Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 19:14

Bonjour les amis

 

L' actualité me surprend alors que je suis moi-même très occupé en ce moment.

Alex est enfin sorti de l' Hôpital aujourd' hui et, bien évidemment, je suis à la fois soulagé et aussi extrêmement épuisé par le rythme effréné de ces derniers jours.

 

Et le Roi a justement choisi ce même jour donc pour faire lui aussi sa sortie...et alors là, dans mon esprit embrouillé, tout de suite s' imposent quelques interrogations.Pourquoi aujourd' hui alors que ça fait plus d' un an que les affaires du Royaume auraient dû l' inciter à passer la main en faveur du jeune et fringant prince Felipe ( qui sera bientôt el rey Felipe VI ).

 

Une partie de la réponse tient au scrutin du 25 Mai: je vous avais brièvement expliqué que droite+ gauche( équivalent UMP+PS) pesaient de 80 à 85% avant les dernières élections mais depuis dimanche dernier les 2 gros partis de gouvernement ne font plus que 49%, ce qui veut dire que si cette tendance se maintient le bipartisme habituel serait mis à bas.

 

 Par ailleurs les forces républicaines et antimonarchistes représentent maintenant de l' ordre de 38% au bas mot...donc on se rapproche peu à peu de la zone rouge pour nos chères têtes couronnées....quand je dis "chères" c' est à prendre au premier degré, au sens où elles nous coûtent assez cher...

 

Enfin, suite à la déconfiture du dernier scrutin, le secrétaire général du PS démissionne et d' ici peu tout l' appareil sera sous la férule d' une jeune garde prétorienne qui ne sera peut-être pas aussi fidèle à la couronne que l' ancienne car les socialistes sont partagés sur cette question, et la jeune génération est plus antimonarchiste que l'antérieure.

Je crois donc que Juan Carlos a préféré passer la main tant que Rubalcaba, actuel secrétaire général du PS espagnol tenait encore son parti et pouvait éviter que des initiatives inopportunes aient lieu....questionnements...propositions de référendums pour décider entre République et monarchie comme le réclament dès aujourd' hui les 14% de gauchistes non-socialistes, etc...

Je crois que le désordre provoqué par ces élections pousse le Roi à ne pas retarder davantage le passage de pouvoir...le temps ne joue pas en faveur du prince...Plus le temps passe et plus le climat est détérioré et la couronne en danger.

 

Il reste des questions bien épineuses comme le procès de l' Infante et de Undargarin ( là Felipe est blanc comme neige mais pas Juan Carlos...) ...et il y a aussi la question catalane où la monarchie va essayer d' éviter l' éclatement du pays et bien évidemment le jeune prince a bien plus d' énergie que son père physiquement très diminué.

 

Mieux vaut tard que jamais donc..là ça risque de se passer en douceur la relève....pour l' instant tout du moins. A suivre donc...

  

pascua-militar-4.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 08:40

Bonjour les amis

Très rapidement je vous commente l' un des paradoxes de ces élections européennes.

Comme vous le savez la droite( le PP) passe de 44% des voix à 26 % et enregistre son score le plus bas depuis des décennies, tandis que les socialistes n' ont pas pu mettre à profit la dégringolade de la droite qui est allée nourrir les autres partis, de gauche non socialistes entre autres.

 

Et bien face à cette situation c' est Alfredo Rubalcaba, chef de l' opposition, futur présidentiable socialiste qui démissionne...et qui organise un congrès extraordinaire pour le mois de Juillet et préparer la future rénovation du parti réclamée à cors et à cris depuis plus de 4 ans par les militants de base...

 

Or, figurez-vous que le parti qui enregistre la plus sévère déculottée de son histoire n' envisage pas de changer le gouvernement....Même pas un remaniement ministériel !!!

Hier, après une réunion interne des barons du PP, ceux-ci ont déclaré que la débâcle était dûe à " une mauvaise communication"..Ah la bonne blague...La communication du PP est archi-nulle...En général ils la fuient et quand ils donnent des explications, ils se couvrent de ridicule...

 

Finalement, Rajoy est hyperlogique: il sait qu' il n' a pas le choix et qu' il est enfermé dans les garanties qu' il a données à la troïka, et de manière générale au grand capital et à la banque espagnole...

Pas la peine de changer les têtes pour continuer de faire la même chose...pas la peine de faire du cosmétique...assumons jusqu' au bout et on verra bien si il arrive à améliorer un peu la situation du chômage.Ça a le mérite de la clarté: je reconnais à Rajoy le mérite de ne pas être un faux-cul...avec lui, les choses sont claires.Il est comme le commandant du Titanic...il coule en restant droit dans ses bottes et le sourire aux lèvres !

 

Et finalement, ô comble de l' ironie, c' est celui qui aurait dû lui succéder d' ici peu qui démissionne...

 

Bonne fin de journée les amis...Là je file près de mon trésor

 

 

mariano-rajoy-realiza-un-gesto_54310399722_54028874188_960_.jpg

 

PS: un dernier détail au sujet de ces élections: je ne suis généralement pas tendre avec les responsables politiques espagnols mais je suis satisfait que le pays où je vis ne soit pas tombé dans la tentation des extrêmismes: même s' il vit une crise qui au jour d' aujourd' hui est bien plus grave qu' en France (un espagnol sur 5 est en dessous du seuil de pauvreté) l' extrême-droite est absente de leur scène politique ( pratiquement insignifiante d' un point de vue électoral): c' est tout à leur honneur.

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 06:04

Bonjour les amis

 

C' est la galère en ce moment vu que mon ordi de poche ne capte plus la wifi et que je ne peux plus vous répondre quand je suis à l' hosto qui est à une centaine de bornes de chez moi.

