Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 16:39

Mes chers amis

J' ai renoncé temporairement à tenir ma petite chronique sur l' actualité espagnole tant celle-ci est dense en développements de plus en plus surréalistes et pas toujours simples à résumer pour un public non hispanophile.

Malgré tout , il est une photo qui résume tout...une photo qui est, à elle seule, tout un symbole de la gravité de la crise institutionnelle espagnole.

Je vous racontais dans mes billets précédents comment un certain Luis Bárcenas, millionnaire, ex-trésorier du parti populaire, soupçonné d' avoir pendant plusieurs années tenu une comptabilité secrète et distribué de l' argent de manière régulière et occulte à des dizaines de responsables de son parti parmi lesquels on compte des ministres en fonction et peut-être même le chef du gouvernement était sur le point à lui tout seul de provoquer une crise institutionnelle majeure.

 

Et bien , malgré la gravité des charges qui pèsent sur lui, Bárcenas a été autorisé par le juge à sortir du territoire national.Du coup, il est allé ce week-end faire de l' héliski au Canada du côté de Vancouver...

Bien évidemment sa présence n' est pas passée inaperçue à l' aéroport de Madrid et des dizaines de passagers l' ont reconnu et insulté copieusement.

Les journalistes attendaient Bárcenas à son retour et voici le magnifique doigt d' honneur qu' il leur a adressé.

barcenas-300x173.jpg

 

Essayez d' imaginer par exemple comment aurait réagi l' opinion publique française si DSK ou Tapie avaient fait, en pleines tourmentes judiciaires, un tel geste en direction des journalistes.    

 

Ce doigt d' honneur c' est le plus beau symbole que l' on puisse imaginer des forces de l' argent insultant L' ETAT DE DROIT et toute la citoyenneté espagnole durement touchée par la crise.

Ce doigt d' honneur veut dire: "moi, je suis un millionnaire,un puissant qui sait se protéger, et aussi un petit malin à qui il ne peut rien arriver...et vous, petites merdes de journalistes je vous pisse à la raie..."

 

Ce doigt d' honneur veut dire: "j' ai beau être à l'origine d' un scandale qui pourrait faire tomber un gouvernement, je peux me permettre d' aller passer un petit WE sur des pistes de ski canadiennes et de ne pas avoir peur de revenir dans mon pays car j' échapperai à une condamnation ..."

 

Ce doigt d' honneur veut dire: "Je suis un fraudeur fiscal qui a essayé de faire rentrer 6 millions d' euros dans mon pays en profitant d' une amnistie promulguée par mon propre parti, et même si on m' a pris la main dans le sac, il ne m' arrivera rien car je suis un expert-financier qui sait comment se protéger grâce à des sociétés-écran que j' ai moi-même créées..."

 

Ce doigt d' honneur est perçu comme le plus formidable crachat qu' on puisse balancer à la figure de tous les citoyens honnêtes.Nous sommes plus de quelques millions en Espagne à nous sentir visés par ce geste qui traduit à la fois le mépris et l' arrogance d' une personne de pouvoir qui sait qu' elle bénéficiera d' une complète impunité. 

 

 Autant vous dire que cette photo fait grand bruit dans tous les médias et qu elle n' est pas passée inaperçue.Elle  est déjà devenue un poster qui décore le studio d' une émission satirique de la SEXTA...La droite ne sait plus où se mettre car en décembre 2012 elle versait encore un très beau salaire à ce triste olibrius.

Enfin j' espère que le juge d' instruction se souviendra de ce geste plein d' arrogance lors de la prochaine comparution de Bárcenas prévue pour le 25 Février.On n' est jamais à l' abri d' une bonne surprise et la justice va peut-être réussir à le coincer car elle est en possession d' éléments à charges explosifs en provenance de Suisse notamment ( et oui, les temps changent et les helvètes collaborent...).

 

Aujourd' hui commence au congrès espagnol le débat parlementaire sur l' Etat de la Nation....et Bárcenas, avec ses comptes cachés publiés par le quotidien EL PAIS qui auraient arrosé une partie de l' hémicycle sera au coeur des questions des députés...Et j' ai bien l' impression que ce doigt levé bien haut leur est adressé également...

 

 

L' état de santé de la jeune démocratie espagnole peut-il encore tomber plus bas ? C' est une bonne question, mon capitaine....une putain de bonne question......

 

PS: ce soir, en regardant le canal sexta de la télé espagnole , il y a eu une scène d' une incroyable drôlerie.L' un des membres de l' équipe s' était installé devant l' entrée de chaque ministre au congrès, accompagné d' un caméraman, et sortait cette photo à brûle-pourpoint et la mettait sour leur nez en leur demandant si ça correspondait à l' Etat de la Nation...les réactions de gêne et de fuite de certains de ces ministres étaient tout simplement pathétiques, et à mourir de rire...leurs expressions n' arrivaient pas à cacher la terrible gêne et embarras qui sont les leurs...Difficile de ne pas penser à cette scène hilarante du film Z de Costa-gavras quand les colonels essaient de fuir les journalistes et se trompent de porte...je pense que cette scène du congrès vue ce soir à la télé sera disponible sur youtube dans quelques jours et je la mettrai en ligne à la fin de cet article...Y' a plus que ça qui peut nous sauver: la dérision pour garder le moral et ne pas devenir violent...

Un dernier détail les amis: ALEA JACTA EST a la haine, la vraie....c' est un sentiment pas habituel chez moi dont je me serais bien passé car il nuit à la santé mentale, mais là je ne peux pas...comme disait Beranger: " j' ai une arête dans le gosier...j' peux plus respirer..." Ces gens -là m' ont fait du mal.Ils sont en train de saboter mon outil de travail...et voilà que maintenant ils me font un doigt d' honneur...!!!

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 11:15

Bonjour les amis

 

Cette semaine après avoir pris connaissance que Kim Jong Un avait fait procéder à son troisième essai atomique de forte puissante en violation des résolutions du conseil de sécurité de l' ONU, je n' ai pu m' empêcher de penser à cette chanson drôlatique et amère de Boris Vian, que les moins de 20 ans ne connaissent peut-être pas, et qui commence de la manière suivante: 

 

 

" Mon oncle, un fameux bricoleur faisait en amateur des bombes atomiques

Sans avoir jamais rien appris c' était un vrai génie question travaux pratiques !..."

