Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 17:14

Bonjour les amis,

Demain c' est ma rentrée pour de bon.J' accueillerai un groupe d' élèves dont je serai le professeur principal.

Alors je me souviens d' un temps où l' accueil des lycéens se faisait parfois dans cet esprit-là... 

Je me souviens très bien d' un collègue du Lycée technique de Vincennes dans les années 80 qui accueillait les élèves comme le sergent formateur du film Full Metal Jacket.

Il regardait son nouveau groupe droit dans les yeux, en leur gueulant:

" J' ai l' impression qu' il y a une sacrée bande de gros fainéants dans cette classe.Alors dites-vous bien qu' avec moi il va vous falloir vous mettre au boulot les gars ! "

J' en rajoute pas, les amis...il les traitait de fainéants la première heure du premier jour...

Par ailleurs, généralement le reste de l' année se passait plutôt bien, sans heurts...

Bon, alors là maintenant on est en 2017, et il est hors de question de faire de telles entrées en matière politiquement très incorrectes.Non, maintenant le bon  prof se doit d' être un personnage très charismatique et très sympathique qui sait créer un élan d' adhésion derrière lui, un personnage du genre Thierry la Fronde.

Vous vous souvenez tous de Thierry La Fronde, ce héros toujours souriant, toujours positif, avec qui tout le monde a envie d' être copain. 

Le gars qui arrive avec un grand sourire aux lèvres en disant:

" Bonjour mes amis, bonjour mes compagnons..."

Et bien, demain, il me faudra arriver à donner une impression très positive aux élèves, gommer leurs angoisses et leur faire ressentir qu' ils vont vivre une année passionnante.

Le sourire qui est sur la photo ci-dessous, il faudra essayer de l' arborer chaque jour, au début de chaque classe, en signe de bienvenue sincère.

 

Mon prof, ce héros au sourire si doux...

PS: Un dernier détail personnel que les élèves n' ont pas besoin de savoir:

l' injonction d' Aimé Jacquet à ses joueurs que j' ai mis en début d' article vaut pour moi aussi...

PS nº2 .Je vous ai indiqué l' image que le professeur doit essayer de projeter vis-à-vis de sa classe, mais certains de nos élèves auront une autre perception, quoique nous fassions, et essaieront de faire croire à leurs parents que nous ressemblons plutôt à ça...

Mon prof, ce héros au sourire si doux...

Ou à ça...

Mon prof, ce héros au sourire si doux...
Repost 0
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 10:09

L' enfer c' est les autres, disait Jean-Paul Sartre.

Démonstration en images...

L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...

Alors je pourrais continuer pendant des heures et des heures à vous proposer des clichés tout aussi édifiants, mais je vais arrêter là ma petite série d' enfers,  et vous soumettre les deux plus beaux.

Les voici :

L' enfer c' est les autres...
L' enfer c' est les autres...

Et, oui les amis.Même l' Everest souffre du tourisme de masse !!!

Je vais terminer ce court billet sur un petit cauchemar personnel que je tiens à partager avec vous.

Figurez-vous que j ' aime les piscines mais à condition d' être tranquille et qu' il n' y ait pas trop de monde autour de moi.

Alors, mon pire cauchemar, le voici.... 

 

L' enfer c' est les autres...

Bonnes fins de vacances les amis.J' espère qu' elle ne seront pas stressantes pour vous et que vous pourrez vous tenir éloignés de toutes ces situations angoissantes.

Quant à mes amis lecteurs "agoraphiles",ils n' auront que l' embarras du choix.Ce ne sont pas les destinations qui manquent.La planète leur appartient ! Je la leur laisse !

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Vacances Humour tourisme Bien-être
commenter cet article
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 12:13

Bonjour les amis,

Les affaires de corruption se succèdent sans discontinuer en Espagne, et vous aurez noté que j' ai presque arrêté d' écrire pendant plusieurs mois sur ce sujet pour ne pas trop vous lasser d' une part, et parce que ce thème récurrent me sature aussi, d' autre part.

Mais aujourd' hui j' ai au moins un motif pour y revenir.Ce motif est dans le titre de mon article.

Hier le président de la fédération nationale  de football a été placé en détention provisoire sur ordre d' un juge.

 

Alors plusieurs remarques s' imposent.Nous étions jusque maintenant surtout habitués à des affaires qui éclaboussent le monde de la ligue professionnelle de football , les joueurs qui pratiquent l' évasion fiscale à grande échelle grâce à la complicité d' agents spécialisés dans la création de sociétés fantômes qui permettent d' échapper au fisc ( Ronaldo, Messi, etc...).

On était habitué aux cadres de certains clubs commettant des délits financiers,comme l' ex-président du Barça Sandro Rosell actuellement en prison pour blanchiment de capitaux, mais la fédération nationale avait jusqu' aujourd' hui réussi à échapper aux mailles des filets de la justice.

