Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 15:28

Je continue mon petit feuilleton ibérique.Aujourd' hui c' est lundi.Je commence gentiment la semaine  et j' ai un peu la flemme de résumer les épisodes précédents qui sont dans mes 2 billets antérieurs.

Donc, après la crise institutionnelle majeure ouverte par la publication des comptes secrets du PP jeudi dernier par le journal EL PAIS, le président du gouvernement Mariano Rajoy a donné des explications dont le moins qu' on puisse dire est qu' elles ne convainquent pas l' opposition, ni la grande majorité de ses concitoyens.

Hier encore le secrétaire général du Parti Socialiste Espagnol Alfredo Rubalcaba réclamait purement et simplement la démission immédiate du chef du gouvernement... demande par ailleurs appuyée également par d' autres partis.  

Et, mauvais hasard du calendrier, il se trouve que Rajoy avait une réunion au sommet avec la chancelière allemande aujourd' hui, et ce, dans les pires conditions qu' on puisse imaginer.

En effet, Rajoy qui n' aura eu de cesse de montrer des gages de bonne volonté à la chancelière afin d' obtenir les meilleures conditions de renégociation de la mégadette, doit de nouveau rencontrer celle-ci alors que sa légitimité est mise en cause dans son propre pays.

Comment arrivera-t-il à être crédible vis-à-vis de la chancelière sur ses possibilités de mener à bien le vaste programme de réformes structurelles (si cher à François Baroin) , si les citoyens sont en train de manifester devant les sièges de son parti pendant qu' il converse aimablement avec Angela ? 

 

Par ailleurs, on peut imaginer la disproportion et la position de FORCE de la chancelière vis-à-vis de son interlocuteur très amoindri ( touché...mais pas encore coulé).

L' Espagne avait déjà bien du souci avec sa dette, et il ne manquait plus qu' un énorme scandale financier pour jeter à terre sa moindre vélléité de renégociation.Un voyage à Berlin dans un tel contexte frise l' humiliation... 

 

Cette affaire de corruption, les Espagnols vont la payer deux fois:

- une première fois en spoliation, fraude et manque à gagner pour leur Etat.

- une deuxième fois, en perte de crédit sur les marchés internationaux, ce qui ne manquera pas de faire grimper à nouveau la prime de risque espagnole..et ce qui  a permis à Rubalbaba de déclarer que le chef du gouvernement était devenu un " boulet" très coûteux pour son pays.

 

J' ai assisté toute à l' heure à une partie de la conférence de presse avec les 2 partenaires, et derrière les sourires de rigueur, les embrassades et les congratulations de façade habituelles, on ne peut s' empêcher de penser que cette affaire gêne terriblement les allemands également.

En effet, Rajoy était en train d' accomplir tout le sale boulot qu' on lui demandait. En bon élève néolibéral, il a mis en oeuvre un massacre méthodique et organisé de tous les acquis sociaux afin d' honorer les promesses de remboursement de dettes publiques et PRIVÉES sur le dos des travailleurs.Les allemands étaient plutôt satisfaits vu qu' ils n' étaient pas obligés d' intervenir trop directement, et ne voilà-t-il pas qu' une sinistre affaire de corruption d' ampleur nationale vient mettre à terre toute cette stratégie patiemment tissée.

 

Comment va réagir la chancelière ?

- Va -t- elle soutenir un gouvernement moribond avec le risque de soubresauts sociaux incontrôlables ou d' élections anticipées qui vont perturber gravement les marchés ?

- Va-t-elle essayer de miser sur un autre candidat de droite "non-contaminé" pour poursuivre l' oeuvre de Rajoy ? Angela et les marchés vont-ils essayer de pousser gentiment mais fermement Mariano vers la porte de sortie comme cela s' est déjà produit avec Berlusconi ?( je vous rappelle au passage que silvio-pinocchio ne s' est pas fait jeter par les urnes mais par les marchés financiers...ce qui était en soi une première en Europe..plus Berlusconi s' accrochait au cocotier et plus ça coûtait cher au pays et le fait qu' il n' ait pas démissionné immédiatement a provoqué des pertes sèches importantes pour tous les Italiens...).

 

Que va-t-il se passer donc en Espagne ? Mystère et boule de gomme...

Ce qui est sûr, c' est que le scandale va coûter très cher à tous les espagnols....et que maintenant , c'est la 2 ème facture qui va nous arriver !

 

 

merkelRajoy.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 18:31

Ce billet est la suite du post que j' ai consacré à l' énorme scandale qui secoue l' Espagne depuis plus de 48 heures intitulé: "Enorme scandale en Espagne..le gouvernement de Rajoy au bord du précipice"

A partir de maintenant, et comme disait Coluche, il va falloir prendre des notes pour me suivre.

J' en étais resté sur mon dernier billet au fait que le chef du gouvernement devrait probablement sortir de sa tanière pour donner des explications sur les graves accusations qui pèsent sur lui et sur  de très nombreux membres de son parti et non des moindres..

Cette comparution a eu lieu aujourd' hui et le simple fait que l' opinion publique ne soit pas satisfaite par les explications de la porte-parole, la secrétaire générale du parti Dolores de Cospedal ( elle-même impliquée) est déjà en soi un terrible échec , pour ne pas dire une humiliation.

 Un peu comme si François Hollande ou Sarko étaient obligés de s' expliquer devant leurs concitoyens à la télé en leur disant: " Non, je ne suis pas un escroc".

 

mariano-rajoy-pp.jpg

 

 

 

Revenons sur cette comparution qui a eu lieu devant la direction du parti populaire et qui a été retransmise à la télé:

Encore une fois,cette manière de comparaître a de quoi faire sourire: aucun journaliste pour poser des questions embarassantes..un peu facile, non ? Bin oui, les journalistes comme disait George Bush ce sont des "son of a bitch" ou des " fuckin' assholes" !! On ne peut pas leur faire confiance..

Donc, notre ami Rajoy comparaît devant tous ses petits copains et qu' est-ce qu' il nous dit ?

Et bien , il nie en bloc toutes les accusations:

" Jamais je n' ai reçu ni donné de l' argent occulte.Il n' y a jamais eu de comptes cachés au sein de mon parti".

Et là, mes amis, une première objection s' impose tout de suite. Mariano Rajoy est loin d' être le seul qui est impliqué dans ce scandale.Là, il parle surtout pour lui, mais qu' en est-il des autres ???  mystère..

