Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 09:42

Bonjour les amis,

Aujourd'hui avant de vous parler de musique, je vais vous proposer un petit document vidéo de 52 secondes qui est une pure merveille de ce que peut nous offrir la nature.

Il s' agit du chant d' un rossignol.

Ecoutez-le bien car en 52 secondes il nous montre toute l' étendue de sa palette, avec d' étonnantes et de surprenantes variations de registres...

 

Il est pas mal, hein ???...et plutôt en forme.

Alors passons à l' art maintenant avec un album de Manfred Man intitulé Nightingales & Bombers ( des rossignols et des bombardiers).

ATTENTION: CHEF-D' OEUVRE !

Ce disque édité en 1975 ( mon préféré de Manfred Mann et que je situe dans mon TOP 100 des cents meilleurs albums de toute l' histoire du Rock ) est un petit bijou, une perle rare, un diamant pur,plein d' idées musicales,de trouvailles et de richesses.

Un disque dont il est absolument impossible de capter toute la richesse et l' inventivité à la première écoute.Un disque  foisonnant d' idées,d' une incroyable variété, et pourtant très homogène, dont les titres s' enchaînent naturellement l' un à l' autre.C' est un vrai concept-album.

Son titre fut inspiré par l'enregistrement du chant du rossignol (nightingale en anglais) fait par un ornithologue en G-B dans le Surrey pendant la seconde guerre mondiale: fortuitement un vol de bombardiers (bombers), passant au même moment, fut enregistré sur la bande. On peut entendre cet enregistrement à la fin du titre "As Above, So Below"

Manfred Man, inspiré aux claviers par les chants d' oiseaux, s' amuse aussi à nous dessiner au début de ce  morceau des variations dignes de J S Bach...on entend l' enregistrement original de l' ornithologue avec, par derrière, le bruit des  bombardiers à partir de 3 min 20 secondes

L' album commence avec une reprise très inspirée d' un titre de Bruce Springsteen: Spirits in the night.

Une superbe intro...

Une partie instrumentale très travaillée qui attaque à 2 min 50 sec...et qui nous porte, nous porte ...très très haut...avec une magnifique envolée de guitares électriques et de synthés....

Ensuite, on enchaîne avec Countdown...un riff rageur, très rock...les guitares s' en donnent à coeur joie...Le synthé n' est pas en reste...Yeahhh

On continue avec TIME IS RIGHT sustenté par l' excellent batteur Chris Slade.

Tout commence par une batterie et des percussions.Puis les voix...et enfin, les autres instruments qui suivent.Un rythme accrocheur....et les guitares qui ponctuent et répondent aux lignes vocales.

Ensuite vient un magnifique changement de rythme à 2 min 13 secondes avec de superbes percussions et un solo de guitare qui me met la chair de poule...

On enchaîne avec VISIONARY MOUNTAIN..et, encore une fois, une intro tout simplement époustouflante...Je décolle sec...et monte très très haut !

Voici maintenant le morceau qui donne le titre de l' album...Nightingles & bombers.

Envoûtant, magnétique, avec des arpèges guitares qui vous prennent dans leur filets tandis que le synthé de Manfred Mann part ensuite dans une envolée épique.

Mais cet album, il faut l'écouter de bout en bout sur ce lien.

38 minutes ininterrompues de bonheur.

Voici la liste des morceaux de l' album
 

Side one
  1. "Spirits in the Night" (Bruce Springsteen) – 6:29
  2. "Countdown" (Mann) – 3:05
  3. "Time Is Right" (Mann, Slade, Rogers) – 6:32
  4. "Crossfade" (Mann, Slade, Rogers, Pattenden) – 3:38
Side two
  1. "Visionary Mountains" (Pam NestorJoan Armatrading) – 5:42
  2. "Nightingales and Bombers" (Rogers) – 4:53
  3. "Fat Nelly" (Mann, Thomas) – 3:20
  4. "As Above So Below (Recorded Live)" (Mann, Slade, Rogers, Pattenden) – 4:18

 

Voici la liste des musiciens

with

  • Ruby James – backing vocals
  • Doreen Chanter – backing vocals
  • Martha Smith – backing vocals
  • David Millman – viola
  • Chris Warren-Green – violin
  • Nigel Warren-Green – cello
  • Graham Elliott – cello
  • David Boswell-Brown – cello
Nightingales & Bombers...Attention chef-d' oeuvre !
Repost 0
31 décembre 2016 6 31 /12 /décembre /2016 07:53

Bonjour les amis,

Au moment de dire au revoir à une année 2016 assez calamiteuse, je vais céder à la tentation de présenter mes meilleurs voeux à mes fidèles lecteurs ( peu nombreux mais apparemment assidus) avec qui j' ai le plaisir de partager mes émotions, mes coups de coeur , mes sautes d' humeur et d' humour, et aussi mes indignations et mes interrogations.

