Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 22:08

Bonjour les amis,

Je viens d' entendre à la télé avec stupeur la dernière réaction du pape François au sujet de l' attentat contre Charlie Hebdo, dans l' avion qui l' a mené de Colombo à Manille.

Tout a commencé "normalement" avec une première déclaration disant que les dessins de Charlie sont une provocation et qu' on ne peut utiliser la liberté d' expression pour offenser ou tourner en dérision la foi des croyants.

Bien évidemment je n' ai pas le même point de vue que lui sur le blasphème mais jusque là j' accepte ses explications qui me paraissent logiques de la part de quelqu' un qui occupe la charge de souverain pontife.

Tout allait bien donc jusqu' au moment où François , dans son souci de convaincre son auditoire a cru bon de rajouter une comparaisoon pour le moins malheureuse.

Il a dit : 

"si un grand ami parle mal de ma mère, il peut s'attendre à un coup de poing, et c'est normal. On ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision !"

Et là, les amis, les bras m' en tombent ! Comment le Pape a t' il pu faire une telle comparaison qui d' un seul coup semblerait justifier des actes de violence.Je sais bien qu' il n' avait aucune intention de justifier les attentats de Paris mais son exemple était particulièrement malheureux, dramatiquement malheureux, à plus d' un titre.D' abord parce qu' il est le chef de file d' une religion qui professe de tendre l'autre joue mais surtout d' une religion qui n' invite jamais à répondre à la violence par la violence.

Le Pape a dit cette phrase aux journalistes, en mimant le début d' un geste de quelqu' un qui en collerait une à son ami qui était à côté... 

Je trouve cette déclaration tout simplement consternante et particulièrement vulgaire pour un chef de file religieux de qui on pourrait attendre un point de vue qui ait un peu plus de tenue et de hauteur.Je suis d' autant plus déçu que jusqu' aujourd' hui j' avais beaucoup de respect pour ce Pape qui a toujours parlé le langage du coeur.

Autant je comprends son point de vue ( qui n' est pas le mien) sur les dessins de Charlie , autant sa métaphore sur le fait qu' il en mettrait une à son meilleur ami si celui-ci manquait de respect envers sa mère , était dramatiquement déplacée.

Ne savait-il pas qu' une telle déclaration pourrait être très mal interprétée par les fondamentalistes qui pourraient y voir une forme compréhension pour ne pas dire de justification d' actes d' une violence inouïe ? Comment peut-on être aussi maladroit ?

Dommage...vraiment dommage...moi qui étais certain que pour une fois on tenait un bon Pape !

 

Voici sur ce document la phrase et le geste polémique à partir de la première minute...

 

 

 

 


Le-pape-Francois-pas-de-droit-a-insulter-la-foi-d-autrui_ar.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 14:30

Ça devait arriver...et ça n' a pas manqué.

Le pseudo-humoriste Dieudonné n' a pas pu s' empêcher de faire une appréciation très douteuse sur son site tweet en disant qu' il se sentait Charlie Coulibaly, puis il a supprimé le message que tout le monde avait déjà lu ou entendu.Il a juste oublié que l' apologie du terrorisme est un délit puni par la loi...ou alors, il n' a rien oublié du tout et a voulu à tout prix se faire de la pub sur le dos des morts et attirer l' attention sur lui, quitte à faire un éventuel petit séjour par la case " cellule du commissariat" pour nous faire ensuite un petit numéro pas rigolo du tout de " martyre" du grand complot judéo-maçonnique.

Rappelons avant toute chose que Charlie ne s' est jamais moqué des morts innocents alors qu' il n' en va  pas de même pour l' afro-breton ( notez que j' ai resisté à la tentation du jeu de mots facile d' "affreux breton").

Avec sa mise en garde à vue que vous pouvez lire  ICI, je peux déjà imaginer les réactions de certains de ses frères de banlieue ou d' ailleurs.

Ceux qui pensent que Charlie n' avait pas à blasphémer et que ce qui lui est arrivé est mérité, viennent de se trouver un "martyre" pour cautionner leurs pensées criminelles, leur manque de solidarité, d' esprit civique, national et citoyen.

