Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 17:45

Bonjour les amis,

Parmi les félicitations qu' a reçues Emmanuel Macron pour son résultat aux présidentielles françaises il y en a une, exprimée par Jean-Claude Juncker, président de la commission européenne, qui m' a paru particulièrement maladroite dans le contexte actuel de début de campagne pour les législatives 2017.

Cette déclaration la voici

Alors, si il y a un point sur lequel le front national et les insoumis se sont bien mis d' accord , c' est pour affirmer qu' Emmanuel Macron a fait serment d' allégeance aux responsables de l' UE, et aussi à Mme Merkel.

A tel point que Marine Le Pen a affirmé pendant le débat:

" Quelque soit le résultat des élections, ce sera une femme qui gouvernera la France, moi ou Mme Merkel..."

Donc dans un tel contexte de suspicion vis à vis d' un nouveau président élu qui doit se chercher une majorité à l' assemblée pour pouvoir gouverner, la déclaration de Juncker semble pour le moins maladroite et vient apporter de l' eau au moulin de ses adversaires qui sont déjà dans la campagne de Juin.

Juncker qui a tout intérêt à ce que Macron, européiste convaincu, ait une majorité stable de gouvernement aurait pu faire preuve d' un peu de retenue et ne pas alimenter l' idée que l' actuel président devrait se soumettre aux injonctions de l' UE.

C' est une façon de faire irruption dans la campagne législative, et je ne suis pas du tout sûr que ce genre d' intervention va aider Macron dans sa tâche, tant le sujet abordé a alimenté de nombreuses polémiques durant les présidentielles.

Ce genre de gaffe me rappelle une petite phrase de Jacques Mesrine, en préface de son livre l' instinct de mort, et que Macron pourrait faire sienne.

"Mon Dieu , protégez-moi de mes amis.

Mes ennemis je m' en charge moi-même"

Le déclaration maladroite de Juncker après l' élection d' Emmanuel Macron

Je ne me fais pas de souci pour Emmanuel Macron qui est assez habile pour défendre son propre programme et l' indépendance de sa pensée économique ( que je ne suis pas sûr de partager par ailleurs).Il n' empêche que la maladresse de Juncker me laisse pantois.

Lundi il aurait dû se réjouir que ce soit un candidat défenseur  de l' Europe et de l' euro qui soit élu, lui souhaiter bonne chance...et Basta !

Quant à sa déclaration, discutable et discutée par de très nombreux économistes, sur le fait que la France dépense trop, il aurait pu au moins attendre les résultats du 2 ème tour des législatives pour l' exprimer, et ne pas donner l' impression qu' il interférait directement dans le débat national.

Notons que Mme Angela Merkel a été plus fine et plus prudente.Elle s' est réjouie de l'élection de Macron et s' est proposée de coopérer avec lui et de l' aider dans sa lutte contre le chômage.

C' est quand même un peu plus subtil. Merkel a laissé les sujets qui fâchent pour l' après-juin...Elle n' a pas mis la charrue avant les boeufs.

Elle sait que pour négocier efficacement avec Macron il faut d' abord l' aider à trouver sa majorité.

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Elections présidentielles
commenter cet article
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 14:27

 Bonjour les amis,

En cette journée de réflexion où chacun est prié de s' abstenir de tout commentaire partisan sur les réseaux, je vous invite à écouter un peu de musique  avec Tine Thing Helset,une jeune et brillante trompettiste scandinave, que je viens de découvrir il y a moins de 24 heures ( merci internet et les réseaux).

Voici une petite biographie sommaire de sa trajectoire musicale:

 

Tine Thing Helseth est une trompettiste norvégienne solo, spécialiste du répertoire classique.

Elle commence la trompette à l'âge de 7 ans et étudie au Barratt Due Institute of Music, à Oslo. Elle a comme professeurs, entre autres, Heidi Johanessen (Orchestre de l'Opéra National de Norvège) et, depuis 2002, Arnulf Naur Nilsen (Orchestre philharmonique d'Oslo).

Elle apparaît sur le second single de Didrik Solli-Tangen, appelé Best Kept Secret, issu de l'album des débuts de Solli-TangenGuilty Pleasures, enregistré le 3 septembre 2010.

 

En reconnaissance de son talent hors du commun, Tine Thing Helseth a reçu de nombreuses récompenses, notamment une bourse de la Fondation Borletti-Buitoni en 2009, le titre de Découverte de l’année aux Grammy Awards de Norvège 2007 (elle était la première artiste classique à y être nommée), le second prix du Concours Eurovision des jeunes musiciens 2006, le prix Luitpold comme Jeune artiste de l’année au Festival d’été de Bad Kissingen, et le prestigieux prix de la Culture Prince-Eugène à Stockholm.

Sans démonstration, la jeune musicienne sait construire un discours musical intelligent, mélangeant souplesse du phrasé et puissance narrative avec subtilité.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tine_Thing_Helseth

 

Et place à la musique maintenant avec, pour commencer, une oeuvre du baroque vénitien  d' Alessandro Marcello qui vous permettra d' apprécier la virtuosité de Tine et aussi la pureté de son jeu.

Notons que l' oeuvre originale de Marcello était un concerto pour hautbois ( et non pour trompette contrairement à ce qui est indiqué sur le lien youtube).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alessandro_Marcello

Je vous propose maintenant un autre extrait.Cette fois-ci il s' agit du LIBERTANGO d' Astor Piazzolla auquel j' avais déjà consacré tout un article.

Alors, pour la petite histoire sachez que  le mois dernier nous avions donné un concert avec notre groupe choral CADENZA où nous étions accompagnés par un quatuor à cordes ainsi qu' un groupe de 4 guitares.Pendant les répétitions le groupe de guitaristes sous la direction de Vicent Ballester ( qui a enregistré  plusieurs CD de guitare classique) nous a interprété une adaptation du fameux thème de Piazzolla pour 4 guitares.C' était superbe.Nous étions ravis de cette surprise et on les a applaudi très chaudement et remercié de ce petit cadeau improvisé entre amis...

