Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 04:58

Bonjour les amis,

Ce billet est la suite de mon article intitulé " L' espoir....toujours l' espoir".

Rappelez vous. J' y racontais l' histoire de Yazan venu de Syrie et qui explicait au reporter espagnol Gonzo qu' il voulait reprendre ses études et jouer au Real Madrid.

Il se trouve que Gonzo est allé cette semaine retrouver Yazan qui est arrivé à destination chez son cousin Ahmed en Allemagne.

On voit sur la vidéo ci-dessous son trajet commencé il y a plus d' un mois:

Syrie ( Damas) -Turquie-Grèce-Macédoine-Serbie- Hongrie-Autriche-Allemagne où il a pu enfin se regrouper avec d' autres membres de sa famille à Sarrebrück.

Les parents de Yazan payèrent pour l' envoyer seul avec des voisins sans pouvoir l' accompagner, et ce, pour deux motifs.Primo , ils n' avaient pas assez d' argent pour eux-mêmes, secondo, ils pensaient que le fait que Yazan soit mineur faciliterait l' acceptation de sa demande d' asile ( première minute du clip vidéo).

Yazan raconte un épisode profondément abject lors de son passage en Hongrie qui n' est pas sans rappeller les heures les plus sombres de notre humanité lors de la seconde guerre mondiale.

Je vous traduis ce qu' il raconte en anglais:

Une fois en Hongrie Yazan et son groupe de réfugiés prirent un taxi pour les amener à Budapest.Celui-ci leur demanda 500 euros et les emmena.Une fois à destination, et après avoir empoché les 500 euros, le taxi appella la police.Yazan raconte les moments les plus durs de sa détention en anglais.De quelle manière la police hongroise a battu durement une des femmes.Puis la déportation dans un camp dans des conditions abjectes et atroces ( à partir de 1 minute 30 secondes, on entend Yasan raconter son histoire en anglais avec les sous-titres espagnols)

Ma petite histoire ne vous rappelle rien mes amis ?

Mais oui...celle des passeurs de juifs qui empochaient l' argent et qui ensuite les livraient aux allemands...

De nombreux hongrois nous refont les même saloperies que celles que firent les pires ordures durant la 2 ème guerre mondiale.

Les mêmes causes reproduisent les mêmes effets...Comment ne pas penser qu' il existe un MAL ABSOLU dont l' humanité n' arrive pas à se défaire ? Pourtant ça fait 2000 ans qu' on nous explique que Judas s' est suicidé après avoir vendu le Christ pour trente pièces.

Que vous dire de plus si ce n' est pour ajouter, comme disait Frédéric Dard, que je suis é-coeu-ré...

Le pire c' est que je ne suis même pas surpris par la monstruosité de certains de mes congénères pour qui j' ai moins de considération que pour des cloportes.

Il n' y aura malheureusement pas de justice divine pour punir tous ceux qui se sont fait de la tune sur le dos des réfugiés.Si le bon Dieu me demandait mon avis ( à moi qui n' ait pas une âme d' inquisiteur), mon verdict serait sans appel: " Qu' ils aillent rôtir dans les flammes de l' enfer pendant au moins une paire de décennies ..." Comme disait l' archevêquel Desmond Tutu: " They can go to hell ! "

Il n' y aura pas de justice humaine non plus, ni de procès de Nuremberg, pour condamner ceux qui ont fait ça.J' espère qu' un jour Yazan sera suffisemment grand pour retourner en Hongrie et désigner au vu et au su de tous le visage de celui qui les a donné...et que pour une dernière fois il pourra juste lui cracher son mépris à la figure !

Comment ne pas penser à cette scène mythique de LA TRAVERSEE DE PARIS quand Gabin exaspéré balance à un groupe de concitoyens:

" Mais vous n' avez pas honte d' exister !!! "

Quand l' un d' entre eux essaie de lui répondre, on sent que Gabin excédé est sur le point de faire un malheur et il l' arrête en lui disant " TAIS-TOI....TAIS-TOI !!! "

Repost 0
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 17:34

Bonjour les amis,

Je vous fais partager aujourd' hui un petit clip adorable de rencontres ratées et de mains qui se cherchent sans se trouver forcément...

Je vous laisse d' abord voir le document.

Plusieurs façons de se rater donc. Repassons-les:

1. Celle de Donald Trump de haut en bas, un peu péquenaud...finalement c' est une façon qui lui ressemble..

2. Le joueur de basket qui n' a pas ses lunettes et qui passe au travers...il est pas mal celui-là...aucune malice...juste un problème de vue...

3.Le mec qui change d' option et qui préfère saluer une autre personne au dernier moment ...pas trop sympa...arrrgh !

4. Obama serre la main du policier...mais pas Gordon Brown qui le salue quand même d' un signe de tête. A chacun son style !

5.Les trios c' est compliqué: que ce soit au lit ou pour se serrer la main, on ne sait plus trop qui fait quoi.....

6.Je l' adore celle-là.C' est la poignée de main piège...le mec se fait embarquer par Junker.

7. C' est ma préférée parce que ça nous est tous arrivé une fois dans notre vie.On reste la main tendue en l' air et on essaie de finir le geste de manière à passer imaperçu...le NO-BAMA

8.On lève le poing en l' air avec une mine convaincue...histoire de ne pas pas avoir l' air con...

I love it !

9. Le WTF...What the fuck ? C' est quoi ce bordel...???

10. La personne regarde la main tendue et semble penser: " C' est quoi ça ??? "

Enfin sur la dernière on a bien l' impression que le personnage va décrocher le bras à celui qui lui a tendu la main...Tout se termine bien, il lui rend sa main après un beau regard de près entre 4 yeux !

