Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 09:08

Bonjour les amis,

Nous venons de vivre encore une semaine tragique et  très douloureuse.

L' attaque chimique en Syrie avec des images inhumaines et insupportables d' enfants victimes de fous sanguinaires assoiffés de pouvoir.

Andreea Christea, la touriste roumaine âgée de 31 ans, qui est tombée dans la Tamise suite à l' attentat contre le parlement britannique vient de décéder il y a 24 heures des suites de ses blessures.

Hier un camion tueur a semé la mort et la panique dans les rues de Stockholm.

Hier toujours j' apprends que Donald Trump vient d' envoyer une cinquantaine de missiles sur un objectif militaire syrien en riposte à l' agression barbare aux gaz chimiques.

 

Andreea Christea, une des victimes de l' attentat de Londres

Andreea Christea, une des victimes de l' attentat de Londres

Cette semaine, il m' est arrivé de me lever avec une immense lassitude, témoin impuissant d' un monde malade, qui va très mal, et dont la direction ne semble m' indiquer à aucun moment qu' on se dirige vers le moindre début de commencement de solution...Au contraire.

Cette semaine , je pensais à LA MACHINE A EXPLORER LE TEMPS, ce roman d' anticipation de H.G. Wells dans lequel l' écrivain imaginait dans un futur lointain une humanité séparée en deux classes bien distinctes,

Les Elois , créatures hédonistes,  qui vivent à la surface de la Terre de manière insouciante, et sous terre les Morlocks, êtres dégénérés et prédateurs,  qui viennent dévorer de manière régulière des Elois complètement incapables de se défendre.

Wells imaginait une forme de double décadence: d' une part des créatures orientées vers les plaisirs de la vie mais qui ont perdu toute capacité de se défendre, et d' autre part des êtres moralement dégénérés se nourrissant du sang des Elois devenus très vulnérables.

Comment ne pas y voir une terrible métaphore de notre réalité ?

 

 

 

Ces Morlocks du XXI ème siècle...

Dernièrement, Arturo Perez-Reverté, interrogé sur ce thème par un journaliste lui répondait dans une interview de la manière suivante:

" Quand les loups attaquent les agneaux, on ne se pose pas la question de savoir qui va gagner..."

Effectivement, quand les loups attaquent les agneaux les bons bergers sortent leurs chiens.

Nous , les démocrates essayons de nous rassurer en nous disant que nos chiens de berger républicains permettront toujours de triompher du mal...

Oui, cela est vrai tant que nos responsables politiques gardent bien présent à l' esprit que le fait de veiller à la sécurité des citoyens est un devoir sacré prioritaire, inaliénable, et tant qu' ils ne laissent pas aux seuls populistes le monopole d' une volonté déclarée, et sans failles, de tout mettre en oeuvre pour lutter en aval et en amont pour éradiquer le terrorisme de notre sol.

Une démocratie lâche,ambiguë, molle et laxiste est une démocratie en danger.

Parmi les candidats à cette présidentielle 2017, il en est un que je ne nommerai pas, de ces candidats folklo-trostko qui apparaissent et disparaissent tous les 5 ans, qui vient nous pousser la petite chansonnette sur le thème que nous vivons dans un Etat sécuritaire, et qui propose de désarmer la police.Quelle brillante idée ! Eurêka !!!

Et ce " candidat-présidentiable " balance ça dans un pays où il y a eu Charlie, le Bataclan et Nice...au même moment où un bobby vient de se faire trucider à l' arme blanche car il ne pouvait qu' offrir que son corps pour tenter d' arrêter un terroriste fou furieux...désespérant...

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/03/22/35003-20170322ARTFIG00153-philippe-poutou-veut-desarmer-la-police.php

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans terrorisme integrisme sécurité
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 13:36

Bonjour les amis,

J' allais vous pondre un billet sur l' écoeurement qui est le mien après le grand débat et la manière dont les candidats ont parlé de la défense de la laïcité, mais je suis tombé sur une réaction de Céline Plina après le récent attentat de Londres qui résume très bien ce que je pense moi-même.

La voici: je partage sans réserves ce qu' elle dit sur son site facebook.

D' ailleurs je vous engage à aller y plusser sa réaction que voici ci-dessous:

 

Encore une vision d'horreur que cet homme au volant d'une voiture, fauchant des piétons, poignardant un policier et essayant d'entrer au Parlement britannique pour achever sa course sanglante au coeur d'un des lieux symboliques du pouvoir et de la démocratie.

