Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 07:43

Bonjour les amis

Cette semaine je vous annonçais que le ministre Alberto-RUIZ-GALLARDON avait démissionné suite à l' abandon de son projet de réforme de l' avortement de la part de Rajoy pour des motifs uniquement et bassement électoralistes.

Gallardon avait déclaré en conférence de presse qu' après avoir été maire de Madrid, président de sa communauté et ministre du gouvernement, il abandonnait définitivement la vie publique.

Et, bien , moins de 48 heures après cette démission, il retrouvait un emploi de conseiller permanent au sein du Conseil consultatif de la communauté de Madrid rétribué 8500 € par mois pour assister à une réunion par semaine.

 

gallard1723479_1113827961992466_4326707730033964866_n.jpg

 

 

 

 


Tous ceux qui en Espagne ont occupé une charge comme l' ancien président de région ont le droit d' accéder à des postes honorifiques, grassement rétribués, sans même parler des pensions qu' ils recevront durant tout le reste de leur vie.

Pablo Iglesias,chef de file de la plateforme citoyenne PODEMOS, accuse la classe politique espagnole de former une caste qui se nourrit sur le dos des contribuables.Et bien, nous en avons ici un parfait exemple très illustratif.

Gallardon dit qu' il retourne à la vie privée...mais en oubliant de préciser que ce sont les contribuables qui vont la financer...et de manière permanente !

Dans un pays qui connaìt d' énormes difficultés économiques, qui n' offre quasiment aucune perspective à sa jeunesse qui est à 42% au chômage,et qui s' en va à l' étranger, ce genre de privilège ne passe pas inaperçu et démontre qu' il y a une nécessité impérieuse de régénérer la classe politique.

Le cas de Gallardon n' est pas isolé...Madrid est surnommé le cimetière des éléphants, cimetière dans lequel on retrouve des pachydermes de tous les partis qui ont accédé à des postes de pouvoir ( socialistes inclus à commencer par l' ex-président felipe Gonzalez qui a obtenu un poste très lucratif dans un CA de multinationale)...un cimetière très couteux et qui devient de plus en plus amoral.

Si on veut que la politique soit propre et pratiquée par des gens avant tout intéressés par le bien public, il faut en finir avec ces privilèges.

En attendant ce jour , comme disait Brel... je chantonnais ce matin cette chanson de James Brown que j' aime bien...j' imagine bien Gallardon la fredonner sous sa douche: 

"I feel good...so good...oh yes..Spain is good !!!   "

 

 

Voici un petit lien vers la presse espagnole qui explique tout....

 

http://ecodiario.eleconomista.es/interstitial/volver/xtbjun/politica/noticias/6112064/09/14/Gallardon-percibira-8500-euros-al-mes-como-miembro-del-Consejo-Consultivo-de-la-Comunidad-de-Madrid.html#.Kku8KVCCYJ0qiyD

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 18:03

Bonjour les amis,

Je vous avais expliqué en Décembre dernier que le gouvernement de Rajoy était davantage préoccupé par le droit des embryons que de  ceux qui sont déjà nés.Il avait donc chargé Alberto Ruiz-Gallardon d'un projet de loi qui prétendait remettre en cause l' un des principaux acquis des femmes: celui de disposer librement de leur corps et de pouvoir avorter dans des limites et des conditions fixées par la loi.

Le droit par exemple de ne pas imposer à un foetus malformé une vie qui ressemblerait à un long calvaire et qui ne mériterait pas d' être vécue.Le droit aussi pour une fille violée de ne pas porter dans ses entrailles le fruit d' une agression très traumatisante...etc...

Et, bien voilà t' y pas que Mariano Rajoy laisse tomber son ministre Alberto Ruiz-Gallardon, qui travaillait sur ce projet depuis 2 ans maintenant et abandonne le projet.

Motif très simple: les instituts de sondages indiquent clairement que cette loi aura un coût électoral très très cher, et après la casquette des européennes, bien évidemment Mariano veut limiter la casse, et se retrouve donc comme un grand bénêt qui est obligé d' éteindre l l' incendie qu' il a allumé lui-même.

Il faut rappeller que sur cette affaire la bataille était parfaitement politique et idéologique mais en aucun cas, il ne s' agissait d' une bataille sociale.L' avortement en Espagne était un thème qui avait été légiféré en 1985 après un long débat, et il n' y avait de la part de la population aucune attente particulière de l' éxécutif sur ce sujet.Donc l' idée de Mariano avait été de bien ratisser à droite son électorat traditionnaliste chrétien ( ce qui était un peu idiot vu que cet électorat lui était déjà acquis tout comme l' électorat xénophobe français est acquis à Marine).