Voila c' était la petite minute quotidienne nécessaire d' alea jacta est.

Bon lundi les amis...et vous, quelle est votre façon préférée ?

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans humour rencontres
commenter cet article
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 07:51

Bonjour les amis,

Pour ceux qui ont raté le dernier épisode catalan, voici un extrait de mon article " le premier qui dit la vérite".

"L' actuel président de la Catalogne Artur MAS n' a pu organiser un référendum sur le maintien de sa région au sein de l' Etat espagnol pour cause d' anticonstitutionnalité d' un tel scrutin.Il a donc décidé d' utiliser les institutions démocratiques de l' Etat en anticipant les élections régionales au 27 Septembre prochain avec pour seul et unique but d' engager un bras de fer avec le gouvernement central sur cette question de l' autonomie.

Tous les partis indépendantistes vont donc se présenter sur une liste unique JUNTS PEL SI ( ensemble pour le OUI) afin d' obliger l' Etat central à entamer des négociations sur ce thème.

Notons au passage que le président détourne la fonction de ces élections parlementaires afin de les transformer en plébiscite séparatiste.

Il faut savoir qu' en Catalogne la question identitaire brise la société en lignes indépendantes des clivages habituels droite/gauche.Il y a donc sur cette liste pour le OUI des partis de droite ( Convergencia d' artur MAS) mais aussi des partis de gauche comme ERC ( Esquerra Republicana de Catalunya).

En face, les partis qui ne sont pas d' accord se présenteront chacun pour soi sous leurs propres sigles."

Le 11 Septembre dernier jour de la fête nationale catalane, les indépendantistes ont fait une démonstration de force avec cette manifestation imposante.Regardez ces images éloquentes.

A une semaine des élections il semblerait que la liste des indépendantistes obtiendrait la majorité absolue des parlementaires si on fait la somme Junts pel SI+CUP( indépendantistes de gauche).

En gros avec 48% des voix la coalition pourrait avoir une majorité de sièges.Artur MAS a d' ores et déjà annoncé qu' en cas de majorité parlementaire il commencerait des négociations, probablement en vue de modifier la constitution espagnole et d' organiser un référendum.Si la coalition obtenait plus de 50% des voix ( ce qui parait peu probable) le 28 septembre certaines forces seraient sans doute tentées par une déclaration d' indépendance unilatérale.

Durant les derniers jours de la campagne, il y a eu de nombreuses déclarations qui ont créé de vives polémiques:

- Merkel et Cameron ont fait savoir que si la Catalogne se séparait de l' Espagne elle se trouverait de facto hors de l' UE et devrait faire une demande d' intégration ratifiée par tous les pays membres ( ce qui risque de prendre des années...).

En réponse les indépendantistes essaient de convaincre leur électorat qu' il n' existe aucun traité européen qui permette de les exclure de l' UE...

- Obama a déclaré lors de la réception du roi Felipe VI aux Etas-unis qu' il désirait que l' Espagne reste forte et unie.

- Les organisations patronales catalanes ont fait savoir qu' une indépendance créerait une incertitude qui nuirait gravement aux investissements et à l' activité économique.L' effet des élections se fait déjà sentir depuis plus d' un an car de nombreux investisseurs étrangers préfèrent déjà miser leurs billes ailleurs en attendant que la situation soit plus claire...

-Les banquiers ont annoncé qu en cas de sortie de l' UE ils iraient installer leurs sièges en dehors de la Catalogne.

-De nombreux économistes espagnols comme Jose Carlos Diez disent qu' en cas de sortie de l' UE la dette catalane, non couverte par la BCE et par l' Etat espagnol, serait dans une situation pire que la grecque...Que le pays serait de facto en situation de banqueroute.

Les indépendantistes crient au scandale, en dénonçant des manipulations orchestrées par les forces du capital pour provoquer une grande peur et manipuler le résultat de ces élections.

On peut craindre que tous ces arguments que personnellement j' accepte risquent de provoquer un effet boomerang et une réaction d' orgueil chez de nombreux catalans qui penseront:

" Plus vous me démontrez que l' option indépendantiste est impossible et plus j' en ai envie, ne serait-ce que par dignité".Effectivement la Catalogne avec ses 7 millions et demi d' habitants a la taille d' un Etat viable, là n' est pas la question.

Du coup, je sens venir la possibilité d' un succès de la liste de JUNTS PEL SI.

Je pense que 60% des catalans désirent au moins un changement de la constitution pour acquérir un nouveau statut au sein de l' Espagne.Les résultats du 27 vont être difficilement interprétables entre ceux qui veulent changer et ceux qui veulent carrément sortir.

Le 28 au matin , tout le monde annoncera qu' il a gagné alors qu' en réalité tout le monde aura perdu car la cohabitation entre catalans va être terriblement endommagée en deux camps de plus en plus irréconciliables.La clé d' une possible solution ne sera pas entre les mains des seuls socialistes qui auront besoin d' autres forces comme celles des partis issus des plate-formes citoyennes.

Bref c' est un vrai casse-tête chinois et je m' avancerai à vous annoncer qu' à partir du 28 on va entrer dans une période de fortes turbulences qui personnellement ne peut que m' attrister...

Finalement, on en revient à la question du référendum.La très grande majorité des catalans désire pouvoir décider par elle-même de son avenir.Par ailleurs il semblerait que une majorité de catalans désire rester au sein de l' Etat espagnol mais différemment.

Peut-être que la seule façon de stopper net la détérioration du climat politico-social serait d' organiser ce référendum et de le gagner tout comme Cameron l' a fait avec l' Ecosse...

Rajoy y est totalement opposé mais en Décembre il y aura les élections générales et tout indique qu' il perdra le pouvoir, donc l' option référendaire devient de plus en plus factible...

