Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 18:37

Bonjour les amis,

La coupe du Monde de football se termine sur une finale entre l' Allemagne et l' Argentine qui aura ressemblé à une partie d' échecs...une partie tendue, serrée, dense...mais aussi une partie intelligente durant laquelle les 2 équipes ont fait montre d' une grande maturité, en luttant de manière très physique et en commettant très peu d' erreurs.

Le rythme du jeu était faussement lent car chaque équipe contrôlait, tempérait et ensuite essayait de placer des accélérations soudaines pour créer la différence.Pas de rythme fou donc...on n' essaie pas d' asphixier ou d' emballer le match pour ne pas prendre le risque d' un contre assassin.

Il s' est produit quelque chose de bizarre pour moi durant la partie car d' habitude au bout de 10 minutes de jeu je me situe en faveur d' un camp ou d' un autre, mais durant la rencontre d' hier j' avais envie que les 2 équipes gagnent, et ce, jusqu' au bout du match.

D' une part l' Allemagne avait eu le parcours le plus brillant, le plus créatif, et aussi le plus généreux dans l' effort.Le 7 à 1 contre le Brésil ne démontrait pas une envie d' humilier le pays organisateur mais plutôt celle de marquer le plus grand nombre de buts possibles en bons professionnels qu' ils sont.Cette équipe avait été malmenée par une brillante, surprenante et séduisante Algérie,mais a montré dans les difficultés une capacité de réaction hors du commun... notamment durant les prolongations contre l' Algérie quand Thomas Muller a emballé le match sur un rythme d' enfer.Eux aussi ont vu les portes de l' élimination et ont su réagir collectivement.

De l'autre côté les Argentins ont démarré de manière très discrète, en marquant très peu et en n' encaissant pratiquement rien.Ils n' avaient pas produit une grosse impression, si ce n' est Di Maria et Mascherano pendant le début du tournoi.Messi égal à lui même et capable de résoudre des situations bloquées dans les temps supplémentaires comme ça a été le cas durant le match contre l' Iran.On a même rêvé à un moment donné que les suisses ou les diables rouges belges les éliminent du tournoi...ils les tenaient à bout portant...ça s' est joué à très peu de choses...

C' est l' élimination de la Hollande qui nous a offert le début de la montée en puissance de cette équipe d' Argentine mais aussi cette façon très tactique de contrôler le jeu avec une défense très solide pour ensuite placer des contre-attaques très percutantes et extrêmement dangereuses.

Ce schéma a fonctionné à la perfection contre l' Allemagne hier soir.Seule l' élément aléatoire est venu perturber les calculs.Higuain et Messi ont raté ce qu' ils ne ratent jamais.Le tir croisé de Messi, il en avait claqué des milliers comme celui-là en liga...Quant à Higuain, il rate le duel le plus facile de sa vie...incompréhensible...

L' Argentine arrivera à tenir la dragée haute aux allemands alors qu' elle est privée de son attaquant vedette Di Maria qui est un véritable poison, une anguille qui passe habilement à travers les mailles de toutes les défenses.

La morale du jeu est sauve : l' équipe la plus méritante est championne.C' est aussi une équipe jeune, complètement reconstruite,qui sera un modèle pour les autres.Peut-être succèdera t' elle à la ROJA et nous offrira t' elle un très beau cycle de triomphes et de titres glorieux dans les années à venir.

Malgré tout j' ai une pensée pour le vieux Sabella qui a battu l' Allemagne hier...Oui le vieux avait résolu le problème allemand même si le tableau d' affichage indique le contraire.Il gagne au nombre d' occasions...Sabella sait ce qu' il faut faire face à la Mannschaft, et les futurs entraîneurs qui joueront l' Allemagne à l'avenir pourront se repasser la vidéo de cette finale d' hier car elle est très instructive.

J' avais envie de rendre hommage au vieux Sabella, et à sa science du jeu...Hier il était très digne, presque impassible.L' histoire ne lui donne pas raison pourtant , mathématiquement, sa résolution est correcte...sa solution est bonne... simplement les déesses du foot hier soir étaient teutonnes car le magnifique but de Gotze est presque miraculeux...mérité mais miraculeux....

229064.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 07:38

Bonjour les amis

La rencontre qui a eu lieu hier soir entre le Brésil et la Hollande confirme complètement les 2 possibilités cruelles qui s' offrent aux équipes et que j' avais résumé dans monbillet de la veille.

Option 1 : pour les hollandais qui ont bien joué et qui démontrent qu' ils avaient largement les moyens d' être finalistes...oh les regrets, les regrets, les regrets de ne pas la jouer cette finale...leur entraîneur Louis Van Gaal n' a qu' à s' en prendre qu' à lui-même.

 

Option 2:pour les brésiliens qui passent au travers du match et qui boient le calice jusqu' à la lie, qui se font huer une dernière fois par leur public...leur équipe est à reconstruire...il faut tout changer ou presque, à commencer par l' entraîneur et ceux qui l' ont chapeauté dans l' encadrement ( on gardera malgré tout les joueurs qui ont fait de bonnes prestations comme Neymar, Oscar, etc..etc..)