Seulement voilà, 2 ans plus tard, le panorama politique a changé...Rajoy a trahi une à une toutes ses promesses, et cette affaire d' avortement a créé des lignes de fracture dans son propre parti.

L' exemple le plus significatif vient du président de la région de Galice,Alberto  Feijoo du même parti que Rajoy, qui a déclaré publiquement qu' après avoir été dans une région accueillant les jeunes portugaises désirant pratiquer un IVG , il n' avait aucune envie que la situation s' inverse et que ce soit cette fois-ci les jeunes galiciennes qui passent la frontière portugaise pour avoir le droit de pratiquer une interruption de grossesse.D' autres députées de droite avaient également affirmé qu' elles ne soutiendraient pas le projet de Gallardon.

Bien évidemment l' abandon de ce projet a déclenché une colère des antiavortistes qui ont maintenant l' impression ( non fausse) d' avoir été instrumentalisés il y a 2 ans pour gagner des votes et vulgairement abandonnés pour des motifs bassement électoralistes.

L' église aussi est indignée mais son indignation envers le pouvoir ne va quand même pas jusqu' à renoncer aux 11 500 milliards d' euros de subvention de l' Etat espagnol.Comme disait un blogger, le mécontentement de l' Eglise se traduira par le fait qu' ils vont recevoir cet argent sans dire merci !!!!

Voici un lien qui fait état de manière détaillée des avantages dont bénéficie l' église espagnole 


Quant  à Gallardon ( surnommé fachardon), c' est finalement le seul qui garde un peu d' honneur et de dignité dans cette histoire car il ne marchande pas ses principes ( qui ne sont bien évidemment pas les miens) , et chose rarissime en Espagne: il démissionne !...et déclare au passage qu' il abandonne la vie publique après avoir été maire de Madrid, président de la région, et finalement ministre de Rajoy.

Du coup l' image de Mariano en prend quand même un sacré coup...même si parfois je me demande si toute cette histoire n' était qu' une pure stratégie de diversion...pendant qu' on cause de ça , on ne parle pas des vrais problèmes.


El-ministro-de-Justicia--Alberto-Ruiz-Gallardon--y-Mariano-.jpg

 

Allez, juste pour le fun, je vous remets le clip de l' altercation avec les femen en pleine session parlementaire


 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 12:35

Rebonjour les amis,

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer une photo qui vaut son pesant de cacahuètes.

Ana Botella ,actuelle maire de Madrid, a accédé à son poste grâce au fait que Alberto Ruiz- Gallardon ( père de la loi sur l' avortement pour l' instant avortée)  a desisté et accepté un poste de ministre dans le gouvernement de Rajoy d' une part, et au fait qu' elle est l' épouse de Jose Maria Aznar d' autre part...ce qui veut dire qu' elle est le maire de la capitale du pays sans que personne n' ait jamais voté pour elle.Bonjour le coup de piston gros comme une cathédrale !

Botella , suite à des échecs importants ( Eurovegas, jeux olympiques 2020...et surtout la responsabilité de la mairie de Madrid dans le drame de l' incendie du MADRID ARENA qui a fait une dizaine de victimes toutes très jeunes, la très mauvaise gestion d' une grève de ramassage d' ordures qui a duré des semaines mettant en péril la santé publique,victimes nombreuses de chutes d' arbres non élagués dans la capitale et un très long et caetera d' incompétences notoires...), a décidé de ne pas se présenter à la candidature de la mairie de Madrid l' année prochaine ( on lui a un peu forcé la main dans son propre parti, et notamment Rajoy, pour éviter une bérézina électorale).

Et bien , dans ce contexte plus que glauque et délétère Ana Botella a inauguré cette semaine une place dédiée à MARGARET THATCHER.Comme dit l' autre, à chacun ses héros...ou ses héroïnes !

Madrid sera la seule ville au monde  à avoir une " place Maggie".Vous pouvez imaginer à quel point , le fait d' avoir une place Margaret Thatcher faisait partie des revendications premières et prioritaires des madrilènes.

Et bien voilà, le problème est vite réglé.On peut passer au problème suivant...!

th1410785299943thatcherdn

 

Voici l' article qui explique tout !

 

http://www.publico.es/actualidad/544211/madrid-inaugura-la-primera-plaza-de-margaret-thatcher-fuera-del-reino-unido

 

Allez les amis ! je vous laisse sur ce beau portrait ( il paraît qu' elle dépense une fortune chez sa coiffeuse...)

ana-botella.jpg

 

 

Ana Botella...la responsable politique dont le principal talent et exploit dans la vie aura été d' épouser Jose Maria Aznar !!!! Un choix qui s' est révélé juteux...et payant !