Je ne veux pas faire d' humour noir mais cette  anomalie paraissait suspecte et cette lacune est aujourd' hui réparée. Ouf ! C' en est presque rassurant ! Je veux dire "rassurant pour la justice" !

Et oui, la nature a horreur du vide.Or la fédération brasse de gros intérêts financiers également , et il semblait curieux , singulier et quasi inexplicable qu' elle soit restée en marge des problèmes de corruption qui affectent les autres secteurs lucratifs de la société et du sport.Là, on est rassuré.Tout est bien qui finit bien...

Finalement, et sans entrer dans les détails,il y a des éléments intangibles qu' on retrouve toujours dans toute affaire de corruption.

1." Là où il y a du fric il y a de la corruption " semble être une loi aussi sûre que celle de la gravité de Newton. Pas de risque qu' il y ait de gros scandales de corruption au sein de la fédération de badminton.

2. On voudrait souvent nous faire croire que la corruption est une affaire d' individualités malfaisantes et corrompues, mais rien n' est plus faux.La corruption s' appuie presque toujours sur des systèmes opaques et ne fonctionne jamais sans un réseau de complicités, de voix et d' appuis qu' il va falloir acheter.Elle va donc de paire avec un manque de transparence et de démocratie.Que ce soit Villar ou un autre qui ait commis des méfaits n' a aucune importance.Ce qui est important c' est que Villar ait pu faire son petit business pendant presque 30 ans sans être réellement inquiété.

Villar qui dort maintenant en prison a été a été réélu 8 fois président depuis 1988.

Evidemment, il sera présumé innocent tant qu' il n' y aura pas de condamnation ferme contre lui,mais ce qui est frappant  c' est le nombre de délits qui lui sont reprochés.L' ordonnance du juge qui l' a envoyé en prison préventive occupe 44 pages bien serrées !

Le juge n' aurait jamais mis Villar en prison s' il n' avait détecté de très graves irrégularités pour lesquelles celui-ci aura à l' avenir tout le temps et tout le loisir nécessaires pour organiser sa défense.

La chute de Villar met forcément la fédération nationale dans une situation très délicate car les délits reprochés à son président ne datent pas d' hier. 

Comment en est-on arrivé là ?

Combien de complicités ? Combien de votes achetés ?

Pourquoi ces pratiques qui ont  été dénoncées par certains depuis longtemps n' ont pas été saisies par la justice plus tôt ? Comment Villar arrivait-il toujours à se protéger malgré les accusations dont il était l' objet, malgré les polémiques créées par sa gestion ?

Villar avait de très mauvaises relations avec la presse qu' il accusait d' être malintentionnée à son égard. Aujourd' hui ce n' est plus la presse qui le met en accusation mais un juge, avec une liste de chefs d' inculpation longue comme le bras...

Là, ça devrait être la tempête parfaite au sein de la fédé, mais ce matin, j' entendais à la radio certains cadres faire le gros dos. Les vice-présidents territoriaux veulent croire encore en l' innocence de leur chef...ils attendent les prochaines décisions du juge pour s' exprimer....Il se disent "peinés et surpris".

Qu' on me permette d' être surpris de leur surprise !

je n' en dirai pas plus aujourd' hui pour ne pas enfreindre la loi.J' attendrai moi-aussi les décisions de justice pour dire tout ce que je pense de toute cette clique !

Et en attendant, je me contenterai de me satisfaire de voir que la justice est peut-être lente mais qu' elle fait son boulot.

C' est déjà ça, comme dit Souchon dans sa chanson.

 

 

 

 

 

Quand les mauvaises nouvelles deviennent presque rassurantes...

PS:Un dernier point hors-sujet qui ne me rend pas Villar particulièrement sympathique.Celui-ci avait été joueur de foot avant de devenir cadre de la fédé.

Et vous savez quelle a été l' action de jeu qui l' a rendu célèbre ?

Il était chargé de marquer Cruyff durant un match et il l' a fait d' une manière très particulière en lui fichant son poing dans la figure, et en l' envoyant au tapis...

C' est ici à 4 minutes 23 secondes sur le document vidéo

Comme dit l' un des personnages de Franquin dans son album idées noires:

" A chacun son caractère !...."

Repost 0
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 07:20

Bonjour les amis,

L' actualité espagnole a été marquée ce mois-ci par le fait que le tribunal constitutionnel a déclaré illégale l' amnistie fiscale honteuse décidée en 2012 par le gouvernement de Mariano Rajoy.

Cette annulation du tribunal constitutionnel n' aura aucun effet pour les personnes qui ont bénéficié de l' amnistie car il n' y aura pas de mesure rétroactive, mais bien évidemment, c' est un sérieux revers que le tribunal inflige à l' actuel gouvernement.

