Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 22:33

Bonjour les amis,

Il y a des petites infos durant cette campagne qui étonnent parfois.

 

 3 personnes expulsées d' un meeting de François Fillon pour ne pas avoir applaudi suffisamment...

Voici par exemple sur le lien ci-dessous un petit incident de campagne assez cocasse et insolite...

Alors, avouez que c' est quand même un peu le comble cette histoire car quand on va à un meeting, on va AUSSI pour écouter un candidat et on ne sait pas forcément tout ce qu' il va dire.L' auditeur va découvrir une partie du discours et il n' y a pas chez lui une obligation morale d' enthousiasme.Il a même le droit de rester critique, voire sceptique.Moi, je connais des copains qui sont allés au meeting de Mélenchon à Lille pour l' écouter mais qui n' ont pas forcément adhéré à tout ce qu' il a dit.Ce sont des personnes qui sont curieuses d' entendre un programme et des propositions, qui ont des sympathies pour le candidat mais qui ne sont pas forcément tout acquis à sa cause.

Si le fait de ne pas applaudir vous rend suspect c' est quand même un peu fort ( et ça nous ramène à l' époque des congrès des partis communistes de l' époque stalinienne).

Je peux imaginer que les services de sécurité de l' organisation de l' événement soient vigilants et attentifs et ne laissent pas un groupe de personnes adverses s' immiscer dans un meeting, huer un candidat ou essayer de perturber sa prestation, mais là, ce n' était pas le cas...Ces trois messieurs qui participaient au meeting de Toulouse écoutaient sagement et poliment.

Donc vous voila prévenus: il vous faut être enthousiaste et applaudir ( pas mollement) si vous allez à un meeting de François Fillon !

Qu' on se le dise ! 

J' ai cru comprendre qu' avec certains autres candidats comme Macron on avait intérêt à les applaudir également et que l' organisation soignait particulièrement cet aspect de la mise en scène avec des signaux envoyés par SMS à des personnes immergées dans le public chargées de faire chauffer l' ambiance de manière complètement artificielle et de déclencher des tonnerres d' applaudissements sur commande.

Et puis il vous faut applaudir mais de manière crédible aussi: pas comme Nicole Kidmann ci-dessous aux Oscars 2017...ça aussi c' est suspect.Qu' est-ce qu' elle nous a fait Kidman ? La prochaine fois elle va applaudir avec ses coudes ?

 

Non, avant d' aller à un meeting il faut vous entraîner un peu à la maison, par exemple en regardant la vidéo ci-dessous et en essayant d' imprimer à vos applaudissements le même rythme frénétique que les personnages du film.Il ne sera pas inutile de faire au préalable quelques échauffements de poignets ( rotations) et quelques étirements des doigts pour éviter un possible claquage musculaire.

 

 

Voilà.Ça c' est de l' applaudissement !...C' est comme ça que vous devez applaudir les candidats aux présidentielles sinon il vaut mieux rester chez vous car ne leur rendez pas vraiment service.

En même temps si vous restez chez vous et que vous n' allez pas au meeting, pensez que la salle risque d' être à pleine remplie, et ça aussi ça la fout mal pour le candidat car la caméra, même en jouant sur les angles de prises de vue, n' arrivera pas forcément à cacher les trous dans l' assistance, et donc le télespectateur comprendra que le leader politique n' attire pas les foules et ne crée pas d' élan derrière lui.Donc pour que tout aille bien il faut une salle comble et des applaudissements frénétiques.

Alors,une fois que vous y êtes à ce meeting, il faut être très enthousiaste certes,mais il ne faut pas mélanger les genres non plus.C' est pas un match de foot ou un concert Rock.

Evitez, par exemple,de scander au tribun de service à la fin de sa prestation:

" Une autre !...une autre !!!..." en allumant vos briquets.

Non, quand la prestation est finie, il vous faut hurler: 

" Tartampion Président ! Tartampion Président"  avec de longs applaudissements rythmés pendant que le Tartampion en question va serrer la main et embrasser tous ses proches et fidèles assistants.

Finalement ce petit incident de campagne de François Fillon est très révélateur, et nous fait reposer quelques questions de base.Qu' est-ce qu' un meeting? A quoi ça sert vraiment ?

Est-ce une simple mise en scène complètement factice donnée devant un public zombie, applaudissant sur commande et chargé de nous faire croire qu' il existe une exaltation nationale générée par une candidature ?

Comment ne pas être frappé par ces shows à l' américaine formatés pour générer de l' engouement collectif d' une part, et d' autre part, par le fait que les sondages indiquent que plus jamais, à 15 jours des élections, il y a une masse énorme de l' électorat complètement désabusée, désenchantée qui ne sait toujours pas pour qui voter ou même si elle ira simplement voter.Rarement le divorce n' aura été aussi grand entre la représentation télévisuelle de la campagne électorale et son impact réel sur la population française.

PS: Finalement Fillon, avec ses casseroles judiciaires (et les clashes avec Angot et Poutou), sa visite ratée dans une résidence pour personnes âgées, et ses petits incidents de meetings aura " animé" involontairement cette campagne électorale qui était par bien des côtés insipide.J' ai appris la semaine dernière qu' il avait refusé d' aller sur BFM TV répondre aux questions de Jean-Jacques Bourdin car il n' avait pas envie que celui-ci lui l' interroge sur les affaires.Ça aussi c' est du jamais vu ! Il en est réduit à cette dérobade à cause du fait qu' il ne s' est pas retiré de la course présidentielle...Le voila à 15 jours d' une élection ne pas répondre à une interview de premier plan pour éviter les sujets qui fâchent...