 

Allez, ne perdons pas le nord,revenons aux sources, et écoutons l'autre hommage à Maggie de notre titi national

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 11:03

Bonjour les amis,

Je vous avais fait état des conditions lamentables de cette rentrée scolaire 2014 , avancée de 15 jours dans  un contexte d' improvisation pathétique et très criticable, et sous des températures dépassant les 33 degrés dans des salles de cours surchargées.

Le tout, sur fond de mise en place d' une nouvelle réforme scolaire, la LOMCE, votée par le parti populaire pratiquement seul et contre tous.Une loi passée en force et sans consensus citoyen.

La majorité des partis d' opposition a fait un pacte: celui de déroger cette loi dès que le PP perdrait sa majorité absolue...

Rappelons que cette loi ne donne pas à l' école publique les moyens dont elle a besoin mais surtout, surtout, elle est en train de donner toutes les facilités au privé de venir concurrencer une école publique volontairement affaiblie .

Conclusion: le cours n' a même pas commencé que la mobilisation est grande: 80% d' élèves grévistes dans mon bahut hier.On n' a pas eu 100% parce que théoriquement les 6 èmes et 5 èmes n' ont pas le droit de faire grève ( ici le lycée va de la 6 ème jusque la terminale)

Dans la soirée nous sommes allés manifester à Denia mais il y avait aussi des concentrations plus importantes dans les capitales de Province, Valencia et Alicante...

 

 

MG_7927.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MG_7962.JPG

 

MG_7939.JPG

 

 

MG_7965.JPG

 

MG_7972.JPG

 

 

 

Et oui, vous m' avez tous reconnu ci-dessous, je suis en vert...comme l' espoir...

MG_7973.JPG

 

 

 

Là je continue en vert mais vous ne pouvez pas lire ce qui est écrit sur mon T-shirt...

MG_7977.JPG

 

Sur mon T-shirt est écrit: ESTIMEM L' ESCOLA PUBLICA

ce qui veut dire." AIMONS ( sous-entendu "défendons") L' ÉCOLE PUBLIQUE

Voici deux articles plus explicatifs avec quelques photos supplémentaires.

 

 

http://lamarinaplaza.com/2014/09/19/la-comunidad-educativa-reune-a-cientos-de-personas-en-su-manifestacion-contra-la-degradacion-de-la-escuela-publica/

 

http://www.radiodenia.com/manifestacion-por-la-educacion-publica-en-la-marina-alta/

 

Denia-manifestacion-educacion-sept.-2014-685x320.jpg

 

 Denia-manifestacion-educacion-sept.-20143.jpg

 

 

Dans quelques mois ce sont les élections régionales et municipales et le pouvoir en place ne peut plus traiter ces problèmes avec son mépris habituel...Ils vont essayer de faire croire qu' ils vont négocier ...Ils vont lâcher des miettes...mais tout ça, ce ne sera que pour mieux noyer le poisson.

En fait, il n' y a qu' une seule vraie solution: il faut taper dans les (b)urnes !!!

 

PS: un peu hors-sujet: les tenues vestimentaires attestent des températures encore très élevées pour la saison...l' idéal c' est le pantalon court et les espadrilles !

 

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 19:34

Bonjour les amis

Hier dans mon canton s' est déclaré un incendie qui a ravagé le parc naturel du Montgo qui est à quelques kilomètres de chez moi.

Voici une image qui résume tout: avant et après

mon10696223_698786603530746_3200410858518799972_n.jpg

Et puis, ces quelques images pour vous donner un aperçu du sinistre

foc-de-nit_n.jpg

 

mont10672394_10204178315085328_7883048461308650684_n.jpg

 

incendio-Montgo_el-pino.jpg

foto-les-rotes.jpg

 

cala-sardinera.jpg

monIMG-20140912-WA0001.jpg

 

 

 

Voici en lien un article qui explique de manière détaillée comment s' est produit le sinistre avec toutes les conséquences pour l' environnement et pour les habitants des alentours: les 1400 personnes qu' il a fallu évacuer, les villas brûlées, et les hectares de pins partis en fumée...etc..etc...

http://lamarinaplaza.com/2014/09/11/un-devastador-incendio-arrasa-el-montgo-quema-casas-y-obliga-a-evacuar-a-1200-personas/

 

 

 

 

Le risque d' incendie était énorme après les 4 mois de chaleur et les températures très élevées dont je vous avais déjà parlé la semaine dernière.

Tout semble indiquer que l' incendie est d' origine criminelle ( 3 foyers différents qui démarrent en même temps) en fin d' après-midi ce qui empêche les moyens aériens hélicos et canadairs de travailler...

Du coup, c' est la colère...sur les réseaux sociaux ça n' arrête pas: la colère, la frustration,la tristesse et l' impuissance aussi...cet incendie touche une zone qui est le symbole de mon canton: le promontoire rocheux du Montgo qui surplombe les ports de Denia et de Javea...chanté par nos poètes et troubadours, peint par nos artistes...le Montgo c' est notre montagne Sainte Victoire à nous.