Merci à eux pour leur fidélité et Bonne Année 2017.

Comme dit la Reine d' Angleterre dans le film  Astérix et Obelix: Au service de sa majesté

Meilleurs voeux...et toutes ces choses...

Pour ce qui est de notre monde, je n' ai aucune raison de penser que 2017 sera meilleur que 2016.J' irais même plus loin.Nous allons aborder cette nouvelle année en serrant un peu les fesses.

Sans vouloir être éxagérément pessimiste, je vais citer juste deux points inquiétants pour notre humanité:

Notre planète va continuer, par inertie, de subir les effets de notre activité industrielle antérieure.L' avenir ne peut rien y changer durant au moins 10 ou 15 ans.

L' élection de Trump et l' avènement des populismes ne semble pas nous orienter vers un début de résolution des vrais problèmes de l' humanité, à moins qu' on pense qu' on puisse guérir le mal par le mal...

Alors, sans fausse naïveté, mais en gardant l' espoir d' un monde meilleur, je vais émettre le voeu que nous puissions échapper à toute forme de chaos.

J' espère sincèrement que nos enfants échapperont à ça...J' espère que leur monde reprendra du sens et que leurs efforts seront récompensés de manière juste.Je ne réclame pas un monde utopique: je désire juste pour mes enfants la même équité à laquelle j' ai eu droit.

Je vous avais dit, il y a peu, que je croyais encore au Père Noël.Alors rêvons que 2017,2018 et que les autres années qui vont suivre ne vont pas nous le tuer...

Je voudrais aussi remercier la Vie de m' avoir fait parvenir jusque 2017 en rappelant cette simple évidence: le plus beau cadeau de la vie c' est la vie...

Et pour terminer en musique, j' aimerais partager avec vous, amis lecteurs, cette chanson d' ABBA

Thank your for the music...THE MUSIC OF LIFE !

 

 

 

 

Repost 0
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 08:23

Bonjour les amis,

Quelques mois après avoir survécu à une grave attaque cardiaque après un concert en Turquie, en juin, Rick Parfitt, guitariste et cofondateur avec Francis Rossi du groupe de rock anglais Status Quo en 1967, a perdu la vie samedi à 68 ans, dans un hôpital de Marbella, en Espagne, où il avait été admis pour une infection consécutive à une blessure à l'épaule.

Le chanteur, compositeur et guitariste de Status Quo, reconnaissable à sa longue tignasse blonde et sa Fender Telecaster, à qui on doit notamment les titres "Rockin' all over the world" ou "Whatever you want", préparait pour 2017 un album solo et une autobiographie.

 

 

 

Rick Parfitt, rocker jusqu' à son dernier souffle...

Alors remontons le temps pour nous rappeler que le quatuor STATUS QUO a bercé notre âme rockeuse pendant une bonne décennie avec des titres gravés dans le ROCK, avec un style boogie à la fois simple mais très très efficace.

Tout comme ZZ TOP plus tard, ils avaient un style et un son reconnaissables entre mille.

Down down: un bon rythme bien soutenu après une intro inoubliable...

Rick Parfitt, rocker jusqu' à son dernier souffle...

Pour moi STATUS QUO reste lié à la musique sur laquelle nous dansions dans les fêtes d' étudiants de la région Lilloise dans les années 70 ( ce qu' on appelle là-bas les zinzins)...Il y avait toujours LE moment Status Quo de la soirée.Le moment de grosse défonce sur la piste où l' on secoue sa tête de gauche à droite en dansant avec sa bière à la main.

Ouais !!! Caroline.... So Good...
 

Aujourd 'hui STATUS QUO appartient à la mémoire collective de toute ma génération .

Ce groupe  c' est définitivement , Le temps du bon vieux Rock and Roll...