Ils  vont se déchaîner sur les réseaux sociaux en vomissant leur haine de notre société...ils vont se déclarer victimes d' apartheid, de discrimination...on en entendra de toutes les couleurs mais ça ne changera rien au fond du problème.

Même les 12 morts de Charlie et les 5 autres victimes innocentes n' ont pas été suffisantes pour faire taire leur haine.

Et puis ils ne vont pas se gêner: ils vont faire des amalgames honteux et ignomineux.Confondre les agresseurs et les agressés...Ils vont encore et encore s' emparer de la juste cause palestinienne pour justifier leurs aberrations monstrueuses et criminelles.

J' en ai déjà la nausée...Ma France, ma pauvre France !...La France de Dieudonné existe t' elle vraiment? Comment en est on arrivé là ?

Le Monsieur M' bala M' Bala a bien de la chance de vivre en France, pays de liberté, parce que ses blagues à 2 balles s' ils les avaient faites sur le sol américain, ça aurait pu lui coûter bien plus cher...là-bas ça rigole pas trop avec ceux qui soutiennent implicitement ou explicitement les terroristes...tolérance zéro !

Ce billet que je viens de faire vite fait sur le gaz mes amis , je ne demanderai pas sa publication sur agora car il serait bloqué,ou dans le cas contraire, ce serait un torrent de haine qui se déverserait sur ma page.Je risquerais d' y être attaqué par des débiles et défendu par des fachos alors je passe mon chemin...

 Dieudonne-m-bala-m-bala-a-paris-le-13-decembre-2013.jpg

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 21:52

Bonjour les amis,

J' ai suivi comme vous mais vu d' Espagne les tragiques évènements qui ont endeuillé la France et je suis stupéfait par le manque d' éthique professionnelle de certains journalistes qui ont couvert les 2 prises d'otages.

Commençons par BFM TV qui s' est permis le luxe d' entrer en contact téléphonique avec les 2 frères enfermés dans les entrepôts.Comment ont-ils osé se mettre en contact avec eux alors qu' une opération de gendarmerie sans précédents est en place ?

Quelle inconscience ! Ils auraient pu interférer avec une intervention ou donner involontairement des informations dangereuses pour la vie des otages aux terroristes.

Sur une autre chaîne une journaliste affirme qu' il y a un gendarme sur le toit.Complètement folle celle-là de balancer de telles informations qui peuvent être entendues par les preneurs d' otages et faire échouer toute une opération.

Il semblerait qu' un député ait commis une incroyable bourde sur une chaîne en révélant la présence d' un otage caché.

Je ne multiplie pas les exemples mais d' autres erreurs aussi grossières ont été commises.Incroyable !

Que leur apprend-on dans les écoles de journalisme ? J' avais l' impression de voir un très mauvais remake du récent et excellent film NIGHT CALL où le personnage principal n' hésite pas à provoquer lui-même l' actualité pour avoir le premier scoop....et tout ça pour meubler l' antenne ou faire de l' audience.

Je ne vais pas jeter le discrédit sur toute une profession mais le nombre d' erreurs ou de manquements à toute déontologie me paraît tout simplement inacceptable.

J' espère que les pouvoirs publics analyseront tout ce qui s' est dit et tout ce qui s' est montré sur les chaînes et qu' ils en tireront les conclusions qui s' imposent.Apparemment ça devient du n' importe quoi le journalisme radiophonique et télévisuel...Là, ça mérite au moins une commission d' enquête et un sérieux recadrage et remontage de bretelles pour tous ceux qui ont agi de manière irresponsable.

Avec-le-RAID-et-le-GIGN-dans-les-pas-des-tueurs_article_lan.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 11:57

Bonjour les amis,

Cette année nous avions interprété lors de notre concert du 21 Décembre une chanson de Noël Basque qu' on entend sur ce document à partir de 7 minutes 24 secondes.


 

Nous n' avons pas l' intégralité du concert car notre amie Blanca avait apporté son petit appareil photo et n' a pu enregistrer que ce que lui a permis la durée de vie des piles.( ne me cherchez pas...je suis caché derrière l' aigle impérial avec mon pote Pascual...un peu normal pour un romain qui se prénomme aléa jacta est)

 

Voici les paroles en basque telles que nous les avons chantées et leur traduction en espagnol et en anglais ( désolé mais je n' ai rien trouvé en gaulois).

