Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 10:09

Bonjour les amis,

Je viens de finir le " Penser l' islam" de Michel Onfray qui est un livre de réponses du philosophe aux  questions d' une journaliste algérienne Asma Kouar.

 Je n' ai pas pour habitude de faire des billets sur des essais philosophiques pour en dire du mal et j' essaie d' aborder certaines lectures sans à priori négatif bien que certaines déclarations publiques éxagérément simplistes d' Onfray sur les attentats terroristes  de Paris m' avaient agacé au plus haut point, notamment sa façon chez Ruquier de renvoyer tout le monde dos à dos, en disant que que les attentats islamistes étaient une réponse politique aux agressions de l 'occident.

Alors j' ai entrepris la lecture de son " Penser l' islam" en oubliant tout ça avec la curiosité de savoir si ce philosophe ( que j' aimais bien dans le temps) avait approfondi un peu sa pensée que je trouvais sur ce sujet précis extrêmement superficielle, parfois teintée d' angélisme, d' ingénuité,de manichéisme et incapable d' aborder l' immense complexité du problème posé.

 

Quand Onfray tente de penser l' islam...

Alors l' auteur a préalablement lu les différents principaux textes qui inspirent la religion musulmane avant de répondre aux questions de la journaliste algérienne et de se lancer dans un certain nombre de conclusions.

Tout d' abord , je dois dire qu' Onfray qui critique tous ceux qui parlent de l' Islam sans avoir lu le Coran, ne m' a absolument rien appris dans son livre au sujet de cette religion que je ne sache déjà.RIEN !

A savoir que le Coran contient à peu près tout et le contraire de tout.Qu' il peut justifier les attitudes les plus humanistes et miséricordieuses comme les plus cruelles, sanglantes et guerrières.Tout est donc dans la façon de le lire.Vous serez radical ou modéré suivant que vous prenez ou pas au pied de la lettre certaines sourates.

Il rappelle que les valeurs du Coran , même si elles défendent une certaine idée de la dignité des êtres humains,ne sont pas compatibles avec les valeurs de liberté et d' égalité de nos démocraties modernes occidentales: égalité des droits de la Femme, respect des minorités homosexuelles, etc...Au passage Onfray réhabilite à juste titre l' historien américain Samuel Huntington qui avait été vilipendé par la gauche bien-pensante pour son livre  LE CHOC DES CIVILISATIONS.

A partir de son simple constat sur la nature du Coran, le philosophe reconnaît que le texte permettra toujours aux intégristes de trouver une justification idéologique à leurs agissements.

Le Coran étant considéré comme étant littéralement la parole de Dieu est intouchable et personne ne peut le réformer sans commettre un énorme blasphème.Il y a donc une quadrature du cercle impossible à résoudre.

Donc Onfray essaie de réfléchir sur la manière avec laquelle l' islam pourrait trouver une place dans notre République.Comment s' organiser pour que cette religion ne déborde pas de son cadre de simple croyance laissée librement à tout un chacun et sans qu' elle ne se retourne contre nous comme une institution qui contiendrait en son sein une partie radicale qui, pour si minoritaire qu' elle soit, soutiendrait et alimenterait ( ouvertement ou de façon occulte) le terrorisme et tenterait de mettre en échec nos valeurs démocratiques républicaines.

Et là, on attend les propositions concrètes du philosophe Onfray, et force est de constater qu' on reste sur sa faim.

D' abord il se lance dans un discours que je trouve vasouilleux sur la décadence de l' occident face à des populations musulmanes croissantes qui gardent une forte structure morale et religieuse qui les guide.

Alors, moi c' est le terme " décadent" qui me gêne beaucoup car s' il est vrai que le monde occidental est livré aux forces de l' argent et de son pouvoir corrupteur, c' est aussi un monde de liberté dont nous disposons, et aussi un monde moins hypocrite même s' il est bien souvent teinté de cynisme.La solidarité et la défense de la dignité humaine n'ont pas disparu de nos sociétés et le terme "décadent" ne me paraît pas recevable ( surtout si on compare par rapport aux pays musulmans qui eux préservent des valeurs certes, mais parfois si archaïques qu' il est difficile d' y voir une forme de puissance civilisationnelle montante...une puissance démographique indéniable certes, mais pas une puissance civilisationnelle de progrès).

Ensuite Onfray renvoie dos à dos les terrorismes en mettant en parallèle le terrorisme d' Etats qui vont bombarder selon lui des populations civiles innocentes, et les bombes des terroristes sur nos territoires.Là encore, sa vision même si elle est partiellement juste ( personne ne peut nier les crimes des impérialismes) reste simpliste et manichéenne.Les attentats ne sont pas qu' une réponse à nos propres agressions et vont plus loin.Il y a une claire volonté d' expansion et de vouloir nous soumettre ouvertement affichée.

Onfray oublie de remonter aux origines des attentats intégristes au début du siècle dernier en Egypte ou en Tunisie.Il ne parle même pas de l' affaire Rushdie qui a été le nouveau point de départ à une époque où l' occident était bien peu coupable de la libre pensée affichée par l' écrivain britannique d' origine indienne ( qui fut même désavoué, et c' est le comble, par Margaret Thatcher).

Par ailleurs le fait que daesh soit né de l' irresponsabilité des administrations américaines qui ont joué avec le feu n' enlève rien au fait qu' en 2017, tout le monde se doit de réfléchir à la meilleure manière de l' éradiquer.On réfléchit à partir de ce qu' on a en sachant qu' on ne va pas refaire l' histoire ( sinon on risque de faire du Zemmour).

Onfray ne propose pas de vraie pensée sur l' énorme complexité du problème géopolitique posé et sur la nécessaire et difficile coopération avec les Etats musulmans modérés que l' occident devrait soutenir dans sa lutte contre l' intégrisme.

Onfray ne se casse pas la tête et plaide pour le non-interventionnisme, la non-ingérence et le désengagement pur et simple des occidentaux.Ce sont des propositions qui sont tout simplement inconcevables quand on sait à quel point les intérêts des pays s' interpénètrent et sont complètement croisés, notamment à cause de la question vitale du pétrole, et des énormes intérêts commerciaux mutuels.Donc le désengagement que prône Onfray est une grande et magnifique idée dont on est absolument sûr qu' elle est d' autant plus inutile qu' elle n' aboutira jamais.C' est de la philo de comptoir qui ne sert à rien...les fameux yaka yaka...

Onfray en sait autant sur la philosophie politique que moi sur l' art du violon.

Par ailleurs,et au passage, j' ouvre une petite parenthèse: il faudra qu'il m' explique quels ont été les crimes impérialistes commis par les suédois qui justifiraient aux yeux des terroristes le dernier attentat en date commis dans les rues de Stockholm.