Ce qui a été étonnant hier soir c' est le nombre élévé d' erreurs d' arbitrage pour une rencontre de ce niveau.

Les 2 premières erreurs amènent 2 buts.Le pénalty est inexistant car la faute de Silva est commise en dehors de la surface et par contre il aurait dû écoper d' un carton rouge.

Le 2 ème but hollandais n' aurait pas dû être validé ( comme le démontrera le ralenti) pour un hors-jeu assez flagrant.

L' arbitrage continuera de cette manière tout au long de la partie ,de bout en bout, avec des erreurs déplorables :

- 2 pénaltys flagrants non sifflés dont l' un avec main dans la surface

- hors-jeux imaginaires sifflés

- agressions non sanctionnées...et, au contraire, des fautes inexistantes comme celle de Robben qui ont été sanctionnées par un carton jaune

Moralité : au bout de 17 minutes on a déjà 2 à 0 au tableau d' affichage au lieu de 0 à 0...le moins qu' on puisse dire c' est que ça change tout...au foot une erreur d' un but c' est très difficile à remonter, et une erreur de 2 buts et c' est presque mission impossible.

Encore une fois tous ceux qui ne veulent rien savoir de l' arbitrage vidéo n' auront que peu d' arguments au vu de l' arbitrage consternant du match d' hier soir...un de plus direz-vous...le match inaugural du Brésil s' était soldé par 2 énormes erreurs d' arbitrage et le dernier match du Brésil se termine sur un festival d' erreurs...CQFD...La FIFA ne veut rien entendre mais les faits sont têtus, eux...De bout en bout ces fautes auront changé le cours de nombreux matchs durant la compétition.

haimoudi.jpghaimoudi-2.jpg

Un dernier détail:ce sera l' arbitre italien Nicola Rizzoli qui arbitrera la finale Allemagne-Argentine de ce soir.C' est une situation un peu délicate pour lui car plus 20 % de la population argentine est d' origine italienne ( il n' est que voir le nom des joueurs...).On peut imaginer que les allemands puissent avoir des doutes sur son impartialité.Moi je suis sûr que cet arbitre sera impeccable mais rien ne m' empêchera de penser qu' il n' est pas à l' abri d' une erreur grossière, d' une erreur humaine, dont la vidéo pourrait le préserver...

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 09:50

 

Bonjour les amis,

dans quelques heures le Brésil disputera le match pour la 3 ème place contre la Hollande à Brasilia.

Ce match, personne n' a réellement envie de le jouer étant donné que les équipes sont si déçues de ne pas être en finale qu' elles n' ont plus qu' une seule envie:rentrer chez elles...

Louis Van Gaal réclame depuis plus de 15 ans que ce match soit purement et simplement supprimé.

Alors pourquoi obliger les équipes à jouer ce match pour la 3 ème place ?

La FIFA le fait compter dans sa ponctuation pour calculer le ranking d' un pays, mais c' est bien là le seul intérêt (bien artificiel d' ailleurs car on pourrait classer le 3 ème et le 4 ème sur les résultats des demis et quart de finales).

De 2 choses l' une :

1- L' équipe joue très bien et ça ne fera qu' alimenter les regrets des supporters, de l' encadrement et des joueurs...oh les regrets,les regrets,les regrets, comme dit la chanson de Souchon...

 

2-L' équipe joue mal et ça ne fait qu' alimenter l' amertume des supporters et, dans le cas du Brésil augmenter le malaise après le traumatisme infligé par l' équipe allemande.Ce match peut tourner à la pénitence...une façon de boire le calice jusqu' à la lie !

Pour les entraîneurs, c' est l' heure de faire tourner les effectifs, et de faire profiter du voyage ceux qui sont restés sur le banc de touche pendant toute la compétition....

C' est aussi l' occasion d' écarter ceux qui ont été l' objet de toutes les critiques à cause de leurs mauvaises performances pendant le tournoi comme par exemple Fred.

Bon , finalement, c' est aussi une façon de dire au revoir aux supporters sur un dernier sourire, de leur dire merci,de leur offrir un dernier spectacle, et peut-être parfois, une façon de leur demander pardon quand on est passé complètement au travers de la demi-finale comme ça a été le cas cette année avec le Brésil et la Hollande qui ont complètement raté leur dernier match.

Ce match pour la 3 ème place n' a plus de vrai enjeu pourtant les passionnés de foot le regarderont quand même...on ne peut pas s' en empêcher.C' est souvent dans ces parties là que les joueurs jouent mieux , sans pression et sans stress, et donc réussissent plus facilement des gestes et des séquences techniquement compliquées...Ça se convertit en une espèce d' exhibition de luxe, une grande ouverture avant le vrai spectacle, la grand-messe,le vrai choc qui aura lieu demain.

