Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 10:09

Bonjour les amis,

Je viens de finir le " Penser l' islam" de Michel Onfray qui est un livre de réponses du philosophe aux  questions d' une journaliste algérienne Asma Kouar.

 Je n' ai pas pour habitude de faire des billets sur des essais philosophiques pour en dire du mal et j' essaie d' aborder certaines lectures sans à priori négatif bien que certaines déclarations publiques éxagérément simplistes d' Onfray sur les attentats terroristes  de Paris m' avaient agacé au plus haut point, notamment sa façon chez Ruquier de renvoyer tout le monde dos à dos, en disant que que les attentats islamistes étaient une réponse politique aux agressions de l 'occident.

Alors j' ai entrepris la lecture de son " Penser l' islam" en oubliant tout ça avec la curiosité de savoir si ce philosophe ( que j' aimais bien dans le temps) avait approfondi un peu sa pensée que je trouvais sur ce sujet précis extrêmement superficielle, parfois teintée d' angélisme, d' ingénuité,de manichéisme et incapable d' aborder l' immense complexité du problème posé.

 

Quand Onfray tente de penser l' islam...

Alors l' auteur a préalablement lu les différents principaux textes qui inspirent la religion musulmane avant de répondre aux questions de la journaliste algérienne et de se lancer dans un certain nombre de conclusions.

Tout d' abord , je dois dire qu' Onfray qui critique tous ceux qui parlent de l' Islam sans avoir lu le Coran, ne m' a absolument rien appris dans son livre au sujet de cette religion que je ne sache déjà.RIEN !

A savoir que le Coran contient à peu près tout et le contraire de tout.Qu' il peut justifier les attitudes les plus humanistes et miséricordieuses comme les plus cruelles, sanglantes et guerrières.Tout est donc dans la façon de le lire.Vous serez radical ou modéré suivant que vous prenez ou pas au pied de la lettre certaines sourates.

Il rappelle que les valeurs du Coran , même si elles défendent une certaine idée de la dignité des êtres humains,ne sont pas compatibles avec les valeurs de liberté et d' égalité de nos démocraties modernes occidentales: égalité des droits de la Femme, respect des minorités homosexuelles, etc...Au passage Onfray réhabilite à juste titre l' historien américain Samuel Huntington qui avait été vilipendé par la gauche bien-pensante pour son livre  LE CHOC DES CIVILISATIONS.

A partir de son simple constat sur la nature du Coran, le philosophe reconnaît que le texte permettra toujours aux intégristes de trouver une justification idéologique à leurs agissements.

Le Coran étant considéré comme étant littéralement la parole de Dieu est intouchable et personne ne peut le réformer sans commettre un énorme blasphème.Il y a donc une quadrature du cercle impossible à résoudre.

Donc Onfray essaie de réfléchir sur la manière avec laquelle l' islam pourrait trouver une place dans notre République.Comment s' organiser pour que cette religion ne déborde pas de son cadre de simple croyance laissée librement à tout un chacun et sans qu' elle ne se retourne contre nous comme une institution qui contiendrait en son sein une partie radicale qui, pour si minoritaire qu' elle soit, soutiendrait et alimenterait ( ouvertement ou de façon occulte) le terrorisme et tenterait de mettre en échec nos valeurs démocratiques républicaines.

Et là, on attend les propositions concrètes du philosophe Onfray, et force est de constater qu' on reste sur sa faim.

D' abord il se lance dans un discours que je trouve vasouilleux sur la décadence de l' occident face à des populations musulmanes croissantes qui gardent une forte structure morale et religieuse qui les guide.

Alors, moi c' est le terme " décadent" qui me gêne beaucoup car s' il est vrai que le monde occidental est livré aux forces de l' argent et de son pouvoir corrupteur, c' est aussi un monde de liberté dont nous disposons, et aussi un monde moins hypocrite même s' il est bien souvent teinté de cynisme.La solidarité et la défense de la dignité humaine n'ont pas disparu de nos sociétés et le terme "décadent" ne me paraît pas recevable ( surtout si on compare par rapport aux pays musulmans qui eux préservent des valeurs certes, mais parfois si archaïques qu' il est difficile d' y voir une forme de puissance civilisationnelle montante...une puissance démographique indéniable certes, mais pas une puissance civilisationnelle de progrès).