Voici maintenant ce même thème repris à la trompette par Tine Helseth.Dès l' introduction on est pris  par les premières lignes mélodiques très pures qui  accrochent et emportent l' auditeur.On sent l' inspiration et la culture baroque d' Helseth qui glisse quelques trilles incandescentes ( 1 min 11s)

Ecoutez ses variations vertigineuses à partir de 3 min 10 secondes.N' oublions pas qu' il ne s' agit pas d' une version hyper retravaillée en studio mais d' une interprétation en public...C' est époustouflant.

Bon alors, si vous avez aimé les 2 premiers extraits , je vous invite à écouter le premier mouvement du concerto de Marcello. Pas de doute, cette interprète, c' est la grande classe internationale....

Voici un duo étourdissant sur Let the bright Seraphim une pièce de Haendel extraite de l' oratorio  Samson.

Une grande soliste accompagnée d' une grande trompettiste: le résultat est prodigieux...

Changeons complètement de registre avec un beau duo au piano sur un thème simple et lyrique. 

Un hommage émouvant aux 90 victimes de l' attentat d' Oslo de 2011...

Tine Thing Helseth, cette jeune et talentueuse trompettiste scandinave...

Voila, c' était mon petit coup de coeur de la semaine que je tenais à partager avec vous.

Bonne journée à tous.

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans musique trompette baroque
commenter cet article
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 13:00

Bonjour les amis,

Hier le débat a été de qualité très médiocre à cause du comportement agressif de MLP et de son manque de préparation sur les dossiers techniques ( et économiques).MLP est passé complètement à côté de son sujet, à tel point qu' on peut parler de naufrage comme le titre l' article DU POINT ci -dessous.

 


 

Un article où sont résumées les énormes et nombreuses bourdes de la candidate.

On ne pourra pas reprocher à Macron la faiblesse de son adversaire et la mauvaise qualité du débat. 

Au contraire, Macron aura su tirer habilement partie des faiblesses de MLP, avec une certaine vivacité d'esprit, et faire la démonstration du manque de crédibilité et de la dangerosité de son programme s' il devait être appliqué.

On peut juste lui reprocher parfois son air un peu hautain, et notamment le nombre de fois où il a dit, à juste titre:

" Vous dites des bêtises" ou alors " Vous dites des mensonges"

Macron a répété sans arrêt à LE PEN qu' elle disait des bêtises, à tel point que ça devenait assommant ( même si c' était vrai).

J'  ai consulté une liste de synonymes pour voir s' il y avait matière à varier un peu le registre de ses réponses.

Voyons une liste dans laquelle il aurait pu piocher.

Il aurait pu  dire:

Vous dites des...sottises,conneries, âneries, idioties, balourdises, jobarderies,  niaiseries, inepties, bourdes, stupidités, imbécillités, couillonnades, fadaises, turlupinades, fariboles, plaisanteries, radotages, balivernes, foutaises, puérilités...

 Alors finalement, on se dit qu' aucun de ces vocables n' est finalement satisfaisant dans le cadre d' un débat car ils sont toujours une forme d' insulte et que ce n' est pas la peine d' y recourir ( et encore moins face à une MLP qui, elle,ne sait que manier l' offense personnelle et l' invective...).Non, il faut prendre des distances avec MLP, de la hauteur, et ne pas se rabaisser à utiliser ses méthodes.

Macron a vraiment marqué des points hier à chaque fois qu' il a pointé du doigt les incohérences et le manque de rigueur de MLP, et aussi le manque de propositions concrètes...

Il a réussi à démasquer MLP,et à rendre patent au vu et aux su de tous son manque de connaissance en profondeur des dossiers qu' elle abordait.

Il a tellement bien marqué certains points hier qu' il aurait pu juste se limiter à dire:

 "Vous dites des contre-vérités..." ou alors " Je ne suis pas d' accord avec vous"

C' est au public de juger de la bêtise de la candidate.Ce n' était pas la peine d' insister lourdement là-dessus.

Le public lui n' est pas sot et avait bien compris que MLP avec ses petites fiches ressemblait à une élève mal préparée ( et mal élevée) tentant de déstabiliser un contradicteur bien plus sûr qu' elle...un contradicteur qui a su expliquer son programme, alors qu' elle a été complètement incapable d' en faire de même avec le sien.

Hier, ça crevait les yeux...MLP n' a jamais eu l' air d' une présidentiable .

Je terminerai en disant que l' équipe de communication du FN qui l' a aidé à préparer ce débat mérite aussi un ZERO POINTE.Eux aussi devront revoir leur copie...Ils ont 5 ans devant eux pour le faire...J' ai l' impression qu' ils ont trop regardé la campagne de Trump, son débat avec Hillary,qu' ils s' en sont inspirés et que face à un adversaire aussi intelligent et habile que Macron la tentative de déstabilisation s' est complètement retournée contre eux.Le fiasco est complet.

Bien évidemment, votre serviteur était ravi de ce naufrage et est allé se coucher hier soir l' esprit plus tranquille.

On se dit que le FN au pouvoir, ce ne sera pas pour cette fois-ci...( tout en n' oubliant pas qu' à chaque fois la marge de sécurité diminue)...

Elections présidentielles 2017: cette année la bêtise aussi s' est invitée au grand débat du 2 ème tour.
Repost 0
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 07:21

Bonjour les amis,

je viens de prendre connaissance du résultat de la consultation  des insoumis sur l' attitude qu' ils comptent tenir lors du 2 ème tour des élections présidentielles.

Parmi quelques 243.000 votants, 36,12 % ont choisi le vote blanc ou nul et 29,05 % l'abstention. Seuls 34,83 % des militants ont opté pour le vote Emmanuel Macron. 

Les insoumis ont coupé la poire en trois, et on peut résumer le résultat en disant que 2 participants sur 3 ne glisseront pas le bulletin Macron dans l' urne.

DEUX TIERS ne voteront pas Macron pour faire barrage à Le Pen.

Je prends acte de ce résultat obtenu de manière démocratique et sur lequel je porte un regard très critique et très sévère.

Tout comme je juge très sévèrement le silence de leur chef de file J L Mélenchon qui ne veut pas communiquer le contenu du bulletin qu' il mettra dans l' urne.