 2-L' équipe joue mal et ça ne fait qu' alimenter l' amertume des supporters et, dans le cas du Brésil augmenter le malaise après le traumatisme infligé par l' équipe allemande.Ce match peut tourner à la pénitence...une façon de boire le calice jusqu' à la lie !

Pour les entraîneurs, c' est l' heure de faire tourner les effectifs, et de faire profiter du voyage ceux qui sont restés sur le banc de touche pendant toute la compétition....

C' est aussi l' occasion d' écarter ceux qui ont été l' objet de toutes les critiques à cause de leurs mauvaises performances pendant le tournoi comme par exemple Fred.

Bon , finalement, c' est aussi une façon de dire au revoir aux supporters sur un dernier sourire, de leur dire merci,de leur offrir un dernier spectacle, et peut-être parfois, une façon de leur demander pardon quand on est passé complètement au travers de la demi-finale comme ça a été le cas cette année avec le Brésil et la Hollande qui ont complètement raté leur dernier match.

Ce match pour la 3 ème place n' a plus de vrai enjeu pourtant les passionnés de foot le regarderont quand même...on ne peut pas s' en empêcher.C' est souvent dans ces parties là que les joueurs jouent mieux , sans pression et sans stress, et donc réussissent plus facilement des gestes et des séquences techniquement compliquées...Ça se convertit en une espèce d' exhibition de luxe, une grande ouverture avant le vrai spectacle, la grand-messe,le vrai choc qui aura lieu demain.

 scolari__telegraph.co_.uk_.jpg

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 15:19

Bonjour les amis,

ceux qui ont regardé hier soir la semi-finale de coupe du Monde qui opposait la Hollande à l' Argentine se sont sans doute demandés s' ils ne s' étaient pas trompé de film.

En effet cette partie semble avoir été un interminable round d' observation réciproque qui a duré plus de 90 minutes.

Arrivé à la fin du temps règlementaire des 2 premières mi-temps les 2 équipes étaient trop fatiguées pour nous offrir autre chose et c' est très logiquement que tout ça s' est terminé aux tirs aux buts..

Ni Robben, ni Messi...tout au plus Mascherano qui a fait une grande partie.

Comment en est-on arrivé là?

Je crois que ce sont les choix des entraîneurs qui ont bridé les possibilités des 2 équipes.Ceux-ci étaient tellement obnubilés par le fait de ne pas se découvrir qu' ils en ont oublié  qu' au football,  il est certes important de ne pas encaisser mais il faut à un moment donné marquer un but.

Le choix de Sabella est plus pardonnable que celui de Van Gaal.L' équipe d' Argentine privée de Di Maria n' avait pas de grandes possibilités offensives...toujours le même schéma...longue passe en avant pour déborder la défense et ensuite centrer ( ça a failli marcher d' ailleurs...).

 

Par contre, que dire de Van Gaal qui dispose d' un trio de luxe en les personnes de Van Persie, Schneijder et Robben !...nous infliger ce spectacle désolant...très pauvre en création de situations dangereuses...il faudra attendre la 85 ème minute pour voir Robben porter vraiment le danger et affoler la défense argentine...Pourquoi avoir attendu autant ?

Pour moi c' est presque inexplicable...les Hollandais sont sortis de la compétition sans avoir livrer la bataille dont ils étaient capables.Qu' y a t' il de plus frustrant pour les supporters?

Qu' y a t' il de plus idiot pour un entraîneur?

Dans la Bible il y a une parabole que j' aime bien , la parabole du talent.Le père qui dit au fils:"Qu' as tu fait de ton talent ?"

Et bien je pose la question à Van Gaal: " Qu' avez-vous fait de vos talents??? "

 

Bin j' en sais rien mes amis...il a calculé...tellement calculé qu' il s' est retrouvé en dehors de la compétition sans que ses hommes aient livré le duel que toute la planète attendait.

Oui je les attendais...je les avais placé favori après leur 5 à 1 face à l' Espagne.Alors, pensez-donc, cette sortie en catimini, en demi-teinte, sans couleurs ni saveurs...il m' arrivait de bayer aux corneilles hier pendant le match...le comble.

Tout ça pour ça ! Tout ce parcours pour sortir de cette manière...il y a dans cette élimination quelque chose qui frise le non-sens et l' absurde...Je ne comprends plus rien au foot...je vais m' interesser aux échecs !!!

Je suis trop bête ou alors ces gens-là sont trop intelligents pour moi...

 van-gaal.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 00:26

 

Bonsoir les amis,

Il y a deux jours je titrais "Brésil 2014 : quand la fête tourne au cauchemar", et je ne savais absolument pas à quel point ce titre allait devenir prémonitoire.

J' avais écrit également que j' espérais que la Colombie abrège les souffrances du Brésil dans cette compétition mais c' est finalement l' équipe d' Allemagne qui s' y est appliquée avec une efficacité inouïe.

5 à 0 au bout de trente minutes c' est tout simplement surréaliste dans une demi-finale de coupe du Monde face à une équipe qui joue chez elle.

