Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 23:19

Bonjour les amis,

Aujourd' hui je vous propose juste une récréation musicale,une petite bouffée d' oxygène pur....pur blues. 

C' est un papa ( Dave Crosby) qui accompagne à la guitare sa petite fille de 4 ans Claire Ryann.

Et ça donne ça:

 

Très attendrissant ce petit duo...et si cool .

Notez au passage que cette chanson est extrêmement difficile à interpréter et que la petite Claire s' en tire avec les honneurs et qu' elle sait aussi chanter avec ses tripes !

Voici la version originale de Randy Newman:You've got a friend in me

 

Voci la version qu' on entend dans le film TOY STORY

Mais revenons à ce petit duo qui m' a mis de bonne humeur: c' est aussi l' occasion de rappeler que de très nombreux artistes ont reçu une initiation musicale très tôt dans leur vie de la part de leurs parents.Par exemple, rien qu' en entendant leur maman chanter...

PS: Difficile de ne pas penser à moi-même, en voyant ce duo d' un père avec sa fille... quand je prenais ma guitare il y a 23 ans pour chanter A Nottingham avec ma fille.Ça a été une de ces petites satisfactions paternelles que l' on n' oublie pas.

Dommage que je n' aie pas de petite vidéo souvenir...

Repost 0
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 11:14

Bonjour les amis,

Devinez ce que j' ai trouvé ce matin dans mes petits souliers ?

Les oeuvres complètes de Bob Dylan dans leur version originale anglaise accompagnée de leur traduction...

Alors, moi j' ai vraiment été bien sage cette année et là, je me sens quand même bien récompensé !

Merci Papa Noel !

Vraiment intelligent ce Père Noël !

Alors , je ne sais pas qui a dit que Dylan n' avait pas de vraie oeuvre littéraire derrière lui, mais moi je peux vous dire que le livre que je tiens entre les mains contient près de 1300 pages et  pèse plus d' un kilo et demi...

PS: Il y a quand même un petit mystère dans cette affaire.

Je me demande bien comment le Père Noël a fait pour savoir que j' aime lire les textes dans les 2 versions en même temps, en version originale et accompagnés de leur traduction...Peut-être qu' il a espionné ma bibliothèque ? ou alors mon blog ?

Notons que cette fois-ci il me pousse à aller encore plus loin car je lirai d' abord le texte anglais, puis sa traduction puis j' irai sur youtube écouter la chanson de vive voix...1,2 et 3 !!!

PS nº 2: 

Il y avait dans mes petits souliers également  UNE COLÈRE NOIRE de Ta-Nehesi Coates dont je ne sais à peu près rien...à suivre donc...Une découverte que je ferai grâce à ce Père Noel qui est toujours autant capable de me surprendre malgré son grand âge !

En tout cas, cette année, mon père Noél à moi était définitivement américain ( Santa Claus comme on dit là-bas...)

Repost 0
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 17:56
Epitaphe pour Greg Lake

Bonjour les amis,

C' est avec beaucoup d' émotion  et de tristesse que je viens d' apprendre la disparition de Greg Lake , décédé à l' àge de 69 ans des suites d' une longue maladie.

Greg Lake c' était l' un des chanteurs et musiciens du King Crimson du début ( celui de mon avatar) avant qu' il n'aille former le trio ELP .

Greg Lake c' était avant tout une voix reconnaissable entre mille...une voix d' ange.C' est le premier mot qui me vient à l' esprit.

Un ange venu sur terre pour nous chanter l' amour et la paix de sa voix harmonieuse.

 

Dans le premier album IN THE COURT OF THE CRIMSON KING il y avait une chanson qui maintenant est devenue tristement d' actualité: EPITAPH.

Ecoutez sa belle voix à partir de 40 secondes....Aujourd'hui, c' est vraiment difficile de l' entendre sans avoir les larmes aux aux ...