 

 
Donc, ça y' est ! Notre petit dictateur en culottes courtes s' amuse à faire peur à tout le monde en faisant péter pour la 3 ème fois son joujou atomique...
Notons que cet essai était parfaitement inutile car les 2 précédents avaient été réalisés avec succès, et que personne ne doute que Kim Jong est assez chtarbé pour utiliser l' arme nucléaire s' il se croit en danger..( je rappelle pour mémoire que Kim Junior, au lieu de faire fusiller ses généraux rebelles comme le ferait n' importe quel jeune dictateur en herbe, préfère les faire sauter à coup de mortier...Il doit trouver ça plus rigolo) 
 
Quant à nous,au lieu de jouer à nous faire peur avec les délires mégalomanes de Kim, on pourrait prendre le problème à l' envers et se dire que finalement, 60 ans après la première explosion nucléaire, la prolifération atomique est assez contrôlée par la communauté internationale...Vu le nombre de petits dictateurs "allumés" que compte notre planète, c' est encore une chance qu' il n' y ait pas davantage de nations désirant acquérir le feu nucléaire...N' oublions jamais que les choses pourraient toujours être pires. 
 
Je profite aussi de l' occasion que m' offre "Kim Jong Un plus Un et je retiens 2", pour vous signaler un magnifique documentaire trop méconnu qui raconte de quelle manière l' arme nucléaire a été développée durant les années 50 et surtout comment la propagande occidentale et surtout américaine en a fait la promotion.
Ce documentaire de plus d' une heure, intitulé THE ATOMIC CAFE est disponible sur youtube avec des sous-titres anglais ou espagnols...J' ai fait des recherches mais je n' ai pas trouvé le documentaire sous-titré en français mais je suppose qu' il est également disponible par des moyens un peu moins orthodoxes (p2p,..).
Les réalisateurs de ce film ont mis la main sur un stock de films de propagande de l' armée américaine, et ils les ont portés à la connaissance du grand public en 1982 sans ajouter aucun commentaire.
Le résultat est tout simplement édifiant.
Si vous n' avez jamais vu ATOMIC CAFE regardez-le de bout en bout, et vous verrez de quelle manière les grands responsables politiques de l' après-guerre ont manipulé l' opinion publique.Vous y verrez le président Truman trépigner de joie et sauter comme un cabri juste avant d' annoncer avec le sérieux de circonstance qui s' impose l' explosion de la bombe d' Hiroshima.
Vous découvrirez le motif réel pour lequel le site d' Hiroshima a été choisi, et avec quel cynisme les américains ont utilisé les japonnais comme des cobayes..
Vous y verrez les populations indigènes des îles Bikini à qui on demande de déménager pour faire sauter une bombe H, en les trompant d' une manière tout simplement monstrueuse...La majorité d' entre elles seront victimes quand elles reviendront plus tard de toutes les maladies possibles et imaginables ( voir le livre LES BARONS DE L' ATOME sur ce sujet)...arrivé à ce stade là, il n' est pas excessif de parler de crime contre l' humanité sur des populations indigènes innocentes. 
Vous y verrez comment l' armée américaine a exposé ses propres soldats à des radiations à moins de 10 km des lieux d' explosion ( eux-aussi seront victimes de cancers, etc...) .L' ingénuité des victimes fait froid dans le dos pour nous qui connaissons les dangers réels qu' ils ont encourus..dangers qui se confirmeront car la plupart d' entre eux mourront plus tard dans d' horribles souffrances.
Vous y verrez des responsables politiques américains aussi abrutis que les personnages du film" Docteur Folamour" de Stanley Kubrick, énoncer avec certitude et aplomb d' authentiques monstruosités...
Vous y verrez Nixon pas encore président dans un numéro de chambrage avec Kroutchev absolument délirant...on ne peut s' empêcher de penser à un autre documentaire intitulé" Ces malades qui nous gouvernent" .
Vous y verrez comment les américains s' érigent en peuple élu ( le peuple que Dieu a choisi pour lui confier son feu divin...) et puis comment, ils installent un réel climat de paranoïa une fois que les russes s' approprient également de l' arme atomique..
 
Le film est tellement riche en enseignements que je ne peux en faire toute la liste et donc, si vous ne l' avez pas vu,je ne vous donnerai qu' un seul conseil: REGARDEZ-LE...!! vous ne le regretterez pas.
Un dernier détail les amis: pourquoi ce titre bizarre d' "atomic café"? Très simple: dans les années 50 les gens étaient tellement manipulés et convaincus des nouvelles possibilités magnifiques offertes par l' énergie atomique que les bars n' hésitaient pas à proposer des cocktails baptisés "atomiques" !!
 
Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 12:02

On vient à peine de survivre à la fin du monde Maya que Benoît XVI nous lâche alors qu' il sait pertinemment qu' il est l' avant-dernier pape de la chrétienté d' après la prophétie de Saint Malachie.Sûr que Ratzinger a dû mûremement réfléchir avant de prendre une telle décision qui mette en péril  d' extinction sa profession ..Maintenant il ne reste plus qu' à choisir un successeur super jeune pour que la chrétienté ait un peu de marge...super jeune chez les cardinaux ça veut dire 60 ans minimum je crois...Par ailleurs le dernier pape de la liste, selon la prophétie, doit être juif ( ce qui laisse peu de chance pour les cardinaux noirs..)..donc il est probable que l' Obamania n' arrivera pas jusqu' au Saint Siège...mais le futur pape viendra peut-être du tiers-monde.Tout dépendra donc du fait qu' il y ait ou pas un cardinal juif issu du tiers-monde..pas sûr que ça existe.

De quoi plonger toute la chrétienté dans la plus profonde des perplexités...

 

Moi, en tout cas ça me rassure que le souverain pontife ait jeté l' éponge.Pape ou pas pape, on a le droit d' être fatigué passé un certain âge...c' est une décision de simple bon sens et de dignité aussi.Comme ça personne n' aura le droit de dire que Ratzinger n' a fait que des conneries dans sa vie ( oui,oui, j' en connais même qui ajouteront qu' il en a écrit aussi... comme le philosophe espagnol Fernando Savater au sujet de ses encycliques)...Non,Benoît XVI a su éviter le combat de trop...Qu' on se le dise !!

 

Par ailleurs je me hasarderai à faire non pas une prophétie, mais une simple observation:

Ratzinger se largue au pire moment, après avoir fait tout le sale boulot et nettoyé les écuries d' Augias que lui-même et ses petits copains avaient largement salis par le passé ( couverture des affaires de pédophilie par exemple..), mais sans avoir eu le temps de repositionner son église sur sa future orientation pour le XXI ème siècle...

Continuité ou nécessaire rénovation ??