Son ministre du budget Cristobal Montoro dont l' opposition réclame la démission a dû se justifier, en expliquant que personne ne prend ce genre de mesures de gaieté de coeur mais que, selon lui, c' était un moyen efficace de faire revenir des capìtaux vers la péninsule ibérique.

Sachez que pour les fraudeurs cette amnistie permettait de rapatrier des fonds qui auraient dû être taxés de l' ordre de 30 % en payant en moyenne 3%.Une affaire vraiment juteuse pour les délinquants financiers qui deviennent instantanément blanchis et libres de tout pêché aux yeux du fisc après avoir fraudé ! Un mauvais exemple immoral et démoralisant pour le reste de la citoyenneté.Parmi les 30 000 personnes qui ont bénéficié de cette amnistie il y a eu entre autres Rodrigo Rato, ex-ministre et ex-directeur du FMI qui en a profité pour faire revenir en Espagne de l' argent provenant ( selon lui) de sa famille. Pour la petite histoire sachez que durant les années 90 j' avais entendu ce même ministre venir à la télé nous faire la morale et vilipender les mauvais citoyens fraudeurs. Quel dommage qu' il n' ait jamais songé à appliquer à lui-même ces grands principes qu' il prétendait imposer aux autres.

Durant son discours de justification des bienfaits de l' amnistie fiscale Cristobal Montoro a fait une métaphore en parlant de poissons qui nagent au fond de la mer et qu' il faut attirer avec des appâts ( les fameux 3% ).

Alors l' une des émissions d' humour de la chaîne de télé LA SEXTA ( genre le petit journal de Yann Barthes) a transformé la déclaration de Montoro en petite chanson parodique en la reprenant mot à mot .

Voici cette petite chanson sous-titrée en espagnol ( j' ai mis la traduction dans la suite de l' article).

Voici une traduction approximative

En el fondo del mar

au fond de la mer

los pececitos se van

les petits poissons s' en vont

o se quedan com están

ou alors restent là où ils sont

Hubo que poner un cebo, claro

Il a fallu mettre un appât, bien sûr

Es que esto si no, no funciona

Car sinon ça, ça ne marche pas...

Alors ce petit montage est quand même assez hilarant car l' équipe du programme de LA SEXTA n' a rien changé au discours du ministre.Ils ont repris sa voix réelle qui est un peu nasillarde et son discours au mot près, simplement en l' intégrant à une petite musique entraînante et accrocheuse.Alors maintenant que vous avez bien compris le contenu de la chanson, revisionnez à nouveau la vidéo en appréciant les expressions et gestes du ministre, notamment ses mains qui expliquent que " sinon ça ne marche pas..."

Cette chanson est déjà en train de faire un petit carton et risque d' animer toutes les nombreuses soirées et fêtes populaires en Espagne durant cet été.Les gens commencent à danser sur cet air et les enfants font des petites chorégraphies marrantes avec les petits poissons qui nagent au fond de la mer.

A la maison c' est la blague de la semaine, et mon fils et moi n' arrêtons pas de chantonner de manière rigolarde et complice EN EL FONDO DEL MAR en nous esclaffant...

Et oui, en 2012, on s' était tous insurgé de manière véhémente contre cette amnistie fiscale complètement immorale qui permettait aux grands délinquants internationaux de rapatrier des capitaux après avoir fraudé de manière éhontée.

Aujourd' hui le tribunal constitutionnel nous donne raison mais ça ne sert plus à rien si ce n' est à rendre impossible toute nouvelle amnistie à l' avenir...alors, autant prendre cela en dérision et chanter cette mélodie qui tourne de manière obsédante dans ma tête tout autant que la Macarena en 1995 ...

En el fondo del mar, en el fondo del mar...los pececitos se van...o se quedan com están...

 

Repost 0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 13:00

Bonjour les amis,

Hier le débat a été de qualité très médiocre à cause du comportement agressif de MLP et de son manque de préparation sur les dossiers techniques ( et économiques).MLP est passé complètement à côté de son sujet, à tel point qu' on peut parler de naufrage comme le titre l' article DU POINT ci -dessous.

 


 

Un article où sont résumées les énormes et nombreuses bourdes de la candidate.

On ne pourra pas reprocher à Macron la faiblesse de son adversaire et la mauvaise qualité du débat. 

Au contraire, Macron aura su tirer habilement partie des faiblesses de MLP, avec une certaine vivacité d'esprit, et faire la démonstration du manque de crédibilité et de la dangerosité de son programme s' il devait être appliqué.

On peut juste lui reprocher parfois son air un peu hautain, et notamment le nombre de fois où il a dit, à juste titre:

" Vous dites des bêtises" ou alors " Vous dites des mensonges"

Macron a répété sans arrêt à LE PEN qu' elle disait des bêtises, à tel point que ça devenait assommant ( même si c' était vrai).