 

Oh Betlehem

¡Oi Betlehem!

Ala egun zure garaia,

¡Oi Betlehem!

Ongi baitu diztiratzen,

Zugandik heldu den argia

Betetezen ditu bazter guziak.

¡Oi Betlehem! ¡Oi Betlehem!

Artzainekin heldu naiz

Zugana legiaz artzainekin,

Ez bezela nahi izenik

Adoratzen zaitut Mesias

Eta maite biotz guziaz

Artzainekin, artzainekin.

Traducción:

¡Oh Belén,/ Oh tú alto día!/

¡Oh Belén!/

Que bien destellea,/ la luz

Que ha llegado de ti./

Llena toda la tierra/, llena

Todos los rincones./

¡Oh Belén, oh Belén!/

Con los pastores he llegado/

A ti con cariño,/ con los pastores./

No como deseando nombre./ Te adoro Mesías/

Y te amo con todo el corazón./

Con los pastores, con los pastores.

 

Oh Bethlehem

Oh Bethlehem!/ Oh you, high day!/ Oh Bethelehem!/ How well is flashing/ the light that has come from you./ It fills the whole Earth,/ it fills all the nooks./ Oh Bethlehem! Oh Bethlehem!/ I’ve come with the shepherds/ to you, with the shepherds,/ not as wishing a name./ I adore you, Messiah,/ and I love you with all my heart/ With the shepherds, with the shepherds.

 

Essayez de lire les paroles originales et vous vous rendrez compte très rapidement que vous ne comprenez absolument RIEN ! C' est normal, le basque n' est pas une langue latine, ni anglo-saxonne. Ne vous y trompez pas, les seuls mots de la chanson que vous reconnaissez ne sont pas vraiment basques mais ce sont des néologismes venus du latin.

L' origine de cette langue ( euskera...prononcer "éouskèra") donne lieu à de nombreuses controverses entre experts.

Pour certains,elle appartient à la famille sino-caucasienne et pour d' autres elle descendrait presque directement de notre ancêtre Cro-magnon.Quoiqu' il en soit c' est une langue très originale, une richesse qui fait partie du patrimoine de l' humanité et qui aurait été perdue si elle n' avait été farouchement défendue.

Voici le lien Wikipédia  ICI  qui essaie de clarifier les choses dans le paragraphe  intitulé " Classification linguistique"...pas simple, hein ?

Maintenant essayez d' imaginer qu' en Espagne il y a des villages entiers où les gens parlent cette langue très majoritairement ( plus de 90% ) et vous n' aurez pas de mal à comprendre pourquoi ils ne se sentent absolument pas espagnols pas plus que vous et moi, cher lecteur, ne nous sentons lituanien.

Bon, revenons à la musique et aux langues qui sont en soi des formes musicales...

A partir de 12 minutes 30 secondes  on entend cette berceuse polonaise , harmonisée par le français Jean Bouvard dont je parlais l' autre jour à Fatizo.Nous avons chanté le texte catalan FES NO NO qui veut dire  "fais dodo" mon petit Jésus...les piles ont lâché et on n' entend pas la fin...pilum terminum, coïtus cantus interruptus...

 

Enfin sur cette vidéo on entend également:

- au début IGE HEROUVIMY...chant orthodoxe russe de Bortniansky dont je ne me lasse jamais...la fin est ju-bi-la-toi-re !

- à 4 minutes HODIE CHRISTUS NATUS EST écrit par Mariano Garau qui est un compositeur italien contemporain, mais oui, mais oui...cette pièce malgré sa facture très "grégorienne" est contemporaine ! encore une fois certaines dissonances et tensions harmoniques sont très agréables à interpréter.

- à 9 minutes 30 secondes le VILLANCICO YAUCANO chant de Noël de Porto-Rico...ces compositions sont extrêment agréables à interpréter.


