Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 17:50

Bonjour les amis,

En 1967 j' avais 9 ans et je me souviens très bien d' une belle chanson de Michel Fugain dont les paroles m' avaient marquées. 

Il s' agit de JE N' AURAIS PAS LE TEMPS. 

 

Alors, quand on a 9 ans la question du temps qui file entre les doigts n' est pas à l' ordre du jour: on a toute la vie devant soi.

Mais quand on arrive à mon âge, il n' en va plus de même.

On sait qu' on ne pourra pas tout voir, ni tout découvrir.Pour tout dire ça ne me dérange absolument pas car mes yeux ont déjà admiré de telles merveilles qu' il ne m' est pas difficile d' imaginer celles que je n' ai pas vues.Je ne ressens aucune frustration de ne pouvoir tout voir.

Le problème du manque de temps ne se pose pas pour moi pour les voyages comme pour le protagoniste de la chanson qui se désespère de ne pouvoir  courir et contempler tout l' univers.

Pour moi, le problème du temps commence à se poser cruellement pour la lecture.

Si je fais un état des lieux,je me dis que j' ai déjà lu beaucoup d' auteurs mais pas le millième de ce j' aimerais lire, notamment en littérature,romans,romans policiers, essais historiques , essais philosophiques,poésie, divulgation scientifique, essais économiques, etc...

J' ai les yeux plus gros que le ventre.

Que faire ? Comment gérer le temps qui reste en sachant que je n' arriverai pas à tout lire ?

Quand j' étais jeune et que je lisais un livre  que finalement je trouvais décevant j' allais jusqu' au bout quand même, mais aujourd' hui c' est terminé.Cette vie est trop courte et il y a tant d' auteurs intéressants que je ne peux perdre mon temps avec ceux qui ne le sont pas vraiment...

Pareil pour les auteurs qui manquent d' originalité.Dès qu' un roman ou un essai me fait penser à un autre,ou tombe dans les lieux communs, je laisse vite tomber.

Il faut que je trouve rapidement ce que Rabelais appelait la substantifique moelle.

Donc je suis devenu un lecteur impatient.

Or c' est un travers dangereux aussi car il faut se prendre le temps de lire calmement et avec patience certaines pages qui le méritent.S' imprégner avec plaisir de l' univers de certains auteurs.Ne pas tout lire dans l' urgence !

Du coup,j' ai une vitesse de lecture en dents de scie.J' accélère avec certains textes et je m' oblige à me freiner sur d' autres, en me disant que ce qui compte ce n' est pas la quantité mais la qualité.

 

 

 

 

Les yeux plus gros que le ventre...

Toujours est-il que mon problème de base n' est pas résolu car les livres s' empilent sur mon bureau en attendant que j' ai un moment pour les lire.Certains attendent 6 mois, un an, deux ans...et d' autres sont finalement rangés dans la bibliothèque sans avoir été lus, pour " y faire beau"...

Avant-hier je suis resté quelques heures dans l' indécision entre 2 ouvrages qui m' attendent depuis longtemps..

Que fais-je ? Que vais-je lire en premier ?

L' énorme essai de 640 pages de Naomi Klein sur l' avenir de notre planète face à la catastrophe climatique et les possibles solutions qui s' offrent à nous pour en minorer les effets tant qu' il est encore temps ?

Les yeux plus gros que le ventre...

Ou alors,dans un registre qui n' a rien à voir, lire un pavé romanesque de 716 pages intitulé LE GANG DES RÊVES de Luca di Fulvio ?

Les yeux plus gros que le ventre...

En fait, je n' ai pas vraiment choisi mais j' ai finalement commencé LE GANG DES RÊVES dont les premières lignes sont prometteuses:une histoire d' émigrés italiens arrivant en Amérique au début du siècle dernier.Une sorte de  IL ETAIT UNE FOIS L' AMERIQUE littéraire...Et je vais sans doute me prendre le temps de ne pas le lire trop vite.

A suivre donc....Je ferai un billet sur ce roman s' il tient ses promesses.

En attendant, le bouquin de Naomi Klein, et quelques dizaines d' autres m' attendent patiemment sur ma table de chevet.