Cette chanson, je l' ai tellement écoutée mes amis...vous n' en avez pas idée...elle m' accompagnée durant toute mon adolescence.

But I fear tomorrow I' ll be crying

Aujourd' hui Lake est parti  et c' est une partie de moi-même qui m' est arrachée

 

Greg Lake c' était aussi un guitariste très polyvalent passant de l'électrique, à l' acoustique, à la basse aussi...

Voici THE SAGE, une pièce acoustique de toute beauté que j' ai moi-même travaillé à la guitare, avec une très belle variation à 1 min 30 secondes...et toujours sa voix qui me met la chair de poule.

En mars dernier son acolyte Keith Emerson s' était quitté la vie et je lui avais consacré un petit article ici.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2016/03/keith-emerson-nous-laisse.html

Aujourd' hui, il faudrait que le temps s' arrête à nouveau cinq minutes et que les cloches sonnent à toutes volées dans toute la vieille Angleterre pour saluer le départ de l' un de ses plus grands et de ses plus glorieux troubadours.

Ces cloches, les voici à 48 secondes ,sur cet hymne : JERUSALEM

Je vous laisse sur une petite dernière balade  avec un titre en français C' EST LA VIE.

Et sa voix magique pour nous dire au revoir...

Epitaphe pour Greg Lake

Va falloir que les anges là-haut se bousculent un peu car l' un des leurs, et non des moindres, est venu les rejoindre et il faut lui faire la place qu' il mérite...et moi, je crois bien que je vais pleurer...même si je sais bien que c' est la vie, que personne n' est éternel et qu' il faut tous se préparer à ce grand voyage.

Aujourd' hui une légende s' en est allée.

Bye Greg...so long....Ta voix à la fois intérieure et si douce m' accompagnera tout le temps.

Je t' emporte avec moi pour l' éternité.

Epitaphe pour Greg Lake
Repost 0
12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 08:02

Leonard Cohen vient de nous dire au revoir à l' âge de 82 ans.Celui qui a mené une carrière exemplaire de poète et troubadour, loin des vanités du monde du spectacle, avait sorti son dernier album il y a moins d' un mois.Un disque en forme de testament.

Cohen avait perdu en Juillet dernier Marianne, celle qui fut sa muse et compagne durant de nombreuses années.Marianne est partie emportée par une leucémie.

Marianne vivait désormais en Suède et quelques jours avant son décès le poète canadien lui avait envoyé ces quelques mots.

'Well Marianne it's come to this time when we are really so old and our bodies are falling apart and I think I will follow you very soon. Know that I am so close behind you that if you stretch out your hand, I think you can reach mine,"

"'And you know that I've always loved you for your beauty and your wisdom, but I don't need to say anything more about that because you know all about that. But now, I just want to wish you a very good journey. Goodbye old friend. Endless love, see you down the road.'"

« Nous sommes arrivés au point où nous sommes si vieux que nos corps tombent en lambeaux, et je pense que je te rejoindrai bientôt. Sache que je suis si près derrière toi, que si tu tends la main tu pourras atteindre la mienne. Et tu sais que j’ai toujours aimé ta beauté et ta sagesse, et je n’ai pas besoin d’en dire plus parce que tu sais tout cela. Je veux seulement te souhaiter un très beau voyage. Au revoir, ma vieille amie. Mon amour éternel. Rendez-vous au bout du chemin. »

je n' ai rien à ajouter aux paroles d' un poète qui dit au revoir de la plus tendre des manières à celle qui fût sa muse éternelle.

 

Photo de Marianne au dos de la pochette du disque SONGS FROM A ROOM

Photo de Marianne au dos de la pochette du disque SONGS FROM A ROOM

Au revoir Leonard...Nous reste ta voix tranquille, profonde et sereine, pleine d' amour, d' humanité et de sagesse, pour nous tenir chaud comme un bon feu de bois au coeur de l' hiver.

So long...