Le secret de l' isoloir , c' est bon pour l' électeur lambda mais pas pour un leader qui vient de recueillir près de 7 millions de voix.

Nous ne sommes plus à l' époque du blanc bonnet et du bonnet blanc de Jacques Duclos.A l' époque il s' agissait de 2 candidats idéologiquement proches qui représentaient les deux faces d' une même pièce.

Certains ont eu la faiblesse de croire que Le Pen présidente ne pourrait rien faire de vraiment dommageable tant qu' elle ne serait pas soutenue par une majorité parlementaire.C' est d' une ingénuité impardonnable, et c' est méconnaitre les terribles pouvoirs du président tels qu' ils sont définis par la 5 ème constitution française.

Certains sont donc prêts à jouer avec le feu.C' est leur liberté...tout comme c' est la mienne de ne plus jamais les regarder de la même manière après la terrible décision qu' ils viennent de prendre.

Penser que cette décision n' aucune importance compte-tenu du peu de chance que LE PEN a de gagner ces élections est une faute morale impardonnable surtout quand on vient de vivre en une seule et même année le Brexit et l' élection de Trump.

Il y a des moments historiques durant lesquels il vaut mieux ne pas se rater, et ceux qui ont franchi le Rubicon doivent savoir que nous les regarderons plus jamais de la même manière.

En Juin, les insoumis voudront rassembler la gauche autour de leur projet.Après ce qu' ils viennent de faire l' extrême méfiance et la défiance seront de rigueur.

En Avril il leur a manqué 600 000  voix....En Juin, ce pourrait être bien plus...

Je prends d' ores et déjà rendez-vous en Juin. Mélenchon au lieu de capitaliser son très bon score du premier tour va le reperdre à cause de son entêtement personnel et de son sectarisme...

je terminerai avec l' interview de Varoufakis, soutien de Mélenchon avant le premier tour, mais qui prend ses distances avec lui par rapport au 2 ème...

Et oui,Monsieur Mélenchon, même certains des camarades de route qui vous ont soutenu durant votre campagne ne vous comprennent plus.

Quand on a du mal à convaincre les siens c' est qu' on a un sérieux problème...

Voici un extrait de la déclaration de Varoufakis:. "Je refuse de faire partie d'une génération de progressistes européens qui auraient pu empêcher Marine Le Pen de gagner la présidence française mais ne l'ont pas fait"

Et puis Varoufakis en remet une deuxième couche en rappelant, au passage, que Macron faisait partie des rares ministres européens qui ont tenté de résoudre la crise grecque.

 

Ceux qui divisent la gauche en Mai ne seront pas ceux qui la rassembleront en Juin...
Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Elections présidentielles
commenter cet article
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 06:33

Bonjour les amis,

J' avais écrit il y a quelques mois une critique de LA COLERE D' UN HOMME PATIENT de Raul Alevaro.

Ce film est aujourd' hui sur vos écrans, et j' en profite donc ( et de manière très exceptionnelle) pour  republier mon article sur le lien ci-dessous afin de vous donner envie d' aller le voir maintenant que vous en avez la possibilité.

Le film a reçu une bonne critique en France également.On salue sa rigueur, sa tension dramatique et aussi son originalité ( l' ambivalence du héros  dont on n' est plus très sûr qu' il en est un).

J' aimerais juste ajouter au billet que j' avais fait que des histoires de vengeance vous en avez tous vu déjà 50 000, mais l' éclairage d' Arevalo est original dans la seconde partie du film.

En effet, tous les films sont souvent construit sur un schéma.

Un héros qui va vivre une situation extrêmement cruelle et  injuste dans une première partie et auquel le public s' identifiera quand sonnera l' heure de la vengeance: le schéma du comte de Monte Cristo.

Ce schéma est hérité du théâtre grec et de sa fonction cathartique: le public qui souffre avec un héros et purge sa peine à travers une représentation sur scène.

Mais cette fois-ci le spectateur va prendre de la distance par rapport au héros, et s' interrogera sur le sens d' une vengeance qui 8 ans plus tard vient frapper des personnages qui, pour certains d' entre eux, ont opéré une telle transformation qu' on se demande si celle-ci n' est tout simplement pas absurde, vide de sens, voire monstrueuse.

Une belle réflexion que nous propose ce film, sans discours, ni morale, mais simplement en nous projetant dans des situations réalistes,extrêmement dures, moches et violentes et en nous laissant juges de savoir si ce que nous voyons possède encore du sens.

Alors ce qui est assez intéressant, c' est que lorsque je parle de ce film avec ceux qui l' ont déjà vu, j' ai des retours à la fois unanimes et très différents.

Tous ont aimé le film et chacun en a une perception assez personnelle.

Preuve que le cinéma d' Arevalo est subtil....et n' est pas coincé dans des schémas binaires et manichéens.

 

 

A voir sur vos écrans: LA COLERE D' UN HOMME PATIENT de Raul Alevaro

A lire également, cette critique assez pertinente chez les inrocks

PS:Hors-sujet. Je continue mon journal de campagne.

Hier soir J.L Mélenchon est venu expliquer sur tf1 son positionnement pour les futures législatives et a maintenu son appel à ne pas voter LE PEN, mais toujours en se refusant de faire un appel personnel à voter Macron au 2 ème tour.

Chacun appréciera ses contorsions intellectuelles dans un moment aussi grave.

Il s' estime victime d' attaques vulgaires,et n' admet pas qu' on tente de lui tordre le bras.

Alors, il est libre de faire ce qu' il veut le camarade Mélenchon qui est fort d' un résultat très méritoire de 7 millions de voix.

Moi, je ne lui donne pas de leçons.Je l' écoute justement par respect pour ces 7 millions de voix qui m' intéressent et je prends acte de ce qu' il dit.Je suis allé sur son site facebook écouter patiemment  32 minutes d' explications qui sont intéressantes et instructives mais au bout desquelles il ne m' a pas convaincu sur ce point précis du non-appel.Voici le lien.Je vous engage à l' écouter vous aussi: ça vaut la peine pour comprendre son positionnement et comment il envisage le futur des insoumis et de la gauche.

https://www.youtube.com/watch?v=HcMV4Fa51Cs

Alors face à Mélenchon et ses louvoiements, j' ai trouvé une très belle réponse de Thomas Piketty pleine de bon sens, et avec un message clair.