Ensuite Onfray essaie de réfléchir sur notre laïcité qu' il faut faire évoluer selon lui, et constate que si les mosquées sont financées par des puissances étrangères il ne faut pas s' étonner que celles-ci s' en servent contre nous.Sa proposition est donc que l' Etat Français prenne part au financement des lieux de cultes et à la formation des imams qui doivent y prêcher dans le respect des règles républicaines.Alors ce serait un financement au prorata des contribuables qui se déclareraient musulmans sur leur feuille d' impôts.

Alors là, encore une fois, on voit bien que le philosophe vit sur une autre planète et qu' il rompt le concept même d' un Etat laïc arbitre impartial et protecteur mais jamais promoteur de l' expansion ou du simple maintien des religions car ce n' est pas son rôle.Par ailleurs , considérant que la religion musulmane n' est pas directement liée à notre histoire, ni à notre culture, et encore moins à nos valeurs sociétales,et que par contre elle est liée qu' elle le veuille ou non à nos problèmes de cohabitation sociale et de défense de certaines valeurs démocratiques,l' ensemble des contribuables n' est pas disposé à financer directement la construction de lieux de culte musulmans.

Pire, de nombreux concitoyens penseraient que dans l' état actuel des choses  nous prendrions le risque d' alimenter une force croissante qui nous sera hostile,tôt ou tard, qui pensera que les intérêts du monde musulman prévalent sur ceux de notre République. Onfray ne réfléchit pas assez sur la dimension supranationale de cette religion ( qu' il ne nie pas), une religion éminemment politique, qui se considère comme une nation à part entière ( l' oumma dont les intérêts sont supérieurs à ceux des simples Etats) contrairement aux autres religions qui séparent le pouvoir spirituel et le pouvoir temporel.

On voudrait lui rappeler qu' il y a suffisamment de musulmans en France pour qu' ils financent eux-mêmes leurs lieux de culte, et que par ailleurs l' Etat français pourrait se doter de moyens pour empêcher purement et simplement des financements extérieurs, tout comme le proposait Emmanuel Valls.

Le seul élément que je lui concède c' est que l' Etat doit exercer une vigilance accrue sur la formation des imams et s' assurer de leur fidélité aux principes républicains avant de les laisser prêcher sur notre territoire.Mais là, il n' y a rien de nouveau car ça fait belle lurette que l' Etat français surveille de près les lieux de cultes et les propos qui y sont tenus.J' irais même jusqu' à dire qu' à cause du radicalisme islamiste la France a dû se doter d' une authentique "police de la pensée",pour se protéger efficacement et tenter de prévenir ( avec un succès relatif) les attentats et une radicalisation d' une partie de la jeunesse musulmane.

Finalement, je terminerai en parlant de l' énorme déception que j'ai eu à la lecture de ce livre qui n' a fait que confirmer ce que je savais déjà et qui ne m' a pas apporté le moindre élément de réflexion sur la manière de faire caser l' islam dans notre République en évitant que ne prospère, en parallèle, la radicalisation.

Finalement le titre d' Onfray est bien prétentieux.

C' est lui Onfray qui avait balancé a Yann Moix que "la pensée c' était pas pour lui" ( ce qui était vrai)...le problème c' est que lui aussi  s' est lancé sur le terrain de la question musulmane et qu' il s' y est embourbé également, incapable de trouver ne serait-ce qu' une seule idée qui fasse avancer le schmilblick.

Il se contente de rejeter toutes les fausses solutions , mais ça, on le savait déjà...on ne l' a pas attendu pour le savoir.

Reconnaissons lui quand même le fait positif qu' il se démarque de l' islamo-gauche qui vit dans le déni des problèmes posés et qui trahit nos valeurs républicaines.Il leur règle leur compte dans son livre.

Finalement,mis à part certaines propositions d' Onfray que je trouve ingénues et  assez angéliques, je ne peux même pas dire que je suis contre son livre: simplement il n' apporte rien...c' est un livre constat ! pas un livre pour penser...

Alors j' aimerais revenir sur l' émission de Ruquier après les attentats dans laquelle Onfray s' était insurgé contre TOUS les journalistes en disant qu' ils étaient TOUS dans l' émotion et pas dans la réflexion: alors ,du coup,on l' attendait au tournant avec son livre.

Et c' est quoi sa réflexion à lui ?

Et bien c' est toute une série de reproches qu' on peut tous faire aux responsables occidentaux sur leurs compromissions, leur cynisme et leur irresponsabilité que ce soit en Syrie, en Irak ou en Lybie, et sur le plan national également. Evidemment, on est tous d' accord avec lui, mais que propose t' il de concret pour rompre cette spirale infernale de violence aujourd' hui ?

Vous avez bien compris que ce n' est pas dans son petit traité de 95 pages vite fait sur le gaz, par ailleurs très facile à lire, que j' ai trouvé des vraies réponses à mes propres interrogations.

Je terminerai en disant que pour les lecteurs qui n' ont que très peu de connaissances sur ce sujet, Onfray résume un ensemble de points importants pour comprendre la complexité du problème.C' est au niveau des propositions que son petit traité coince un peu...un peu beaucoup même !

 

 

 

 

 

Repost 0
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 12:34

Bonjour les amis,

En ce lundi de Pâques c' est l' occasion d' écouter un peu de musique sacrée pour se mettre complètement dans l' ambiance de l' allégresse et de l' espoir provoqués par la résurection du Christ au sein de toute la communauté chrétienne.

L' oratorio de Pâques BWV 249 est la réponse joyeuse de Bach, le dimanche de Pâques, à la Passion selon Saint Jean, représentée pour la deuxième fois le Vendredi Saint de 1725.

Voici de ce que dit de cette oeuvre Roland de Candé dans sa biographie consacrée au grand compositeur.

J.S.Bach fait entendre la belle cantate Kommt eiletund lauftet BWV 249 que le compositeur appelle lui-même Oster-Oratorium, bien que ce ne soit en aucune façon un oratorio.Il s' agit d' une adaptation d' une cantate d' anniversaire pour le Duc de Saxe-Weissenfels, avec un nouveau texte du percepteur des impôts Christian Friedrich Henrici, qui devient sous le pseudonyme de Picander, le principal librettiste de Bach.

À l'inverse de l'Oratorio de Noël, l'Oratorio de Pâques n'a pas de narrateur mais quatre personnages qui déroulent l'histoire : Simon Pierre (ténor), Jean (basse), Marie-Madeleine (alto) et Marie de Jacques (soprano). Le chœur n'intervient qu'une seule fois, à la fin.