Ensuite Onfray renvoie dos à dos les terrorismes en mettant en parallèle le terrorisme d' Etats qui vont bombarder selon lui des populations civiles innocentes, et les bombes des terroristes sur nos territoires.Là encore, sa vision même si elle est partiellement juste ( personne ne peut nier les crimes des impérialismes) reste simpliste et manichéenne.Les attentats ne sont pas qu' une réponse à nos propres agressions et vont plus loin.Il y a une claire volonté d' expansion et de vouloir nous soumettre ouvertement affichée.

Onfray oublie de remonter aux origines des attentats intégristes au début du siècle dernier en Egypte ou en Tunisie.Il ne parle même pas de l' affaire Rushdie qui a été le nouveau point de départ à une époque où l' occident était bien peu coupable de la libre pensée affichée par l' écrivain britannique d' origine indienne ( qui fut même désavoué, et c' est le comble, par Margaret Thatcher).

Par ailleurs le fait que daesh soit né de l' irresponsabilité des administrations américaines qui ont joué avec le feu n' enlève rien au fait qu' en 2017, tout le monde se doit de réfléchir à la meilleure manière de l' éradiquer.On réfléchit à partir de ce qu' on a en sachant qu' on ne va pas refaire l' histoire ( sinon on risque de faire du Zemmour).

Onfray ne propose pas de vraie pensée sur l' énorme complexité du problème géopolitique posé et sur la nécessaire et difficile coopération avec les Etats musulmans modérés que l' occident devrait soutenir dans sa lutte contre l' intégrisme.

Onfray ne se casse pas la tête et plaide pour le non-interventionnisme, la non-ingérence et le désengagement pur et simple des occidentaux.Ce sont des propositions qui sont tout simplement inconcevables quand on sait à quel point les intérêts des pays s' interpénètrent et sont complètement croisés, notamment à cause de la question vitale du pétrole, et des énormes intérêts commerciaux mutuels.Donc le désengagement que prône Onfray est une grande et magnifique idée dont on est absolument sûr qu' elle est d' autant plus inutile qu' elle n' aboutira jamais.C' est de la philo de comptoir qui ne sert à rien...les fameux yaka yaka...

Onfray en sait autant sur la philosophie politique que moi sur l' art du violon.

Par ailleurs,et au passage, j' ouvre une petite parenthèse: il faudra qu'il m' explique quels ont été les crimes impérialistes commis par les suédois qui justifiraient aux yeux des terroristes le dernier attentat en date commis dans les rues de Stockholm.

Ensuite Onfray essaie de réfléchir sur notre laïcité qu' il faut faire évoluer selon lui, et constate que si les mosquées sont financées par des puissances étrangères il ne faut pas s' étonner que celles-ci s' en servent contre nous.Sa proposition est donc que l' Etat Français prenne part au financement des lieux de cultes et à la formation des imams qui doivent y prêcher dans le respect des règles républicaines.Alors ce serait un financement au prorata des contribuables qui se déclareraient musulmans sur leur feuille d' impôts.

Alors là, encore une fois, on voit bien que le philosophe vit sur une autre planète et qu' il rompt le concept même d' un Etat laïc arbitre impartial et protecteur mais jamais promoteur de l' expansion ou du simple maintien des religions car ce n' est pas son rôle.Par ailleurs , considérant que la religion musulmane n' est pas directement liée à notre histoire, ni à notre culture, et encore moins à nos valeurs sociétales,et que par contre elle est liée qu' elle le veuille ou non à nos problèmes de cohabitation sociale et de défense de certaines valeurs démocratiques,l' ensemble des contribuables n' est pas disposé à financer directement la construction de lieux de culte musulmans.

Pire, de nombreux concitoyens penseraient que dans l' état actuel des choses  nous prendrions le risque d' alimenter une force croissante qui nous sera hostile,tôt ou tard, qui pensera que les intérêts du monde musulman prévalent sur ceux de notre République. Onfray ne réfléchit pas assez sur la dimension supranationale de cette religion ( qu' il ne nie pas), une religion éminemment politique, qui se considère comme une nation à part entière ( l' oumma dont les intérêts sont supérieurs à ceux des simples Etats) contrairement aux autres religions qui séparent le pouvoir spirituel et le pouvoir temporel.

On voudrait lui rappeler qu' il y a suffisamment de musulmans en France pour qu' ils financent eux-mêmes leurs lieux de culte, et que par ailleurs l' Etat français pourrait se doter de moyens pour empêcher purement et simplement des financements extérieurs, tout comme le proposait Emmanuel Valls.