Je terminerai sur une note humoristique du film AMADEUS quand Mozart essaie plusieurs perruques et ne sait laquelle choisir  car elles lui plaisent toutes.

Il s'exclame: " Pourquoi n' ai je pas trois têtes? " avec son rire haut-perché si particulier...

Et bien, je me sens un peu comme lui...Pourquoi n' ai-je pas 3 ou 4 têtes pour lire en même temps des ouvrages d' histoire, d' économie, de science. de littérature, etc....etc...

Repost 0
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 20:34

Bonjour les amis,

Donald Trump attaque sa présidence en voulant donner l' impression forte qu' il va tenir ses promesses.Alors, on est plus que dubitatif sur l' efficacité de certaines mesures et sur la faisabilité de leur application.Par contre, il y a quelque chose dont on ne peut douter, c' est qu' il va bien s' attaquer aux plus faibles.

Deux points importants de son programme sont déjà mis en orbite:

1- l' annulation pour ne pas dire désintégration pure et simple de l' Obamacare qui tentait d' offrir une protection médicale minimale aux classes les plus défavorisées.

2- la chasse aux clandestins qui est d' ores et déjà lancée.Ce sont des millions de personnes qui , du jour au lendemain, vont avoir peur d' ouvrir leur porte à des inconnus, en craignant que ce soit la police anti-immigration ( qui va être dotée de nouveaux moyens importants ) qui frappe à la porte.

Alors, il faut rappeler quelques données économiques de base très simples.

Les Etats-Unis ont un taux de chômage de l' ordre de 5% , très enviable pour nous les européens.Un taux qu' on peut considérer comme une situation de quasi plein emploi.C' est sans doute la meilleure partie du bilan d' Obama qui, sur le plan intérieur, a été plutôt un bon président.

Il y a aux Etats-Unis à peu près 11 millions de personnes non-régularisées qui pour la plupart vivent dans ce pays depuis plus de 10 ans, ce qui veut dire qu' elles sont intégrées, qu' elles travaillent le plus souvent dans des secteurs que les américains ne veulent pas occuper, et qu' elles ne coûtent pratiquement rien du tout en termes de cotisations sociales.

Les Etats-unis bénéficient donc d' une manne prolétaire à bas prix dont ils ne peuvent se passer.Si Trump avait le pouvoir de les expulser tous, l' économie américaine s' en ressentirait de manière très négative dans certains secteurs, comme l' agriculture, où elle manquerait de main d' oeuvre. D' ailleurs 3 Etats américains ont fait savoir qu' ils n' appliqueraient pas le décret anti-immigration...Le moins qu' on puisse dire, c' est que tout cela fait assez désordre.

Mais une chose est sûre: Trump a réussi sur un seul coup de plume à plonger des millions de résidents sans papiers dans la crainte et dans l' angoisse.

Voici l' arrestation cette semaine d' un mexicain sans papiers, sous les yeux de sa fille, après qu' il ait laissée  à l' école...

 

Evidemment, l' émotion est vive dans la communauté américaine latino et il y a eu une manifestation de soutien à ce père de famille  à LOS ANGELES

Encore une fois, je ne vais pas vous faire sortir vos mouchoirs.Tel n' est pas mon but.

On voit déjà de quelle manière la politique populiste de Trump s' attaque aux plus faibles.

Par ailleurs,et en parallèle,je voudrais rappeler d' autres promesses de Donald Trump.Il a promis, par exemple, de taxer les produits chinois, et là les amis, ça me fait sourire amèrement car avec les asiatiques ça va être une autre paire de manches.Ils ne sont pas faibles eux.Les chinois ont acheté 30 % de la dette américaine et peuvent, sur un claquement de doigts de leur président, créer une crise sans précédents aux Etats-Unis, rien qu' en mettant cette dette massivement en vente sur le marché.

Sûr qu' avec les chinois, ce sera du donnant donnant.

Par contre pour le gouvernement mexicain, les choses vont être plus compliquées et la nouvelle administration américaine va leur mener une guerre économique sans merci.