Continuons avec ce petit numéro comique.Rajoy durant son allocution veut donner des gages de vérité et là, il nous sort l' argument qui TUE et qui nous laisse sans voix, il dit:

 

" Je vais rendre public ma déclaration d' impôts et de patrimoine "

 

Franchement là, ça devient une farce grotesque.On est en train de parler d' argent noir qui n' apparaît nulle part et ce gugusse vient nous dire qu' il va nous montrer sa feuille d' impôts.C' est vraiment prendre les gens pour des imbéciles !!

Les membres du parti populaire sont accusés d' être des voleurs corrompus mais on ne les a jamais accusé d' être des idiots.On se doute bien que tout ce pognon ne peut figurer officiellement nulle part.On n' imagine pas que sur une déclaration espagnole il y ait une case spéciale pour mentionner l' argent occulte.

 

Là-dessus le chef du gouvernement brandit des menaces , en disant "qu' il ne restera pas les bras croisés et qu' il entreprendra des actions judiciaires contre ceux qui propageraient de tels mensonges".

Encore une fois, on restera sur notre faim, car à aucun moment il ne dira si il poursuit le quotidien EL PAIS...Qui va t' il poursuivre alors ??

Ceci dit, les membres du PP sont à prendre au sérieux quand ils brandissent ce genre de menaces et à partir de maintenant, moi-même , je vais faire gaffe à ce que j' écris...lol !

  

Sur ce, le chef du gouvernement tourne ses talons et rentre chez lui pour ne pas perdre plus de temps et aller résoudre la crise économique du pays ( à un moment donné, il avait même balancé durant son allocution "qu' il ne fallait pas se laisser distraire"!! bin voyons, retroussons tous nos manches de chemises pour relever le pays qui en a bien besoin après avoir été bien spolié !).

 

Donc, et conformément à ce que prédisais ,on a bien eu droit à un petit numéro de comique troupier et d' ailleurs j' ai la rate qui se dilate un peu....

 

Arrivé à ce point, d' autres objections s' imposent:

- Une autre instruction judiciaire sur une autre affaire de trafic d' influence nommée Gürtel confirme certains des papiers publiés par El Pais ( aucun commentaire de Rajoy là dessus..)

- D' autres membres de son parti affirment que les documents qui les concernent sont véridiques ( comme par exemple l' attribution d' un prêt au président du Sénat)...aucune mention de Rajoy ne sera faite.

 

On le voit donc, Mariano Rajoy joue son va-tout et scelle son destin politique à celui de son ex-trésorier Luis Bárcenas: si celui-ci tombe, sa position sera intenable...Le compte à rebours est enclenché vu que la justice est saisie de l' affaire Bárcenas et qu' elle est en marche...d' ailleurs il est probable que Rajoy sera obligé de comparaître devant le juge qui instruit le dossier. 

 

Enfin, il est une autre question qui préoccupe tout le monde:

 

Qui a vendu la mèche? Qui a organisé ces fuites? Qui est " Gorge profonde" ? De tels renseignements ne peuvent venir que de l' intérieur, et là, plusieurs scénarios sont à envisager:

 

 -1.  " Gorge profonde" est un membre du PP intègre qui veut en finir avec les malversations de son parti.Cette situation s' est déjà produite dans le passé avec, par exemple, la révélation de la trame Gürtel  qui a eu lieu après des déclarations fracassantes d' un membre influent du PP peu après en avoir claqué la porte.

 

-2.Ces papiers sont des faux et serviraient le PP à se faire passer comme une victime de ses opposants politiques.Ce complot ou cette manipulation permettrait de les laver de tous les autres nombreux pêchés dont ils sont accusés, notamment l' affaire Gürtel.Malgré tout ce scénario paraît chaque jour de plus en plus improbable: tous les experts en graphologie ont authentifié l' écriture de Bárcenas .

 

-3.Ces papiers ont été fournis par des forces de droites frustrées d' être écartées du pouvoir et qui opteraient pour une rénovation de la droite espagnole en la faisant imploser.Il y a déjà des noms qui circulent comme Esperanza Aguirre, ex-présidente de la région de Madrid démissionnaire l' an dernier, officiellement pour des raisons de santé mais qui reste toujours très active.

 

Donc ma conclusion du jour sera celle-ci.

 

ATTENTION: UNE DROITE PEUT EN CACHER UNE AUTRE

RESTONS PRUDENT ET VIGILANT

 

Ave mes amis ! FORCE ET HONNEUR ! J' ai dit !

Signé: Alea Jacta Est

 

PS: après avoir rédigé ce papier j' ai regardé la télévision espagnole et j' ai pu constater avec satisfaction que la citoyenneté considère complètement insuffisantes les justifications proposées par le chef du gouvernement, que ce soit l' audit des comptes du PP ou la publication des déclarations d' impôts.Seul le propre Bárcenas pourra donner les bonnes explications, et ce, devant un juge d' instruction.Demain EL PAIS fournira un dossier complet avec tous les documents qui sont d' ores et déjà authentifiés comme étant de la main de Bárcenas.Rarement j' ai eu l 'impression de vivre une telle crise en direct:ce soir la SEXTA a consacré plus de 4 heures de débats à la télé avec des journalistes et des représentants de tous bords...je vois vraiment mal comment un gouvernement pourra survivre à une telle pression citoyenne et à un tel discrédit.Ça tient du funambilisme....

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 15:27

C' est un  énorme scandale( un de plus) qui vient d' éclater en Espagne après que l' on ait appris que l' ex-trésorier du parti populaire ( parti de droite au pouvoir) entre 1990 et 2009 Luis Bárcenas avait plus de 20 millions d' euros cachés sur un compte en Suisse.

 

Le premier ministre Mariano Rajoy avait tenté de minimiser le problème, et de couper l' herbe sous les pieds de ses détracteurs en déclarant que les comptes de son parti étaient propres et qu' il allait demander qu' un audit soit réalisé par une institution impartiale et extérieure à son parti.

 

Mais hier, le scandale a pris les dimensions d' un TREMBLEMENT DE TERRE POLITIQUE quand le quotidien EL PAIS  a révélé les comptes secrets de luis Barcenas.