Le seul élément que je lui concède c' est que l' Etat doit exercer une vigilance accrue sur la formation des imams et s' assurer de leur fidélité aux principes républicains avant de les laisser prêcher sur notre territoire.Mais là, il n' y a rien de nouveau car ça fait belle lurette que l' Etat français surveille de près les lieux de cultes et les propos qui y sont tenus.J' irais même jusqu' à dire qu' à cause du radicalisme islamiste la France a dû se doter d' une authentique "police de la pensée",pour se protéger efficacement et tenter de prévenir ( avec un succès relatif) les attentats et une radicalisation d' une partie de la jeunesse musulmane.

Finalement, je terminerai en parlant de l' énorme déception que j'ai eu à la lecture de ce livre qui n' a fait que confirmer ce que je savais déjà et qui ne m' a pas apporté le moindre élément de réflexion sur la manière de faire caser l' islam dans notre République en évitant que ne prospère, en parallèle, la radicalisation.

Finalement le titre d' Onfray est bien prétentieux.

C' est lui Onfray qui avait balancé a Yann Moix que "la pensée c' était pas pour lui" ( ce qui était vrai)...le problème c' est que lui aussi  s' est lancé sur le terrain de la question musulmane et qu' il s' y est embourbé également, incapable de trouver ne serait-ce qu' une seule idée qui fasse avancer le schmilblick.

Il se contente de rejeter toutes les fausses solutions , mais ça, on le savait déjà...on ne l' a pas attendu pour le savoir.

Reconnaissons lui quand même le fait positif qu' il se démarque de l' islamo-gauche qui vit dans le déni des problèmes posés et qui trahit nos valeurs républicaines.Il leur règle leur compte dans son livre.

Finalement,mis à part certaines propositions d' Onfray que je trouve ingénues et  assez angéliques, je ne peux même pas dire que je suis contre son livre: simplement il n' apporte rien...c' est un livre constat ! pas un livre pour penser...

Alors j' aimerais revenir sur l' émission de Ruquier après les attentats dans laquelle Onfray s' était insurgé contre TOUS les journalistes en disant qu' ils étaient TOUS dans l' émotion et pas dans la réflexion: alors ,du coup,on l' attendait au tournant avec son livre.

Et c' est quoi sa réflexion à lui ?

Et bien c' est toute une série de reproches qu' on peut tous faire aux responsables occidentaux sur leurs compromissions, leur cynisme et leur irresponsabilité que ce soit en Syrie, en Irak ou en Lybie, et sur le plan national également. Evidemment, on est tous d' accord avec lui, mais que propose t' il de concret pour rompre cette spirale infernale de violence aujourd' hui ?

Vous avez bien compris que ce n' est pas dans son petit traité de 95 pages vite fait sur le gaz, par ailleurs très facile à lire, que j' ai trouvé des vraies réponses à mes propres interrogations.

Je terminerai en disant que pour les lecteurs qui n' ont que très peu de connaissances sur ce sujet, Onfray résume un ensemble de points importants pour comprendre la complexité du problème.C' est au niveau des propositions que son petit traité coince un peu...un peu beaucoup même !

 

 

 

 

 

Repost 0
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 09:08

Bonjour les amis,

Nous venons de vivre encore une semaine tragique et  très douloureuse.

L' attaque chimique en Syrie avec des images inhumaines et insupportables d' enfants victimes de fous sanguinaires assoiffés de pouvoir.

Andreea Christea, la touriste roumaine âgée de 31 ans, qui est tombée dans la Tamise suite à l' attentat contre le parlement britannique vient de décéder il y a 24 heures des suites de ses blessures.

Hier un camion tueur a semé la mort et la panique dans les rues de Stockholm.

Hier toujours j' apprends que Donald Trump vient d' envoyer une cinquantaine de missiles sur un objectif militaire syrien en riposte à l' agression barbare aux gaz chimiques.

 

Andreea Christea, une des victimes de l' attentat de Londres

Andreea Christea, une des victimes de l' attentat de Londres

Cette semaine, il m' est arrivé de me lever avec une immense lassitude, témoin impuissant d' un monde malade, qui va très mal, et dont la direction ne semble m' indiquer à aucun moment qu' on se dirige vers le moindre début de commencement de solution...Au contraire.