 

montgo-javea.jpg

pnmontgo.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C' est la colère donc et tout le monde désigne son coupable: les criminels qu' il faudrait châtier avec des peines de prison très lourdes, les maires impliqués qui ne se sont pas assez investi dans la prévention, les brigades forestières, les coupures budgétaires...

Tout le monde veut et cherche son coupable comme dans M le maudit: ceci dit il ne faut pas oublier que les pyromanes existent depuis la nuit des temps ( au moins depuis Néron) et que certains d' entre eux n' ont pas vraiment de responsabilité pénale vu qu' ils sont un peu barges ( pas tous étant donné qu' il y en a parmi eux qui sont quand même conscients de la gravité de leur crime)...

Il ne reste plus qu' à espérer que la nature reprendra le dessus tôt ou tard et qu' on saura mieux la préserver à l' avenir...

En attendant je vous laisse avec Paco Muñoz, un de nos poètes et troubadours qui chante notre Montgo bienveillant, en valencien bien sûr !

 

  El vell Montgó es desperta

el sol badalla per dalt La Plana,
com un peix d'argent
va penetrant Segaria endins,
la llum dibuixa l'Aitana.
La mar es torna daurada,
les barques pentinen l'alba,
és el millor regal dels deus,
etern vigilant del meu país
acaronat pel mar.
Juguen els eriçons
amb els escarabats

per enmig del fenoll marí.
Letra de: http://www.letras1.com/paco-munoz/el-vell-montgo-letra.html
L'aranya de la creu
espanta un alacrà
corrent per l'herba de Sant Blai.
La llengua de cavall
creix entre els margallons
s'amaguen les perdius
i la colobra acaça un falciot
a l'ombra d'un llentiscle i un pi bord,
herba de les llunetes, romer
i un àguila de Bèrnia ve volant...
La mar es torna daurada...

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 19:10

Bonjour les amis,

Hier j' indiquais à Rosemar dans un commentaire que j' aurais probablement 36º dans les salles de classe ainsi qu' un degré d' humidité très élévé.

Aujourd' hui je confirme ce pronostic qui n' était pas difficile.

La différence entre cette année et la précédente, c' est que commence la réforme scolaire du ministre Ignacio WERT( la LOMQE), et qu' elle prévoit, entre autres une rentrée 15 jours plus tôt ( même si toutes les régions n' ont pas encore accepté de l' appliquer tout de suite, comme la Navarre par exemple).

Ce qui pourrait sembler une bonne idée au Nord du 43 ème parallèle peut se révéler d' une grande bêtise au Sud de celui-ci.

En effet, il faut imaginer des classes surchargées dans une atmosphère moite à couper au couteau avec des élèves qui n' arrêtent pas de se ventiler au bord de la syncope parfois.D' ailleurs il y a eu dans ma région des cas d'évanouissements, de nausées et de migraines violentes chez nombre d' élèves.Dans la région d' Alicante certains collèges ont pris la décision de " déloger" les élèves et de les emmener dans la cour de récré.

Voici deux articles pour ceux qui comprennent un peu l' espagnol.


http://ccaa.elpais.com/ccaa/2014/09/04/valencia/1409832530_810527.html

 

 

http://www.diarioinformacion.com/alicante/2014/09/03/elevada-temperatura-amenaza-suspender-clases/1541097.html


Dans mon bahut certaines élèves viennent dans des tenues vestimentaires, comment dirais-je, très très légères, bien adaptées pour la plage mais peu conformes avec ce qu' on est en droit d' exiger dans un cadre scolaire ( les jeunes filles n' ont plus grand chose à cacher et les jeunes garçons ont un peu de mal à garder leur concentration...).

 Ce matin, je pensais à Francis Huster, dans EQUATEUR le film de Gainsbourg quand il s' exclamait " L' Afrique, bordel ! l' Afrique..."

Mon syndicat a dénoncé aujourd' hui ces conditions de travail pour les élèves qui sont théoriquement illégales mais pour l'instant nous n' avons aucun signal retour du rectorat.

Je pense aussi à mon fils Alex, qui doit heureusement reprendre le 12 et dont je ne sais pas si, dans les conditions actuelles, je l' enverrais au Lycée...pas sûr que  je jouerais avec sa santé à cause de responsables incompétents...

temp1409752721175.jpg

 

 


L' une des solutions aurait été de se donner une année pour équiper les salles de classe avec de l' air conditionné mais ce serait extrêmement coûteux d' une part, et inutilement très énergivore d' autre part.Bref ça serait une connerie !

Alors, en attendant que les responsables politiques de ma région daignent se pencher sérieusement sur ce problème , je leur dédie cette petite chanson de Gainsbourg.

