Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 21:11

Je viens de voir une magnifique vitrine littéraire qui me rassure sur l' avenir de ma mère patrie.

Effectivement les amis, moi qui vit en plein marasme économique dans une Espagne qui cherche un gouvernement aussi improbable qu' un éléphant tentant de se tenir en équilibre sur une balle de ping-pong, je me rassure en voyant qu' outre Pyrénées, le paysage politique a changé VRAIMENT.

La régénération tant attendue par le pays a enfin frappé...A tel point qu' il sera difficile pour les français de désigner celui qui va relever le pays, celui qui sera le sauveur.

Apparemment vous n' aurez que l' embarras du choix.

Rien que des nouvelles têtes, pleines de nouvelles idées...

Rien qu' à lire tous ces titres, c' est, comment dirais-je, euh.... enthousiasmant !!!

Qui sera le sauveur ?
Repost 0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 19:38

Bonjour les amis,

Dans les années 70 j' avais acheté " un autre désir", un 33 tours d' Yves Simon que j' aimais beaucoup avec de très bons titres comme Zelda, de l'autre côté de ton âme,Caroline des Yvelines, etc...

Quand l' amour s' en va et que la solitude s' installe...

Il y a dans cet album une chanson un peu moins connue intitulée.

Lettre À Monsieur Le Receveur De Paris 23

Il n' y a malheureusement aucun enregistrement de qualité sur youtube mais simplement un internaute qui passe le disque sur le lien ci-dessous.

Evidemment, la prise de son n' est pas terrible et on perd une grande partie de la qualité de l' arrangement musical, et la voix reste un peu lointaine.

La voici donc, même si c' est dans des conditions médiocres.On n' entend même pas la petite sonnette de la machine à écrire qui ponctue la dernière phrase d' Yves Simon....

Monsieur le Receveur de Paris 23
Je vous écris pour vous faire part de mon émoi.
La fille avec qui je vivais depuis bien longtemps
S'est perdue dans la rue.
Un soir d'octobre, elle n'est pas revenue,
Aussi, comme cet appartement, les commerçants du quartier,
Le café-restaurant restent très marqués par sa présence
J'ai l'intention de m'en aller et de changer de ville. De
vie aussi.

Vous serez bien aimable de faire suivre désormais m
on
courrier
A l'adresse indiquée ci-dessous.
Je vous joins un mandat-lettre pour les frais
Et vous prie de croire à mes sentiments les plus attentifs.

(Post-Scriptum)

Monsieur le Receveur de Paris 23
Si un jour vous avez quelque émoi,
N'hésitez pas à écrire à ma nouvelle adresse,
C'est toujours utile de connaître quelqu'un
Qui peut partager votre petit tas de secrets,
Quelque part, aille
urs sur la planète.

Le style est simple avec des belles formules du genre:

J'ai l'intention de m'en aller et de changer de ville. De
vie aussi.

On entend la machine à écrire frapper les caractères de la lettre...On imagine bien, le narrateur perdu dans une ville de grande solitude, écrivant sans pathos une lettre administrative au langage bureaucratique relatant un bouleversement important dans sa vie sentimentale.

L' arrangement musical électronique, grâce à l' utilisation de synthés, accroit l' impression de froideur métallique, de solitude et d' angoisse, pendant que la machine à écrire continue de frapper mécaniquement les caractères.

Ce n' est qu' à la fin de la chanson que l' auteur finit par abandonner son style administratif méticuleux pour s' adresser à l' homme qui se cache derrière ses fonctions de Receveur.

" N' hésitez pas à me parler de vos secrets vous aussi...ça fait du bien parfois de ne pas se sentir seul"

J' aime beaucoup cette chanson hors-norme, au style minimaliste, qu' on pourrait aussi qualifier d' existentialiste....Elle aurait pu être écrite par Kafka, Camus, Peter Handke ou Sartre...L' angoisse, la solitude, l' homme abandonné sans amour, perdu dans une grande cité,dans une société froide et bureaucratique où les individus peuvent être mis en fiches bien rangées dans des tiroirs.

C' est une chanson qui préfigure aussi le futur ultra-moderne solitude d' Alain Souchon...