Plus le vote MACRON sera massif au 2 ème tour et moins ce sera un bulletin d' adhésion à son programme , mais simplement une riposte citoyenne et républicaine contre la montée du FN, y compris pour les législatives à venir.

PS nº 2. Hier Bernard Tapie est venu expliquer sur BFM TV que la classe politique ne savait pas répondre de manière adaptée au risque LE PEN.

Il s' est enfermé dans un discours vasouilleux expliquant que les leaders politiques victimes du dégagisme ne peuvent être aujourd' hui ceux qui appellent à faire barrage contre le FN car ils n' auraient plus le crédit moral pour le faire et qu' ils devraient laisser ce travail-là à d' autres.

Pas d' accord Bernie.Les victimes du dégagisme doivent faire leur mea culpa, reconnaître qu' elles sont responsables de la montée du FN, mais ne peuvent éluder leur responsabilité et ne pas  émettre un appel clair à voter Macron.On ne leur demande pas de défiler dans la rue, ni d' en faire des tonnes, mais au moins d' accomplir cette formalité citoyenne comme l' a fait immédiatement Fillon, par exemple.

Hier,en écoutant Tapie je me se demandais pourquoi il n' appliquait pas à lui-même ce silence qu' il préconise pour les autres. J' avais justement envie de lui rappeler qu' il fait partie de ceux qui ont perverti l' esprit de la gauche dans les années 80 et qui l' ont amenée dans l' état de décrépitude actuelle, mais ça, c' est une autre histoire.

PS nº 3 Pour terminer sur une note d' humour, je donnerai un dernier conseil à mes lecteurs.

Faites gaffe où vous garez votre porsche le jour du 1 er Mai

Repost 0
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 07:43

Bonjour les amis,

Décidément si on avait demandé à des écrivains d' écrire un scénario pour cette campagne, ils n' auraient sans doute pas abouti à une histoire aussi mouvementée que celle qui s' est réellement produite.

Cet entre-deux tours nous en apprend énormément sur chacun des nombreux acteurs de la vie politique et révèle parfois leur nature réelle et profonde.

La palette des caractères est très large.

Le bon,la brute, le truand,le félon,le benêt,le collabo, le semeur de zizanie,le tordu pervers,etc...etc..

Hier, en s' adjoignant l' appui de Dupont- Aignan Marine a pris une initiative risquée et intrépide qui relance complètement sa campagne, qui la remet en perspective et qui redéfinit et redéplace un certain nombre de lignes.

Si on fait une comparaison avec le jeu d' échecs, on peut dire qu' elle a fait un mouvement qui ressemble à un quitte ou double, un mouvement qui semble être une forme de sacrifice mais dont personne n' est capable de mesurer avec exactitude l' ensemble des conséquences.

C' est un mouvement qui lui permet de faire d' une seule pierre plusieurs coups redoutables ( j' y reviendrai).

Il faut lui reconnaître une qualité:elle a su réagir et ne pas se laisser mener gentiment au résultat- abattoir que lui prévoyaient les sondages.

Pire, elle reprend l' initiative du jeu à son compte, ce qui est très important dans la dynamique d' une campagne.

Quels sont les effets de ce soutien obtenu entre les 2 tours ?

Parlons d' abord des inconvénients et de l' effet négatif pour tous les électeurs qui avaient voté NDA et pour les membres de son mouvement qui se sentent trahis.Ce soutien et la façon dont il a été obtenu créent une vive controverse, une polémique,et de légitimes cris d' indignation.

Ça, aux échecs, c' est ce qu' on appelle un " sacrifice".Parfois dans ce jeu il faut nécessairement sacrifier une pièce secondaire.C' est le prix à payer pour reprendre l' initiative.L' initiative de Marine risque de lui faire du tort mais surtout chez ceux qui ne voteraient jamais pour elle de toutes façons.

Malgré tout, elle prend le risque aussi de remobiliser une partie de l' électorat abstentionniste contre elle.Cela est vrai mais de toutes façons l' abstention ( même si elle est son alliée) ne peut à elle seule lui garantir une victoire.Il fallait donc tenter quelque chose et elle l' a fait.

Voyons maintenant les bénéfices pour elle de cette opération.Ils sont très nombreux:

1. Ce soutien rompt un schéma traditionnel du FN toujours seul au moment d' arriver au 2 ème tour: Marine vient de casser cette image d' isolement institutionnel, du seul contre tous. 

Le" seul contre tous" c' est bien pour la bataille d' images, pour jouer les Jeanne d' Arc, mais ça ne permet jamais de gagner une élection à 2 tours.

Pour la première fois, un candidat qui a fait un score honorable au premier tour vient s' adjoindre au FN dans une espèce de " programme commun" pour une France souverainiste.

Un dernier barrage qui semblait infranchissable vient de sauter.On est dans le domaine du symbole, et celui-ci est fort.

2.Le fait que Marine ait dû "négocier" avec NDA ( même si c' est probablement de manière factice) lui permet d' évacuer la question de la sortie de l' euro qui était devenu un gros boulet de campagne et qui risquait de lui faire perdre de manière arithmétique cette élection.

Marine, en donnant l' impression qu' elle a fait une concession à NDA, en réalité vient de se débarrasser d' une question qui effrayait son électorat le plus frileux ( le 3 ème âge) et renvoie la question de la sortie de l' euro aux calendes grecques...Alors là, d' un point de vue tactique, le coup d' hier est un coup de maître.

Faire passer une trahison à son propre programme comme une nécessaire concession temporaire accordée à son partenaire.Chapeau l' artiste !

3.En proposant un programme commun, une  feuille de route, Marine ne polarise plus cette élection sur sa seule personnalité mais pose à ses électeurs potentiels une nouvelle question qui ne manquera pas de les interpeller.

Elle leur dit:

Si on prend mes meilleures idées et les meilleures idées de NDA on pourrait former une équipe d' enfer pour le plus grand bien de la France.