On le voit bien. Trump va  tenir une partie de ses promesses, et ce sont les plus pauvres et les plus démunis qui vont en faire les frais.Les autres peuvent dormir tranquille...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Etats-Unis Trump Economie
commenter cet article
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 09:42

Bonjour les amis,

Pour être tout à fait sincère je suis de très loin votre campagne présidentielle car j' ai de moins en moins de conviction sur la capacité réelle des présidents élus à influer de manière effective sur l' état du pays et de son économie.

Peut-être assiste t' on à la fin des grands hommes politiques du XX ème siècle et sommes-nous en train de vivre l' avènement des gestionnaires technocrates parfaitement interchangeables qu' ils soient de droite ou de gauche.

En attendant, le show médiatique bat son plein, et , parmi les singularités de cette campagne 2017, il faut noter la percée d' Emmanuel Macron qui a réussi sa campagne d' auto-promotion préparée  avant même sa démission du gouvernement.

La ficelle semblait grosse, très grosse, voire énorme, et pourtant ça semble marcher....Ça marche d' autant mieux que du côté des Républicains c' est un peu la débandade depuis les révélations du canard enchaîné et que, par ailleurs, la nature du corps électoral a horreur du vide.

Voici une vidéo de 18 minutes qui montre de quelle manière les meetings de Macron sont préparés pour manipuler les médias et l' opinion, pour créer une sensation factice de vague d' enthousiasme qui emporterait l' ensemble des français.

Evidemment, on pourra tous se gausser de ces manoeuvres grossières, vulgaires, qui nous mettent en gêne et qui créent une sensation de malaise.

Seulement voila: pour aussi grossières que nous paraissent ces manipulations d' opinion, force est de constater qu' elles sont efficaces et que ça marche.Il suffit pour s' en persuader de consulter les derniers sondages d' intentions de votes.

J' ai lu dernièrement que Natasha Polony affirmait que Macron était la réponse de la haute finance pour pallier à la débâcle de la classe politique qui a perdu tout crédit auprès de l'électorat.Une classe financière qui penserait qu' on n' est jamais aussi bien servi que par soi-même, et qu' au lieu d' aider des notables de Province confortablement installés dans leur château à défendre les intérêts du grand capital, il serait plus judicieux de mettre au pouvoir directement l' un des leurs, de préférence un banquier.

C' est une théorie qui aurait besoin d' un certain nombre d' éléments de preuve.Macron a su s' assurer des appuis aux plus hauts niveaux de l' appareil financier national et international, mais de là à affirmer qu' il en est directement l' émanation préméditée et occulte, il y a un pas.

Mais Polony a raison sur le fond: Macron est leur candidat ( que ce soit prémédité, ou pas, n' a pas vraiment d' importance).

Quoi qu' il en soit le grand show électoral a commencé, et celui de Macron me paraît du plus mauvais goût.

Pourtant moi j' aime bien les grands shows à l' américaine, mais les grands shows de Rock and Roll ou d' événements sportifs... pas quand il s' agit de meetings politiques.

Voici un titre d' Emerson, Lake and Palmer auquel me fait penser les prestations de Macron et des autres candidats de son genre.

WELCOME BACK MY FRIENDS TO THE SHOW THAT NEVER ENDS.

 

 

Elections présidentielles 2017.Welcome back my friends to the show that never ends !

Bienvenue mes amis, dans ce show qui n' en finit jamais, et qu' on nous ressert tous les 4 ans...cette farce de mauvais goût qu' on nous présente comme un noble exercice de notre démocratie.

Et l' occasion aussi pour nous de réécouter, au passage, la voix du regretté Greg Lake récemment disparu.

PS: Je ne mets pas tous les candidats dans le même panier bien sûr.Il paraît que Mélenchon organise des meetings avec des discours bien écrits et bien structurés ( comme savent le faire les bons profs...).

On ne sera pas pas toujours d' accord avec ses propositions mais il faut au moins lui reconnaître qu' il tente de nous de convaincre avec une série d' arguments qui parlent aussi à la raison, et pas seulement au coeur ou à l' imaginaire.