Cette semaine , je pensais à LA MACHINE A EXPLORER LE TEMPS, ce roman d' anticipation de H.G. Wells dans lequel l' écrivain imaginait dans un futur lointain une humanité séparée en deux classes bien distinctes,

Les Elois , créatures hédonistes,  qui vivent à la surface de la Terre de manière insouciante, et sous terre les Morlocks, êtres dégénérés et prédateurs,  qui viennent dévorer de manière régulière des Elois complètement incapables de se défendre.

Wells imaginait une forme de double décadence: d' une part des créatures orientées vers les plaisirs de la vie mais qui ont perdu toute capacité de se défendre, et d' autre part des êtres moralement dégénérés se nourrissant du sang des Elois devenus très vulnérables.

Comment ne pas y voir une terrible métaphore de notre réalité ?

 

 

 

Ces Morlocks du XXI ème siècle...

Dernièrement, Arturo Perez-Reverté, interrogé sur ce thème par un journaliste lui répondait dans une interview de la manière suivante:

" Quand les loups attaquent les agneaux, on ne se pose pas la question de savoir qui va gagner..."

Effectivement, quand les loups attaquent les agneaux les bons bergers sortent leurs chiens.

Nous , les démocrates essayons de nous rassurer en nous disant que nos chiens de berger républicains permettront toujours de triompher du mal...

Oui, cela est vrai tant que nos responsables politiques gardent bien présent à l' esprit que le fait de veiller à la sécurité des citoyens est un devoir sacré prioritaire, inaliénable, et tant qu' ils ne laissent pas aux seuls populistes le monopole d' une volonté déclarée, et sans failles, de tout mettre en oeuvre pour lutter en aval et en amont pour éradiquer le terrorisme de notre sol.

Une démocratie lâche,ambiguë, molle et laxiste est une démocratie en danger.

Parmi les candidats à cette présidentielle 2017, il en est un que je ne nommerai pas, de ces candidats folklo-trostko qui apparaissent et disparaissent tous les 5 ans, qui vient nous pousser la petite chansonnette sur le thème que nous vivons dans un Etat sécuritaire, et qui propose de désarmer la police.Quelle brillante idée ! Eurêka !!!

Et ce " candidat-présidentiable " balance ça dans un pays où il y a eu Charlie, le Bataclan et Nice...au même moment où un bobby vient de se faire trucider à l' arme blanche car il ne pouvait qu' offrir que son corps pour tenter d' arrêter un terroriste fou furieux...désespérant...

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/03/22/35003-20170322ARTFIG00153-philippe-poutou-veut-desarmer-la-police.php

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans terrorisme integrisme sécurité
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 13:36

Bonjour les amis,

J' allais vous pondre un billet sur l' écoeurement qui est le mien après le grand débat et la manière dont les candidats ont parlé de la défense de la laïcité, mais je suis tombé sur une réaction de Céline Plina après le récent attentat de Londres qui résume très bien ce que je pense moi-même.

La voici: je partage sans réserves ce qu' elle dit sur son site facebook.

D' ailleurs je vous engage à aller y plusser sa réaction que voici ci-dessous:

 

Encore une vision d'horreur que cet homme au volant d'une voiture, fauchant des piétons, poignardant un policier et essayant d'entrer au Parlement britannique pour achever sa course sanglante au coeur d'un des lieux symboliques du pouvoir et de la démocratie.

Ce mode opératoire, qui rappelle celui de Nice et Berlin, conforme aux instructions de l'Etat islamique, nous renvoie à la montée de cette idéologie politico-religieuse en Europe, mais surtout nous renvoie à nos peurs et à un véritable sentiment d'abandon pour peu qu'une fois de plus, face à cette violence, la plupart de nos politiques, médias et intellectuels choisissent de refuser de la nommer et de dire qui nous attaque et pourquoi. Nous, citoyens, souffrons plus de ne pas être défendus que d'être attaqués. On ne peut empêcher l'Etat islamique de choisir l'occident et l'Europe pour ennemi, mais on peut et on doit exiger de ceux qui nous représentent de prendre la mesure du totalitarisme que nous affrontons, de l'horreur de ses méthodes et de la folie qu'il y a à croire qu'en cédant à ses revendications et en pratiquant des "accommodements raisonnables", nous serons épargnés.