Les voici dans une bonne reprise du tube de BOB SEGER

Voici le fameux YOU ARE IN THE ARMY NOW composé par Rick Parfitt.

Un regard humain et chaleureux sur ces simples soldats anonymes qui forment l' armée

ET ici Parfitt qui tient une grande forme sur l' un de ses tubes...

Parfitt est parti alors qu' il avait le projet de sortir un album solo en 2017 et une autobiographie.

Rocker jusqu' à son dernier souffle...Chapeau l' artiste.Encore un peu et il tirait sa révérence sur scène.

Rick Parfitt, rocker jusqu' à son dernier souffle...
Rick Parfitt, rocker jusqu' à son dernier souffle...
Repost 0
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 18:47

Bonjour les amis,

Drôle de sensation au boulot ce matin suite au décès de Greg Lake.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2016/12/epitaphe-pour-greg-lake.html

Le clan des quinquagénaires amateurs de rock progressif parlaient tous de la même chose.

Je me suis rendu compte que nous formions une petite congrégation qui avions aimé les mêmes groupes Pink Floyd, Yes,Genesis, ELP, Supertramp, Crimson, etc...

Nos conversations étaient sans tristesse excessive et empreintes d' une profonde nostalgie.On ne pouvait pas s' empêcher de se dire qu' on avait quand même vécu une belle époque, une sacrée époque...On s' est refait le film de ces années-là.

Et puis, on a reparlé de Greg Lake.

Lend your love to me tonight

Je n' ai pas le temps de faire une vraie rétrospective d' une carrière aussi longue mais je voudrais juste ajouter quelques titres à mon billet d' hier.Juste comme ça, pour la plaisir.

Comme par exemple , LEND YOUR LOVE TO ME TONIGHT ,une belle chanson d' amour, très lyrique, qui va crescendo et qui explose en une déclaration finale quasi céleste...

J' aime beaucoup la langue anglaise, et l' accent anglais d' Angleterre, pour sa beauté plastique et phonétique.Là, avec Greg c' est un régal,c' est presque charnel....l' impression de déguster les mots.

Un autre morceau sur air de piano de saloon...JEREMY BENDER

FROM THE BEGINNING rythmé et syncopé,après une belle intro à la guitare dont  Greg avait le secret.

KNIFE EDGE construit sur un riff accrocheur à la basse...ensuite claviers et percussions s' en donnent à coeur joie.Le morceau monte crescendo et termine avec une fin très rock

STONES OF YEARS extrait de Tarkus

Je vous laisse avec Greg Lake sur scène, tout seul avec sa guitare

STILL YOU TURN ME ON

Do you wanna be an angel
Do you wanna be a star
Do you wanna play some magic
On my guitar
Do you wanna be a poet
Do you wanna be my string
You could be anything

You could be anything

"Tu pourrais tout être..."

C' est la définition d' un artiste.Et lui l' était...

Bye Greg...Tu méritais bien que je m' y reprenne à deux fois pour saluer ton départ...

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans ELP ROCK Musique Greg Lake
commenter cet article
12 décembre 2016 1 12 /12 /décembre /2016 17:56
Epitaphe pour Greg Lake

Bonjour les amis,

C' est avec beaucoup d' émotion  et de tristesse que je viens d' apprendre la disparition de Greg Lake , décédé à l' àge de 69 ans des suites d' une longue maladie.

Greg Lake c' était l' un des chanteurs et musiciens du King Crimson du début ( celui de mon avatar) avant qu' il n'aille former le trio ELP .

Greg Lake c' était avant tout une voix reconnaissable entre mille...une voix d' ange.C' est le premier mot qui me vient à l' esprit.

Un ange venu sur terre pour nous chanter l' amour et la paix de sa voix harmonieuse.

 

Dans le premier album IN THE COURT OF THE CRIMSON KING il y avait une chanson qui maintenant est devenue tristement d' actualité: EPITAPH.

Ecoutez sa belle voix à partir de 40 secondes....Aujourd'hui, c' est vraiment difficile de l' entendre sans avoir les larmes aux aux ...

Cette chanson, je l' ai tellement écoutée mes amis...vous n' en avez pas idée...elle m' accompagnée durant toute mon adolescence.

But I fear tomorrow I' ll be crying

Aujourd' hui Lake est parti  et c' est une partie de moi-même qui m' est arrachée

 

Greg Lake c' était aussi un guitariste très polyvalent passant de l'électrique, à l' acoustique, à la basse aussi...