Quand l' amour s' en va et que la solitude s' installe...
Repost 0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 18:45

Bonjour les amis,

Après l' académie française qui vient de s' opposer à toute réforme de l' orthographe, LE CHAT vient de donner son opinion bien tranchée...

C' est très bref...et bien balancé...même si c' est politiquement COMPLÈTEMENT incorrect.

Ha...ha...Heureusement que les Belges sont là pour défendre notre belle langue !

Le chat qui tue...la réforme !
Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans orthographe humour
commenter cet article
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 18:00

Connaissez-vous la valse " Amour et printemps" d' Emile Waldteufel ?

Ça ne vous dit rien ? Pourtant il est très probable que ce morceau est gravé au plus profond de votre mémoire.

C' est une valse pour grand orchestre et qui a été ensuite adaptée et transcrite sur un orgue de Barbarie comme celui-ci...

Connaissez-vous " Amour et printemps" d' Emile Waldteufel ?
Connaissez-vous " Amour et printemps" d' Emile Waldteufel ?

Alors, ça vous revient ? Allez, je vous laisse réfléchir encore deux petites minutes...

et si vous donnez votre langue au chat , allez sur le lien vidéo ci-dessous , et écoutez cette valse qui vous fera le même effet qu' une madeleine de Proust.

Préparez vous pour un grand saut dans l' espace-temps...

Voici ce que dit un internaute au sujet de cette valse:

Emile Waldteufel a écrit cette valse en 1880. Elle était célèbre jusqu'à la fin du siècle et le compositeur l'a joué avec son grand orchestre aux bals de l'opéra de Paris en 1890 et 1891. Au XXème siècle, elle a été enregistrée sur cylindre et 78 tours, dont le dernier date des années 30. Puis plus rien. Ce n'est qu'au début des années 70 qu'elle allait réapparaitre grâce au générique du Ciné-club. L'orgue de foire, qui s'appelle De Lekerkerker est hollandais. Il lui donne son charme toujours autant apprécié. Le 1er enregistrement "moderne" est sur un CD de 1987. Depuis cette valse est sur tous les albums et au programme de tous les concerts d' Emile Waldteufel. Un chef m'a dit qu'il l'avait joué en bis dans le monde entier, avec beaucoup de succès. Yvon Waldteufel.

Voici ci-dessous la version originale pour grand orchestre ( que j' ai découverte aujourd' hui) et qui mérite d' être écoutée.

 

Mais revenons à la version pour orgue de barbarie.Je viens de tomber sur cette musique par hasard en naviguant sur le net, et là, ça a été comme un électro-choc.

Voici ce qu' écrit l' un des intervenants sur la page youtube:

Que du bonheur..j'ai 53 ans et je me revois gamin devant la télé assez tard le soir pour regarder le ciné-club dont la version courte de cette musique servait pour le générique..fatalement ce morceau d'orgue de barbarie me ramène à cette part merveilleuse de ma vie entre deux amours de parents...merci infiniment pour le partage et vive youtube...

Voilà.Tout est dit.Cet intervenant a résumé parfaitement ce que je ressens également.

Ce générique nostalgique joué sur un orgue de foire me renvoie à la partie merveilleuse de mon enfance où le cinéma m' apportait la part de rêve dont j' avais si besoin.

Bonne fin de soirée les amis.

Connaissez-vous " Amour et printemps" d' Emile Waldteufel ?
Repost 0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 18:01

Bonjour les amis,

Ça pourrait être une mauvaise blague mais ça ne l' est pas.

Une petite annonce sur un site web spécialisé a fait grand bruit en Espagne.En fait, cette petite annonce est complètement illégale, et le site qui l' a publié ( peut-être par erreur) s' est empressé de la supprimer.

La voici:

"Se necesita camarera para bar de pueblo a una hora de Santiago y a 15 minutos de Arzúa y Ordes, imprescindible chica trabajadora, responsable, guapa y un poco puta con un trato agradable con los clientes. Incorporación inmediata y contrato fijo. Sueldo 1500 euros. Opción alojamiento si eres de lejos".

La petite annonce qui tue...

Alors là, ça mérite une petite traduction:

" recherche serveuse dans un bar de Village à une heure de Santiago et à 15 minutes d' Arzua.

Conditions exigées: fille travailleuse,responsable, belle, un peu pute et qui sait bien traiter les clients...etc..etc..."

