Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 09:25

Bonjour les amis,

Ce billet est un complément à l' excellente synthèse d' Alfred Ledingue sur la situation actuelle de l' Espagne, embourbée dans une crise profonde ( 52 % de sa jeunesse au chômage, apparition de la grande pauvreté,etc...) et plongée depuis plusieurs années dans une série d' affaires de corruption qui démontrent chaque jour qu' ils ne s' agit pas de simples cas isolés mais de dérive d' une génération politique corrompue dont les représentants ont été achetés par les grandes puissances financières nationales et internationales.

Dans ce contexte, et face au discrédit des partis qui ont gouverné pendant 3 décennies ce pays, le parti PODEMOS né des plateformes citoyennes et du mouvement du 15-M apparaît comme la seule forme de regénerer toute une classe politique corrompue jusqu' à la moelle et dont on n' a aucune raison de penser qu' elle est à même de se corriger.

Le sondage metroscopie publié par EL PAIS aujourd' hui dimanche 2 Novembre va provoquer un petit séisme car pour la première fois dans l' histoire de l' Espagne et d' un pays européen, un parti anti-système engrange le plus grand nombre d' intentions de votes.

Les Etats-majors des 2 grands partis de pouvoir PP et PSOE assistent impuissants à une déferlante qu' ils ne peuvent contenir après ce mois d' Octobre de folie pendant lequel ont eu lieu des dizaines d' arrestations d'élus et d' hommes d' affaires ( opération PUNICA).

Hier il y a eu un grand débat télévisé sur la SEXTA sur le phénomène PODEMOS avec des représentants de tous les grands courants, et d' ores et déjà on voit de quelle manière l' establishment va tenter de juguler l' effet devastateur de cette nouvelle force politique.Les partis traditionnels jouent sur la peur et tentent de diaboliser PODEMOS, en promettant mille maux pour la société en cas de victoire de ceux-ci :

- programme économique utopique qui mènera le pays à la ruine

- perte des libertés individuelles due à un parti qui serait selon eux subventionné de manière occulte par le Venezuela ou l' Iran...ou d' autres puissances " maléfiques", voire des groupes terroristes.

- perte pour la middle-class de son patrimoine (agitation du spectre d' une révolution chaotique avec des bolchéviques le couteau entre les dents...)

PODEMOS se défend très bien de toutes ces attaques qui ne font que le renforcer et a déjà assigné en justice le journal EL MUNDO qui colporte des infâmies et qui essaie de salir l' image de Pablo Iglesias.

Ces tentatives me paraissent pathétiques car le mouvement PODEMOS n' est pas centré sur le personnage de Pablo IGLESIAS mais sur une série d' idées concrètes soumises à l' approbation démocratique directe.Par ailleurs, il y a dans cette formation 5 ou 6 représentants très bien préparés qui peuvent parfaitement reprendre le flambeau à n' importe quel moment.PODEMOS ce n' est pas un leader, ni même un groupe de personnes, mais des idées...

Enfin il faut savoir que le projet de PODEMOS est de gagner les élections générales de 2015 mais avant il y aura les municipales et les régionales pour lesquelles ce parti n' est pas préparé ( il est bien trop jeune) pour présenter des listes dans chaque municipalité.Ces élections de l' année prochaine pourraient se transformer en piège et PODEMOS préfère ne pas s' y présenter en tant que parti, et simplement appuyer localement des forces d' opposition...c' est très sage de leur part car l' objectif c' est GAGNER les générales et il ne faut pas prendre le risque d' une érosion ou d' une rupture d' un élan et d' une dynamique nationale à cause de "lapsus" locaux...

Face à ce plan stratégique, les partis traditionnels n' opposent pour l' instant qu' un seul atout : LA PEUR.La peur du chaos économique,la peur de la misère, la peur d' une révolution bolivarienne qui balaie tout, la peur pour les petites gens de perdre leur modeste patrimoine...

Les partis de la CASTE agitent cet épouvantail : "sans nous, point de crédit international... sans nous la prime de risque s' envole...sans nous les investisseurs internationaux fuiront...sans nous le pays s' enfoncera dans la récession...sans nous point de salut...."

Je suis convaincu que cette riposte basée sur la peur ne sera pas de nature à freiner l' émergence d' un mouvement qui est en train de lisser tout ce qui pourrait dans son discours apparaître comme une prise de pouvoir violente et antidémocratique.

Les partis traditionnels n' ont pas mesuré à quel point les gens sont exaspérés, et écoeurés par leur gestion irresponsable, par leur manque de vergogne, par l' incroyable culot avec lequel ils se sont enrichis alors qu' ils portaient le pays à la ruine...Ces gens-là doivent partir et laisser la place à d' autres.

Le Parti Socialiste espagnol a déjà réagi en se défaisant d' Alfredo RUBALCABA l' ancien secrétaire général qui tenait les rênes et en élisant un jeune quadra , Pedro Sanchez,capable de représenter la régénération et qui ne traîne aucune vilaine casserole derrière lui.

Le PP de Rajoy n' arrive pas ( pour l' instant) à se régénérer car il faudrait virer tout le monde ( " la cúpula") ou presque à commencer par le propre président Rajoy,qui a demandé pardon au peuple espagnol cette semaine dans des conditions et avec un manque de cohérence et de crédibilité assez pathétiques...

Alors,les amis, que penser de PODEMOS ?

Moi, je ne suis pas prophète, et ce n'est pas ma vocation : simplement je pense qu' aujourd' hui l' Espagne a la nitro dans une main et la glycérine dans l' autre...L' Espagne pourrait devenir la première puissance européenne et occidentale où des forces non directement issues d' une classe politique archaïque, acquise à la grande finance, offre au peuple une alternative.Il n' est pas interdit de rêver qu' il se produise un bouleversement au sein de l' UE et que la tête de pont soit PODEMOS qui pourrait non seulement avoir un effet national révolutionnaire, mais aussi un effet de contagion sur tous les pays en crise.

vistalegre-fotos-daniel-munoz.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 17:54

Bonjour les amis,

Je renonce à vous donner des nouvelles détaillées des démêlées politico-judiciaires de l'Espagne tant l'actualité est dense.

Il se produit comme une accélération d'affaires en tous genres.La semaine dernière nous avons assisté à une inculpation par jour (sauf le vendredi qui est apparemment un jour "saint" pour les juges), avec entre autres, Ángel Acebes ex-ministre d' Aznar accusé d' avoir utilisé de l' argent de la comptabilité B de son parti pour financer un journal hyperréac acquis à leur cause.

Ce lundi a eu lieu l'opération-surprise de nom de code "PUNICA" au cours de laquelle ont été détenus 51 personnes (dont l' ex-numéro 2 du PP de Madrid Francisco Granados) : une opération menée par la cellule anti-corruption.