Juste vous faire 2 commentaires rapidos.

 

 France: 25% a voté FN....même s' il y a eu une grosse abstention c' est le FN qui va provoquer le tremblement de terre et qui pourra saper allègrement les fondations de la construction européenne. Un parti qui n' a aucun sens des responsabilités, peu respectueux des règles démocratiques ( vu , entre autres, qu' il en a été lui-même victime pendant des décennies à cause d' une sous-représentation artificielle dûe au système de scrutin français) et qui n' hésite pas à taper en dessous de la ceinture ...Un mauvais signal qui salit l' image de la France à l' étranger...une espèce de souillure, de bad dream, qui aura ses conséquences et que vous ne mesurez pas toujours très bien à l' intérieur de vos frontières et de votre débat franco-français. L' image d' une France qui a oublié ses idéaux, qui se retourne sur elle-même et qui vote comme l' Autriche...!!!???? Je me répète mais vu de l' étranger le message est pour le moins brouillé (gros euphémisme de ma part)....le vote réactionnaire est la première force de l' hexagone.Va falloir que je me prépare mon petit speech explicatif pour tous ceux qui vont m' interpeller dans les jours et les semaines qui viennent( ça a déjà commencé hier soir).

 

L' Espagne a bougé...Elle a voté de façon très subtile...ce que j' espérais de tout coeur s' est produit...le bipartisme est TOUCHÉ COULÉ...les 2 grands partis de pouvoir PP et PSOE n' arrivent plus à 50%...

 

Le PP dégringole à de 44 à 26 %

Mais les socialistes stagnent à 22 % et ne profitent pas de l' embellie comme je l' avais annoncé à L' Hatem

La gauche non communiste et les plateformes citoyennes font plus de 14 % !!!

 

L' un des grands vainqueurs ( mais pas le seul) d' hier c' est PODEMOS qui représente les plateformes citoyennes héritées des mouvements de la plaza del Sol et qui entre avec 5 députés.

Aucun triomphalisme chez eux...ils savent que tout est à faire...et que l' Espagne se réveillera aujourd' hui avec le même nombre de chômeurs....Seulement ils représentent l' espoir pour des millions de personnes qui ne se sont jamais senties représentées nulle part:les sans-voix victimes anonymes de la crise..

 

Pablo Iglesias ne les trahira pas.Il travaillera pour faire fructifier cette victoire...chercher des alliances avec la gauche non -socialiste et surtout, surtout inaugurer peut-être une nouvelle ère politique où le bipartisme traditionnel est mis à bas...Une nouvelle façon de gouverner à deux ou à trois....s' inspirer de la rénovation islandaise...réinventer la démocratie plus directe, plus participative, plus propre , plus transparente et moins intéressée...

 

L' horizon s' ouvre à nouveau

 

http://www.publico.es/politica/523026/pablo-iglesias:-%22manana-seguira-gobernando-la-casta%22

 

 

podemos-galc4.jpg

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 19:55

Bonjour les amis

 

Je poursuis mes incursions dans les domaines touchant à l' esthétique des femmes et là, je viens de faire THE DECOUVERTE grâce au magazine Closer:la grande idée qui va révolutionner le XXI ème siècle, qui fera mourir d' envie des centaines de milliers (et peut-être des milllions) de femmes et qui fera tilter leurs conjoints.

 

Tout est parti d' une observation très simple du Dr Jian Farhadi: il s' est rendu compte que la tenue des seins comptait au moins tout autant que leur volume dans l' attrait et l' impact qu' ils exercent sur la gent masculine. Ça c' est finement observé de sa part !

Donc l' idée qui a germé dans son esprit c' est d' installer une structure à l' intérieur du sein qui permettra à celui-ci de rester bien dressé, et qui donnera au décolleté un aspect vertigineux.Une espèce de soutien-gorge mais interne !

Et là,reconnaissez-le cher lecteur: on frise tout simplement le génie ! 

 

Voici un extrait de l' article de Closer:

 

 

Chirurgie-esthetique-la-nouvelle-operation-des-seins-qui-fa.jpg

  

  

   

Avoir une poitrine ferme et rebondie, c'est le souhait de toutes les femmes. Un médecin britannique,Jian Farhadi de l'hôpital St Thomas à Londres, a bien compris l'importance du décolleté dans le quotidien d'une femme. Il a mis en place une nouvelle méthode de chirurgie esthétique appelée "le soutien-gorge interne". Sa technique est différente de celle d'implants mammaires que l'on connait déjà. Le Daily Mail explique qu'il n'y a pas simplement un amas de silicone, la méthode est beaucoup plus élaborée. Il s'agit d'un dispositif qui ressemble à un strap placé sous la poitrine et tenu par des fines bretelles de soie insérées sous la peau. Le tout est attaché avec des vis en titane. Cela ressemble en effet à un soutien-gorge interne. La poitrine est remontée et maintenue.

Cette chirurgie particulière coûte environ 1500$ de plus qu'un implant mammaire traditionnel. Les seins ne sont pas censés s'affaisser pendant 10 ans selon le médecin. Jusqu'à présent, trois patientes ont testé cette nouvelle méthode. Il explique que cette chirurgie peut être idéale pour les femmes à forte poitrine qui cherche à soutenir la masse. Le test est actuellement fait sur 10 volontaires, une affaire à suivre...

 

Alors, je reconnais quand même une chose:on en n' est encore qu' au début.Ce sont des prototypes qui sont utilisés et là, pour l' instant, avec ces vis en titane ça fait encore technique balbutiante ( genre femme Robocop) mais, croyez-moi, Jian Farhadi a compris l' idée primordiale et essentielle...installer une structure porteuse interne qui soutienne parfaitement les seins.