PS:je vous mets en lien l' article d' EL PAIS avec les estimations qui apparaissent sur un camembert...

Repost 0
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 07:04

Bonjour les amis,

Parmi les chansons françaises que me reviennent en mémoire, il en est une qui agit comme une madeleine de Proust et qui évoque immédiatement et immanquablement de tendres souvenirs d' enfance.Il s' agit de " Trois petites notes de musique", une chanson d' une extraordinaire simplicité composée par Georges Delerue à la manière des romances populaires d' après-guerre.

Alors que j' avais cinq ou six ans,ma mère fredonnait cette chanson à capella dans la maisonnée pendant qu' elle s' occupait de ses tâches ménagères que ce soit la lessive, le repassage ou la couture.C' est une chanson que j' associe au bonheur simple d' une famille de travailleurs vivant rue Davy dans les corons miniers de Wallers-Arenberg.Elle me rappelle les grasses matinées du samedi matin durant lesquelles je me prélassais dans mon lit douillet au premier étage de la maison pendant que j' entendais de manière lointaine ma mère fredonner ces vers nostalgiques en faisant la lessive.

Encore aujourd' hui,plus de 50 ans plus tard il m' est impossible d' écouter la voix de Cora Vaucaire sans que celle-ci ne me provoque une plongée dans le cocon familer de ma petite enfance.

La musique de Georges Delerue composée sur la forme très simple de la rengaine possède un terrible pouvoir évocateur et nostalgique.

Delerue fut un compositeur discret mais extraordinarement prolifique avec plus de 300 musiques de films à son actif.Il possédait de solides connaissances musicales en harmonie et était capable d' écrire dans des registres très différents, que ce soit de la simple rengaine jusqu'à des oeuvres ambitieuses d' une facture quasi symphonique.

Il était capable aussi de composer " à la manière de" en créant des pièces d' une époque determinée de l' histoire de la musique, un peu comme un peintre qui serait capable de vous faire des oeuves comme celles de Raphael, Géricault,Renoir,Van Gogh ou Picasso...à la demande !

Voici un premier exemple avec la musique de la " Nuit américaine" qui est une ode à la gloire du cinéma.Une oeuvre enthousiaste et pleine d' amour et de vie.Delerue y compose une musique à la manière de Vivaldi et du XVII ème siècle baroque qui est tout simplement magnifique en utlisant un ensemble de cordes et une trompette qui apparaÎt à 1 minute 30 secondes sur la vidéo.

Il y aura aussi par exemple la musique du MEPRIS de Godard écrite dans un registre déjà bien plus contemporain

Dans le film de Zulawski " L' important ' est d' aimer" il composera pour une scène dramatique interprétée de manière bouleversante par Romy Schneider un morceau d' une facture comparable à celle du mouvement de la 5 ème symphonie de Gustav Malher qu' on entend dans le " MORT A VENISE" de Visconti.

Regardez l' expression de Romy et écoutez le thème qui commence à 1 minute 28 secondes...Le temps s' arrête !

Delerue aura été très prolifique disais-je.Les américains nous le piqueront et l' emporteront à Los Angeles où il finira ses jours.Moi je l' imagine comme un artisan qui travaillait inlassablement tous les jours.Un artisan modeste et inspiré s' attelant quotidiennement à sa tâche avec bonheur.

Je ne sais pas comment il est décédé, mais je l' imagine bien travaillant encore sur une partition la veille de sa mort.

Il aura été un prodigieux compositeur capable de se rappeller à notre mémoire avec juste trois petites notes.

Trois petites notes de musique qui se sont envolées et que je n' oublierai jamais...

Repost 0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 18:51

Bonjour les amis,

Parmi les archétypes de personnages qui font partie de notre vie quotidienne, il y a celui du bricoleur.

On pourrait presque séparer l' humanité en deux blocs bien distincts.Il y a:

1- Les bricoleurs

2- Ceux qui ne savent pas planter un clou

C' est très réducteur mais souvent c' est votre entourage direct vous classe de manière abusive et simplificatrice dans une de ces deux catégories ( moi ce serait plutôt la 2).

Quant aux bricoleurs, on peut les classer eux-mêmes en deux sous-catégories.

1-a) Il y a les bons bricoleurs appréciés par leur entourage car généralement ils sont très altruistes et toujours prêts à vous filer un coup de main pour réaliser une réparation ou installation un peu délicate.Ils sont d' un bon secours aussi quand vous vous retrouvez en plein désarroi avec plus de mille pièces sur le plancher en train d' essayer de monter un meuble IKEA.

1-b) Et puis il y a les mauvais bricoleurs, ceux qui sont pleins de bonne volonté mais pas nécessairement doués et dont la qualité des réparations ou installations laisse quelque peu à désirer.En espagnol, on a un mot pour désigner ces bricoleurs un peu trop " bricolos " qui bâclent le travail de manière négligée.On dit chapucero, prononcer "chapoucero"...se faire traiter de chapucero n' est évidemment pas un compliment.

Revenons aux bons bricoleurs.Ils ont tous un petit pêché mignon.Ils adorent installer des nouveaux accessoires mais généralement leur domicile n' offre pas suffisemment de volume de travail pour qu' ils puissent exercer leur passion à temps complet.

Du coup, ils ont tendance à vouloir changer trop vite dans la maison des aménagements qui n' ont pas encore vraiment vieilli , ou alors à suréquiper et surcharger leur habitat d' éléments techniques un peu superflus ou d' une utilité douteuse.

Dans les années 60-70 mon père a eu sa période bricoleur et comme il avait un sens de l' esthétique un peu discutable, ça donnait souvent lieu à des petits accrochages pas bien méchants avec ma mère.