Cette idée qu' on va faire la somme des qualités génère du positif, de l' enthousiasme...fait rêver.

Vous le voyez mes amis, je crois que le soutien de NDA  n' a rien à voir avec un report arithmétique de ses forces, d' ailleurs il est probable que le report des voix qui ont voté pour lui se fera assez mal.

Non, c' est bien plus subtil.Marine reratisse très large d' un seul coup.Elle propose une nouvelle idée qui n' apparaissait pas dans son programme du premier tour.

Sa décision va interpeller tous ceux qui hésitent.Sa dernière initiative s' adresse à leur imaginaire.

L' équipe qui gagne...la somme de talents ! une dream team souverainiste.Un duo pour la France qui ressemblerait à un carré d'as

J' espère me tromper, mais il se pourrait bien que le coup d' hier ait été un coup de maître qui va resserrer la différence avec son adversaire.

Cette " feuille de route" qu' elle propose remet tout en perspective d' une manière assez vertigineuse !

Les planètes sont en train de s' aligner peu à peu  pour le FN aussi avant le scrutin de dimanche prochain.

1. Il n' y a pas eu de vrai front républicain

2. la dédiabolisation a marché

3... et depuis hier Marine ne fait plus cavalier seul

Une dernière chose qu' on apprend au jeu d' échecs c'est de ne jamais sous-estimer l' adversaire...Je suis sûr que Macron est suffisamment intelligent pour ne pas commettre cette erreur.Il lui reste 4 jours pour préparer le grand débat de mercredi prochain et mener une contre-offensive efficace qui lui permette de gagner de manière nette et de renvoyer définitivement NDA dans les oubliettes de l' histoire.

On n' a pas envie de jouer à se faire peur mais on se dit que la marge de sécurité qui empêche le FN de gagner ces présidentielles se réduit comme une peau de chagrin, qu' une simple bourde de Macron pourrait avoir de lourdes conséquences.

On pourrait résumer le premier tour en disant que la droite a perdu une bataille qu' elle ne pouvait pas perdre.

Il faut à tout prix que le 2 ème tour ne se résume pas à Macron qui aurait perdu une bataille qu' il ne pouvait pas perdre.

Coup de théâtre avant le 2 ème tour:Marine reprend l' initiative...
Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Elections présidentielles
commenter cet article
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 05:15

Bonjour les amis,

je suis avec stupéfaction , de manière complètement catastrophée et médusée, l' entre-deux tours de vos élections présidentielles.

Le manque de responsabilité historique  et de dignité de certains responsables se refusant à maintenir un cordon sanitaire entre la candidate frontiste et le reste de la Nation restera un des épisodes les plus honteux auquel il m' ait été donné d' assister depuis des décennies.

 

Ce silence, très lourd, parfois assourdissant n' est pas sans conséquences.Déjà on voit certains citoyens afficher de manière décomplexée des dilemmes moraux aberrants, indignes, et qui seraient risibles si le sujet n' était aussi grave.

Déjà, on voit fleurir un peu partout des messages d' électeurs se prétendant de gauche affirmant, d' une manière assez puérile, immature ( et irresponsable):

" Entre un banquier et une facho, je ne choisis pas..."

Des messages mettant sur le même plan un programme libéral démocrate et celui d' une populiste au projet trumpiste aussi incohérent que dangereux.

Voir et entendre des lycéens défiler à la veille d' un second tour avec ce slogan stupide ni Macron-ni Le Pen ne m' étonne pas ( mais confirme la baisse de niveau intellectuel observé dans nos populations scolaires), mais par contre quand je vois des militants de mon âge tenir des propos similaires, je me dis que décidément il y a quelque chose de pourri au royaume de France.

Hier, j' ai assisté sur les réseaux aux dures explications entre  différents militants insoumis qui se sont pris la tête, écharpé, entredéchiré, engueulé comme du poisson pourri à propos du silence de Mélenchon.

Mélenchon aura au moins réussi ça.Semer la zizanie, y compris dans son propre camp !

Les communistes qui ont tout de suite appelé à voter Macron au 2 ème tour se sentent eux aussi, et à juste titre, pour le moins profondément agacés par ses tergiversations pathétiques de mauvais perdant plein de dépit .

Et bien cette zizanie, entretenue volontairement ou pas par Mélenchon, est de très mauvaise augure pour la suite des événements.

Les insoumis n' arrêtent pas de ruminer amèrement sur le fait qu' il ne leur manquait que 600 000 voix.Ils en sont à J+5 de leur deuil et n'arrivent pas à analyser ni à assumer le verdict des urnes.

J' ai entendu, et c' est le comble, leur porte-parole reprocher à Benoit Hamon d' être responsable de leur défaite.Alors là, les amis, c' est le pompon ! Non seulement les socialistes ont vu leur défaite  artificiellement gonflée par les résultats des sondages et l' effet de vote utile en faveur des insoumis, mais maintenant ceux-ci les accusent de leur échec.

Théoriquement ce qui devrait obséder les insoumis,  c' est la manière de capitaliser l' immense élan qu' ils ont généré au premier tour, notamment pour les législatives de Juin.

Mais là, et à cause du comportement peu digne de leur chef, ce n' est plus 600000 voix qu' il risque de leur manquer aux prochaines élections de Juin...Ça pourrait être bien plus.

C' est dans les difficultés que les caractères se révèlent, et pas dans l' enthousiasme des campagnes électorales.

Depuis dimanche les insoumis répètent tous comme un seul homme:

Nous n' avons de leçons de morale à recevoir de personne.

C' est exactement le même genre d'argument que les communistes staliniens de la grande époque nous ont ressassé pendant des décennies, avec le succès historique que l' on connait.

Alors, à tous ceux qui n' arrêtent pas de remuer des dilemmes débiles pour le vote du second tour, je leur dirais.

" Arrêtez de vous la péter et d' offrir ce spectacle pathétique et intellectuellement débile.

Je me moque comme de l' an 40 de savoir si vous allez mettre un bulletin Macron avec une pince sur le nez, ou en vous mouchant.Mettez-le pour évacuer rapidement un accident pas impossible et aux conséquences incommensurables.