Ce mode opératoire, qui rappelle celui de Nice et Berlin, conforme aux instructions de l'Etat islamique, nous renvoie à la montée de cette idéologie politico-religieuse en Europe, mais surtout nous renvoie à nos peurs et à un véritable sentiment d'abandon pour peu qu'une fois de plus, face à cette violence, la plupart de nos politiques, médias et intellectuels choisissent de refuser de la nommer et de dire qui nous attaque et pourquoi. Nous, citoyens, souffrons plus de ne pas être défendus que d'être attaqués. On ne peut empêcher l'Etat islamique de choisir l'occident et l'Europe pour ennemi, mais on peut et on doit exiger de ceux qui nous représentent de prendre la mesure du totalitarisme que nous affrontons, de l'horreur de ses méthodes et de la folie qu'il y a à croire qu'en cédant à ses revendications et en pratiquant des "accommodements raisonnables", nous serons épargnés.

Il n'y a pas plus complaisant que les britanniques qui communiquent sur l'autorisation du port de la Burqa chez les forces de police, après avoir accepté le hijab, et dont le multiculturalisme s'accommode des idéologies et des pratiques séparatistes. Cela ne les aura pas protégés pour autant. La lâcheté face au totalitarisme ne paie pas, le XXème siècle nous l'a pourtant appris au prix de millions de morts.

Alors je suis déjà découragée à l'idée des "voitures folles", "des loups solitaires" et "autres déséquilibrés", des "pas d'amalgames"... qui vont fleurir dans nos journaux. En prime, chez nous en France on devrait encore avoir droit à la mise en accusation de ce que nous sommes, car selon nos islamisto-complaisants, si les islamistes jihadistes nous tuent, c'est que nous l'avons quand-même mérité, parce que nous sommes laïques, que notre société est raciste et que notre Etat est fasciste. On vient d'ailleurs de supporter une soi-disant marche pour la dignité ce 19 mars qui faisait la part belle aux indigènes de la république et autres soutiens des islamistes pour mettre en accusation l'Etat et la société française.

Mais pire encore, nous avons eu droit lundi soir à un débat présidentiel, où le sentiment de décalage entre le peuple et ceux qui aspirent à le représenter était à son comble. Nous avons changé de monde, ils n'ont pas quitté leurs salons. Nous avons changé d'époque, ils semblent n'appartenir à aucun contexte. Nous nous demandons comment vivrons nos enfants dans ce monde violent qui vient, ils semblent détachés de ces angoisses-là. Or nous n'avons pas seulement peur que nos enfants vivent moins bien que nous, nous craignons qu'ils ne connaissent la guerre, la violence et l'arbitraire. Et si nous le craignons autant c'est que lorsqu'on est lucide sur les enjeux, que l'on regarde les candidats, que l'on se dit que l'on n'a pas le choix, qu'il va falloir compter sur eux, et bien on a le sentiment de foncer droit dans le mur. Ils ressemblent à ces films où l'on voit ces généraux se gobergeant derrière la ligne de front, dans un château accueillant tandis que sous la mitraille, soldats et sous-officiers font le travail et y perdent leur vie. Et tandis que nos conditions de vie se durcissent, ils continuent de parler boutiques, statistiques et théories.

En trois heures de débat, lundi, jamais je n'ai eu le sentiment que ces 5 candidats étaient dans le réel, je me demandais si je vivais dans la France dont ils parlaient et si j'avais rêvé Charlie, Paris, Nice, tellement cela ne semblait pas être dans leur environnement mental. Londres nous rappelle hélas que la lutte que nous avons à mener contre le totalitarisme sera longue, cette élection présidentielle nous montre, entre déni et instrumentalisation, que la prise de conscience républicaine n'a pas encore eu lieu chez nos élites.

Pourtant on ne s'habitue jamais à la barbarie, même quand on vit avec. Et c'est tant mieux. On le doit au moins à ces personnes qui sont mortes parce qu'elles ne sont même plus des êtres humains pour ces terroristes, mais juste des moyens de répandre la terreur. Alors qu'au moins ceux qui aspirent à nous représenter regardent en face les temps que nous affrontons, posent leur perruques poudrées et relèvent leurs manches au lieu de se regarder le nombril. Qu'ils cessent de sacrifier l'intérêt général à leurs intérêts électoraux, en allant draguer une clientèle, qu'ils présentent comme musulmane alors qu'elle appartient à la mouvance islamiste, pratiquant ainsi les amalgames qu'ils disent officiellement combattre. Et qu'ils arrêtent avec leurs discours dignes de l'élection de Miss France. Car nous n'aurons la paix que si nous assumons la plus belle part de notre histoire : le goût de la liberté, l'égalité des droits, la laïcité, le refus de la soumission aux dogmes, l'origine de la souveraineté dans le pouvoir créateur de l'homme. Et ces éléments de base qui fondent notre république et notre démocratie ne sont pas à la carte, ni optionnels, ils sont les conditions de l'intégration et ne sont pas négociables.