Il n'y a pas plus complaisant que les britanniques qui communiquent sur l'autorisation du port de la Burqa chez les forces de police, après avoir accepté le hijab, et dont le multiculturalisme s'accommode des idéologies et des pratiques séparatistes. Cela ne les aura pas protégés pour autant. La lâcheté face au totalitarisme ne paie pas, le XXème siècle nous l'a pourtant appris au prix de millions de morts.

Alors je suis déjà découragée à l'idée des "voitures folles", "des loups solitaires" et "autres déséquilibrés", des "pas d'amalgames"... qui vont fleurir dans nos journaux. En prime, chez nous en France on devrait encore avoir droit à la mise en accusation de ce que nous sommes, car selon nos islamisto-complaisants, si les islamistes jihadistes nous tuent, c'est que nous l'avons quand-même mérité, parce que nous sommes laïques, que notre société est raciste et que notre Etat est fasciste. On vient d'ailleurs de supporter une soi-disant marche pour la dignité ce 19 mars qui faisait la part belle aux indigènes de la république et autres soutiens des islamistes pour mettre en accusation l'Etat et la société française.

Mais pire encore, nous avons eu droit lundi soir à un débat présidentiel, où le sentiment de décalage entre le peuple et ceux qui aspirent à le représenter était à son comble. Nous avons changé de monde, ils n'ont pas quitté leurs salons. Nous avons changé d'époque, ils semblent n'appartenir à aucun contexte. Nous nous demandons comment vivrons nos enfants dans ce monde violent qui vient, ils semblent détachés de ces angoisses-là. Or nous n'avons pas seulement peur que nos enfants vivent moins bien que nous, nous craignons qu'ils ne connaissent la guerre, la violence et l'arbitraire. Et si nous le craignons autant c'est que lorsqu'on est lucide sur les enjeux, que l'on regarde les candidats, que l'on se dit que l'on n'a pas le choix, qu'il va falloir compter sur eux, et bien on a le sentiment de foncer droit dans le mur. Ils ressemblent à ces films où l'on voit ces généraux se gobergeant derrière la ligne de front, dans un château accueillant tandis que sous la mitraille, soldats et sous-officiers font le travail et y perdent leur vie. Et tandis que nos conditions de vie se durcissent, ils continuent de parler boutiques, statistiques et théories.

En trois heures de débat, lundi, jamais je n'ai eu le sentiment que ces 5 candidats étaient dans le réel, je me demandais si je vivais dans la France dont ils parlaient et si j'avais rêvé Charlie, Paris, Nice, tellement cela ne semblait pas être dans leur environnement mental. Londres nous rappelle hélas que la lutte que nous avons à mener contre le totalitarisme sera longue, cette élection présidentielle nous montre, entre déni et instrumentalisation, que la prise de conscience républicaine n'a pas encore eu lieu chez nos élites.

Pourtant on ne s'habitue jamais à la barbarie, même quand on vit avec. Et c'est tant mieux. On le doit au moins à ces personnes qui sont mortes parce qu'elles ne sont même plus des êtres humains pour ces terroristes, mais juste des moyens de répandre la terreur. Alors qu'au moins ceux qui aspirent à nous représenter regardent en face les temps que nous affrontons, posent leur perruques poudrées et relèvent leurs manches au lieu de se regarder le nombril. Qu'ils cessent de sacrifier l'intérêt général à leurs intérêts électoraux, en allant draguer une clientèle, qu'ils présentent comme musulmane alors qu'elle appartient à la mouvance islamiste, pratiquant ainsi les amalgames qu'ils disent officiellement combattre. Et qu'ils arrêtent avec leurs discours dignes de l'élection de Miss France. Car nous n'aurons la paix que si nous assumons la plus belle part de notre histoire : le goût de la liberté, l'égalité des droits, la laïcité, le refus de la soumission aux dogmes, l'origine de la souveraineté dans le pouvoir créateur de l'homme. Et ces éléments de base qui fondent notre république et notre démocratie ne sont pas à la carte, ni optionnels, ils sont les conditions de l'intégration et ne sont pas négociables.

Terrorisme: ces candidats à la présidentielle qui vivent sur une autre planète...
Repost 0
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 08:46

Bonjour les amis,

Ça fait depuis quelques années que j' essaie de réfléchir sur la question du MAL , sa nature, sa généalogie.