Repost 0
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 11:56

Bonjour les amis,

ce billet est la suite de celui consacré aux récents propos tenus par le Pape lors d' un retour d' un voyage de Pologne.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2016/08/terrorisme-islamiste-les-propos-consternants-du-pape-francois.html

Je ne reviendrai pas sur les comparaisons choquantes et consternantes du Pape.Ses propos lui appartiennent.Seul lui a eu l' idée saugrenue de comparer des attentats islamistes avec des crimes de droit commun commis par des personnes qui tuent leur fiancée ou leur belle-mère.

Je voudrais rappeler une simple évidence.Les crimes qu' ils citent sont de droit commun et ne sont liés à aucune religion, ni même idéologie.

Point final.

J' aimerais revenir sur la deuxième partie du discours papal qui concerne la condamnation du DIEU-ARGENT pour reprendre l' expression qu' il a utilisée.

Le Pape parle cette fois-ci, à juste titre, du terrorisme économique imposé par les puissances occidentales et asiatiques au reste du Monde.Le Pape indique clairement que cet impérialisme économique qui maintient certains peuples dans la misère est de nature à générer des réponses et des contre-réactions violentes.

Jusque là, il n' y a rien à redire.La condamnation de l' injustice sociale fait partie intégrante du message du Christ qui fustigeait les riches de son époque.

« Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu » (Marc 10:25)

Quand le Pape pointe du doigt l' énorme injustice et les souffrances infligées aux peuples par notre monde marchand, on ne peut que se réjouir, applaudir des deux mains, et s' exclamer , comme dans la fameuse chanson dont j' ai détourné un peu les paroles:

" IL EST DES NÔ-OOOTRES....IL FUSTIGE LA FINANCE COMME LES AU-AUTRES ! "

Mais le problème réside dans le fait qu' on est et qu' on reste dans le domaine du discours, un discours dont on sait qu' il ne sera malheureusement pas suivi de vrais effets capables d' infléchir le cours des problèmes dont souffre l' humanité.

Le Pape désigne à la vindicte populaire un ennemi diffus,des groupements d' intérêts financiers importants, des pouvoirs, des puissances étrangères contre lesquelles il ne peut rien ( ou très peu).

Vous vous souvenez de la phrase de Staline:

" Le pape ? Combien de divisions ? "

On peut même imaginer que ceux qui détiennent des parcelles de ce pouvoir écouteront le discours du Pape de manière émue et attendrie,un peu hypocrite, puis reprendront leurs activités habituelles.

Par exemple, on peut facilement penser qu' il y a parmi les fabricants et trafiquants d' armes, de nombreux pèlerins qui vont le dimanche à l' église, à la synagogue ou à la Mosquée .

Bien évidemment, certains d' entre vous me diront, à juste titre, que le rôle du souverain pontife n' est pas de mener une révolution prolétarienne mais d' être un guide spirituel et de montrer le droit chemin qui mène vers un monde meilleur et plus solidaire.

Le problème c' est que ça fait plus de 100 ans au moins qu' on écoute ce type de discours, et que celui-ci fait partie d' une petite musique qu' on entend tous les jours et qui n' a plus le moindre effet ( ou plus beaucoup d' effets).

Comme si le fait de désigner le coupable, ce grand Satan libéral, était de nature à en limiter la nocivité ( sachant par ailleurs que ce Satan donne aussi du travail et alimente des centaines de millions de famillles...et sachant que les autres systèmes économiques notamment communistes ont lamentablement échoué)...

Ou alors, comme si notre confession et notre grand mea culpa collectif étaient à même d' inverser les rapports que nous avons aux autres.

Je crois que , malheureusemenmt, ces grandes démonstrations ostentatoires de nos pêchés, sont bien souvent le meilleur moyen de ne rien faire, d' accepter un état de fait qui dure depuis que le monde est monde.

Alors certains me diront: " Et bien toi ALEA JACTA EST, toi qui es si malin, que ferais-tu si tu étais à la place du Pape ? hein ?..."