Mon père avait un caractère très pacifique mais un peu tètu,et il finissait toujours, tôt ou tard, par mettre à éxécution ses idées de réformes dans notre logement.

Du coup, il m' arrivait souvent d' entendre maman chantonner de manière ironique dans la maisonnée:

" Mon Dieu quel malheur, mon Dieu quel malheur d' avoir un mari qui bricole

Mon Dieu quel malheur d' avoir un mari bricoleur"

C' est une chanson écrite par Brassens interprétée par Patachou et qui décrit de manière ironique les excès de zèle de certains maris bricoleurs...Notez au passage l' effet très drôle des choeurs masculins qui ponctuent les phrases de Patachou par " Boîte à outils".

Le refrain fredonné par ma mère ne gênait pas plus que ça mon père qui continuait imperturbablement ses petits travaux, complètement absorbé et concentré sur son objectif final.

Ce mois de Juillet je suis allé chez maman, et elle m' a fait une remarque qui m' a rappelé ces moments de la vie familiale où elle taquinait mon père et reprenait ces couplets de Brassens dans la maison ( avec un certain talent car elle a toujours eu un joli brin de voix).

Alors que nous étions sur la terrasse, ma mère me dit qu' elle va demander à un électricien de lui changer la position de l' interrupteur de la lumière.En effet lors de la réforme de la terrasse realisée par mon père ( bien avant son décès) il l' avait laissé un peu trop haut ce qui oblige ma mère à se hisser sur la pointe des pieds pour pouvoir l' actionner.

Maman me dit:

" Tu te rends compte...ton père savait que je mesure un mètre cinquante et il va me coller cet interrupteur la haut,à une hauteur presque inaccessible pour moi !!!

J' en ai marre, je vais le faire changer..."

On s' est tous marré évidemment, en pensant à la manière très particulière qu' avait papa de voir les choses de son point de vue, en oubliant certains détails évidents comme celui-ci.Ceci dit, et en y réfléchissant à deux fois, je me suis dit que la hauteur n' était pas si mal calculée car ma mère peut atteindre cet interrupteur en faisant de lègères tractions sur ses pieds. ce qui est, comme chacun sait, un excellent exercice quotidien pour les articulations et pour la circulation sanguine.

A mon avis, cet interrupteur il ne faudrait pas le changer mais je crois bien qu' à l' heure où j' écris ces lignes l' électricien est passé par là et l' a déjà réinstallé à une hauteur plus accessible.

Qu' il en soit ainsi donc, mais dans ce cas,qu' on me laisse au moins rendre un dernier hommage au génie bricoleur, non reconnu de son vivant et trop souvent sous-estimé, de mon Papa...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans bricolage chanson maison Humour
commenter cet article
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 08:44

Bonjour les amis,

Quand on parle des caractéristiques vocales des grands chanteurs on se réfère avant toute chose à leur tessiture, à savoir l' étendue des notes qu' ils peuvent chanter de la plus grave à la plus aigüe.Si vous décidez un jour de prendre des cours de chant, la première chose que vérifiera votre professeur c' est l' étendue de votre tessiture ( ça lui prendra 5 minutes).

Bien évidemment de nombreux grands chanteurs comme Freddie Mercury ou Sting possèdent une tessiture assez étendue un peu hors-norme.Rosemar me rappelait que Ella Fitzgerald pouvait couvrir 3 octaves : c' est très impressionnant.

Voici les différentes catégories vocales représentées sur un clavier de piano

En général une voix normale peut couvrir 2 octaves

En général une voix normale peut couvrir 2 octaves

Le problème pour les hommes ( plus que pour les femmes) c' est que leur registre change au cours du temps.Il y a une voix AVANT la puberté et APRÈS la puberté...Les changements hormonaux et anatomiques feront que le registre baissera notablement.Il existait une tradition un peu " barbare" entre les XVI ème et XVIII ème siècle qui permettait de castrer les enfants qui avaient avait une voix extraordinaire afin qu' ils ne la perdent pas.Farinelli fut l' un des plus célèbres d' entre eux.

NB: contrairement à ce que pensent de nombreuses personnes la castration n' empêchait leurs victimes de pouvoir bander l' arc de Cupidon et d' avoir des rapports sexuels...

Donc je vous disais qu' à l' époque de la puberté la voix des hommes baisse, mais le phénomène ne s' arrête pas là en général.Avec l' âge de très nombreux chanteurs qui ont commencé comme ténor ou baryton baissent encore un peu.Le ténor finit presque baryton et le baryton finit chez les basses.

C' est exactement ce qui s' est produit pour moi mais avec des circonstances aggravantes. En effet,des excroissances amygdaliennes complètement atypiques ont étouffé ma voix peu à peu, et m' ont obligé à passer sur le billard en 1995 pour les enlever.

L' otorino qui m' a opéré, professeur de la faculté d' une cinquantaine d' années, m' avait dit que c' était les plus grosses excroissances qu' il avait jamais vu de sa carrière professionnelle.Triste record dont je me serais bien passé.A la suite de cette intervention qui a quand même nécessité une trachéotomie qui m' a fait respirer par un petit trou dans la gorge pendant 15 jours, mon registre a encore perdu davantage.Moralité, je me suis retrouvé comme un pinson à qui on a coupé le sifflet.J' ai entrepris il y quelques années une rééducation de ma voix avec cours de chant hebdomadaires, ce qui m' a permis de récupérer deux tons et demi, ce qui n' est pas mal quand même.Normalement en tant que Basse je devrais arriver à un MI mais à partir du RE dièse et parfois à partir du DO dièse je commence à souffrir.