J'  ai consulté une liste de synonymes pour voir s' il y avait matière à varier un peu le registre de ses réponses.

Voyons une liste dans laquelle il aurait pu piocher.

Il aurait pu  dire:

Vous dites des...sottises,conneries, âneries, idioties, balourdises, jobarderies,  niaiseries, inepties, bourdes, stupidités, imbécillités, couillonnades, fadaises, turlupinades, fariboles, plaisanteries, radotages, balivernes, foutaises, puérilités...

 Alors finalement, on se dit qu' aucun de ces vocables n' est finalement satisfaisant dans le cadre d' un débat car ils sont toujours une forme d' insulte et que ce n' est pas la peine d' y recourir ( et encore moins face à une MLP qui, elle,ne sait que manier l' offense personnelle et l' invective...).Non, il faut prendre des distances avec MLP, de la hauteur, et ne pas se rabaisser à utiliser ses méthodes.

Macron a vraiment marqué des points hier à chaque fois qu' il a pointé du doigt les incohérences et le manque de rigueur de MLP, et aussi le manque de propositions concrètes...

Il a réussi à démasquer MLP,et à rendre patent au vu et aux su de tous son manque de connaissance en profondeur des dossiers qu' elle abordait.

Il a tellement bien marqué certains points hier qu' il aurait pu juste se limiter à dire:

 "Vous dites des contre-vérités..." ou alors " Je ne suis pas d' accord avec vous"

C' est au public de juger de la bêtise de la candidate.Ce n' était pas la peine d' insister lourdement là-dessus.

Le public lui n' est pas sot et avait bien compris que MLP avec ses petites fiches ressemblait à une élève mal préparée ( et mal élevée) tentant de déstabiliser un contradicteur bien plus sûr qu' elle...un contradicteur qui a su expliquer son programme, alors qu' elle a été complètement incapable d' en faire de même avec le sien.

Hier, ça crevait les yeux...MLP n' a jamais eu l' air d' une présidentiable .

Je terminerai en disant que l' équipe de communication du FN qui l' a aidé à préparer ce débat mérite aussi un ZERO POINTE.Eux aussi devront revoir leur copie...Ils ont 5 ans devant eux pour le faire...J' ai l' impression qu' ils ont trop regardé la campagne de Trump, son débat avec Hillary,qu' ils s' en sont inspirés et que face à un adversaire aussi intelligent et habile que Macron la tentative de déstabilisation s' est complètement retournée contre eux.Le fiasco est complet.

Bien évidemment, votre serviteur était ravi de ce naufrage et est allé se coucher hier soir l' esprit plus tranquille.

On se dit que le FN au pouvoir, ce ne sera pas pour cette fois-ci...( tout en n' oubliant pas qu' à chaque fois la marge de sécurité diminue)...

Elections présidentielles 2017: cette année la bêtise aussi s' est invitée au grand débat du 2 ème tour.
Repost 0
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 08:09

Bonjour les amis,

On est à quelques jours d' une élection cruciale pour la France,et  il y a un site qui s' est amusé à demander à certaines personnalités de la vie publique quel serait leur programme si elles étaient élues président.

La réponse facétieuse de Fabrice Lucchini est à la fois très drôle et apporte une dimension décalée pas inintéressante.

Mais avant de commenter son intervention qui m' a mis de bonne humeur, je vous la laisse découvrir sur le lien ci-dessous

 

Lucchini ( contrairement aux vrais candidats) n' essaie pas de proposer la Lune et se place sur le terrain de la culture et de la morale.Il offrirait à chaque français toute une série d' oeuvres littéraires et musicales.Notons qu' il a bon gout et que les oeuvres qu' ils proposent sont effectivement de nature à provoquer chez tout un chacun un repositionnement citoyen à la fois individuel et collectif. Une espèce de Zen attitude optimiste et réjouissante.Pas de lutte de classes, essayons d' avancer ensemble...

C' est peut-être de ça que nous avons besoin en temps de crise.Se resituer avec du champ,de la profondeur spirituelle et morale,être capable d' éliminer de notre esprit toute source de conflits, de frustration négative et de ressentiment envers le reste de la communauté sociale.

Notons que Lucchini offrirait entre autres à chaque français un exemplaire du GAI SAVOIR de NIetzsche, et là, je dois avouer que l' ignare que je suis en matière de philosophie n' a jamais lu le moindre texte du philosophe allemand.J' ai lu de nombreux aphorismes,extraits,commentaires du philosophe certes mais sans capter réellement la profondeur de sa pensée car je ne suis même pas armé des connaissances lexicologiques et conceptuelles nécessaires.

Alors, je fais faire un vote de confiance au " candidat" Lucchini.