Like a bird...
Repost 0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 07:19

Bonjour les amis,

Dylan vient de recevoir le prix Nobel de littérature et l' académie de Stockholm vient donc de consacrer celui qui a été le poète et chanteur le plus emblématique des années 60.

Rosemar vient de signer un très bel article à propos de sa chanson BLOWIN IN THE WIND 

http://rosemar.over-blog.com/2016/10/bob-dylan.html

L' occasion pour moi aussi de partager avec vous quelques morceaux qui m' ont tenu chaud au coeur du temps de ma jeunesse.J' ai juste sélectionné 6 chansons dans un répertoire qui en compte plusieurs centaines.

Commençons par THE TIMES THEY ARE A CHANGIN' 

L' hymne de toute une jeunesse qui pensait tenir son destin entre les mains.Un simple troubadour prenait sa guitare pour chanter face au monde entier et face à la toute puissance de l' Amérique arrogante et triomphante que les temps allaient changer, que les simples citoyens allaient se lever pour réclamer plus de paix et de justice.

Les années 60 où l' amour pouvait enfin se déclarer en toute innocence, avec une extraordinaire fraîcheur...I WANT YOU

Un poète qui chantait contre la racisme et la discrimination.

HURRICANE avec des paroles que j' étudierai en prépa avec un assistant noir-américain de la Nouvelle Orléans pour nous faire la traduction...

Dylan qui chantait une Amérique ironique et cruelle qui pouvait frapper durement ceux qui sont montés au firmament et qui ont parfois manqué de modestie ou d' humanité.

How does it feel ? Comment on se sent , hein ?

Un Dylan qui a le sens de la métaphore: LIKE A ROLLING STONE

 

Dylan qui chante un monde dur et trompeur qui peut tout donner ...et tout reprendre...un monde dans lequel il ne faut pas avoir peur de tout recommencer à zéro...

IT'S ALL OVER NOW BABY BLUE...maintenant tout est terminé Baby Blue...Ne regarde plus derrière toi.

 

Et comme j' aime beaucoup cette chanson, je vous propose l' excellente version des THEM interprétée par le grand Van Morrison, l' indomptable lion irlandais

Les grandes chansons  passent bien les années...on leur trouve toujours un nouvel écho, une nouvelle résonance,un nouveau sens.

Aujourd' hui en 2016, ma jeunesse est passée et le monde est devenue bien plus laid qu' il ne l' était dans les années 60...Le poète, lui, nous dit qu' il faut reprendre le chemin de l' amour, de l' espoir...

Un poète qui nous rappelle qu' on pourra toujours trouver la force de se libérer...

I SHALL BE RELEASED...

Rien que du beau linge sur cette dernière vidéo extraite du film de Scorcese THE LAST WALTZ consacré au concert d' adieu du groupe THE BAND...Ringo Starr, Eric Clapton,Ronnie Wood, Van Morrison, Neil Young, Joni MItchel, Ronnie Hawkins,Neil Diamond, Dr John,etc..Sans oublier les musiciens du groupe THE BAND, à savoir: Rick Danko,Levon Helm,Garth Hudson,Richard Manuel et Robbie Robertson.

Un film que j' ai vu 3 ou 4 fois...tout comme Woodstock !..et une pochette de disque qui décorait ma petit piaule d' étudiant.

Paroles et traduction ici

http://www.bobdylan-fr.com/trad/ishallbereleased.html

Repost 0
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 21:49

Bonjour les amis,

Ce billet est la suite de celui consacré à Mama Cass chanteuse des Mamas & the papas, et de la fausse rumeur selon laquelle celle-ci, obèse, serait morte étoufée en mangeant un sandwich au jambon: une rumeur humiliante pour une personne qui avait souffert toute sa vie de son problème de surcharge pondérale.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2016/05/la-deuxieme-mort-de-mama-cass.html

Alors, en continuant mes investigations je suis tombé sur un clip étonnant.