Pour vous résumer mon itinéraire vocal un peu inhabituel disons qu' à la base quand j' avais onze ans, j' étais soliste de ma chorale avec une voix aigüe donc, et j' avais eu l' occasion de chanter le PETIT TAMBOUR ...sur le même registre que Nana.

Et que maintenant, je peux plutôt chanter ceci

Je vous précise que je n' ai quand même pas la technique impeccable de ce chanteur là

Avouez que le contraste entre les deux morceaux est saisissant !

Bien évidemment, en tant que fan de Bach, j' adore cette pièce du magnificat mais malheureusement pour moi, plus de 99% de ce que me plaît en général et que j' aimerais bien interpréter est devenu complètement hors d' atteinte ...

Un romantique comme moi vendrait son âme au diable rien que pour pouvoir interpréter par exemple " Una bella serenata" de Mozart dans son opéra COSI FAN TUTTE

Mais malheureusement c' est impossible, et du coup, je me retrouve un peu comme le BARBIER DE BELLEVILLE, ce barbier sympa mais un peu pathétique interprété par Reggiani.Souvenez-vous de cette chanson très drôle, en forme de clin d' oeil au brillant barbier de Séville de Rossini .

Et oui, ce barbier là rêve d' interpréter les plus beaux airs d' opéra. Il voudrait mais il ne peut pas...

Je m' identifie beaucoup à lui et je reprendrai juste une phrase de la chanson que je fais mienne à 100 %.

" Je fais un métier que j' adore

Mais je voudrais chanter toréador "

Je précise pour ceux qui ne me connaissent pas que je ne vis pas avec amertume cette frustration qui m' empêche d' aborder les répertoires classiques et rock que j' aime.Je chante toutes les semaines dans une chorale qui m' apporte beaucoup de bonheur et j' écoute toujours avec ravissement mes collègues qui peuvent atteindre des cimes inaccessibles pour moi.

Et puis quand on est un " barbier de Belleville" on est un grand chanteur d' opéra dans sa tête.On sait exactement comment on interprèterait certaines pièces si on disposait de l' organe nécessaire pour le faire.On chante mentalement et le rêve continue dans notre esprit.Bien souvent le rêve est aussi important que le réel.

JE M' IMAGINE DONC JE SUIS !

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans chant opera Technique vocale
commenter cet article
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 15:33

Rebonjour les amis,

Juste un petit coucou en passant.La plupart d' entre vous a sans doute déjà vu cette vidéo donc ce mini-post s' adresse surtout à ceux qui, comme moi, seraient passés à côté...

Une minute trente quatre secondes de pur bonheur...j' adore !

Que celui qui n' a jamais pompé le discours ou les idées d' un autre lui jette la première pierre !

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans discours politique plagiat
commenter cet article
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 07:43

Bonjour les amis,

Hier soir j' ai vu une petite info qui m' a mis de bonne humeur.

Felicia en a marre d’être jugée sur son apparence. La jeune femme de 20 ans à la longue chevelure blonde et à la poitrine 34DD a écrit un essai viral sur la perception des autres à l’égard de sa beauté.

L’étudiante de l’université Fordham, à New York, a partagé ses états d’âme dans un billet publié par Cosmopolitan.

«Être perçue comme une belle personne n’est pas facile, écrit-elle. C’est ainsi que les gens me perçoivent. Ils oublient ou ignorent ainsi tous mes accomplissements.»

Felicia explique qu’elle est une athlète douée intellectuellement et très ambitieuse. Par contre, les personnes qui croisent son chemin n’ont pas envie de mieux la connaître. Elle demeure toujours la «jolie fille blonde».

À l’adolescence, on lui a recommandé de cacher ses courbes sous des vêtements amples ou bien de se vanter de ses exploits en abordant les autres.

«J’ai tenté de changer mon apparence et ma personnalité pendant des années afin qu’on m’apprécie pour autre chose que ma beauté», raconte la jeune femme qui se fait harceler lors de ses déplacements dans la rue ou dans le métro. Certains individus vont jusqu'à lui dire ce qu'ils aimerait faire avec elle au lit, présice-t-elle.

Celle qui s’autoproclame une «fille très fille» remet toujours en question ses choix vestimentaires afin de ne pas être trop sexy, même si elle adore porter des chaussures à talons hauts et des jupes.

Pourtant, elle ne se considère pas comme une personne très attirante et elle ne croit pas que les hommes vont systématiquement se retourner sur son passage.

«Je ne demande qu’à être respectée, à la fois pour mon corps que pour mon esprit, car croyez-le ou non, il y a quelque chose au-delà de mon apparence», conclut-elle.

Pour les anglophones voici ses déclarations en VO.Jugez par vous-même:

“Imagine how it feels to have heads turn and all eyes on you when you are simply trying to get to where you need to be,”

“It doesn’t make me feel beautiful or sexy. It makes me feel like there’s something wrong with me. The scrutiny is never-ending.”

“People seemed to forget or simply ignore my accomplishments. They disregarded the fact that I’m an athlete, I’m intelligent, and I’m incredibly ambitious,”

“I demand to be respected, both my body and my mind, because believe it or not, there’s more to me than just my looks,” she said.

Inutile de vous dire mes amis que ces déclarations ont déchenché des dizaines de réactions hilares, moqueuses et irrévérencieuses sur les réseaux sociaux et que la pauvre Felicia en a pris plein la figure.

Tou d' abord , et pour mieux saisir le problème de Felicia, regardons quelques unes de ses photos, et là, prière de ne pas rire...un peu de respect svp pour les gens qui souffrent de leur beauté.

Au secours ! je suis trop belle...
Au secours ! je suis trop belle...
Au secours ! je suis trop belle...