Je vote POUR LUI et je vais essayer d' aborder la pensée du grand maître et je vous dirais dans quelques mois ou dans quelques semaines si j' en ai tiré une substantifique moelle qui me permette à moi-aussi d' avancer dans ma vie intime et aussi dans ma perception de mon rapport aux autres ...

Donc je n' irai pas voter dimanche mais, grâce à ces élections, et grâce au petit coup de pouce de Lucchini, je vais tenter une approche de l' étude de la pensée de Nietzsche !

Et ce, quelque soit le vainqueur de dimanche prochain ! Merci Fabrice...

Malgré tout, et sans vouloir succomber trop facilement à l' enthousiasme communicatif de Lucchini, je crois que je ne vais pas me lancer directement dans la lecture du GAI SAVOIR sans avoir abordé au préalable d' autres lectures qui m' y prépareraient.Si quelqu' un a des suggestions à me faire sur des bouquins didactiques qui permettent d' accéder à la pensée du grand maître du genre " Niestzsche POUR LES NULS" je suis preneur...

 

Un peu de pensée Nietzschéenne pour choisir le bon candidat...

Revenons maintenant à ces élections et à cette campagne, finalement pas inintéressante et très atypique dans la mesure où le candidat sortant ne se représentait pas, et dans la mesure également où les probables gagnants du 2 ème tour ne disposent pas d' une majorité déjà préfigurée pour gouverner ( sauf au cas où Fillon arrive au 2 ème tour).

Ce qui est frappant avec le système électoral français c' est l' effet parfaitement anti-démocratique du VOTE UTILE qui est en train de laminer de manière très injuste certains candidats, et non des moindres, comme par exemple le candidat du PS.

Alors je vous propose un résumé simple de ce qu' on appelle l' effet VOTE UTILE sur ce lien qui le résume bien mieux que je ne pourrais le faire.

 

Non seulement, on peut et on DOIT réfléchir sincèrement sur la pertinence de notre système électoral pervers qui contredit le vote sincère mais aussi sur le fait que les différents instituts de sondages cette semaine vont influencer très  fortement les très nombreux indécis qui vont voter non plus pour leur candidat de coeur mais pour celui qui a une chance d' arriver au second tour et qui pourrait éliminer le candidat adverse que l' on veut écarter.

Le système électoral français donne la possibilité d' un POUVOIR DE MANIPULATION ENORME aux instituts de sondage, qu' on le veuille ou pas.On se rassure en se disant qu' il y a suffisamment d' instituts différents en concurrence pour gommer des manipulations qui seraient volontaires et mal-intentionnées...ne resteraient que les erreurs d' estimations involontaires dues à la difficulté de saisir le comportement des indécis dans une consultation aussi atypique.

N' empêche que, fiables ou pas, les instituts peuvent à eux-seuls changer la donne de ce scrutin.

Je ne prendrai qu' un seul cas, assez extrême.J' ai lu que J. P. Chevènement hésitait entre Macron et Mélenchon. C' est fou, non? il y a un abîme qui sépare ces 2 candidats qui sont sur des schémas économiques et sociaux complètement opposés.

La seule explication, c' est le VOTE UTILE.Je suppose que Chevènement ( qui n' est pas tombé sur la tête) veut s' assurer que Fillon n' arrivera pas au 2 ème tour et est donc prêt à faire l' hyper grand écart dès le premier tour en votant pour un candidat libéral au détriment d' un autre qui pourrait reconstruire la gauche.

 

Repost 0
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 22:33

Bonjour les amis,

Il y a des petites infos durant cette campagne qui étonnent parfois.

 

 3 personnes expulsées d' un meeting de François Fillon pour ne pas avoir applaudi suffisamment...

Voici par exemple sur le lien ci-dessous un petit incident de campagne assez cocasse et insolite...

Alors, avouez que c' est quand même un peu le comble cette histoire car quand on va à un meeting, on va AUSSI pour écouter un candidat et on ne sait pas forcément tout ce qu' il va dire.L' auditeur va découvrir une partie du discours et il n' y a pas chez lui une obligation morale d' enthousiasme.Il a même le droit de rester critique, voire sceptique.Moi, je connais des copains qui sont allés au meeting de Mélenchon à Lille pour l' écouter mais qui n' ont pas forcément adhéré à tout ce qu' il a dit.Ce sont des personnes qui sont curieuses d' entendre un programme et des propositions, qui ont des sympathies pour le candidat mais qui ne sont pas forcément tout acquis à sa cause.

Si le fait de ne pas applaudir vous rend suspect c' est quand même un peu fort ( et ça nous ramène à l' époque des congrès des partis communistes de l' époque stalinienne).

Je peux imaginer que les services de sécurité de l' organisation de l' événement soient vigilants et attentifs et ne laissent pas un groupe de personnes adverses s' immiscer dans un meeting, huer un candidat ou essayer de perturber sa prestation, mais là, ce n' était pas le cas...Ces trois messieurs qui participaient au meeting de Toulouse écoutaient sagement et poliment.