Là, je vous promets que ça va se déchaîner dans les labos pour améliorer sa technique...J' imagine bien des espèces de parapluies en matériau composite qui se déploiraient à l' intérieur des seins pour leur donner une position très dressée ( peut-être réglable),un aspect turgescent, voire agressif..."- Cachez ce sein, Madame, avant qu' il ne me crève les yeux !."

 

A mon avis les femmes du XXI ème siècle vont ressembler à certaines héroïnes de mangas...leurs poitrines défieront les lois de la gravité...prendre l' ascenseur deviendra un exercice très risqué surtout aux heures de pointe...le cardiologue de DSK lui interdira l' usage des ascenseurs et l' obligera à monter par les escaliers pour qu' il ne risque pas de faire un  infarctus...

 

Pas de doute les amis, on va vivre une époque magnifique...vous pouvez déjà préparer votre chéquier.

 

899666-katy-perry-fait-mouche-avec-un-637x0-1.jpg

 

 

hurley.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 21:36

Bonjour les amis

 

Oui, vous m' avez bien lu:je n' ai pas écrit halte à la dictature de 36 mais, halte à la dictature du 36 ! Nuance...

On se souvient tous de Karl Lagerfeld il y a quelques années se plaignant du fait que les critères de la mode étaient si stricts que les mannequins devenaient anorexiques.

 

Et bien les suédois viennent d' avoir une idée géniale en exposant des mannequins plus "charnus" et qui ont des tailles plus réalistes .

 

La dernière initiative en date , d' après une photo qui circule avec beaucoup de succès sur internet et sur facebook, provient d' un magazin H&M en Suède qui a décidé d' exposer des mannequins dont la silhouette est plus proche de celle de ses clientes.

 

 
 

mannequin2.jpg

 

Il n' est pas inutile à ce stade de rappeller que selon la dernière campagne de mensuration la taille moyenne des françaises est un 40, et que les tailles des vêtements les plus vendus sont le 40 et le 42: 20% des françaises s' habillent en 40 et 17% en 42.

On applaudit donc et on espère que ce genre d' initiative se généralisera rapidement pour que cesse définitivement la dictature du 36.

  

Finalement , après une recherche plus approfondie il s' est avéré que ces mannequins ne provenaient pas de la chaîne suédoise H&M mais d' une boutique d' une autre enseigne suédoise  Alhens.

 

Quoiqu' il en soit le vif succès sur facebook rencontré par ces mannequins plus charnus montre qu' il y a un vrai désir de la clientèle que ceux-ci soient plus réalistes et se paraissent mieux aux morphologies normales et naturelles.

  

Il va sans dire dire que j' adhère complètement à cette initiative qui libère le corps des femmes des carcans de la mode et qui ne les enferme pas dans une vision unique de leur corps qui ne peut provoquer qu'une éternelle frustration. La mode, qu' on le veuille ou pas, est toujours réductrice.Elle tend à l' uniformisation et à la standarisation.La nature, elle, est bien plus riche en belles formes  et c' est à nous de savoir en apprécier la diversité et d' en célébrer tous les différents types de beautés.

 

Les créatures de rêve aux tailles de guêpes qui défilent sur les passerelles c' est génial...Le thigh gap  c' est superbe lorsqu' il est naturel et non le fruit d' une anorexie ou d' une chirurgie esthétique ....mais les rondeurs naturelles sont harmonieuses également.

Qu' on se le dise !

 

  

mannequin-h-m-formes-realistes_2369482.jpg

 

 

 

normal-sized-mannequins-what-is-normal-anyway-L-DBtpgR.png

 

 

Un petit rappel esthétique et historique s' impose avec ces 3 grâces de nos livres d' écolier...

 les 3 racesME0000033749 3

les-3-graces-2.jpg

 

Là je n' ai mis qu' une seule petite référence à l' art antique mais si je faisais des recherches sur l' art précolombien, africain, chinois et japonais,esquimau, russe, indien, etc... on aurait droit à un festival de lignes et de formes.

 

 

Et pour finir une petite chanson d' une dame qui ne met pas du 36...

 

 
Et puis elle aussi... dont la voix est aussi fraîche que la naissance d' une source au coeur des montagnes.

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 07:12

Bonjour les amis

 

Hier soir j' ai regardé le concours de l' Eurovision avec ma fille. Spectacle familial par excellence à la fois kitch et parfois un peu ringard : on a finalement passé une très bonne soirée tous les deux.

Nous ne savions rien de la chanson française proposée et nous avons suivi la prestation des twin twin d' un air amusé....et puis...et puis...et puis,   face à ce texte si indigent et minimaliste nous avons finalement éclaté de rire, en pensant que c' était plus une blague de potache qu' une chanson de concours...

Après une brève recherche j' ai retrouvé un petit article ce matin qui annonçait bien la contreperformance très prévisible:

 

Fauve, le coup de gueule de Nicolas Ungemuth

Le concept est tellement insensé qu'il en devient brillant: réunir les chanteurs les plus nuls venant de toute l'Europe, et les faire concourir. Cette atrocité perdure depuis 1956, et sera visible, en direct de Copenhague, samedi soir sur cette bonne vieille France 3. Pourquoi, en effet, priver le service public d'une émission de qualité à laquelle les citoyens contribuent directement via leur redevance adorée?