  1. Sinfonia (instrumental)
  2. Adagio (instrumental)
  3. Duo (ténor-basse) « Kommt, eilet und laufet » (Venez, hâtez-vous)
  4. Récitatif (soprano-alto-ténor-basse)
  5. Aria (soprano) « Seele, deine Spezereien » (Âme, tes aromates)
  6. Récitatif (alto-ténor-basse)
  7. Aria (ténor) « Sanfte soll mein Todeskummer » (Mon chagrin mortel peut maintenant s’adoucir)
  8. Récitatif (soprano-alto)
  9. Aria (alto) « Saget, saget mir geschwinde » 'Dis-moi vite)
  10. Récitatif (basse)
  11. Chœur « Preis und Dank » (Gloire et action de grâce)

 

Il ne me reste plus que laisser la place à la musique et aux chants.Vous pouvez mettre le lien vidéo tout en suivant le texte original allemand et la traduction française que j' ai édité en dessous.

C' est fabuleux, tout simplement fabuleux.Une oeuvre optimiste qui se termine dans la joie et qui inspire un enthousiasme communicatif.

Appréciez également les timbres des instruments anciens du baroque de cette version dirigée par J.E. Gardiner. Les interventions chantées sont de toute beauté ( notamment le duo à 9 min 40 sec).Il n' y a qu' à se laisser porter par le génie du maître de chapelle de Leipzig .

Mon ami Basile de Césarée affirmait hier sur FB:

"Une des oeuvres les plus réjouissantes que je connaisse. Une vraie célébration..."

Bin c' est pas moi qui dirait le contraire ! C' est une oeuvre qui transporte et qui termine de manière éblouissante ! Encore une fois on ne peut que s' émerveiller devant le fait que la religion chrétienne a eu l' immense chance de disposer d' authentiques génies de l' Art et de la Musique comme Bach ou Mozart pour répandre son message universaliste sur tous les continents.

Je me dis souvent que Bach a probablement plus fait pour le rayonnement de la chrétienté que tous les Papes de l' histoire de l' Eglise réunis...

Événement: Pâques
Maria Jacobi (S), Maria Magdalena (A), Petrus (T), Johannes (B)

1

Sinfonia

 

Tromba I-III, Timpani, Oboe I/II, Violino I/II, Viola, Fagotto e Continuo

  

2

Adagio

 

Oboe I, Violino I/II, Viola, Fagotto e Continuo

  

3

Air (Duo) [Ténor, Basse]

 

Tromba I-III, Timpani, Oboe I/II, Violino I/II, Viola, Fagotto e Continuo

 

Kommt, eilet und laufet, ihr flüchtigen Füße,
venez, hâtez-vous, courez d’un pas rapide,
Erreichet die Höhle, die Jesum bedeckt !
Atteignez la caverne, qui couvre Jésus !
Lachen und Scherzen
Rires et ambiance joyeuse
Begleitet die Herzen,
Accompagnent les coeurs,
Denn unser Heil ist auferweckt.
Car notre salut s’est relevé.

  

4

Récitatif [Alto, Soprano, Ténor, Bass]

 

Fagotto e Continuo

 

Alt MARIA MAGDALENA:
O kalter Männer Sinn !

O pensée des hommes sans coeur !
Wo ist die Liebe hin,
Où donc est parti l’amour,
Die ihr dem Heiland schuldig seid ?
Dont vous êtes redevables au Sauveur ?

 

Sopran MARIA JACOBI:
Ein schwaches Weib muss euch beschämen !

Il faut qu’une faible femme vous confonde !

 

Tenor PETRUS:
Ach, ein betrübtes Grämen

Ah, une affliction pleine de désolation

 

Bass JOHANNES:
Und banges Herzeleid

Et un cœur blessé marqué d’inquiétude

 

Tenor, Bass PETRUS, JOHANNES:
Hat mit gesalznen Tränen

avec des larmes au goût salé
Und wehmutsvollem Sehnen
Et une ferveur pleine de mélancolie
Ihm eine Salbung zugedacht,
Lui ont destiné une onction

 

Sopran, Alt MARIA JACOBI, MARIA MAGDALENA:
Die ihr, wie wir, umsonst gemacht.

que vous comme nous faites en vain.

  

5

Air [Soprano]

 

Flauto traverso o Violino solo, Fagotto e Continuo

 

MARIA JACOBI:
Seele, deine Spezereien

Ame, tes aromates
Sollen nicht mehr Myrrhen sein.
Ne doivent plus être de la Myrrhe.
Denn allein
Car seul

Mit dem Lorbeerkranze prangen,
resplendir de la couronne de lauriers
Stillt dein ängstliches Verlangen.
Apaise ton voeu inquiet.

  

6

Récitatif [Ténor, Basse, Alto]

 

Fagotto e Continuo

 

Tenor PETRUS:
Hier ist die Gruft

Ici est le tombeau

 

Bass JOHANNES:
Und hier der Stein,

Et ici la pierre
Der solche zugedeckt.
Qui a servi à le fermer
Wo aber wird mein Heiland sein ?
Mais où est mon sauveur ?

 

Alt MARIA MAGDALENA:
Er ist vom Tode auferweckt !

Il s’est réveillé d’entre les morts
Wir trafen einen Engel an,
Nous avons rencontré un ange
Der hat uns solches kundgetan.
Qui nous a annoncé de telles choses.

 

Tenor PETRUS:
Hier seh ich mit Vergnügen

Ici je vois avec plaisir
Das Schweißtuch abgewickelt liegen.
Le linceul étendu, déroulé.

  

7

Air [Ténor]

 

Flauto dolce I/II, Violino I/II, Fagotto e Continuo

 

PETRUS:
Sanfte soll mein Todeskummer,

Mon chagrin mortel peut maintenant s’adoucir,
Nur ein Schlummer,
N’être plus qu’un sommeil,
Jesu, durch dein Schweißtuch sein.
Jésus, au travers de ton linceul.
Ja, das wird mich dort erfrischen
Oui, cela est vraiment sujet à me donner réconfort,
Und die Zähren meiner Pein
Et les pleurs de mon tourment
Von den Wangen tröstlich wischen.
À essuyer de mes joues de façon consolante.

  

8

Récitatif [Soprano, Alto]

 

Fagotto e Continuo

 

MARIA JACOBI, MARIA MAGDALENA:
Indessen seufzen wir

Soupirons cependant
Mit brennender Begier :
Avec un désir brûlant :
Ach, könnt es doch nur bald geschehen,
Ah si on pouvait bientôt contempler,
Den Heiland selbst zu sehen !
Et voir le Sauveur lui-même !

  

9

Air [Alto]

 

Oboe d'amore, Violino I/II, Viola, Fagotto e Continuo

 

MARIA MAGDALENA:
Saget, saget mir geschwinde,

Dis-moi vite,
Saget, wo ich Jesum finde,
Dis-moi où je peux trouver Jésus,
Welchen meine Seele liebt !
Lui que j’aime en mon âme
Komm doch, komm, umfasse mich ;
Viens donc, viens, emserre-moi
Denn mein Herz ist ohne dich
Car mon coeur sans toi
Ganz verwaiset und betrübt.
Est tout exilé et affligé.