Evidemment, cette annonce relayée dans les réseaux sociaux a declenché un tollé à travers tout le pays.Le syndicat UGT a demandé l' ouverture d' une enquête auprès de l' inspection du travail...Les ligues féministes sont outrées à juste titre.Bref ,tout le pays a réagi de manière très saine...Je vous laisse imaginer également toutes les blagues ironiques que cette petite annonce a provoquées.

Le problème c' est que cette annonce révèle un phénomène bien réel et très étendu , et pas seulement en Espagne.La personne qui a osé rédiger ça a mis par écrit, ce qui se demande très fréquemment mais de manière plus discrète mais néanmoins très insistante.

C' est souvent un point de passage obligé pour obtenir certains emplois même si c' est absolument illégal.

Quand un employeur demande à une serveuse de bien traiter les clients, il y a énormément de sous-entendus bien explicites qui peuvent aller du simple choix de tenues vestimentaires aguichantes avec décolletés profonds et vertigineux jusqu' au fait de se laisser pincer les fesses sans trop rechigner.

Bon, tout ça est complètement condamnable et assez dégueu...pas de doute là dessus.

Une fois admis la dégueulasserie du mec qui a écrit ça, je n' ai pu m' empêcher d' essayer de l' imaginer, ce patron de bar.

1. Soit c' est un gros beauf macho et qui a mis par écrit et sans complexe ce qu' il a dans le ciboulot.

2. Soit c' est un mec qui ne sait pas vraiment écrire et qui dispose de 300 mots pour s' exprimer, alors , du coup, il sait bien ce qu' il attend de la serveuse mais il ne sait pas comment le rédiger de manière politiquement correcte...Du coup il essaie de minimiser de manière pathétique ce qu' il attend de la serveuse et il écrit qu' elle doit être " UN PEU pute"...

Ce "UN PEU" vaut son pesant de cacahuètes !

Là, avouez que c' est assez délirant car on se demande ce qu' il veut bien dire par UN PEU pute...on sait tous ce qu' est une pute , mais quelqu' un d' "un peu pute", il faut expliciter...L' échantillon de possibilités est large et le terme est vague !

La seule chose qui semble claire dans l' annonce c' est que le mec préfère une grosse travailleuse un peu pute plutôt qu ' une grosse pute peu travailleuse.

Par ailleurs, les amis, je n' ai pu m' empêcher de penser aux jeunes demoiselles qui se sont présentées pour cet emploi:

Par exemple,celle qui veut à tout prix son emploi:

" Bonjour Monsieur...je suis la pute que vous cherchez ! "

Ou alors, celle qui a bien lu l' annonce:

" Bonjour Monsieur ..je suis la "petite" pute que vous cherchez..."

Ou alors:

" Bonjour Monsieur...je postule l' emploi de serveuse un peu pute que vous avez mis sur votre annonce"

Bon, j' arrête là le massacre.Cette affaire est pathétique sous tous les points de vue mais elle a quand même un grand mérite.Elle est TRES REVELATRICE...Faut pas se voiler la face !

Et pour terminer sur une note d' humour, voici une petite histoire courte, mais de serveur cette fois-ci...c' est très court mais assez hilarant !

Repost 0
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 08:54

Bonjour les amis,

Hier soir à la maison de la Culture de mon village un nouveau groupe nommé Quattro a présenté un premier travail d' adaptation et d' interprétations d' oeuvres du grand compositeur argentin Astor Piazzolla.

Soirée magique en compagnie du Grand Astor...

Sebastià ROIG,Le contrebassiste et saxophoniste du groupe Quattro a réadapté neuf oeuvres du grand maître argentin pour quartet piano-violon-violoncelle et saxophone ( ou contrebasse).

Ce fut une soirée absolument magique, musicalement très inspirée avec de très belles envolées lyriques tant au violon qu' au saxo...

Alejandra, l' interprète narratrice argentine récita avec ferveur les textes de ces chansons, avec son accent plein de charme et cette prononciation si particulière des argentins.

Soirée magique en compagnie du Grand Astor...
Soirée magique en compagnie du Grand Astor...
Soirée magique en compagnie du Grand Astor...