Donc vous voila prévenus: il vous faut être enthousiaste et applaudir ( pas mollement) si vous allez à un meeting de François Fillon !

Qu' on se le dise ! 

J' ai cru comprendre qu' avec certains autres candidats comme Macron on avait intérêt à les applaudir également et que l' organisation soignait particulièrement cet aspect de la mise en scène avec des signaux envoyés par SMS à des personnes immergées dans le public chargées de faire chauffer l' ambiance de manière complètement artificielle et de déclencher des tonnerres d' applaudissements sur commande.

Et puis il vous faut applaudir mais de manière crédible aussi: pas comme Nicole Kidmann ci-dessous aux Oscars 2017...ça aussi c' est suspect.Qu' est-ce qu' elle nous a fait Kidman ? La prochaine fois elle va applaudir avec ses coudes ?

 

Non, avant d' aller à un meeting il faut vous entraîner un peu à la maison, par exemple en regardant la vidéo ci-dessous et en essayant d' imprimer à vos applaudissements le même rythme frénétique que les personnages du film.Il ne sera pas inutile de faire au préalable quelques échauffements de poignets ( rotations) et quelques étirements des doigts pour éviter un possible claquage musculaire.

 

 

Voilà.Ça c' est de l' applaudissement !...C' est comme ça que vous devez applaudir les candidats aux présidentielles sinon il vaut mieux rester chez vous car ne leur rendez pas vraiment service.

En même temps si vous restez chez vous et que vous n' allez pas au meeting, pensez que la salle risque d' être à pleine remplie, et ça aussi ça la fout mal pour le candidat car la caméra, même en jouant sur les angles de prises de vue, n' arrivera pas forcément à cacher les trous dans l' assistance, et donc le télespectateur comprendra que le leader politique n' attire pas les foules et ne crée pas d' élan derrière lui.Donc pour que tout aille bien il faut une salle comble et des applaudissements frénétiques.

Alors,une fois que vous y êtes à ce meeting, il faut être très enthousiaste certes,mais il ne faut pas mélanger les genres non plus.C' est pas un match de foot ou un concert Rock.

Evitez, par exemple,de scander au tribun de service à la fin de sa prestation:

" Une autre !...une autre !!!..." en allumant vos briquets.

Non, quand la prestation est finie, il vous faut hurler: 

" Tartampion Président ! Tartampion Président"  avec de longs applaudissements rythmés pendant que le Tartampion en question va serrer la main et embrasser tous ses proches et fidèles assistants.

Finalement ce petit incident de campagne de François Fillon est très révélateur, et nous fait reposer quelques questions de base.Qu' est-ce qu' un meeting? A quoi ça sert vraiment ?

Est-ce une simple mise en scène complètement factice donnée devant un public zombie, applaudissant sur commande et chargé de nous faire croire qu' il existe une exaltation nationale générée par une candidature ?

Comment ne pas être frappé par ces shows à l' américaine formatés pour générer de l' engouement collectif d' une part, et d' autre part, par le fait que les sondages indiquent que plus jamais, à 15 jours des élections, il y a une masse énorme de l' électorat complètement désabusée, désenchantée qui ne sait toujours pas pour qui voter ou même si elle ira simplement voter.Rarement le divorce n' aura été aussi grand entre la représentation télévisuelle de la campagne électorale et son impact réel sur la population française.

PS: Finalement Fillon, avec ses casseroles judiciaires (et les clashes avec Angot et Poutou), sa visite ratée dans une résidence pour personnes âgées, et ses petits incidents de meetings aura " animé" involontairement cette campagne électorale qui était par bien des côtés insipide.J' ai appris la semaine dernière qu' il avait refusé d' aller sur BFM TV répondre aux questions de Jean-Jacques Bourdin car il n' avait pas envie que celui-ci lui l' interroge sur les affaires.Ça aussi c' est du jamais vu ! Il en est réduit à cette dérobade à cause du fait qu' il ne s' est pas retiré de la course présidentielle...Le voila à 15 jours d' une élection ne pas répondre à une interview de premier plan pour éviter les sujets qui fâchent...

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/13/35003-20170413ARTFIG00117-francois-fillon-refuse-de-se-rendre-chez-jean-jacques-bourdin.php

Repost 0
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 06:17

Bonjour les amis,

Vous savez que l' une des principales qualités d' un bon professeur c' est son charisme personnel et sa faculté d' attirer l' attention de ses élèves sur le thème qu' il est en train d' exposer en classe.

Ce n' est pas toujours facile...rien de pire qu' un prof rébarbatif et ennuyeux.Et l' humour est souvent l' allié le plus utile des enseignants quand ils veulent retenir l' attention de nos chères têtes blondes.