 

 

PS: encore une fois les parents d' élèves ne se sont pas bougés le cul , trop heureux qu' on fasse travailler un peu plus tôt ces fainéants de profs, sans penser une seule seconde que les premières victimes seraient leurs enfants qui viennent aussi animés et actifs que des zombies.Nous on tient le coup, ce sont eux qui sont  au bord de la syncope...

PS nº 2: la tradition dans un pays comme l' Espagne c' était de revenir à l' école à la fin de la période des travaux agricoles...la tradition n' a pas que du mauvais...parfois elle fait appel tout simplement au bon sens...en attendant, là on en prend pour grosso-modo 3 semaines de chaleurs...à suivre...


Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 18:34

Bonjour les amis,

Suis débordé aujourd' hui car demain matin je démarre avec 4 groupes et je suis en train de peaufiner mes premiers cours.

Vous savez tous que l' entrée en matière pour un prof est assez importante.Il faut donner le ton dès le départ, et ne pas se rater, sinon on court vite à la cata.

Vous pourriez croire que ma première leçon de l' année  ressemble à ça !

 

 

 

 

Ça, ça marchait encore jusqu' à la fin du XX ème siècle mais ce n' est plus pensable aujourd' hui...J' avais un collègue un peu comme ça au lycée de Vincennes dans les annés 80...J' ai subi un peu ça aussi au Lycée Villars de Valenciennes mais c' est vraiment du passé.

N' y pensons plus donc.

Moi je fais dans le simple, et dans le sobre, et j' utilise le langage musical pour être sûr de bien me faire comprendre.

Allez, je vous livre une part de mes trucs pédagogiques mais n' allez pas le répéter. Voici ma première leçon:je la projette sur mon beau tableau digital 

stu4260_2110933239125046602_n.jpg

 

Pour ceux qui ne comprennent pas tout de suite la leçon nº1 et qui continuent de parler, ma réaction est celle-ci

leon-Papel-en-blanco.jpg

 

Enfin, puisque j' en suis à livrer des petits trucs de professionnel, je vous montre une photo de mon dernier cours de l' année quand l' ambiance de travail a été bonne avec le groupe.

 meme-profesor.jpg

 

Ce qui veut dire:

"Vous m' en serez reconnaissant.....UN DE CES JOURS !!! "

Bonne fin de journée les amis

PS: petite devinette:

Quelle est la phrase qu' AJE ne supporte pas d' entendre de la part de ses collègues en début d' année ?

Réponse: il ne supporte pas de les entendre dire: " Les élèves sont nuls...."

Cette phrase est d' autant plus agaçante que, d' une part elle est fausse , et d' autre part, si tel était le cas, notre boulot, à la base, consisterait justement à faire qu' ils ne le soient pas...

Cette phrase m' a valu plus d' une prise de becs avec certains collègues mais avec le temps, je l' entends de moins en moins...


Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 09:59

Bonjour les amis,

Nous sommes à la veiile d' une consultation importante et dans quelques jours l' Ecosse décidera si elle se séparera "à l' amiable" du Royaume-uni ou pas. D' autres régions de l' Europe comme les Flandres, et surtout la Catalogne suivent avec beaucoup d' attention l' organisation de ce référendum, avec une énorme envie d' embrayer le pas des écossais.Il y a une forte tension en Espagne où les autorités régionales catalanes veulent déjà organiser un référendum pour le 9 Novembre qui déciderait de la volonté du peuple catalan de rester, ou non, au sein de l' Espagne.

La première réflexion qui vient à l' esprit c' est que ce type e consultation est forcément faussé par des arguments d' ordre économique.Ce n' est quand même pas par hasard que ce sont des régions dites " riches" qui veulent se séparer du reste de leur communauté nationale.Par ailleurs organiser un référendum en temps de crise c' est nécessairement donner un avantage sérieux au camp séparatiste.

Le gouvernement régional catalan qui est déjà entré en campagne alors que la consultation n' est pour l' instant pas adoptée ( car anticonstitutionnelle) a fait savoir à sa population qu' en cas d' indépendance la nouvelle nation aurait un taux de chômage ramené à 10% en se basant sur les résultats du voisin basque ( ce qui est un argument plus que discutable).

Il y aussi dans ces attitudes l' illusion entretenue que la crise sera plus facilement surmontable si la région gère elle-même ses propres intérêts alors que la crise économique est globale,d' abord dûe à la nature du libéralisme, de la dette, à la création de l' Euro et au fonctionnement même des instances financières de l' UE.

Curieusement les partis qui se déclarent pour l' indépendance affichent une grande europhilie...ils sont convaincus qu' une Europe des régions sera plus efficace qu' une Europe des Etats-nations.