Voici THE SAGE, une pièce acoustique de toute beauté que j' ai moi-même travaillé à la guitare, avec une très belle variation à 1 min 30 secondes...et toujours sa voix qui me met la chair de poule.

En mars dernier son acolyte Keith Emerson s' était quitté la vie et je lui avais consacré un petit article ici.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2016/03/keith-emerson-nous-laisse.html

Aujourd' hui, il faudrait que le temps s' arrête à nouveau cinq minutes et que les cloches sonnent à toutes volées dans toute la vieille Angleterre pour saluer le départ de l' un de ses plus grands et de ses plus glorieux troubadours.

Ces cloches, les voici à 48 secondes ,sur cet hymne : JERUSALEM

Je vous laisse sur une petite dernière balade  avec un titre en français C' EST LA VIE.

Et sa voix magique pour nous dire au revoir...

Epitaphe pour Greg Lake

Va falloir que les anges là-haut se bousculent un peu car l' un des leurs, et non des moindres, est venu les rejoindre et il faut lui faire la place qu' il mérite...et moi, je crois bien que je vais pleurer...même si je sais bien que c' est la vie, que personne n' est éternel et qu' il faut tous se préparer à ce grand voyage.

Aujourd' hui une légende s' en est allée.

Bye Greg...so long....Ta voix à la fois intérieure et si douce m' accompagnera tout le temps.

Je t' emporte avec moi pour l' éternité.

Epitaphe pour Greg Lake
Repost 0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 17:27

Bonjour les amis,

L' autre jour je rappelais à un ami blogger que lorsque j' avais 17 ans mes copains étaient allés voir à Bruxelles, dans la salle du Forest national, Peter Frampton dans une atmosphère survoltée de Framptomanie.

AC/DC qui n' était pas encore connu en Europe était passé en première partie, et le public belge découvrait pour la première fois Angus Young, un guitariste excité, bondissant sur scène en culottes courtes, et qui allait faire parler de lui par la suite

Mais revenons à Frampton. Rappelez-vous .

Toutes les minettes un peu rockeuses étaient folles de lui, avec ses longs cheveux ondulés et son air si romantique.

Peter Frampton de la jeunesse à l' âge mûr...

Je vous remets ici son grand succès international de l' époque: SHOW ME THE WAY.

 

L' instrument qu' il met dans sa bouche pour émettre des sons bizarres s' appelle une talk box. Frampton est surtout connu comme étant celui qui a le plus popularisé la talk box.

Alors, toute à l' heure je suis tombé par hasard sur une prestation de Peter Frampton quelques 40 ans plus tard...en 2012.

Bon, franchement, sur le coup, j ne l' ai pas reconnu.Où sont passés ses longs cheveux et son air si romantique ?

Mais , une fois passé l' effet de surprise, je trouve qu' il fait un sexagénaire plus que séduisant le petit Peter. Il porte très bien ses 67 balais ( sur la vidéo il en a 62, mais quand même, il est pas mal du tout).

En le regardant de plus près, je crois qu' il me séduit encore davantage maintenant que lorsque j' étais ado.J' en avais marre de toutes mes copines folles de lui ( et pas de moi)...En 1975 je trouvais qu' il était un peu formaté et marketé pour public jeune alors que là, maintenant, je trouve qu' il a vraiment de la gueule et de la personnalité.

Je ne sais plus qui a dit qu' à partir de 40 piges on a la tête qu' on mérite.

Et bien, dans le cas de Peter Frampton, je trouve qu' il mérite bien la bonne tête qu' il a.

En plus , il ne joue pas les faux jeunes.C' est juste qu' il porte bien son vrai âge.

Quelle bonne mine.Enfin un rocker plein de vitalité qui respire la bonne santé, qui n' a pas l' air miné par les drogues ou par l' alcool, qui n' a pas l'air de payer le lourd tribut d' une vie artistique pleine d' excès et de folies.

Finalement, moi qui n' ait jamais été un grand fan de lui, il m' a mis de bonne humeur le Frampton.

Le revoir sur scène rebalancer son tube de jeunesse avec toute son expérience artistique et son charme de maintenant, ça me plaît bien.