 

 "El Pais" a obtenu les cahiers confidentiels détaillant les comptes du Parti populaire ( PP) entre 1990 et 2009, pendant la gestion des deux ex-trésoriers Álvaro Lapuerta et Luis Bárcenas. Depuis les années 1990, afin de compléter leur salaire, des élus du PP auraient reçu des enveloppes de billets de 5 000 à 15 000 euros, sous la forme de paiements quotidiens, trimestriels ou semestriels. Parmi les bénéficiaires, l'actuel chef du gouvernement Mariano Rajoy et l'actuelle secrétaire générale du parti Dolores de Cospedal.

Tous sont impliqués depuis l' époque d' Aznar jusqu' à aujourd' hui...ministres, présidents de région, entreprises de construction qui versaient des pots de vin pour obtenir des traitements de faveurs dans l' attribution des marchés.

Cette crise intervient alors que le parti ne s' était toujours pas remis d' un autre scandale qui concernait une autre trame de corruption nommée Gürtel, et qui est encore jugée en ce moment...

 

Le scandale d' hier a pris de telles dimensions que le gouvernement va devoir donner des explications bien avant les conclusions de l' audit...La pression populaire est devenu intenable...La colère gronde...Les programmes de télé et de radio, même les plus apolitisés ne peuvent plus éluder la crise.Quant aux programmes satiriques comme ceux de la Sexta, ils se moquent et raillent tous les membres du gouvernement , un par un,lors d' un programme qui dure plus de 90 minutes.L' émission d' hier soir a battu des records d' audience( je l' ai regardée et ils ont fait un boulot génial en soulignant toutes les incohérences et les mensonges de tous ceux qui sont impliqués et ils sont NOMBREUX)

 

Des manifestations spontanées de citoyens ont lieu autour des sièges du PP dans toutes les capitales de Province.Les ministres ne peuvent plus faire la moindre apparition , ni la moindre inauguration dans le moindre village de la péninsule sans risquer de se faire insulter, traiter de vendus, pourris, corrompus, etc...

J' ai, de ma vie, rarement assisté à une telle dégradation de la vie politico-sociale d' un pays.

Le maître -mot c' est VERGÜENZA...Honte sur vous !

 

Cette affaire porte déjà un nom:c' est l' affaire des enveloppes et, en ce moment, il est impossible de prononcer le mot " enveloppe" en Espagne sans déclencher des sourires, ou des sous-entendus.Je vous laisse imaginer l' ambiance survoltée ce matin en salle des professeurs où les commentaires ironiques n' arrêtaient pas de fuser...

 

Les grands banquiers eux aussi font la gueule.Ils font le gros dos et ne disent rien mais tout ce bordel est très mauvais pour les affaires et nuit à l' image et à la crédibilité du pays... 

 

Comment, ce gouvernement qui a mis en place un programme d' une austérité délirante( coupes salariales brutales, augmentation du temps de travail,éliminations pure et simple des droits élémentaires et des protections sociales des travailleurs, liquidation de la santé publique au profit d' une gestion privée,coupes budgétaires sévères dans l' éducation,mise à mort de la recherche,etc...) comment ce gouvernement disais-je peut-il encore garder une once de légitimité après les informations consternantes publiées hier par El Pais ???

 

La droite crie au complot, mais de moins en moins de personnes y croient.

 Certains membres du PP comme le président du Sénat Garcia Escudero reconnaissent que les documents produits par El Pais sont véridiques en ce qui les concerne.Escudero reconnaît avoir reçu un prêt pour sa maison.D' autres comme Matas et Del Burgo corroborrent certaines notes produites par le grand quotidien...et ça, ça la fout mal !! Très très mal !!!

Si rien ne vient mettre un coup d' arrêt à cette avalanche d' accusations le chef du gouvernement n' aura d' autre solution que de démissionner. 

 

Demain, probablement que Mariano Rajoy parlera à la Nation pour tenter de calmer le jeu, essayer de noyer le poisson et mettre un terme à l' énorme sentiment de révolte qui gronde et qui risque de l' emporter.

 

Pour ma part, ça fait longtemps que je me hasarde à dire que ce gouvernement ne finira pas sa législature....Je peux me tromper mais les faits me donnent chaque jour davantage raison..

 

 

rajoy

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 19:38

Bonjour les amis

 

Suite à une réaction d' Emmanuel Cockpit sur le blog de Rosemar au sujet des retraites j' ai eu envie de faire un petit billet explicatif en guise de réponse.

Emmanuel cockpit dit quelque chose de très simple:"la retraite, ça devrait être en fonction du nombre d'années travaillées. Et pis c'est tout ! "

A priori,et sous la réserve de garantir un minimum pour chaque individu, je pourrais être à peu près d' accord avec ce point de vue à condition que ce soit PROPORTIONNEL.

Je m' explique:

Si j' ai réalisé la moitié du temps du temps de travail qui correspond à la totalité de mes droits, je devrais toucher la moité de ma pension.Si j' en ai fait un quart qu' on me paye un quart de mes droits, etc..etc....

Mais le système est bien plus vicieux et trompeur.On décompte un certain pourcentage pour chaque trimestre manquant.

Cette façon de calculer pénalise très gravement ceux qui n' auront pas atteint 100% des droits.

 

Prenons un exemple simple: le mien.

 

J' ai cotisé en France 11 ans et donc, si on faisait une simple règle de trois et que l' on considère qu' il faut ,en 2013, cotiser 166 trimestres, je devrais toucher 26,50% de ma retraite.

J' ai reçu récemment un document du ministère m' indiquant qu' à l'âge de 62 ans je percevrai 16,25%.

Le calcul est donc simple je vais être grugé d' un manque à gagner relatif de (26,5-16,25):26,5 = 37,7%...ce qui est tout simplement ENORME !!!  38% d' arnaque !!!

L' Etat français me laissera donc juste de quoi acheter la bouffe pour mes chats et pour mon chien étant donné que celui-ci n' est pas un Dobermann mais un tout petit Pinscher !!!

Et du coup, je me pose une question très simple:

Par quelle logique vicieuse  accepte-t-on une telle règle ?

Moins on gagne et plus on est pénalisé.....!!!!!

 

Par ailleurs, je pense aux jeunes à qui on n' arrête pas de bourrer le mou en leur disant qu' il doivent se bouger, et ne pas avoir peur d' aller travailler à l' étranger.Imaginons tout simplement une personne smicarde qui aurait travaillé dans 3 ou 4 pays européens qui appliqueraient des règles semblables à celle de la France.

