Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 06:50

Bonjour les amis,

Je continue de vous faire visiter les années 70 à travers de grands artistes qui les ont marqués.

Cette fois-ci je vais vous parler d' un disque inconnu du grand public  qu' on se passait sous le manteau, un disque qui n' a jamais cartonné dans les hit-parades mais que de très nombreux baba cools de mon époque connaissaient.

Il s' agit de l' album de TIA BLAKE une jeune artiste géorgienne.Un album unique sorti sous label français dans des conditions improbables.

Pour en savoir plus sur cette artiste je vous invite à lire cet article paru dans TELERAMA:

Alors moi je vais surtout vous parler d' une seule chanson, de celle qui m' a le plus marqué et qu' il m' arrive de fredonner ( ou de siffler) encore aujourd' hui.

C' est une ballade irlandaise révolutionnaire bien connue intitulée THE RISING OF THE MOON.

J' en ai entendu plusieurs versions dans ma vie mais je peux vous assurer que ma préférée est de loin celle de TIA BLAKE...

Ecoutez ce morceau d' abord.

J' adore dans cette version la façon minimaliste avec laquelle TIA interprète cette chanson.Sa voix douce, fragile comme un oiseau blessé, nous touche profondément.Théoriquement c' est une chanson révolutionnaire mais Blake la chante avec tristesse et mélancolie, comme si l' issue tragique du combat inégal contre les anglais en était connue d' avance.

Notez les accompagnements guitare qui sont délicats et du plus joli effet (j' adore la petite descente harmonique à 35 secondes puis à 1 min 26 secondes...).

Alors ce disque on l' a passé des dizaines de fois à l' époque mais on n' a plus jamais rien su de TIA BLAKE par la suite...comme ça arrivait fréquemment avec beaucoup d' artistes dans ces années-là.Artiste d' une chanson ou artiste d' un seul album.

Alors si vous voulez écouter le reste cet ALBUM-CULTE, c' est ici, sur le lien youtube:

1. Betty and Dupree (00:00)
2. Black Is the Color (03:25)
3. Wish I Was a Single Girl Again (05:50)
4. I Am a Man of Constant Sorrow (08:22)
5. Jane Jane (11:08)
6. Lost Jimmi Whalen (14:40)
7. The Rising of the Moon (16:58)
8. Hangman (20:50)
9. Turtle Dove (24:07)
10. Plastic Jesus (27:02)
11. Polly Vaughn (29:33)

 

TIA BLAKE cette belle étoile filante du folk-song qui est passée dans le ciel parisien en 1971...
TIA BLAKE cette belle étoile filante du folk-song qui est passée dans le ciel parisien en 1971...

TIA BLAKE fut une étoile filante qui passa dans le ciel parisien....une étoile que je n' ai jamais oubliée.Sa version de THE RISING OF THE MOON est restée gravée au fond de mon coeur.

And come tell me Sean O'Farrell, tell me why you hurry so
Hush a bhuachaill, hush and listen and his cheeks were all aglow
I bear orders from the captain, get you ready quick and soon
For the pikes must be together at the rising of the moon
At the rising of the moon, at the rising of the moon
For the pikes must be together at the rising of the moon
And come tell me Sean O'Farrell, where the gathering is to be
At the old spot by the river quite well known to you and me
One more word for signal token, whistle out the marching tune
With your pike upon your shoulder at the rising of the moon
At the rising of the moon, at the rising of the moon
With your pike upon your shoulder at the rising of the moon

Les paroles ont été écrites par John Keegan Casey (1846-1870), le " Fenian poète".Elles ont été mises en circulation en 1865.La ballade se réfère à la rébellion de 1798 des Irlandais Unis.L' air d' espoir et d' optimisme associé à la rébellion, en fin de compte condamnée,était destiné à servir d' inspiration pour les rebelles dans leur lutte contre l' occupant anglais.

Voici une traduction très approximative faite par moi-même.

 

Viens et dis-moi Sean O'Farrell, dis-moi pourquoi tu te dépêches ainsi
Tais-toi gamin, tais-toi et écoute, et ses joues s' étaient embrasées
Je reçois les ordres du capitaine,  prépare-toi vite et bientôt
Car les piques doivent être ensemble au lever de la lune
Au lever de la lune, au lever de la lune
Car les piques doivent être ensemble au lever de la lune
Viens et dis-moi Sean O'Farrell, où le rassemblement doit être ?
À l'ancien endroit près de la rivière assez bien connu par toi et moi
Un mot de plus pour indiquer le signal: sifflez la mélodie de la marche
Avec ta pique sur l' épaule au lever de la lune
Au lever de la lune, au lever de la lune
Avec ta pique sur l' épaule épaule au lever de la lune

Nota:bhuachail= jeune irlandais

La chanson originale était plus longue et contenait d' autres couplets

 

Alors je vous ai dit au début de l' article que la version de TIA BLAKE était ma préférée.Ecoutez par exemple celle de Peter, Paul and Mary qui étaient d' immenses artistes.