Les Français pourront donc, une fois de plus, rire grassement de ce spectacle très «coloré», et apprécier les «artistes» qui représentent l'Hexagone. En l'occurrence le démentiel groupe Twin Twin (Ouin Ouin n'aurait pas été mal non plus, encore qu'à la réflexion, Neu Neu eut été parfait), et sa tonitruante chanson «Moustache». Ces poètes -dont l'un semble s'être penché sur l'héritage capillaire de feu Desireless- chanteront donc pour des centaines de milliers de téléspectateurs leurs paroles sensationnelles: «Je veux ci, je veux ça, c'est comme-ci, c'est comme ça, je veux ci je veux ça, c'est comme-ci, c'est comme ça, y'a toujours un truc que j'ai pas… J'donnerais tout ce que j'ai contre une moustache, maintenant je sais, ce que je veux c'est une moustache.» Seraient-ils des admirateurs inconditionnels de Jean-Pierre Marielle? De Village People? Nul ne le sait. Mais une chose est sûre, leur «chanson» est l'un des trucs les plus consternants jamais sélectionnés pour cette manifestation pourtant familière des nullités.

Pour mieux comprendre la sélection, voici l'une des règles de l'Eurovision: «Les chansons concurrentes sont choisies lors de sélections nationales organisées par les diffuseurs participants. L'organisation et la forme de ces sélections sont laissées à l'entière détermination des diffuseurs participants. Les chansons retenues ne doivent pas avoir été commercialisées avant le premier septembre de l'année précédente et leur durée maximale doit être de trois minutes. Les paroles des chansons, ainsi que leur présentation, ne peuvent porter atteinte, ni au concours, ni à l'Union Européenne de Radio-télévision. Il est interdit d'inclure tout mot ou tout geste de nature politique ou assimilable. Il est interdit d'inclure toute insulte ou tout langage inacceptable.». On voit, tout de suite, le souci de la qualité… Mais nous aimons aussi beaucoup celle-ci: «Chaque présentation ne peut compter que six personnes au maximum sur scène. Aucun animal vivant ne peut être amené sur scène» (ce qui suppose que les animaux morts sont tolérés. Nous suggérons donc pour les prochains participants d'apporter un poulpe décongelé, on en trouve dans toutes les bonnes poissonneries). C'est une bonne nouvelle: certes, les Twin Twin sont affligeants, mais nous avons désormais la preuve qu'ils ne sont pas des animaux puisqu'ils ne sont pas morts.

Mais tout de même: pourquoi tant d'horreur? Quelques perfides spécialistes ont suggéré la thèse suivante: le pays qui remporte l'Eurovision devant accueillir l'édition suivante, il est préférable de perdre, cette manifestation culturelle étant hors de prix. Ce qui expliquerait le choix, toujours terrifiant, des chanteurs sélectionnés. Et donne parfois des situations cocasses. Ainsi, en 2012, la cérémonie se déroula-t-elle dans une charmante dictature qui avait mis les journalistes et techniciens dans un état d'angoisse certain: l'Azerbaïdjan. A Bakou, ça grinçait plus que ça ne guinchait. D'où l'idée de Jean-Christophe Buisson, spécialiste des dictatures au Figaro Magazine, qui souhaite de toute force qu'en 2014, le candidat Belarusse l'emporte. Ce qui supposerait, en 2015, une grande fiesta «colorée» et joviale à Minsk, riante cité peinant à développer son tourisme. Avec un peu de chance, c'est faisable.

Reste une suggestion pour les statisticiens: il serait intéressant de savoir si le taux de suicide des Français n'augmente pas sensiblement à chaque diffusion de l'Eurovision. Si c'est le cas, nous saurons y remédier. Si ce ne l'est pas, ce sera la preuve du moral indestructible des citoyens.

Alors d' un seul coup j' ai tout compris les amis...effectivement le but n' était pas de gagner...il fallait laisser ça aux dictatures pour qu' elles puissent maintenir leur culte hyperpatriotique ...il fallait absolument que le meilleur perde !!! Et là, je reconnais que la France a frappé très fort hier soir avec plus de 7 points d' écart derrière San Marin et le Montenegro (  non j' ai vu monter personne...).

Personne ne peut lui disputer sa place de dernière !

 

Bonne fin de journée les amis

  

twin-twin.jpg

 

 

PS: voici pêle-mêle quelques intantanés de cette édition de 2014:

- bon début avec la chanson ukrainienne...la chanteuse très belle ...mais ça vous savez déjà que j' aime les ukrainiennes ( notez que cette ukrainienne-là n' est pas blonde...et oui, tout est possible) 

- Pologne...avec une des participantes aguicheuse, vulgaire et hypersiliconée qui ressemble davantage à une actrice porno...choréographie rigolote quand même mélangeant des éléments modernes provocateurs avec d' autres complètement traditionnels...

-Italie...La chemise de la chanteuse craque...sa jupe très très courte remonte trop...elle ne s' en rend pas compte...du coup plus personne n' écoute vraiment ce qu' elle chante ...ma fille est écroulée de rire ! Moi je suis un peu déçu par sa chanson

- Autriche: heu...heu...femme à barbe...esthétiquement je ne suis pas complètement préparé...je perds un peu mes repères mais dès qu' elle chante tout s' illumine ! 

- La Norvège: un beau charpentier romantique, viril et musclé et tout et tout..Il a l' air de souffrir d' amour...ma fille craque !

- L' Islande: des costards de toutes les couleurs...et une mélodie qui accroche...bien rythmé...Yeaaahhh

- La Suisse: on n' a jamais vu un chanteur siffler avec autant de talent...j' applaudis 

- L' Espagne: ma fille aime bien..la chanteuse a du coffre et interprète bien sa chanson

- La Finlande: un bon groupe Rock...boys band très propres sur eux...bien balancé leur morceau...je les mets dans mon top 3

- Russie: 2 belles jumelles blondes...le pays de notre Vladimir homophobe joue franchement la carte du gros fantasme sexuel ( J' imagine Vladimir regardant ce spectacle en salivant  pire que notre DSK )...Ah oui, en plus elles chantent très bien et la chanson est jolie...