Et bien on pourrait affirmer que cette personne, arrivée à l' âge de la retraite, aurait juste de quoi tremper ses madeleines dans du café au lait en guise de souper...

madeleines1.jpg

 

Enfin, je ne puis m' empêcher de penser au nombre important de travailleurs étrangers qui sont venus travailler dans l' hexagone durant un certain nombre d' années, qui sont retournés au pays, et sur le dos desquels l' Etat Français réalise d' énormes économies...Voila quelque chose qu' on n' entendra jamais dans les meetings de Marine... 

 

Je terminerai mon billet, en disant que les histoires de fric m' emmerdent énormément..L' argent n' a jamais été un moteur dans ma vie..Comme disait Desproges,l' argent c' est vulgaire( surtout la petite monnaie.....).

Mais par contre j' aimerais que quelqu' un m' explique en quoi mon raisonnement est erroné...

Quelqu' un qui m' explique:

" Alea Jacta Est, t' es complètement à côté de la plaque, la justice sociale c' est pas comme ça que ça marche  " et qui m' en fasse la démonstration.

Ça aurait au moins le mérite de m' apaiser ....

 

 1 février 2013

Suite à cet article enflammé un bon ami m' a fait parvenir une réponse par mail ,histoire de tempérer un peu le sentiment d' injustice qui est le mien:

Voici sa réponse qui abonde aussi dans le sens du commentaire de Lino Roberto

 

Bonjour Alea Jacta est,

  

Une réaction rapide sur ton calcul savant , bien que j’ai vu par ailleurs que tu t’étais déjà bien défoulé sur le sujet.

 

Dans ta précipitation à démontrer « l’arnaque », je note que tu as délibérément décidé de ne pas tenir compte de ma remarque sur l’évolution du taux de cotisation, alors que par ailleurs tu as parfaitement intégré mon info sur les 41,5 ans .

Il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’un système « par répartition » où les actifs du moment payent pour les retraités du même moment. Le système (génial au départ)  montre aujourd’hui ses limites.

Les cotisations sur les 11 années où tu as cotisé étaient bien moindres que celles d’aujourd’hui. Je pourrais reprendre les chiffres mais je suis certain que la différence entre le taux de l’époque et celui d’aujourd’hui est au minimum de 30 à 40 %.  En bref, tu as cotisé à une époque où c’était abordable et  si on considère une évolution à peu près régulière de ce taux et qu’on pondère « le poids » de tes 11 années, tu vas revenir à de plus justes proportions. Je te laisse faire le calcul.

En espérant avoir répondu à tes demandes « d’apaisement »

Ton ami

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 18:05

Bonjour les amis

 

Il est des livres qui nous laissent des profondes impressions durables et qui, d' une certaine manière changent définitivement notre vie...ou notre regard sur les gens et sur les choses.

"Le Christ s' est arrêté à Eboli" de Carlo Levi ( à ne pas confondre avec l' autre grand écrivain Primo Levi) que j' ai lu il y a très longtemps,fait partie de ces livres-là.

 

Voici un bref résumé de cette oeuvre autobiographique:

 

Un jeune médecin turinois antifasciste notoire membre du mouvement Justice et Liberté, Carlo Levi est "confinato", exilé, relégué par les autorités fascistes dans une région reculée du sud de l' Italie, la Basilicate, appelée alors Lucanie. Nous sommes dans les années 1930. Là-bas, la malaria décime la population qui vit déjà dans une misère noire. Levi raconte ce qu'il vit, ce qu'il voit. Il peint avec son pinceau et sa plume le portrait d'une région abandonnée à son triste sort et relate le mode de vie de ses habitants, leurs coutumes, leurs croyances, offrant du même coup à la littérature italienne certaines de ses plus belles pages (traduit en 37 langues, ce livre est d'ailleurs un classique de version italienne).

 

Le titre de l' ouvrage fait référence à une expression de désespoir des paysans de Lucanie:

 

Non siamo cristiani. Cristo si è fermato a Eboli " . Nous ne sommes pas des chrétiens( chrétien est à prendre en italien dans le sens de" personnes" ou" hommes"). Le Christ s'est arrêté à Eboli".

Nous vivons dans une telle misère que même le Bon Dieu n' est jamais arrivé jusqu' à nous...

 

 

Voici ce qu' écrit Sissi, une critique du net, à propos de ce livre:

 

Lorsque Carlo Levi arrive à Gagliano, en 1935, pour y rester trois ans assigné à résidence, il dit avoir eu « l’impression d’être tombé du ciel, comme une pierre dans un étang ».
Gagliano, « un tout petit village, loin des routes et des hommes », est un lieu comme hors du temps, où les coutumes et les moeurs ancestrales règnent : la sorcellerie, les philtres d’amour, la charlatanerie, la passatella (le « jeu des paysans », exutoire qui finit pourtant souvent mal), les charmeurs de loup, le brigandage…
Cet enfermement forcé, ce « confinement » imposé incite et pousse au repli sur soi.
Et Carlo Levi, dans la langueur des longues journées sans but et sans fin, observe, peint, dépeint, décrit et analyse.

Entre descriptions magnifiques (on voit, on entend les nuées de mouches qui tournoient dans le silence épais des chaudes après-midi d’été), récit et réflexions, il réussit à nous immerger dans ce monde paysan, archaïque, où les « galantuomini » (les propriétaires bourgeois) côtoient les « cafoni » (les paysans) sans jamais se rencontrer vraiment, tout comme l’état et le peuple, ou encore l’Italie du Nord et celle du Sud, se jaugent dans une indifférence teintée de mépris réciproque.
« Deux civilisations très différentes coexistent l’une à côté de l’autre, dont aucune n’est en mesure d’assimiler l’autre. »
Lieu reculé et acculé, Gagliano semble comme oublié des Dieux.
Au bout d’un an, Levi est autorisé à s’en aller, et il finit par s’en aller, presque à regrets.
Mais il n’oublia pas .

 

 

Etant d' origine italienne,j' ai pu observer les attitudes de ces paysans du Sud dans ma toute prime jeunesse quand nous allions en vacances dans notre famillle calabraise .

J' étais à la fois émerveillé et ému par la chaleur de l'accueil reçu, par les fortes embrassades de nos parents et amis que je ne connaissais pas tous mais qui me donnaient l' impression d' être unis à eux par des liens très forts et indissolubles.J' étais aussi, à la fois surpris et intrigué par leurs valeurs qui n' étaient pas toujours les miennes.