 

Bin, maintenant,et après cette retraite surprise, on dirait que les débats vont devoir se précipiter un peu..ça risque de devenir ouvert....très ouvert...Le " mercato" papal est lancé !!  Certaines forces liées à la Curie romaine qui oeuvrent dans l' obscurité n' auront peut-être plus tellement le temps de manigancer...il faut vite libérer les chiens...Canes furax...!!!

 

Peut-être faut-il voir dans la décision, oh combien respectable de Benoît XVI, un dernier pied de nez malicieux à certaines forces occultes qui lui ont pourri son pontificat ?...Mon imagination me trahit sans doute, mais je crois deviner dans son expression, un petit sourire sous cape cachant une dernière fois ses petites dents pointues.. 

 

conclave11082322.jpg

 

PS: Voilà un sujet qui pourrait profiter à Tarantino pour son prochain scénario.Il pourrait se renouveller complètement et proposer un film sur une succession au Saint-Siège,avec un suspense haletant où on ne comprendrait presque rien aux manigances et aux intentions hypertordues de tous les personnages, où il n' y aurait pas la moindre giclée de sang, ni le moindre coup de feu et où on ne prononcerait jamais au grand jamais le mot Fuck !! Bon, je sais Coppola l' avait déjà un peu fait dans son parrain nº 3, et Moretti aussi avec son Habemus papam....mais le sujet n' est pas épuisé..

Si Tarantino me lit et qu' il n' est pas convaincu par ce projet, j' ai une autre idée pour lui..refaire un vrai film épique sur les croisades ( avec Amalric, l' abbé de Citeaux criant "Tuez- les tous !! Dieu reconnaîtra les siens !!"...alors là, pour le coup ce sera vraiment saignant !)

 J' ai une super histoire pour Quentin: l' histoire vraie de la croisade des enfants lyonnais qui ont fini dans les marmites des cannibales quelque part en Afrique....

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 19:05

Bonjour les amis

 

Suite à toutes les critiques dithyrambiques au sujet du dernier film de Tarantino, je n' ai bien évidemment pas pu m' empêcher d' aller vérifier par moi-même si ce dernier opus était digne d' autant d' éloges.

 

Avant de parler de Django, j' aimerais revenir sur Inglorious Bastards qui était un faux-film de guerre très décevant, qui commençait par un mauvais pastiche de western-spaghetti pour finir dans un délire aussi violent qu' invraisemblable..

Dès les premières images de Django on voit tout de suite les références au western-spaghetti, et on se rend compte immédiatement queTarantino nous refait le coup d' inglorious Bastards, mais cette fois-ci, les méchants nazis sont remplacés par les méchants racistes du Sud des Etats-Unis en 1858.

 

Je ne vais pas vour raconter l' histoire, mais simplement vous dire que le récit est très bien mené, de main de maître, de manière linéaire, que le film est très drôle et plein des scènes d' humour très décalé et très tarantinesques jusqu' à la dernière minute.Le rythme et l' intérêt sont maintenus pendant les 2h et 45 minutes et on peut saluer la perdormance de l' auteur.

Beaucoup d' humour décalé, disais-je.....ça c' est le meilleur.

 

Le problème c' est que rapidement, pendant la projection, un autre sentiment de gêne et de malaise prédominent également.

 

Tout d' abord parlons de la psychologie des personnages.Là, Tarantino ne fait pas dans la dentelle: on a droit à des caractères très stéreotypés avec des méchants bien méchants  et des renégats absolument odieux.Tarantino nous sert des personnages entiers  comme dans KILL BILL qui n' ont que très peu d' épaisseur psychologique..

 

Par ailleurs il utilise une ficelle un peu grosse qu' on retrouve dans beaucoup de films américains plein de bonnes intentions comme par exemple  celui de Taylor" la couleur des sentiments": il inclut dans un contexte historique du passé, avec des mentalités arriérées,un personnage "moderne" qui pense comme un spectateur de notre époque et qui aurait la même sensibilité que lui...outre l' invraisemblance dudit personnage et des situations, c' est une manière un peu facile et peu rigoureuse de défendre son propos antiraciste...reconnaissons malgré tout que cette astuce dont les metteurs en scène abusent a le mérite d' amener 99% des "décalages" et des scènes drôles... 

 

Tarantino ne peut s' empêcher de faire 50 000 références à d' autres oeuvres, et là, on imagine bien que tous ceux qui ont une culture cinématographique seront ravis de bien capter les LOURDS clins d' oeil, mais , en même temps, on ne peut s' empêcher de penser qu' à force de citations, il finit par oublier lui-même de travailler la propre originalité de son oeuvre...Cela devient du cinéma au second degré...un film qui parle d' autres films...une espèce de "métalangage "cinématographique...Comme si dans une symphonie de Beethoven on n' arrêtait pas de retrouver des formules de Bach et de Mozart.

De plus Tarantino utilise les bonnes recettes de ses anciens films (ses fans les reconnaîtront), et d' une certaine manière, il se plagie lui-même...là, on commence à tourner en rond ( je pense notamment au personnage raciste interprété par Dennis Hooper dans True Romance produit par Tarantino et celui de di Caprio dans Django). 

 

Enfin, il y a un aspect du film qui est plus qu' agaçant encore.A force de vouloir être démonstratif, Tarantino invente d' horribles scènes et, notamment des épouvantables combats à mort de " gladiateurs noirs" au service des blancs..et là, sur un sujet aussi grave on se dit qu' il n' a pas le droit de ne pas respecter la véracité historique des faits.

De tels combats n' ont jamais existé.Voici un lien sur ce sujet ( mandingo fights):

Les blancs esclavagistes ont suffisamment de crimes sur la conscience pour ne pas en inventer d' autres qui n' ont jamais existé...ça ne fait que décrédibiliser le propos...et cela donne aussi l' occasion au metteur en scène de succomber à l' un de ses pêchés mignons favoris: la violence gratuite qui n' amène ABSOLUMENT RIEN à l' intérêt du film.

 

Donc, et malgré ces quelques réserves, je conseillerai malgré tout à ceux qui me lisent d' aller voir ce film qui est quand même bien meilleur et bien plus riche qu' inglorious bastards ...

 

Bon, je vous laisse les amis, car je vais voir LINCOLN sur les bons conseils de notre ami Fatizo.A demain donc...

 

django-20unchained-20tarantino.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 18:16

Mes chers amis,

 

J' ai essayé au travers mes derniers billets de vous donner un aperçu de l' énorme crise morale que traverse toute la société espagnole après les révélations d' un grand quotidien sur des pratiques honteuses de dirigeants politiques de droite qui auraient reçu des versements occultes d' argent noir de forme régulière depuis une dizaine d' années.