Bonne fin de journée les amis...bons préparatifs pour la Saint Sylvestre (et bonne fête à tous les Rambos)


PS: essayez de faire un petit effort,même si c' est pour survoler le paragraphe susmentionné au sujet de la classification linguistique du basque dans la wikipédia...juste histoire de constater que c' est quand même assez compliqué cette affaire ! Et si vous lisez le paragraphe consacré à la grammaire basque vous verrez que, là aussi, les choses ne s' arrangent pas: cette langue est définitivement très originale par rapport aux autres langues "environnantes".

 

      PS nº2: Reyes qui a eu des soucis de santé qui ont indirectement repercuté sur sa voix n' a pas pu chanter, et donc Blanca ( en bas à droite) a dû assurer TOUTE SEULE la corde de contralto pendant tout le concert...Très vaillante Blanca ! Bravo !

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 10:34

Bonjour les amis,

Je me réveille après cette nuit de Réveillon qui restera comme un des bons souvenirs de l' année 2014.

La famille réunie au grand complet et un bon moment de convivialité notamment avec les jeunes générations...

A mon tour de partager un des moments de cette soirée avec vous:hier nous avons chanté et dansé sur cette chanson.

Je ne suis pas un fan d' Enrique Iglesias, mais pour mettre de l' ambiance dans une fête de famille, c' est plutôt pas mal...

 

 

 

Bon Noël à toutes et à tous...kisses from Spain

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 22:55

Bonsoir les amis,


En cette veille de réveillon je ressens un besoin irrésistible de faire une trêve notamment avec le climat politico-social particulièrement délétère en ce moment...


Alors rien de tel qu'  OSS 117 pour retrouver sourire, optimisme béat et confiance en soi !

Rappellez-vous cette scène...Dujardin qui propose une trêve...On dit toujours qu' il faut avoir le bon goût de ne pas rire de ses propres plaisanteries....oui c' est vrai, sauf si on s' appelle Noël et que la plaisanterie est tellement ENOOOORME qu' on finit par rire de bon coeur avec cet abruti brillant qu' est OSS 117.

 

 

 

 

Bon Réveillon à toutes et à tous

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 14:48

Bonjour les amis,

Je me prépare à aller chanter dans moins de 2 heures notre programme de Noël dans une résidence pour personnes âgées.

La dernière occasion pour nous de nous corriger et de faire les dernières mises au point avant notre concert à l' Église.

Cette année nous avons comme toujours introduit de nouvelles pièces à notre répertoire, et par ailleurs nous allons reprendre  PUER NATUS IN BETHLEHEM,une cantate de Bach que nous avions déjà interprété par le passé  mais cette fois-ci, nous le ferons avec de nouveaux arrangements.

Début seul des sopranos et ensuite Choeur complet et quatuor ( soprane-tenor-contralte-basse) en alternance.

Voici donc interprété par un autre choeur cette version que nous allons chanter toute à l' heure: nous le ferons  sur le même tempo afin de maintenir le caractère  allègre.... sans aucun lyrisme car là, c' est du baroque). 

 


 

 

 

Voici les paroles...Qui a dit que le latin était une langue morte ? 

Bon dimanche les amis

 

Puer natus in Bethlehem, Alleluia.

Unde gaudet Jerusalem. Alleluia.
Hic jacet in præsepio, Alleluia.
Qui regnat sine termino. Alleluia.
Cognovit bos et asinus, Alleluia.
Quod puer erat Dominus. Alleluia.
Reges de Sabâ veniunt, Alleluia.
Aurum, thus, myrrham offerunt. Alleluia.
Intrantes domum invicem, Alleluia.
Novum salutant principem. Alleluia.
De matre natus virgine, Alleluia.
Sine virili semine; Alleluia.
Sine serpentis vulnere, Alleluia.
De nostro venit sanguine; Alleluia.
In carne nobis similis, Alleluia.
Peccato sed dissimilis; Alleluia.
Ut redderet nos homines, Alleluia.
Deo et sibi similes. Alleluia.
In hoc natali gaudio, Alleluia.
Benedicamus Domino: Alleluia.
Laudetur sancta Trinitas, Alleluia.
Deo dicamus gratias. Alleluia.

 

Petite traduction anglaise pour les non-latinistes comme moi..