  

10

Récitatif [Bass]

 

Fagotto e Continuo

 

JOHANNES:
Wir sind erfreut,

Nous nous réjouissons
Dass unser Jesus wieder lebt,
Que notre Jésus vive à nouveau.
Und unser Herz,
Et notre coeur
So erst in Traurigkeit zerflossen und geschwebt
Tout d’abord liquéfié et suspendu dans la tristesse
Vergisst den Schmerz
A oublié la douleur
Und sinnt auf Freudenlieder ;
Et pense à un chant de joie ;
Denn unser Heiland lebet wieder.
Car notre Sauveur vit à nouveau.

  

11

Coro [S, A, T, B]

 

Tromba I-III, Timpani, Oboe I/II, Violino I/II, Viola, Fagotto e Continuo

 

Preis und Dank
Gloire et action de grâce
Bleibe, Herr, dein Lobgesang.
Restent, Seigneur, ton chant de louange.
Höll und Teufel sind bezwungen,
L’enfer et le démon sont défaits
Ihre Pforten sind zerstört.
Ses portes sont broyées
Jauchzet, ihr erlösten Zungen,
Jubilez, langues déliées,
Dass man es im Himmel hört.
De ce qu’on entend dans le Ciel.
Eröffnet, ihr Himmel, die prächtigen Bogen,
Ouvrez, vous les Cieux, vos arcs de Triomphe,
Der Löwe von Juda kommt siegend gezogen !
Le Lion de Juda vient passer triomphant !

Alors je me permets de vous rajouter un dernier petit extrait de cantate que j' aime bien:un petit bijou intitulé "Jésus est un bon berger"

 

Jesus ist ein guter Hirt;
Denn er hat bereits sein Leben
Für die Schafe hingegeben,
Die ihm niemand rauben wird.
Jesus ist ein guter Hirt.

  

Jésus est un bon berger;
Car il a sa vie
donnée pour les brebis,
Et rien ne pourra les lui reprendre.
Jésus est un bon berger.

 

Et puis, je voudrais juste vous rappeler qu' écouter de grandes oeuvres sur youtube ou sur CD c' est bien, mais que ça n'a rien à voir avec l' impression d' une vraie écoute en concert.La musique est faite pour s' écouter en direct.Elle correspond toujours à un moment unique, une expérience collective, un moment de grâce et de communion avec des artistes qui ne se répète jamais de la même manière.

Entendre le vrai son des instruments avec les archers qui frottent les cordes, par exemple, provoque une sensation quasi charnelle en concert.Pareil pour l' effet des masses vocales et des voix qu' aucune chaîne hi-fi ne reconstitue avec une fidélité comparable avec l' impression acoustique réelle rendue par le volume d' une Eglise.

J' espère que vous avez près de chez vous l' occasion de pouvoir assister à des concerts de qualité de musique baroque: une musique qui reste étonnament moderne et qui est une source inépuisable d' inspiration.

Repost 0
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 10:07

Bonjour les amis,

Deuxième coup de coeur cette semaine pour Ala.ni, une artiste de jazz anglaise originaire de Grenade dans les Caraïbes, qui possède un potentiel artistique énorme.

Voici ce qu' en dit le quotidien espagnol EL PAIS ( comme d' habitude je vous ai fait une petite traduction approximative en français)

Si vous passez cette vidéo-ci dessous et que vous fermez les yeux vous pourrez croire à un enregistrement de l'âge d'or d'Hollywood, une Judy Garland avec robe de satin devant un énorme micro permanent. Cependant, lorsque vous les ouvrirez, vous trouverez une petite jeune femme avec des dreadlocks et des bottes militaires, provenant des Caraïbes, mais qui possède la même élégance intemporelle que les grandes stars du passé. Cette femme qui peut remplir une scène nue avec sa voix et quelques accords de guitare simples est Ala.ni.

Elle a commencé à s' intéresser à la danse, mais rapidement est allée vers la musique et a accompagné Mary J. Blige, Andrea Bocelli et Blur comme choriste. Elle a également flirté avec la mode pendant un certain temps jusqu'au point de se présenter dans une collection à la Fashion Week à Londres. Mais la musique a continué à gagner du terrain.C'est Damon Albarn, qui l'a encouragé à se lancer dans une carrière solo. En 2015, il a lancé ses premières chansons en quatre maxis, chacun dédié à une saison, et l'année dernière a produit un album, Toi et moi
Cherry Blossom, la chanson qu' on entend dans ce live, fait partie de leur hommage au printemps et l'amour est une demande de la rivière. Un plaisir intime révélant une voix prodigieuse et des nuances surprenantes. Parfait pour être apprécié en noir et blanc.

La voici dans une chapelle parisienne interprétant CRY ME A RIVER, simplement accompagnée par quelques accords de guitare, avec une prise de son pourrie, et pourtant le résultat est excellent.L' émotion passe...

La voici maintenant sur OLD FASHIONED KISS...une intro brillante, et dans la suite du morceau elle fait montre de toute sa palette expressive.Elle est éblouissante et je suis complètement bluffé par tant de maîtrise et de maturité vocale à un âge aussi jeune.

Oui, je crois et j' espère qu' elle trouvera rapidement une belle place méritée au firmament des grandes interprètes de Jazz.

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Jazz Musique chanteuse
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 22:33

Bonjour les amis,

Il y a des petites infos durant cette campagne qui étonnent parfois.

 

 3 personnes expulsées d' un meeting de François Fillon pour ne pas avoir applaudi suffisamment...

Voici par exemple sur le lien ci-dessous un petit incident de campagne assez cocasse et insolite...

Alors, avouez que c' est quand même un peu le comble cette histoire car quand on va à un meeting, on va AUSSI pour écouter un candidat et on ne sait pas forcément tout ce qu' il va dire.L' auditeur va découvrir une partie du discours et il n' y a pas chez lui une obligation morale d' enthousiasme.Il a même le droit de rester critique, voire sceptique.Moi, je connais des copains qui sont allés au meeting de Mélenchon à Lille pour l' écouter mais qui n' ont pas forcément adhéré à tout ce qu' il a dit.Ce sont des personnes qui sont curieuses d' entendre un programme et des propositions, qui ont des sympathies pour le candidat mais qui ne sont pas forcément tout acquis à sa cause.

Si le fait de ne pas applaudir vous rend suspect c' est quand même un peu fort ( et ça nous ramène à l' époque des congrès des partis communistes de l' époque stalinienne).

Je peux imaginer que les services de sécurité de l' organisation de l' événement soient vigilants et attentifs et ne laissent pas un groupe de personnes adverses s' immiscer dans un meeting, huer un candidat ou essayer de perturber sa prestation, mais là, ce n' était pas le cas...Ces trois messieurs qui participaient au meeting de Toulouse écoutaient sagement et poliment.