Reprenons depuis le début Felicia.Je ne sais pas qui vous a dit que vous étiez belle mais comme disent certains internautes il vous reste encore du travail avant d' y arriver...J' ai pas dit non plus que vous étiez moche ( vous êtes très bien comme ça et surtout ne changez rien), mais sur l' ensemble des clichés que vous nous avez montré vous n' êtes pas le genre de fille sur laquelle les hommes se retournent en oubliant les règles élémentaires de savoir-vivre (à moins que vous ne passiez devant certains esquimaux qui viennent de souffrir trois mois de solitude sur la banquise avec des phoques pour seule compagnie...).

Il y a donc une sorte de problème d' auto-estime, d' ego surdimensionné, de perception erronée de vous-même, et ça , ça se traite plutôt chez un bon psy qui pourrait vous permettre de mieux vous resituer.

Malgré tout je tiens à vous remercier Felicia car , comme je l' ai dit en préambule, vous m' avez mis de bonne humeur( ce qui n' est pas très facile vue l' actualité du moment) car je suis sans cesse confronté à des jeunes filles qui ont juste le problème contraire au vôtre et qui tombent dans l' excès inverse.Elles sont sans cesse insatisfaites de leur physique.Oui, des jeunes filles obsédées par leur image et qui font une fixation sur certains aspects de leur anatomie.

Certaines ne sont pas satisfaites de leurs formes, de leurs fesses, de la taille de leur poitrine ( c' est un thème qui mériterait un billet à lui tout seul).Je précise que pour les hommes normalement constitués il n' y a pas qu' un seul type de poitrine qui ait leurs faveurs ( certaines petites poitrines ont plus d' attrait que d' autres à priori plus avantagées...tout est une question de silhouette).

D' autres font des fixations sur certaines petites imperfections de leur anatomie que personnellement je trouve ridicules et sans aucune importance.

Il y a une dictature de la mode qui crée des frustrations stupides chez des dizaines de millions de jeunes filles qui pourraient profiter de la vie dans leur bel état naturel tel quel le créateur les a conçues.

Si on donnait aux chirurgiens esthétiques la possibilité de remodeler l' ensemble de la population féminine, nous serions tous entourés de petites " Barbies" aussi excitantes qu' une armée de poupées gonflables...

Enfin sachez, chère Felicia, que les personnes qui sont vraiment belles, le savent et ne s' en plaignent pas.Elles utilisent souvent leur beauté et leur sensualité comme un pouvoir pour séduire ( voire manipuler) leur entourage.Le meilleur exemple étant sans doute la petite scène de décroisette de jambes de Sharon Stone dans BASIC INSTINCT.Une demi-seconde de décroisette qui arrive à annuler momentanément toutes les fonctions cérébrales analytiques chez l' homo sapiens sapiens moyen.La même scène exécutée par Josiane Balasko, Claire Chazal, Léa Salamé ou Florence Foresti ne produira pas le même effet.

Enfin, et pour vous remercier chère Felicia je vous dédie une petite chanson vieillote à l' humour un peu désuet certes, mais qui, à son époque aussi, m' avait mis de bonne humeur.

Repost 0
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 07:00

Bonjour les amis,

Cette fois-ci c' est Fabrice Luchini qui vient en remettre un couche sur l' image stéréotypée et détériorée de ma région natale à grands coups de déclarations polémiques.

Stéréotypes sur le Nord Pas-de-Calais ...ou quand Fabrice Luchini en remet une couche

Voici ce qu' il vient d' affirmer lors de la présentation du film "L' Hermine"

"C'est une région où la République a disparu. C'est un coin de misère sociale où les gens boivent beaucoup et votent Front national.C'est un pays abandonné par la France, un îlot de désespérance."

Bon là, il ne fait pas dans la dentelle le camarade Fabrice.Notons qu' avant lui Catherine Deneuve avait déclenché une autre polémique au sujet du dunkerquois.

Elle avait, dans une interview au magazine Elle, associé la ville du Nord à la tristesse, aux cigarettes et à l'alcool.

Cette affaire d' image c est une longue histoire qu' il faut reprendre à la base.Tout ça a commencé avec GERMINAL le chef d' oeuvre de ZOLA qu' on ne présente plus mais qui laissera une image profonde et misérabiliste du Nord gravée dans toute la mémoire collective du pays.

NB: pour la petite histoire sachez que je suis né dans le village qui a servi au tournage.La maison du Maheu qu' on voit à la 30 ème minute est collée à la maison d' une de mes tantes.

L' un des figurants du film ( celui qui prend à partie Renaud à 1 h 59 min 43 sec) est un ancien camarade de classe.

La majorité des films ultérieurs situés dans le Nord n' échapperont pas à ces clichés et continueront de véhiculer une image peu reluisante de ma région natale.J' en prends deux au hasard: le film de Maurice Pialat, PASSE TON BAC D' ABORD.

Ou alors, ÇA COMMENCE AUJOURD' HUI de Bertrand Tavernier.Tous mes collègues espagnols m' ont parlé de ce film tourné à Hernaing près de chez moi aussi.

Eux l' ont vu... mais pas moi.

Puis, d' un seul coup il y a eu le film de Dany Boon BIENVENUE CHEZ LES CH'TIS qui, sur le ton de la comédie drôle remettait un peu les pendules à l' heure créant parfois une espèce d' engouement excessif pour ma région...J' avais forcément l' impression qu' on tombait d' un excès à l' autre mais bon, ça faisait du bien aussi...

Alors que penser de cette dernière déclaration de Luchini ?

Et bien je ne peux pas dire que son constat soit faux.Son ressenti est correct dans de nombreuses localités de la région.Bien évidemment la crise est passée par là depuis une trentaine d' années et a laissé toute une partie de cette population industrieuse dans le désoeuvrement et le désenchantement.J' ai travaillé un an à Hénin Beaumont et je n' ai pas été surpris par le score du front national: certaines causes produisent toujours les mêmes effets ( fort pourcentage immigré+ taux de chômage très élevé = xénophobie galopante).