J' ai vite essayé d' échapper, durant le cours de ma vie, à la vision simpliste de notre enfance selon laquelle il y aurait des bons et des méchants, des anges et des démons.Peu à peu,en grandissant, je me suis dit que le bien et le mal font partie intrinsèque de chacun d' entre nous...que chez certaines personnes c' est le bien qui prédomine, et que chez d' autres c' est le mal, mais que , finalement nous possédons tous au fond de nous-mêmes une étrange alchimie unique et un mystérieux mélange des deux.

Il m' est arrivé même des moments où j' ai douté de l'existence du Mal, non pas dans ses effets bien réels, destructeurs et mesurables, mais dans sa réalité philosophique.

En effet, certains monstres de l' humanité peuvent souvent être considérés, non pas comme des manifestations du Mal absolu ou du Diable en personne, mais plutôt comme des malades mentaux, des tarés,et donc, en poussant le raisonnement jusqu' au bout comme des "victimes".

Bien évidemment, certains monstres sont très intelligents, lucides et conscients du MAL qu' ils font et peuvent donc être considérés comme parfaitement responsables de leurs actes.

J' ai vu la semaine dernière une interview du président Rodrigo Duterte qui racontait ( avant qu' il ne soit élu président mais il était déjà maire ) à une jeune journaliste qu' il aimait tuer lui-même et que quelques semaines auparavant, il était parti tout seul en moto et qu' il avait éxécuté 3 personnes dans la rue...Je n' ai pas retrouvé sur le net cette déclaration surréaliste mais en voici une autre qui est du même tonneau.

 

Dans son cas, quand il se compare à Hitler, il ne faut pas le prendre à la rigolade mais plutôt au pied de la lettre...

Avant-hier, nous avions donc une conversation sur ce thème du MAL en salle des profs , et puis, de fil en aiguille nous avons embrayé sur l' actualité avec l' attentat de Berlin et puis  l' un de mes collègues d' histoire-géo m' a parlé d' un reportage où on voit un père présenter ses 2 enfants de 4 et 9 ans avant qu' ils n' aillent commettre un attentat-suicide...

Alors, moi, je regarde très peu la télé. Je n' aime pas non plus les reportages un peu trop voyeuristes mais là, ça m' a interpellé, et j' ai quand même fait des recherches pour retrouver ce document dont m' a parlé le collègue.

Ce reportage, le voici sur ce lien.

Alors quand même, on a beau être blasé, revenu de tout, on a beau dire que plus rien ne nous étonne, ni ne sous surprend, il y a quand même une espèce de vertige qui nous saisit en voyant ça.

On se dit que malheureusement la fameuse phrase d' Einstein selon laquelle les deux seules choses infinies seraient la taille de l' univers, et la stupidité humaine, tout en rappelant qu' au sujet de la première il n' en avait pas acquis la certitude, se confirme chaque jour que Dieu fait ( ou défait).

On peut résumer l' aphorisme d' Einstein de manière plus vulgaire et prosaïque en disant que si l' intelligence a des limites, la connerie n' en a pas...

On se dit que la raison et l' intelligence sont sans doute les seuls vaccins efficaces contre autant de monstruosité destructrice mais il n' empêche que le MAL arrive toujours à réapparaître et à franchir une étape supplémentaire dans l' horreur et la barbarie.

On se dit que même les pires nazis, les pires anges exterminateurs de l' humanité n' ont pas utilisé leurs propres enfants comme des bombes humaines pour semer la mort et le chaos.

Face à autant d' horreur et d' ignominie,face à tant de surenchère,face à une violence qui se réínvente et qui ne semble pas connaître de limite infranchissable,  on se demande:

Ce sera quoi la prochaine étape ?

Saturne dévorant un de ses fils.GOYA

Saturne dévorant un de ses fils.GOYA

Repost 0
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 08:46

Bonjour les amis,

Je suis tombé par hasard sur un coup de gueule salutaire de Mélenchon sur BFM TV . Le leader du front de gauche est excédé par l' ampleur que prend la question religieuse dans le débat public en France.

Du coup, il explose,et dit certaines choses, frappées au coin du bon sens ,qui font plaisir à entendre.

Ecoutez-le

Il dit des choses qui font plaisir à entendre,disais-je, surtout quand il balance de manière véhémente en direction des religieux:

" Foutez-nous la paix avec vos histoires de religion..Respectez-nous nous aussi...."