Donc vous voila prévenus: il vous faut être enthousiaste et applaudir ( pas mollement) si vous allez à un meeting de François Fillon !

Qu' on se le dise ! 

J' ai cru comprendre qu' avec certains autres candidats comme Macron on avait intérêt à les applaudir également et que l' organisation soignait particulièrement cet aspect de la mise en scène avec des signaux envoyés par SMS à des personnes immergées dans le public chargées de faire chauffer l' ambiance de manière complètement artificielle et de déclencher des tonnerres d' applaudissements sur commande.

Et puis il vous faut applaudir mais de manière crédible aussi: pas comme Nicole Kidmann ci-dessous aux Oscars 2017...ça aussi c' est suspect.Qu' est-ce qu' elle nous a fait Kidman ? La prochaine fois elle va applaudir avec ses coudes ?

 

Non, avant d' aller à un meeting il faut vous entraîner un peu à la maison, par exemple en regardant la vidéo ci-dessous et en essayant d' imprimer à vos applaudissements le même rythme frénétique que les personnages du film.Il ne sera pas inutile de faire au préalable quelques échauffements de poignets ( rotations) et quelques étirements des doigts pour éviter un possible claquage musculaire.

 

 

Voilà.Ça c' est de l' applaudissement !...C' est comme ça que vous devez applaudir les candidats aux présidentielles sinon il vaut mieux rester chez vous car ne leur rendez pas vraiment service.

En même temps si vous restez chez vous et que vous n' allez pas au meeting, pensez que la salle risque d' être à pleine remplie, et ça aussi ça la fout mal pour le candidat car la caméra, même en jouant sur les angles de prises de vue, n' arrivera pas forcément à cacher les trous dans l' assistance, et donc le télespectateur comprendra que le leader politique n' attire pas les foules et ne crée pas d' élan derrière lui.Donc pour que tout aille bien il faut une salle comble et des applaudissements frénétiques.

Alors,une fois que vous y êtes à ce meeting, il faut être très enthousiaste certes,mais il ne faut pas mélanger les genres non plus.C' est pas un match de foot ou un concert Rock.

Evitez, par exemple,de scander au tribun de service à la fin de sa prestation:

" Une autre !...une autre !!!..." en allumant vos briquets.

Non, quand la prestation est finie, il vous faut hurler: 

" Tartampion Président ! Tartampion Président"  avec de longs applaudissements rythmés pendant que le Tartampion en question va serrer la main et embrasser tous ses proches et fidèles assistants.

Finalement ce petit incident de campagne de François Fillon est très révélateur, et nous fait reposer quelques questions de base.Qu' est-ce qu' un meeting? A quoi ça sert vraiment ?

Est-ce une simple mise en scène complètement factice donnée devant un public zombie, applaudissant sur commande et chargé de nous faire croire qu' il existe une exaltation nationale générée par une candidature ?

Comment ne pas être frappé par ces shows à l' américaine formatés pour générer de l' engouement collectif d' une part, et d' autre part, par le fait que les sondages indiquent que plus jamais, à 15 jours des élections, il y a une masse énorme de l' électorat complètement désabusée, désenchantée qui ne sait toujours pas pour qui voter ou même si elle ira simplement voter.Rarement le divorce n' aura été aussi grand entre la représentation télévisuelle de la campagne électorale et son impact réel sur la population française.

PS: Finalement Fillon, avec ses casseroles judiciaires (et les clashes avec Angot et Poutou), sa visite ratée dans une résidence pour personnes âgées, et ses petits incidents de meetings aura " animé" involontairement cette campagne électorale qui était par bien des côtés insipide.J' ai appris la semaine dernière qu' il avait refusé d' aller sur BFM TV répondre aux questions de Jean-Jacques Bourdin car il n' avait pas envie que celui-ci lui l' interroge sur les affaires.Ça aussi c' est du jamais vu ! Il en est réduit à cette dérobade à cause du fait qu' il ne s' est pas retiré de la course présidentielle...Le voila à 15 jours d' une élection ne pas répondre à une interview de premier plan pour éviter les sujets qui fâchent...

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/13/35003-20170413ARTFIG00117-francois-fillon-refuse-de-se-rendre-chez-jean-jacques-bourdin.php

Repost 0
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 17:29

Bonjour les amis,

On sent dans cette fin de campagne un peu de panique dans certains Etats-Majors qui assistent avec inquiétude à l' excellent parcours que fait Jean-Luc Mélenchon et qui craignent un 2 ème tour pas complètement impossible entre celui-ci et Marine Le Pen.

Il y a donc une crainte compréhensible d' un candidat Mélenchon qui a été le plus percutant lors du grand débat télévisuel et qui est capable de réunir de grandes foules venues l' écouter de Marseille jusque Lille.

Mélenchon qui propose un programme qui permet de rêver d' une reconstruction sociale possible.

Mélenchon qui est capable de susciter un espoir, une rupture avec dix ans de malédiction austéritaire et stérile,et qui tient un discours qu' on pourrait résumer de la façon suivante:

Nous n' avons pas encore tout perdu.Nous sommes frappés par une crise qui bénéficie aux plus puissants mais nous sommes une grande nation qui garde d' excellents atouts.Le capitalisme ne nous offre aucune perspective.

Donnons-nous les moyens de réinventer un futur, tous ensemble, fait de solidarité, de justice sociale et d' enthousiasme face aux défis qui nous attendent.

J' ai écouté sur une chaîne TV une partie de son meeting de Lille.

Et bien souvent j' avais envie de l' applaudir et aussi d' applaudir de très nombreux points de son programme avec lesquels je suis en parfait accord.

Il parle au nom du peuple et le peuple vient l' écouter. Mélenchon s' inscrit dans une tradition: celle de la vraie gauche, celle de l' espoir et de la justice, celle de la main tendue à tous enfants de la République.

Comment ne pas se sentir emporté par sa fougue ?

Mélenchon et ses postulats keynésiens...

Mais tout le programme de Mélenchon tient à un financement risqué ( d' autres diront délirant) de 270 milliards d' euros.

Je suis professeur de mathématiques ( et pas économiste) et je sais qu' à partir d' un postulat qui est faux on peut tout démontrer,TOUT !!!... aussi bien des vérités que des contre-vérités.

Or, c' est bien à partir de son postulat à 270 milliards d' investissements dont il attend un certain nombre de retombées positives que Mélenchon reconstruit tous les équilibres.Son programme est donc cohérent mais il n' en est pas pour autant forcément crédible...

Le pari de Mélenchon, est un pari Keynésien de relance de l' offre par la relance de la demande.

Or, je me souviens, par exemple, que l' augmentation du SMIC décidée par Pierre Mauroy en 1981 n' avait eu aucun effet à l' époque sur l' activité économique française.Les économistes disaient que c' étaient surtout l' industrie allemande qui avait profité de l' augmentation de la demande française.C' est juste un petit exemple illustratif.