La chancelière Angela Merkel soutient officiellement, sans aucune faille,la position des Etats membres qui s' opposent au morcellement de leur pays, en brandissant la menace que tout nouvel Etat devra faire la queue pour entrer dans le club,que ça prendra de longues années et qu' il perdra dans l' immédiat tous les avantages( subventions) dont il bénéficiait.

La position de l' Allemagne n' est donc pas criticable et apparemment loyale vis-à-vis des Etats membres,mais malgré tout, rien ne m' empêchera de penser que l' éclatement des partenaires en micro-états est une bonne nouvelle pour la chancelière et ne peut que renforcer l' hégémonie actuelle de l' Allemagne.

La recette est vieille comme le Monde et toujours aussi efficace : " Diviser pour mieux régner"

Qui peut croire qu' une Europe Kosovarisée aura plus de poids pour freiner les exigences Merkeliennes que l' actuelle UE ?

Il y a beaucoup de fausse naïveté dans la position des indépendantistes mais malgré tout force est de constater que le discours " passe"...Je dirais même plus : il y a autour de ce thème comme une euphorie, une énorme attente au sein des populations.J' ai l' impression qu' en Catalogne on n' aura pas la paix sociale tant que ce référendum ne sera pas organisé, ce qui m' amène à penser que malheureusement les indépendantistes ont déjà gagné la première manche. " pas de paix sociale sans ce reférendum".C' est devenu, non pas un objet de négociation, mais un préalable à toute négociation...Rajoy a laissé pourrir une situation qu' il est incapable de gérer avec habileté maintenant.

La France jacobine et l' Allemagne réunifiée sont à mille lieux de ces problèmes et c' est tant mieux pour elles...mais pour moi qui vit en Espagne c' est une très mauvaise nouvelle, et pour l' Europe en général cette dérive a de quoi inquiéter...

merkelz.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 07:20

Bonjour les amis,

Mon article polémique est paru sur agora et, comme je l' avais prévu, je me fais taillé en pièces.Pas grave, je crois que j' aime ça  oui encore  et encore ..fais-moi mal Johnny (la chanson très rigolote de Boris Vian).

Rien d' étonnant donc à ce tir de barrage car la nature du titre accusateur et culpabilisateur de l' article ne pouvait générer d' autres réactions.

J' aurais pu intituler ce billet:

"Piquons les bonnes idées de nos voisins tout en continuant de protéger notre modèle" et le rédiger dans cet esprit.

Titre moins accrocheur et j' aurais sans doute recueilli un certain consensus, mais ce n' était pas le but.

 

J' avais envie de fustiger la germanophobie gauloise,un peu facile parfois.


J' oubliais en même temps ce que m' a indiqué Fatizo, à savoir que la classe ouvrière française est sans cesse pointée du doigt et culpabilisée par le patronnat, et une partie de la classe politique.J' imagine à quel point mes propos qui ne leur était pas destinés ont dû en agacer plus d' un, à juste titre.

Indépendamment du thème traité,l' ensemble des réactions m' a indiqué à quel point l' Europe est en crise.Agora n' est pas un miroir fidèle car si tous les courants de pensée s' y expriment, ce n' et sans doute pas dans les mêmes proportions que dans la population réelle.L' échantillon n' est pas représentatif donc...pas représentatif, certes, mais en même temps, on sent bien à quel point l' Euro et l' Europe sont désignés comme les grands coupables de notre situation actuelle par de nombreux courants de pensée différents.

Cette impression est complètement confirmée par le taux d' abstention record ainsi que par le score du FN lors des dernières européennes.

Moralité: en lançant un pavé dans la mare ( justifié ou pas) on recueille un tsunami de réactions courroucées qui témoignent d' une énorme frustration.Rien qui ne présage de bon...la colère gronde...J' imagine que les responsables eurocrates sont bien conscients du changement des mentalités à leur égard et de l' énorme défiance que leur mauvaise gestion a généré au sein des populations.

Deuxième point:

je viens de demander à ma frangine de me faire parvenir le livre de Guillaume Duval, sur les bons conseils avisés de l' ami Fatizo que je remercie pour l' ensemble de ses réactions et de suggestions:

 

Made in Germany
modèle allemand au-delà des mythes

Guillaume Duval

Date de parution 24/01/2013

Essais (H.C.)

240 pages - 17.00 € TTC

1358934022 Made in Germany zoom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Que ne lit-on et n’entend-on pas en France sur le modèle allemand ? On fait en particulier très régulièrement l’éloge de la rigueur budgétaire allemande, et de la capacité de nos voisins à accepter de lourds sacrifices pour restaurer la compétitivité de leur industrie.