 

A Child is born in Bethlehem;
Exult for joy, Jerusalem! Alleluia.
There, in a manger lowly, lies. Alleluia.
He who reigns above the skies. Alleluia.
The ox and ass in neighbouring stall. Alleluia.
See in that Child the Lord of all. Alleluia.
And kingly pilgrims, long foretold. Alleluia.
From East bring incense, myrrh, and gold, Alleluia.
And enter with their offerings. Alleluia.
To hail the new-born King of Kings. Alleluia.
He comes, a maiden mother's Son. Alleluia.
Yet earthly father hath He none; Alleluia.
And, from the serpent's poison free. Alleluia.
He owned our blood and pedigree. Alleluia.
Our feeble flesh and His the same. Alleluia.
Our sinless kinsman He became, Alleluia.
That we, from deadly thrall set free. Alleluia.
Like Him, and so like God, should be. Alleluia.
Come then, and on this natal day. Alleluia.
Rejoice before the Lord and pray. Alleluia.
And to the Holy One in Three. Alleluia.
Give praise and thanks eternally. Alleluia.


 

Voici la version nouvelle que nous avons chanté

 

escanear0001.jpg

 

Et ici la partition à 4 voix

escanear0002.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 12:12

Toujours dans le registre des reprises, il y a une chanson des Stones qui a été reinterprétée plus de 50 000 fois.

Disons que ça a été l' hymne de toute une génération ( c' est pas laurent Voulzy qui me contredira...)

 

 

 

Voici deux reprises vraiment intéressantes:


D' abord TRITONS qui reprend le thème sur autre tempo vraiment cool et de manière plus acoustique...un banjo vient s' adjoindre puis les cuivres pour donner au final une orchestration très convaincante...j' adore.

Vous pouvez vous la jouer chez vous tranquilos sur votre guitare sèche...

 

 

 

Et puis une version assez rigolote ( presque parodique) de DEVO qui date des années 80 très dans l' esprit de ces années là...une interprétation un peu " allumée"...

 

 

Et puisque l' on parle de reprises prestigieuses, j' ai eu l' occasion de voir Joe Cocker sur scène au Poliedro de Caracas en 1977 et il nous a bien évidemment interprété cette chanson des Beatles...souvenirs...souvenirs...

 

 

Je n' étais pas à Woodstock ( en 69 j' avais 11 ans) mais au moins j' ai eu droit à une interprétation en direct live par Maître Joe en personne !....


Bon Lundi les amis


PS: Hors-sujet voici notre concert du 10 Octobre 2014 pour une association caritative qui fait un travail semblable aux restos du coeur et qui s' appelle CARITAS.


La prise de son est très médiocre à cause de la reverbération...Heureusement dans l' Eglise ça sonnait bien mieux que ce que l' on entend sur les vidéos ! 

 

à 3: 31 SI A DEU PLAU...traduction catalane d' un chant romantique allemand

à 7:04  WALDESNACHT de Brahms interprété en allemand 

A la 19 ème minute vour pourrez entendre GABRIEL'S OBOE de la MISSION ( là on plane avec les anges...).

à 22:29 quelqu' un qui a oublié son portable

à 22:50 Rosadora fait le premier solo de sa vie sur OVER THE RAINBOW...Bravo Rosadora ! Elle a un sacré coffre !


 

En 2 ème partie

à 4:25 une chanson traditionnelle galicienne O VOSO GALO COMADRE... très allègre !!!  

à 7:40 TE QUIERO que j' aime beaucoup, un chant de liberté

à 19:40 CANTARES Une chanson de Joan Manuel Serrat sur un magnifique poème d' Antonio Machado mort en exil en France :avec ce vers qui est toute une leçon de vie"   Caminando se hace el camino"

à 25:00 on termine sur un chant Zoulou SIYAHAMBA

Voila, ça a l' air de rien mais ça demande du boulot tout ça .

 

                                                                                                          

       

Voici pour les hispanophones comme l' ami L' hatem les paroles de CANTARES le poème de MACHADO

 

Todo pasa y todo queda,

pero lo nuestro es pasar,

pasar haciendo caminos,

caminos sobre la mar.


I

Nunca perseguí la gloria,

ni dejar en la memoria

de los hombres mi canción;

yo amo los mundos sutiles,

ingrávidos y gentiles

como pompas de jabón.

