Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 08:33

Bonjour les amis,

Après la défaite de la gauche qui ne sera pas présente au second tour des présidentielles, on est évidemment tenté de faire comme après une partie d' échecs perdue, une analyse post-mortem.

Défaite de la gauche: analyse post-mortem...

L' analyse post-mortem consiste à reprendre la partie depuis le début, de la refaire, d' analyser certaines phases de jeu, et d' en imaginer d' autres développements si d' autres options avaient été tentées.

Alors, je ne vais pas me lancer dans un tel exercice aussi difficile, mais j' aimerais reprendre au moins une phase de jeu importante dont personne ne parle plus et qui est sans doute le moment crucial où la gauche a définitivement perdu toute chance de participer à ce second tour.

Pas la peine de sortir sa calculatrice pour comprendre qu' une liste commune Hamon-Melenchon était la seule manière arithmétique de figurer au 2 ème tour ( 19%+ 7% = 26% même si je sais que les choses ne sont pas aussi simples et les reports pas aussi directs).

Hier j' écoutais Onfray rappeler cette simple évidence arithmétique qu' on a tous en tête, rappeler que Mitterrand a porté la gauche au pouvoir grâce au programme commun , une alliance qui allait  des radicaux de gauche jusqu' aux communistes.

Aujourd' hui, on ne peut que remettre en perspective l' incroyable manque de réalisme de ceux qui ont voulu porter la voix du peuple sous leur seul étendart,sous leur seule bannière, en pensant qu' elle franchirait le cap du 2 ème tour.

Comment ne pas voir dans leur égocentrisme, et dans leur irréalisme, une forme d' usurpation et de mystification vis à vis du peuple dont ils prétendaient défendre les intérêts ?

Prétendre aller jusqu' au bout de cette consultation en sachant parfaitement que l' état des rapports de forces ne le permettrait pas si on ne créait pas, au préalable, de larges confluences avec les alliés naturels se révèle aujourd' hui comme l' une des plus grosses arnaques intellectuelles et faute morale.

Ceux qui ont fait ce choix, et notamment Mélenchon ne prennent pas acte aujourd hui de leurs erreurs, ce que je comprends car ils sont déjà dans la bataille des législatives à venir.Ils vont continuer de nous entretenir dans leur mythe, mais l' électeur de gauche, lui, ne s' y trompe pas.

Il sait bien que c' est une gauche livrée aux intérêts partisans des appareils qui a été mise en échec, un échec prévisible...Qu' on ne s' étonne donc pas aujourd' hui de la défaite.Inutile de prendre ces mines défaites et frustrées.La gauche ne s' est jamais donnée les moyens d' y parvenir réellement.Elle s' est laissée porter par un discours qui l' a fait rêver, et dimanche la réalité est tombée dessus comme une chape de plomb.Sans union préalable, il n' y avait aucune chance de porter un projet  progressiste en avant.

Post-scriptum

Un deuxième point que j' aimerais aborder, en marge de cet article, ce sont les incroyables méfaits des discours anti-européens, anti-Maastricht, anti-Bruxelles, anti BCE, anti, anti, anti...

Le seul candidat anti-UE qui a tenu un discours cohérent c' est Asselineau qui plaidait pour une sortie pure et simple.C' était net, c' était clair, et c' était irréversible aussi.Pareil que pour le Brexit...

Les autres grands candidats qui ont tenu des discours souverainistes et anti-européens,  se sont TOUS ridiculisés à un moment ou à un autre par leur manque de crédibilité et de réalisme.Ils ont tous fait machine arrière pris au piège de leur propre discours.

Ils ont souvent parlé de manière arrogante comme si la France allait imposer à tous ses partenaires de nouvelles règles.Vu de l' étranger, ils nous ont souvent fait sourire.