Ce vote ne vous rendra que plus crédible pour lutter dès le lendemain contre les idées libérales de ce même Macron ".

L' un des meilleurs exemples qui illustre mon propos m' est fourni par  François Ruffin ( réalisateur du film MERCI PATRON) qui est allé s' accrocher durement avec Macron lors de son passage chez Whirpool.

Ruffin n' a pas perdu le Nord lui.Il appelle à voter Macron, et le combattra dès qu' il sera élu...C' est la seule attitude intellectuellement défendable.

Alors, parlons de ces futures législatives car la situation parait extrêmement complexe avec un grand éparpillement de la gauche dans  de très nombreuses circonscriptions.

D' ores et déjà on peut se dire que la gauche ne passerait pas le 2 ème tour si elle n' est pas capable de se regrouper autour d' une seule candidature.

Seulement voila, pour aller ensemble face à une élection , il faut être crédible, et cette division d' aujourd' hui ne fait qu' entamer cette crédibilité de demain.

Je terminerai avec le candidat Macron pour qui toutes ces divisions et divergences stupides, observées aussi bien à droite qu' à gauche, sont du pain béni.

Face à autant d' aveuglement étroit chez ses adversaires à l' esprit boutiquier , le nouveau petit Mozart de la politique va tailler de belles croupières dans les deux camps.Toutes les planètes vont bien s' aligner pour lui...Je le suis avec intérêt.Il est proche du sans-faute depuis lundi.Chaque mouvement est soigneusement calculé et provoque des effets dévastateurs.C' est un petit récital tactique auquel on va assister.

On ne pourra pas lui reprocher que ses adversaires lui aient facilité la partie.
 

 

L' heure des faux dilemmes aberrants et indignes...
Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans elections présidentielles
commenter cet article
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 08:33

Bonjour les amis,

Après la défaite de la gauche qui ne sera pas présente au second tour des présidentielles, on est évidemment tenté de faire comme après une partie d' échecs perdue, une analyse post-mortem.

Défaite de la gauche: analyse post-mortem...

L' analyse post-mortem consiste à reprendre la partie depuis le début, de la refaire, d' analyser certaines phases de jeu, et d' en imaginer d' autres développements si d' autres options avaient été tentées.

Alors, je ne vais pas me lancer dans un tel exercice aussi difficile, mais j' aimerais reprendre au moins une phase de jeu importante dont personne ne parle plus et qui est sans doute le moment crucial où la gauche a définitivement perdu toute chance de participer à ce second tour.

Pas la peine de sortir sa calculatrice pour comprendre qu' une liste commune Hamon-Melenchon était la seule manière arithmétique de figurer au 2 ème tour ( 19%+ 7% = 26% même si je sais que les choses ne sont pas aussi simples et les reports pas aussi directs).

Hier j' écoutais Onfray rappeler cette simple évidence arithmétique qu' on a tous en tête, rappeler que Mitterrand a porté la gauche au pouvoir grâce au programme commun , une alliance qui allait  des radicaux de gauche jusqu' aux communistes.

Aujourd' hui, on ne peut que remettre en perspective l' incroyable manque de réalisme de ceux qui ont voulu porter la voix du peuple sous leur seul étendart,sous leur seule bannière, en pensant qu' elle franchirait le cap du 2 ème tour.

Comment ne pas voir dans leur égocentrisme, et dans leur irréalisme, une forme d' usurpation et de mystification vis à vis du peuple dont ils prétendaient défendre les intérêts ?

Prétendre aller jusqu' au bout de cette consultation en sachant parfaitement que l' état des rapports de forces ne le permettrait pas si on ne créait pas, au préalable, de larges confluences avec les alliés naturels se révèle aujourd' hui comme l' une des plus grosses arnaques intellectuelles et faute morale.

Ceux qui ont fait ce choix, et notamment Mélenchon ne prennent pas acte aujourd hui de leurs erreurs, ce que je comprends car ils sont déjà dans la bataille des législatives à venir.Ils vont continuer de nous entretenir dans leur mythe, mais l' électeur de gauche, lui, ne s' y trompe pas.

Il sait bien que c' est une gauche livrée aux intérêts partisans des appareils qui a été mise en échec, un échec prévisible...Qu' on ne s' étonne donc pas aujourd' hui de la défaite.Inutile de prendre ces mines défaites et frustrées.La gauche ne s' est jamais donnée les moyens d' y parvenir réellement.Elle s' est laissée porter par un discours qui l' a fait rêver, et dimanche la réalité est tombée dessus comme une chape de plomb.Sans union préalable, il n' y avait aucune chance de porter un projet  progressiste en avant.

Post-scriptum

Un deuxième point que j' aimerais aborder, en marge de cet article, ce sont les incroyables méfaits des discours anti-européens, anti-Maastricht, anti-Bruxelles, anti BCE, anti, anti, anti...

Le seul candidat anti-UE qui a tenu un discours cohérent c' est Asselineau qui plaidait pour une sortie pure et simple.C' était net, c' était clair, et c' était irréversible aussi.Pareil que pour le Brexit...

Les autres grands candidats qui ont tenu des discours souverainistes et anti-européens,  se sont TOUS ridiculisés à un moment ou à un autre par leur manque de crédibilité et de réalisme.Ils ont tous fait machine arrière pris au piège de leur propre discours.

Ils ont souvent parlé de manière arrogante comme si la France allait imposer à tous ses partenaires de nouvelles règles.Vu de l' étranger, ils nous ont souvent fait sourire.

Ils ont produit parfois des discours ridicules et bien peu modestes dans lesquels ils ont fait croire que la France,à elle seule, serait capable d' imposer des renégociations dont certaines par leur irréalisme font sourire.Quand Mélenchon dit que la BCE doit directement financer les dettes des pays,et appuyer son projet économique d' investissement de 270 milliards d' euros, on  a envie d' éclater de rire.La BCE n' a pas été créée pour ça...J' imagine la tête des responsables allemands ou hollandais qui auraient été obligés d' écouter ses requêtes durant ces fameuses négociations qu' il aurait provoquées, lui répondre comme à Varoufakis:

" Vous êtes sérieux, là ? Vous voulez qu' on vous réponde vraiment ? "

C' est finalement curieux les effets des discours contre l' Europe car ils permettent souvent dans un premier temps de créer un élan de sympathie pour un candidat, et finissent par se retourner contre lui par leur manque de crédibilité...La dernière qui vient de se prendre à ce même piège n' est ni plus, ni moins, que Marine Le Pen.

