Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 09:52

Bonjour les amis,

Cette année c' est le 25 ème anniversaire des jeux olympiques de Barcelone de 1992, des jeux qui ont permis à l' Espagne de revenir de manière décomplexée dans le groupe des grandes nations.

Parmi les histoires liées à ces jeux , il en est une dont j' ai pris connaissance cette semaine et qui m' a mis de bonne humeur.

Elle concerne la judoka espagnole Miriam Blasco qui avait gagné la médaille d' or dans sa catégorie.

Alors on dit toujours que tout sportif se doit de respecter son rival, mais dans le cas de Miriam c' est allé un peu plus loin puisqu' elle est tombée amoureuse de son adversaire anglaise,Nicola Fairbrother,qu' elle a vaincu en finale... et qu' elle a épousée il y a un an et demi.

Voici un bref résumé de leur histoire sur le clip vidéo ci-dessous

 

L' amour, là où on ne l' attend pas...

Alors, évidemment, une telle histoire est très touchante,surtout si on considère que les noces ont eu lieu 23 ans après ce combat.Il s' agit d' une vraie et belle histoire d' amour, vécue loin des médias.

Du coup, on ne peut s' empêcher de penser que de telles idylles entre adversaires pourraient se reproduire à l' avenir.

On peut même imaginer que cette belle histoire puisse inspirer des scénaristes .

Par exemple, vous vous souvenez tous du PULP FICTION de Quentin Tarantino dans lequel le mafioso Marsellus Wallace veut truquer un match de boxe et demande à Butch (un boxeur interprété par  Bruce Willis) de se coucher devant son adversaire dans le 5 ème round.

Au lieu de perdre comme convenu  le match de boxe, Willis envoie un coup de poing mortel à son adversaire et s' enfuit avec l' argent qu' il a misé sur son propre combat.

Imaginons maintenant un remake de PULP FICTION réalisé par Ang Lee en 2025.

Dans le nouveau scénario alternatif, Butch,qui est sur le point d' envoyer son adversaire au tapis, s' interrompt dans le 5 ème round et lui fait une demande publique en mariage que celui-ci  accepte sous les applaudissements et les larmes d' émotion d' un public très romantique.Les deux boxeurs s' enfuient du stade pour convoler en voyages de noces à Las Vegas, poursuivis par la mafia...commence alors une course poursuite sanglante à travers les Etats-Unis.

Bon, soyons juste.Les réalisateurs n' ont pas attendu le mariage de Blasco pour intégrer des aventures d' amour homosexuelles dans leurs histoires.

Il y aurait plein de films à citer.

Oui, mais cette fois-ci l' histoire est plus originale puisqu' il s' agit d' une championne qui tombe amoureuse de sa principale rivale.

Il y a une nouvelle dimension psychologique intéressante.En effet, jusque maintenant les adversaires sportifs de nos champions pouvaient leur inspirer respect, haine,crainte, admiration mais rarement un sentiment amoureux.Grâce à Miriam Blasco et Nicola Fairbrother cette lacune est désormais comblée...

L' amour surgit partout, y compris, là où on ne l' attend pas.C' est quand même assez réjouissant...non ?

 

 

 

 

 

 

Enfin, et pour célébrer moi-aussi ce 25 ème anniversaire je vous propose un duo improbable  entre deux monstres sacrés: une diva internationale du bel canto et une méga star planétaire du rock. Montserrat Caballé et Freddy Mercury...BARCELONA , remember, c' était en 1992 !

PS: Je ne sais pas pourquoi, mais cette histoire de Blasco m' inspire des scénarios loufoques alternatifs à des évènements sportifs qui se sont produits.

Par exemple, le coup de boule de Zidane à Materazzi. Imaginons que notre Zizou national, au lieu de se retourner tout fâché pour filer un coup de boule à Materazzi, se retourne et aille lui rouler une pelle, en lui disant: " Toi, je t' aime trop...." en italien ça donnerait " Te, ti  voglio troppo ! "

L' arbitre aurait pu difficilement sortir un carton rouge pour un cas non prévu par le règlement...Provocation géniale de notre champion devant un public médusé.Ça aurait eu de la gueule, non ?