Or, explique Guillaume Duval, ce ne sont pas là les véritables raisons des succès actuels de l’économie allemande. Cette réussite est due surtout aux points forts traditionnels du pays : un système de relations sociales très structuré, un monde du travail où le diplôme ne fait pas tout, un pays où l’entreprise n’appartient pas aux actionnaires, une forte spécialisation dans les biens d’équipement et les technologies vertes, une longue tradition de décentralisation qui permet de disposer partout d’un capital financier, culturel, social, humain suffisant pour innover et entreprendre, etc. Au cours de la dernière décennie, le boom des pays émergents a permis à l’industrie allemande de profiter pleinement de ces atouts.

Au contraire, la profonde remise en cause de l’État social, menée au début des années 2000 par le chancelier social-démocrate Gerhard Schröder, a probablement fragilisé le modèle allemand : le développement spectaculaire de la pauvreté et des inégalités menace son avenir.

On l’aura compris, ce qu’il faudrait copier ce sont plutôt les caractéristiques traditionnelles du modèle allemand que les réformes récentes qui y ont été apportées. Il n’est cependant jamais aisé de transposer les éléments d’un modèle national lié à une histoire particulière. Une meilleure compréhension de la société et de l’économie allemandes par les Français est en revanche indispensable pour réussir à imaginer ensemble un avenir pour l’Europe.


Guillaume Duval est rédacteur en chef du mensuel Alternatives économiques. Ingénieur de formation, il a travaillé pendant plusieurs années dans l’industrie allemande. Il est l’auteur de Sommes-nous des paresseux ? 30 autres questions sur la France et les Français (Le Seuil, 2008) et de La France d’après. Rebondir après la crise (Les Petits Matins, 2011).

 

Il y a une petite phrase qui  a tout de suite attiré mon attention dans cette présentation au sujet de l' Allemagne car elle touche mon domaine:

"...un monde du travail où le diplôme ne fait pas tout..."


Et moi, j' ai presque envie de la rectifier un peu:

" Un monde où le PREMIER diplôme ne fait pas tout"

L' Allemagne ( y compris l' ex-Allemagne le l' Est) a sans doute un système scolaire où les relations entre l' industrie et l' école ont été au coeur de leurs préoccupations et où il reste sans doute de bonnes idées à piocher.Et si j' étais dans la peau de la nouvelle ministre de l' éducation je demanderai un rapport circonstancié sur ce sujet à mon chef de cabinet....

Bon mardi les amis...
Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 10:52

Bonjour les amis,

Suite à mon article d' hier j' ai reçu une longue réponse de mon ami patron d' une PME travaillant pour plus de 90% à l' exportation dans un domaine assez pointu et concurrencé.

Je vous livre donc sa réponse, et vous pouvez bien évidemment en commenter le contenu et

je vous incite même à le faire, histoire d' enrichir le débat.

Simplement je ne répondrai pas aux com' s car je ne peux pas quand même pas le faire à sa place...

Voici donc sa réponse ( j' ai simplement enlevé certains noms précis  par discrétion pour les intéressés):

 

Me revoilà l' ami.

Je viens de me mettre à jour avec la lecture de l’article sur le « décrochage de la France » et les échanges que vous avez eu sur ce sujet.

Je ne revendique pas non plus de mon côté une véritable expertise économique. Simplement quelques convictions (fortes !) liées à l’observation du fonctionnement économique de la planète et de son évolution sur plus de 30 ans de vie professionnelle, en particulier en tant qu’entrepreneur depuis près de 10 ans, qui plus est  pour une entreprise dont la survie ne dépend que de son positionnement à l’international.

En ce qui concerne les écarts constatés avec l’Allemagne, Je pense qu’il faut effectivement distinguer les causes majeures et les  éléments aggravants, comme le souligne assez bien l’article de JF Pelletier. C’est cette distinction qui fait souvent défaut dans les débats (cf vos échanges avec Rosemar)

 

Le goût pour l’innovation et la présence à l’international font partie des causes majeures. JF Pelletier développe assez bien ce phénomène avec notamment une présence d‘experts allemands dans tous les domaines auprès des pays en développement, expertise qui ouvrira forcément les portes aux entreprises qui vont ensuite exporter. Nous les avons aussi ces experts en France. Pourquoi ne sont-ils pas sur ce marché. Pas plus tard que le mois dernier, j’ai échangé avec  X. Il est professeur chercheur à l’université de Y dans le domaine de l’urbanisme. Il dirige une équipe de plus de 20 personnes (enseignants et élèves chercheurs). Je ne doute pas qu’on ce genre de département existe dans plusieurs universités françaises et donc au bout du compte, ça fait un paquet d’experts qui cherchent dans un domaine finalement assez spécifique .  Mais à la question qui m’est venue rapidement de savoir à qui profitait tout ce travail (couteux !), j’ai eu une réponse assez vague qui m’a laissé un peu sur ma faim. Or, on pourrait penser que ces questions d’urbanisme ont un caractère universel pour lequel ce genre d’expertise est exportable, non ? choix politique possible , non ?