Voila donc deux mots qui s' entrechoquent quand on parle du programme de Mélenchon.

Cohérence et crédibilité.

Est-il cohérent ?...Oui,on peut dire que sa vision est cohérente et qu' elle s' inscrit dans une philosophie keynésienne de l' économie.

Est-il crédible ? Alors là, je me garderais bien de donner des leçons sur ce thème, mais j' observe que de nombreux experts estiment que les retombées positives des investissements promis par Mélenchon sont hyper surestimées par son équipe...

Et ça, si c' est vrai, ça fait quand même un peu peur, non ? Parce que la dette ce n' est pas qu' un mot...Si Mélenchon se trompe, ça pourrait être 30 ans de malédiction qui nous tomberaient dessus.Les grecs en savent quelque chose, eux, de la dette...

Par ailleurs, le programme de Mélenchon se base sur une épreuve de force avec l' UE.

Négocier avec l'UE la refonte des traités européens: fin de l'indépendance de la Banque centrale, abandon du pacte budgétaire européen, dévaluation de l'euro par rapport au dollar

- "Plan B": si les négociations échouent, sortie des traités européens après référendum

Encore une fois, on ne sait plus s' il s' agit d' un programme ou d' un coup de poker.Avec qui Mélenchon pense t'il négocier de telles conditions ? Et s' il a déjà prévu qu' elles pouvaient échouer où nous emmènerait son plan B ?...encore un saut dans le vide auquel il nous invite...

Bien sûr Mélenchon se gausse dans ses meetings de ses adversaires en disant qu' ils orchestrent une campagne de la peur contre lui, mais il leur donne la partie facile et cette peur semble légitime quand même.Quand il propose des investissements très lourds, on sait que les erreurs de jugement peuvent avoir des conséquences catastrophiques, et quand il propose une refonte des traités européens, on aimerait savoir comment il compte s' y prendre concrètement et avec qui ( une stratégie à la Varoufakis ? ...avec le succès que l' on connaît...).

Mélenchon et ses postulats keynésiens...

Voici un lien ci-dessous pour en savoir un peu plus sur les critiques et sur les doutes suscités par le programme économique de Mélenchon.

Vous aurez remarqué que Mélenchon est le seul candidat qui m' interpelle vraiment et qui provoque des tiraillements en moi.Ce n' est pas par hasard.Il parle à mon subconscient.Il maintient un espoir que je n' ai jamais perdu...Malgré mes mises en garde sur son réalisme, je me dis qu' il est le seul à proposer un programme ambitieux qui rompt avec une logique libérale qui est en train de broyer toute la classe moyenne.Je meurs d' envie d' y croire...et il est le seul qui à mes yeux incarne encore un espoir.

 

Repost 0
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 21:07

Bonjour les amis,

Aujourd' hui je vous présente une artiste brésilienne que je ne connaissais pas il y a encore une demi-heure.

Voici sa bio ( que j' ai traduis moi-même de l' anglais) sur le site du fabricant d' instruments et d' harmonicas Hohner.

 

Diplômé à l'École des Beaux-Arts de Paraná, la musicienne et compositeur Indiara Sfair est née dans la ville de Curitiba, au sud du Brésil, et a participé à plusieurs projets sur la scène Blues and Jazz du pays.

L'harmonica est son instrument principal et elle a commencé à jouer dans le projet Double Blues, un duo de Blues, avec Ricardo Maranhão. Aujourd'hui, elle fait partie de deux autres groupes remarquables, Milk'n Blues et Tic Tac Joe, qui ont gagné une visibilité nationale et internationale. Les deux groupes ont sorti leurs premiers albums en 2015.

En tant qu'instrumentiste solo, Indiara a participé à divers forums et conférences tels que la première Expo Harmônica do Brasil à São Paulo, le Festival de musique de São Bento do Sul à Santa Catarina et Fórum Harmônicas Brasil à Ceará. Elle a également participé aux albums de nombreux musiciens et concerts de grands noms tels que Kenny Brown, Mud Morganfield (fils des légendaires Mud Waters) et Lurrie Bell.
Avec Milk'n Blues, Indiara a joué dans plusieurs spectacles télévisés locaux et nationaux et dans des festivals tels que Lupalluna, Festival international de l'Ilha Blues, Curitibano Blues Festival, Festival de Blues de Londrina et Manguinhos Jazz et Blues Festival.

Au cours des trois dernières années, elle a joué avec le traditionnel Orquestra Harmônicas de Curitiba, un orchestre d'harmonicas formé il y a 37 ans. Cet orchestre formé et dirigé par le célèbre joueur d'harmonica et ancien tuteur d'Indiara, Benê Chiréia,  est le seul de son genre dans toute l'Amérique latine.

Indiara n'utilise aucune distorsion quand elle joue de l'harmonica, car elle préfère le son propre des instruments en bois qui ont une réponse précise, un timbre lumineux et une bonne attaque, comme le modèle Marine Band de Hohner.

Et maintenant place à la musique...Écoutez-moi cette impro les amis...

C' est mon coup de coeur de la semaine.Indiara Sfair est prodigieuse.

C' est fabuleux ce qu'elle sort de son instrument.Quelle inspiration !

Elle nous emmène très haut la petite ! Plus blues tu meurs !

La voici sur cet extrait avec son complice Ricardo Maranhão qui l' accompagne à la guitare et au chant sur le OLD LOVE d' Eric Clapton...

Et encore sur ce lien une dernière petite illustration de sa technique instrumentale impeccable.

C' est très propre ce qu' elle fait.Elle ne triche pas.il n' y a aucun effet électronique d' écho ou de reverb ! Le son est 100% naturel.

Apparemment, elle compose aussi.Voici une de ses chansons.

Et si vous voulez suivre son actualité artistique voici sa page facebook où elle y dit, entre autres, que le premier morceau que j' ai mis en lien vient d' atteindre les 7 millions d' écoutes en 40 jours, et que cette impro  est en train de se convertir en son morceau fétiche ...

Enfin, sachez pour la petite histoire que l' harmonica est un instrument faussement facile.C' est très facile d' en tirer quelques notes sans aucune connaissances préalables mais ce n' est pas simple du tout de jouer des partitions plus étoffées qui contiennent toutes les notes d'une tonalité.

D' une part certaines notes sont produites en soufflant tandis que d' autres le sont en aspirant ( c' est le même principe que l' accordéon diatonique où il faut tirer ou pousser suivant la note que l' on veut produire).D' autre part les notes en dehors de la tonalité de l' instrument ( les altérations dièses ou bémols) sont obtenues par la position des lèvres et la direction du souffle imprimée par l' instrumentiste ( donc un seul et même trou de l'instrument peut produire jusqu' à 3, 4 voire 5 notes différentes).Donc arriver à jouer toute une ligne musicale de manière égale et régulière sans que l' auditeur ne ressente ces difficultés techniques ( souffler ou aspirer+changement de position de lèvres) n' est pas aisé.Bref, pour jouer comme Indiara ça demande toute une vie...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans blues harmonica Musique populaire
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 18:18

Bonjour les amis,

Je viens de terminer un roman assez volumineux de plus de 700 pages de Luca di Fulvio intitulé LE GANG DES RÊVES.