Ils ont produit parfois des discours ridicules et bien peu modestes dans lesquels ils ont fait croire que la France,à elle seule, serait capable d' imposer des renégociations dont certaines par leur irréalisme font sourire.Quand Mélenchon dit que la BCE doit directement financer les dettes des pays,et appuyer son projet économique d' investissement de 270 milliards d' euros, on  a envie d' éclater de rire.La BCE n' a pas été créée pour ça...J' imagine la tête des responsables allemands ou hollandais qui auraient été obligés d' écouter ses requêtes durant ces fameuses négociations qu' il aurait provoquées, lui répondre comme à Varoufakis:

" Vous êtes sérieux, là ? Vous voulez qu' on vous réponde vraiment ? "

C' est finalement curieux les effets des discours contre l' Europe car ils permettent souvent dans un premier temps de créer un élan de sympathie pour un candidat, et finissent par se retourner contre lui par leur manque de crédibilité...La dernière qui vient de se prendre à ce même piège n' est ni plus, ni moins, que Marine Le Pen.

Celle-ci a besoin de capter le vote des personnes âgées.Or son discours contre l' euro les a effrayé, car c' est le 3 ème âge en France qui a de la thune...Et l' aventure, quand on parle de pognon, ça plait pas à ceux qui en ont...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

rosemar 26/04/2017 22:00

Je vois que tu as bien écouté la conférence de Michel Onfray que j'avais mise en lien dans mon article :

http://rosemar.over-blog.com/2017/04/la-grande-recreation-electorale-et-si-les-petits-candidats-n-etaient-que-des-marionnettes.html

Et je rajoute cet autre lien à 1 heure 5 minutes :

https://www.publicsenat.fr/emission/on-va-plus-loin/on-va-plus-loin-58122

Belle soirée, AJE

alea-jacta-est 26/04/2017 22:34

Oui j' ai écouté le lien mais surtout Onfray a agi comme un désinhibiteur, à savoir que ça fait longtemps que cette histoire de liste commune me turlupinait et lui ne fait que confirmer ce que nous devons être quelques millions à penser.Par ailleurs, la moindre des choses après un échec c' est d' analyser avec sincérité ce qui s' est passé.Et là,pour l' instant je vois des insoumis qui de mon point de vue sont en ce moment complètement à côté de leurs pompes( du coup je me demande s' il ne l' ont pas toujours été).
Par ailleurs, il y a un thème sur lequel je réfléchis beaucoup qui rapproche Iglesias de PODEMOS et Mélenchon ( Iglesias est venu soutenir Mélenchon à son dernier meeting).
Ce genre de personnages politiques comme Iglesias et Mélenchon sont nécessaires à un moment donné.Quand la social-démocratie fait trop de concessions et qu' elle a perdu sa vocation de parti de gauche, elle favorise l' émergence de nouvelles forces que je vois d' un très bon oeil.PODEMOS en Espagne, les insoumis en France...Mais il y a un virage historique à prendre à un moment donné pour ne pas être un simple parti d' opposition mais passer à une stratégie de conquête du pouvoir, qui passe forcément par un adoucissement de points de vue pour créer un projet commun contre la droite.En espagne, cela a échoué.PODEMOS n' a pas voté la confiance au gouvernement proposé par Pedro Sanchez le socialiste, et aujourd' hui le résultat c' est que la droite gouverne .
En France Mélenchon qui a vraiment incarné l' espoir mais sans une vraie stratégie adequate de conquête du pouvoir plombe les opportunités de la gauche, et la maintient dans une impasse.Tout ça pour dire que le paradoxe c' est que le personnage qui paraissait nécessaire pour provoquer un changement, peut se transformer en obstacle...
Merci pour cet autre lien que j' essaierai d' écouter dès que j' en aurai le temps
Bonne fin de soirée l' amie...