Voici le programme

- SOLEDAD

- CAFÉ 1930

- ADIOS NONINO

au sujet duquel Astor avait écrit:

"Este tema es el as lindo de mi vida...No sé si lo voy a mejorar, no creo..".

"C' est le plus beau thème de ma vie...je ne sais pas si je ferai mieux.Je ne le crois pas..."

- INVIERNO PORTEÑO

- BALADA PARA UN LOCO

- MILONGA EN RE

-ESCUALO

-MILONGA DEL ANGEL

-LIBERTANGO

Je vous mets en lien le thème de BALADA PARA UN LOCO...ballade pour un fou

Après une longue introduction pleine de poésie on entend le thème musical hyperconnu à partir de 1 minute 53 secondes.

Ça va tout de suite vous rappeller une très bonne reprise et adaptation de Julien Clerc...

Le concert a terminé avec le LIBERTANGO où cette fois-ci c' est le saxo qui a interprété le thème.

Votre serviteur était absolument en nage....ravi, sur un petit nuage...

Oui, durant plus d' une heure hier soir, l' âme du grand maître a plané sur la maison de la culture.

PS: Voici les paroles originales de ballade pour un fou:

Balada Para Un Loco

Las tardecitas de Buenos Aires tiene ese qué sé yo, ¿viste?
Salgo de casa por Arenales, lo de siempre en la calle y en mí,
cuando de repente, detrás de ese árbol, se aparece él,
mezcla rara de penúltimo linyera y de primer polizonte
en el viaje a Venus. Medio melón en la cabeza,
las rayas de la camisa pintadas en la piel,
dos medias suelas clavadas en los pies,
y una banderita de taxi libre en cada mano... Ja...ja...ja...ja...
Parece que sólo yo lo veo, porque él pasa entre la gente
y los maniquíes me guiñan, los semáforos me dan tres luces celestes
y las naranjas del frutero de la esquina me tiran azahares,
y así, medio bailando, medio volando,
se saca el melón, me saluda, me regala una banderita
y me dice adiós.

Ya sé que estoy piantao, piantao, piantao,
no ves que va la luna rodando por Callao
y un coro de astronautas y niños con un vals
me baila alrededor...
Ya sé que estoy piantao, piantao, piantao,
yo miro a Buenos Aires del nido de un gorrión;
y a vos te vi tan triste; vení, volá, sentí,
el loco berretín que tengo para vos.
Loco, loco, loco, cuando anochezca en tu porteña soledad,
por la ribera de tu sábana vendré, con un poema
y un trombón, a desvelar tu corazón.
Loco, loco, loco, como un acróbata demente saltaré,
sobre el abismo de tu escote hasta sentir
que enloquecí tu corazón de libertad, ya vas a ver.

Y así el loco me convida a andar
en su ilusión súper-sport,
y vamos a correr por las cornisas
con una golondrina por motor.
De Vieytes nos aplauden: Viva, viva...
los locos que inventaron el amor;
y un ángel y un soldado y una niña
nos dan un valsecito bailador.
Nos sale a saludar la gente linda
y el loco, pero tuyo, qué sé yo, loco mío,
provoca campanarios con su risa
y al fin, me mira y canta a media voz:

Quereme así, piantao, piantao, piantao...
trepate a esta
ternura de loco que hay en mí,
ponete esta peluca de alondra y volá, volá conmigo ya:
vení, quereme así piantao, piantao, piantao,
abrite los amores que vamos a intentar
la trágica locura total de revivir,
vení, volá, vení, tra...lala...lara
...

Et sur ce lien ci-dessous, il y a la traduction française de l' oeuvre

en vis-à-vis de chaque vers espagnol.

http://www.fabricehatem.fr/fh-medias/fruit/balada_para_un.pdf

Notez au passage que Julien Clerc a repris et gardé pour son adaptation le fameux "Je suis planté, planté, planté"....en dialecte argentin c' est "Estoy piantao, piantao, piantao ! "

En espagnol académique ce serait: Estoy plantado !

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans musique Tango Poesie
commenter cet article
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 16:27

Bonjour les amis,

Cette semaine vous avez tous été bombardé d' informations au sujet des ondes gravitationnelles.La dernière pièce du puzzle Einsteinien vient d' être trouvée.On peut enfin observer et donc confirmer l' existence de ces ondes qui étaient prévues dans la théorie de la Relativité générale (1915).