Voici sur le lien ci-dessous un petit florilège de situations où le professeur a fait preuve d' humour en classe ...

Alors je terminerai cette série de situations drôlatiques avec une petite anecdote personnelle gentillette de cette année avec un groupe d' élèves de 6 èmes.

Il se trouve que l' un d' entre eux est particulièrement dissipé et qu' il a la fâcheuse tendance à parler avec son voisin pendant que je suis en train de donner des explications à toute la classe.

Un jour, suite à un n-ième bavardage intempestif de sa part, je lui demande de se taire et lui fait remarquer que ça fait déjà 50 000 fois depuis le début de l' année que je lui ai dit de ne pas parler en même temps que moi et que je ne sais plus comment je dois le lui expliquer pour qu' il me comprenne.

Or, il se trouve que toute la classe sait que je chante dans un choeur, et l' une de mes élèves assez malicieuse et espiègle,et qui par ailleurs est musicienne, intervient devant tout le groupe en disant:

" Peut-être que si vous le lui disiez en chantant il le retiendrait mieux ? "

Alors, du coup, et sans réfléchir deux secondes , je prends ma plus belle voix de basse et je chante à l' élève incriminé l' air du commandeur de DON GIOVANNI, en improvisant de nouvelles paroles.

Au lieu de chanter " Don Giovanni a cenar teco"  j' ai balancé avec une voix profonde venue d' outre-tombe:

" Ya estoy harto !

estás en mi clase ! 

Y cuando hablo

debes callarte !"

Ce qui donnerait en français.

" J' en ai vraiment marre !

Tu es dans ma classe !

Et quand je parle

Il vaudrait mieux que tu te taises "

J' ai chanté ça en direction de cet élève,en m' approchant de lui, peu à peu, et d' un air menaçant.

Chanter à pleine voix un air d' opéra en classe , ça fait son petit effet.Tout le monde est resté figé, un peu scotché !

Et, vous le croirez ou pas mes chers amis, mais dès que je me suis interrompu, j' ai eu droit à des applaudissements nourris et spontanés de la part de mes élèves ravis ( y compris de la part de l' élève incriminé et aussi de la musicienne qui a apprécié le fait que je relève instantanément son défi avec un minimum de qualité artistique !).

Alors je ne dispose pas de la vidéo de cette scène improvisée mais il vous faut l' imaginer en écoutant le début de ce lien youtube ci-dessous...( mais avec les paroles que j' ai indiquées)...j' ai chanté ça en prenant la même tête que le commandeur à 30 secondes sur le clip...par ailleurs je porte la barbe moi aussi ( et je fais un commandeur assez crédible...).

Je terminerai ce billet en vous disant qu' aux Etats-Unis certains profs de maths apprennent à leurs élèves l' algèbre en utilisant le rap ( que j' abhorre...), et que moi, en Europe, je viens de démontrer que les opéras de Mozart pour récupérer l' attention de tous les élèves ,et bien,ce n' est pas mal non plus...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Enseignement Humour Opéra
commenter cet article
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 14:49

Bonjour les amis,

Aujourd' hui je vais vous parler un peu d' éducation.Juste un peu !

Commençons par écouter cette chronique de Nicole Ferroni sur France inter au sujet de la réforme des collèges, et puis, on en reparle après.

 

 

Alors sachez que la pauvre petite Biboune qui a droit à toute ma compassion est victime de ce qu' on appelle la réforme pédagogiste des enseignements.

A la transmission des savoirs on préfère opposer la construction des savoirs.

Alors,moi j' enseigne en Espagne et pas en France, et donc je pourrais croire que Ferroni caricature et exagère un peu, mais il se trouve que j' ai feuilleté un livre français de mathématiques pour élèves de 5 ème , et j' y ai bien retrouvé les travers dénoncés par la chroniqueuse de France Inter.

Aujourd' hui quand vous ouvrez un livre de mathématiques, et bien, le moins qu' on puisse dire c' est que ce n' est pas clair.Fini les leçons structurées avec des contenus hiérarchisés et qui s' enchaînent de manière logique.

Certaines leçons ressemblent plutôt à un jeu de pistes où des activités proposées sont supposées amener des connaissances qui n' apparaissent plus de façon structurée. 

On a l' impression désagréable que tout est dilué de manière informe...

Comme dit Le sénateur joué par Jean Rochefort qui vérifie les comptes de campagnes militaires de César dans le film Astérix:

" C' est pas clair ! "

Alors, toutes les mauvaises idées promues par les néopedagogues sont arrivées chez moi aussi mais elles n' ont pas encore produit tous les futurs dégâts qui vont en découler irrémédiablement.

J' ai encore la chance de faire mes cours en m' appuyant sur des livres bien faits où apparaissent d' abord les développements théoriques bien expliqués suivis d' activités d' application ( exercices et problèmes).