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/13/35003-20170413ARTFIG00117-francois-fillon-refuse-de-se-rendre-chez-jean-jacques-bourdin.php

Repost 0
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 18:43

Bonjour les amis,

je viens de visionner sur youtube l' altercation ( car il faut bien l' appeler comme ça) entre Christine Angot et François Fillon, et le moins qu' on puisse dire c' est que la romancière a été d' une extraordinaire maladresse ( à tel point que des mauvaises langues finiraient par croire qu' ils l' ont choisie pour ça ! ).

Mais tout d' abord, voici ce clash sur le lien ci-dessous pour ceux qui ne l' auraient pas vu.

L' une des premières choses qu' on apprend au jeu d' échecs c' est qu' il faut préparer ses offensives avec minutie car si vous attaquez votre adversaire sans aucune rigueur vous risquez de lui donner l' occasion qu' il vous réponde intelligemment. 

Votre attaque risque de provoquer l' effet contraire de celui que vous escomptiez.Si vous vous y prenez mal vous risquez de faire passer Fillon pour une victime ( ce qui serait, avouez-le,  le comble de la maladresse).

Quand on s' en prend à une personne publiquement, il y a des règles qu' il ne faut pas transgresser.Nous sommes dans un Etat de Droit et Mme Angot ne peut s' ériger en Juge alors que les tribunaux ne se sont pas encore prononcés.C' est une erreur de débutante qui donne à Fillon l' occasion de lui répondre intelligemment et calmement ( contrairement à son interlocutrice).

Par ailleurs son ton agressif ( on sentait qu' elle avait du mal à contenir ses nerfs) lui enlevait de la crédibilité.Le téléspectateur assiste à une scène avec une agresseuse et un agressé...et se met instinctivement du côté de l' agressé qui garde une certaine sérénité et qui conserve des règles élémentaires de savoir-vivre.

Christine Angot aurait pu préparer cette entrevue en attaquant Fillon, non pas sur sa culpabilité qui n' est pas démontrée mais sur son éthique, sur sa morale.

Elle aurait pu l' attaquer sur le fait qu' il n' a pas respecté la parole donnée de se retirer en cas de mise en examen.C' était facile à faire ça, mais au lieu de porter soigneusement ses coups, elle s'est embourbée...

Elle aurait pu  faire remarquer à Fillon qu' indépendamment des suites judiciaires des affaires pour lesquelles il aura à rendre des comptes, il y a un aspect moral qui choque l' ensemble des français.La manière avec laquelle il a pratiqué un népotisme ( même légal) n' est pas compatible avec le mandat de confiance qu' il demande aux français.

Elle aurait pu lui dire qu' on ne peut demander des efforts aux citoyens quand soi-même on utilise tous les moyens généreux que la République offre à ses élus pour s' en affranchir.

Au lieu de cela, elle s' y est tellement mal pris que Fillon a pu lui répondre ( sans agressivité) que tous les deux étaient mis en examen ( et que ça ne préjugeait en rien de leur culpabilité respective).

Un partout balle au centre...Quelle maladresse de la part de Christine Angot !

Quand elle accuse Fillon de faire du chantage émotionnel au suicide c' est très violent, excessif et malséant !Et encore une fois c' est maladroit car il s' agit d' un procès d' intention...

Alors qu' elle aurait pu reprocher simplement à Fillon de s' approprier du drame de Bérégovoy pour défendre  ses intérêts personnels.Elle aurait pu dire que c' était un peu indécent de sa part et qu' il ne recule devant aucun procédé.

Alors, bien évidemment, certains se réjouiront du fait qu' elle ait pu faire exploser sa colère et son indignation....Oui, mais celles-ci n' étaient pas suffisemment bien formulées pour qu' elles soient efficaces.C' est quand même le comble pour un écrivain, pour une personne qui maitrise la langue et dont on suppose qu' elle aurait été capable de prendre Fillon dans des filets dont il n' aurait pu que difficilement se dépêtrer.

Angot n' a convaincu que les siens, mais n' a pas réussi à marquer des points dans le camp de ses adversaires.

L' altercation s' est terminée en cul-de-sac...en un dialogue de sourds complètement stérile.

Dommage !

Alors, il y a quand même une vérité qui ressort de l' intervention de Christine Angot.

Son indignation, son exaspération, et son sentiment de frustration sont partagés sans doute par beaucoup de français...Beaucoup de téléspectateurs qui se sentiront frustrés qu' elle n' ait pas su porter ses attaques avec plus d' efficacité. Angot aurait pu être leur porte-parole.Malheureusement elle était trop émotive...pas assez froide, ni cérébrale...

Une entrevue de ce calibre ça se prépare !

PS: A contrario, notons que Mélenchon a été plus classe et plus habile durant le Grand Débat,sans être insultant ni irrespectueux, et qu' il en a appelé au sens civique des citoyens qui auront l' occasion de voter pour des candidats plus vertueux...

 

 

Repost 0