Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 13:06

Bonjour les amis,

je vous ai parlé avant-hier du bras de fer entre les indépendantistes catalans et le pouvoir central de Madrid qui aura lieu le 1er Octobre prochain.

Alors, comme vous pouvez bien l' imaginer ce défi déborde souvent de son cadre politique comme ça a été le cas avec la manifestation unitaire contre les attentats de Barcelone où on va fleurir en marge du cortège de nombreuses esteladas( ce drapeau qui symbolise l' indépendance).

Ce thème du séparatisme affecte aussi le sport, notamment avec le club de foot, le Barça, où de nombreux supporters profitent de certains matchs pour siffler l' hymne national ou pour brandir des esteladas.

Notons aussi que des joueurs prestigieux comme Pep Guardiola, ou l' actuel défenseur Gerard Piqué se sont très largement investi personnellement de manière TRES militante en faveur d' une indépendance.

Mais avant d' aller plus loin sur ce thème j' aimerais vous parler des indépendantistes de toujours, comme par exemple  Oriol Junqueras le chef de file du parti de gauche ERC ( esquerra republicana de Catalunya...gauche républicaine de Catalogne).

Le parti de Junqueras a été crée en 1931 pour établir une République indépendante de Catalogne.Ça fait parti de leur statut.Avec eux, il n' y a rien à négocier puisqu' ils veulent sortir de l' Espagne.

On peut être d' accord avec eux ou pas, mais sur ce point précis ils sont logiques et cohérents.

Voici une photo de Junqueras.

 

Ces indépendantistes qui veulent le beurre et l' argent du beurre...

Oriol Junqueras ne veut pas être espagnol.C' est dans son ADN.L' Espagne aurait beau être la 7ème merveille du monde, lui, il ne veut pas en faire partie.Il est prêt à en assumer toutes les conséquences.Il a une logique qui est la sienne ( et pas la mienne) mais il est prêt à payer le prix de l' indépendance.

Alors revenons au foot.Ce qu' il y a de risible parmi les supporters du Barça c' est qu' une partie d' entre eux ( pas tous) veulent l' indépendance mais ne sont pas prêts à aller jusqu' au bout des conséquences que ça impliquerait.Au cas où ils  obtiendraient la séparation,ils voudraient continuer de jouer dans la ligue espagnole.

Ils veulent le beurre et l' argent du beurre.

Parce que, bien évidemment, en cas de séparation c' en serait fini des clasico Real Madrid-Barça, et des rencontres avec les autres grands clubs espagnols.

Par ailleurs le championnat catalan deviendrait aussi passionnant que celui du Danemark, ou de la Slovénie.Un seul grand club qui domine les autres petits clubs.Vous imaginez des rencontres Barcelone-Martorell dont tout le monde se contreficherait du résultat qui serait acquis.

Pire, le manque gagner serait tel que le club n' aurait sans doute plus les moyens financiers de maintenir son niveau européen.Il ne leur resterait plus que la Coupe d' Europe pour remplir le stade mais ce ne serait pas suffisant.Par ailleurs, quelle grande star internationale aurait envie d' aller jouer dans une petite nation du foot comme le serait une Catalogne indépendante ?

Et, bien figurez-vous les amis, que de nombreux indépendantistes prennent leurs désirs pour des réalités et croient qu' ils pourraient choisir le pays dans lequel jouerait le Barça...

Alors là, ça devient la franche rigolade ! Ils ne peuvent pas être et ne pas être !

Ils ne peuvent pas être en dehors de l' Espagne et y revenir quand ça les intéresse .

Le président de la ligue espagnole Javier Tebas a été  on ne peut plus clair sur ce sujet:

"Si vous sortez, vous sortez complètement..."

Hier soir, il y avait une rencontre de coupe d' Europe Barcelone-Juventus, et durant le match on a entendu quelques milliers de voix crier INDEPEDENCIA...et moi, ça me faisait franchement rigoler, parce que les gars qui chantaient ça seraient les premiers à faire la gueule si un jour le clasico Barça-Real n' existait plus.

Ces mecs-là ne réalisent même pas que si la séparation avait vraiment lieu ils seraient privés du spectacle qui leur plait le plus dans la vie: cette rivalité ancestrale ( orgasmique pour eux) et qui les fait b..... plusieurs fois par an ,disparaîtrait. Pfouitttt !!! Ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils adorent être assis.

Ils ne se rendent même pas compte qu' ils sont allés trop loin et que s' ils se libéraient de l' Etat espagnol ils seraient les premiers à en payer les conséquences.

C' est un truc de fou.Là, on frise la schizophrénie !

Alors, ne vous méprenez pas ! Tous les supporters du Barça ne sont pas des indépendantistes, mais bien évidemment il suffit qu' il y ait quelques milliers de séparatistes qui gueulent dans un stade et on n' entend plus qu' eux...Les autres, comme dirait de Gaulle, c' est la majorité silencieuse.

 

 

Ces indépendantistes qui veulent le beurre et l' argent du beurre...
Repost 0
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 07:32

Bonjour les amis,

Je suis souvent frappé par l' aveuglement de nombre de mes concitoyens.