Mélenchon crie ce que nous pensons tous...ce qu' on aurait envie de crier nous-mêmes...

Ça fait du bien à entendre...ça soulage...ça défoule...

Pourtant il y a quelque chose qui me dérange dans son discours.

Quand Mélenchon dit qu' on ne va pas passer son temps à discuter de questions religieuses on peut comprendre aussi, qu' on ne va pas " perdre" son temps à discuter de sujets qui paraissent futiles sous pretexte qu' il en est d' autres prioritaires et plus importants.Et là, sans le vouloir, il fait le jeu des intégristes qui attendent exactement ça: qu' il y ait une lassitude dans l' opinion et qu' on abandonne la défense de nos valeurs pour revenir sur le terrain de la lutte politique routinière et habituelle.

La meilleure preuve de ce que j' avance c' est que sur les réseaux sociaux certains religieux intégristes l' applaudissent et renchérissent:

" Et oui...Ne parlons plus de la religion...Ça suffit..."

Sous-entendu: " Laissez-nous occuper l' espace public dans l' indifférence générale"

Voilà, il est là le danger du discours de Mélenchon.Que nous devenions indifférents, et par conséquent passifs et inactifs.

Mélenchon crie: " J' en ai assez ! "

Et on a envie de lui répondre que ce n' est pas le fait de taper du poing sur la table qui va résoudre le moindre problème.

Les faits sont têtus.Il y a une réalité qui s' impose...Regarder ailleurs n' est pas de nature à les résoudre.

Alors, il faut sans doute crier " J' en ai assez" certes ,mais il faut accompagner cet éclat de voix de vraies propositions pour qu' en en finisse vraiment.

Et là, je l' attends le camarade Méluche, car gouverner la France est devenu un exercice singulièrement compliqué.

Mélenchon en a appelé au bon sens citoyen mas justement cela fait 20 ans qu' on voit bien que ce bon sens n' existe pas, que c' est l' échec complet.

Il va falloir passer au plan B , redéfinir un pacte citoyen et y associer tous les secteurs de la vie politique et sociale.Il va falloir impliquer les musulmans modérés dans la lutte pour le vivre-ensemble.

Il y a des initiatives à prendre. L' Etat Français a les moyens de convaincre les musulmans modérés qu' il y a un intérêt commun à préserver de manière active, que c' est l' intérêt de tous...et, qu' en cas d' échec la République va devoir se protéger de l' Islamisme et que ça ne pourra se faire que de manière législative,policière et autoritaire...

Bref, sur le thème des propositions concrètes et de l' établissement d' une feuille de route pour sortir de cette crise Mélenchon est un peu aux abonnés absents...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans Mélenchon integrisme islam laicité
commenter cet article
1 septembre 2016 4 01 /09 /septembre /2016 10:33

Bonjour les amis,

Hier, une de mes amies facebook a mis sur sa page personnelle un lien adressé à tous ceux qui veulent défendre la laïcité, et a écrit dans sa présentation:

" Heureuse pour Caroline Fourest dont j'admire les nerfs d'acier."

Pour comprendre cette phrase,lisez ci-dessous ce lien qu' elle a partagé...

Caroline Fourest dont la véracité des propos est mise en doute, c' est ici

Quelques jours plus tard Caroline Fourest sera traitée de menteuse, puis blacklistée et écartée des plateaux télé.

Sa déontologie professionnelle sera mise en doute..bref, un lâchage et un lynchage en bonne et dûe forme.

La preuve en image ci-dessous avec Ruquier qui affirme HAUT ET FORT que Fourest A MENTI et qu' il ne l' invitera plus jamais

L' animateur présentera t' il ses humbles excuses avec la même publicité avec laquelle il a mis en doute les qualités professionnelles de Caroline Fourest ?

Ce serait bien qu' il songe à rectifier le tir..

PS: Notez que sur la première vidéo Caroline Fourest finit par exploser, et s' exclame à propos de Caron: " Ce mec est vraiment trop con ! "...Bon, c' est pas bien d' insulter les journalistes mais , dans ce cas précis, Fourest a des circonstances atténuantes étant donné l' attitude insupportable de mouche à merde surexcitée et hyperspeedée du bellâââtre et égolâââtre de service.

Par ailleurs Caroline Fourest a de quoi être excédée que Caron aille pinailler sur des détails sans importance dont tout le monde se contrefiche, et finalement, n' aborde jamais le thème de son livre.