 7 à 1 c' est un score de babyfoot, et là,on est passé dans une autre dimension...et c' est un peu traumatisant...un gros malaise s' installe : le Brésil c' est la nation du foot quand même...5 étoiles sur leur maillot ça se respecte.Avec un tel score,tout s' évanouit,tout fout le camp...il ne reste plus rien.C' est presque immoral pour ne pas dire obscène.

 

Ô rage ...Ô désespoir

O faiblesse ennemie

N' aurai-je tant vécu que pour cet infamie ?

 

Inutile d' épiloguer davantage sur cette défaite humiliante, sur cette bérézina.Je crois que c' est Napoléon qui disait que la victoire a cent pères mais que la défaite est orpheline, mais cette fois-ci ce n' est pas le cas.La défaite porte un nom, et elle s' appelle Luiz Felipe Scolari.

Cet entraîneur n' a pas été capable de présenter sur le terrain une équipe qui ait un minimum d' organisation pour affronter l' Allemagne.Jusque l' avant-dernier match du Brésil le génie de Neymar avait réussi à maintenir l' illusion d' une seleçao qui pouvait gagner grâce au sens du jeu et aux inspirations géniales de son attaquant vedette.

Neymar, écarté sur une terrible blessure provoquée par Juan Zuñiga, on pouvait espérer une réaction d' orgueil du collectif et on pouvait imaginer que leur solidarité leur permettrait de soulever des montagnes mais il n' en a rien été.Dès le début du match on a vu une équipe du Brésil peu inspirée tentant sa chance sur de longs appels de balles, essayant de faire du Neymar mais sans Neymar, et ça , ça ne pardonne pas.Face à une Mannshaft bien organisée ce match de foot a viré à la correction.

Je ne sais pas comment Scolari compte aborder le match de samedi pour la 3 ème place, mais en tout cas l' heure est venue pour lui d' assumer personnellement cette défaite et de libérer ses hommes du terrible sentiment de frustration qui a saisi une nation entière.

Enfin, il faut sans doute relativiser.Le foot est un jeu et le Brésil a certainement des défis plus importants à relever que de gagner une coupe du Monde.J' espère que cette défaite ne sera pas destructrice et qu' elle ne fera pas de dégâts dans les esprits.

C' est le moment de retrouver une certaine ironie, de savoir rire de soi, de savoir laisser ses vanités au vestiaire,de faire son auto-critique et de rebondir de manière positive....

Le cauchemar s' est produit...et il doit vite être dépassé.

Pour paraphraser Astérix le posteur ; " le cauchemar doit tourner à la fête..."

scolari.jpg

 

Et maintenant un petit cadeau pour vous mes amis....un résumé du match en moins de 5 secondes...Ne le ratez pas....ENJOY IT !!!!

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 08:34

 

Bonjour les amis,

je fais partie de ceux qui ont été émerveillés par ce quart de finale explosif entre le Brésil et la Colombie:un match durant lequel les brésiliens avaient retrouvé un enthousiasme collectif et communicatif mais qui a vu également une 2 ème mi-temps d' anthologie En effet la Colombie a relevé le défi en livrant une bataille épique au cours de laquelle elle s' est créée de nombreuses occasions...un scénario d' une rare intensité...un match qui s' emballe sur un rythme fou...une débauche d' énergie hors du commun.Tous les spectateurs sentaient bien que nous vivions un moment épique de cette coupe dont le scénario n' était pas écrit...un moment de légende.

Malheureusement nous étions tellement enthousiasmés par ce choc de titans que nous n' avions pas vu qu' à 5 minutes de la fin se jouait un autre drame.Juan Zuñiga sautait dans le dos de Neymar genou en avant et provoquait une sortie de celui-ci sur une civière : ses cris de douleurs nous transperçaient l' âme et le coeur.On apprendra le lendemain que sa 3 ème vertèbre était fracturée,et que le mondial c' était fini pour lui et qu' il serait éloigné des stades durant 5 à 6 semaines.

Zuñiga s' empressera de déclarer à la presse qu' il avait fait un geste défensif sans aucune intention de faire du mal à Neymar.La commission de dicipline de la FIFA jugera les images, et personnellement, je sors mon joker...là j' ai des doutes : je comprends qu' à un certain moment donné de la partie, l' intensité du combat est si âpre qu' on puisse perdre un peu sa lucidité et confondre engagement physique et brutalité mais sans toutefois dépasser certaines limites.Quand je les revois ces images j' ai du mal à pardonner à Zuñiga et j' ai du mal à croire qu' il ait commis cette agression involontairement, de même que Schumacher contre Battiston ( on se doute bien que Scumacher ne décide pas d' envoyer Battiston à l' hosto pour 6 mois mais il prend la décision de le sécher en dehors de sa surface d' une manière très brutale et extrêmement dangereuse).

Les cris de Neymar m' ont glacé le sang.Je l' imaginais en train de s' exclamer dans sa langue natale" Putain, mais qu' est-ce que tu m' a as fait, mec !! Tu m' as cassé en deux alors que c' était mon mondial...la planète foot m' attendait et je leur avais déjà démontré que j' étais bien là et qu' il fallait compter sur moi !!"