Il ne s' agirait donc pas de simples pratiques illégales pour financer un parti, mais au contraire, de personnes sans aucun scrupules profitant de leur activités politiques pour s' en mettre plein les poches..et pour se nourrir goulûment sur la " bête".

 

Le point de départ de toute cette affaire ce sont  22 millions d' euros découverts sur un compte suisse de l' ex-trésorier du Parti Populaire (PP) Luis Bárcenas.

 

Or, l' enquête vient de réveler que Luis Bárcenas était en train de rapatrier cet argent, EN TOUTE LÉGALITÉ, à travers des sociétés écran parfaitement opaques en profitant de l' amnistie fiscale proposée par les responsables espagnols en 2012.

Tout est donc parfaitement lié: des responsables politiques promulguent des lois d' impositions que eux-mêmes ou leurs petits copains vont enfreindre et font passer ensuite une loi d' amnistie qui leur permettront de s' auto-absoudre...Génial, non? Il fallait juste y penser, et Mariano l' a fait.

 

De quoi s' agit t' il exactement ? Et bien, l' idée est très simple: un Etat, pour récupérer l' argent de la fraude fiscale propose une amnistie aux fraudeurs qui peuvent de nouveau le recycler dans l' économie nationale et le blanchir avec un coût de 3% , alors que s' ils avaient payé leurs impôts ils auraient dû en rendre 30 % à l' Etat, voire bien plus.

On le voit donc, l' opération est très juteuse....MAIS , EN PLUS, ELLE EST COMPLETEMENT IMMORALE !!  

Ce sont, selon certaines estimations, plus de 40 milliards d' euros qui sont revenus vers l' Espagne de cette manière. 

Ceci une insulte faite aux gens honnêtes qui paient leurs impôts jusqu' au dernier centime et une incitation à l'évasion fiscale. Le message est celui-ci : ne voyez-vous pas que cela rapporte de ne pas payer d'impôts ? 

C' est un encouragement à la fraude, car ceux qui en ont bénéficié,loin de s' amender, créeront de nouvelles sociétés pour continuer leurs activités illicites.

Par ailleurs, c' est extrêmement décourageant, pour le citoyen honnête qui est en difficulté, qui a du mal à joindre les 2 bouts, et à qui on demande encore plus de sacrifices, de voir que les grands voleurs du monde de la finance et des affaires sont absous, et qu' ils peuvent continuer leurs truandages EN TOUTE LÉGALITÉ.

 

L' Espagne n' est pas le seul pays européen à avoir promulgué des amnisties fiscales:

Silvio Cétoileplubo en a promulgué 3 en Italie en 9 ans !!!

La Belgique également envisage une amnistie l' année prochaine pour boucler son budget( si Gégé me lit, il risque d' avoir un début d' érection...).

Moralité: ne payez pas vos impôts et, attendez gentiment la prochaine amnistie !!

 

Cela veut dire aussi qu' à n' importe quel moment, un Etat membre de la CEE peut décider de se transformer ponctuellement en paradis fiscal et que ses voisins le laisseront faire sans réagir..Il est clair que tous les Etats sont souverains, mais quand, par ailleurs on sait que ceux-ci ont besoin des deniers et de l' aide de la Banque centrale européenne pour se financer, on a le droit de penser que les commissaires européens devraient être en droit de leur tirer l' oreille quand ils se comportent comme des Etats-Voyous qui incitent à l' incivisme...Apparemment, ce n' est pas le cas, et chaque Etat membre fait ce qu' il veut.

  

Vous le voyez, chers amis, la crise espagnole aura au moins eu le mérite de mettre en lumière de graves dysfonctionnements au sein de notre communauté européenne.Il faut harmoniser les règles du jeu des pays membres et essayer d' y mettre un minimum  d' éthique pour le plus grand bien de tous ( sauf des voleurs et des corrompus). .

 

 

Un dernier détail croustillant: hier, je regardais la télé espagnole, et tous les représentants de tous les partis, mais absolument tous les représentants sans exception, critiquaient la loi d' amnistie fiscale....marrant qu' il n' y ait pas eu une telle majorité contre elle quand elle a été promulguée...

 

 

 

euros.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 15:28

Je continue mon petit feuilleton ibérique.Aujourd' hui c' est lundi.Je commence gentiment la semaine  et j' ai un peu la flemme de résumer les épisodes précédents qui sont dans mes 2 billets antérieurs.

Donc, après la crise institutionnelle majeure ouverte par la publication des comptes secrets du PP jeudi dernier par le journal EL PAIS, le président du gouvernement Mariano Rajoy a donné des explications dont le moins qu' on puisse dire est qu' elles ne convainquent pas l' opposition, ni la grande majorité de ses concitoyens.

Hier encore le secrétaire général du Parti Socialiste Espagnol Alfredo Rubalcaba réclamait purement et simplement la démission immédiate du chef du gouvernement... demande par ailleurs appuyée également par d' autres partis.  

Et, mauvais hasard du calendrier, il se trouve que Rajoy avait une réunion au sommet avec la chancelière allemande aujourd' hui, et ce, dans les pires conditions qu' on puisse imaginer.

En effet, Rajoy qui n' aura eu de cesse de montrer des gages de bonne volonté à la chancelière afin d' obtenir les meilleures conditions de renégociation de la mégadette, doit de nouveau rencontrer celle-ci alors que sa légitimité est mise en cause dans son propre pays.

Comment arrivera-t-il à être crédible vis-à-vis de la chancelière sur ses possibilités de mener à bien le vaste programme de réformes structurelles (si cher à François Baroin) , si les citoyens sont en train de manifester devant les sièges de son parti pendant qu' il converse aimablement avec Angela ? 

 

Par ailleurs, on peut imaginer la disproportion et la position de FORCE de la chancelière vis-à-vis de son interlocuteur très amoindri ( touché...mais pas encore coulé).

L' Espagne avait déjà bien du souci avec sa dette, et il ne manquait plus qu' un énorme scandale financier pour jeter à terre sa moindre vélléité de renégociation.Un voyage à Berlin dans un tel contexte frise l' humiliation... 

 

Cette affaire de corruption, les Espagnols vont la payer deux fois:

- une première fois en spoliation, fraude et manque à gagner pour leur Etat.