Voici un résumé de l'agence Reuters :

MADRID (Reuters) - Cinquante et une personnes ont été arrêtées en Espagne dans le cadre d'une enquête sur l'attribution de marchés immobiliers par des collectivités locales, a annoncé lundi le parquet anti-corruption.

L'enquête, surnommée "opération Punica", vise principalement des mairies situées dans les régions de Madrid, Murcie, Leon et Valence.

"La collusion entre élus locaux et fonctionnaires, constructeurs et compagnies d'énergie, ainsi que la corruption d'intermédiaires et d'entreprises clés, a permis la signature de contrats d'une valeur de quelque 250 millions d'euros au cours des deux dernières années", déclare le procureur dans un communiqué.

Francisco Granados, ancien vice-président conservateur de la région de Madrid, fait partie des suspects arrêtés, a-t-on appris de source judiciaire. Il a renoncé à ses fonctions en février après des révélations sur l'existence d'un compte en Suisse.

La collaboration des autorités suisses a par ailleurs permis aux enquêteurs de l'opération Punica de procéder à des perquisitions dans 259 propriétés et 400 banques, entreprises et compagnies d'assurances, de geler des actifs et de saisir 30 véhicules.

 

L'effet dans l'opinion est si désastreux qu' Esperanza Aguirre, ex-présidente de la communauté de Madrid dont les principaux collaborateurs tombent un par un comme des mouches dans le lait, a demandé pardon à ses administrés lors d' une conférence de presse. Elle dit ressentir de la colère et de la honte mais n' assume rien personnellement.

Dans la foulée c'est Mariano Rajoy qui a fait une déclaration au Sénat pour demander pardon au peuple espagnol.

rajoy.jpg

On est donc entré dans la phase 2 pré-électorale : les responsables du parti populaire qui pensaient pouvoir nier en bloc toute responsabilité de leur formation politique dans toute la série de scandales qui secouent la péninsule se rendent compte que les élections à venir s'annoncent catastrophiques et décident de lâcher un peu de mou vis-à-vis de l'opinion, car une attitude contraire serait tout simplement suicidaire.

Les responsables présentent leur méa culpa, demandent pardon mais surtout déclarent la main sur le coeur qu' ils ne savaient absolument rien de toutes ces activités délictueuses

Une fois présentées ces excuses, les responsables embrayent sur le fait qu'ils vont proposer une nouvelle loi de transparence pour que tous ces forfaits ne se reproduident plus à l' avenir.

Seulement voilà, ceux qui ont participé au saccage de l'économie ne peuvent être ceux qui vont proposer de nouvelles lois pour moraliser la vie politique. Les autres partis doivent être associés à ce besoin impérieux de la société espagnole.Les propositions doivent partir d' en bas, être longuement débattues à travers tous les partis avant d' être présentées dans un nouveau projet de loi au parlement.

Enfin cette loi doit absolument rechercher le consensus de l'ensemble de tous les partis et de la société civile, ce qui n'est pas le cas actuellement.

En attendant que penser de cette demande de " pardon"... ?

Après deux ans d' affaires en tous genres (trame Gurtel, Barcenas, Bankia, etc...) durant lesquelles Rajoy a défendu son parti en prétendant que les très nombreuses malversations n'étaient imputables qu'à des "méchants corrompus" qui avaient profité de son parti pour s'enrichir, cette déclaration revêt un caractère pathétique pour ne pas dire obscène.

Il faut savoir que même dans son parti une très large majorité de ses militants pense qu'il était forcément au courant. Ce que révèle les enquêtes et les instructions judiciaires ce ne sont pas des personnes isolées mais des systèmes, des structures et des réseaux bien organisés pour collecter l'argent avec une pièce maîtresse en la personne du trésorier de plus de 20 ans du PP, Luis Barcenas, qui est actuellement en prison.

Il faut donc choisir : ou Rajoy le savait, ou alors il était d' une rare incompétence. Il ne faut pas oublier que dans l'affaire de papiers de Barcenas, le nom de Rajoy apparait comme bénéficiaire d' enveloppes et que celui-ci a essayé de se disculper en produisant sa feuille d'impôts (comme si l'argent au black pouvait y figurer dans une case du genre "argent occulte"...).

 Pour des millions de citoyens,cette demande de pardon n'est pas recevable ni de nature à calmer les esprits : tous les membres du PP demandent pardon mais personne ne démissione... un peu trop facile comme sortie !

Je terminerai en rappellant que la corruption ne frappe pas que le PP mais tous les partis qui ont accédé au pouvoir (socialistes avec le scandales des ERE en Andalousie, CIU représentant la bourgeoisie catalane entre autres avec le scandale de la famille Pujol) mais une chose est sûre, c'est bien à partir des besoins de la finance et du grand capital que les politiciens ont été corrompus et ces forces puissantes ont acheté d' abord et avant tout leurs alliés naturels qui sont à droite.

 

PS : je vous mets en lien un extrait d'émission de télé qui vaut son pesant de cacahuètes. Un chef d' oeuvre d' hypocrisie ! Ça se passe à l'époque de l'arrestation de Barcenas quand Granados jouait les chevaliers blancs du PP, courait les plateaux de télé en disant que lui et la majorité des hauts responsables n' avaient jamais rien touché de leur vie et qu' il fallait en finir avec les voyous et la corruption.Il disait qu' il fallait s' attaquer à la corruption et séparer le bon grain de l'ivraie. Le juge l'a entendu :

lundi dernier c'est lui qui a été détenu... 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 14:59

Bonjour les amis,

Je vous avais informé il y a quelques semaines de cela de la tentative du Président de la Catalogne Artur MAS d' organiser un référendum pour demander à ses concitoyens s' ils désiraient former oui ou non une nation séparée du reste de l' Espagne.

Cette consultation prévue pour le 9 Novembre prochain a été annulée sur demande du gouvernement de Mariano Rajoy par le tribunal constitutionnel qui a considéré qu' elle enfreignait 4 points de la Constitution Espagnole.Pour l' instant les catalans ne peuvent décider eux-seuls de cette question et le président MAS a pris acte.

Rajoy a donc gagné la première manche de son bras de fer contre le gouvernement régional d' Artur MAS, mais force est de constater qu' il n' a gagné que du temps, et que le problème posé reste entier.

Pis, cette fin de non-recevoir des autorités centrales n' a fait qu' accroître la frustration, le sentiment de mépris et la force du camp indépendantiste.

Artur MAS a donc décidé de riposter en 2 temps.Voici son plan B :

1. D' abord, il va maintenir pour le 9 Novembre une consultation qui n' aura aucun caractère institutionnel.Ce sera comme une grande enquête réalisée auprès des citoyens, avec des urnes mises à dispositions par des milliers de " volontaires", et théoriquement, je dis bien théoriquement, pas par des fonctionnaires.Participeront à ce scrutin que ceux qui désirent s' y exprimer et l' idée, telle que je la comprends est de renvoyer à Madrid une réponse citoyenne forte sur la volonté du peuple catalan de décider par lui-même de son propre futur au sein de l' Etat Espagnol.Disons que ce sera une méga-enquête d' opinion destinée à montrer les biceps.On peut s' attendre à un score sans appel car 80% des catalans désirent voter et décider de leur avenir.