Celle-ci a besoin de capter le vote des personnes âgées.Or son discours contre l' euro les a effrayé, car c' est le 3 ème âge en France qui a de la thune...Et l' aventure, quand on parle de pognon, ça plait pas à ceux qui en ont...

 

Repost 0
25 avril 2017 2 25 /04 /avril /2017 15:14

Bonjour les amis,

Chacun voit midi à sa porte.

Vous avez tous vu que sur la scène internationale les résultats du premier tour des élections françaises sont reçus avec un ouf de soulagement.

A l' étranger tout se résume à :

Marine LE PEN en 2 ème position derrière un centriste.

L' Europe respìre, et le reste de l' occident aussi.Le monde des affaires et de la finance aussi est euphorique.Voila, c' est surtout ça qui est retenu.

En Espagne où , comme en France, les 2 grands partis institutionnels de pouvoir PP ( droite libérale) et PSOE ( socialistes espagnols) , se sont pris des vestes historiques l' année dernière au profit des nouvelles forces  PODEMOS ( gauche anti-capitaliste) et CIUTADAN' S (équivalent et proche de votre ligne Macron), les résultats français y étaient suivis avec un énorme intérêt.

Pour aller plus loin dans la comparaison, il faut savoir que le parti socialiste espagnol , dont le secrétaire Pedro Sanchez a été évincé l' année dernière suite à une fronde des barons qui ont voulu stopper le blocage institutionnel et l' ingouvernabilité du pays, est aujourd' hui en pleine rénovation et doit se doter d' un nouveau secrétaire général et d' une nouvelle direction.

Nous sommes donc en pleine campagne électorale chez les socialistes, avec en gros deux options et deux projets différents: les anciens pragmatiques ( un  peu comme Valls) qui ne veulent pas se soumettre aux surenchères populistes des anti-systèmes de PODEMOS, et les modernes comme Pedro Sanchez prêts à se lancer dans une redéfinition complète et solidement ancrée à gauche du programme socialiste ( à la Hamon) pour rompre avec le déclin inéluctable observé depuis des années.

Dans un tel contexte la grande claque historique de Benoît Hamon est interprétée chez les anciens comme l' ex-chef du gouvernement socialiste Jose Luis Zapatero et chez les barons de manière inéquivoque.

Pour eux, cette claque c' est presque du pain béni et vient à point nommé pour mettre en garde leurs camarades de parti.

Pour eux, c' est clair.Les élections françaises démontrent que lorsque les socialistes cèdent aux sirènes populistes du genre Mélenchon  et présentent un programme qui manque de crédibilité économique,et commencent à flirter avec l' eurosepticisme, ils vont droit dans le mur.

La sévère déculottée de Hamon est réutilisée pour leur propre campagne qui a lieu en ce moment comme un clair signal d' alerte et de danger.

Quand la défaite de Benoit Hamon fait irruption dans la crise actuelle du parti socialiste espagnol...

Cette  campagne qui se joue en ce moment est très importante pour les espagnols car elle va redéfinir la gauche socialiste pour les années qui viennent, et les choix stratégiques seront vitaux pour l' existence même de ce parti de pouvoir.

La grande favorite de la ligne pragmatique soutenue par les barons comme Felipe Gonzalez, Zapatero, etc... est Susana Diaz l' actuelle présidente de la région d' Andalousie( surnommée de manière facétieuse par certains La pharaonne, vu la manière dont elle tient avec fermeté et énergie son fief andalou).

C' est elle, cette femme à poigne, qui a de très grandes chances de saisir les rênes de la social-démocratie espagnole.

Quand la défaite de Benoit Hamon fait irruption dans la crise actuelle du parti socialiste espagnol...

Que ce soit Susana Diaz, ou un autre qui emporte les futures élections au sein du parti socialiste espagnol, le rôle qui lui incombera sera énorme pour l' avenir du parti et de ce pays.

Il faudra renaître ou mourir...Redevenir un grand parti fort qui vertèbre et cimente le pays ( livré à d' énormes tensions régionalistes et nationalistes du Nord au Sud) ou être limité à faire faire jeu égal avec PODEMOS qui flirte avec les séparatistes ( prêts à leur laisser faire un référendum d' autodetermination en Catalogne) dans un paysage politique hyper-éclaté.

Il faudra soit, imposer un poids politique lourd qui donne une vraie crédibilité politique nationale et institutionnelle , ou alors, être sans cesse confronté à faire jeu égal avec d' autres forces et survivre par des systèmes d' accords fragiles et temporaires pour gouverner...

Pour certains le rêve poursuivi par Susana Diaz c' est déjà de l' histoire ancienne.

C' est fini ...pour eux les socialistes n' occuperont plus jamais la place prédominante qu' ils avaient à gauche...Fini le bipartisme.

Ce problème pour les socialistes semble s' être généralisé dans toute l' Europe.La social-democratie est en pleine crise, une crise dont les 2 derniers épisodes marquants se sont produits en Espagne et en France.

PS: par contre, je me réitère: en France l' échec de Fillon ne peut déclencher de grave crise profonde chez les républicains pour la simple raison que leurs idées prospèrent, qu' elles sont mises en application dans de nombreux pays,et qu' elles se revendiquent.Pour la droite libérale française le seul problème c' est de se redonner un nouveau chef de file...aucune crise  existentielle chez eux. Pas de danger d' implosion !

 

Repost 0
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 05:39

Bonjour les amis,

Votre scrutin présidentiel à deux tours qui a rendu par le passé de glorieux services à la France a démontré hier soir qu' il est devenu un instrument complètement obsolète,inadapté pour offrir un véritable choix démocratique à l' ensemble des concitoyens.

Je passe déjà sous silence ce 2 ème tour devenu parfaitement inutile et dont le résultat ne fait aucun doute et qui n' offrira pas au pays le vrai débat sur les véritables enjeux du futur.