Moi, fils d' immigrés, imbu des valeurs glorieuses de la République Française , je comprenais difficilement par exemple l' incivisme et le manque de respect de mes oncles,tantes ou cousins vis-à-vis de leurs propres autorités politiques et sociales.

 

Bien plus tard, en lisant le livre de Carlo Levi  tout s' est éclairé.Ce livre raconte l' histoire de mes parents et grand-parents et cette histoire ne pouvait, bien évidemment pas figurer dans mes livres scolaires français.Une histoire de souffrances et d' injustices où l' Etat est tout sauf une providence.Celui-ci n' est pas perçu comme un protecteur mais au contraire comme un fléau au service des" patrons féodaux " qui ne fait qu' aggraver les problèmes préexistants en levant des impôts trop lourds et injustes. Dans ce contexte très dur, les paysans font davantage confiance à leur clan, à leur "tribu", et à leur famille et n' ont que très peu de respect pour des institutions qui ne leur apportent aucune sécurité ni aucun bien-être.

Ma grand-mère, et ce n'est qu' un exemple, avait perdu 3 de ses 6 enfants en bas-âge( parfois à l' âge de 3 ou 4 ans), tout simplement parce qu' elle ne pouvait pas disposer d' un minimum d' assistance médicale.C' était comme ça...la différence entre la vie et la mort pouvait ne tenir qu' à un fil....et ceux qui survivaient pouvaient ensuite surmonter des épreuves très dures. 

Jamais un livre ne m' a autant éclairé sur ma propre histoire et sur mes origines....Tout ce que j' avais ressenti en Calabre de façon confuse sans pouvoir l' exprimer était là, dans ce bouquin !!!  

 

Mais ce livre me donnait aussi d' autres clés plus universelles encore...Il m' apprenait à  ne pas jauger les autres, et à ne pas les ramener sytématiquement à moi-même...à les regarder et  à les aimer pour ce qu' ils sont...C ' est le même regard que je retrouverai ensuite chez les grands anthropologues comme Levi-Strauss ou bien Marvin Harris. 

 

Je terminerai mon billet en vous disant qu' il existe une excellente adaptation cinématographique de Francesco Rosi où le personnage de Levi est interprété avec beaucoup de sobriété par Gian Maria Volonte, mais je ne saurais trop vous conseiller de commencer d' abord par le livre...

 

 

 

 

aliano.jpg

 

  

Illustration: village de Gagliano( de son vrai nom Aliano) où repose Carlo Levi et où on peut aller visiter ce qui fût sa résidence forcée.

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 22:06

Face au drame de la population syrienne, on ne peut qu' être surpris par la manière dont la communauté internationale essaie de résoudre le conflit.

Plusieurs pays ont opté pour  aider, financer et fournir en armes les rebelles, mais on sait par ailleurs très bien que  ce type d' aide peut parfois servir et promouvoir des forces toutes aussi extrêmistes que celles que l' on prétend combattre, et qu' au final, on a tout simplement réussi à passer d' un problème à un autre tout aussi, voire encore plus compliqué.

Les scénarios qui se sont sont déjà produits en Egypte, en Aghanistan ou en Libye sont là pour nous inciter à être prudent et à ne pas nous réfugier dans une position facile consistant à nous dire: " C' est aux peuples de se libérer par eux-mêmes et c' est à nous de les aider si c' est moralement justifié..."

Cette position n' est plus suffisante pour résoudre certains conflits et, par ailleurs, on voit bien que dans certains cas comme le Mali, un pays comme la France prend des initiatives immédiates justifiées par le "devoir d' ingérence" si cher à Bernard Kouchner mais aussi grâce au fait que sa diplomatie a obtenue  " l' autorisation des grandes puissances"....Pas de véto de la Chine ou de la Russie...Difficile de ne pas imaginer qu' il existe un marchandage implicite entre grandes puissances du genre: " je te laisse agir dans tes chasses gardées , tout comme tu me laisseras le faire dans les miennes..."

 

Dans le cas de la Syrie, on voit bien que ce pays est dans une profonde impasse et que son président n' a pas hésité à commettre de manière réitérée des crimes contre sa propre population.

Rien ne permet de penser que cette situation va s' améliorer et par ailleurs on apprend que Bachar el Assad a fait usage d' armes chimiques contre les émeutiers.

On se trouve donc dans une situation où l' envoi de casques bleus peut être envisagé tout comme ça a déjà été le cas en Yougoslavie ou au Rwanda.

On apprend par ailleurs que la ligue arabe a déjà fait plusieurs fois cette proposition à l' ONU mais que celle-ci n' avance pas car la Russie opposerait son veto.

Je vous adjoins sur ce sujet  l' interview de Fabrice Balanche qui est un spécialiste de la Syrie.

Donc, encore une fois, nous nous heurtons à des superpuissances qui considèrent que certains pays sont leur pré carré et qu' il est hors de question d' intervenir sans leur aval...

Dit d' une autre manière, le problème de Damas doit impérativement se régler à Moscou !

 

Pourtant l' envoi d' une force internationale permettrait de garantir un minimum de neutralité.C' est également l' assurance qu' il n' y aura pas des arsenaux d' armes qui tomberont aux mains de forces extrêmistes.

Finalement, le blocage de la situation syrienne m' incite à penser que le fonctionnement même de l' ONU avec, entre autres, ses droits de véto de certains pays( et d'autres pas...) n' est pas suffisemment adapté aux nécessités des peuples.

J' imagine déjà les objections de quelques uns qui diront que l' ONU, même si elle n' arrive pas à résoudre tous les conflits, a quand même permis depuis sa création d' éviter une troisième déflagration mondiale, et que donc, les problèmes que je soulève ne sont qu' un pis-aller....qu' il faut accepter le fonctionnement de l' ONU avec ses défauts...pour préserver l' essentiel, c' est à dire la paix mondiale.

 

Malgré tout je ne peux m' empêcher de penser que l' on pourrait changer les règles du jeu pour donner davantage de chances à certaines solutions de paix.

J' imagine déjà les réactions de certains qui diront:

" Bin, alea jacta est, toi qui est si malin..qu' est-ce que tu proposes??"

Je pourrais répondre facilement: " Bin, supprimons le droit de véto" mais ce serait peut-être une inconséquence qui mettrait en danger des équilibres de paix.

Alors pour l' instant je me contenterai d' une réponse de prof au sujet du fonctionnemement de l' ONU: " Peut mieux faire !!!"