2. Organiser des élections régionales en début d' année prochaine où tous les partis prendraient position sur la question référendaire.L' idée est donc de transformer les élections des députés régionaux en plébiscite...de les détourner de leur fonction première et de les transformer en référendum indirect car si les 4 partis en faveur d' une consultation obtiennent une large majorité, ils seront légitimés pour ensuite forcer l' Etat central à accéder à leur volonté...Notons que l' un des partis ERC ( Esquerra Republicana de Catalunya dirigé par Oriol JUnquera) avait déjà appellé dans un premier temps à la désobéissance civile après le refus imposé par le tribunal constitutionnel au sujet du 9 Novembre .

La situation est donc des plus préoccupantes pour Mariano Rajoy qui n' a jamais essayé durant son mandat de lancer des négociations avec les indépendantistes.Rajoy utilise la constitution comme un paravent, et dans un premier temps cette stratégie a été efficace mais elle se révèle très risquée à long terme car elle ne fait que renforcer sur le terrain le sentiment indépendantiste et n' offre aucune sortie à la crise.

Le Parti Socialiste espagnol lui, conscient de l' énorme risque séparatiste propose de faire évoluer la constitution vers un régime fédéral pour maintenir la Catalogne au sein de la communauté nationale.C' est un choix discutable mais pragmatique qui part de la réalité objective actuelle de certaines régions à fortes revendications identitaires.

Rajoy, pour l' instant n' apparaît pas comme un fin stratège...c' est la politique du quitte ou double...il mise tout sur un seul cheval : la constitution inamovible et sacrée brandie comme les tables de la loi en seul et unique rempart et bouclier. 

Or, les espagnols savent parfaitement que la constitution peut être modifiée du jour au lendemain sur un claquement de doigts s' il y a une vraie volonté politique.Ça a été le cas sous Zapatero quand la Troika a demandé à l' Espagne de modifier l' un des articles pour mettre le remboursement de la dette comme une priorité de l' Etat,au dessus du bien commun ou de l' intérêt des simples citoyens...

La sensation aujourd' hui est donc d' assister à un long bras de fer qui va peu à peu monter en puissance et augmenter de manière très significative les tensions entre Madrid et Barcelone.

L' impression est aussi que chaque camp a besoin de l' intransigeance de l' autre.Le NO de Rajoy et son refus du dialogue c' est du pain béni pour les indépendantistes, et finalement ceux-ci ne seraient probablement jamais arrivés aussi loin sans cette politique de la chaise vide.Rajoy fait un refus d' obstacle et ne veut pas prendre le même risque politique que celui de Cameron avec l' Ecosse. 

Il n' y a pas en ce moment de débat politique public et contradictoire entre responsables.A la télévision le seul qui a réussi à asseoir l' ex-président Felipe Gonzalez avec Artur Mas, c' est Jordi Evole dans son programme SALVADOS sur la chaîne SEXTA.

Enfin, je parlerai en tant que témoin qui vit dans la région voisine de Valencia,un témoin qui a des amis dans les deux camps, des vrais amis que je respecte et dont les options sont irréconciliables, et l' impression que j' ai c' est qu' il est trop tard pour arriver à une sortie négociée de la crise.Mon sentiment c' est qu' en gagnant la première manche, Rajoy a perdu la deuxième et qu' il n' y aura pas de paix sociale en Catalogne tant que le référendum ne sera pas à l' ordre du jour.

Artur MAS, même si son parti CIU est très affaibli par l' énorme scandale des malversations financières de la Famille de l' ex-président Jordi Pujol, a réussi à créer une énorme attente au sein de la société catalane qui ne veut plus rien savoir de Madrid tant que la question référendaire ne sera pas à l' ordre du jour.Le référendum est devenu une sorte de point de passage obligé.

En attendant, le bras de fer est lancé et bien lancé...2 ème manche en Novembre prochain ( je vous tiendrai au courant), et avec une 3 ème manche à la clé au printemps où commenceront vraiment les hostilités, les grandes manoeuvres.

masraj1379156140_0.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 17:56

Bonjour les amis, 

J' ai reçu cette semaine cette petite photo d' un fumoir très original.

Je vous laisse admirer.

fumoir0587_2710601121726344107_n.jpg

 

Je ne vous ferai pas un exposé sur le talent indéniable de l' auteur de cette oeuvre réaliste ( ou hyperréaliste).

Non, simplement je ne peux que souligner la perversité de l' artiste qui transforme le fumeur impénitent en spectateur de son propre enterrement.Chapeau l' artiste ! C' est plus original que les terribles photos de tumeurs buccales que nous trouvons sur les paquets de clopes espagnols.

Difficile de ne pas y voir une forme de perversité...une façon de gâcher le plaisir de celui qui est obligé de s' isoler dans un fumoir pour s' adonner à son vice favori.

Je mettrais ma main à couper que l' auteur est un ancien gros fumeur trop content d' avoir vaincu son addiction et désirant culpabiliser ceux qui n' y sont pas arrivés.Les récents convertis sont en général plus intolérants que ceux qui n' ont jamais touché une cigarette.Malgré tout la stratégie n' est pas forcément aussi efficace qu' on pourrait le croire: en effet, les fumeurs n' ont en général pas peur de la mort étant donné que celle-ci est notre lot à tous ( tôt ou tard on y passera)... non c' est plutôt la forte probabilté d' une souffrance que provoque une longue et cruelle maladie qui peut éventuellement pousser le fumeur à abandonner son vice.

Allez, je vous laisse avec Gainsbourg qui fût peintre avant d' être compositeur et qui,je suis sûr aurait apprécié cette oeuvre ( lui qui se prévalait d' avoir enterré trois cardiologues...)...Il aurait pris un certain plaisir à fumer dans ce local...ça lui aurait permis de tutoyer Dieu et de lui faire un petit clin d' oeil rigolard !

 

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 08:31

Bonjour les amis,

Alors qu' en France le mécontentement social fait surtout les affaires du Front National de Marine Le Pen, dans votre pays voisin la crise, les plans d' austérité et les innombrables affaires de corruption ont permis l' émergence d' une nouvelle force politique à gauche.