Me gusta verlos pintarse

de sol y grana, volar

bajo el cielo azul, temblar

súbitamente y quebrarse.

Nunca perseguí la gloria.


XXIX

Caminante, son tus huellas

el camino, y nada más;

caminante, no hay camino,

se hace camino al andar.

Al andar se hace camino,

y al volver la vista atrás

se ve la senda que nunca

se ha de volver a pisar.

Caminante, no hay camino,

sino estelas en la mar.


El resto de las estrofas pertenece a Serrat, pero se incluyen en ellas los dos versos de Machado antes mencionados (aquí en letra cursiva).


Hace algún tiempo, en ese lugar

donde hoy los bosques se visten de espinos,

se oyó la voz de un poeta gritar:

caminante, no hay camino,

se hace camino al andar,

golpe a golpe, verso a verso.


Murió el poeta lejos del hogar,

le cubre el polvo de un país vecino.

Al alejarse le vieron llorar,

caminante, no hay camino,

se hace camino al andar,

golpe a golpe, verso a verso.


Cuando el jilguero no puede cantar,

cuando el poeta es un peregrino,

cuando de nada nos sirve rezar,

caminante, no hay camino,

se hace camino al andar,

golpe a golpe, verso a verso.

golpe a golpe, verso a verso.

 

golpe a golpe, verso a verso.




Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 10:27

Bonjour les amis,

J' ai droit à un petit pont de 3 jours grâce à l' immaculée conception et j' en profite pour réécouter des trucs que j' ai aimé et pas oublié.

Souvent on entend des reprises de chansons célèbres et, en ce qui concerne certains artistes comme Brel ou Ferré ça frise parfois ( mais pas toujours) le sacrilège ( par exemple Lalanne chantant du Brel...au secours...).En effet ces interprètes ont une personnalité si forte, si marquée que leurs oeuvres ont acquis un caractère presque définitif.Qui oserait chanter Amsterdam ?...il y a bien eu David Bowie qui a apporté sa touche personnelle.C' est bien ce qu' il fait mais disons que ça reste une reprise.


 

Pareil pour Nina Simone qui est une immense artiste...sa voix magnifique...son accent anglo-saxon ...l' émotion est au rendez-vous.


 

Comme toujours il y a des exceptions à la règle.Ecoutons d' abord ce thème connu de Brel:

 

 

Et voici maintenant une version anglo-saxonne  de Terry Jacks qui amène une nouvelle orchestration vraiment interessante du thème et que n' ai pas oublié.

 

 

 

Mais parfois on entend des oeuvres originales qui ne sont pas complètement abouties ( je n' ose pas dire qu' elles sont bâclées) et quelqu' un a eu la bonne idée de les reprendre ( voire de les améliorer).

Ecoutons d' abord cet original de Dylan:

 

 

 

 

Bon c' est pas mal, mais on pourrait franchement passer à côté.

Voici maintenant la version de Manfred Mann ( artiste injustement méconnu et ignoré par de nombreux amateurs de rock)

Et là mes amis, ça me met la chair de poule ! Même encore aujourd' hui...


 

Une intro galactique somptueuse..la voix superbe...un des plus beaux solos de guitare de l' histoire du rock qui me fait décoller très raide et me fait planer à 10000 mètres...une reprise au synthé ...les choeurs qui reviennent...je pleure d' émotion...

L' art de Dylan est transcendé et porté au firmament de la musique !

Merci Monsieur Manfred !


Bon lundi les amis


PS: il y a évidemment plein d'autres exemples et j' en remets une petite couche gratuite.

Voici un original...un très beau thème très bien interprété par Marvin Gaye avec des arrangements un peu sirupeux à " la sauce violons"....


 

Voici maintenant une version rock que j' adore avec la voix plus âpre de John Forgety...cette version là me fait planer...je suis complètement dedans...le leitmotiv tourne dans ma tête de manière obsédante...super solo à la gratte...vraiment génial ce Creedence !

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 18:43

Bonjour les amis,

le 4 Décembre 1993 nous laissait à l' âge de 52 ans Frank Zappa, victime d' un cancer de la prostate.