Terrorisme: ces candidats à la présidentielle qui vivent sur une autre planète...
Repost 0
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 08:31

Bonjour les amis,

L' année dernière je vous avais fait part des polémiques suscitées en Espagne par certaines célébrations peu orthodoxes de l' arrivée des Rois Mages organisées par les  municipalités dirigées par des maires altermondialistes comme ceux de  Madrid, Barcelone ou Valencia pour ne citer que les villes les  plus importantes.

http://alea-jacta-est.ex-posteur.over-blog.com/2016/01/vives-polemiques-en-espagne-avec-une-celebration-laiques-de-la-fete-des-rois-mages.html

En 2017, le décor a changé.Nous sommes revenus à des manifestations plus traditionnelles, mais cette fois-ci avec des dispositifs de sécurité bien plus importants.En effet, après les récents  attentats de Berlin et d' Istambul, cette grande célébration de l' un des épisodes les plus merveilleux de la Nativité du Christ avait tout lieu d' inspirer les pires craintes aux organisateurs.L' arrivée des Rois Mages,

 si chargée de symboles et qui fait sortir des millions de personnes dans les rues, s' est malheureusement convertie aussi, aujourd'hui, en une cible parfaite...

Changement de décor donc en 2017.Fini les polémiques sur les évolutions ( pertinentes ou pas) de cette grande fête nationale, mais plutôt, le désir de maintenir ces défilés avec un maximum de sécurité pour les participants.

Donc d' importants dispositifs policiers ont été détachés dans toutes les grandes villes pour éventuellement prévenir le pire. A noter également que des petits changements discrets ont été apportés dans l' organisation de certains actes festifs ( feux d' artifices, etc...)

Par exemple, à Valencia ce sont quelques 320 policiers qui ont encadré les 80 000 manifestants.

Voici quelques belles images de la chevauchée des Rois à Salamanque, où on voit furtivement au passage quelques policiers accompagnés de leurs bergers allemands...

Je suis à la fois très satisfait que l' Espagne puisse maintenir ses traditions séculaires et qu' elle ne cède pas à la terreur, et pourtant, mes amis, ces images me laissent aussi une impression mitigée, mi-figue mi-raisin.Hier une petite voix au fond de moi me glissait à l' oreille

...Tous ces milliers d' enfants ! Peut-on réellement assurer leur sécurité ?...il suffit d' un seul dingue fermement déterminé...A Istambul, le tueur n' a eu besoin que de 7 minutes pour faire un carnage...

Pendant qu' une autre voix répondait à l' autre oreille:

Oui, il y a toujours un risque...Mais le jour où tu renonceras à honorer tes traditions par peur des attentats, tu seras définitivement mort,vaincu, abattu...

J' étais donc tiraillé entre ces différentes réflexions et, finalement, la seule chose dont je peux témoigner c' est qu' il n' y a eu, à aucun moment donné, un débat en Espagne sur le fait d' annuler purement et simplement ces défilés qui ont lieu dans toutes les villes et jusqu' aux plus petits villages. Pas question de céder à la parano...

Hier, il ne s' est rien passé...et ce matin, intérieurement je me sentais soulagé et laissais échapper un grand OUF de soulagement...Oui, je dis bien OUF de soulagement car il ne faut pas se voiler la face: l' Espagne, tout comme la France, L' Allemagne ou l' Italie est aux premières loges face à ce risque...

Hier , ça a été la vraie fête des enfants qui ont reçu leurs cadeaux tant attendus....et lundi, tout le monde reprendra le chemin de l' école.

 

Espagne 2017: des Rois Mages sous haute protection...
Espagne 2017: des Rois Mages sous haute protection...

PS: Je profite de ce court billet pour partager avec vous quelques réflexions sur le symbolisme des Rois Mages exprimées ici par Michel Tournier

Et pour ceux qui aimeraient aller plus loin, rappeler que Michel Tournier a écrit sur ce sujet

GASPARD, MELCHIOR & BALTHAZAR, un livre qui nous fait plonger aux sources de la spiritualité occidentale.

 

Repost 0
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 08:46

Bonjour les amis,

Ça fait depuis quelques années que j' essaie de réfléchir sur la question du MAL , sa nature, sa généalogie.

J' ai vite essayé d' échapper, durant le cours de ma vie, à la vision simpliste de notre enfance selon laquelle il y aurait des bons et des méchants, des anges et des démons.Peu à peu,en grandissant, je me suis dit que le bien et le mal font partie intrinsèque de chacun d' entre nous...que chez certaines personnes c' est le bien qui prédomine, et que chez d' autres c' est le mal, mais que , finalement nous possédons tous au fond de nous-mêmes une étrange alchimie unique et un mystérieux mélange des deux.

Il m' est arrivé même des moments où j' ai douté de l'existence du Mal, non pas dans ses effets bien réels, destructeurs et mesurables, mais dans sa réalité philosophique.

En effet, certains monstres de l' humanité peuvent souvent être considérés, non pas comme des manifestations du Mal absolu ou du Diable en personne, mais plutôt comme des malades mentaux, des tarés,et donc, en poussant le raisonnement jusqu' au bout comme des "victimes".