- la Hollande...belle ballade country...la chanteuse est vraiment radieuse...elle nous emporterait au bout du monde avec son sourire...

Un dernier détail: j' ai l' air de rigoler comme ça mais je suis toujours très admiratif pour tous ceux qui montent sur scène et qui se produisent devant des millions de télespectateurs en direct.Tous les participants avaient énormément de talent et ça je ne l' oublie pas contrairement à certains présentateurs télé que je ne nommerai pas (comme le copain de Dave...Marc-Olivier machinchose...)

PS nº2: L' Ukraine, contrairement à TOUTES LES EDITIONS ANTÉRIEURES où elle a participé, n' a pas oublié de ne laisser aucun point à la Russie conformément à ce que j' annonçais de manière rigolarde il y a quelques semaines.

Notons également que pour la première fois la politique a fait son entrée dans le concours puisqu' on entendait des sifflets dans le public à chaque fois que la Russie récoltait les 12 points. 

PSnº3: Fatizo a eu la bonne idée de mettre un résumé de toutes les chansons dans son commentaire, et je le remets donc ici pour que tous les lecteurs puissent juger par eux-mêmes.  

 

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 16:54

Bonjour les amis

 

Je continue ma petite incursion dans le ciné ibérique et, cette fois-ci je me suis trouvé LES SORCIERES DE ZUGARRAMURDI un film que j' ai bien aimé et qui, par moments, m' a fait hurler de rire...Une comédie gore, décalée qui par certains de ses aspects pouvait rappeller pour les cinéphiles UNE NUIT EN ENFER de Robert Rodriguez.

 Les-Sorcieres-de-Zugarramurdi-Affiche-1.jpg

 

     

Tout d' abord voici le sinopsis:

 

 En plein jour, un groupe d’hommes braque un magasin d’or de la Puerta del Sol à Madrid. José, père divorcé en plein conflit avec son ex-femme, Tony, son complice, sex symbol malgré lui, Manuel, chauffeur de taxi embarqué contre son gré dans l’aventure, et Sergio, le fils de José, partent en cavale. Objectif : atteindre la France en échappant à la police…Mais arrivé près de la frontière française, dans le village millénaire de Zugarramurdi, le groupe va faire la rencontre d’une famille de sorcières, bien décidées à user de leurs pouvoirs maléfiques pour se venger des hommes…

 

 

J' ai recherché sur la toile une critique assez complète qui s' approche le plus de ce que je pense moi-même du film.

Voici celle de Nicolas Gilli

 

Un film d’Álex de la Iglesia est toujours un évènement, à la fois car le réalisateur espagnol est capable de folies et ne manque jamais d’idées, mais également car ses films, aussi dingues soient-ils, sont toujours portés par un message extrêmement grave. Comme une poignée d’autres auteurs, ses purs films de genre sont des véhicules contestataires qui cachent habilement leurs intentions, pour mieux s’incruster durablement dans l’esprit du spectateur. Les Sorcières de Zugarramurdi ne déroge pas à la règle, tout en renouant avec une véritable folie fantastique, voire horrifique.

Étrange film que Les Sorcières de Zugarramurdi. Car si en apparenceÁlex de la Iglesia en revient à de la comédie noire sur fond de fantastique décomplexé, il poursuit sa route d’auteur de plus en plus amer. Cela se sentait déjà dans le précédent Un Jour de chance, le réalisateur basque est en train de virer fortement misanthrope, même s’il s’agit là d’une évolution tout à fait logique dans la carrière de l’homme. Les sorcières de Zugarramurdi est une comédie désabusée, une aventure qui pourrait bien passer pour un pamphlet misogyne si le film n’était pas, justement, tout simplement misanthrope à l’image de son auteur, et un brin nihiliste. En effet, y voir un film misogyne serait passer complètement à côté de tout un aspect du film. D’un côté, les femmes y sont montrées comme une accumulation de figures du mal, souvent hystériques, perverses, carrément sous forme de sorcière. Mais de l’autre les hommes ne sont pas en reste. Complètement idiots, bêtement revanchards, pères incapables et incapables de prendre leurs responsabilités, mus par rien d’autre que l’argent facile… Álex de la Iglesia s’amuse énormément de la sempiternelle opposition hommes/femmes par le prisme de l’humour et tout le monde en prend pour son grade, sans aucune distinction de sexe.

 foto-hugo-silva-y-mario-casas-en-las-brujas-de-zugarramurdi.jpg

 

Par ailleurs, même s’il tourne l’ensemble à l’absurde et au délire fantastique lors d’un dernier acte dantesque, Álex de la Iglesia se permet même un propos auquel d’autres se sont déjà frottés par le passé, à savoir dépeindre une communauté matriarcale basée sur la supposition que Dieu n’est plus la figure chrétienne bien installée mais une figure de déesse païenne, personnification de la Vénus de Willendorf, déesse de la fertilité. Concrètement, la farce, l’humour noir et la folie sont toujours au centre du cinéma de l’espagnol, mais comme d’habitude Les Sorcières de Zugarramurdi contient un violent coup de gueule contre les différentes institutions et leur fonctionnement toujours plus absurde. Donc non, Les Sorcières de Zugarramurdi n’a rien d’un film misogyne, sa démonstration par l’absurde le rapprochant même plutôt d’un propos violemment féministe, mais il est surtout fondamentalement misanthrope, le monde dans lequel évolue Álex de la Iglesia n’ayant vraisemblablement pas ses faveurs. Il s’agit donc d’une nouvelle étape dans l’œuvre d’un réalisateur en colère qui sait précisément comment la canaliser pour en produire quelque chose de drôle, mais surtout de complètement dingue. Toute l’intrigue tient d’ailleurs autour d’un trésor, butin du braquage de la séquence d’ouverture, qui reste jusqu’au bout une allégorie du mariage comme acte des illusions perdues. De là à dire qu’Álex de la Iglesiaexorcise ainsi le trauma de son mariage précédent, il n’y a qu’un pas qu’il est possible de franchir aisément. Et pour aboutir sur quelque chose de solide, le réalisateur renoue avec quelque chose qu’il avait légèrement laissé de côté sur ses deux précédents film, un cinéma complètement débridé, sans cesse à la limite de la rupture, qui déborde de générosité par tous les coins du cadre quitte à paraître un brin bordélique. Ça part dans tous les sens, un vrai film punk qui fait passer son propos gentiment subversif derrière son outrance graphique, son humour noir et ses petites folies narratives.