J' ai encore cette chance de pouvoir travailler de manière logique et de TRANSMETTRE DU SAVOIR.Par ailleurs les parents de mes élèves qui veulent superviser le travail de leurs enfants n' auront aucune difficulté à le faire car je respecte l' ordre du livre, et que dans les cahiers des élèves figurent leurs activités accompagnées de MA CORRECTION qui sert de modèle afin qu' ils aient AU MOINS une référence de travail à la maison...

Pour nous résumer, si le parent prend le livre et le cahier de son enfant il va pouvoir comprendre instantanément toute la logique de ce qui a été travaillé et de ce qui lui est demandé...Et ça, avec la nouvelle réforme, c' est de moins en moins clair...

Alors il ne me reste plus que souhaiter bon courage et bonne chance à toutes les pauvres petites Bibounes de France et de Navarre ainsi qu' à leurs "parents désemparés"...

PS: je profite de ce billet pour dire que Mélenchon a balancé une ÉNORMITÉ sur l' éducation lors du Grand Débat:

Il a dit qu' il y a peut-être des élèves qui ont des carences en maths ou en français mais que c' est difficile de trouver des élèves qui ont des carences partout !

Sans blagues Méluche...Arrête tes plaisanteries parce qu' elles ne sont pas drôles et que tu nous fais rire sur un sujet qui ne nous amuse pas...!

Repost 0
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 12:52

Bonjour les amis,

Je viens de tomber sur une parodie de l' after-party qui a suivi le GRAND DEBAT entre les principaux prétendants à la présidentielle 2017 auquel n' étaient pas conviés les petits candidats.

Alors, non seulement, je trouve cette scène très drôle, et à peine exagérée, mais elle m' a replongé ( de manière complètement hors-sujet) à un moment très précis de ma jeunesse où, moi-aussi, je m' étais fait refouler de l' entrée d' une certaine boîte branchée parisienne pour ne pas revêtir un look adéquat.

C' était au début des années 80.Une de mes amies m' avait filé un rencard aux Bains-Douches.Elle me racontait sans cesse qu' elle y avait eu des échanges plutôt sympas et marrants avec Jonasz, Voulzy, Souchon, etc...Ma copine ne passait pas inaperçue et effectivement, elle savait entrer en contact avec qui elle voulait.

A l' époque, j' aimais souvent sortir habillé très simplement en jean et avec un pull marin rayé: une espèce de look de vieux loup de mer que j' aimais arborer et qui allait bien avec ma barbe blonde.

Et ce look-là ne passait pas forcément bien à l' entrée des boîtes parisiennes ( à moins de s' appeler Olivier de Kersauson ou Eric Tabarly).

Donc je me présente en fin de soirée à la porte de la dite boîte, et le cerbère de service m'arrête, et m' empêche d' entrer en me disant:

" Désolé Monsieur, mais c' est une soirée privée ! "

Je lui indique le nom de ma copine qui m' a invité et qui ne va probablement pas tarder à arriver mais le mec reste imperturbable et me répète qu' il est désolé et que je ne peux pas entrer !

Alors, moi dans ces cas-là je n' insiste pas du tout.Je tourne vite les talons et je m' en vais en pensant au fond de moi.

"Fuck you ! No problem Ducon ! Ta boîte de m... je m' en tape !...Je me largue de ce pas...Et regarde bien ma tronche car tu ne la verras plus jamais ".

Je tiendrai promesse car ma ma copine m' invitera d' autres fois à la rejoindre  dans cette boîte, mais c' était vraiment hors de question.Partout sauf aux Bains Douches !

Alors moi, une de mes boîtes préférées dans les années 70-80, c' était les 4 Cantons à Villeneuve d' Ascq: une boîte qui passait de la musique Rock, beaucoup de Hard, et où je me suis pas mal éclaté dans mon jeune temps ( le DJ faisait des très beaux déhanchements à la Mick Jagger...)..Je sortais pas mal en Belgique aussi, en pays flamand ( à Courtrai) et en pays  wallon sur la route de Quiévrain et de Peruweltz.La Belgique c' était cool pour faire la fête sur de la musique Rock à une époque où triomphait le Disco.

Quant à Michel Jonasz il me faudra attendre qu' il passe en concert près de chez moi pour le voir en chair et en os, à Aulnoye-Aymeries dans une petite salle.

Je n' ai pas été déçu !

Un super concert qui correspondait à la sortie du disque TRISTESSE.Un de mes préférés.

A l' époque il n' y avait pas 50 artistes français capables de swinguer comme lui sur scène !

On pouvait même  les compter sur les doigts du pouce !

Je me souviens également de la présence de choeurs masculins de qualité sur scène et de son excellent guitariste Kamil Rustam.

 

 

Repost 0