Bien évidemment, certains monstres sont très intelligents, lucides et conscients du MAL qu' ils font et peuvent donc être considérés comme parfaitement responsables de leurs actes.

J' ai vu la semaine dernière une interview du président Rodrigo Duterte qui racontait ( avant qu' il ne soit élu président mais il était déjà maire ) à une jeune journaliste qu' il aimait tuer lui-même et que quelques semaines auparavant, il était parti tout seul en moto et qu' il avait éxécuté 3 personnes dans la rue...Je n' ai pas retrouvé sur le net cette déclaration surréaliste mais en voici une autre qui est du même tonneau.

 

Dans son cas, quand il se compare à Hitler, il ne faut pas le prendre à la rigolade mais plutôt au pied de la lettre...

Avant-hier, nous avions donc une conversation sur ce thème du MAL en salle des profs , et puis, de fil en aiguille nous avons embrayé sur l' actualité avec l' attentat de Berlin et puis  l' un de mes collègues d' histoire-géo m' a parlé d' un reportage où on voit un père présenter ses 2 enfants de 4 et 9 ans avant qu' ils n' aillent commettre un attentat-suicide...

Alors, moi, je regarde très peu la télé. Je n' aime pas non plus les reportages un peu trop voyeuristes mais là, ça m' a interpellé, et j' ai quand même fait des recherches pour retrouver ce document dont m' a parlé le collègue.

Ce reportage, le voici sur ce lien.

Alors quand même, on a beau être blasé, revenu de tout, on a beau dire que plus rien ne nous étonne, ni ne sous surprend, il y a quand même une espèce de vertige qui nous saisit en voyant ça.

On se dit que malheureusement la fameuse phrase d' Einstein selon laquelle les deux seules choses infinies seraient la taille de l' univers, et la stupidité humaine, tout en rappelant qu' au sujet de la première il n' en avait pas acquis la certitude, se confirme chaque jour que Dieu fait ( ou défait).

On peut résumer l' aphorisme d' Einstein de manière plus vulgaire et prosaïque en disant que si l' intelligence a des limites, la connerie n' en a pas...

On se dit que la raison et l' intelligence sont sans doute les seuls vaccins efficaces contre autant de monstruosité destructrice mais il n' empêche que le MAL arrive toujours à réapparaître et à franchir une étape supplémentaire dans l' horreur et la barbarie.

On se dit que même les pires nazis, les pires anges exterminateurs de l' humanité n' ont pas utilisé leurs propres enfants comme des bombes humaines pour semer la mort et le chaos.

Face à autant d' horreur et d' ignominie,face à tant de surenchère,face à une violence qui se réínvente et qui ne semble pas connaître de limite infranchissable,  on se demande:

Ce sera quoi la prochaine étape ?

Saturne dévorant un de ses fils.GOYA

Saturne dévorant un de ses fils.GOYA

Repost 0
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 16:18

Mes amis, les bras m' en tombent.Le ch' ti de naissance que je suis a encore du mal à croire les nouvelles qui viennent de tomber sur son PC...L' une des plus grandes manifestations populaires du Nord de la France qui attire des millions de personnes va être annulée...Une manifestation dont la tradition remonte au Moyen-âge.

Les terroristes n 'ont rien gagné mais ont malheureusement réussi à nous gâcher la fête...

Il semblerait que garantir la sécurité de la Braderie en 2016 ressemble à une espèce de mission impossible.

Je ne critiquerai pas une décision guidée par la sagesse...On ne peut pas jouer avec la sécurité de nos concitoyens.

Je préfère qu' une fête soit annulée plutôt que de déployer une armée entière pour ne finalement pas en garantir la sécurité.

Je n' ose imaginer les avalanches de critiques que cette décision va soulever.Nombreux seront ceux qui y verront une manipulation politique pleine d' arrière-pensées....

Ce choix risque encore de nous diviser davantage.

L' heure n' est pas aux polémiques internes qui ne font que réconforter et renforcer nos ennemis.

On les emmerde !

On organisera une nouvelle Braderie dès que nous pourrons offrir à nos concitoyens un cadre de liberté non hyper militarisé .

Je ne critiquerai pas une décision guidée par la sagesse...
Repost 0
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 10:30

Bonjour les amis,

Le pape François n' avait pas été très inspiré après les attentats contre CHARLIE HEBDO en faisant des métaphores douteuses avec des comparaisons sur un éventuel manque de respect à sa propre mère qui pourrait provoquer des réactions violentes de sa part en retour....oubliant complètement, au passage, le fait que le blasphème n' est pas un délit et qu' il peut même être considéré comme une forme de liberté d'expression et d' opinion dans n' importe quel Etat de droit digne de ce nom.

Suite à la vague d' attentats qui a secoué la France et l' Allemagne le souverain pontife, persiste et signe, en tenant des propos assez stupéfiants.