 

brujaszugarramurdi posters(08)

 

Les Sorcières de Zugarramurdi bénéficie d’un rythme en dents de scie – là encore une certaine tendance du cinéma d’Álex de la Iglesia – avec le braquage introductif tout bonnement démentiel, dans lequel Bob l’éponge, Mickey, Jésus et un soldat de plomb géant sortent les flingues, où un enfant se prend pour Chow Yun-fat avec un gun dans chaque main, et qui vire au classique film de braquage qui tourne mal, dans la grande tradition du genre. Et si le deuxième acte souffre d’une légère baisse de rythme, privilégiant des dialogues à l’action et un humour bien moins visuel et burlesque (malgré certains running gags typiques tels que le client du taxi, et ce jusqu’à la toute fin), s’y installent peu à peu des éléments surnaturels et mythologiques annonçant le revirement fantastique final. Un type habillé en Jésus Christ dont le téléphone affiche « Armageddon » quand son ex-femme l’appelle, un œil bizarre au fond des toilettes, une auberge où des membres humains se retrouvent dans les assiettes… tout mène vers le grand délire orgasmique du troisième acte. Du manoir à la grotte finale, les séquences dantesques s’enchaînent à un rythme effréné, jouant avec le mythe de la sorcière bien sur mais pour le revisiter en profondeur. Álex de la Iglesia y retravaille au corps un motif récurrent de son œuvre, celui de la communauté étrange, les histoires d’amour à la fois naïvement romantiques et impossibles tant elles sont folles, pour accoucher d’une orgie démoniaque en appelant au bon souvenir de Matrix Reloaded. Véritable farce macabre évoluant vers le conte fantastique aux tonalités baroques, Les Sorcières de Zugarramurdi est une sorte d’exutoire orgiaque, à la fois très noir de par sa misanthropie et tellement jubilatoire de par sa démence et l’apparente perte de contrôle de son final, pourtant maîtrisé de bout en bout par un auteur capable de tout se permettre. Un vrai délire de formes et de couleurs, à la fois ancré dans le réel et complètement mystique, porté par une bande d’acteurs géniaux, des deux figures centrales de losers incarnées par Hugo Silva et Mario Casas, aux sorcières portées par une Carmen Maura déchainée et une Carolina Bang qu’Álex de la Iglesia filme très amoureusement. En ajoutant à cela une maîtrise l’espace fascinante, un découpage toujours intelligent et une mise en scène inventive, dopée par quelques vrais tours de force (les différentes poursuites dans le manoir sont géniales, tout comme l’ouverture), une chose est sure : s’il aime de moins en moins ses congénères, Álex de la Iglesia aime toujours autant le cinéma.

  

  

     

Vous l' avez compris ce film est inégal: ce qui m' a vraiment plu c' est surtout toute la longue première partie qui est avant tout une comédie et une farce menée tambour battant ... Les sorcières sont aussi un prétexte pour traiter les thèmes éternels de l' amour et de l' incompréhension entre les hommes et les femmes, la crise du couple,les enfants, l' éducation, l' autorité parentale, etc...Ma scène préférée que je ne raconterai pas c' est quand Eva,la jeune et belle sorcière tombée amoureuse de l' un des protagonistes, pique une crise de jalousie ...il y a à la fois un clin d' oeil à BLADE RUNNER et à la fin très spectaculaire de la réplicante hypersexy Pris jouée par Darryl Hannah, mais cette fois-ci la scène finit mieux et c' est d' une extrême drôlerie.

Par ailleurs, je vous laisse découvrir par vous-même la manière avec laquelle la belle Eva a une façon bien à elle de faire usage de son balai de sorcière... 

 

La deuxième partie fait plus appel à des effets spéciaux et personnellement je trouve qu' ils n' amènent pas beaucoup de dimension comique.Une légère baisse de rythme donc, quelques longueurs, mais on retrouve bien le ton de la comédie lors de la chute finale.

 

Certaines fines bouches n' apprécieront pas certains moments glauques, visqueux, un peu écoeurants mais tout ça, c' est bien évidemment pour rire...Alex de la Iglesia ne fait pas toujours dans la dentelle mais , encore une fois, certains moments du film méritent à eux seuls le déplacement.

 

L' interprétation est magistrale avec des personnages qui ont de vrais gueules.J' ai été subjugué par Eva l' une des sorcières interprétée par Carolina Bang qui joue son rôle à la perfection..les dialogues en espagnol sont très drôles...assez décalés...

 

Un dernier détail: cette ville de Zugarramurdi  existe vraiment...elle est très proche de la frontière française en plein pays basque et il y a eu effectivement un procès en sorcellerie fait par l' inquisition espagnole d' une quarantaine d' habitantes en 1610.Un procès basé sur des témoignages très peu fiables de voisins envieux et supersticieux.Il y a eu 18 sorcières qui ont fini sur le bûcher à Logroño, et aujourd' hui encore si vous passez par là vous pourrez aller visiter la grotte des sorcières qui est ouverte au public.