PS nº 2: Tiens, c' est marrant, mais quand Ruquier a invité Tariq Ramadan, ses collaborateurs ont été beaucoup moins pinailleurs et agressifs avec lui qu' avec Fourest, alors que s' ils avaient fait juste quelques petites enquêtes préliminaires en lisant, par exemple,le livre que Caroline Fourest lui a consacré ils auraient pu facilement démasquer l' intégriste spécialiste du double langage...Au lieu de ça, Ramadan a pu faire son petit numéro de Tartuffe chez Ruquier, jouer les séducteurs de supermarchés,sans que personne en face de lui n' ait fait le minimum de recherches préalables, ni ait les moindres connaissances sur ses activités réelles pour rétablir la vérité.

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans laicité intégrisme
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 09:47

Bonjour les amis,

L' Arabie saoudite a participé à Rio pour la 2 ème fois de son histoire aux Jeux Olympiques avec notamment la présence de Kariman Abuljadayel , une athlète qui a couru les éliminatoires du 100 mètres féminin.

Le détail qui tue...

Elle était vêtue conformément aux préceptes wahhabistes qui obligent la femme à cacher toutes les parties de son corps.

Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes wahhabistes quand d' un seul coup, catastrophe !

Regardez ces images insoutenables qui parlent d' elles mêmes et qui ont créé une vive émotion chez nos amis saoudiens.

Intolérable.La télé saoudienne, prise au dépouvue quand l' image fût venue, n' a même pas eu le temps de censurer.Le mal était fait.

On voit une partie de la hanche de l' athlète...

Le détail qui tue...
Le détail qui tue...

On ne sait pas à l' heure où j' écris ces lignes si la marque de vêtements de sports a présenté ses excuses..

Et puisque nous en sommes à parler de cela j' en profite pour vous montrer 2 photos pour le prix d' une.

Photos de l' équipe de volley iranienne. En 1974 et en 2016...

Cherchez l' erreur...

Le détail qui tue...

PS: Dernière minute

Je viens de mettre la main sur une parodie de canal islamique que je vous laisse découvrir...

Enfin, je suppose que c' est une parodie car avec les vilains barbus on n' est jamais sûr de rien...

Repost 0
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 18:17

Bonjour les amis,

Aujourd' hui je n' ai pas beaucoup de temps d' écrire et je voulais juste partager avec vous cette page TRÈS INSTRUCTIVE ( comme aurait Michel Serrrault dans Garde à vue) .

Et simplement ajouter que Tariq Ramadan ( petit fils du fondateur des frères musulmans et qui n' a jamais condamné les agissements de son grand-père Hassan al-Banna),Tariq celui qui se dit " perquisitionnable", a demandé la nationalité française.

Bien évidemment,j' espère que les autorités françaises ne donneront jamais la nationalité à un être aussi pernicieux, spécialiste du double langage,jouant la séduction sur les plateaux de télé européens mais tenant des propos bien plus durs sur les radios du Moyen-Orient...

Reconnaissons que le refus serait purement symbolique et que ça n' empêcherait pas Ramadan d' être très toxique d' ailleurs car il est déjà accueilli comme un Messie dans certains quartiers de la République.

La dernière provocation de Tariq...
Repost 0
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 14:38

Bonjour les amis,

Pas de billet aujourd' hui, mais simplement la chronique de Sophie Aram qui nous met notre nez dans le caca, avec un humour noir décapant et particulièrement corrosif...

Sale quart d' heure pour Jean Marc Ayrault, quand même...On souffre pour lui...

Je ne vais pas en faire des tonnes mais juste rappeler que le régime saoudien est un régime intégriste ( variante wahhabiste) qui applique de manière très cruelle la sharia, et qu' on ne comprend toujours pas comment on pourra lutter efficacement contre l' islamisme radical dans le monde en maintenant des relations coupables avec eux et en n' exigeant pas de leur part un minimum de respect des droits de l' homme ( et surtout de la femme).

Bien sûr, il y a les intérêts économiques français, les rafales, l' armement, le pétrole...Bien sûr, il y a tous les autres pays occidentaux au moins aussi coupables que nous...

Combien de temps encore allons nous jouer cette monstrueuse comédie cynique, hypocrite, complice,coupable et criminelle au nom de nos intérêts commerciaux ?

Repost 0