Dans ma région du valenciennois pourtant assez dynamique, il y a des cités où la précarité et la misère se font sentir de manière bien " palpable".On peut parler aussi de misère morale de personnes sans vrai espoir qui ne survivent que grâce aux subsides de l' Etat.

Malgré tout, ce tableau est bien évidemment très réducteur.La région qui a subi de plein fouet la crise du charbon, du textile et de l' acier ( rien que ça !!!...) a su aussi se tourner vers l' avenir et se reconvertir en pariant sur les nouvelles technologies.La sidérurgie continue encore mais cette fois-ci avec des aciers très performants.TOYOTA a choisi Valenciennes pour produire les véhicules vendus dans toute l' Europe ( ils sont installés dans le village de ma maman, juste à Saint-Saulve qui est tout, sauf une ville triste).

Il y a aussi l' environnement qui n' est pas fait que de tristes agglomérations urbaines.

Je suis né près de la forêt de Wallers-Arenberg qui abrite un petit lac classé réserve ornithologique et je peux vous assurer que certains départements français entiers ne possèdent pas une seule forêt, je dis bien une seule forêt, qui lui soit comparable.

Forêt de Raismes

Forêt de Raismes

Forêt de Raismes

Forêt de Raismes

Il y a aussi un Nord rural avec des villes comme Le Quesnoy où il fait bon vivre, des villes qui peuvent parfaitement symboliser la douce France de Trenet.

Alors, pourquoi cette mauvaise image qui colle à la peau ?

Il y a le climat bien sûr, mais qui n' est pas pire que celui de l' Angleterre ou du Nord de l' Allemagne.En fait il ne fait pas vraiment froid et c' est plutôt un climat humide.J' adore l' automne dans le Nord avec ses paysages et ses horizons drapés dans des voiles de brumes grises et diaphanes.

Il y a aussi le fait que les nordistes sont peut-être les premiers à la véhiculer cette mauvaise image, trop habitués qu' ils sont à idéaliser un peu les autres régions.Il y a encore une fois un problème de haine de soi.Je le ressens parfois parmi mes potes du Nord qui aiment bien se moquer d' eux-mêmes, de leur patois,ou du simple fait d' être restés au pays et de ne pas avoir mis les bouts.

Je terminerai en disant que je suis allé dans le valenciennois il y a quelques semaines et que j' y ai passé un excellent séjour.J' ai pas trouvé les gens déprimés, au contraire, j' ai vu beaucoup de visages souriants.

Et puis vous dire aussi que le Nord me manque parfois et que je ressens le besoin régulier d' aller m' y ressourcer...Je suis un peu comme les saumons qui gardent gravés dans leur ADN leur lieu de naissance et sentent le besoin irrépressible d' y retourner.

Alors, que puis-je ajouter de plus aux propos excessifs de Luchini ?

Et bien j' ai l' impression qu' entre son tableau caricatural et celui faussement merveilleux d' Enrico Macias, il y a un juste milieu qu' on n' arrive pas à trouver,mais que les nordistes ne devraient pas se prêter à la polémique...Ces déclarations ne méritent pas de réponse.Tant qu' on se justifie et qu' on demande des rectifications ou des excuses, c' est qu' on fait une espèce de complexe d' infériorité...Il faut avoir confiance en la simple vérité qui n' est ni blanche ni noire mais quelque part entre gris clair et gris foncé.Venez dans le Nord et faites-vous vous même votre propre opinion sur la question.

Moi je n' ai ni honte, ni fierté d' être ch'ti...mais je suis CH' TI jusqu' à la moelle.

Bruce Sprinsgsteen chantait dans les années 80 " Born in the USA" et bien moi je pourrais scander avec le poing rageur levé bien haut " BORN IN BASSIN HOUILLER !!!! " Oh yeaaaaah !

PS: Je vous laisse sur un souvenir de la fin du repas de mariage de ma nièce célébré dans le Nord le 25 Juillet dernier.A 6 heures du mat' et après avoir dansé toute la nuit sur des musiques modernes, on a fait un grand cercle en se tenant la main bien haut, et en chantant, en nous balançant de droite à gauche:

" Au Nord, c' était les corons..."

Un beau moment de communion avec tous ces jeunes qui sont aujourd' hui éparpillés en France et dans le monde,cadres,ouvriers,fonctionnaires,professeurs,médecins, ingénieurs, techniciens mais qui n' ont pas oublié l' histoire de leurs parents.

Je resterai avec cette belle image, celle d' une jeunesse Nordiste qui se projette vers l' avenir de manière forte et confiante et qui n' oublie pas l' histoire et les sacrifices du passé.

Repost 0
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 07:29

Bonjour les amis,

Il est des chansons qui nous reviennent en tête de forme naturelle et récurrente, des chansons qu' on n' a même pas besoin de réécouter vraiment sur notre chaîne hi-fi car on les entend de manière intérieure et intime. On se les chantonne mentalement et notre esprit fait le reste.

Pour moi '74-'75 des CONNELL'S écrite en 1993 fait partie de ces chansons-là, mais écoutons d' abord, si vous le voulez bien, cette superbe ballade folk mélancolique.

Got no reason for coming to me in the rain running down.
Il n'y a aucune raison de venir me voir sous la pluie
There's no reason.
Il n'y a aucune raison.
And the same voice coming to me like it's all slowin down.
Et la même voix qui me revient comme si tout ralentissait
And believe me -
Et crois moi -

I was the one who let you know
J'étais le seul qui t'as fait savoir
I was your sorry-ever-after. '74-'75.
Pour toi j'aurai été celui qui était désolé après tout. '74-'75.