- une deuxième fois, en perte de crédit sur les marchés internationaux, ce qui ne manquera pas de faire grimper à nouveau la prime de risque espagnole..et ce qui  a permis à Rubalbaba de déclarer que le chef du gouvernement était devenu un " boulet" très coûteux pour son pays.

 

J' ai assisté toute à l' heure à une partie de la conférence de presse avec les 2 partenaires, et derrière les sourires de rigueur, les embrassades et les congratulations de façade habituelles, on ne peut s' empêcher de penser que cette affaire gêne terriblement les allemands également.

En effet, Rajoy était en train d' accomplir tout le sale boulot qu' on lui demandait. En bon élève néolibéral, il a mis en oeuvre un massacre méthodique et organisé de tous les acquis sociaux afin d' honorer les promesses de remboursement de dettes publiques et PRIVÉES sur le dos des travailleurs.Les allemands étaient plutôt satisfaits vu qu' ils n' étaient pas obligés d' intervenir trop directement, et ne voilà-t-il pas qu' une sinistre affaire de corruption d' ampleur nationale vient mettre à terre toute cette stratégie patiemment tissée.

 

Comment va réagir la chancelière ?

- Va -t- elle soutenir un gouvernement moribond avec le risque de soubresauts sociaux incontrôlables ou d' élections anticipées qui vont perturber gravement les marchés ?

- Va-t-elle essayer de miser sur un autre candidat de droite "non-contaminé" pour poursuivre l' oeuvre de Rajoy ? Angela et les marchés vont-ils essayer de pousser gentiment mais fermement Mariano vers la porte de sortie comme cela s' est déjà produit avec Berlusconi ?( je vous rappelle au passage que silvio-pinocchio ne s' est pas fait jeter par les urnes mais par les marchés financiers...ce qui était en soi une première en Europe..plus Berlusconi s' accrochait au cocotier et plus ça coûtait cher au pays et le fait qu' il n' ait pas démissionné immédiatement a provoqué des pertes sèches importantes pour tous les Italiens...).

 

Que va-t-il se passer donc en Espagne ? Mystère et boule de gomme...

Ce qui est sûr, c' est que le scandale va coûter très cher à tous les espagnols....et que maintenant , c'est la 2 ème facture qui va nous arriver !

 

 

merkelRajoy.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 18:31

Ce billet est la suite du post que j' ai consacré à l' énorme scandale qui secoue l' Espagne depuis plus de 48 heures intitulé: "Enorme scandale en Espagne..le gouvernement de Rajoy au bord du précipice"

A partir de maintenant, et comme disait Coluche, il va falloir prendre des notes pour me suivre.

J' en étais resté sur mon dernier billet au fait que le chef du gouvernement devrait probablement sortir de sa tanière pour donner des explications sur les graves accusations qui pèsent sur lui et sur  de très nombreux membres de son parti et non des moindres..

Cette comparution a eu lieu aujourd' hui et le simple fait que l' opinion publique ne soit pas satisfaite par les explications de la porte-parole, la secrétaire générale du parti Dolores de Cospedal ( elle-même impliquée) est déjà en soi un terrible échec , pour ne pas dire une humiliation.

 Un peu comme si François Hollande ou Sarko étaient obligés de s' expliquer devant leurs concitoyens à la télé en leur disant: " Non, je ne suis pas un escroc".

 

mariano-rajoy-pp.jpg

 

 

 

Revenons sur cette comparution qui a eu lieu devant la direction du parti populaire et qui a été retransmise à la télé:

Encore une fois,cette manière de comparaître a de quoi faire sourire: aucun journaliste pour poser des questions embarassantes..un peu facile, non ? Bin oui, les journalistes comme disait George Bush ce sont des "son of a bitch" ou des " fuckin' assholes" !! On ne peut pas leur faire confiance..

Donc, notre ami Rajoy comparaît devant tous ses petits copains et qu' est-ce qu' il nous dit ?

Et bien , il nie en bloc toutes les accusations:

" Jamais je n' ai reçu ni donné de l' argent occulte.Il n' y a jamais eu de comptes cachés au sein de mon parti".

Et là, mes amis, une première objection s' impose tout de suite. Mariano Rajoy est loin d' être le seul qui est impliqué dans ce scandale.Là, il parle surtout pour lui, mais qu' en est-il des autres ???  mystère..

Continuons avec ce petit numéro comique.Rajoy durant son allocution veut donner des gages de vérité et là, il nous sort l' argument qui TUE et qui nous laisse sans voix, il dit:

 

" Je vais rendre public ma déclaration d' impôts et de patrimoine "

 

Franchement là, ça devient une farce grotesque.On est en train de parler d' argent noir qui n' apparaît nulle part et ce gugusse vient nous dire qu' il va nous montrer sa feuille d' impôts.C' est vraiment prendre les gens pour des imbéciles !!

Les membres du parti populaire sont accusés d' être des voleurs corrompus mais on ne les a jamais accusé d' être des idiots.On se doute bien que tout ce pognon ne peut figurer officiellement nulle part.On n' imagine pas que sur une déclaration espagnole il y ait une case spéciale pour mentionner l' argent occulte.

 

Là-dessus le chef du gouvernement brandit des menaces , en disant "qu' il ne restera pas les bras croisés et qu' il entreprendra des actions judiciaires contre ceux qui propageraient de tels mensonges".

Encore une fois, on restera sur notre faim, car à aucun moment il ne dira si il poursuit le quotidien EL PAIS...Qui va t' il poursuivre alors ??

Ceci dit, les membres du PP sont à prendre au sérieux quand ils brandissent ce genre de menaces et à partir de maintenant, moi-même , je vais faire gaffe à ce que j' écris...lol !

  

Sur ce, le chef du gouvernement tourne ses talons et rentre chez lui pour ne pas perdre plus de temps et aller résoudre la crise économique du pays ( à un moment donné, il avait même balancé durant son allocution "qu' il ne fallait pas se laisser distraire"!! bin voyons, retroussons tous nos manches de chemises pour relever le pays qui en a bien besoin après avoir été bien spolié !).

 

Donc, et conformément à ce que prédisais ,on a bien eu droit à un petit numéro de comique troupier et d' ailleurs j' ai la rate qui se dilate un peu....

 

Arrivé à ce point, d' autres objections s' imposent:

- Une autre instruction judiciaire sur une autre affaire de trafic d' influence nommée Gürtel confirme certains des papiers publiés par El Pais ( aucun commentaire de Rajoy là dessus..)

- D' autres membres de son parti affirment que les documents qui les concernent sont véridiques ( comme par exemple l' attribution d' un prêt au président du Sénat)...aucune mention de Rajoy ne sera faite.

