Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 06:06

Bonjour les amis,

Cette année le concours Eurovision 2017 nous a réservé une surprise de taille.

Ce festival, que l' on peut considérer par bien des aspects comme étant  l' un des plus ringards de la planète,nous propose chaque année des mises en scènes pleines d' effets visuels et de jeux d' images et de lumières psychédéliques, qui ne font que masquer la grande pauvreté harmonique et musicale des chansons présentées... une pauvreté  à faire parfois pleurer dans les chaumières.

Depuis des années s' est  imposé un type de format de chanson très commerciale, standarisée, avec des paroles en anglais ( au moins un couplet), un thème mélodique qui revient en forme de leitmotiv simple  et accrocheur.L' Eurovision c' était souvent le royaume de la musique superficielle, factice, préfabriquée qu' on oubliait aussi vite qu' on la découvrait.

Mais il faut aussi noter que depuis quelques années il y a de plus en plus d' exceptions qui confirment la règle.

Cette année par exemple, le Portugal nous a envoyé un artiste qui est venu interpréter une chanson qui ne correspond en rien aux standards énoncés ci-dessus, une chanson qui est une petite perle de bon goût, d' harmonie subtile et d' authentique inspiration artistique.

Une chanson un peu mélancolique qu' on aurait pu entendre dans le film LA LA LAND.

Le chanteur Salvador Sobral l' a interprété avec une grande sensibilité et aussi une certaine fragilité ( NB: ce jeune artiste de 27 ans est victime de déficience cardiaque sévère et il est en liste d' attente pour une greffe). 

Qu' une chanson pareille, hors-norme ,puisse arriver à l' Eurovision est déjà étonnant, mais que les jurés professionnels et que le public qui a voté par SMS aient eu le bon goût de la récompenser est assez extraordinaire.Comme quoi, on n' est jamais à l' abri d' une bonne surprise.

J' étais absolument ravi de la victoire de Salvador Sobral lors de cette édition 2017 de l' Eurovision.

Il faut souligner aussi qu' il n' y a dans le texte de cette chanson écrite par la soeur de Sobral  AUCUNE PAROLE EN ANGLAIS...Pas d' abdication culturelle.Encore une fois, bravo !

Alors, il y a eu d' autres chansons intéressantes durant cette soirée et je vous propose de jeter un petit coup d' oeil sur une petite sélection personnelle complètement subjective des autres artistes qui ont attiré mon attention.

Commençons par le thème minimaliste de Blanche, la candidate belge...faussement simple...il y a une vraie émotion qui passe et une grande qualité interprétative.

J' ai beaucoup  aimé aussi la chanson italienne...assez drôle et complètement décalée...avec le singe nu ( la scimmia nuda balla) venu danser sur scène ( à 2 min 08 sec).

Une bonne surprise aussi avec la Moldavie... un thème au saxo ( à partir de 45 secondes) plein d' entrain et de bonne humeur...et une choréographie rigolote qui donne envie de se bouger les fesses.

L' Australie nous a envoyé Isaiah un jeune artiste, aborigène de 17 ans, interprétant avec talent un thème dont la facture fait un peu penser aux chansons d' Adèle.J' ai beaucoup aimé...

L' Autriche nous a proposé une chanson pleine de fraîcheur sur un rythme funky...Encore une fois j' ai vraiment apprécié...

Dans l' ensemble  cette édition 2017 m' a permis de passer une très agréable soirée en famille avec d' autres chansons plus formatées mais intéressantes également comme celle du Boys Band venu de Suède ( à noter leur bonne choréographie), ou  du groupe norvégien présentant un bon techno-rock.

Bon là, je suis presque réconcilié avec ce concours où le pire côtoie souvent le meilleur...Je terminerai en disant que le niveau technique des interprètes est toujours très relevé.Beaucoup de chanteurs et de chanteuses avec de  très belles voix assez extraordinaires  ( la chanteuse polonaise,danoise, anglaise,le chanteur croate,etc..).

Alors si vous voulez vous refaire toute la soirée, youtube vous tend les bras sur le lien ci-dessous...

https://www.youtube.com/watch?v=1jSrBdN4b5c&list=PLUJXoM9aoCl9tzahmw11uu2vbMb5ImeXj

Eurovision 2017...Sans prévenir un petit miracle s' est produit...