It's not easy, nothing to say 'cause it's already said.
Ce n'est pas facile, il n'y a rien à dire car tout a déjà été dit.
It's never easy.
Ce n'est jamais facile.
When I look on your eyes then I find that I'll do fine.
Quand je regarde dans tes yeux alors je me sens bien.
When I look on your eyes then I'll do better.
Quand je regarde ds tes yeux alors je me sens mieux.

I was the one who let you know
J'étais le seul qui t'as fait savoir
I was your sorry-ever-after. '74-'75.
Pour toi j'aurai été celui qui était désolé après tout. '74-'75.
Giving me more and I'll defy
Donne m'en plus et je défierai
'Cause you're really only after '74-'75.
Pour toi j'aurai été celui qui était désolé après tout. '74-'75.

Got no reason for coming to me in the rain running down.
Il n'y a pas de raison pour venir vers moi sous la pluie battante.
There's no reason.
Il n'y a aucune raison.
When I look on your eyes then I find that I'll do fine.
Quand je regarde dans tes yeux alors je trouve que je serais bien.
When I look on your eyes then I'll do better.
Quand je regarde dans tes yeux alors je serais meilleur.

I was the one who let you know
J'étais le seul qui t'as fait savoir
I was your sorry-ever-after. '74-'75.
Pour toi j'aurai été celui qui était désolé après tout. '74-'75.
Giving me more and I'll defy
Donne m'en plus et je défierai
'Cause you're really only after '74-'75.
Pour toi j'aurai été celui qui était désolé après tout. '74-'75.

I was the one who let you know
J'étais le seul qui t'as fait savoir
I was your sorry-ever-after. '74-'75.
Pour toi j'aurai été celui qui était désolé après tout. '74-'75.
Giving me more and I'll defy
Donne m'en plus et je défierai
'Cause you're really only after '74-'75.
Pour toi j'aurai été celui qui était désolé après tout. '74-'75.

'74-'75
'74-'75

'74-'75
'74-'75

'74-'75
'74-'75

Commençons par la musique.La chanson est construite sur 4 accords DO majeur-FA majeur-SOL majeur-La mineur

Tous les guitaristes reconnaitront la formule 1-4-5 que les musicos parisiens appellent dans leur jargon " anatole".C' est une progression harmonique hyperbateau sur laquelle 90 % des chansons de variété sont construites.Dave explicait à tata Fogiel que les trois quarts des chansons de l' Eurovision sont écrites sur des schémas de ce type...Presque tout Brassens,Béart, etc...est composé sur des anatoles.

Donc d' un point de vue harmonique on est sur une autoroute, quelque chose que notre oreille a entendu des milliers de fois...oui mais il se produit un petit miracle.D' abord la phrase d' intro à la guitare qui permet de lancer la mélodie: un beau riff à la Neil Young parfaitement efficace...Ensuite il y a la mélodie qui vient se greffer sur ce schéma harmonique.Une mélodie belle et mélancolique qui a des respirations naturelles.Par ailleurs les arrangements soignés apportent une autre dimension par rapport à la musique folk traditionnelle pure et dure.Les synthés créent une ambiance chorale qui donne de la profondeur et même un certain lyrisme tragique à la chanson surtout au moment où le chanteur dit : " I was the one who let you know....".Il se produit comme un frisson.

Passons au texte maintenant.

Je crois que c' est une chanson dont je n' ai jamais vraiment compris le sens précis des paroles mais justement, c' est cette indéfinition qui participe de son charme et de son magnétisme...Ce sont des phrases que j' arrive à coller sur plusieurs situations personnelles provoquées par la tristesse,la mélancolie, l' acceptation des choses telles qu' elles sont et qui ne seront jamais telles qu' on aimerait qu' elles soient.C' est une chanson où tout est dans le non-dit et la suggestion...un texte minimaliste qui parle de soi , de sa responsabilité et de la lucidité qu' on a de sa propre nature profonde...

J' y sens aussi le regret exprimé auprès de certaines personnes qui nous perçoivent d' une manière plus belle que ce que nous sommes réellement.

Il y a aussi la nostalgie du temps passé et qui ne sera plus jamais comme avant...la perte de l' innocence et de la naïveté.

On sent que l' auteur a dû provoquer une énorme déception ou souffrance chez un être qu' il a aimé et qui suscite en lui encore aujourd' hui des émotions profondes. Seulement voilà, reprendre l' histoire provoquerait les mêmes échecs...C' est une chanson qu' on pourrait intituler " On s' est trompé d' histoire d' amour" mais ce serait sans doute trop réducteur.

Quand on parle de cette chanson avec les personnes qui en sont fan, on se rend compte que chacun la comprend à sa manière et finalement c' est bien mieux comme ça.

PS: Comme il y a souvent des blocages de vidéos en France pour problèmes de droit je remets cette chanson sur une autre page.Deux précautions valent mieux qu' une...

PS nº2 :

74-75 ce sont aussi mes années lycée.De belles années fleur bleue...éternellement amoureux...avec de belles musiques, et notamment l' album HARVEST de Neil Young réécouté 50 millions de fois et qui a bercé toute une génération de babas cools.Quand on ne savait pas comment aborder une belle jeune fille dans une soirée, une nana migonne et sympa, à l'aise dans ses jeans délavés, sentant le patchouli et se roulant une cigarette avec du tabac Samson , il y avait toujours la question nulle et un peu bateau:

- T' aimes bien Neil Young ?

- Bin oui, évidemment mon con...Qui n' aime pas Neil Young ?

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans musique chanson folk nostalgie
commenter cet article