Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 12:41

Bonjour les amis,

Tous les fans de rock progressif sont tristes cette semaine car Chris Squire, ex-bassiste très charismatique du groupe YES nous a laissé, victime d' une forme rare de leucémie foudroyante qui avait été diagnostiquée il y a moins d' un mois seulement...

Squire dans les années 70

Squire dans les années 70

Chris Squire s' en est allé...

Chris Squire faisait partie de ces bassistes qui ne se contentaient pas de faire de l' accompagnement répétitif de manière un peu mécanique mais, au contraire, il était parvenu à intégrer ses lignes instrumentales dans la structure mélodique des morceaux.

Il avait un jeu très personnel qu' on pourrait qualifier de très dynamique,d' énergique, d' agressif et aussi de mélodique...Il accompagnait vocalement avec beaucoup de bonheur Jon Anderson qui, lui, chante dans un registre très aigü ( haute-contre) et lui faisait un contrepoint harmonieux .

Chris Squire a su imposer un son ( avec sa Rickenbaker), des effets ( il fut l' un des premiers à utiliser des pédales wah wah sur une basse) et aussi un style qui fera école.

Mais plutôt que de longs commentaires, faisons une petite démo musicale et écoutons certains passages d' un album emblématique,FRAGILE, que votre serviteur a dû écouter quelques millions de fois seulement...

Dès le début à 42 secondes, sur le morceau intitulé ROUNDABOUNT, on reconnaît tout de suite son style vif et très rapide ( on est très loin des bassistes tagada tagada tsoin tsoin des bals du samedi soir...)

A 21 min 03 secondes ,sur LONG DISTANCE écoutez de quelle manière sa basse ponctue les phrases d' Anderson...tout simplement superbe, on en redemande !

Et puis maintenant un MAGNIFIQUE RIFF à la basse: c' est juste après l' introduction d' HEART OF THE SUNRISE, très EXACTEMENT à 30 minutes 02 secondes...une superbe ligne mélodique très dynamique qui démarre toute seule et qui monte en puissance et en intensité avec l' appui des synthés et des percussions...ça c' est du caviar les amis !....je décolle sec !

Allez, je vous laisse sur un des morceaux d' anthologie du groupe pendant les années 80 : le OWNER OF A LONELY HEART,avec le jeu magique et si caractéristique de Chris Squire qui a définitivement gagné une place de choix dans le coin du paradis réservé aux pères fondateurs du Rock...

Allez ! Ecoutez-ça et ne me dites pas surtout pas qu' il n' avait pas la pêche !!!

Chris Squire s' en est allé...

PS: hors-sujet...vous pouvez profiter du premier lien et découvrir ( pour ceux qui ne connaitraient pas l' album FRAGILE),une magnifique pièce pour guitare acoustique composée par Steve Howe dans un style un peu baroque et très hispanique intitulée MOOD FOR A DAY... c' est superbe et et c' est à 26 minutes 30 secondes...

PSnº 2: L' Hatem m' a envoyé dans ses commentaires un clip où en entend la partition de la basse toute seule et isolée du reste des instruments sur HEART OF THE SUNRISE ( justement le morceau que j' adore et que j'ai commenté ci-dessus)...un clip qui permet d' apprécier toute la richesse et l' originalité du Jeu de Chris Squire avec, entre autres, des phrasés parfois très rapides...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Rock Musique Bassiste chant
commenter cet article