Pour en savoir plus , je vous suggère de suivre ATTENTIVEMENT les explications du jeune et brillant physicien sur le lien ci-dessous...

J' aime beaucoup sa conclusion car elle nous éclaire bien sur la manière de travailler des chercheurs.Quels sont leurs moteurs intellectuels ?

Le chercheur propose des modèles mais il est le premier à les remettre en cause si les observations les contredisent ( contrairement aux sectes, aux gourous, aux charlatans et à tous les chantres des fausses explications ésotériques de l' Univers ).

Enfin, quand l' observation confirme la théorie il y a malgré tout chez le physicien une certaine tristesse ...celle de ne pas être surpris, car pour tout chercheur la réalité est toujours plus surprenante que ce que l' esprit humain a pu imaginer.L' intervenant sur la vidéo explique bien qu' il préfère de loin les situations qui créent de la "bizarrerie" et qui excitent l' esprit.Sûr qu' il aurait préféré une découverte qui prenne en défaut la théorie d' Einstein et qui l' oblige à tout repenser...

Lénine a dit: "Seule la vérité est révolutionnaire"...Cette maxime s' applique très bien à la recherche scientifique car la réalité, et donc la vérité, sont d' une telle complexité qu' elle ne forment jamais un système clos, mais au contraire, elles emmènent le chercheur dans un labyrinte dont il n' aura jamais la clé définitive.Chaque question résolue en amène immédiatement une autre...

Ainsi sont les chercheurs: à la fois géniaux et modestes...

Ceci étant dit, ne boudons pas notre plaisir: cette découverte va probablement en amener d' autres et bouleverser notre compréhension et notre perception de l' univers....Par ailleurs, cette confirmation faite plus d' un siècle après l' énoncé de la théorie de la Relativité ne fait que renforcer le prestige déjà énorme d' Albert Einstein .

Un dernier détail les amis.

J' ai écouté ces ondes gravitationnelles, ici...sur ce lien

Bon, et bien, après avoir écouté ces ondes gravitationnelles tout l' après-midi, je suis en mesure de vous confirmer un autre résultat important ( tout au moins pour moi).

L' écoute répétée et continue d' ondes gravitationnelles ne guérit pas les acouphènes...C' est bien dommage, mais c' est comme ça !

Voilà.Je ne sais pas si j' aurai le prix Nobel de médecine mais, moi aussi, je tenais à apporter ma modeste contribution à la science.

Bonne fin de journée les amis

PS: Je ne peux m' empêcher de penser au regretté Jacques Chancel qui , face à une telle découverte, aurait demandé au jeune physicien:

" Et Dieu dans tout ça ? "

Stephen Hawking, lui, a déjà répondu que, pour sa part, il n' avait pas besoin de Dieu pour expliquer l' univers...Il a dit ça " en toute modestie"...

PS nº2 : J' ai soumis ce petit billet sur Agora sous un titre qui paraphrase Woody Allen

DIEU, EINSTEIN ET MOI...au lieu du "Dieu , Shakespeare et moi" du grand dramaturge et humoriste américain...

Repost 0
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 18:28

Bonjour les amis,

hier soir je vous parlais de l' album CHAMPAGNE de Jacques Higelin, un album exceptionnel avec des musiques très variées et surtout des textes pleins d' humour et de poésie .

L'une des chansons de l' album L' ATTENTAT A LA PUDEUR est d' une incroyable drôlerie.

Il s' agit d' une espèce d' hommage chanté à la comédie de Boulevard,au vaudeville, à l' opérette, et à l' opéra aussi.

On y retrouve tous les ingrédients du vaudeville.L' amant dans le placard, le mari trompé qui rentre de la chasse avec une tête de vache ornée de belles cornes.C' est plein de clins d' oeil et de citations.On y retrouve même à un moment donné un extrait musical du toréador de Georges Bizet.

C' est donc une scène avec les trois intervenants traditionnels: le trio amant-femme infidèle-mari trompé.

Ecoutez attentivement la chanson car tout va très vite...

L' interprétation de la soeur nymphomane, chantée par Elisabeth Wiener est hilarante.Même Marie-Paule Belle n' a jamais fait aussi fort !