C' était un musicien,producteur et un compositeur complètement iconoclaste qui pouvait mêler dans ses oeuvres des éléments de musique contemporaine, de jazz, de rythm and blues, de rock, bref, tout ce que la planète a pu produire musicalement au XX ème siècle...tout cela en ajoutant son grain de sel à lui, la "Frank Zappa's touch".

C' était aussi une personnalité hors du commun ( une espèce de Gainsbourg à l' américaine) qui aimait manier l' humour, l' ironie et parfois la satire féroce.Il aimait fustiger la bien-pensance américaine et la censure.

Moi je ne comprenais pas tous ses textes mais mes copines anglaises des années 70, Vicky et Allison, étaient complètement écroulées de rire en écoutant certaines paroles de chanson pleines de sous-entendus comme par exemple Pyjama people

 

 

Zappa était un gros bosseur, il travaillait énormément en studio...Il avait la réputation d' avoir un caractère de cochon ce qui faisait que certaines collaborations artistiques tournaient court rapidement." Dehors de mon studio...j' ai dit dehors !! "

Il avait réussi à travailler avec Pierre Boulez: c' est sans doute l' une des rares fois où une pointure prestigieuse de la musique contemporaine avait désiré collaborer avec quelqu' un venant du jazz-rock.Rencontre musicale aussi étonnante qu' improbable...deux mondes habituellement faits pour s' ignorer selon les propres mots de Boulez...

Moi j' ai vu Zappa sur scène au Forest national de Bruxelles à l' époque du LP Zoot Allures fin des années 70.Un concert en 2 sets bien différents: une partie où Zappa jouait les chefs d' orchestre, et puis une autre où il a empoigné sa guitare et s' est lancé dans un set ininterrompu avec pleins de citations musicales où il parodiait au passage Dylan , Deep purple, Cat Stevens,etc...

Moi ma période préférée de Zappa c' est celle où il se produisait avec les Mothers of invention.L' album ONE SIZE FITS ALL est tout simplement génial de bout en bout.

 

 

 

Voici Inca Roads en public...quelle mise en scène...!!! Quelle conjonction de talents.

 

 

 

 

La carrière de Zappa a sans cesse évolué...c' est quelqu' un qui a permis aussi la révélation d' autres artistes plus jeunes que lui.

A propos  de sa musique et de ses compositions, voila ce qu' on peut lire dans la wikipédia.

 

Les polyrythmes sont la superposition de divisions différentes d'un même temps, ou d'un même groupe de temps. Ainsi, en binaire, le temps se divise en 2, 4, 8, 16, etc. En ternaire, en 3, 6, 12, etc. Cela est totalement conventionnel, et la musique (jusqu'à la fin du xixe siècle au moins) repose là-dessus pour la musique dite « savante » ; la musique populaire ne divise guère autrement. Mais on peut vouloir jouer cinq, ou sept, etc., notes sur un même temps, et de manière régulière (c'est-à-dire en divisant le temps par cinq ou sept). Zappa le fait abondamment. C'est même l'une des marques de fabrique de ses mélodies. L'une de ses plus célèbres compositions, la Black Page, fait une très grande utilisation des polyrythmes. Cela peut atteindre une redoutable complexité. Exemple : Get Whitey (sur l'album The Yellow Shark) : la rythmique de base est en 9/4 ; elle peut donc se diviser en 18 croches, ou 36 doubles-croches, etc. À un moment, la mesure se divise en 23 croches (c'est donc du 23/8) et la mélodie se répand en doubles croches pointées principalement, ce qui augmente la complexité rythmique du morceau. Ce n'est pas pour rien que Zappa utilisait son Synclavier, qui pouvait jouer tout et n'importe quoi. En fait, à ce niveau-là, c'est comme si la mélodie se jouait à un tempo très différent de la rythmique.

 

Pour moi il fait partie de ceux qui ont marqué leur temps et qui ont apporté quelquechose à l' histoire de la musique.Le cancer l' a emporté mais si ça n' avait pas été le cas , sûr qu' il aurait continué d' évoluer, d' innover tout comme Miles Davis ( que j' ai vu aussi sur scène)...Pour des artistes comme lui, la musique est un puits sans fond dont on n' a jamais vraiment fini de faire le tour...

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article