 

On le voit donc, Mariano Rajoy joue son va-tout et scelle son destin politique à celui de son ex-trésorier Luis Bárcenas: si celui-ci tombe, sa position sera intenable...Le compte à rebours est enclenché vu que la justice est saisie de l' affaire Bárcenas et qu' elle est en marche...d' ailleurs il est probable que Rajoy sera obligé de comparaître devant le juge qui instruit le dossier. 

 

Enfin, il est une autre question qui préoccupe tout le monde:

 

Qui a vendu la mèche? Qui a organisé ces fuites? Qui est " Gorge profonde" ? De tels renseignements ne peuvent venir que de l' intérieur, et là, plusieurs scénarios sont à envisager:

 

 -1.  " Gorge profonde" est un membre du PP intègre qui veut en finir avec les malversations de son parti.Cette situation s' est déjà produite dans le passé avec, par exemple, la révélation de la trame Gürtel  qui a eu lieu après des déclarations fracassantes d' un membre influent du PP peu après en avoir claqué la porte.

 

-2.Ces papiers sont des faux et serviraient le PP à se faire passer comme une victime de ses opposants politiques.Ce complot ou cette manipulation permettrait de les laver de tous les autres nombreux pêchés dont ils sont accusés, notamment l' affaire Gürtel.Malgré tout ce scénario paraît chaque jour de plus en plus improbable: tous les experts en graphologie ont authentifié l' écriture de Bárcenas .

 

-3.Ces papiers ont été fournis par des forces de droites frustrées d' être écartées du pouvoir et qui opteraient pour une rénovation de la droite espagnole en la faisant imploser.Il y a déjà des noms qui circulent comme Esperanza Aguirre, ex-présidente de la région de Madrid démissionnaire l' an dernier, officiellement pour des raisons de santé mais qui reste toujours très active.

 

Donc ma conclusion du jour sera celle-ci.

 

ATTENTION: UNE DROITE PEUT EN CACHER UNE AUTRE

RESTONS PRUDENT ET VIGILANT

 

Ave mes amis ! FORCE ET HONNEUR ! J' ai dit !

Signé: Alea Jacta Est

 

PS: après avoir rédigé ce papier j' ai regardé la télévision espagnole et j' ai pu constater avec satisfaction que la citoyenneté considère complètement insuffisantes les justifications proposées par le chef du gouvernement, que ce soit l' audit des comptes du PP ou la publication des déclarations d' impôts.Seul le propre Bárcenas pourra donner les bonnes explications, et ce, devant un juge d' instruction.Demain EL PAIS fournira un dossier complet avec tous les documents qui sont d' ores et déjà authentifiés comme étant de la main de Bárcenas.Rarement j' ai eu l 'impression de vivre une telle crise en direct:ce soir la SEXTA a consacré plus de 4 heures de débats à la télé avec des journalistes et des représentants de tous bords...je vois vraiment mal comment un gouvernement pourra survivre à une telle pression citoyenne et à un tel discrédit.Ça tient du funambilisme....

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 15:27

C' est un  énorme scandale( un de plus) qui vient d' éclater en Espagne après que l' on ait appris que l' ex-trésorier du parti populaire ( parti de droite au pouvoir) entre 1990 et 2009 Luis Bárcenas avait plus de 20 millions d' euros cachés sur un compte en Suisse.

 

Le premier ministre Mariano Rajoy avait tenté de minimiser le problème, et de couper l' herbe sous les pieds de ses détracteurs en déclarant que les comptes de son parti étaient propres et qu' il allait demander qu' un audit soit réalisé par une institution impartiale et extérieure à son parti.

 

Mais hier, le scandale a pris les dimensions d' un TREMBLEMENT DE TERRE POLITIQUE quand le quotidien EL PAIS  a révélé les comptes secrets de luis Barcenas.

 

 "El Pais" a obtenu les cahiers confidentiels détaillant les comptes du Parti populaire ( PP) entre 1990 et 2009, pendant la gestion des deux ex-trésoriers Álvaro Lapuerta et Luis Bárcenas. Depuis les années 1990, afin de compléter leur salaire, des élus du PP auraient reçu des enveloppes de billets de 5 000 à 15 000 euros, sous la forme de paiements quotidiens, trimestriels ou semestriels. Parmi les bénéficiaires, l'actuel chef du gouvernement Mariano Rajoy et l'actuelle secrétaire générale du parti Dolores de Cospedal.

Tous sont impliqués depuis l' époque d' Aznar jusqu' à aujourd' hui...ministres, présidents de région, entreprises de construction qui versaient des pots de vin pour obtenir des traitements de faveurs dans l' attribution des marchés.

Cette crise intervient alors que le parti ne s' était toujours pas remis d' un autre scandale qui concernait une autre trame de corruption nommée Gürtel, et qui est encore jugée en ce moment...

 

Le scandale d' hier a pris de telles dimensions que le gouvernement va devoir donner des explications bien avant les conclusions de l' audit...La pression populaire est devenu intenable...La colère gronde...Les programmes de télé et de radio, même les plus apolitisés ne peuvent plus éluder la crise.Quant aux programmes satiriques comme ceux de la Sexta, ils se moquent et raillent tous les membres du gouvernement , un par un,lors d' un programme qui dure plus de 90 minutes.L' émission d' hier soir a battu des records d' audience( je l' ai regardée et ils ont fait un boulot génial en soulignant toutes les incohérences et les mensonges de tous ceux qui sont impliqués et ils sont NOMBREUX)

 

Des manifestations spontanées de citoyens ont lieu autour des sièges du PP dans toutes les capitales de Province.Les ministres ne peuvent plus faire la moindre apparition , ni la moindre inauguration dans le moindre village de la péninsule sans risquer de se faire insulter, traiter de vendus, pourris, corrompus, etc...

J' ai, de ma vie, rarement assisté à une telle dégradation de la vie politico-sociale d' un pays.

Le maître -mot c' est VERGÜENZA...Honte sur vous !

 

Cette affaire porte déjà un nom:c' est l' affaire des enveloppes et, en ce moment, il est impossible de prononcer le mot " enveloppe" en Espagne sans déclencher des sourires, ou des sous-entendus.Je vous laisse imaginer l' ambiance survoltée ce matin en salle des professeurs où les commentaires ironiques n' arrêtaient pas de fuser...

 

Les grands banquiers eux aussi font la gueule.Ils font le gros dos et ne disent rien mais tout ce bordel est très mauvais pour les affaires et nuit à l' image et à la crédibilité du pays... 