Les récents attentats de Barcelone et de Cambrills m' en ont offert encore une triste illustration cette semaine.

Je vois des victimes qui se mettent du côté de leurs bourreaux et une gauche bisounours qui ne veut pas admettre que l' intégrisme religieux a acquis une dynamique propre qui ne peut que semer mort et destruction si on reste les bras croisés.J' en vois encore qui osent affirmer que les attentats n' ont rien à voir avec la religion ( même si on a bien compris qu' il s' agit de l' une des formes les plus radicales de cette même religion).Une partie de la gauche anti-capitaliste ne veut pas voir qu' avec les radicaux nous aurons toujours tort de toutes façons,quoi qu' on fasse, pas plus qu' elle ne veut voir que les intégristes haïssent notre modèle social basé sur la liberté individuelle.

Que nous ayons de bonnes ou de mauvaises politiques d' intégration  est bien égal aux yeux des intégristes.Avec eux, tous les modèles sont en échec, le français, l' anglais, l' espagnol,le suédois, le finlandais, etc...

En ce moment, un seul discours prévaut: celui de ne pas tomber dans le piège de la haine...

Alors, je suis bien d' accord pour ne pas pointer du doigt une communauté entière, mais  j' aimerais rappeler qu' il existe une fraction radicale très minoritaire mais extrêmement dangereuse: c' est bien un imam qui a conditionné les esprits faibles des terroristes qui ont commis les attentats suicide de Barcelone et de Cambrills. C' est un imam ( radical, certes...et donc minoritaire) qui a su transformer par exemple un jeune ado de 17 ans, paumé et désoeuvré, en terroriste.

Certains me disent que tous nos problèmes sont dus à la crise, au chômage et à la discrimination à l' embauche des immigrés.

Alors là, mes amis, je leur réponds que si on attend d' enrayer le chômage pour mettre en échec le terrorisme, nous sommes déjà tous morts, vous et moi...Le chômage fait partie intégrante de nos sociétés libérales et les progrès de la robotisation vont accentuer cette tendance.C' est déjà prévu, calculé, quantifié...

En Espagne, il y a 42 % de chômage chez les jeunes.Ce pays ne peut offrir du travail à sa propre jeunesse, et même si cette situation s' arrange un peu à l' avenir, le niveau de chômage restera de toutes façons très élevé.

Alors, si on accepte, dans un tel contexte, d' accueillir des nouveaux flux de migrants à qui on n' a pas les moyens d' offrir une situation décente et digne, ça devient de l' irresponsabilité pure et simple.Nous avons un devoir de solidarité, de ne pas laisser les gens mourir ou se noyer en Méditerranée...mais nous n' avons pas les moyens de leur offrir ce que nous n' avons pas pour nous-mêmes, sous peine de prendre le risque de fabriquer des ghettos pleins de jeunes gens frustrés et sans aucunes perspectives qui seront ensuite des réservoirs naturels de futurs kamikazes potentiels au service de groupes extrêmistes.

Je passerai rapidement sur le fait que de nombreux terroristes, notamment en France et en Belgique, bénéficiaient de situations professionnelles stables et bien rémunérées.

Passons maintenant aux sempiternelles reproches faits à l' homme blanc impérialiste,méchant capitaliste, exploiteur, vendeurs d' armes, finançant les guerres dans le tiers-monde.Bien sûr que nous devons balayer devant notre porte et que avons des responsabilités parfois très lourdes mais ce n' est pas le cas de tous les pays qui sont quand même victimes d' attentats.

Je ne prendrai que quelques exemples: les suédois ont rompu toute collaboration technologique en matière d' armement avec l' Arabie Saoudite à cause de leurs liens avec certains groupes extrêmistes. Cela n' a pas empêché l' attentat de Stockholm.

Les danois ou les finlandais ne sont sur aucun théâtre d' opération à l' étranger, mais eux aussi ont eu à subir des attentats.

Même l' Australie qui est assez éloignée de tout foyer de tensions internationales est victime d' attentats.

Donc pendant qu' on spécule sur les faux motifs qui expliqueraient les actions terroristes sur nos territoires, l' intégrisme prospère allègrement.Les experts nous disent tous que la situation en Europe va empirer, que nous sommes installés durablement dans une dynamique qui produira des attentats de forme régulière.Toutes les x semaines, nous aurons un massacre des innocents.En fait, nous y sommes déjà...Il n' y a que les aveugles qui ne s' en sont pas rendus compte .

Hier les manifestants de Barcelone criaient " Vous ne nous faites pas peur " mais les terroristes s' en moquent bien...la prochaine cible sera ailleurs, quelque part, dans n' importe quelle autre grande ville européenne.Au contraire, la grande mobilisation citoyenne de rejet de leur barbarie alimente leur soif de projection médiatique.

Passons enfin aux mesures de surveillance accrues que nous promettent les gouvernants pour nous protéger davantage.A chaque fois qu' il y a de nouvelles propositions, des voix s' élèvent pour crier aux atteintes à nos libertés individuelles.A toutes ces personnes, j' ai juste envie de répliquer que la première des libertés,la plus fondamentale de toutes, c' est celle de rester en vie.