  

 

 

 

 

  

  

  

  

  

  

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 22:15

Bonjour les amis

 

Si vous êtes amateurs du jeu d' échecs vous savez que pour bien y jouer lorsque vous avez les blancs il faut vous mettre à la place des noirs et regarder les choses de leur point de vue, et lycée de Versailles.

 

Ces mêmes principes valent pour les relations diplomatiques et tous les ministres des affaires étrangères seraient bien inspirés de jeter un coup d' oeil aux cartes des préjugés établies par  Yanko Tsvetkov pour ne pas commettre d' impairs et prévoir au mieux les réactions de leurs homologues étrangers.

 Voici donc la dernière carte en date. 

Comment Poutine voit-il l' Europe et nous-mêmes ?  version anglaise réactualisée 

I7pDiRQ.png

 

 

 Voici la traduction espagnole

 

 

europasegunputin2.jpg

 

 

Et vous pourrez constater que la traduction française n'existe malheureusement pas, ce qui ne fait que confirmer le retard chronique de la diplomatie française un peu à la remorque ces temps-ci et les dernières erreurs de jugement regrettables de notre ministre Laurent Fabius.

 

Alors d' après cette carte AJE vit près de Gomorrhe ( je confirme moi-même cette appréciation un peu dure mais juste de Vladimir au sujet de cette partie de l' Espagne particulièrement cosmopolite et pervertie  où vit une jeunesse complètement amorphe et droguée et où se sont réfugiés de nombreux ex-colonels du KGB).Parmi mes qualificatifs préférés de cette carte sévère mais lucide, j' aime assez celle des Suèdois qui y sont définis comme " les hommes qui ne fouettent pas leurs enfants"...Effectivement Vladimir, c' est très bien observé de votre part et rien, ni aucune de nos faiblesses ou talon d' Achille ne vous échappe.Le prof que je suis a bien remarqué que par chez vous dans la vieille et sainte Russie l' éducation est encore un mot qui a du sens.Vous êtes peu suspect de décadence et heureusement qu' il reste encore des dirigeants à poigne comme vous, des vrais chefs, qui ont gardé le sens des valeurs morales et qui sont peu enclins aux élans de sensiblerie de certains chefs d' Etats occidentaux mous, gras du bide, adipeux et corrompus... 

 

Enfin,chers amis, et pour équilibrer un peu ce billet et qu'il n' apparaisse point comme un vulgaire ramassis de clichés russophobes, j' en profite pour vous remettre aussi deux cartes des préjugés américains qui celles-là datent de l' époque pré-Obama et qui mériteraient peut être une petite remise à jour.

 

world-according-to-USA.jpg

 

mapping-stereotypes-yuri-tsvetkov-thumb640-copie-1.jpg 

 

Bon allez je vous laisse réviser..n' hésitez pas à utiliser le traducteur reverso disponible gratuitement sur la toile...Vous n' êtes pas à l' abri d' une interro dans les jours qui viennent...

 

Bonne fin de soirée

 

PS: il y a dans cet article une information qui est vraie...je vous laisse la deviner...pas trop dur...

 

PS nº2: L' Hatem m' indique dans mon  oreillette que les cartes ne sont pas très lisibles et qu' on ne peut les étudier dans le détail.Voici donc un certain nombre de liens où tout apparaîtra de façon plus lumineuse.

 

Tout d' abord la carte originale:

 

http://i.imgur.com/I7pDiRQ.png

 

Ensuite le lien espagnol:

 

http://blogs.publico.es/strambotic/2014/05/atlas-de-los-prejuicios/?src=lmFp&pos=4

 

Et enfin une belle collection de cartes pour les passionnés de géostratégie ( niveau soutenu ! ):

 

http://www.theguardian.com/artanddesign/gallery/2012/feb/17/stereotype-maps-yanko-tsvetkov

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 17:42

Bonjour les amis

 

Une fois n' est pas coutume je vais vous parler d' un film espagnol de 2012 intitulé THE BODY ( El cuerpo)...oui, je sais: avec un tel retard vous n' avez aucune chance de le voir au cinéma.Malgré tout si je me fends d' un petit papier c' est quand même que ce thriller mérite d' être vu par les amateurs du genre.Donc si vous avez l' occasion de le voir ailleurs qu' au cinoche ( location de DVD, télévision à péage,Canal+, online...) et bien ne le ratez pas.

D' entrée de jeu l' intrigue est prenante et angoissante: le corps d' une femme a disparu de la morgue, alors que le gardien a pris la fuite et est retrouvé dans le coma après qu' il ait été renversé par une voiture en pleine nuit sous une pluis torrentielle...ça commence fort...Huis-clos dans la morgue...ambiance nocturne et pluvieuse à couper au couteau ( très belle photo)...Relations froides et glacées entre les protagonistes, parfois à la limite de la perversion ( très bons interprètes et une mention spéciale pour le commissaire Jose Coronado...)...situation pesante, angoissante et très intrigante.

On pense à Hitchcock bien sûr, mais aussi à Clouzot et  ses Diaboliques et aussi à Claude Miller et son Garde à vue...Tout cela est réalisé avec une grande maîtrise et on se laisse porter délicieusement tout au long de l' intrigue au gré des nombreux rebondissements savamment distillés par le metteur en scène.

 

Je vous laisse la fiche technique ainsi qu' une critique du film  trouvée sur la toile...Voilà, c' était ma bonne surprise de la journée..Un thriller d' excellente facture et moi, dans ces cas-là je suis bon public et j' en redemande !

 

PS: là je viens de me relire et je me rends compte que j'' ai fait de l' humour involontaire en écrivant d' abord " Huis-clos dans la morgue"...suivi de " relations froides et glacées entre les protagonistes" ...alors je précise tout de suite que c' est pas un film de zombies...lol  !!!)