Quelle conviction quand elle s'exclame:

Du fric, toujours du fric !
Tu ne viens jamais me voir que pour me taper
Suis-je donc moins désirable
Que toutes tes miséra
bles traînées ?

Quand à Higelin qui joue le rôle du frère bohème et flambeur, c' est un rôle qui lui va comme un gant...Avec lui le vaudeville devient vite assez déjanté et " très chaud" pour ne pas dire brûlant !

Le texte recèle des petites merveilles comme cette belle inversion:

Incroyable découverte

j' en vois des mûres et des pas vertes !

1. Sur le tapis de mon palace
Loin de Paris, loin de ses frasques
Je me pâme, je m'étiole
Je m'ennuie, je deviens folle
Qui me délivrera
De mes fantasmes inassouvis
Mon mari est à la chasse
Mon majordome s'est fait la paire
Je reste seule devant la glace
Goûtant des plaisirs solitaires ! Ah !!!
Je t'ai fait peur?
Ne me touche pas, n'oublie pas que je suis ta soeur !
Ah quelle belle paire de miches
Mais, Bibiche, là n'est pas le propos :
Ma poulette a claqué toute son artiche
Et elle m'attend à la roulette au casino
Du fric, toujours du fric !
Tu ne viens jamais me voir que pour me taper
Suis-je donc moins désirable
Que toutes tes misérables traînées ?
Oh, t'excite pas, c'est pas la question, allez
Aboule
Sadique !

Le fric
Salaud !
Si tu veux que j'me casse vite fait d'Monte Carlo
À une seule condition : vire ton smoking, ton noeud papillon
Car je sens
Tu sens
L'appel pressant, urgent et consanguin de la chair
Franchissons ensemble
Les frontières exquises
De la décadence

2. À la cosaque du haut d'l'armoire
À la prussienne sur le sofa
Dans les persiennes sur la moquette
La commode ou la véranda
Ah ! quel panard
Ma belle canaille
Quelle pagaille
Dans le boudoir
Gestes obscènes qui m'obsèdent


Je résiste
Ah ! je cède
Montée brûlante de ma sève
Non pas encore, retiens-toi
Ah ! j'entends des pas
Dans le couloir
Cache-toi vite dans le placard
Bonsoir ma chérie, dans mes bras !
J'ai ramené ce trophée de ma chasse ah ah ah :
Une tête de vache avec ses cornes
Je m'en vais de ce pas la ranger dans le placard
Non !
Et pourquoi ?
Je n'sais pas, je me sens lasse
Tu ferais mieux de t'allonger
Pendant que je vais la ranger dans le placard
Non ! pas ce soir !
Écarte-toi, ah ! quelle audace !
Si tu ne veux pas que je me fâche
Pour une tête de vache
Alors blonde passe passe passe passe toréador !
Ah ah ah ah ah ah !
Ah ! quelle surprise !
Vision troublante
Qui me grise
Mon beau-frère
Ton beau-frère
Son beau-frère
Nu comme un ver,
Bouleversante découverte
J'en vois des mûres et des pas vertes
Touchez-la, mon cher beau-frère
Papa Maman, que vont-ils faire ?
Touchez-la, vous dis-je !
Calmez-moi !
Quel vertige !
Quel membre !
Et quelle tige !
Quel litige, quelle horreur !

C'est un attentat
À la pudeur
Dont je me vante
Devant ma soeur

Elisabeth Wiener,actrice et chanteuse,, fille du compositeur Jean Wiener

Elisabeth Wiener,actrice et chanteuse,, fille du compositeur Jean Wiener

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans chanson française Higelin humour
commenter cet article
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 21:17

Bonjour les amis,

Après une incursion dans les années 80 voici quelques points de repère complètement personnels sur des chansons françaises de ces années-là qui restent bien ancrées dans ma mémoire.Il y en a plein évidemment alors, je vous fais juste un tout petit tri.

D' abord Jacques Higelin qui déboule en 80 avec un album FANTASTIQUE et des textes délirants pleins de poésie et de drôlerie....CHAMPAGNE

Décrochez-moi ces gousses d'ail
Qui déshonorent mon portail
Et me chercher sans retard
L'ami
qui soigne et guérit
La folie qui m'accompagne
Et jamais ne m'a trahi
Champagne !