Le voici:

Oui, vous avez bien vu la chanteuse Michelle Phillips, super mignonne, qui mange une banane pendant qu' elle interprète California dreamin' ( au risque de s' étrangler d' ailleurs).

Alors, me direz-vous, pourquoi mange t' elle une banane ?

C' est une question qui m' a intrigué toute cette après-midi.

Il ne s' agissait évidemment pas de faire de la pub pour les productions bananières du Costa-Rica, tout comme le chanteur Carlos le faisait pour une certaine boisson exotique et fruitée.

" Mais qu' est-ce que tu manges dou-dou-di-don ?"...Non, ne faisons pas fausse route, la réponse à ma question est ailleurs...

J' imagine déjà certains d' entre vous, rigolards, pensant que cette banane croquée à pleine dents par cette ravissante Lolita est une allusion aussi évidente que ne l' étaient les sucettes à l' anis de Gainsbourg composées pour l' innocente France Gall.mais je ne le crois pas...

On n' est pas encore à l' époque de LIO et de son BANANA SPLIT qui a fait flasher toute une génération de mecs qui ont fantasmé sur les petites bimbos sexys et un peu coquines.

D' autres me rétorqueront que 10 ans avant cette chanson des Mamas & the papas,en 1957, Little Richard avait déjà composé son TUTTI FRUTTI qui, en argot américain, signifiait bien autre chose qu' une glace italienne aux mille saveurs !

Ou alors, certains connaisseurs du Rock me rappelleront que Tina Turner avait une façon bien à elle, très explicite et non équivoque, de sussurrer dans son micro et de le caresser de ses longs doigts sur scène.

Mais non, je ne crois pas à une explication aussi triviale pour Michelle.

Par ailleurs,les paroles de la chanson ne permettent absolument pas d' expliquer cette dégustation en direct de la chanteuse.California dreamin' n' était pas un tube exotique de l' été mais plutôt une chanson d' hiver...

Alors, j' ai une petite explication qui vaut ce qu' elle vaut.

A l' époque les artistes qui chantaient en play-back aimaient faire des clins d' oeil à leur public en leur montrant qu' ils ne se cachaient pas de faire semblant de chanter.D' ailleurs , Michelle mange à un moment où elle est supposée chanter car on entend sa voix ( à 34 secondes).

Je pensais être enfin soulagé et avoir trouvé une explication définitive mais un internaute ( je suis allé vérifier) prétend qu' il ne s' agit pas d' un play-back et que le groupe chante vraiment par dessus la bande-son, et il en veut pour preuve qu' à la fin de la chanson Mama Cass fait une note qui n' est pas sur l' original.

Voici ce qu' il écrit:

No, they are not lip-synching, but they are singing along with their own recording, as Michelle Phillips told in her autobiography, kind of like one more overdub as she put it. Notice the long loud note by Cass at the end - That is not on the original recording of this song. Yes Michelle with the banana is way cool.

Notez au passage que lorsque je fais du journalisme d' investigation, je suis assez objectif,sérieux et très méticuleux dans mes recherches systématiques d' indices et d' explications, n' hésitant pas à donner la parole à d' autres intervenants qui pourraient infirmer mes théories.

Alors je crois que finalement la dégustation de la banane était pour Michelle une façon cool d' interpréter leur tube, et que ça correspondait bien à l' esprit bon enfant et un peu kitch de l' époque...

Donc, Honni soit qui mal y pense !

Laissez-moi donc garder mon esprit fleur bleue s' il vous plait, et ne me pervertissez pas ma petite Michelle qui était l' une des plus chanteuses les plus angéliques que le Rock nous ait jamais donné.

Pourquoi une banane ?
Pourquoi une banane ?

Alors , pour tous mes gentils lecteurs qui espéraient peut-être des révélations salées et qui sont restés un peu sur leur faim, je vous envoie la suite des autres chansons citées ci-dessus, qui elles, par contre, n' offrent pas la moindre ambigüité.