"« Je n'aime pas parler de violence islamique, parce qu'en feuilletant les journaux je vois tous les jours que des violences, même en Italie : celui-là qui tue sa fiancée, tel autre qui tue sa belle-mère, et un autre… et ce sont des catholiques baptisés, hein ! Ce sont des catholiques violents. Si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique. "

Je suis sidéré de lire des choses pareilles.

Comment peut-il tenir de tels propos et mettre en parallèle des crimes de droits commun ( condamnables certes) qui ne sont spécifiques à aucune religion avec des attentats guidés par une idéologie religieuse radicale ?

C' est d' une maladresse impardonnable.Les chrétiens et le reste de la citoyenneté apprécieront la pertinence des propos du Pape, mais avec un guide spirituel comme lui, on ne se sent pas particulièrement aidé ni soutenu.

Soyons juste avec lui.Dans le reste de sa déclaration, on sent bien le désir louable de ne pas attiser la haine entre communautés.

Il tient à bien séparer le terrorisme de l' Islam or, on aimerait lui rappeller que certains courants de cette religion sont de nature particulièrement violente et extrêmiste. Mais le Pape ne fait aucune différence entre Islam et Islamisme, et tente de séparer les attentats de tout lien reliant ceux-ci avec des textes religieux qui les inspireraient.

Plus loin , il affirme :

"je ne sais pas si je peux le dire car c'est un peu dangereux, mais le terrorisme grandit lorsqu'il n'y a pas d'autre option. Et au centre de l'économie mondiale, il y a le Dieu argent, et non la personne, l'homme et la femme, voilà le premier terrorisme. Il a chassé la merveille de la création, l'homme et la femme, et il a mis là l'argent. Ceci est un terrorisme de base, contre toute l'humanité. Nous devons y réfléchir. »

Encore une fois, le Pape fait une lecture singulière du fondamentalisme, en y voyant une forme de réponse à la violence économique que subissent les peuples, mais en oubliant de souligner que la violence religieuse est infiniment bien plus dangereuse que le fléau contre lequel elle prétend nous défendre car elle met en péril toute forme de civilisation et qu' elle nous rejetterait dans une espèce de barbarie collective post-moderne.

Le Pape a une vision parfois angélique et infantile de notre monde.A t' il seulement compris que si nous supprimions l' argent ou tout forme de monnaie d' échange nous reviendrions à l' àge de pierre ?...un âge de pierre qui,soit-dit en passant, était probablement moins barbare que la terreur islamiste de Daesh.

je n' insisterai pas davantage sur l' effet desatreux que me produisent les propos du Pape.

J' aimerais lui dire que je suis d' origine chrétienne, que j' ai été baptisé,que j' ai fait ma communion solennelle,que je ne suis plus croyant mais que je respecte les croyances des autres ( tant qu' elles n' atteignent pas les libertés fondamentales), que je respecte la morale chrétienne dans ses grandes lignes, que j' accepte l' amour du prochain et le rejet de toute forme de haine.

je voudrais lui dire ceci :

Il n' y a rien de pire que de défendre une juste cause avec de mauvais arguments car vous donnez l' occasion aux adversaires de la vie et de la liberté d' en tirer profit à leur avantage.

Défendre la paix demande surtout de l' intelligence et aussi du courage, le courage de nommer clairement l' ennemi insidieux et pervers qui vous agresse et de lutter contre lui sans haine mais avec détermination.

Repost 0
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 17:29

Bonjour les amis,

La récente vague d' attentats en France et en Allemagne donne à certains citoyens de " gôche" l' occasion de se mettre en avant, pas toujours de manière très pertinente, en voulant nous donner des leçons de morale et d' attitudes à adopter face à un ennemi barbare agissant sans la moindre once d' humanité.

Nous avons d' abord eu droit au " Vous n' aurez pas ma haine" d' Antoine Leiris qui prétend lutter contre le terrorisme en inculquant à son fils ( dont la mère a été sauvagement assassinée au Bataclan) la connaissance et la défense des différentes cultures de l' humanité comme arme suprême face à la barbarie.On croit rêver devant tant d' angélisme béat.

Deux ravissants anges qui semblent ignorer que les terrroristes de daesh n' aiment pas la musique, non plus...

Deux ravissants anges qui semblent ignorer que les terrroristes de daesh n' aiment pas la musique, non plus...

Suite à l' attentat de Nice. le même Leiris a cru bon d' en rajouter une 2 ème couche, en affirmant:

" le jour où ne déposerons plus des fleurs et des bougies c' est que nous serons devenus comme les terroristes...".

A t' il seulement compris que les terroristes se moquent bien de cette attitude compassive, et qu' ils n' y voient qu' une preuve supplémentaire de sa lâcheté ? que ses larmes et son manque de rebellion affiché ne font que les encourager davantage.

A t' il compris le pauvre Leiris qu' il s' est transformé en un agneau docile incapable de réagir au moment même où une lame pourrait passer sur sa gorge ou sur celle de ses concitoyens ?