PS nº 2: Redevenons sérieux quelques instants.

Ce billet me donne l' occasion de rappeler que si l' homosexualité n' est plus un thème tabou dans le milieu du sport, il est des disciplines où il est très difficile pour certains joueurs de faire leur coming-out sans que ça ne provoque de graves préjudices dans leur carrière professionnelle.Le foot, par exemple...

https://www.marianne.net/debattons/tribunes/footballeurs-gays-preparez-vous-des-revelations

Repost 0
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 09:47

Bonjour les amis,

L' Arabie saoudite a participé à Rio pour la 2 ème fois de son histoire aux Jeux Olympiques avec notamment la présence de Kariman Abuljadayel , une athlète qui a couru les éliminatoires du 100 mètres féminin.

Le détail qui tue...

Elle était vêtue conformément aux préceptes wahhabistes qui obligent la femme à cacher toutes les parties de son corps.

Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes wahhabistes quand d' un seul coup, catastrophe !

Regardez ces images insoutenables qui parlent d' elles mêmes et qui ont créé une vive émotion chez nos amis saoudiens.

Intolérable.La télé saoudienne, prise au dépouvue quand l' image fût venue, n' a même pas eu le temps de censurer.Le mal était fait.

On voit une partie de la hanche de l' athlète...

Le détail qui tue...
Le détail qui tue...

On ne sait pas à l' heure où j' écris ces lignes si la marque de vêtements de sports a présenté ses excuses..

Et puisque nous en sommes à parler de cela j' en profite pour vous montrer 2 photos pour le prix d' une.

Photos de l' équipe de volley iranienne. En 1974 et en 2016...

Cherchez l' erreur...

Le détail qui tue...

PS: Dernière minute

Je viens de mettre la main sur une parodie de canal islamique que je vous laisse découvrir...

Enfin, je suppose que c' est une parodie car avec les vilains barbus on n' est jamais sûr de rien...

Repost 0
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 22:27

Bonjour les amis,

Je suppose que vous avez tous vu l' interview de la nageuse chinoise Fu Yuanui qui apprend de la part de la journaliste qu elle a fait un meilleur temps qu' elle croyait sur la demi-finale du 100 mètre dos.

Alors qu’elle pensait avoir fini quatrième, la journaliste l’interviewant lui annonce son temps de 58.95 secondes. Une annonce qui provoque l’émotion de la Chinoise qui déclare incrédule et tout sourire : « 58.95 secondes ? Je pensais avoir fait 59 secondes. J’ai été très rapide ! ».

Regardez la scène.C' est de l' émotion à l' état pur.Son expression à 3 secondes sur la vidéo est impayable.Certains se gausseront de sa réaction un peu puérile et de sa candeur , mais son enthousiasme est communicatif...et on se dit qu' elle possède une vraie fraîcheur que nous, nous avons probablement perdu depuis longtemps.

A 1 min 10 secondes , elle se lâche avec un cri de joie...plus communicatif tu meurs !

Par ailleurs ne ratez pas une autre scène ( à 1 min 14 secondes) quand elle tire un peu trop fort sur la partie élastique de son maillot de bain qui claque douloureusement sur sa peau...FU Yuanhui est encore une fois très expressive !

Par la suite,à l' issue de la finale du 4 fois 100 m Fu Yuhanhui a brisé un tabou.En effet, elle a expliqué qu' elle n' était pas au mieux à cause de ses règles.

Or, même si ce thème n' est jamais abordé publiquement lors des compétitions, c' est une évidence que les règles peuvent perturber très sérieusement les performances des femmes qui se sont préparées pendant des années, et qu'il y a là une certaine forme d' injustice par ailleurs pas facile à résoudre.

Voici son interview sous-titrée en anglais

Alors, encore une fois, bravo à cette nageuse qui s' exprime avec tant de spontanéité, de fraîcheur et de vérité,et qui a eu le mérite d' aborder un sujet tabou mais dont les implications et conséquences sont bien réelles.

Repost 0