Maintenant la situation de Zuñiga est très pénible:d' une part il est menacé directement de mort par de nombreux exaltés brésiliens, et d' autre part, il est victime aussi d' une avalanche d' injures racistes ( alors que la FIFA avait fait de la lutte contre le racisme l' un des emblèmes forts de la compétition avec des déclarations lues par les capitaines avant chaque rencontre juste après les hymnes).

Oui, la fête tourne au cauchemar, et pour le Brésil l' absence du joueur vedette remet en cause ses possibilités de qualification...l' absence de Neymar change artificiellement la donne.En effet le Brésil 2014 sans lui, c' est équivalent à l' Argentine sans Messi, l' Italie sans Pirlo, la France de 82 sans Platini, celle de 98 sans Zidane, l' Allemagne de 2014 sans thomas Muller, la Hollande sans Robben...stop, j' arrête là les exemples...

Nous sommes donc tous frustrés de un, voire de 2 duels : qu' aurait fait le Brésil de Neymar contre l' allemagne de Muller ?, et peut-être contre la Hollande de Robben ou l' Argentine de Messi ?

La qualification contre la Colombie s' est convertie en une victoire à la Pyrrhus, une victoire où les pertes sont si imporatntes qu' elles amèneront probablement la future défaite.

Il appartient à Scolari ( complètement à la dérive depuis le début de la compétition) de sortir son plan B , et de réinventer une nouvelle équipe sans Neymar et sans Thiago Silva...on parle du retour de Willian ou Bernard pour maintenir un schéma 4-2-3-1.Peu importe Zuñiga nous a irrémédiablement gâché la fête.

Miantenant il y a 2 coupes du monde dans l' esprit des passionnés.Il y a la coupe actuelle,celle qui se joue, et il y a l' autre...que se serait-il passé sans cette absence de Neymar ? 

Je profite de l' occasion pour rappeller une autre agression il y a 30 ans sur Maradonna lors d' un match de championnat espagnol,de Andoni Goikotxea , surnommé le boucher de Bilbao.En effet, celui-ci lassé de voir Maradonna gagner systématiquement tous ses duels contre lui prendra la décision de le sécher brutalement et provoquera une blessure d' une telle gravité que les médecins de l' époque penseront que Maradonna ne reviendrait plus jamais à son meilleur niveau.Goikotxea, celui qui restera dans l' histoire du foot comme un sinistre crétin, un vrai salaud récidiviste qui avait déjà agressé Bernt Schuster, et qui s' est illustré en faisant exploser les chevilles du plus grand joueur de tous les temps.

J' en terminerai avec une petite réflexion sur le manque de solidarité entre joueurs professionnels.Pour un joueur pro , ses jambes sont son gagne-pain, et il est étonnant de voir parfois qu' entre collègues on ne respecte pas ce qui devrait être sacré : le gagne-pain de l'autre..pas la peine de m' expliquer les règles d' un bon tâcle...il faut à tout prix que je ne mette pas en péril l' intégrité physique de mon adversaire par pure camaraderie et solidarité...ces sentiments de simple bon sens, ne prévalent pas toujours..Etonnant, non ?

Pas si étonnant en réalité car tout est une question d' éducation, et les entraîneurs sont les premiers à donner le mauvais exemple, et à dire à leur défenseur :

" - Celui-là, tu ne me le laisses pas passer... !!!

- OK chef, message reçu 5 sur 5..."

Cette dernière remarque, est aussi une allusion indirecte à un certain tâcle d' un certain joueur français pendant ces 8 èmes de finale contre un certain joueur nigérien...le certain joueur français a déclaré plus tard qu' il n' avait pas voulu faire de mal au joueur nigérien...j' en sais rien mon capitaine, en tout cas, il n' aurait jamais dû échapper à un rouge..

 

-neymar124.jpg

 

 

 

 

Voici l' action de l'autre  enfoiré dont je ne veux pas réécrire le nom pour ne pas salir mon écran et mon clavier ...celui qui aurait mérité un retrait définitif de sa licence de joueur pro.
Celui qui avait presque réussi à assassiner Diego Armando Maradona, le Mozart du foot.
 
Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 07:19

 

Bonjour les amis,

 

Grosse journée hier avec deux quarts de finale de ce mondial 2014 : France-Allemagne et Brésil-Colombie.

La première affiche était très prometteuse , et pour certains il 's agissait du match de l' année mais en fait, ceux qui comme moi ont suivi les 2 parties savent parfaitement que sur la première le pétard était mouillé ( j' ai dit le pétard pas les maillots) et quand à la seconde ça a été un festival d' une rare intensité, un vrai drame comme on les aime à la fin duquel les protagonistes sont sortis la tête très haute comme des héros.