Petite démo de "Hot" Tina avec son micro à 35 secondes...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans chanson banane humour bimbo
commenter cet article
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 22:20

Rebonsoir les amis,

J' ai éteins la télé..Je ne veux plus voir ces images de souffrances,de corps mutilés, de cris, de bruits et de fureurs.

Bruxelles c' est la ville de ma jeunesse.Je prenais le train pour arriver gare du Midi et ensuite aller voir les concerts Rock au Forest national...Jethro Tull, Peter Gabriel, Frank Zappa, etc...

J' ai toujours aimé le public de Bruxelles.

Je me souviens d' avoir trébuché à la sortie d' un concert sur un sac plein de billets de banques.

Je me souviens d' une jeune bruxelloise, blonde comme les blés et sentant le patchouli qui m' a sauté au cou, en larmes,ravie d' avoir retrouvée son petit trésor.

Bruxelles c' était aussi l' une des plus belles chansons de Dick Anngarn....1974...une ville qui lui produisait des sensations fortes et contradictoires.Une ville qui ne le laissait pas indifférent et avec laquelle il faisait des infidélités à Paris.

Bruxelles attends-moi j' arrive...bientôt je prends la dérive.

Un beau vers qui résonne étrangement en moi ce soir...

Bruxelles ma belle

Je te rejoins bientôt aussitôt que Paris me trahit
Et je sens que son amour aigrit
Et puis
Elle me soupçonne d'être avec toi le soir
Je reconnais c'est vrai tous les soirs dans ma tête
C'est la fête des anciens
combattants d'une guerre
Qui est toujours à faire


Bruxelles attends-moi j'arrive
Bientôt je prends
La dérive

Michel te rappelles-tu de la détresse de la kermesse de la gare du Midi?
Te rappelles-tu de ta Sophie qui ne t'avait même pas reconnu?
Les néons, les Léon, les noms de Dieu, sublime décadence la danse des panses,
Ministére de la biére
Artére vers l'Enfer
Place de Brouckere

Bruxelles attends- moi j'arrive
Bientôt je prends
La dérive

Cruel duel celui qui oppose Paris névrose et Bruxelles abruti qui se dit que bientôt
Ce sera fini
L'ennui de l'ennui
Tu vas me re
voir Mademoiselle Bruxelles
Mais je ne serai plus tel que tu m'as connu
Je serai abattu courbatu combattu
Mais je serai venu

Bruxelles attends, j'arrive
Bientôt je prends
La dérive

Paris je te laisse mon lit

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans bruxelles Chanson Dick Annegarn
commenter cet article
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 19:38

Bonjour les amis,

Dans les années 70 j' avais acheté " un autre désir", un 33 tours d' Yves Simon que j' aimais beaucoup avec de très bons titres comme Zelda, de l'autre côté de ton âme,Caroline des Yvelines, etc...

Quand l' amour s' en va et que la solitude s' installe...

Il y a dans cet album une chanson un peu moins connue intitulée.

Lettre À Monsieur Le Receveur De Paris 23

Il n' y a malheureusement aucun enregistrement de qualité sur youtube mais simplement un internaute qui passe le disque sur le lien ci-dessous.

Evidemment, la prise de son n' est pas terrible et on perd une grande partie de la qualité de l' arrangement musical, et la voix reste un peu lointaine.

La voici donc, même si c' est dans des conditions médiocres.On n' entend même pas la petite sonnette de la machine à écrire qui ponctue la dernière phrase d' Yves Simon....

Monsieur le Receveur de Paris 23
Je vous écris pour vous faire part de mon émoi.
La fille avec qui je vivais depuis bien longtemps
S'est perdue dans la rue.
Un soir d'octobre, elle n'est pas revenue,
Aussi, comme cet appartement, les commerçants du quartier,
Le café-restaurant restent très marqués par sa présence
J'ai l'intention de m'en aller et de changer de ville. De
vie aussi.