 

Dans les causes ,sinon mineures, mais en tout cas plus secondaires, on va effectivement trouver les écarts de compétitivité mainte fois commentés (charges sociales, cout main d’œuvre , etc…) sur lesquelles je ne reviendrai pas. On peut également mettre dans cette catégorie les incitations qui sont également dans les mains du monde politique et du pouvoir de l’état, à travers divers forme d’aide et de loi.

Incitation à la recherche, à l’exportation. Loi en faveur de la participation des salariés aux résultats de l’entreprise ou de leur contribution à l’innovation comme mentionné dans l’article.

 

On voit bien que dans les 2 catégories, le rôle des  politiques et les options prises sur le long terme sont importants. Ils ont là un vrai pouvoir d’agir sur l’avenir d’un pays. Il faut juste , comme souvent dans ces cas-là, une vraie vision , un courage politique et ….une certaine distance par rapport aux préoccupations électorales qui nous pourrissent , en France en particulier, la vie au quotidien.

 

Mais en dehors de ces éléments d’ordre politique, il ne faut pas exonérer le chef d’entreprise de ses propres responsabilités :

·         Il a le devoir de donner à la recherche et l’innovation la place qui leur revient, même si il juge les aides de l’état insuffisantes.

·          Il a le pouvoir de récompenser significativement les employés qui trouvent et innovent.

·         Il a le pouvoir de faire profiter le personnel de la réussite de l’entreprise si celle-ci est au RDV.

 

Ces points sont trop souvent considérés comme optionnels en France par les chefs d’entreprise alors qu’il s’agit là de leviers majeurs dans le développement et la pérennité de notre économie.

L’innovation, subventionnée ou pas,  est très souvent récompensées par un succès sur les marchés , j’ai des exemples personnels. La participation financière du personnel au succès de l’entreprise est immédiatement récompensés par une meilleure productivité et l’adhésion au projet global du chef d’entreprise et , là aussi, j’ai des exemples personnels.

 

Je terminerai sur un exemple précis pour illustrer à la fois le pouvoir respectif du chef d’entreprise et le rôle de l’état pour infléchir significativement la tendance dans un des domaines cités.

 

Je crois que c’est De Gaulle (Charles de son prénom) qui avait instauré sous forme de loi la « participation financière des salariés » aux résultats de l’entreprise. Il s’agissait, par un calcul assez compliqué déjà à l’époque, de redistribuer une partie des bénéfices de l’entreprise aux salariés. Bien entendu, le système a été décrié en son temps par la majorité des entreprises avec le soucis de trouver rapidement des parades pour minimiser les effets de cette loi « anticapitaliste ».

Depuis, le système a fait son chemin et les entrepreneurs les plus lucides ont vite compris le caractère motivant que pouvait avoir ce dispositif de complément de salaire. Sans entrer dans le détail des modalités de calcul, disons simplement qu’il permettait de distribuer 100 dans les poches du salarié pour un cout de 100 pour l’entreprise. En gros, pas de charges sociales et pas d’impôts pour cette « cerise sur le gâteau » qui pouvait prendre des proportions plus que significatives. Pour mémoire, je rappelle ici que , en ce qui concerne les salaires nous étions dans les années 70  à une dépense de 125 pour l’entreprise pour un net de 90 pour les employés (avant impôts) et que nous sommes aujourd’hui dans un rapport affolant de 145 / 78 !!!!.

Plus que jamais, « la participation » s’avére donc être un outil particulièrement intéressant qui combine la volonté du chef d’entreprise et une démarche incitative de l’état. Je l’ai moi-même développé à plusieurs reprises, y compris évidemment chez PMX où j’ai certaines années distribué des sommes plus que significatives qui ont évidemment produit leur effet motivant au fil du temps.

Seulement voilà, c’était trop beau et l’état, dans sa quête d’argent « au plus simple » a progressivement rogné sur cet avantage qui profitait à tous et à l’économie en général et nous sommes maintenant dans un rapport 120 / 90 (au lieu des 100 / 100 d’origine) pour cette forme d’intéressement. Nous nous rapprochons donc progressivement du système en place pour les salaires jusqu’à tuer très probablement à terme cet belle idée de participation .

 

J’aime bien cet exemple qui  résume assez bien le rôle amplificateur que peut avoir l’état à partir du moment où  la volonté d’entreprendre est là …où l’inverse .

 

La poule et l’œuf …on n’en sort pas finalement

 

Voilà donc ma contribution du jour.

A bientôt l’ami et au plaisir de te lire

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article