Revenons juste quelques instants sur ce France-Allemagne plus que décevant.La France encaisse très rapidement, ce qui laisse le temps de construire une remontée qui ne viendra jamais.Les bleus ont montré des vélléités d' aller de l' avant et de marquer, mais alors, qu' est-ce qui leur a manqué ? Et bien il y a à la fois une certaine incapacité d' élever le rythme de la rencontre quand les circonstances l' exigent ( l' horaire de la partie semblait avoir anesthésié l' ensemble des joueurs), mais surtout les quelques fois où les bleus ont débordé la défense allemande ( très prenable hier) il n' y a jamais eu l' application nécessaire dans les derniers mètres pour construire un beau but...nous avons eu droit à une successioon d' actions bâclées,précipitées,de têtes et de tirs mous qui étaient de véritables cadeaux pour le gardien Neuer.

J' imaginais celui-ci en spectateur privilégié d' une partie dont il n' avait pas payé l' entrée,en train de se dire, en regardant les attaquants français" Bin merci camarades ! des comme celle-là continuez de m' en envoyer 10 à la douzaine...Là je suis en train de passer une après-midi très agréable".

Je pense que les premiers qui ont dû surpris par le tour qu' a pris cette rencontre, ce sont les allemands eux-mêmes qui bien que montrant des vraies déficiences en défense ne pensaient jamais s' en tirer aussi facilement et sans forcer leur talent...c' est ça qui me gêne le plus finalement : l' Allemagne passe tranquillos sans forcer son talent.

Bon , il y avait un mec qui n' était pas surpris, lui... c' était Didier Deschamps qui reconnaissait que son équipe avait atteint ses limites et que ce n' était pas la peine d' aller chercher ailleurs des explications.Fin de parcours. rideau...petit retour , malgré tout,sur le parcours des bleus qui étaient tombés sur le groupe le plus facile...parcours trompeur qui a permis de se rendre compte que l' équipe était sans cesse à la recherche d' une efficacité qu' elle n' a jamais trouvé ( le match contre la Suisse était un trompe l' oeil dû à la décapitation de leur défense centrale et à une réussite de 100% en contre-attaque qu' ils n' ont plus jamais retrouvé ensuite).Au final des bleus en plein devenir,et potentiellement très prometteurs mais qui ne doivent leur situation de premier de leur tableau qu' au groupe hyperfacile auquel ils  avaient été assignés. 

 

De l' autre côté entre le Brésil et la Colombie nous avons eu le droit à un match d' une rapidité et d' une intensité bien supérieure.Les brésiliens soucieux de se racheter après leurs prestations antérieures plus que médiocres semblaient avoir retrouvé le dynamisme et la magie des équipes brésiliennes, après un but très opportuniste de Thiago Silva.

Mais c' est à partir de ce moment que les colombiens ont sorti le grand jeu et ont montré tout ce qui a manqué aux bleus hier soir.Accélérations... le match qui s' emballe et qui peu à peu nous embarque dans un rythme fou,fou,fou...Les brésiliens marquent sur coup de pied arrêté de David Luiz contre le cours du match.Peu importe les colombiens ne désarmeront jamais.Ils auront un but annulé pour un hors-jeu que personnellement je n' ai pas bien vu ( ils étaient tous sur la même ligne....le Brésil dit : merci monsieur l' arbitre).

Une autre action de jeu a été annulée pour un hors-jeu positionnel d' un joueur qui n' entrait pas dans l'action ( le Brésil redit : merci monsieur l' arbitre...).Finalement la Colombie marque sur un pénalty plus que justifié et nous offre un dernier quart d' heure de jeu hallucinant pendant lequel l' équipe du Brésil effectue tous ses changements pour ne pas prendre l' eau définitivement.

Finalement la Colombie tombe mais avec les honneurs, après avoir tout donné, avec des maillots ruisselant de sueur et après avoir écrit une page légendaire de foot.Les larmes de James sont aussi les nôtres.

Je regrette vivement cette élimination de la Colombie car cette équipe aurait probablement éliminé l' Allemagne, ou tout du moins offert une semi-finale explosive, alors qu' en ce qui concerne le Brésil, là,je sors mon Joker...

Peu importe, ce match Brésil-Colombie on s' en souviendra longtemps et celui des bleus on l' oubliera...Hier il n' y avait vraiment qu' un seul quart de finale de coupe du Monde.

brasildn.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 08:40

Bonjour les amis,

Un petit break après ces 8 èmes de finales qui ont apporté leurs lots de souffrance et de douleurs pour les équipes qui se sont qualifiées...et de bleus à l' âme pour celles qui ne sont pas passées ( petite pensée et une petite larme notamment pour nos amis hélvétiques dont j' avais parié la qualification et qui ont été à 2 doigts d' éliminer les argentins....oh les regrets...les regrets...les regrets...).

Cette coupe du monde est aussi l' occasion de voir et d' apprécier certaines évolutions esthétiques liées à la mode qui touchent de plus en plus le monde du foot, ce qui est normal car : mode+foot= exposition médiatique maximale= business= vente de magazines= vente et consommation d' une myriade d' articles et de produits dérivés.