Moralité: le terrorisme radical est un problème grave en soi, infiniment compliqué à résoudre, mais si,en plus, on considère le nombre de soutiens implicites ou explicites dont il dispose au sein de nos sociétés, le problème devient pratiquement insoluble.

 

 

 

 

Aveuglements...
Repost 0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 09:52

Bonjour les amis,

Cette année c' est le 25 ème anniversaire des jeux olympiques de Barcelone de 1992, des jeux qui ont permis à l' Espagne de revenir de manière décomplexée dans le groupe des grandes nations.

Parmi les histoires liées à ces jeux , il en est une dont j' ai pris connaissance cette semaine et qui m' a mis de bonne humeur.

Elle concerne la judoka espagnole Miriam Blasco qui avait gagné la médaille d' or dans sa catégorie.

Alors on dit toujours que tout sportif se doit de respecter son rival, mais dans le cas de Miriam c' est allé un peu plus loin puisqu' elle est tombée amoureuse de son adversaire anglaise,Nicola Fairbrother,qu' elle a vaincu en finale... et qu' elle a épousée il y a un an et demi.

Voici un bref résumé de leur histoire sur le clip vidéo ci-dessous

 

L' amour, là où on ne l' attend pas...

Alors, évidemment, une telle histoire est très touchante,surtout si on considère que les noces ont eu lieu 23 ans après ce combat.Il s' agit d' une vraie et belle histoire d' amour, vécue loin des médias.

Du coup, on ne peut s' empêcher de penser que de telles idylles entre adversaires pourraient se reproduire à l' avenir.

On peut même imaginer que cette belle histoire puisse inspirer des scénaristes .

Par exemple, vous vous souvenez tous du PULP FICTION de Quentin Tarantino dans lequel le mafioso Marsellus Wallace veut truquer un match de boxe et demande à Butch (un boxeur interprété par  Bruce Willis) de se coucher devant son adversaire dans le 5 ème round.

Au lieu de perdre comme convenu  le match de boxe, Willis envoie un coup de poing mortel à son adversaire et s' enfuit avec l' argent qu' il a misé sur son propre combat.

Imaginons maintenant un remake de PULP FICTION réalisé par Ang Lee en 2025.

Dans le nouveau scénario alternatif, Butch,qui est sur le point d' envoyer son adversaire au tapis, s' interrompt dans le 5 ème round et lui fait une demande publique en mariage que celui-ci  accepte sous les applaudissements et les larmes d' émotion d' un public très romantique.Les deux boxeurs s' enfuient du stade pour convoler en voyages de noces à Las Vegas, poursuivis par la mafia...commence alors une course poursuite sanglante à travers les Etats-Unis.

Bon, soyons juste.Les réalisateurs n' ont pas attendu le mariage de Blasco pour intégrer des aventures d' amour homosexuelles dans leurs histoires.

Il y aurait plein de films à citer.

Oui, mais cette fois-ci l' histoire est plus originale puisqu' il s' agit d' une championne qui tombe amoureuse de sa principale rivale.

Il y a une nouvelle dimension psychologique intéressante.En effet, jusque maintenant les adversaires sportifs de nos champions pouvaient leur inspirer respect, haine,crainte, admiration mais rarement un sentiment amoureux.Grâce à Miriam Blasco et Nicola Fairbrother cette lacune est désormais comblée...

L' amour surgit partout, y compris, là où on ne l' attend pas.C' est quand même assez réjouissant...non ?

 

 

 

 

 

 

Enfin, et pour célébrer moi-aussi ce 25 ème anniversaire je vous propose un duo improbable  entre deux monstres sacrés: une diva internationale du bel canto et une méga star planétaire du rock. Montserrat Caballé et Freddy Mercury...BARCELONA , remember, c' était en 1992 !

PS: Je ne sais pas pourquoi, mais cette histoire de Blasco m' inspire des scénarios loufoques alternatifs à des évènements sportifs qui se sont produits.

Par exemple, le coup de boule de Zidane à Materazzi. Imaginons que notre Zizou national, au lieu de se retourner tout fâché pour filer un coup de boule à Materazzi, se retourne et aille lui rouler une pelle, en lui disant: " Toi, je t' aime trop...." en italien ça donnerait " Te, ti  voglio troppo ! "

L' arbitre aurait pu difficilement sortir un carton rouge pour un cas non prévu par le règlement...Provocation géniale de notre champion devant un public médusé.Ça aurait eu de la gueule, non ?

PS nº 2: Redevenons sérieux quelques instants.

Ce billet me donne l' occasion de rappeler que si l' homosexualité n' est plus un thème tabou dans le milieu du sport, il est des disciplines où il est très difficile pour certains joueurs de faire leur coming-out sans que ça ne provoque de graves préjudices dans leur carrière professionnelle.Le foot, par exemple...

https://www.marianne.net/debattons/tribunes/footballeurs-gays-preparez-vous-des-revelations

Repost 0