Il s' agit de PODEMOS ( Nous pouvons) qui est un parti créé en 2014 par Pablo IGLESIAS :

 

podemos2014022018455026981.jpg

 

Voici ce qu' en dit la Wikipedia :

HISTOIRE :

L’initiative citoyenne Podemos, lancée publiquement le 17 janvier 2014 à l’initiative du professeur de Sciences politiques et présentateur de télévision Pablo Iglesias Turrión, d’un groupe d’enseignants réunis autour de lui et d’Izquierda Anticapitalista, s'est enregistrée comme parti politique le 11 mars 2014 avec comme objectif immédiat de présenter une liste aux élections européennes. Dans ces élections ils ont obtenu cinq sièges, en finissant comme 4e force en Espagne.

Le projet est parti d'un manifeste, signé par une trentaine de personnalités de la gauche sociale, politique et culturelle, intitulé Mover Ficha ("Prendre les choses en main").

IDEOLOGIE

Podemos a publié un document de 36 pages exposant sa ligne politique dans lequel les titres des six sections se terminent tous par Construire la démocratie.

  • 1. Redresser l'économie en renforçant le contrôle public, en réduisant la pauvreté et en instaurant la dignité sociale via un revenu de base pour tous. Cela comprend le contrôle des lobbys et de l'évasion fiscaledes grandes entreprises et multinationales, ainsi que le soutien aux petites entreprises.
  • 2. 3. 4. Promouvoir la liberté, la fraternité et l'égalité en abattant les barrières à travers l'Europe et en permettant la coopération entre les personnes sans collecte de renseignements ou inhibitions sociales, qui sont théoriquement des formes d'Antiterrorisme.
  • 5. Redéfinir la souveraineté en révoquant ou en troquant le Traité de Lisbonne, en abondant les mémoranda d'entente, en retirant l'Espagne de certaines zones de libre-échange et en promouvant leréférendum pour toutes les réformes constitutionnelles majeures.
  • 6. Récupérer la terre en réduisant la consommation de combustibles fossiles, en promouvant les transports en commun et les Énergies renouvelables, en réduisant les cultures de rente industrielles et en stimulant la production agricole locale par de Petites et moyennes entreprises.

Le 5 juin 2014, le leader de Podemos, Pablo Iglesias Turrión, se déclare opposé à l'indépendance de la Catalogne, mais néanmoins favorable au droit à l'autodétermination pour les Catalans et les Basques. Dans le même article, Iglesias expose la volonté de Podemos d'un référendum sur le maintien de la monarchie espagnole.

Bien, voilà pour les grandes lignes idéologiques, mais en fait pour bien comprendre l' irruption de cette force, il faut revenir au terreau social sur lequel s' est produit cette émergence : celui d' une Espagne en crise bien-sûr dont l' actuel président Mariano Rajoy a trahi, une à une, toutes ses promesses d' amélioration de la vie sociale ( taux de chômage record de 26% dans la population et 42 % chez les jeunes), mais aussi, une Espagne qui a été complètement trahie par l' ensemble des partis de pouvoir corrompus qui ont endetté ce pays de manière irresponsable et qui , aujourd' hui l' ont abandonné aux forces du grand Capital, et ont même modifié en une seule nuit la Constitution du pays pour mettre le remboursement de la dette au dessus du bien commun et de l' intérêt général.

Le Leader Pablo Iglesias avait depuis plusieurs années débattu longuement sur tous les plateaux télé dans les émissions politiques afin de mettre en avant ses idées de rendre à la citoyenneté la possibilité de prendre en mains son avenir.C' est donc naturellement qu' au printemps 2014 il a fini par présenter un parti auquel il appellait à souscrire tous ceux qui partageaient ses idées.

Devant le grand succès de cette première candidature ( 8% des votes) les partis classiques sont tout de suite montés au créneau en jouant du programme de Pablo Iglesias comme d' un épouvantail, et en prédisant mille maux pour la société espagnole en cas de victoire de celui-ci :

Que n' a t' on entendu à propos d' IGLESIAS ?

- pro-ETA

- suppot bolivarien financé par le Venezuela

- utopiste qui créera une méfiance des marchés et qui provoquera une fuite de capitaux et une ruine du pays

L' ancien président Felipe Gonzalez a dit que leur arrivée au pouvoir serait une catastrophe et qu' au bout de quelques mois la seule chose qu' ils répartiraient serait la misère...

Bref tout le monde s' est mis à diaboliser Pedro Iglesias.La droite quand à elle s' est amusée à un jeu dangereux : celui d' attaquer bassement avec des arguments très douteux ce parti ( accusé d' être pro-ETA et financé par des capitaux étrangers), de très mauvais arguments qui ne résistent pas à à l' analyse et qui en fait ne font que renforcer ce parti.L' intérêt est électoralement évident : plus PODEMOS croît et plus ce sera aux dépens du parti socialiste...oui, mais cette stratégie est également dangereuse car la somme PS+ Podemos peut donner lieu à une majorité.

L' année prochaine auront lieu des élections municipales et régionales et voici les premières intentions de vote dans ma région de Valencia.

Bon je n' ai pas réussi à agrandir l' image et voici le lien

sondeo-1412803527_291317_1412803539_noticia_normal.png

 

Sur le camembert on voit bien qu' avec seulement 17% des votes une coalition de gauche peut facilement renverser la droite qui est au pouvoir depuis plus de 20 ans dans ce bastion...un prélude de ce que pourraient devenir les élections générales de 2015... 

Enfin, je suis témoin du fait que dans ce pays toute une jeunesse désabusée, majoritairement au chômage, écoeurée par les innombrables affaires de corruption, a envie de se retrousser les manches, de se réunir dans des assemblées populaires, en dehors des appareils des grands partis pour reprendre son destin en main et virer toute cette oligarchie qui les a conduit à la ruine.Il y a beaucoup de fraîcheur, d' enthousiasme et d' espoir dans ce mouvement et rien que pour ça je lui souhaite de rencontrer le plus grand succès.PODEMOS veut remettre le citoyen au coeur de la démocratie....vaste programme comme aurait dit le général.

assam1413546605016pablo-iglesias-galc4.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 11:44

Bonjour les amis.,

l' autre jour je vous racontais le scandale provoqué en Espagne par l' attribution de cartes bancaires opaques qui permettaient à des responsables de se payer tous leurs petits caprices de manière gratuite et quasi-illimitée.Voici un extrait de l' article précédent:

BANKIA est une des banques espagnoles ( regroupant plusieurs caisses d'épargne comme CAJA MADRID) qui a ruiné des milliers de retraités en leur vendant des obligations pour couvrir ses pertes et en leur faisant croire que c'était des produits à rendement garanti.BANKIA a ensuite bénéficié d'un plan de sauvetage qui a coûté plus de 24 milliards d'euros au contribuable. Eh bien, figurez-vous que cette banque s'est permis le luxe de distribuer ces dernières années des cartes bancaires "fantômes" à 86 heureux bénéficiaires qui pouvaient en faire l'usage qu'ils voulaient, pour des frais personnels, voyages, cadeaux et restaurants jusqu' à hauteur d'un montant global de 40 000 à 60 000 euros annuels (frais gratuits sans la moindre justification, ni la moindre déclaration au fisc). Le montant de la fraude s'élève à 15,2 millions d' euros ! Pour des banquiers qu'il a fallu sauver de la faillite avec notre argent, c'est quand même pas mal !!!