Tout en étant convaincu que si tous nos diplomates se creusaient un peu plus la tête , ça ne devrait pas être difficile d' améliorer et de rendre plus efficace le fonctionnement de cette institution....

 

Et à court terme pour la Syrie, je proposerais à Bono de monter un supermégafestival de Rock entre Moscou , Paris et New-york avec un seul mot d' ordre:" La Syrie peut être sauvée"...pour obliger nos gouvernants à se bouger un peu les fesses...

 

 

 

casque bleu 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 19:58

 

Quelle est l' idée la plus con de l' année 2012 ? Apparemment,  elle est encore toute fraîche et elle nous vient des Etats-Unis.

D' après le quotidien Le Monde,et après la tuerie de Newtown qui a fait 26 morts dont 20 enfants, certains collectifs d' enseignants, réclament le droit de porter une arme en classe.

Le ministre de justice de l' Arizona propose un nouveau projet de loi qui permettrait aux directeurs et aux enseignants d ' être armés.

La semaine dernière, une association en faveur du port d' armes a donné des cours gratuits à quelques 200 enseignants pour les former à riposter à une attaque du type de celle qui a fait 26 morts dans une école il y a quelques jours.

 

armes 10827 w250

 

 

 

 

La logique des vendeurs d' armes semble imparable: il faut guérir le mal par le mal.

Tout cela est très biblique:

Qui tue par l' épée périra par l' épée ...et celui qui occit par l' AK-47 mourra sous les balles du magnum 44...

Je les vois déjà ces profs du futur troquant leurs attaché-cases pour des étuis à violon et prêts à faire feu sur n' importe quel élève aussi armé et déterminé que Terminator.

Il n' est fait aucune mention dans l' article de la future tenue vestimentaire mais je suppose que le gilet pare-balles ferait également partie du Kit du prof pour la rentrée 2013.Kit dans lequel on pourrait ajouter également un taser 50 000 volts gracieusement offert par l' état de l' Arizona pour calmer les élèves récalcitrants...

  

Encore une fois , on ne peut être qu' éberlué par la pugnacité avec laquelle la NRA ( national riffle association) est capable d' imposer, coûte que coûte, son idéal mercantile à tous les citoyens américains en cherchant à les armer jusqu' aux dents et en défendant le port d' armes  comme un  droit fondamental inaliénable.

 

J' ai passé à mes élèves la semaine dernière le documentaire de Michael Moore" Bowling for Columbine" et ceux-ci ont été très frappés par les similitudes entre le massacre de Columbine et celui de Newtown.Entre les deux évènements sanglants  plus de 10 années se sont passées , et rien, absolument rien n' a été fait pour limiter l' accès aux armes des simples citoyens.Les larmes d' Obama cachent très mal le fait que les deux principaux partis de gouvernement, républicains et démocrates, n' ont absolument pas les moyens de s' opposer au puissant lobby de la NRA. Le lobbying n' est pas illégal aux States et on en connaît le résultat:

certains députés pensent d' une certaine manière mais finissent par voter d' une autre...de quoi nous faire méditer sur les vertus de la plus grande démocratie du monde.

 

  Allez tiens,pour me détendre et finir l' année de bonne humeur,je vais imaginer les titres des prochaines productions d' Hollywood pour l' année prochaine:

 

-  Les 11 commandements( interprété par le fils de Charlton Heston .vous pouvez imaginer facilement le contenu du 11 ème :

Arme tu porteras et bon usage tu feras sur le prochain qui ne respecterait pas les dix premiers commandements que je t' ordonne)

- Du rififi à la cafète ( pas besoin d' effets spéciaux il suffira de récupérer les bandes de vidéo surveillance du massacre de Columbine)

- Le bon, la brute et le prof

- Les risques du métier 2 ( c' est Schwarzenneger qui reprendrait le rôle de Jacques Brel)

- La bibliothèque de l' enfer

- L' instit' savait compter jusque trois.....!!!!!

- Passe ton bac d' abord et rends-moi ton chargeur

- Il était une fois un prof

- la crèche de l' apocalypse

- règlement de comptes à OK College

 

Vous pouvez continuer ce petit jeu chez vous et m' envoyer vos suggestions si ce thème vous inspire...et en attendant,je vous souhaite à toutes et à tous une bonne fin d' année.

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 17:37

Bonjour les amis

 

Hier soir j' ai regardé un peu la télévision française pour me détendre et j' ai vu à Canal+ François Baroin venir faire la promo de son dernier livre.Il en a profité pour répéter pour la cinquante mille et unième fois l' importance pour un gouvernement de contrôler les déficits...

" Ça va, ça va,OK François !! On a commencé à comprendre ce discours que Sarko nous a ressassé pendant tout un quinquennat.. " que je me disais tranquillement.

Jusque là donc, tout allait bien, et je me disais que j' étais en train d' écouter un ex-ministre branché et intelligent, plutôt sympa et belle gueule,qui sait très bien gérer son image auprès des médias , et qui sera peut-être appellé à un brillant avenir au sein de sa formation politique..??!!

Tout allait bien donc, dans le meilleur des mondes ultralibéraux jusqu' au moment ou l' ex-jeune ministre a lâché cette phrase.

 

"La France devrait avoir le courage de faire des réformes structurelles importantes,comme l' a fait par exemple Mariano Rajoy en Espagne !!! "

 

Stop ! basta! finito! arrêtez tout ! CUT ( comme dirait Jean-Claude Vandamme) !

 

Quoi ?? Pardon ?? Vous dites ?? J' ai pas bien entendu !!

Vous pouvez me la répéter celle-là ?

 

Alors là, franchement, c' est difficile d' entendre une phrase pareille sans risquer de s' étrangler ou de faire un infarctus...!!!

 

Je m' explique:

 

En Espagne le gouvernement Rajoy est en train de liquider à vitesse grand V l' essentiel des droits sociaux acquis au cours des dernières décennies.Il a flingué le code du travail ( il n' y a plus que le conseil constitucionnel qui va peut-être nous sauver la mise en déclarant ces réformes contraires à la constitution !!).

On en est là..la flexibilité est le maître-mot...des contrats de travail de M...pour des salaires de M....( remplacez les points de suspension par le vocable qui vous paraîtra le plus judicieux).La droite hispanomerkelienne est en train de réinventer l' esclavage du prolétariat comme à l' époque de Germinal.