fatizo 26/04/2017 21:19

Difficile de jouer les visionnaires sur la recomposition de la gauche française.
Le front de gauche a fait une belle percée mais il en était dèja de même en 2012 avant de retomber un peu. ET puis que vaudrait cette alliance sans Mélenchon?
Il semble un peu seul comme leader et il n'est plus tout jeune.
Sa seule chance c'est une recomposition avec l'éclatement du PS et une fusion avec la gauche de la gauche de ce parti.
Pour le reste ils iront vers Macron.
A suivre.
Bonne soirée l'ami.

alea-jacta-est 26/04/2017 21:48

Voilà " l' analyse" de Corbières, le porte-parole !...plus nul et plus petit je meurs....
http://www.lcp.fr/afp/hamon-fabrique-le-pen-au-deuxieme-tour-pour-corbiere

alea-jacta-est 26/04/2017 21:41

Là je les écoute les insoumis et ils m' énervent beaucoup.Ils n' ont pas pris acte du résultats des urnes, et en sont même comme Alexis Corbières à reprocher à Hamon d' avoir permis l' arrivée du FN au 2 ème tour ! Que c' est petit, petit, c' est misérable...
Mélechon qui n' appelle pas à voter contre le front national, indigne...
Pour se relancer il faut déjà faire constat d' échec, et là ils en sont à 3 années lumière.Et en attendant ils alimentent des polémiques misérables sur l' attitude à tenir au 2 ème tour.Je décroche...Qu' ils aillent se faire voir...Quand je pense que j' aurais peut-être voté pour eux( si j' avais pu voter), je me dis que finalement je suis content de ne l' avoir pas fait.
Pour la suite et la recomposition de la gauche,on verra...mais c' est impossible de se reprojeter sans une analyse post-mortem sincère de ce qui a vraiment merdé.A savoir la stratégie d' union...et ce pour une raison simple: il n' y en avait aucune !
Bonne soirée l' ami

marie-cerise 26/04/2017 17:52

J'ai fait un commentaire mais il y a un truc qui s'affiche constamment "protection reCAPTCHA" qui bloque une partie du cadre et est trés gênant .... en cherchant à m'en débarrasser j'ai fait s'envoler mon message !!! Ceci dit j'ai été trés heureuse de te lire car depuis dimanche soir j'ai du mal à retrouver calme et sérénité ....!

alea-jacta-est 26/04/2017 18:52

C' est une véritable plaie cette protection captcha qui s' installe juste devant le texte qu' on édite.Il vaut mieux faire un copié avant d' envoyer le message au cas où il se perd.
Pour revenir à ces élections.Elles me perturbent beaucoup car j' avais plein de GROS doutes que je taisais car je me disais que ne vivant pas sur place je ne pouvais comprendre certains tenants et aboutissants..Mais hier, en écoutant Onfray il a justifié les pires suspicions que je nourrissais depuis longtemps ( sur Méluche ..et sur sur le rôle de Hollande dans le pìège maquiavélique tendu à la droite, mais aussi à son propre parti).
Mélenchon qui a été en dessous de tout le soir du dimanche et qui ne tire pas les leçons de l' échec porte d' un seul coup une responsabilité très lourde aussi...D' un seul coup on se refait tout le film, et on se dit qu' effectivement, y' a beaucoup de monde qui s' est fait rouler dans la farine...
Ma rébellion profonde se dirige d' abord et avant tout envers Mélenchon, et j' aurai sans doute l' occasion d' y revenir.Tu sais que Pablo Iglesias de PODEMOS est venu le soutenir lors du dernier meeting du vendredi ...Et bien, si Rajoy et la droite gouvernent en Espagne aujourd' hui c' est aussi à cause de l' intransigeance de cet Iglesias.Finalement Iglesias et Mélenchon se rejoignent bien tous les deux.Venus à priori pour sauver la classe ouvrière mais permettant au final aux forces libérales de gouverner...
Bonne fin de soirée l' amie

Présentation

  • : Le blog de alea-jacta-est
  • Le blog de alea-jacta-est
  • : Adepte du vieux dicton qui dit que c' est au pied du mur qu' on voit mieux le mur....
  • Contact

Recherche