Les bénéficiaires sont des directeurs de Banque comme Rodrigo Rato, ( ancien directeur du FMI), Miguel Blesa ( 448 000 euros de frais sans justifications) inculpé par ailleurs pour malversations, des cadres bien sûr mais aussi des syndicalistes.

 

Cette affaire de corruption aurait sans doute fait grand bruit il y a 5 ans, mais aujourd' hui , dans le contexte de l' Espagne actuelle qui souffre terriblement ( plans d' austérité, gel et diminution des salaires des fonctionnaires, fraude massive de milliers de petits de personnes âgées qui ont perdu toutes leurs épargnes dans des produits frauduleux émis par Bankia, expulsions de milliers de familles entières qui n' ont pu faire face aux échéances de leur hypothèque, salaires de misères, mini-jobs très peu rémunérées, contrats de travail poubelle qui permettent au patronnat de se défaire de n'importe quel employé d' un seul claquement de doigts,etc...) l' affaire est en train de prendre une autre tournure.

Aujourd' hui les journaux télévisés sont en train d' informer de manière très détaillée de la voracité avec laquelle les responsables ont fait usage de ces cartes jusqu' à la dernière minute...Certains d' entre eux comme Rodrigo Rato ex-directeur du FMI ( et possible présidentiable genre DSK ) ou Miguel BLESA le directeur qui s' était octroyé un salaire princier de 3,5 millions d' euros par an n' avaient pas hésité à les utiliser très fréquemment, y compris quelques heures seulement avant leur destitution...

La citoyenneté comprend mieux aujourd' hui que l' affaire des cartes opaques c' est un peu l' arbre qui cache la forêt ! Ces 15 millions de frais permettent de mieux comprendre le trou de 24 milliards d' euros qu' a laissé cette banque.

En effet, cet argent occulte, ces salaires au black,servaient à mouiller tous les responsables et directeurs financiers qui, en temps normal auraient dû exercer un contrôle plus strict et demander des comptes à leur directeur Miguel BLESA ou émettre des doutes sur sa gestion.Il n' en a rien été.Les instances bancaires de contrôle n' ont absolument pas joué leur rôle.Tous les responsables votaient la confiance d' une manière soviétique et pour cause : qui oserait émettre des doutes sur une gestion quand il a lui-même été copieusement " arrosé" par des salaires illicites ? Personne.Tous les systèmes d' alerte ont été annulés un par un...ce qui a provoqué ensuite un Tchernobyl financier.

Aujourd' hui, on le sait, le pays le sait...l' une des plus grosses banques du pays fonctionnait comme la COSA NOSTRA et sa coupole était achetée.Elle appartenait au Grand Chef ( the fucking master of the universe) qui les avait tous mouillé ( y compris les syndicalistes de gauche...).

Le pays sait que les hauts salaires princiers des directeurs de la finance ne prémunissent pas contre la corruption.Le fait qu' ils gagnaient ce que je ne dépenserai pas en 100 vies ne les empêchait pas de taper dans la caisse comme de vulgaires voleurs à la petite semaine.L' argent facile ne rassasie jamais ses bénéficiaires....

Revenons sur la nomination du directeur Miguel BLESA à la tête de CAJA MADRID : celui-ci n' avait aucune compétence particulière dans le domaine de la gestion bancaire.Il était simple inspecteur des impôts, et surtout, surtout, grand ami de Jose Maria Aznar.Son grand talent, c' était d' être le grand copain du président du gouvernement de l' époque, ce qui lui a permis d' accéder à ce poste.

Aujourd' hui Aznar évite de répondre aux journalistes sur cette nomination de son ami de 30 ans...Il sourit aux journalistes sans leur répondre !

Quant à Rodrigo Rato, le pays se rend compte que celui qui aurait pu devenir leur président s' est comporté comme le pire des malfrats, a tapé dans la caisse, et doit répondre aux questions du juge qui lui a fixé pour l' instant une caution de 3 millions d' euros ( et 16 millions pour Blesa).

Notez au passage que personne n' est allé en prison pour le trou de 24 milliards ( l' incompétence n' est pas un délit, et on le sait depuis l' affaire du crédit lyonnais sous la direction de Haberer)...par contre, il y aura des inculpations pour cette " petite" affaire de fraude de 15 millions...C' est un peu comme Al Capone qui se fait finalement avoir pour une affaire de fraude fiscale !

Finlement cette affaire des cartes opaques va sans doute permettre à l' Espagne de mieux se confronter à sa propre crise financière et de mieux en comprendre tous les ressorts.Comment fonctionne l' Espagne d' aujourd' hui ?

Comme un pays exsangue où la pire des oligarchies continue de vivre dans un autre monde de luxe et de volupté, de jet set,de yachts, de haute couture, de sacs Louis Vuitton, de gastronomie fine et de bons vins,de prostitution de luxe, de safaris, de voyages dans des pays exotiques ...

bleca13864970620349_997x0.jpg

NB : j' ai mis une photo de Blesa posant après avoir tué un buffle en Afrique, mais sachez qu' il s' est payé le luxe d' aller flinguer un ours de plus de 400 kg en Roumanie dans les Carpathes...et oui, l' argent permet tout...et les cons, par ailleurs, ça ose tout...

A huit mois des élections municipales et régionales les partis sentent l' énorme danger pour tout l' équilibre su système politico-financier. Mariano Rajoy évite de prononcer le nom de Rodrigo Rato qui a été son compagnon de route durant toute sa vie politique.Rajoy est prêt à offrir à la citoyenneté, et sur un plateau la tête de Rodrigo Rato mais ce ne sera pas suffisant....La droite essaie de faire fonctionner le ventilateur à fond pour éclabousser tout le monde et démontrer que le Parti populaire n' est pas le seul impliqué ( ce qui est vrai , mais ce parti était depuis de longue date le principal bénéficiaire...).La porte-parole du gouvernement Soraya Saenz de Santamaria a fait une déclaration cette semaine en disant que le gouvernement, lui aussi était profondément indigné par cette affaire...Seulement, plus personne ne croit qu' on peut laisser une ardoise de 24 miilliards d' euros sans de solides complicités à tous les niveaux.

Cette brèche risque de provoquer une hémorragie de votes en direction des nouvelles plateformes citoyennes qui sont dirigées par des personnes et des professionnels issues de la société civile et qui ne font pas partie du sérail...Des gens honnêtes dont le programme sera d' abord de nettoyer les écuries d' Augias, de mettre en place des mécanismes de transparence, et ensuite de s' attaquer à l' énorme dette qu' ont laissé cette bande de mafieux.La première mesure sera d' auditer cette dette et de ne payer que ce qui est moralement juste comme en Islande ( ce qui sera énorme de toutes façons...).