Suite à l' éxécution du prêtre en Normandie, un intervenant sur facebook a écrit:

"Vous voulez rendre hommage au prêtre assassiné ? Bannissez la haine et la colère de vos cœurs. C'est le message auquel il a voué sa vie."

ce à quoi , une intervenante agacée lui a répondu:

" Et M' sieur...n' inversez pas les rôles.Ce sont eux qui ont la haine, pas nous..."

pendant qu' un autre ajoutait de manière tristement ironique:

" Ouaiffff...on fait quoi ? tendre l' autre carotide ? "

On voudrait nous faire croire que l' amour inconditionnel du prochain serait le seul vaccin efficace contre la sauvagerie barbare, et que la haine et la colère ne peuvent engendrer qu' une spirale de violences sans fin.

Alors, soyons clairs, face à ces donneurs de leçons qui m' échauffent sérieusement les oreilles à un moment de notre histoire où je n' ai pas spécialement envie de plaisanter.

Gandhi face à un adversaire comme Hitler aurait été liquidé, exterminé, vaporisé avant même que l' histoire ne puisse retenir son nom.

Notre pays ne se serait jamais libéré de l' horreur nazie avec des résistants déclarant à leurs bourreaux: " vous n' aurez pas ma haine..."

Franchement, vous imaginez 2 secondes Jean Moulin adressant ce message aux dignitaires nazis ?

Certes la haine est un sentiment négatif à bannir de notre esprit mais pas notre détermination à mener une lutte sans merci contre la barbarie et l' obscurantisme .

Face à un ennemi qui vient " égorger nos femmes et nos enfants", la première réaction qui s' impose est de tout mettre en oeuvre pour éviter ces massacres continus d' innocents .C' est ce qui doit nous guider même si nous sommes conscients de l' énorme difficulté et complexité de la tâche.

Nous ne perdons pas nos valeurs morales, ni celles qui ont fondé notre civilisation, si nous nous déclarons en état de légitime défense et si nos réactions sont proportionnelles aux agressions que nous subissons.

La première intelligence de n' importe quel organisme biologique c' est de rester en vie.Cela vaut aussi pour un corps social....

Face à ces quelques vérités basiques et élémentaires, certains voudraient nous faire croire que les attentats sont une réponse à la violence de nos gouvernants, à leur impérialisme, et que nous payons le prix de notre complicité.

L' auto-culpabilisation est sans doute la meilleure forme d' inciter les barbares à commettre d' autres exactions sanguinaires.C' est une fausse et piètre morale qui s' impose sur les réseaux sociaux...comme si les excès condamnables du monde occidental et capitaliste pouvaient justifier des horreurs qui nous renvoient dans les ténèbres de l' humanité.

PS: je vais rarement à l' Eglise mais le 14 août prochain je dois aller dans une paroisse voisine chanter, entre autres,la messe brève de Gounod pour célébrer le saint Patron du village, saint Isidore.

J' aurais une pensée pour Jacques Hamel, le prêtre assassiné sauvagement.J' aurais une pensée pour lui, sans angélisme, simplement par profond respect pour quelqu' un qui a crû en son message d' amour durant toute sa vie.J' aurais une pensée pour lui, pour les autres victimes innocentes aussi, en Europe et ailleurs...et je n' oublierai pas que ce ne sont pas mes nobles pensées, ni la musique géniale de Gounod, ni la culture qui pourront stopper les barbus sanguinaires.

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans terrorisme angélisme morale daesh
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 12:40

Bonjour les amis,

Les récents attentats qui ont frappé la France et l' Allemagne ont de quoi plonger la citoyenneté européenne dans la plus profonde des perplexités.

Jusque maintenant l' Etat de Droit et les garanties qui y sont associées ont toujours pu préserver à la fois la liberté citoyenne et aussi la sécurité à laquelle chaque citoyen a droit.

Nous déléguons à nos gouvernants la charge de surveiller notre territoire, et de détecter et de mettre à l' écart les éléments qui sont susceptibles de porter atteinte à notre intégrité physique et à notre sécurité.

La nouvelle forme de terrorisme intérieur à laquelle nous sommes confrontés est en train de montrer les limites des outils habituels dont dispose l' éxécutif pour nous protéger.

En effet, le tueur de Nice s' était radicalisé très peu de temps avant l' attentat, rendant quasiment impossible la moindre détection ou alerte préventive de passage à l' acte.

Dans le cas du tueur qui a égorgé le prêtre en Normandie, nous avons affaire à un individu detecté, arrêté,emprisonné, puis fiché et mis sous surveillance grâce à un bracelet électronique.

Difficile de dire que l' Etat a failli à sa mission, et pourtant la précaution du bracelet électronique s' est révélée parfaitement inefficace.