Bravo l'artiste...et merci de rester en vie...-)

 

Peter Frampton de la jeunesse à l' âge mûr...

PS: ah oui, j' oubliais...Frampton ce n' est pas que SHOW ME THE WAY.

Ce mec est un grand guitariste avec une vraie carrière, mais je ne suis pas le mieux placé pour en parler...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans rock guitare santé musique
commenter cet article
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 09:31

Il n' y a pas d' âge pour entreprendre des études musicales.

Voici la preuve en images, avec monsieur Rivera qui a démarré à l' âge de 32 ans, mais pour bien me comprendre, n' oubliez pas d' allumer vos enceintes et d' aller jusqu' au bout de ce document qui ne dure que 18 secondes

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans musique piano apprentissage solfège
commenter cet article
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 07:19

Bonjour les amis,

Dylan vient de recevoir le prix Nobel de littérature et l' académie de Stockholm vient donc de consacrer celui qui a été le poète et chanteur le plus emblématique des années 60.

Rosemar vient de signer un très bel article à propos de sa chanson BLOWIN IN THE WIND 

http://rosemar.over-blog.com/2016/10/bob-dylan.html

L' occasion pour moi aussi de partager avec vous quelques morceaux qui m' ont tenu chaud au coeur du temps de ma jeunesse.J' ai juste sélectionné 6 chansons dans un répertoire qui en compte plusieurs centaines.

Commençons par THE TIMES THEY ARE A CHANGIN' 

L' hymne de toute une jeunesse qui pensait tenir son destin entre les mains.Un simple troubadour prenait sa guitare pour chanter face au monde entier et face à la toute puissance de l' Amérique arrogante et triomphante que les temps allaient changer, que les simples citoyens allaient se lever pour réclamer plus de paix et de justice.

Les années 60 où l' amour pouvait enfin se déclarer en toute innocence, avec une extraordinaire fraîcheur...I WANT YOU

Un poète qui chantait contre la racisme et la discrimination.

HURRICANE avec des paroles que j' étudierai en prépa avec un assistant noir-américain de la Nouvelle Orléans pour nous faire la traduction...

Dylan qui chantait une Amérique ironique et cruelle qui pouvait frapper durement ceux qui sont montés au firmament et qui ont parfois manqué de modestie ou d' humanité.

How does it feel ? Comment on se sent , hein ?

Un Dylan qui a le sens de la métaphore: LIKE A ROLLING STONE

 

Dylan qui chante un monde dur et trompeur qui peut tout donner ...et tout reprendre...un monde dans lequel il ne faut pas avoir peur de tout recommencer à zéro...

IT'S ALL OVER NOW BABY BLUE...maintenant tout est terminé Baby Blue...Ne regarde plus derrière toi.

 

Et comme j' aime beaucoup cette chanson, je vous propose l' excellente version des THEM interprétée par le grand Van Morrison, l' indomptable lion irlandais

Les grandes chansons  passent bien les années...on leur trouve toujours un nouvel écho, une nouvelle résonance,un nouveau sens.

Aujourd' hui en 2016, ma jeunesse est passée et le monde est devenue bien plus laid qu' il ne l' était dans les années 60...Le poète, lui, nous dit qu' il faut reprendre le chemin de l' amour, de l' espoir...

Un poète qui nous rappelle qu' on pourra toujours trouver la force de se libérer...

I SHALL BE RELEASED...

Rien que du beau linge sur cette dernière vidéo extraite du film de Scorcese THE LAST WALTZ consacré au concert d' adieu du groupe THE BAND...Ringo Starr, Eric Clapton,Ronnie Wood, Van Morrison, Neil Young, Joni MItchel, Ronnie Hawkins,Neil Diamond, Dr John,etc..Sans oublier les musiciens du groupe THE BAND, à savoir: Rick Danko,Levon Helm,Garth Hudson,Richard Manuel et Robbie Robertson.

Un film que j' ai vu 3 ou 4 fois...tout comme Woodstock !..et une pochette de disque qui décorait ma petit piaule d' étudiant.

Paroles et traduction ici

http://www.bobdylan-fr.com/trad/ishallbereleased.html

Repost 0
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 11:29

Bonjour les amis,

Vous vous souvenez tous de cette chanson de Johnny.

" Toute la musique que j' aime ...elle vient de là ...ellle vient du blues..."