J'aimerai simplement ajouter que je suis témoin dans ma vie quotidienne de l' énorme écoeurement qui saisit la société espagnole complètement trahie par ses élites ( pour reprendre une expression bien connue).Je suis témoin quand je vais acheter ma baguette de pain, chez mon épicier, au centre de santé près de chez moi, et aussi dans les organisations caritatives pour lesquelles je collabore parfois.

J' espère que le printemps prochain sera espagnol et qu' il se passera dans ce pays un petit tremblement de terre politique et que les citoyens honnêtes essaieront de reprendre leur destin en mains...C' est peut-être utopique de ma part, mais sait-on jamais ? Le mouvement PODEMOS est déjà crédité de plus de 20 % des intentions de vote...largement de quoi faire tomber plus d' une majorité municipale ou régionale...

Enfin je vous laisse avec un petit clip plein d' humour qui date de 2012, quand BANKIA délogeait des familles entières qui ne pouvaient payer leur hypothèque.

C' est un document où des danseurs font subitement irruption dans une agence bancaire, sous les yeux perplexes et surpris des simples employés, pour leur interpréter un flamenco ( une buleria) qui dit en gros :

" Ay Bankia bankia...pour toi 6 poumons et pour moi, pas même des branchies..."

faisant allusion au plan de sauvetage dont a bénéficié la banque.Ces milliards de Draghi qui ne sont malheureusement jamais arrivés jusqu' au simple citoyen ...Les banquiers ont préféré se servir eux-mêmes et leurs actionnaires ( toute charité bien ordonnée....)

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
16 octobre 2014 4 16 /10 /octobre /2014 16:09

Bonjour les amis,

L' autre jour en faisant des recherches sur google je suis tombé sur des collections de pierres tombales, d' épitaphes et de plaques commémoratives.

Certaines étaient très convenues comme on est en droit de s 'y attendre , mais d' autres essayaient de faire preuve d' un peu plus d' imagination...sinon d' humour .

Voici un petit échantillon ( avec les traductions):

ricardimages.jpg

Ci-gît GUTIERREZ GUZMAN.

SOUVENIR de tes enfants ( sauf Ricardo qui n' a rien donné)

 

Pffff!!! vraiment un ingrat ce Ricardo !



A11.jpg

 

Ci-gît Pancrazio JUVENALES

Bon époux, bon père, mauvais électricien bricoleur...


Certaines plaques tentent de revendiquer quelque chose une dernière fois ( effectivement c' est la dernière occasion et il vaut mieux essayer d' en profiter):

plaque_claudel.jpg

C' est un point de vue parfaitement défendable auquel je serais moi-même tenté d' ajouter.."...Et philippe Sollers aussi  " 

 


Certaines  épitaphes arrivent à résumer toute une vie en une seule phrase

dean-IMG_8288.JPG

la voici d' un peu plus près

dean1190_116942606898.jpg

C' est écrit: " Everybody loves somebody sometimes"

Allez je vous la repasse celle-là:

 

 

 

 

 

Certaines ont le sens de  la formule...rappelez-vous certains l' aiment chaud !

wilder.png

 

Et vous cher lecteur, je sais que votre épitaphe n' est pas un sujet qui est à l' ordre du jour et qu' elle ne vous préoccupe probalement pas mais, avez-vous pensé à un dernier aphorisme à laisser pour l' éternité ?

Moi j' ai une petite idée, mais en fait je l' ai piqué à quelqu' un et je n' ai pas réussi à retrouver une photo de cette pierre tombale.

Je l' ai entendu à la radio et je crois qu' elle fait partie du livre des épitaphes: le défunt avait désiré laisser un dernier message du genre:


 " Ici, continue de se reposer  Albert D......."


Bon j' ai encore du temps  pour m' en trouver une qui me soit complètement personnelle.

Me surnommant ALEA JACTA EST, je pourrais laisser un truc du genre" Les dés sont définitivement jetés" mais c' est un peu trop facile...bon c' est pas ma priorité du moment( du moins je l' espère).


En attendant donc, je suis allé sur la wikipedia et là, j' ai trouvé un petit trésor

xviiie siècle

Ci-gît Piron, qui ne fut rien,
Pas même académicien.
Ci-gît Louis, ce pauvre Roi,
On dit qu'il fut bon... mais à quoi ?
  • Benjamin Franklin (17 janvier 1706 - 17 avril 1790) écrivit sa propre épitaphe à l'âge de 22 ans, mais celle-ci ne fut pas inscrite sur sa tombe.
Le corps de
B. Franklin, imprimeur,
(Tel la couverture d'un vieux livre,
dépouillé de ses feuilles,
de son titre et de sa dorure)
Repose ici, pâture pour les vers.
Mais l'ouvrage ne sera pas perdu
et reparaîtra, c'est la foi de Franklin,
dans une nouvelle édition, plus élégante,
revue et corrigée
par l'auteur.
Passant, ne pleure pas ma mort
Si je vivais tu serais mort...

xixe siècle

  • John Keats (31 octobre 1795 - 23 février 1821)
Here lies one whose name was writ in water.
(« Ici repose celui dont le nom était écrit dans l'eau »)
Mes chers amis, quand je mourrai,
Plantez un saule au cimetière.
J'aime son feuillage éploré ;
La pâleur m'en est douce et chère
Et son ombre sera légère
À la terre où je dormirai.
  • Amanz Gressly (17 juillet 1814 - 13 avril 1865) (traduit du latin)
Ci-gît Gressly, qui mourut d'un étrange amour pour les pierres;
qu'il ramenait à la maison, ne calmant pas sa faim.
Posons cette pierre. De pierre entièrement couvert, par Dieu!,
Reposant entre des roches, il a assez de pierres..
Une mémoire pure de sang humain.
  • Général Boulanger (29 avril 1837 - 30 septembre 1891), après s'être suicidé sur la tombe de sa maîtresse :
Ai-je bien pu vivre 2 mois 1/2 sans toi !
Dieu fit Selles,
Dieu défit Selles,
Et aux vers mit Selles.
In Loving Memory of my Beloved Son, Murdered by a Traitor and Coward Whose Name is not Worthy to Appear Here.
(« À la mémoire de mon fils aimé, assassiné par un traître et lâche dont le nom ne mérite pas de figurer ici. »)

xxe siècle[modifier | modifier le code]