 

Par ailleurs ce gouvernement est en train de destructurer tous les services publics et, entre autres bien sûr, la sécurité sociale en privatisant tous les services hospitaliers...Dans la région de  Madrid, ils font payer 1 euro supplémentaire pour chaque ordonnance ( ce qui vient par ailleurs d' être rejeté par le conseil constitutionnel)...L' Etat et les régions rognent sur les budgets sociaux consacrés aux personnes malades ou âgées en situation de dépendance et certaines d' elles commencent à mourir par manque de soins...oui, oui, je n' exagère pas: l' austérité est en en train de tuer en ce moment.

Pour ceux qui s' intéressent à ce sujet et qui comprennent l' espagnol, je conseille vivement la lecture de cet excellent article de Juan Torres, professeur d' économie à l' université de Séville: está usted matando a gente  .

 

Les dirigeants de ce pays viennent de crucifier la recherche en flinguant les budgets qui y sont consacrés: d' ailleurs beaucoup de chercheurs espagnols sans emploi ont déjà fait leurs valises pour aller travailler sous d' autres cieux...en Angleterre, en Suisse, mais aussi en Allemagne ( Merkel est assez accueillante avec les chercheurs formés ailleurs pour moins cher).

L' Espagne soumise au diktat de Bruxelles ,est en train de renoncer aux dernières cartes qui pourraient encore lui sauver la mise, c' est à dire l' éducation, la recherche et l' investissement....

 

 

Alors, je pose une question très simple:

c' est ça le bon exemple pour ce jeune gaulliste ???

 

ALORS, C' EST ÇA LE BON EXEMPLE DE FRANÇOIS BAROIN ????? 

 

rajoy.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 05:32

Mardi dernier un collectif citoyen avait appelé tous les espagnols à se manifester à Madrid en formant une chaîne humaine qui entoure et assiège pacifiquement le parlement espagnol.

 

Que réclamaient ces manifestants?

 

1. La démission immédiate du chef du gouvernement qui n' applique en rien le programme électoral sur la base duquel il a obtenu la majorité absolue

2. La démission de tous les députés de cette chambre, considérés comme corrompus ou complices d' un système politique complètement discrédité par le fossé qui s' est établi entre les responsables politiques et les personnes qu' elles sont sensées représenter

3. Instauration d' une nouvelle constituante pour permettre à la démocratie de s' exprimer à nouveau dans des conditions de garantie qui éviteront la séquestration de l' expression populaire

4.Congélation de la dette et renégociation de son remboursement

 

Vous avez tous été témoins dans vos journaux télévisés des brutales répressions policières.Les forces de l 'ordre ont frappé et matraqué sans discernement les provocateurs habituels qui profitent de ce genre de rassemblement pour créer des troubles, et les simples manifestants pacifistes venus témoigner de leur profonde colère.Ces attaques policières se sont étendues dans toute la capitale avec, notamment, des interventions très musclées à l' intérieur de la gare d' Atocha.

 

 

 

   

Il y a une polémique car certains documents vidéos semblent démontrer que la police  avait infiltré la manifestation avec des éléments chargés de créer les troubles qui donneraient ensuite le prétexte à l' usage de la force.Sur l' une des vidéos on entend un des manifestants au sol qui dit au policier, " ne me frappez pas , je suis des vôtres...".Sur d' autres documents on aperçoit des éléments perturbateurs qui sont du côté des manifestants, et qui ensuite réapparaissent et discutent aimablement " entre collègues" avec les forces de l 'ordre...( toute ressemblance avec le film Z de Costa-Gavras n' est que" pure coïncidence"...).

Autre sujet de polémiques: les policiers espagnols, contrairement à leurs homologues allemands ou anglais, ne portent pas de numéro d' identification bien visible sur leur uniforme, ce qui rend très imprécis le dépôt de plainte ultérieur des citoyens agressés. 

  

Face aux troubles, les réactions des membres du gouvernement sont absolument PATHÉTIQUES.Ils tentent de criminaliser la jeunesse et félicitent la grande majorité des espagnols qui est restée sagement chez elle..

C' est vraiment une provocation stupide car il y a des millions d' espagnols qui, comme moi, auraient aimé y être à cette manif..

Même le juge Baltasar Garzón s' est scandalisé de tels propos qui ressemblent plutôt à des sarcasmes et qui ne font que jeter de l' huile sur le feu.Donc, non seulement ce gouvernement est incapable de comprendre le profond désarroi qui saisit sa jeunesse, mais il n' essaie même pas d' entamer ne serait-ce qu' un début de dialogue.. Je rappelais l' autre jour qu' il y a 42% de chômage chez les jeunes.Presque un jeune sur deux qui serait en situation précaire s' il ne bénéficiait pas  du soutien de sa famille...famille, dont le budget et l' équilibre sont gravement mis en péril par toute la batterie de mesures austéritaires du gouvernement.

 

Le pouvoir a soutenu la police en disant qu' elle était intervenue de forme correcte en protégeant le sanctuaire démocratique que représente la chambre des députés, mais les reportages sont là qui parlent d' eux-mêmes.La population n' est pas dupe.Elle se sent flouée, et a répondu au troisième appel de rassemblement du collectif autour du congrès.

 

Donc le samedi 29 Septembre, hier soir et 4 jours après les troubles,des milliers de personnes se sont rassemblées à nouveau de manière pacifique autour du parlement espagnol ...réclamant à nouveau les quatres points cités ci-dessus.

 

Nous sommes peut-être en train d' entrer dans une dynamique à la " islandaise" où le peuple se réunira et maintiendra un siège pacifique du parlement  jusqu' à obtenir la chute du gouvernement..

 

Franchement, c' est ce que j' espère et que j' appelle de tous mes voeux.Nous sommes représentés par des dirigeants dont la seule compétence est de protéger leurs intérêts et celle de leur petits copains...une caste qui se prépare à inventer une nouvelle forme d' esclavage en Europe: des contrats de travail de M.....pour des salaires de M....!! Complétez par le mot qui vous paraît le plus adéquat ! ( Nota: le smic en Espagne c' est 650 euros par mois mais le gaz, l' électricité et la grande majorité des services publics sont plus chers qu' en France)

J' en profite au passage pour rappeller que la réforme du code du travail de Rajoy est probablement anticonstitutionnelle...bin oui, forcément !! A force de taper sur les travailleurs on finit par sortir du cadre constitutionnel sans même s' en rendre compte...