Bon, c' est pas facile de répondre vu que je ne suis plus chrétien, mais comme j' accepte les principes fondamentaux de la morale chrétienne, je vais essayer de ne pas me défiler à cette question...

Si j' étais Pape, j' essaierais de mettre la vérité au coeur du discours.Ce n' est pas simple, mais j'essaierais d' appliquer la maxime de Lénine qui disait que seule la vérité est révolutionnaire.

Alors dire la vérité c' est très compliqué quand vous êtes Pape car vous risquez de créer des incidents diplomatiques toutes les 30 secondes.

Alors je pousserais mes fidèles à ce que eux fassent cet effort de vérité, et qu' ils regardent au fond de leur coeur. Je leur dirais qu' ils ne seront jamais de vrais chrétiens s' ils ne s' interrogent pas sur eux-mêmes, sur leur façon de choisir, de voter,de consommer,de travailler, d' aimer leur prochain.

J' en appellerais à leur responsabilité individuelle et collective.

Alors vous me répondrez que le Pape fait déjà tout ça.Bin oui...

Finalement, si j' étais à la place du Pape François je ne pourrais pas faire beaucoup plus que lui, si ce n' est de ne pas commettre de grosses bourdes de communication comme il l' a fait par 2 fois, suite aux attentats contre Charlie, et suite aux récentes agressions islamistes.

Je pourrais essayer d' être plus habile, plus stratège et plus intelligent mais finalement ça ne changerait pas les choses de manière significative et fondamentale.

Alors, il faut être juste avec le Pape.Il n' est pas le seul à s' en tenir à des discours suivis de peu d' effets.

Hollande, qui lui est un responsable politique, avait dit:, lui aussi " Mon ennemi c' est la finance..." mais ses électeurs ont du mal à trouver dans son action politique une preuve de la véracité de son affirmation.

Soyons juste encore une fois. Hollande est peut-être sincère et a juste manqué de modestie car, finalement, il ne peut pas faire grand-chose contre son ennemi.Une fois encore, nous sommes dans le discours ...

Alors on pense à la chanson de Dalida.

Paroles, paroles, paroles...

Alors dans la liste des mecs biens qui sont des nôtres, il n' y a pas que le Pape ou Hollande , il y a de nombreux journalistes,artistes, chanteurs,sportifs ...rien que des mecs biens...des mecs dont on pourrait dire:

" Bravo ! ...Il est des nôtres !..."

Paroles, paroles, paroles...
Repost 0
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 14:23

Bonjour les amis,

Aujourd' hui je n' ecrirai pas de billet mais je vais plutôt partager avec vous un article de François Brune qui mérite qu' on s' y arrête

je viens de tomber sur ce texte qui date de 2005, et mon impression, à la première lecture, c' est que rien n' a changé depuis ( ou alors en pire....)

C' est un texte bref qui casse nos mythes, qui montre leurs limites ou leurs incohérences quand ce n' est leur absurdité suicidaire...

Le voici:

Je n' ai presque rien à ajouter à ce magnifique article, si ce n' est que l' auteur met en forme des pensées que je partage avec lui depuis longtemps mais de manière sans doute plus confuse.

Cela fait longtemps que je pense que notre société n' a plus de contrôle sur elle-même et qu' elle se crée des faux objectifs....Les progrès sont si rapides qu' on n' a même plus le temps de réfléchir sur leur nature réelle .Nous regardons toujours la face de la monnaie et jamais son revers.

On nous vend tout et le contraire de tout.

Notre moteur économique est la COMPETITION.Or pour créer un seul vainqueur il faut nécessairement qu' il y ait de très nombreux perdants.L' un ne va pas sans l' autre.Finie l' époque où on pensait que tout le monde en sortirait bénéficiaire.On ne peut penser à la compétitivité sans mettre en parallèle la solidarité qui devrait l' accompagner.Mais aucune idéologie n' est capable de mettre ces principes en pratique...Ce devrait être le grand chantier idéologique de notre XXI ème siècle...