Ci-gît Allais - sans retour.
Je suis un fils des monts, adopté par la mer.
  • Yvan Goll (29 mars 1891 - 27 février 1950)
Je n'aurais pas duré plus que l'écume
Aux lèvres de la vague sur le sable
Né sous aucune étoile un soir sans lune
Mon nom ne fut qu'un sanglot périssable
Il a donné des ailes au monde.
Je n’ai jamais rien demandé, la vie m’a tout donné. J’ai fait ce que j’ai pu, j’ai peint ce que j’ai vu.
  • En 1955, Marilyn Monroe (1er juin 1926 - 5 août 1962) suggéra elle-même que son épitaphe fût la suivante :
Ici repose Marilyn Monroe, 97 - 62 - 92 (ne figure pas sur sa plaque)
Free at last. Free at last, Thank God Almighty, I'm free at last.
(« Enfin libre. Enfin libre, merci Dieu tout-puissant, je suis enfin libre. »
Laissez-moi dormir ! J'étais fait pour ça !
Je vous l'avais bien dit que j'étais malade ! (ne figure pas sur sa plaque)
  • Georges Brassens (1921-1981), extrait de sa chanson Supplique pour être enterré sur la plage de Sète :
Est-ce trop demander, sur mon petit lopin,
Plantez je vous en prie une espèce de pin,
Pin parasol de préférence (figure sur un écriteau près de sa tombe et de l'arbre en question)
Il n'y a pas de manque dans l'absence ; l'absence est une présence en moi.
Priez le Je ne sais Qui — j'espère Jésus Christ
Garder le CAlme !!! Devant la DISSONANCE !!!
  • Françoise Sagan (1935-2004), elle écrit sa propre épitaphe en 1998 suite à la proposition d'un journaliste :
Sagan Françoise. Fit son apparition en 1954, avec un mince roman, Bonjour tristesse, qui fut un scandale mondial. Sa disparition, après une vie et une œuvre également agréables et bâclées, ne fut un scandale que pour elle-même.

Épitaphes d'anonymes

Maudit soit le destin, qui à nous t'a ravi,
Si ton cœur s'est éteint, dans le nôtre tu vis.
  • Par J. du Lorens, France
Ci-gît ma femme : ho! qu'elle est bien!
Pour son repos et pour le mien.
  • Sur une tombe, au xviie siècle, France
Jean sous cette pierre close
Repose (si on peut bien
Sans faillir dire : « Il repose »
D'un qui ne fit jamais rien).
  • D. de La Monnoye sur la tombe de l'abbé de La Rivière, qui avait promis par testament, cent écus à celui qui ferait son épitaphe, France
Ci-gît un très grand personnage,
Qui fut d'un illustre lignage,
Qui posséda mille vertus,
Qui ne trompa jamais, qui fut toujours fort sage…
Je n'en dirai pas d'avantage,
C'est trop mentir pour cent écus.
« Enfin seul ! ».
  • Anonyme
Un jour vous vous rendrez compte que j'avais raison!
  • Anonyme Omar B.
Live together, die alone. (Vivre ensemble, mourir seul)
  • Anonyme
« J'étais ce que vous êtes, vous serez ce que je suis » (Corneille : « On m'a vu ce que vous êtes, Vous serez ce que je suis. »)
« J'ai peur mais quand faut y aller, faut y aller. »
  • Anonyme
« A été sauvée par des quenelles une fois… mais ça peut pas marcher à tous les coups ! »

 

« Si toutefois un jour ma mémoire oubliait, mon cœur se souviendrait »

Bon allez les amis, je vous laisse avec une épitaphe musicale d' un groupe que j' aime bien

interprétée par la voix divine de Greg Lake...un ange venu du ciel apporter un peu d' amour, de musique et de paix

 

 

Et puis pour le même prix je vous en mets deux: voici "the sage" avec le trio ELP Emerson Lake and Palmer

 

 

Pour la petite histoire sachez que je pouvais jouer the sage sur ma guitare, ily a quelques années...là il faudrait que je m' y recolle un peu pour pouvoir l' interpréter à nouveau

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 11:33

Bonjour les amis,

Rajoy est venu à l' hôpital Carlos III, lieu très symbolique,là où a eu lieu la contagion, pour rassurer tout le monde.Bon moi je suis rassuré de toutes façons par les professionnels de la santé et je ne cède pas à la parano .

 

L' intervention a été minutieusement préparée et filmée par la télévision publique.Vous l' avez probablement vue sur vos chaînes TV.

rajoy-carlosIII-galc4.jpg

       

Sur les réseaux sociaux,et notamment TWEET, cette même photo était reprise par des bloggers facétieux qui avaient changé le vrai texte de Mariano et sous-titré :

" Je tiens à rassurer tout le monde.La corruption n' est pas contagieuse.Je le répète : la corruption n' est pas contagieuse..."

NB : Le monsieur à gauche sur la photo, c' est Ignacio Gonzalez,le président de la communauté de Madrid et son épouse était l' année dernière sous enquête pour une affaire de blanchiment d' argent dans l' achat d' un magnifique apart' à Marbella.

Enfin il faut savoir que cette comparution devant les caméras ne s' est pas passée dans le calme car derrière , il y avait des personnels soignants qui manifestaient leur colère sans se dégonfler.

Regardez ces images de voitures officielles qui fuient sous les insultes.La foule leur crie.FUERA !!! ce qui veut dire " Dehors"

Ces images-là, on ne les a pas vues sur les chaînes publiques

 

       

Semaine dure et chargée donc,pour Mariano.Tout se complique...très mauvaise communication avec l' Ebola...scandale des cartes bancaires Bankia...à moins de 8 mois des élections, ça sent le soufre tout ça !

 

Mariano a réagi vite cette fois-ci...Celui qui dans son parti a eu la mauvaise inspiration de propager l' idée que toute la faute retombait uniquement sur les épaules de l' aide-soignante a précipité le Parti Populaire droit dans le mur, parce que les gens dans la rue ( y compris leurs partisans) pensent tous que Teresa est une victime, qu' elle pourrait être leur soeur et que ces responsables politiques du système sanitaire sont bien lâches...

Rajoy rectifie le tir et affiche maintenant une solidarité sans faille avec l' aide-soignante.Ouf ! il était moins une !!!

Pas fou Rajoy... il n' avait pas parlé à l' époque des accusations sur l' infirmière, ce qui lui permet aujourd' hui de reprendre les rênes d' une bonne communication...

 

PS : Dans ces histoires de propagande il y a toujours des gros nazes qui en font trop...qui n' ont pas tout compris, comme cette présentatrice sur une chaine régionale qui a fait de l' humour et qui s' est moquée de l' erreur de Teresa.Tout simplement lamentable et d' une rare bassesse.Regardez la vidéo et vous penserez à la phrase d' Audiard : Les cons ça ose tout et c' est même à ça qu' on les reconnait 

 

Elle dit " un simple geste ? ou une simple erreur ? ..même les plus grands et les plus vaillants commettent des erreurs..."