En voici un résumé:

Une Italienne de quinze ans débarque avec son fils dans le New York des années vingt...
L'histoire commence, vertigineuse, tumultueuse. 
Roman de l'enfance volée, Le Gang des rêves brûle d'une ardeur rédemptrice : chacun s'y bat pour conserver son intégrité et, dans la boue, le sang, la terreur et la pitié, toujours garder l'illusion de la pureté.

"Le gang des rêves" de Luca Di Fulvio

Alors c' est un roman assez torrentiel qui commence en Italie au début du siècle dernier.Cetta, jeune paysanne italienne fuit son pays et arrive à New-york avec son bébé née d' un viol.

Pour survivre elle devra vendre son corps et elle luttera avec une seule obsession: devenir américaine, et que son fils, rebaptisé Christmas  soit un citoyen américain à part entière.

Le récit est dense avec des allers et venues dans différentes époques.Nous suivons l' itinéraire de Cetta, la jeune immigrée qui ne connait pas un mot d' anglais et qui découvre New-York, et en parallèle celui de son fils Chris qui  devra apprendre à survivre à l' école de la rue, une rue qui est livrée aux rivalités entre gangs: les irlandais, les juifs, les italiens...

Le personnage de Chris est celui qui porte le récit.Il est très débrouillard,a du culot,et possède une intelligence hors du commun qui lui permet de se frayer un chemin, et de tenter de vivre son rêve américain.

On est happé par l' histoire qui nous fait croiser plein de personnages hauts en couleurs issus des bas-fonds new-yorkais.Certains sont truculents, d' autres pathétiques:il y a des pauvres prolos hyper exploités, des braves types et des méchants teigneux, des durs, des petits truands sans ambition,des maquereaux et des vrais caïds.

Ce roman est aussi une grande histoire d' amour. Chris va porter secours à Ruth qui est une jeune juive issue d' une famille très aisée et qui a été victime d' une agression horrible.Chris tombera sous le charme de Ruth qui est extrêmement traumatisée par son agression.

Cette histoire d' amour semble à priori impossible puisque Chris et Ruth appartiennent aux deux extrêmes de l' échelle sociale.Les relations entre Ruth et Chris seront le fil rouge de tout le récit et tout ce que va entreprendre Chris sera fait par amour pour Ruth.

Par ailleurs, Di Fulvio nous fait suivre aussi en parallèle la trajectoire violente et sanguinaire de Bill, l' agresseur de Ruth.C' est lui qui incarne le Mal absolu dans le roman...

Le livre nous fera revivre l' Amérique des années 20 , de l' avant- prohibition, du cinéma muet et parlant, de la radio, de la comédie musicale et de Broadway...On y voit aussi l' Amérique de l' immigration,des ghettos, du racisme, des syndicats, des premières usines automobiles FORD et de la taylorisation.

Le récit nous promène de la côte Est à la côte Ouest où Hollywood attire tous ceux qui rêvent de fortune et de faire du cinéma.On y découvre une industrie cinématographique naissante, quasi mafieuse, très cynique où les jeunes filles trop innocentes sont exploitées sans vergogne.

Le début du roman fait penser à IL ETAIT UNE FOIS L' AMÉRIQUE de Sergio Leone mais cependant avec une différence importante:Chris, même s' il est en contact avec la pègre va chercher rapidement une solution personnelle pour sortir de la délinquance.Impossible de séduire Ruth en restant dans l' illégalité.

Chris possède une imagination hors du commun et un charisme qui lui permettent de subjuguer ceux qui l' écoutent.L' Amérique toujours à la recherche de jeunes talents lui donnera sa chance...Quant à son histoire avec Ruth, il faudra attendre la dernière page pour savoir comment elle se conclut.

Il faut ajouter qu' il y a dans ce roman de très bons dialogues et une bonne dose d' humour. C'est finalement une écriture très cinématographique....à tel point qu' on se demande s' il n' y aura pas un metteur en scène en mal d' inspiration qui va tenter d' en faire une adaptation.

Moi si je devais produire ce film je chercherais déjà le nouveau Di Caprio pour tenir le rôle Chris...et la nouvelle Monica Bellucci pour tenir le rôle de Cetta.

Pour le personnage de Ruth je l' imagine comme ça...

 

 

"Le gang des rêves" de Luca Di Fulvio

Pour en savoir plus sur ce roman, vous pouvez aller sur ce lien.

Je dédie ce petit billet à ma copine d' origine romaine Sonia qui est en plein milieu du roman et qui ne l' a pas encore fini...et qui a été la première à proposer Bellucci dans le rôle de Cetta.

Repost 0
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 09:08

Bonjour les amis,

Nous venons de vivre encore une semaine tragique et  très douloureuse.

L' attaque chimique en Syrie avec des images inhumaines et insupportables d' enfants victimes de fous sanguinaires assoiffés de pouvoir.

Andreea Christea, la touriste roumaine âgée de 31 ans, qui est tombée dans la Tamise suite à l' attentat contre le parlement britannique vient de décéder il y a 24 heures des suites de ses blessures.

Hier un camion tueur a semé la mort et la panique dans les rues de Stockholm.

Hier toujours j' apprends que Donald Trump vient d' envoyer une cinquantaine de missiles sur un objectif militaire syrien en riposte à l' agression barbare aux gaz chimiques.

 

Andreea Christea, une des victimes de l' attentat de Londres

Andreea Christea, une des victimes de l' attentat de Londres

Cette semaine, il m' est arrivé de me lever avec une immense lassitude, témoin impuissant d' un monde malade, qui va très mal, et dont la direction ne semble m' indiquer à aucun moment qu' on se dirige vers le moindre début de commencement de solution...Au contraire.

Cette semaine , je pensais à LA MACHINE A EXPLORER LE TEMPS, ce roman d' anticipation de H.G. Wells dans lequel l' écrivain imaginait dans un futur lointain une humanité séparée en deux classes bien distinctes,

Les Elois , créatures hédonistes,  qui vivent à la surface de la Terre de manière insouciante, et sous terre les Morlocks, êtres dégénérés et prédateurs,  qui viennent dévorer de manière régulière des Elois complètement incapables de se défendre.

Wells imaginait une forme de double décadence: d' une part des créatures orientées vers les plaisirs de la vie mais qui ont perdu toute capacité de se défendre, et d' autre part des êtres moralement dégénérés se nourrissant du sang des Elois devenus très vulnérables.

Comment ne pas y voir une terrible métaphore de notre réalité ?