Repost 0
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 10:58

Bonjour les amis,

Il m' arrive parfois d' avoir des conversations vives et passionnées avec des amis sur des sujets aussi divers que la médecine, l' économie en passant par le rythme de reproduction des phoques sur la banquise, et souvent je perçois chez ceux d' entre eux qui n' ont pas reçu un minimum de formation scientifique une confusion entre ce qui est "complexe" et ce qui est "compliqué", ce qui les amène invariablement à avoir des perceptions fausses de certains problèmes posés et à construire des argumentations assez irrationnelles.

Avant de m' expliquer un peu plus en détail sur ce sujet, revenons aux définitions de ces deux mots.Voici ce qu' on peut trouver sur le net à ce sujet:

On utilise « complexe » lorsque nous avons à disposition un certain nombre d’informations dont au moins l’une d’entre elle nous est inconnue, que l’on ne comprend pas ou que cette dernière ne nous permet pas de trouver la solution instantanément et/ou d’en comprendre le lien avec les autres.

Le corps humain est complexe car il est composé d’une multitude de choses différentes comme, des atomes, des bactéries, des tissus, des nerfs, des muscles, des neurones, de la peau, de l’eau, etc….), le tout faisant ce que nous sommes et il nous est très difficile de comprendre comment tout cela interagit.

Lié à notre capacité à comprendre et/ou à nous projeter dans l’action, le terme « compliqué » peut être associé à « difficile » :
Nous avons les capacités pour faire ou comprendre, mais cela n’est pas toujours simple.Pour comprendre quelque chose qui nous semble compliqué, nous devons passer par un processus de 2 étapes pou
r nous permettre de nous approprier l’ensemble des facteurs qui s’auto influencent :
1. D’abord faire le tri en isolant chaque élément en notion(s) simple(s).
2. Pour ensuite les assembler.

Le fonctionnement mécanique d’une horloge ou d’un moteur de voiture peut nous sembler compliqué mais sommes capables d’expliquer clairement comment ça marche car nous savons quelle incidence a un composant mécanique ou électronique sur l’autre.

Parfois, certaines informations simples au départ, deviennent compliquées à comprendre dès lors que, plutôt que d’aller à l’essentiel, nous rajoutons des niveaux de détails qui parfois n’ont rien à voir avec l’objet principal.
Par exemple, un appareil à photo peut être au premier abord très compliqu
é à utiliser car trop de fonctions sont disponibles alors que sa principale et unique fonction est de simplement faire des photos.

Je vais illustrer la différence entre ces deux mots avec deux exemples assez clairs:

Exemple 1: Si je veux créer un robot capable de prendre un oeuf entre ses pinces mécaniques sans le casser, ce sera un problème compliqué qui me coûtera du temps, du travail, de l' argent et de l' énergie mais j' arriverai à résoudre ce problème si je dispose des moyens financiers nécessaires.

Exemple 2: Si je veux créer un robot capable de plonger une fourchette dans un plat de spaghettis et d' en retirer très exactement trois, c' est un problème extraordinairement complexe et il est probable que je pourrais dépenser tout le budget annuel de la NASA sans le résoudre.

La différence entre complexe et compliqué

Notez qu' à chaque fois je vous ai soumis des problèmes d' ingéniérie humaine mais dans le premier cas celui-ci est compliqué alors que dans le deuxième il est complexe car il fait intervenir des milliers de paramètres que je ne peux contrôler.

En économie par exemple on a souvent affaire à des problèmes complexes.En 2015 il se réalise grâce aux ordinateurs des dizaines de millions d' opérations individuelles d' investisseurs en même temps et même si nombre d' entre elles sont gouvernées par des mouvements collectifs s' apparentant à la fuite soudaine d' un troupeau de bisons dans les prairies américaines, le résultat final est difficilement prévisible dans le détail.

Souvent l' imprévisibilité des mouvements boursiers amène de nombreuses personnes à considérer que l' économie n' est pas une vraie science puisqu' elle est incapable de prédire avec précision l' état futur du marché.Certains pensent qu' il s' agit d' une forme de charlatannerie moderne un peu comparable à la médecine pratiquée par les docteurs dans les comédies de Molière....d' autres pensent que c' est un faux-jeu truqué destiné à distraire la galerie pendant que certains puissants tireurs de ficelles contrôlent parfaitement et avec préméditation tout ce qui va se produire.Sans leur donner raison, il faut bien reconnaître qu' il s' agit d' un théâtre où tous les acteurs n' ont pas le même poids.