On ressent dans la citoyenneté beaucoup d' animosité vis-à-vis de nos dirigeants, mais en même temps, personne ne sait ce qu' il pourrait vraiment faire de mieux que ceux qui nous gouvernent s' il était à leur place.Même la droite qui sera peut-être au pouvoir dans quelques mois n' est pas très prudente dans ses critiques vis-à-vis du gouvernement et oublie qu' elle sera elle-même mise à l' épreuve dans quelques temps.

Que demande t' on VRAIMENT à notre police et à nos services secrets ?

On leur demande de prévoir des actions terroristes quand il n' y a encore aucun signe matériel qui permette de juger de leur imminence.

Pour mener la mission de protection des citoyens à bien il faudrait finalement être capable de lire dans les pensées des criminels.

Ce thème est abordé dans Minority Report le roman de science-fiction de Philip K.Dick qui a été ensuite porté à l' écran par Spielberg dans le film du même nom.

Souvenez-vous du sujet du film:en 2054, la ville de Washington a réussi à éradiquer la criminalité. Grâce aux visions du futur fournies par trois individus exceptionnels doués de précognition (appelés précogs), les agents de Précrime peuvent arrêter les criminels juste avant qu’ils ne commettent leurs méfaits.

Se dirige t' on peu à peu vers une police de la pensée ?

Et bien, chers amis, sans nous en rendre compte , nous exigeons de ceux qui nous gouvernent qu' ils aient la même capacité d' anticipation que les precogs de Minority Report.

Alors redescendons un peu sur Terre: les précogs n' existent pas, mais par contre il y a des outils informatiques de plus en plus performants capables de " profiler" certaines personnes dangereuses, de les détecter grâce à de puissants algoritmes brassant des dizaines de millions de données.

Ce court artcile écrit en 2014 sur le lien ci-dessous en donne une petite idée.

On voit que certains champs de la médecine comme les neurosciences pourraient être mis à contribution également.

Finalement on peut imaginer, à long terme, des nouveaux outils qui soient plus efficaces mais tous possèdent un énorme défaut: celui de réduire notre champ de liberté et de nous soumettre à une forme de surveillance permanente pire que celles imaginées dans les sociétés les plus totalitaires.

A l' opposé du schéma de la police scientifique et technique à l' anglo-saxonne, on pourrait imaginer une police basée sur l' humain, sur l' inondation et l' infiltration dans le corps social de milliers d' agents d' observation civils, de sentinelles, chargées de détecter des anomalies et de donner l' alerte.Encore une fois nous nous rapprocherions dangereusement d' une police de type stalinienne ( comme la STASI en ex-RDA) qui mettrait en péril notre espace de liberté.

Il existe une 3 ème option basée sur une forme d' acceptation sociale.Par exemple, aux Etats-Unis, chaque année les armes à feu sont à l' origine de milliers d' homicides qui auraient pu être évités simplement par une limitation de l' accès légal aux armes à feu.Mais on voit bien que la citoyenneté américaine préfère payer un lourd tribu avec chaque année une longue cohorte de victimes innocentes, un lourd tribu consenti et accepté au nom de la liberté de chaque individu de porter une arme.

Alors, chers amis, qui nous dit que nous n' entrons pas dans une nouvelle ère, où le terrorisme aveugle fera partie du paysage et sera accepté comme un tribut à payer pour la folie de certains hommes et dont il est impossible de venir complètement à bout ?

Quel futur nous attend ? Une dérive policière à outrance ou une forme de résignation et d' acceptation ?

Existe t' il une voie "sécurité-liberté" qui nous permette d' échapper à ces deux écueils ?

Repost 0
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 09:37

Bonjour les amis,

Bien que vivant à l' étranger et loin du drame qui a frappé la ville de Nice j' ai toujours autant de mal à émerger de ce cauchemar...

J' ai du mal à accepter des expressions du genre: " La vie reprend"...Non, la vie ne reprend pas.Il y a des enfoirés qui ont décidé de nous pourrir la vie sur notre belle planète , et pour l' instant, je n' entrevois pas de vraie solution...Je ne cesse de ruminer amèrement.

J' ai écouté les paroles du Président de la République venu nous expliquer qu' il allait faire appel aux forces de réserves de la gendarmerie.

Je ne crois plus du tout à cette stratégie, et pour une raison simple.

Ce sont les terroristes qui choisissent les cibles, le jour et l' heure.Et si un site est sécurisé, il leur suffit d' en choisir d' autres qui ne le sont pas...Ce n' est pas le choix qui manque.

Vivant en Espagne où nous avons été victime du plus terrible attentat qui soit sur le sol européen avec 190 victimes à Madrid le 11 Mars 2004, je ne peux m' empêcher de penser que les autorités espagnoles ont réagi différemment par rapport aux autorités françaises .Il n' y a pas eu d' état d' exception décrété ni de déploiement de forces armées sur tout le territoire.