 

 

 

Ces Morlocks du XXI ème siècle...

Dernièrement, Arturo Perez-Reverté, interrogé sur ce thème par un journaliste lui répondait dans une interview de la manière suivante:

" Quand les loups attaquent les agneaux, on ne se pose pas la question de savoir qui va gagner..."

Effectivement, quand les loups attaquent les agneaux les bons bergers sortent leurs chiens.

Nous , les démocrates essayons de nous rassurer en nous disant que nos chiens de berger républicains permettront toujours de triompher du mal...

Oui, cela est vrai tant que nos responsables politiques gardent bien présent à l' esprit que le fait de veiller à la sécurité des citoyens est un devoir sacré prioritaire, inaliénable, et tant qu' ils ne laissent pas aux seuls populistes le monopole d' une volonté déclarée, et sans failles, de tout mettre en oeuvre pour lutter en aval et en amont pour éradiquer le terrorisme de notre sol.

Une démocratie lâche,ambiguë, molle et laxiste est une démocratie en danger.

Parmi les candidats à cette présidentielle 2017, il en est un que je ne nommerai pas, de ces candidats folklo-trostko qui apparaissent et disparaissent tous les 5 ans, qui vient nous pousser la petite chansonnette sur le thème que nous vivons dans un Etat sécuritaire, et qui propose de désarmer la police.Quelle brillante idée ! Eurêka !!!

Et ce " candidat-présidentiable " balance ça dans un pays où il y a eu Charlie, le Bataclan et Nice...au même moment où un bobby vient de se faire trucider à l' arme blanche car il ne pouvait qu' offrir que son corps pour tenter d' arrêter un terroriste fou furieux...désespérant...

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/03/22/35003-20170322ARTFIG00153-philippe-poutou-veut-desarmer-la-police.php

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans terrorisme integrisme sécurité
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 06:17

Bonjour les amis,

Vous savez que l' une des principales qualités d' un bon professeur c' est son charisme personnel et sa faculté d' attirer l' attention de ses élèves sur le thème qu' il est en train d' exposer en classe.

Ce n' est pas toujours facile...rien de pire qu' un prof rébarbatif et ennuyeux.Et l' humour est souvent l' allié le plus utile des enseignants quand ils veulent retenir l' attention de nos chères têtes blondes.

Voici sur le lien ci-dessous un petit florilège de situations où le professeur a fait preuve d' humour en classe ...

Alors je terminerai cette série de situations drôlatiques avec une petite anecdote personnelle gentillette de cette année avec un groupe d' élèves de 6 èmes.

Il se trouve que l' un d' entre eux est particulièrement dissipé et qu' il a la fâcheuse tendance à parler avec son voisin pendant que je suis en train de donner des explications à toute la classe.

Un jour, suite à un n-ième bavardage intempestif de sa part, je lui demande de se taire et lui fait remarquer que ça fait déjà 50 000 fois depuis le début de l' année que je lui ai dit de ne pas parler en même temps que moi et que je ne sais plus comment je dois le lui expliquer pour qu' il me comprenne.

Or, il se trouve que toute la classe sait que je chante dans un choeur, et l' une de mes élèves assez malicieuse et espiègle,et qui par ailleurs est musicienne, intervient devant tout le groupe en disant:

" Peut-être que si vous le lui disiez en chantant il le retiendrait mieux ? "

Alors, du coup, et sans réfléchir deux secondes , je prends ma plus belle voix de basse et je chante à l' élève incriminé l' air du commandeur de DON GIOVANNI, en improvisant de nouvelles paroles.

Au lieu de chanter " Don Giovanni a cenar teco"  j' ai balancé avec une voix profonde venue d' outre-tombe:

" Ya estoy harto !

estás en mi clase ! 

Y cuando hablo

debes callarte !"

Ce qui donnerait en français.

" J' en ai vraiment marre !

Tu es dans ma classe !

Et quand je parle

Il vaudrait mieux que tu te taises "

J' ai chanté ça en direction de cet élève,en m' approchant de lui, peu à peu, et d' un air menaçant.

Chanter à pleine voix un air d' opéra en classe , ça fait son petit effet.Tout le monde est resté figé, un peu scotché !

Et, vous le croirez ou pas mes chers amis, mais dès que je me suis interrompu, j' ai eu droit à des applaudissements nourris et spontanés de la part de mes élèves ravis ( y compris de la part de l' élève incriminé et aussi de la musicienne qui a apprécié le fait que je relève instantanément son défi avec un minimum de qualité artistique !).

Alors je ne dispose pas de la vidéo de cette scène improvisée mais il vous faut l' imaginer en écoutant le début de ce lien youtube ci-dessous...( mais avec les paroles que j' ai indiquées)...j' ai chanté ça en prenant la même tête que le commandeur à 30 secondes sur le clip...par ailleurs je porte la barbe moi aussi ( et je fais un commandeur assez crédible...).

Je terminerai ce billet en vous disant qu' aux Etats-Unis certains profs de maths apprennent à leurs élèves l' algèbre en utilisant le rap ( que j' abhorre...), et que moi, en Europe, je viens de démontrer que les opéras de Mozart pour récupérer l' attention de tous les élèves ,et bien,ce n' est pas mal non plus...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Enseignement Humour Opéra
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 21:30

Bonjour les amis,

je vous offre aujourd' hui un air de bel canto assez peu connu extrait d' un opéra en 3 actes de Vivaldi.

Il s' agit d' Agitada da due venti  tiré de l' Opéra LA GRISELDA qui est

sans doute l' aria la plus marquante de l' oeuvre.

Ecoutez Cecilia Bartoli.C' est assez prodigieux ce qu' elle fait...

 

 

 

La tempête la fait s' envoler très haut.

Elle nous offre un festival pyrotechnique baroque, un feu d' artifice  d' arpèges vocaux acrobatiques enchaînés à vitesse supersonique et avec toute une gamme très riche de nuances.La fin survoltée est éblouissante !

Cecilia Bartoli est sans doute l' une des rares voix capables de réaliser de telles prouesses avec une telle agilité et qualité technique.

Rarement un naufrage aura provoqué un tel torrent vocal orgasmique !

Alors, au cas où vous n' auriez pas tout compris , voici les paroles originales italiennes suivies d' une traduction française.

 

Agitata da due venti ...
freme l'onda in mar turbato ...
e 'l nocchiero spaventato ...
già s'aspetta a naufragar ...

Dal dovere da l'amore ...
combattuto questo core ...
non resiste e par che ceda ...
e incominci a desperar ...

Agité par deux vents ...
frémit l'onde dans la mer agitée ...
et  l'homme de barre apeuré ...
prévoit déjà un naufrage ...

De l'obligation d'aimer ...
ce coeur ayant combattu ...
Il ne résiste pas et semble cèder...
et commencer à désesperer ...
Repost 0