Certains disent que les analystes financiers sont à l' économie ce que les médecins légistes sont à la médecine, à savoir qu' ils sont capables d' expliquer ce qui s' est produit mais jamais ce qui va avoir lieu.Finalement les grands économistes seraient surtout les grands champions de l' autopsie et de l' analyse Post-Mortem.Il y a une part de vérité dans cette appréciation mais ça n' enlève pas à l' économie son caractère scientifique.

Nous considérons tous à juste titre que la météorologie est une science même si nous savons qu' il lui est impossible de prévoir le temps exact qu' il fera à Cagnes sur mer dans 3 jours.La théorie du chaos permet de modéliser et d' expliquer cette imprévisibilité.

Revenons à l' économie avec l' exemple de la dévaluation du Yuan qui s' est produite la semaine dernière en Chine avec des conséquences importantes pour la planète toute entière.Un bon analyste financier aurait pu prédire les difficultés en partie prévisibles de l' économie chinoise mais n' aurait pu savoir le jour et l' heure à laquelle le gouvernement chinois aurait pris la décision de dévaluer le Yuan, ni le pourcentage de dévaluation par rapport au dollar...L' analyste ne pourra même pas prévoir si le gouvernement chinois prendra oui ou non la décision de dévaluer car elle fait intervenir des milliers de paramètres techniques mais aussi politiques et psychologiques.Tout au plus il pourra évaluer la probabilité d' une future dévaluation...

Un dernier détail qui ne trompe pas.Tous les gourous de l' économie, tous les prix Nobel ont de très solides connaissances en mathématiques.Très souvent , ce sont des matheux de formation qui ont appliqué avec un relatif succès leurs connaissances au champ de l' économie.

Certains me répondront qu' il existe des gestionnaires de fonds d' investissement qui n' ont presque aucune connaissance en mathématiques, et je leur répondrai que ces gens-là sont un peu comme Monsieur Jourdain qui fait de la prose sans le savoir.Ces personnes-là ont un certain talent et pratiquent les mathématiques de manière intuitive de la même manière que certains musiciens de jazz jouent d' un instrument d' oreille sans aucune notion de solfège mais respectent malgré tout les règles physiques de l' harmonie.

Impossible d' étudier et d'aborder le complexe sans modèle mathématique.Les romains avaient bien raison quand ils disaient que les mathématiques sont mère de toute science...Elles sont à la fois le langage et l' outil.

Bonne fin de journée les amis

PS: Ce billet est dédié à mon ami Manuel, grand physicien, excellent mathématicien qui curieusement et assez inexplicablement ne peut s' empêcher de penser que l' économie n' est pas une vraie science...

PS nº 2 : En marge du thème traité, je vous soumets une réflexion philosophique que m' avait indiqué mon beau-frère et dont je n' avais pas saisi sur l' instant toute la profondeur.Il m' avait fait cette citation:

" Un problème qui n' a pas de solution n' est pas un problème..."

On pourrait dire aussi: " un problème qui n' a pas de solution n' est PLUS un problème".

Je suis tout à fait d' accord avec cette affirmation mais toutefois, il faut en signaler le GRAND DANGER.Le GRAND DANGER, c' est de déclarer trop rapidement qu' un problème n' a pas de solution....c' est là qu' est tout le problème !

L' histoire des sciences et des technologies nous enseigne qu' il y a eu de magnifiques aventuriers qui se sont attaqués à des problèmes dont on avait déclaré un peu trop rapidement qu' ils n' avaient pas de solution.