 

Il ya quelques mois, j' écrivais à une posteuse que ce gouvernement était déjà dans les cordes et qu' il ne terminerait probablement pas sa législature...Les évènements semblent aller encore  plus vite que ce que je prédisais...L' automne va être très dur pour la droite espagnole.

 

 Il va y avoir des élections anticipées en Novembre dans des régions comme La Catalogne et la Galice.Ce sera l' occasion d' un test qui pourrait bien être fatal à Rajoy...

 

Passera-t' il l' hiver ??? Peut-être que oui, mais dans des conditions qui seront de plus en plus indignes d' un gouvernement qui se veut démocratique.

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 17:54

Bonjour les amis,

 

Suite aux émeutes de la semaine dernière dûes à un film californien de très mauvaise qualité, et aux nombreuses réactions sur ce site d' anciens posteurs, je n' ai pas pu m' empêcher de me remémorer le point de départ de toutes ces affaires.

 

Tout a commencé en 1988 quand l' ayatollah Khomeiny s' en est pris violemment à l' auteur des versets sataniques et a prononcé un appel au meurtre de celui-ci ainsi que de tous ceux qui avaient collaboré à la publication de l' ouvrage.

Pour mémoire je rappelle que rien qu' en Turquie trente-sept personnes sont mortes lorsque leur hôtel à Sivas a été incendié par des manifestants contre Aziz Nesin, le traducteur turc de Rushdie.

autodafe.jpg

 

 

 

Rushdie dont la tête avait été mise à prix avait été condamné par l' ayatollah pour blasphème et apostasie..

 

Or depuis, la parution des versets, d' autres ouvrages sont parus et ont attaqué les religions d' une manière bien plus violente ( en fait je ne suis même pas sûr qu' on puisse considérer les "versets" comme une attaque contre l' islam).

 

" Pourquoi les religions empoisonnent tout" de Christopher Hitchens libre-penseur britannique décédé l' année dernière

 

" Le traité d' athéologie" de Michel Onfray qui règle ses comptes avec les trois grands monothéismes

 

" La prostituée de Babylone" de Fernando Vallejo qui est un pamphlet solidement argumenté d' une violence inouïe contre le Vatican et l' église catholique

 

" Voltaire, reviens ils sont devenus fous" de Philippe Val qui est une charge violente contre l' intolérance religieuse

 

- Certaines Déclarations de Michel Houellebecq dans le magazine littéraire Lire particulièrement saignantes contre toutes les religions en général , et plus particulièrement contre une que je ne citerai pas, dont il considère qu' elle tient le pompon de la débilité...

 

Je donne ces quelques exemples en oubliant sans doute de nombreuses publications toutes aussi violemment critiques.

 

Or, l' année dernière en relisant, le traité d' athéologie je me disais que l' auteur de ce livre était bien plus subversif que celui de ces tristes versets sataniques.Le " traité" porte des accusations si graves contre les trois grands monothéismes que je n' ai même pas envie de les résumer ici pour ne pas risquer de me faire "incendier"...Pour faire bref, disons qu' Onfray accuse les trois textes sacrés d' être des attaques contre la vérité,contre l' intelligence et contre la vie. Rien de moins ! 

Pour faire une métaphore à 2 balles, je dirai que les "versets" sont au "traité" ce que le pistolet à eau est à la bombe atomique..

 

Ce qui est vraiment curieux,à posteriori, c' est que cet essai philosophique qui a été aussi un grand succés de librairie n' a rien déclenché...Je m' en réjouis pour Michel Onfray qui n' est pas obligé de vivre accompagné de 6 gardes du corps mais cette différence de perception ne laisse pas de me surprendre.

 

Pouquoi cette indifférence et ce mépris pour Onfray, et pourquoi le monde intégriste s' est-il tant enflammé contre Rushdie ??

 

Il est clair que les autres livres dont je parle s' en prennent  aux trois grands monothéismes et pas seulement qu' à l' islam mais ,malgré tout, cette réponse ne me satisfait pas.

Rushdie connaît parfaitement les cultures orientales et son oeuvre était donc plus" lisible et compréhensible" pour des religieux qui ont tout de suite identifié et reconnu dans le roman ce qui enfreignait certains interdits.

Il est clair également que Salman Rushdie est né en Inde et que son roman pouvait être perçu comme une traîtrise faite à sa communauté alors que les autres auteurs que je cite sont des intellectuels occidentaux dont les ayatollas et autres mollahs se moquent éperdument et dont les écrits les laissent peut-être parfaitement indifférents ...!!??

 

Malgré tout cette différence de traitement est vraiment surprenante..Quand je pense à Rushdie, je ne peux pas m' empêcher de me poser les questions suivantes:

" Pourquoi c' est tombé sur lui? Pourquoi a t' il cristallisé tant de violence et tant de haine ?"

 

De tous les auteurs que je cite dans ce billet, c' est de loin le plus modéré...le moins sulfureux.

Et c' est lui qui, par une ironie du sort assez incroyable, s' est converti en symbole de la lutte pour le droit à la liberté d' expression.

 

Etonnant, non ??? Comme dirait Desproges...

 

Jes68 rappelait il y a quelques jours que 99,99% des personnes qui avaient participé aux émeutes provoquées par les versets n' en avaient pas lu la moindre ligne.

  

Rushdie, dont les jours étaient en danger et qui savait qu' il ne pourrait plus jamais avoir une vie normale, était sans doute le premier à penser que ses versets ne méritaient pas un tel sacrifice...Après tout, il aurait pu présenter des humbles excuses, en explicant que tout cela n' était qu' un énorme malentendu qu' il regrettait et qu' il n' avait jamais voulu offenser personne: ça n' aurait pas été un mensonge d' ailleurs et tout le monde aurait accepté une telle mise au point.

Mais non ! Rushdie, projeté malgré lui sur la scène internationale dans un rôle de libre-penseur dissident qu' il n' a jamais revendiqué , ne se dégonfle pas. Il mesure l' enjeu de ce qui est en train de se produire, se resitue en digne héritier de l' esprit des lumières et assume toutes les conséquences de son oeuvre et la défend ! 

Ce n'est qu' après la mort de Khomeiny et qu' après avoir surmonté le tsunami de haine dressé contre lui qu' il écrira, en signe d' apaisement, un essai intitulé "De bonne foi" où il réitèrera son respect pour l' islam.

Quel courage ! Chapeau l' artiste ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article