Vous serez bien aimable de faire suivre désormais m
on
courrier
A l'adresse indiquée ci-dessous.
Je vous joins un mandat-lettre pour les frais
Et vous prie de croire à mes sentiments les plus attentifs.

(Post-Scriptum)

Monsieur le Receveur de Paris 23
Si un jour vous avez quelque émoi,
N'hésitez pas à écrire à ma nouvelle adresse,
C'est toujours utile de connaître quelqu'un
Qui peut partager votre petit tas de secrets,
Quelque part, aille
urs sur la planète.

Le style est simple avec des belles formules du genre:

J'ai l'intention de m'en aller et de changer de ville. De
vie aussi.

On entend la machine à écrire frapper les caractères de la lettre...On imagine bien, le narrateur perdu dans une ville de grande solitude, écrivant sans pathos une lettre administrative au langage bureaucratique relatant un bouleversement important dans sa vie sentimentale.

L' arrangement musical électronique, grâce à l' utilisation de synthés, accroit l' impression de froideur métallique, de solitude et d' angoisse, pendant que la machine à écrire continue de frapper mécaniquement les caractères.

Ce n' est qu' à la fin de la chanson que l' auteur finit par abandonner son style administratif méticuleux pour s' adresser à l' homme qui se cache derrière ses fonctions de Receveur.

" N' hésitez pas à me parler de vos secrets vous aussi...ça fait du bien parfois de ne pas se sentir seul"

J' aime beaucoup cette chanson hors-norme, au style minimaliste, qu' on pourrait aussi qualifier d' existentialiste....Elle aurait pu être écrite par Kafka, Camus, Peter Handke ou Sartre...L' angoisse, la solitude, l' homme abandonné sans amour, perdu dans une grande cité,dans une société froide et bureaucratique où les individus peuvent être mis en fiches bien rangées dans des tiroirs.

C' est une chanson qui préfigure aussi le futur ultra-moderne solitude d' Alain Souchon...

Quand l' amour s' en va et que la solitude s' installe...
Repost 0
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 21:20

Bonjour les amis,

Suite à l' article de Fatizo sur les années 80 ICI, j' ai eu envie de lui répondre, mais en consultant l' ensemble des productions de ces années -là qui ont été quand même assez fécondes, même si elles n' ont pas atteint le niveau des années 60-70, je me suis dit que ça ne pouvait pas tenir dans un billet.Du coup, je vais me limiter à des choses plus personnelles, qui m' ont touché, et certaines productions que vous ne connaissez peut-être pas et qui méritent de ne pas tomber dans l' oubli.Je passerai du coq à l' âne entre musiques populaires et compositions plus sophistiquées.Suivez le guide.

Pour moi les années 80 c' est D' ABORD ET SURTOUT ET AVANT TOUT le retour de King Crimson qui s' est reformé après une longue absence, et qui nous revient avec des nouveaux sons et des nouveaux rythmes.

Le premier album qui annonce le retour s' appelle BEAT, tout un symbole.

Ecoutez ce morceau FRAME BY FRAME où les 2 guitares sont synchro puis se désynchronisent peu à peu, puis sont en opposition.C' est de la haute voltige...Tony Levin avec son stick dessine également des lignes de basse étonnantes. Je n' ai pas pu vous mettre les versions studio qui sont protégées où on peut se rendre compte du travail phénoménal réalisé par Robert Fripp et ses copains.

A peu près au même moment les TALKING HEADS nous sortent REMAIN IN LIGHT,un superbe album.Du grand art...

Jeff Beck signera un album de toute beauté de bout en bout avec son THERE AND BACK.

Ecoutez simplement les premières minutes...c' est l' enfer ! Tous ceux qui ont une guitare électrique chez eux bavent d' envie.

Côté tubes on a droit à Foreigner et son Urgent lancinant...trop bon

Cindy et son time after time

Même Miles Davis en personne lui rendra hommage

Et la fantaisie funky de Kid Creole et ses coconuts...so good !