Les coupes de cheveux par exemple.On a tous vu une nouvelle tendance cette année avec des coupes de cheveux très particulières hybrides ( raie bien marquée+ rasage latéral..bien dégagé sur les oreilles...), avec Ronaldo, entre autres, qui s' est pointé avec sa coupe à 300 dollars...Je vous laisse apprécier.Disons que je n' aime pas trop Ronaldo et que sa nouvelle coupe de cheveux n' est pas de nature à me faire revenir sur ma décision...Définitivement je préfère sa compagne Irina Shayk ainsi que sa coupe de cheveux ( de la compagne....)

ronaldo.jpg

 

-irina-shayk-la-compagne-de-cristiano-637x0-3.jpg

Il y a aussi les tatouages, et là, force est de constater que c' est une véritable épidémie qui fait des ravages au sein de la communauté footballistique.On peut parler d' une vraie dérive, et d' une surenchère...

Nous sommes passés de quelques tatouages bien mis en valeur en certains endroits stratégiques de l' anatomie à une débauche de thèmes juxtaposés avec ou sans aucune harmonie et qui recouvrent des corps qui se sont transformés parfois en espèces de Bandes Dessinées sur pattes...je vous laisse juger par vous-mêmes.

tatu1.jpg

 tatu2.jpg

 

tatu3.jpg

 

taua4.jpg

 

tatu5.jpg

 

tatu6.jpg

 

tatu7.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains tatouages témoignent d' une vraie recherche esthétique, tandis que d' autres ne font que témoigner du déséquilibre ou de la fragilité mentale de celui qui les arbore...Là sur mes photos j' ai plutôt selectionné les meilleurs ( ou presque...cherchez l' erreur).

Indépendamment du critère esthétique sur lequel il n' y a aucune vérité absolue ( tous les goûts sont dans la nature),il est quand même préoccupant de voir s' installer une telle mode qui n' est pas sans risques pour la santé publique...En effet, en cas de future intervention chirurgicale, certains de ces tatouages pourraient provoquer de très graves infections...

Enfin et pour en finir avec cette édition 2014 de la coupe du Monde de foot, j'aimerais juste vous raconter que le joueur chilien Pinilla a décidé de se faire tatouer sur la tempe la barre transversale qui a empêché son tir d' éliminer le Brésil et de qualifier le Chili pour les quarts de finales.

 

tatu1404233354446pinillac4.jpg

 

 


Etonnant, non ? C' est vrai que ce tir-là restera dans les mémoires très longtemps...

Et vous, ami lecteur, y' a t' il eu un moment magique ou determinant de votre vie qui mérite d' être immortalisé sur votre peau ?

 

  PS: Je dédie ce petit billet à Madame L' Hatem qui a bien souffert sur l' élimination cruelle du Chili.

Le tatouage indique... "à quelques centimètres de la gloire" ...

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 11:07

 

 

Bonjour les amis,

 

Hier la partie qui a opposé les bleus au Nigéria a montré les qualités de cette équipe qui lui ont permis de passer ce 8 ème de finale,mais aussi ses faiblesses, notamment dans la transmission du ballon au milieu de terrain et dans son manque d' efficacité parfois devant les buts.La clé du match d' hier a été l' entrée de Griezmann qui a remplacé Giroud:entrée à partir de laquelle l' équipe a mieux créé et davantage transmis....Benzéma s' est retrouvé semble t' il plus à l' aise...Je suis désorienté avec Karim..je le perds...je le retrouve et je le reperds...

Les bleus viennent de franchir les 8 èmes et on a l' impression que l' équipe continue de se roder et que Didier Deschamps est toujours à la recherche de la bonne formule.

Pendant ce temps-là les allemands ont éliminé les algériens après une première mi-temps qui a mis à jour certaines carences de leur jeu, mais aussi après une 2 ème mi-temps explosive durant laquelle la Mannshaft a opéré une montée en puissance digne d' éloges sous l' impulsion de leur joueur vedette Thomas Müller.Ça a été un festival...Et après leur fin de match,ils sont clairement favoris pour le quart Allemagne-France.

Et vous , cher lecteur, quels changements feriez-vous si vous étiez dans la peau de Didier Deschamps ? La France est un pays d' à peu près 60 millions d' habitants avec à peu près 60 millions d' entraîneurs, dont les meilleurs sont essentiellement concentrés aux comptoirs des bistrots...et moi, je ne vis plus en France, et donc je ne peux plus les entendre... 

Alors , allez-y, donnez -moi selon vous les changements à apporter pour assurer une victoire contre la Mannshaft ?

 

Moi, je n' y connais rien techniquement, mais je me hasarderais à donner un conseil aux bleus : si certains ne tempèrent pas leur comportement sur le terrain ils vont être éliminés à 10 contre 11...Pas besoin d' être grand prophète pour prédire ça...Hier c' était limite limite au moins 2 fois..coups de coudes ..et tâcles sauvages...Faut se calmer les jeunes !

Mon avertissement sera donc très simple : j' ai trouvé les bleus encore parfois un peu verts et jouant avec le rouge...

