comme la France.

Je redécouvre l' équipe de France après l' avoir perdue un peu de vue durant ces 2 dernières années.

Le match démarre sur les chapeaux de roues avec une Roumanie qui a bien failli surprendre les bleus dès les premières minutes.Un pur miracle que Lloris soit sur la trajectoire du ballon et puisse l' empêcher d' aller au fond des filets...

Ce qui frappe d' entrée de jeu, c' est l' excellent niveau de préparation physique des 2 équipes et leur engagement.

Fini ces matchs inauguraux un peu ennuyeux qui se terminaient souvent sur un score nul de 0 à 0.

Les Roumains ont dès le départ voulu prendre le jeu à leur compte , et ne pas s' en laisser compter face à des bleus qui jouaient à domicile.Les bleus vont vite réagir, et imposer un rythme trépidant qui finira par être payant, même si le but de Giroud est entàché d' une faute non sifflée sur le gardien.

Regardez bien le ralenti:il empêche avec le bras le gardien de renvoyer un ballon qui n' est pas difficile...

Ce qui m' a marqué durant ce match, c' est le fort pressing des roumains qui ne se laisseront jamais dominer.Un pressing qui va provoquer de nombreuses pertes de ballons chez les bleus.

J' entends, ici ou là, des commentaires parlant de la pression et de la nervosité des bleus.Je crois que c' est une erreur.Ce sont les Roumains qui, par la qualité de leur pressing vont provoquer certaines erreurs dans la relance ou dans la circulation de balle.

Les français m' ont impressionné par la qualité de leurs balles en profondeur.Il y a eu des passes assez extraordinaires partant du mileu de terrain, notamment avec Pogba qui a été assez étincelant.C' est sans aucun doute l' arme létale de cette équipe qui arrive en 3 touches à se mettre en position de tir au but.

Ça me fait penser à du foot FORMULE 1 ...ça va très vite, c' est précis, et à la moindre erreur , ça risque de se payer cher...

Disons que si c' était un match Real-Barça, et bien la France, hier soir, c' était plutôt le Real...

Ce qui me gêne ce sont les inconvénients de l' avantage.Les bleus disposent d' une artillerie capable de déborder rapidement une défense, mais si celle-ci est bien organisée l' équipe reste à court d' arguments, et ne montre pas de grandes capacités de quadrillage du terrain, de circulation de balle qui puisse peu à peu étrangler l' adversaire.Les constructions offensives sont toujours très rapides, presque précipitées...

C' est l' éclair de génie ( qui passe ou qui ne passe pas), mais pas de lent et de patient tissage...C' est ça qu' il manque aux Bleus pour l' instant.Tout se base sur la prise de vitesse,le débordement, l'accélération mais un match ne peut pas se maintenir tout le temps à 1000 à l' heure,comme un ballet effréné d' essuie-glaces qui va sans arrêt et rapidement d' un but à l' autre....

Enfin, je reviens sur cette histoire de pression qui aurait fait que les Bleus n' étaient pas au mieux. Je n' y crois pas.Hier, ils étaient dans le coup: simplement les roumains ont fait un match extraordinaire, et se sont livrés comme de braves guerriers.Rendons honneur à leur prestation.

Pour finir, regardons ce magnifique but de Payet qui libère la pression,et qui sauve la fête...

Un but fantastique.J' étais sincèrement ému par les larmes de Payet qui ramène la confiance à toute l' équipe.Des Bleus qui ont montré hier soir un énorme potentiel...mais aussi, certaines faiblesses.

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans football Euro 2016
commenter cet article