Et le cruel été des banarama..j' adore la guitare funky !

Annie Lennox et sa voix profonde et riche faite pour chanter le rythm 'n blues

En 1980 sort l' album flesh+blood des Roxy Music...je l' écouterai en boucle pendant un an...J' aime tout , y compris les 2 amazones de la pochette.

En 1980, il y a eu un film qui nous a bien éclaté...

Les 3 barbus étaient particulierement inspirés avec leur son boogie si reconnaissable...

Dans les années 80, le son soul de Mickael Jackson et la guitare heavy métal d' Eddie VAN HALEN vont s' unir pour donner un chef d' oeuvre.

En 1984 ALPHAVILLE nous sortira un tube d' enfer, que je me chantonne encore aujourd' hui...

L' un de mes clips préférés de ces années-là est celui-ci...

Changeons de style.Connaissez -vous Abdullah Ibrahim dit " Dollar Brand" ?...Ecoutez ça les amis, c' est magnétique...il faut se laisser porter, et les portes de l' Afrique s' entrouvront...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans rock jazz chanson années 80 pop music
commenter cet article
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 22:24

Bonjour les amis,

Si vous êtes , comme je le suis, grand amateur de chansons, il y en a forcément certaines que vous trouvez très énervantes, à la limite du supportable.

Il y a des chansons qui vous font immédiatement sursauter,et vous précipiter sur votre autoradio pour changer rapidement de chaîne dès les premières notes.

Je me souviens d' un copain qui était à l' armée à l' époque de la sortie du " rire du sergent" de Michel Sardou.Il était sous les ordres d' un gradé particulièrement insupportable qui avait un humour très " militaire", du genre: quand je rigole, toute la troupe doit rigoler...alors , du coup cette chanson, mon copain l' avait sans cesse en tête...comme une obsession.

Vous imaginez ça.Ne pas pouvoir débarrasser votre esprit du " rire du Sergent" de Michel Sardou.Là , on est à la limite de la torture...encore pire que mes acouphènes.

Dans les années 70, on a été bien servi question chansons insupportables...

Voici un petit récapitulatif de chansons pénibles écrites sur des mélodies tagada tagada tsoin tsoin...

Remember....

Trop entendu en discothèque à une certaine époque de ma vie...pas la meilleure !

Quand le rital que je suis entend ça, il "souffre"...Porca Miseria !

Bon y' en a plein des chansons comme ça.En Espagne aussi, j' en ai découvert certaines qui sont très populaires ici, et franchement assez insupportables, comme par exemple MI GRAN NOCHE ( 1967) interprétée par RAPHAEL, qui est très connu sous mes latitudes et dans toute l' Amérique latine.

MI GRAN NOCHE est assez crispante, surtout quand RAPHAEL fait la la la la la...la la la la ! c' est à 52 secondes...plus ringard , tu meurs.

Il est venu nous la rechanter à la télé pour le programme de la nouvelle année 2016.

Décidément , une année 2016 qui commençait bien mal...

Allez, je vous offre en bonus une autre espagnole, tonitruante celle-là. MONICA NARANJO et son SOBREVIVIRÉ à 1 minute 27 secondes...Ça nettoie les tympans plus efficacement que n' importe quel coton tige.

Il faudra faire un jour un duo MONICA NARANJO-LARA FABIAN pour savoir qui est vainqueur...ou qui nettoie le mieux....

Revenons à la chanson française avec une chanson que je suis incapable d' écouter jusqu' au bout...Tout m' énerve: la musique d' abord et les paroles aussi...

" Je l' aimerai à travers toi

Je t' aimerai à travers lui..."...Stop..stop...Arrêtez tout !

Bien évidemment aucun artiste n' est à l' abri d' un faux pas.Même Renaud que j' adore a fait quelques chansons à la limite de l' écoutable, pas dignes de lui, ni de son talent...