 

Comment, ce gouvernement qui a mis en place un programme d' une austérité délirante( coupes salariales brutales, augmentation du temps de travail,éliminations pure et simple des droits élémentaires et des protections sociales des travailleurs, liquidation de la santé publique au profit d' une gestion privée,coupes budgétaires sévères dans l' éducation,mise à mort de la recherche,etc...) comment ce gouvernement disais-je peut-il encore garder une once de légitimité après les informations consternantes publiées hier par El Pais ???

 

La droite crie au complot, mais de moins en moins de personnes y croient.

 Certains membres du PP comme le président du Sénat Garcia Escudero reconnaissent que les documents produits par El Pais sont véridiques en ce qui les concerne.Escudero reconnaît avoir reçu un prêt pour sa maison.D' autres comme Matas et Del Burgo corroborrent certaines notes produites par le grand quotidien...et ça, ça la fout mal !! Très très mal !!!

Si rien ne vient mettre un coup d' arrêt à cette avalanche d' accusations le chef du gouvernement n' aura d' autre solution que de démissionner. 

 

Demain, probablement que Mariano Rajoy parlera à la Nation pour tenter de calmer le jeu, essayer de noyer le poisson et mettre un terme à l' énorme sentiment de révolte qui gronde et qui risque de l' emporter.

 

Pour ma part, ça fait longtemps que je me hasarde à dire que ce gouvernement ne finira pas sa législature....Je peux me tromper mais les faits me donnent chaque jour davantage raison..

 

 

rajoy

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 19:38

Bonjour les amis

 

Suite à une réaction d' Emmanuel Cockpit sur le blog de Rosemar au sujet des retraites j' ai eu envie de faire un petit billet explicatif en guise de réponse.

Emmanuel cockpit dit quelque chose de très simple:"la retraite, ça devrait être en fonction du nombre d'années travaillées. Et pis c'est tout ! "

A priori,et sous la réserve de garantir un minimum pour chaque individu, je pourrais être à peu près d' accord avec ce point de vue à condition que ce soit PROPORTIONNEL.

Je m' explique:

Si j' ai réalisé la moitié du temps du temps de travail qui correspond à la totalité de mes droits, je devrais toucher la moité de ma pension.Si j' en ai fait un quart qu' on me paye un quart de mes droits, etc..etc....

Mais le système est bien plus vicieux et trompeur.On décompte un certain pourcentage pour chaque trimestre manquant.

Cette façon de calculer pénalise très gravement ceux qui n' auront pas atteint 100% des droits.

 

Prenons un exemple simple: le mien.

 

J' ai cotisé en France 11 ans et donc, si on faisait une simple règle de trois et que l' on considère qu' il faut ,en 2013, cotiser 166 trimestres, je devrais toucher 26,50% de ma retraite.

J' ai reçu récemment un document du ministère m' indiquant qu' à l'âge de 62 ans je percevrai 16,25%.

Le calcul est donc simple je vais être grugé d' un manque à gagner relatif de (26,5-16,25):26,5 = 37,7%...ce qui est tout simplement ENORME !!!  38% d' arnaque !!!

L' Etat français me laissera donc juste de quoi acheter la bouffe pour mes chats et pour mon chien étant donné que celui-ci n' est pas un Dobermann mais un tout petit Pinscher !!!

Et du coup, je me pose une question très simple:

Par quelle logique vicieuse  accepte-t-on une telle règle ?

Moins on gagne et plus on est pénalisé.....!!!!!

 

Par ailleurs, je pense aux jeunes à qui on n' arrête pas de bourrer le mou en leur disant qu' il doivent se bouger, et ne pas avoir peur d' aller travailler à l' étranger.Imaginons tout simplement une personne smicarde qui aurait travaillé dans 3 ou 4 pays européens qui appliqueraient des règles semblables à celle de la France.

Et bien on pourrait affirmer que cette personne, arrivée à l' âge de la retraite, aurait juste de quoi tremper ses madeleines dans du café au lait en guise de souper...

madeleines1.jpg

 

Enfin, je ne puis m' empêcher de penser au nombre important de travailleurs étrangers qui sont venus travailler dans l' hexagone durant un certain nombre d' années, qui sont retournés au pays, et sur le dos desquels l' Etat Français réalise d' énormes économies...Voila quelque chose qu' on n' entendra jamais dans les meetings de Marine... 

 

Je terminerai mon billet, en disant que les histoires de fric m' emmerdent énormément..L' argent n' a jamais été un moteur dans ma vie..Comme disait Desproges,l' argent c' est vulgaire( surtout la petite monnaie.....).

Mais par contre j' aimerais que quelqu' un m' explique en quoi mon raisonnement est erroné...

Quelqu' un qui m' explique:

" Alea Jacta Est, t' es complètement à côté de la plaque, la justice sociale c' est pas comme ça que ça marche  " et qui m' en fasse la démonstration.

Ça aurait au moins le mérite de m' apaiser ....

 

 1 février 2013

Suite à cet article enflammé un bon ami m' a fait parvenir une réponse par mail ,histoire de tempérer un peu le sentiment d' injustice qui est le mien:

Voici sa réponse qui abonde aussi dans le sens du commentaire de Lino Roberto

 

Bonjour Alea Jacta est,

  

Une réaction rapide sur ton calcul savant , bien que j’ai vu par ailleurs que tu t’étais déjà bien défoulé sur le sujet.

 

Dans ta précipitation à démontrer « l’arnaque », je note que tu as délibérément décidé de ne pas tenir compte de ma remarque sur l’évolution du taux de cotisation, alors que par ailleurs tu as parfaitement intégré mon info sur les 41,5 ans .

Il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’un système « par répartition » où les actifs du moment payent pour les retraités du même moment. Le système (génial au départ)  montre aujourd’hui ses limites.

Les cotisations sur les 11 années où tu as cotisé étaient bien moindres que celles d’aujourd’hui. Je pourrais reprendre les chiffres mais je suis certain que la différence entre le taux de l’époque et celui d’aujourd’hui est au minimum de 30 à 40 %.  En bref, tu as cotisé à une époque où c’était abordable et  si on considère une évolution à peu près régulière de ce taux et qu’on pondère « le poids » de tes 11 années, tu vas revenir à de plus justes proportions. Je te laisse faire le calcul.

En espérant avoir répondu à tes demandes « d’apaisement »

Ton ami

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 18:05

Bonjour les amis

 

Il est des livres qui nous laissent des profondes impressions durables et qui, d' une certaine manière changent définitivement notre vie...ou notre regard sur les gens et sur les choses.