Le piège du vote utile qui donne à Macron des votes qui ne sont pas les siens ne fait que poursuivre un malentendu qui ne se dissipera que lors des législatives. 

Quelques remarques préliminaires sur ces résultats pour les résumer.

1. Les deux grands partis de gouvernement qui ont fait appel à des primaires ouvertes se prennent des claques historiques.Ça fait de nombreux mois que je critique cette façon d' aborder ces élections et de proposer des candidats, en mettant en valeur des hommes davantage que des projets issus d' un travail collectif de parti politique.C' est une façon de présenter des candidats au détriment du travail des militants et qui permet à des forces extérieures, financières, médiatiques de manipuler l' opinion et ces résultats.Claque monumentale et échec mérité.Je m' en réjouis.

2. Défaite historique et inouïe du PS, complètement pasokisé, atomisé,néantisé avec un score ridicule.

C' est du jamais vu.Le parti sortant réduit à 7%.Le PS en pleine décomposition dont on se demande bien de quelle manière il pourra se reconstruire, et s' il va exploser et se scinder.L' héritage de François Hollande est peut-être l' un des pires de la 5 ème République.Derrière lui c' est un champ de ruines fumantes...

3.Le candidat Macron est le vainqueur avec moins d' un quart des voix, mais un vainqueur factice bénéficiant d' un vote utile pour éviter une affiche "Fillon-Le Pen" au 2 ème tour, un vainqueur qui aujourd' hui parle déjà de rassembler alors qu' il ne peut faire les comptes de ses soutiens réels.Le grand malentendu ne fait que commencer...

4.Les législatives à venir qui deviennent le nouveau rendez-vous réel du pays avec lui-même.Le prochain moment où celui-ci va pouvoir se regarder de nouveau dans les yeux sans le miroir déformant, et parfois absurde, que sont ces élections présidentielles qui sont à la démocratie ce que les chars à boeufs sont aux transports en commun.

Refaisons le point.La droite libérale est dépossédée de son 2 ème tour pour ne pas avoir su mettre en place son plan B, et sacrifié le pion Fillon aux intérêts du parti et des idées qu' il représente.Oui, mais ces idées qui ne seront pas représentées au second tour sont bien là, et elles sont loin d' être minoritaires.Les Républicains vont s' attacher à réparer le lapsus Fillon et reconquérir leur électorat naturel.Je ne suis pas sûr que leurs idées ont perdu du poids hier...c' est bien Fillon (et ses casseroles) qui a fait perdre son camp et qui porte une responsabilité personnelle dans la débâcle.Les législatives seront l' occasion pour les Républicains de remettre les pendules à l' heure, et de faire descendre Macron de son petit nuage à 23%.

Me reste à parler de la France insoumise qui, elle aussi, est frustrée.Hier, en regardant la télé j' ai pu observer pour la première fois les collaborateurs de Mélenchon.J' ai pu voir à quel point certains d' entre eux sont sectaires, intolérants, prétendent détenir la seule vérité, et ne sont pas prêts contrairement à leur chef à tendre la main à l' ensemble du peuple.Hier ils ont réagi comme si la campagne continuait encore avec très peu de sens de la réalité politique.Ils continuent de se regarder eux-mêmes, incapables de tisser des liens avec des alliés naturels.

Ils sont toujours dans une logique de conquête.Les législatives seront, pour eux aussi, le seul vrai rendez-vous qui représentera un vrai enjeu.

MORALITE

C' est à partir d' un parlement qu' on construit un gouvernement et pas le contraire....c' est ma première et seule conclusion ( mais une conclusion DE POIDS !!!).

La 5 ème est en crise...Macron ne peut se targuer pour l' instant d' aucune majorité concrète.Macron reste dans mon esprit une pochette surprise qu' on va découvrir dans les semaines qui viennent, et une pochette surprise qui va devoir s' adapter aux soutiens législatifs réels qu' elle aura ( ou pas...).

Hier je citais la fameuse maxime anarchiste des années 70, un  peu facile, simpliste et  réductrice:

" Elections pièges à cons"

mais hier soir je lui trouvais une curieuse résonance.Hier soir, cette phrase sonnait juste.

Je reviens une dernière fois sur le mot "malentendu" que m' inspire cette victoire en falsetto de Macron qui écarte la gauche du 2 ème tour.Hier pendant les débats je n' ai vu aucune France qui se dessinait, aucune ligne de confluence qui permette d' imaginer à quoi va ressembler la gouvernance de ce pays dans quelques mois.

Hier j' ai vu , avec beaucoup d' amertume et de tristesse, une France profondément divisée, peu facilement réconciliable avec elle-même, repliée en camps antagonistes frustrés et vengeurs prêts à en redécoudre,et qui va se redéchirer très bientôt avec les législatives.

Enfin, et de manière purement anecdotique et personnelle,permettez-moi de vous confier que le candidat Macron ne m' a jamais séduit.Je le trouve préfabriqué, lancé avec la même technique que la dernière savonnette d' une grande marque...Je l' ai vu hier signer des autographes devant ses fans comme une vedette fugace du show-biz qui vient de réussir son premier tube.

Je souffre quand je me dis que c' est lui le prochain Président pour 5 ans.

 

Le piège utile a fonctionné et le grand malentendu ne fait que commencer...

PS  : Les résultats dans le Nord de la France ( d' où je suis originaire) sont étourdissants mais pas surprenants.Marine fait 40 % à Denain et dans certains bureaux de  Valenciennes et de très gros scores dans d' autres grandes villes.Ce n' est pas par hasard.Le pays se fracture par endroits, et on le sentait venir.Ceux qui vivent là-bas le savaient...L' élection révèle cette vérité-là...Marine devant Mélenchon dans le Nord, deux France en opposition et irréconciliables.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-pas-calais/nord/denain/presidentielle-1er-tour-marine-pen-plus-40-denain-plusieurs-villes-du-nord-1239619.html

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Elections présidentielles
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de alea-jacta-est
  • Le blog de alea-jacta-est
  • : Adepte du vieux dicton qui dit que c' est au pied du mur qu' on voit mieux le mur....
  • Contact

Recherche