Effectivement, le blues c' est un sentiment, c' est un feeling...

Ça ne s' explique pas avec des équations...

Tu l' as ou tu ne l' as pas...

Démonstration en images.

Alors, il se trouve que par le plus grand des hasards, j' ai cassé le manche de ma bêche sur les racines de mon bananier la semaine dernière...

Du coup, et avant de la donner à réparer, j' avoue que le Justin Johnson vient de me donner des idées...surtout que j' aime beaucoup la musique...et pas du tout le jardinage.

Ma bêche brisée...

Ma bêche brisée...

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans musique blues jardinage beche humour
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 21:38

Bonjour les amis,

Nous avons repris les répétitions chorales la semaine dernière, et notre directrice de chant nous a remis entre les mains LA PEREGRINACIÓN ( le pèlerinage), une partition du compositeur argentin Ariel Ramirez , extraite d' une oeuvre intitulée NAVIDAD NUESTRA ( Notre Noël).

Les sopranos se sont mises à chantonner les premières lignes mélodiques de cet air de Noël, et là, surprise, surprise...

Ecoutez vous-mêmes à quoi ça ressemble...

Très vite, et dès les premières notes, je me rends compte que je connais depuis longtemps cet air-là.

Et oui, ça avait été repris dans les années 60 par Gilles Dreu sous le titre d' Alouette.

Après coup, et en y réfléchissant un peu, je trouvais assez évident qu' une telle musique avec des contretemps et des battements si particuliers ne pouvait qu' avoir été écrite par un sud-américain....

Voici le début du texte original espagnol avec sa traduction française

A la huella, a la huella
Sur la route, la route
Jose y maria
Joseph et Marie
Por las pampas heladas
Sur les plaines glacées
Cardos y ortigas.
Chardons et orties.

Voici la reprise de Gilles Dreu

Pierre Delanöé avait réécrit un texte qui n' avait plus rien à voir avec le chant de Noël Argentin mais qui est resté bien gravé dans mon esprit

Du coup, même quand je lis le texte original espagnol et que je chante cette chanson en l' honneur de l' enfant Jésus, de la Sainte Vierge et de Saint Joseph, quelque part, dans ma tête , il y a une alouette qui continue de voler très haut dans le ciel...

L' interprétation de Gilles Dreu, je l' ai trop entendue quand j' étais môme.Elle est restée gravée dans mon ADN...

Depuis, je me suis amusé à faire des recherches sur le web, et j' ai trouvé plein de versions, dont celle-ci à la guitare que j' aime bien...toute en sensibilité...Le mec la fait parler sa guitare...

Au piano aussi, c' est pas mal...Normal...ça a été composé au piano ce morceau-là...

Et puis, je suis tombé sur un musicien qui propose une belle variation sur le thème.Notez que c' est lui qui joue de la caisse, de la basse et de la guitare sur son clip...pas mal, ce qu' il fait...j' aime...

Quant à nous, il se trouve que dans le centre culturel où nous répétons il y a dans un autre local près du nôtre des guitaristes qui se rencontrent toutes les semaines pour jouer ensemble, alors ce serait peut-être l' occasion de leur demander de nous accompagner .. .pour faire un truc dans ce genre-là...

A suivre donc....

PS: complètement hors-sujet, j' en profite pour vous soumettre une petite devinette un peu idiote mais qui m' avait bien fait rigoler quand même:

Connaissez-vous la différence entre une alouette et la vérole ?

<

<

<

<

Tic-tac....tic-tac....

<

<

<

<

Je vous laisse réfléchir quelques instants

<

<

<

<

tic-tac...tic-tac....

<

<

<

<

Réponse: Avez-vous déjà essayé d' attraper une alouette ?...-)

PS nº2: Toujours hors-sujet.je profite de ce papier pour dénoncer le fait que nos instituteurs nous ont appris, du temps de notre jeunesse, une chanson politiquement très incorrecte ( et complètement impensable de nos jours) dans laquelle le protagoniste n' arrêtait pas de torturer un pauvre volatile jusqu' à le laisser complètement déplumé.Combien d' enfants sadiques ont-ils été influencés par cette chanson ? Nul ne le sait...Combien d' Hannibal Lecter, et de serial killers ont commencé leur carrière criminelle en fredonnant " Alouette, gentille alouette....alouette, je te plumerai...." ?

Repost 0