"Le Christ s' est arrêté à Eboli" de Carlo Levi ( à ne pas confondre avec l' autre grand écrivain Primo Levi) que j' ai lu il y a très longtemps,fait partie de ces livres-là.

 

Voici un bref résumé de cette oeuvre autobiographique:

 

Un jeune médecin turinois antifasciste notoire membre du mouvement Justice et Liberté, Carlo Levi est "confinato", exilé, relégué par les autorités fascistes dans une région reculée du sud de l' Italie, la Basilicate, appelée alors Lucanie. Nous sommes dans les années 1930. Là-bas, la malaria décime la population qui vit déjà dans une misère noire. Levi raconte ce qu'il vit, ce qu'il voit. Il peint avec son pinceau et sa plume le portrait d'une région abandonnée à son triste sort et relate le mode de vie de ses habitants, leurs coutumes, leurs croyances, offrant du même coup à la littérature italienne certaines de ses plus belles pages (traduit en 37 langues, ce livre est d'ailleurs un classique de version italienne).

 

Le titre de l' ouvrage fait référence à une expression de désespoir des paysans de Lucanie:

 

Non siamo cristiani. Cristo si è fermato a Eboli " . Nous ne sommes pas des chrétiens( chrétien est à prendre en italien dans le sens de" personnes" ou" hommes"). Le Christ s'est arrêté à Eboli".

Nous vivons dans une telle misère que même le Bon Dieu n' est jamais arrivé jusqu' à nous...

 

 

Voici ce qu' écrit Sissi, une critique du net, à propos de ce livre:

 

Lorsque Carlo Levi arrive à Gagliano, en 1935, pour y rester trois ans assigné à résidence, il dit avoir eu « l’impression d’être tombé du ciel, comme une pierre dans un étang ».
Gagliano, « un tout petit village, loin des routes et des hommes », est un lieu comme hors du temps, où les coutumes et les moeurs ancestrales règnent : la sorcellerie, les philtres d’amour, la charlatanerie, la passatella (le « jeu des paysans », exutoire qui finit pourtant souvent mal), les charmeurs de loup, le brigandage…
Cet enfermement forcé, ce « confinement » imposé incite et pousse au repli sur soi.
Et Carlo Levi, dans la langueur des longues journées sans but et sans fin, observe, peint, dépeint, décrit et analyse.

Entre descriptions magnifiques (on voit, on entend les nuées de mouches qui tournoient dans le silence épais des chaudes après-midi d’été), récit et réflexions, il réussit à nous immerger dans ce monde paysan, archaïque, où les « galantuomini » (les propriétaires bourgeois) côtoient les « cafoni » (les paysans) sans jamais se rencontrer vraiment, tout comme l’état et le peuple, ou encore l’Italie du Nord et celle du Sud, se jaugent dans une indifférence teintée de mépris réciproque.
« Deux civilisations très différentes coexistent l’une à côté de l’autre, dont aucune n’est en mesure d’assimiler l’autre. »
Lieu reculé et acculé, Gagliano semble comme oublié des Dieux.
Au bout d’un an, Levi est autorisé à s’en aller, et il finit par s’en aller, presque à regrets.
Mais il n’oublia pas .

 

 

Etant d' origine italienne,j' ai pu observer les attitudes de ces paysans du Sud dans ma toute prime jeunesse quand nous allions en vacances dans notre famillle calabraise .

J' étais à la fois émerveillé et ému par la chaleur de l'accueil reçu, par les fortes embrassades de nos parents et amis que je ne connaissais pas tous mais qui me donnaient l' impression d' être unis à eux par des liens très forts et indissolubles.J' étais aussi, à la fois surpris et intrigué par leurs valeurs qui n' étaient pas toujours les miennes.

Moi, fils d' immigrés, imbu des valeurs glorieuses de la République Française , je comprenais difficilement par exemple l' incivisme et le manque de respect de mes oncles,tantes ou cousins vis-à-vis de leurs propres autorités politiques et sociales.

 

Bien plus tard, en lisant le livre de Carlo Levi  tout s' est éclairé.Ce livre raconte l' histoire de mes parents et grand-parents et cette histoire ne pouvait, bien évidemment pas figurer dans mes livres scolaires français.Une histoire de souffrances et d' injustices où l' Etat est tout sauf une providence.Celui-ci n' est pas perçu comme un protecteur mais au contraire comme un fléau au service des" patrons féodaux " qui ne fait qu' aggraver les problèmes préexistants en levant des impôts trop lourds et injustes. Dans ce contexte très dur, les paysans font davantage confiance à leur clan, à leur "tribu", et à leur famille et n' ont que très peu de respect pour des institutions qui ne leur apportent aucune sécurité ni aucun bien-être.

Ma grand-mère, et ce n'est qu' un exemple, avait perdu 3 de ses 6 enfants en bas-âge( parfois à l' âge de 3 ou 4 ans), tout simplement parce qu' elle ne pouvait pas disposer d' un minimum d' assistance médicale.C' était comme ça...la différence entre la vie et la mort pouvait ne tenir qu' à un fil....et ceux qui survivaient pouvaient ensuite surmonter des épreuves très dures. 

Jamais un livre ne m' a autant éclairé sur ma propre histoire et sur mes origines....Tout ce que j' avais ressenti en Calabre de façon confuse sans pouvoir l' exprimer était là, dans ce bouquin !!!  

 

Mais ce livre me donnait aussi d' autres clés plus universelles encore...Il m' apprenait à  ne pas jauger les autres, et à ne pas les ramener sytématiquement à moi-même...à les regarder et  à les aimer pour ce qu' ils sont...C ' est le même regard que je retrouverai ensuite chez les grands anthropologues comme Levi-Strauss ou bien Marvin Harris. 

 

Je terminerai mon billet en vous disant qu' il existe une excellente adaptation cinématographique de Francesco Rosi où le personnage de Levi est interprété avec beaucoup de sobriété par Gian Maria Volonte, mais je ne saurais trop vous conseiller de commencer d' abord par le livre...

 

 

 

 

aliano.jpg

 

  

Illustration: village de Gagliano( de son vrai nom Aliano) où repose Carlo Levi et où on peut aller visiter ce qui fût sa résidence forcée.

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de alea-jacta-est
  • Le blog de alea-jacta-est
  • : Adepte du vieux dicton qui dit que c' est au pied du mur qu' on voit mieux le mur....
  • Contact

Recherche