PS nº 3: l' image du plat de spaghettis m' a été racontée par un copain ingénieur mais qu' il sache que je n' ai aucune intention de lui payer des droits d' auteur car lui-même tenait cette métaphore d' un conférencier et expert japonais.En tous cas c' est une belle image pour visualiser le complexe et le différencier du compliqué

PS nº 4: Le plat de spaghettis a donné naissance aussi à une nouvelle religion, le PASTAFARISME, qui fera peut-être l' objet d' un billet ultérieur.Il s' agit d' une religion ( créée par un professeur américain de faculté) qui tourne en dérision les autres et qui "démontre" ( chiffres à l' appui) que l évolution décroissante du nombre de pirates sur la planète augmente le réchauffement climatique qui est , comme chacun sait, un problème à la fois complexe et compliqué...

Repost 0
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 12:42

Bonjour les amis,

La semaine dernière des pirates informatiques ont divulgué les données de plus de 30 millions de personnes utilisant les services de Ashley Madison, un site web qui met en contact des personnes mariées en quête de relations extramatrimoniales.

L' entreprise espagnole Tecnilogica a établi à partir de ces données une carte interactive de l' infidélité conjugale dans le monde.

Vous pouvez activer cette carte " dynamique" sur le lien espagnol ci-dessous et utiliser la loupe pour aller jeter un petit coup d' oeil sur votre région,ville, village, voire hameau....A ce rythme, j' imagine que d' ici peu vous pourrez consulter sur votre PC la bonne qualité des relations matrimoniales de votre voisine.

La carte du Monde de l' infidélité conjugale...
La carte du Monde de l' infidélité conjugale...

Ma première surprise a été de découvrir l' activité assez "intense" de ce site en Inde, un pays avec de fortes traditions morales ancestrales.Je croyais que la morale traditionnelle y avait encore un poids très important dans les relations hommes-femmes et freinait toute forme de libertinage...

Je vous laisse méditer sur le contenu de ces cartes en vous donnant juste quelques données supplémentaires: 85% des usagers sont des hommes, ce qui laisse supposer qu' une dame utilisant ces services n' aura que l' embarras du choix ( les mâles en manque risquent donc de se jeter sur elle comme des morts de faim)...La loi de l' offre et de la demande se trouve donc particulièrement déséquilibrée.Je rappelle que pour commettre un adultère il faut être deux ( et en général de sexes opposés même si ce n' est pas absolument nécessaire).Il semble qu' en Inde le nombre de demandeurs par sexe soit davantage équilibré qu' en occident ( la fameuse sagesse des indiens et leur pragmatisme ne sont plus à démontrer).

Je ne me suis pas lancé dans une étude approfondie de ce que révèlent ces cartes mais une conclusion saute aux yeux et s' impose.Les régions à forte densité démographique sont plus enclines à provoquer des infidélités conjugales.

Je traduirai ce phénomène en employant le vieux diction populaire français, frappé au coin du bon sens:

" C' est l' occasion qui fait le larron..."

Ne voyez surtout aucun jugement moral de ma part à travers l' emploi du mot " larron"...Chacun fait ce qu' il veut avec sa q.... du moment que tout est librement consenti entre citoyens et citoyennes majeures et vaccinées.

Par ailleurs, j' ai l' impression que si on dressait une carte interactive de la densité du nombre d' utilisateurs d' internet dans le monde on obtiendrait un résultat assez similaire.Dit d' une autre manière, il y aurait une corrélation forte entre le nombre d' infidélités à travers les sites web et le nombre d' usagers d' internet...

Allez les amis...je vous laisse avec une petite chanson tendre et drôlatique de l' ami Pierre qui dédramatise un peu tout ça...

PS: J' ai un pote qui m' a touché un mot de ces sites.Il m' a dit que tout allait très vite parfois, et que la dame avait déjà retiré sa petite culotte avant même que les présentations ne soient complètement terminées...C' est finalement assez logique: tout est une question de priorités.Il ne s' agit pas de se rejouer " Le rouge et le noir" ou " Belle du Seigneur" mais plutôt d' assouvir quelques nécessités organiques de base qui ne requièrent pas forcément quatre heures de préliminaires...

PS nº2: Pour les matheux et les économistes voici un petit rappel sur les problèmes posés par les déséquilibres entre l' offre et le la demande .

Pour qui est la blonde ??? petite démo à partir de 40 secondes sur le lien ci-dessous

Repost 0