Les espagnols qui ont l' expérience de la lutte contre le terrorisme avec l' ETA qui a fait des millers de victimes, ont préféré aborder le problème en renforçant les moyens de surveillance de la police et des services de sécurité et d' intelligence de l' Etat....mais sans gesticulations inutiles et spectaculaires qui ne rassurent pas spécialement le citoyen lambda qui comprend bien que les déploiements ostentatoires sont plus là pour la galerie qu' autre chose.

Ils n' ont pas fait l' honneur de donner aux terroristes un statut qu' ils ne méritent pas en changeant leurs habitudes ou en leur montrant que ceux-ci avaient réussi à créer un climat de guerre.

Le récent attentat de Nice semble être l' acte d' une personne isolée oeuvrant sous la franchise de Daesh.C' est probablement, à l' heure où j' écris ces lignes, un attentat d' inspiration islamique mais pas un attentat préparé par l' organisation criminelle...

Dans ce contexte, et considérant le profil de l' auteur de l' attentat, je ne comprends pas en quoi l' appel aux forces de réserve va changer quoi que ce soit à la donne initiale du problème posé.

Toute la sécurité va passer par la détection et le suivi des individus dangereux potentiellement capables de passer à l' acte.

Tout le problème à résoudre sera d' augmenter notre capacité d' anticipation, et nous comprenons bien que le cas de l'attentat de Nice était extrêmement difficile, pour ne pas dire impossible à prévoir.

J' aurais préféré entendre le Président de la République nous expliquer que l' Etat Français allait renforcer ses moyens de surveillance et de suivi d' individus suspects, et ses services d' intelligence comme l' on fait les espagnols.

Mais, franchement,je ne vois pas en quoi l' appel aux forces de réserves va amener quoi que ce soit de plus dans la prévention et la détection d' attentats commis par des loups solitaires.

Par contre les terroristes pourront considérer que cet appel aux forces de réserve est une forme de victoire .

Finalement, je vois bien les inconvénients de la décision du Président sans y voir de réel avantage.

Il serait peut-être temps de revenir à des choix comme ceux des espagnols et de concentrer nos forces sur le renfort des moyens mis à dispositions de nos services d' intelligence.J' imagine que la France a déjà consacré d' énormes moyens à cet aspect de la prévention mais c' est surtout celui-ci qu' il faut encore renforcer.

Lutte contre le terrorisme: l' exemple espagnol

PS:

Par ailleurs,et en marge du thème de ce billet,je crois que les imams wahabbistes ne sont pas complètement interdits en France car ils ne prêchent pas directement et ouvertement pour la violence, mais tout le monde sait bien que le wahabbisme qui vient d' Arabie Saoudite est la version la plus dure et la plus intolérante de l' islam.C' est en fait le dernier pas avant le passage à l' Islam radical.Il faudrait sans doute avoir une réflexion et prohiber l' expression de cette variante de l' Islam sur notre territoire.

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans nice attentats terrorisme
commenter cet article
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 07:52

Bonjour les amis,

Hier j' ai eu des frissons quand j' ai vu l' arrestion de Salah Abdeslam pratiquement en direct sur la télé espagnole.

Quel soulagement ! Mes pensées sont allées immédiatement vers tous les parents et amis des victimes qui vont pouvoir compléter un travail de deuil très difficile...La justice va pouvoir faire son travail...ouf !!!

Comment ne pas vous exprimer ma stupeur de voir que cette crevure s' était finalement réfugiée dans son quartier de Mollenbeek, un quartier hyper surveillé depuis des semaines.

On se souvient des populations musulmanes de Mollenbeek exaspérées par les nombreuses fouilles et perquisitions quasi quotidiennes.Je me souviens de ces femmes musulmanes révoltées et exaspérées par la présence policière exprimant leur mécontentement dans la rue.

J' aimerais pouvoir leur dire:

" Je comprends que vous soyez exaspérées de toute cette suspicion autour de votre communauté, mais vous devez voir VOTRE réalité en face.

Le monstre a vécu en votre sein durant plusieurs semaines protégé par de nombreux complices alors que votre quartier était le plus surveillé d' Europe.

Ça ne vous plait peut-être pas mais c' est la triste réalité qu' il faut voir en face.

On sait bien que l' immense majortité musulmane n' est pas radicale et ne demande qu' à vivre en paix mais c' est en son sein que s' abritent les intégristes les plus dangereux.

Vous devez comprendre que si votre communauté n' est pas en mesure de se débarrasser par elle-même de certains monstres qui lui portent un énorme préjudice , il appartient aux autorités policières de le faire...Que vous le vouliez, ou non, la récente arrestation d' Abdeslam démontre que la Police a eu raison de ne pas relâcher sa surveillance même si vous la considérez comme humiliante.

C' est la Police qui a eu raison...et pas vous .

Cessez de vous plaindre et de jouer les victimes.Si vous ne faites pas le ménage vous-même au sein de votre communauté,ne vous étonnez pas que d' autres viennent et le fassent à votre place..."

Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans terrorisme attentats de Paris
commenter cet article