Le pire c' est que je crois que malgré les protestations, ils ne l' ont pas virée...évidemment, aujourd' hui le discours officiel du PP a changé : cette présentatrice n' est plus dans la nouvelle ligne du parti, et on va vite enterrer ces images honteuses d' une propagandiste qui voulait bien se faire voir par ses chefs et qui s' est transformée en une honte nationale !

 

http://www.eldiario.es/clm/VIDEO-CM...

 

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 10:55

Bonjour les amis,

Je suis très en colère par rapport à tout ce qui se passe en ce moment en Espagne.

Je crois que notre actualité nationale ( Ebola, Bankia, mensonges éhontés du gouvernement au sujet des nos performances économiques,etc...) est en train de m' éneeeeerver d' une manière difficilement communicable.

Je n' ose pas publier le millième de ce que je pense mais vous pouvez facilement imaginer le regard que je porte sur tout ça.

je dois aussi vous témoigner qu' il y a beaucoup de personnes de mon entourage proche en Espagne,plus courageuses que moi, artistes, écrivains, professeurs,simples citoyens et amis qui souffrent beaucoup en ce moment.Il y a une énorme frustration qui s' exprime à travers les réseaux sociaux...à tel point que même cet inepte de Rajoy se rend compte qu' il est en train de perdre la bataille de la communication...que plus personne ou presque ne le croit...qu' il y a une dégradation palpable de la cohabitation citoyenne. Too much is too much...

 J' ai un peu la haine, et j' ai besoin de me reprendre un peu moi aussi...de respirer un peu d' air pur, et de sentir que je fais partie d' une communauté humaine,fraternelle et chaleureuse.

C' est ce que je ferai ce soir.J' ai un concert de bienfaisance pour l' association chrétienne CARITAS avec mon groupe coral.Nous chanterons dans une belle église restaurée.

Et au programme il y aura , entre autres cette pièce tirée du film LA MISSION et composée par Ennio Morricone.

 

 

 

Puissent les anges nous accompagner ce soir et apporter un peu d' harmonie et de bien-être partagé. 

Angele Dei qui custos es mei me tibi comissum pietate superna, ilumina, custodi, rege et guberna. Amen.

 


Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:39

Bonjour les amis,

Suite à la contagion d' une infirmière espagnole qui avait soigné le curé rapatrié, la polémique grandit dans la péninsule ibérique car on sait maintenant qu' il y a eu toute une série de manquements aux règles élémentaires de suivi des personnels soignants dans cette affaire.

La prise en charge de l' infirmière infectée a été complètement déficiente selon un rapport accablant du médecin qui l' a soigné .Dans ce contexte LOURD d' erreurs qui pourraient avoir des conséquences graves , les déclarations du responsable de santé madrilène Javier Rodriguez ont mis le feu aux poudres sur les réseaux sociaux espagnols.

Mercredi dernier il accusait l' infirmière d' être probablement une " menteuse" qui aurait caché ses symptômes.Il affirmait que c' est elle-même qui se serait infectée suite à une mauvaise manipulation en se touchant le visage avec un gant.

Plus tard, alors qu' on reprochera au conseiller le peu de temps de préparation des personnels pour se familiariser aux protocoles de sécurité, celui-ci aurait répondu : " Pas la peine de faire un master pour apprendre à enfiler une combinaison".

 

del1412839223_114322_1412839693_noticia_grande.jpg

 

Encore une fois, on assiste EN DIRECT LIVE à la manière de gouverner du Parti Populaire espagnol qui,dès qu' il y a un problème grave, ne veut pas surtout pas en assumer la responsabilité.

La stratégie est BÊTE ET MÉCHANTE, et c'est toujours la même:NE RIEN RECONNAÎTRE ET CHERCHER UN BOUC ÉMISSAIRE.

Dans le cas présent, le bouc émissaire est cette pauvre infirmière, qui s' était portée volontaire pour soigner le malade, qui est aujourd' hui dans un état très grave et qui ne peut se défendre des graves accusations portées à son encontre par le responsable madrilène.

Cette affaire est tout simplement écoeurante...Le pays est révulsé et ne se reconnaît pas dans ces comportements politiques indignes pour ne pas dire misérables...Je connais des gens du même parti que Rajoy qui sont scandalisés.

Moi aussi je suis indigné, scandalisé, en colère aussi face à un gouvernement incompétent qui a réussi à importer l' Ebola en Europe...je suis tout ça à la fois, mais je ne suis pas étonné car je les connais trop bien ces irresponsables du PP qui rejettent toujours la faute sur les autres.

Allez , je vous rafraîchis la mémoire avec ce simple résumé.

COUPABLES selon le PP

- Contagion de l' Ebola : l' infirmière et son chien

- Catastrophe du pétrolier Prestige : le Capitaine

- Crash de l' avion militaire YAK-42 : le pilote

- accident du train AVE de Santiago : le conducteur

-Accident du métro de Valencia : le conducteur

-Attentat du 11-M à Madrid : ETA

- crise de BANKIA : le juge

- cas de corruption GURTEL : le juge

- tragédie De Ceuta : les immigrés

- la mégadette dûe à la bulle immobilière : les coupables sont les socialistes et surtout pas Jose Maria Aznar qui a modifié la loi d' aménagement du sol afin de contruire et de bétonner comme des malades dans la pénisule...

- Corruption:c' est un problème de personnes mais JAMAIS celui du parti.... !!! la corruption est provoquée par les méchants corrompus qui sont nés comme ça et qui se glissent au sein des gentils partis victimes de leurs agissements...

Que vous dire de plus, mes amis, si ce n' est que ce gouvernement de Rajoy est définitivement dans les cordes, qu' il ne convaint plus personne et qu' il inquiète ses propres partisans qui voient avec inquiétude s' approcher une catastrophe électorale inéluctable pour les municipales et régionales de l' année prochaine.Rajoy ressemble de plus en plus au commandant du Titanic...

En attendant je terminerai ce billet avec une pensée pour Teresa , cette infirmière qui a bon dos, qui s' est portée volontaire et qui est malheureusement à l' heure où j' écris ces lignes dans un état très grave.Je croise les doigts pour elle et j' espère qu' elle pourra être sauvée.

PS: en photo l' ignoble délégué accompagné de la ministre Ana Mato qui par ailleurs traîne les casseroles de corruptions de l' ex-mari.C' était elle qui voit son mec revenir à la maison avec une belle Jaguar et qui ne lui demande pas d' où sort le blé pour payer la caisse...c' est elle aussi qui ira a eurodisney avec ses enfants( séjour tous frais payés directement avec la carte bancaire de Francisco Correa, chef de la trame corrompue dite gurtel...) ...c'est elle qui présentera une facture de plusieurs millers d'euros de confettis payéspar la trame gurtel pour un anniversaire à la maison...je crois bien qu' au JO de Barcelone ils n' ont pas dépensé autant en confettis...

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article