C' est très très bien ce qu' ils font et leur ton plus vindicatif est plus dans l' esprit de la chanson originale...oui, mais la version simple, minimaliste et délicate de TIA BLAKE me touche davantage et me met la chair de poule...

TIA BLAKE c' est toute une époque pour moi.Elle représentait la liberté, la beauté...ces belles jeunes filles aux cheveux longs, mystérieuses,libres et indépendantes, rencontrées au coin des terrasses de cafés sous le soleil d' un joli mois de Mai, qui portaient des jeans délavés, qui sentaient bon le patchouli, qui nous charmaient et nous envoûtaient.

Repost 0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 07:19

Bonjour les amis,

Dylan vient de recevoir le prix Nobel de littérature et l' académie de Stockholm vient donc de consacrer celui qui a été le poète et chanteur le plus emblématique des années 60.

Rosemar vient de signer un très bel article à propos de sa chanson BLOWIN IN THE WIND 

http://rosemar.over-blog.com/2016/10/bob-dylan.html

L' occasion pour moi aussi de partager avec vous quelques morceaux qui m' ont tenu chaud au coeur du temps de ma jeunesse.J' ai juste sélectionné 6 chansons dans un répertoire qui en compte plusieurs centaines.

Commençons par THE TIMES THEY ARE A CHANGIN' 

L' hymne de toute une jeunesse qui pensait tenir son destin entre les mains.Un simple troubadour prenait sa guitare pour chanter face au monde entier et face à la toute puissance de l' Amérique arrogante et triomphante que les temps allaient changer, que les simples citoyens allaient se lever pour réclamer plus de paix et de justice.

Les années 60 où l' amour pouvait enfin se déclarer en toute innocence, avec une extraordinaire fraîcheur...I WANT YOU

Un poète qui chantait contre la racisme et la discrimination.

HURRICANE avec des paroles que j' étudierai en prépa avec un assistant noir-américain de la Nouvelle Orléans pour nous faire la traduction...

Dylan qui chantait une Amérique ironique et cruelle qui pouvait frapper durement ceux qui sont montés au firmament et qui ont parfois manqué de modestie ou d' humanité.

How does it feel ? Comment on se sent , hein ?

Un Dylan qui a le sens de la métaphore: LIKE A ROLLING STONE

 

Dylan qui chante un monde dur et trompeur qui peut tout donner ...et tout reprendre...un monde dans lequel il ne faut pas avoir peur de tout recommencer à zéro...

IT'S ALL OVER NOW BABY BLUE...maintenant tout est terminé Baby Blue...Ne regarde plus derrière toi.

 

Et comme j' aime beaucoup cette chanson, je vous propose l' excellente version des THEM interprétée par le grand Van Morrison, l' indomptable lion irlandais

Les grandes chansons  passent bien les années...on leur trouve toujours un nouvel écho, une nouvelle résonance,un nouveau sens.

Aujourd' hui en 2016, ma jeunesse est passée et le monde est devenue bien plus laid qu' il ne l' était dans les années 60...Le poète, lui, nous dit qu' il faut reprendre le chemin de l' amour, de l' espoir...

Un poète qui nous rappelle qu' on pourra toujours trouver la force de se libérer...

I SHALL BE RELEASED...

Rien que du beau linge sur cette dernière vidéo extraite du film de Scorcese THE LAST WALTZ consacré au concert d' adieu du groupe THE BAND...Ringo Starr, Eric Clapton,Ronnie Wood, Van Morrison, Neil Young, Joni MItchel, Ronnie Hawkins,Neil Diamond, Dr John,etc..Sans oublier les musiciens du groupe THE BAND, à savoir: Rick Danko,Levon Helm,Garth Hudson,Richard Manuel et Robbie Robertson.

Un film que j' ai vu 3 ou 4 fois...tout comme Woodstock !..et une pochette de disque qui décorait ma petit piaule d' étudiant.

Paroles et traduction ici

http://www.bobdylan-fr.com/trad/ishallbereleased.html

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de alea-jacta-est
  • Le blog de alea-jacta-est
  • : Adepte du vieux dicton qui dit que c' est au pied du mur qu' on voit mieux le mur....
  • Contact

Recherche