Y'a des allumettes au fond de tes yeux,
Des pianos à queue dans la boîte aux lettres,

Des pots de yaourt dans la vinaigrette
Et des oubliettes au fond de la cour...

MAURANE avec son TOUT POUR UN SEUL HOMME...frissons garantis...

Jonasz qui balance bien avec son LUCILLE

France Gall et son ELLA qui me met , moi aussi, dans un drôle d' état...

Nougaro qui nous revient en pleine forme avec un NOUGAYORK plein de punch !

LAVILLIERS avec son double latino O GRINGO

De n' importe quel pays de n' importe quelle couleur

la musique est un cri qui vient de l' intéreur

Balavoine avec son DIEU QUE C' EST BEAU...

Et pour finir Gainsbourg...bien sûr...

C' est moi qui t' ai suicidé mon amour....

Et son égérie Jane, avec sa voix fragile et improbable sur un thème de la symphonie nº 3 de Brahms

Norma Jean Baker
Qui sait maintenant où elle est
Peut-être plus
à L.A...........

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans chanson française
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 21:20

Bonjour les amis,

Suite à l' article de Fatizo sur les années 80 ICI, j' ai eu envie de lui répondre, mais en consultant l' ensemble des productions de ces années -là qui ont été quand même assez fécondes, même si elles n' ont pas atteint le niveau des années 60-70, je me suis dit que ça ne pouvait pas tenir dans un billet.Du coup, je vais me limiter à des choses plus personnelles, qui m' ont touché, et certaines productions que vous ne connaissez peut-être pas et qui méritent de ne pas tomber dans l' oubli.Je passerai du coq à l' âne entre musiques populaires et compositions plus sophistiquées.Suivez le guide.

Pour moi les années 80 c' est D' ABORD ET SURTOUT ET AVANT TOUT le retour de King Crimson qui s' est reformé après une longue absence, et qui nous revient avec des nouveaux sons et des nouveaux rythmes.

Le premier album qui annonce le retour s' appelle BEAT, tout un symbole.

Ecoutez ce morceau FRAME BY FRAME où les 2 guitares sont synchro puis se désynchronisent peu à peu, puis sont en opposition.C' est de la haute voltige...Tony Levin avec son stick dessine également des lignes de basse étonnantes. Je n' ai pas pu vous mettre les versions studio qui sont protégées où on peut se rendre compte du travail phénoménal réalisé par Robert Fripp et ses copains.

A peu près au même moment les TALKING HEADS nous sortent REMAIN IN LIGHT,un superbe album.Du grand art...

Jeff Beck signera un album de toute beauté de bout en bout avec son THERE AND BACK.

Ecoutez simplement les premières minutes...c' est l' enfer ! Tous ceux qui ont une guitare électrique chez eux bavent d' envie.

Côté tubes on a droit à Foreigner et son Urgent lancinant...trop bon

Cindy et son time after time

Même Miles Davis en personne lui rendra hommage

Et la fantaisie funky de Kid Creole et ses coconuts...so good !

Et le cruel été des banarama..j' adore la guitare funky !

Annie Lennox et sa voix profonde et riche faite pour chanter le rythm 'n blues

En 1980 sort l' album flesh+blood des Roxy Music...je l' écouterai en boucle pendant un an...J' aime tout , y compris les 2 amazones de la pochette.

En 1980, il y a eu un film qui nous a bien éclaté...

Les 3 barbus étaient particulierement inspirés avec leur son boogie si reconnaissable...

Dans les années 80, le son soul de Mickael Jackson et la guitare heavy métal d' Eddie VAN HALEN vont s' unir pour donner un chef d' oeuvre.

En 1984 ALPHAVILLE nous sortira un tube d' enfer, que je me chantonne encore aujourd' hui...

L' un de mes clips préférés de ces années-là est celui-ci...

Changeons de style.Connaissez -vous Abdullah Ibrahim dit " Dollar Brand" ?...Ecoutez ça les amis, c' est magnétique...il faut se laisser porter, et les portes de l' Afrique s' entrouvront...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans rock jazz chanson années 80 pop music
commenter cet article