 

 

 

The-20Body-el-cuerpo.jpg 

 

  

 

 

 

 


Réalisateur: 

 

Acteurs: , , , 

 

Scénariste: , 

 

Compositeur: 

 

Directeur De La Photographie: 

 

Monteur: 

 

Genre: 

 

Titre original: El Cuerpo

 

Synopsis: Le corps d’une jeune femme décédée disparaît mystérieusement d’une morgue. L’enquête est ouverte.

 

 

 

Paris International Fantastic Film Festival 2012 : Prix du jury.

S’il y a bien une constante dans le cinéma de genre espagnol depuis maintenant quelques années, c’est le sérieux avec lequel ces cinéastes, souvent jeunes et peu expérimentés, s’emparent de leur sujet. Premier film derrière la caméra pour Oriol Paulo, scénariste émérite des Yeux de Julia, mais premier film qui n’a rien d’une œuvre de débutant tant tout y est précis, millimétré, et réglé par une équipe technique parmi ce qui se fait de mieux en Europe. A l’arrivée c’est ce qu’on appelle un « film de scénariste » mais aussi, et surtout, un film de vrai cinéaste.

 

 

 

 

 

 

Avec ce scénario tout en rigueur, il fallait un traitement visuel tout aussi précis. Et Oriol Paulo a su très bien s’entourer pour que sa vision soit la plus éclatante possible à l’écran. Entre la photographie toute en contrastes d’Óscar Faura (formé en seconde équipe sur Darkness, The Machinistou encore Fragile, puis directeur de la photographie sur L’orphelinat etThe Impossible), les décors très riches de Balter Gallart (Abandonnéeou L’enfer des loups), les maquillages encore une fois stupéfiants de DDT (Hellboy, Le Labyrinthe de Pan, Agora…) ou le montage redoutable de Joan Manel Vilaseca (El Habitante incierto et les Yeux de Julia), The Body est une véritable démonstration de force des talents en place en Espagne. Avec une telle équipe pour supporter sa vision, Oriol Paulo ne tombe dans aucun travers habituel des premiers films et signe un travail qui transpire déjà la maturité. D’autant plus qu’il a bénéficié d’un casting qui, là également, pioche dans le haut du panier. La confrontation entre Hugo Silva, figure majeure de la série TV phénomène  Los hombres de Paco et prochainement à l’affiche des nouveaux films de Pedro Almodóvar (Los amantes pasajeros) et Álex de la Iglesia (Las brujas de Zugarramurdi), et José Coronado, figure majeure du cinéma espagnol depuis 20 ans et grand gagnant des derniers Goyas pour sa prestation dans No habrá paz para los malvados, fait des étincelles. Mais The Body bénéficie également de personnages féminins formidables, de la présence vénéneuse et habitant le cadre même quand elle en est absente de la belle Belén Rueda, ainsi que de la superbe Aura Garrido, également venue de la TV. Ces deux personnages façonnent une variation étonnante autour du motif de la femme fatale, appuyant avec la mise en scène la sensation d’être face à une sorte de neo-film noir sous forme de jeu pervers. Avec son soin du détail, sa précision d’horloger et son récit machiavélique, The Body n’a pas besoin de réinventer le genre. Il lui suffit de faire étalage de sa maîtrise pour s’imposer comme un thriller de très haut niveau, cruel et implacable, bien que souffrant légèrement de cette perfection mécanique.

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 08:32

Bonjour les amis

 

Un de mes bons camarades vient de faire une découverte étonnante sur le net qui pourrait changer le cours de l' Histoire avec un grand H.

 

Je suis donc en mesure de vous fournir à mon tour  un document qui, à lui tout seul, pourrait stopper net tous les conflits ayant lieu sur le sol ukrainien.

Il s' agit de la carte du monde après qu' aura eu lieu la fonte de toutes les glaces des 2 pôles en 7013 ( appréciez la précision sur le calcul de la date !).

 

 

Capture-d-ecran-2013-11-07-a-14.58.05-600x359.png

 

 

Regardez et observez .Vous verrez que l' Ukraine sera sous les eaux....L' acharnement de Poutine à vouloir récuperer cette partie du monde est donc parfaitement inutile...Par ailleurs vous noterez que la Crimée qui vient d'être récupérée par les russes par référendum se maintient hors de l' eau !!!

La victoire est donc attribuée par KO technique à la Russie qui  a repris ce territoire stratégique pour sa marine nationale sans verser une goutte de sang...

En fait on pourrait en rester là, et John Kerry pourrait aller au Kremlin avec cette carte sous le bras, et dire à Poutine:

" Laisse tomber, mec !!!...T' as déjà gagné..."

 

 On dit très souvent , et à juste titre, que les russes sont d' excellents joueurs d' échecs car ils savent analyser à long terme...mais sur ce coup-là on peut en déduire que Poutine n' est pas Kasparov...

 

Bon allez les amis, je vous laisse tous à vos bouées de sauvetage .

 

Bon Week-End

 

Signé: le bien-nommé ALEA JACTA EST

 

PS nº1:Pour ceux qui s' intéressent à l' Etat du monde après la fonte des glaces voici ce lien très instructif

 

http://www.konbini.com/fr/3-0/carte-terre-glaces/

 

 

 

PS nº2 dédié à Mary Blue et à ses mésaventures cybernétiques.

Je n' ai jamais été piraté MB ( je croise les doigts en écrivant ça....) mais j' ai été attaqué il y a une dizaine d' années par un méchant virus qu' un ami m' avait envoyé de Charleroi et je m' en suis tiré de justesse...Le voici ...je te le présente: il s' appelle Jean-Claude...just for you !

 

 

 

virus-belge.jpg

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article