 

Allez-y, cher lecteur, expliquez-moi ce qu' il faut selon vous impérativement améliorer d' ici 4 jours seulement.

 

bleus.jpg

 

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 10:07

 

Bonjour les amis.

  

Petit retour sur ce 8 ème de finale qui a opposé le Chili au Brésil...match âpre s' il en est, durant lequel le collectif chilien a démontré sa supériorité sur l' équipe du Brésil, méconnaissable, parfois incapable d' aligner 3 passes d' affilée.

Une équipe du Brésil qui s' est même fait balader en 1 ère mi-temps par des chiliens qui gagnaient presque tous leurs duels.

Tout avait pourtant bien commencé pour la seleçao avec un premier but marqué sur corner, qui nous vaudra une scène d' une incroyable drôlerie avec David Luiz qui s' attribue le but, le célèbre avec enthousiasme pendant que la caméra nous montre que c' est le malheureux joueur chilien Jara qui a marqué contre son camp...Sacré David !! Sacré farceur ! Ah ah...tu nous as bien eu...Elle est bien bonne celle-là !

Le reste de la 1 ère mi-temps sera en faveur de la sélection chilienne qui égalisera à la 31 ème minute par Alexis.

Notons le courage de l' arbitre anglais qui a annulé un but d' Hulk après une action où celui-ci a légèrement contrôlé avec le bras...légèrement seulement...On est à la limite de l' incorrection, et il faut saluer l' impartialité de l'arbitre qui prend cette décision lourde de conséquences car les brésiliens n' arriveront plus à construire aucune action dangereuse à partir de leur mileu de terrain, réduits le plus souvent à tenter l' exploit personnel sur des passes lointaines...

On atteint le fond du fond lorsque Dani Alves tire de loin alors qu' il a trois équipiers devant lui pour essayer de mettre un but...Une équipe brésilienne faite de somme de talents comme Hulk, Neymar bien évidemment mais sans orchestration.Et là, inévitablement se pose une question.Est-ce que le problème de l' entraîneur SCOLARI n' est pas SCOLARI lui-même qui a été incapable de présenter un schéma tactique qui puisse convaincre dès que l' on affronte des équipes bien organisées sur le terrain ?

Hier je pensais que l' arbitre pourrait lui rendre un fier service à Scolari, en faisant tomber une pluie de cartons pour l' obliger à changer de schémas et de philosophie...c' est presque ce qui a failli se produire d' ailleurs car sa pièce maitresse Gustavo ne jouera pas le quart de finale...Enfin, que reste t' il de cette équipe donc sans Neymar , le seul rescapé du naufrage, le seul qui sait encore dans quel sens se trouve le jeu, le seul qui, lui au moins, n' a pas perdu le Nord.

Cette partie s' est finalement terminée sur un scénario fou...cette tranversale de Pinilla à 1 minute de la fin...quelques centimètres entre le paradis et la détresse la plus profonde.

Revenons sur les larmes de Julio Cesar avant la séance des pénaltys : elles m' ont mis la chair de poule ces larmes car elles étaient le fruit de la déroute brésilienne...seul le gardien pouvait sauver une équipe qui ne le méritait pas...

Les Dieux du foot sont parfois injustes...ou simplement distraits...où avaient-ils la tête hier ?

Encore une fois, cette compétition nous permet de suivre des pièces épiques, dramaturgiques, écrites de sueur et de sang,par des ZHOMMES...des pièces dont le scénario n' est pas écrit à l' avance...non, tout n' est pas truqué...

L' autre match entre l' Uruguay et la Colombie a été très intense mais sans toutefois nous procurer le même suspense.L' Uruguay sans Luis Suarez ne pouvait faire jeu égal avec les colombiens, ce qui m' amène à revenir sur la sanction de la FIFA qui me paraît excessive...Une morsure ( pas très appuyée...ce n' est pas l' oreille arrachée par Myke Tyson quand même) c' est spectaculaire mais beaucoup moins dangereux que la planchette japonaise de DE JONG contre Iniesta en finale de 2010...De Jong n' avait même pas écopé d' un rouge...Laisser l' Uruguay sans Suarez c' est la décapiter : comme disait Arsène Wenger hier, " un seul être vous manque, et...."

Juste un mot sur le but de James Rodriguez...ce contrôle parfait de la poitrine, suivie d' une demi-rotation et reprise de volley comme elle vient qui va frapper en dessous de la transversale avant d' entrer dans les buts...ce but -là on l' a tous fait une fois dans notre vie au moins à l' entraînement...mais faire ça, dans un 8 ème de finale de mondial quand toute la planète foot vous observe, alors là, c' est jouissif au sens propre.

HIer, je pensais : " Qu' est-ce qui me ferait plus plaisir ? Marquer un tel but en 8 ème de finale d' un mondial ou alors une nuit d' amour avec Olga Kurylenko ?

Bon, n' exagérons pas, c' est la 2 ème option qui aurait ma préférence , mais Dieu que ce but a dû être bon....de quoi le mettre au bord de l' orgasme !

 

 

colombia

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article