PS:La France a présenté un thème que je trouve un peu racoleur ( mélangeant des éléments musicaux différents pour ratisser large tous les publics, et avec un refrain devenu presque OBLIGATOIRE en anglais) , et qui ne m' a pas inspiré plus que ça, malgré l' interprétation impeccable de la très séduisante  Alma...Et Marianne James était assez exaspérante avec ses commentaires hyper partisans et assez franchouillards...A tel point que j' ai changé de chaîne et que je suis revenu à la télé espagnole, rien que pour ne plus l' entendre...Vraiment elle en fait des tonnes !

PS nº 2 : A noter les habituels comportements ridicules de pays voisins qui votent entre eux et se renvoient l' ascenseur depuis des années, et sans la moindre vergogne....pffff f!!!!

L' organisation du concours devrait expliquer gentiment à tous ces " jurés professionnels" qu' il se ridiculisent au vu et au su de toute la planète...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Eurovision Chanson
commenter cet article
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 21:23

Bonjour les amis,

Dans les émissions télé de rétrospectives des années 60, il y a des artistes qu' on nous ressert systématiquement comme Sylvie, Françoise et les autres, et d' autres qui n' ont jamais fait partie du groupe des yéyés et qui ont été un peu plus oubliés par l' histoire de la musique et de la chanson populaire.

Frida Boccara fait partie de ces chanteuses-là  et j' avais très envie de lui consacrer un petit billet car elle appartient à ce groupes d' artistes que je n' ai pas oublié et qui ont gardé une place de choix dans mon coeur.

Alos, avant que je n' en parle moi-même voici sa bio sur wikipédia:

Lorsque j' étais enfant dans les années 60, j' aime autant vous dire que je n' avais pas exactement les mêmes goûts musicaux que mes parents, mais quand apparaissait Frida Boccara à la télé  il y avait tout de suite un consensus familial qui s' installait.

On adorait sa voix, avec ce timbre à la fois très personnel, mais aussi une voix " propre" très présente, qui s' imposait spontanément.

La voici lors du concours de l' Eurovision qu' elle gagna en 1969.

 

Dès qu' elle entonne " Un jour se lèvera...." le miracle se produit.Il y a une émotion qui passe.

Quand elle termine sa chanson, on a envie de s' exclamer:

" Ouaouhhh...C' est pas rien ! "

La voici maintenant qui nous interprète le succès international de Michel Legrand, Les moulins de mon coeur.

Tout simplement sublime...

 

LA PRIÈRE sur un poème de Francis Jammes...sa voix vibre de manière puissante...touche notre âme.

LE TOREADOR  d' Aznavour qu' elle interprète avec beaucoup de maîtrise.Une vraie leçon d' élocution FRANÇAISE pour bien des jeunes d' aujourd' hui...

D' habitude, je n' aime pas les chanteurs de variétés qui reprennent des airs classiques....Mais il y a des exceptions à la règle.

Voici  100 000 CHANSONS sur l' aria de Bach " Mache dich, mein Herze, rein" de la Passion selon Saint Mathieu.

Frida, née en Toscane, qui avait vécu au Maroc, était un de ces 100 000 soleils que la vie nous a offert.

Elle en imposait sur scène Frida. Quelle présence ! Quel tempérament !

Voici une scène très touchante.La présentatrice étrangère qui se mêle les pinceaux en prononçant son nom et qui annonce Roca Fridara ! Frida qui  éclate de rire très spontanément , avant de se reprendre et d' interpréter sa chanson.

Frida Boccara était de ces artistes qui apparaissaient en toute simplicité et qui imposaient naturellement  le respect.

Sa voix unique, je ne l' ai pas oubliée...

Elle a porté bien haut et à travers le monde la chanson française et fait partie de ces artistes qui lui ont donné son prestige international.La République l' a faite chevalier des Arts et Lettres.

Ce n' est que justice et c' était bien là la moindre des choses.

Aujourd' hui grâce à internet je peux me repasser ses plus belles chansons.Les grands artistes ont ce privilège de ne jamais vraiment mourir...Frida , trop tôt disparue,continue de resplendir comme un soleil, comme une grande étoile rouge qui nous illumine.

 

 

Frida Boccara...ce soleil radieux de la chanson française.
Repost 0