Ardisson avait demandé au grand Sacha, quelle était la chanson dont il avait le plus honte et celui-ci avait répondu:" Monsieur Cannibale"

Et Ardisson, d' ajouter qu'effectivement il y avait erreur de casting et que c' était plutôt une chanson pour Carlos...

Parfois c' est le timbre de l' interprète qui rend l' écoute désagréable...Serge Lama qui n' a aucun sens de la nuance et qui claironne un peu trop, Julien Clerc et sa voix bêlante.

Ecoutez la CALIFORNIE.Tout y est: arrangements pompiers et grandiloquents,et cette voix " particulière" qui passe,ou ne passe pas...dans mon cas, ça ne passe pas...

Moi, par exemple, j' aime beaucoup Charlélie Couture, mais un de mes meilleurs amis commence à avoir des palpitations dès qu' il entend son accent nasillard et sa voix un peu trop traîiiiinante.

Enfin, il ne faut pas être trop injuste car certaines chansons sont devenues insupportables parce qu' on les a trop entendues et qu' on a été matraqué.

Voici deux petits exemples assez démonstratifs:

Je crois que le matraquage le plus intensif que j' ai eu à supporter dans ma vie est celui-ci

En ce moment, je connais une chanson qui est très bien ( le HELLO d' Adèle) mais que ma fille écoute cinquante mille fois par jour, alors du coup, mon fils et moi on commence à avoir des éruptions cutanées quand on l' entend...D' ailleurs pendant que j' écris ces lignes j' entends la voix d' Adèle provenant de la salle de bains où ma fille est en train de prendre sa douche.

Heureusement, elle n'essaie pas d' imiter la voix d' Adéle.Tout est bien qui finit bien.

Quelle voix cette Adèle ...mais quelle voix ! Elle provoque des choses en moi cette fille-là ...

Malgré tout ça reste bizarre et très aléatoire,l' effet produit par une musique.Finalement,ce qui fait qu' une chanson énerve ou pas est très subjectif et dépend de tout un chacun, .

Parfois les motifs d' énervements sont simples car l' harmonie du morceau est hyperrebattue.Il n' y a aucune imagination, aucune inspiration.Un robot aurait pu faire la mélodie...et un autre les paroles.

Parfois la chanson coincide avec des évènements personnels qui la rendent particulièrement agaçante, comme celle qui énervait mon pote à l' époque où il était troufion.

J' ai un autre ami qui piquait sa crise sur FEMME LIBÉRÉE de Cookie Dingler, pleine de stéréotypes certes, mais pas si énervante que ça...Finalement.je n' ai jamais vraiment su pourquoi cette chanson le mettait hors de lui...trop de clichés peut-être ?...ou alors, peut-être qu' une de ses ex-bien aimées lui a claqué dans les doigts et était une fan de Cookie Dingler.

Je terminerai avec un contre-exemple, la chanson CHANDELIER que j' ai écouté des centaines de fois dans la voiture, et qui me provoque encore et toujours des frissons...surtout quand SIA fait un saut d' octave à la fin de cette phrase

"I' m gonna swing from the Chandeli-IER...from the chandeli.IER" ...à 53 secondes exactement .

Ce saut d' octave je vendrais mon âme au diable pour pouvoir le réaliser....

J' aime la choréographie aussi toute en ruptures, accidents et chamgements de rythmes

Bon, , allez les amis,à votre tour de me raconter aussi quelles sont la ou les chansons qui vous fichent des boutons...

PS: l' auteur de ce petit billet gentillet se moque certes, mais n' oublie pas que si la critique est facile, l' art l' est beaucoup moins.Faire une chanson n' est pas si aisé...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans chanson humour
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de alea-jacta-est
  • Le blog de alea-jacta-est
  • : Adepte du vieux dicton qui dit que c' est au pied du mur qu' on voit mieux le mur....
  • Contact

Recherche