Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 08:34

Bonjour les amis,

Les personnes qui comme moi travaillent dans l' enseignement sont bien placées pour observer certaines dérives sociales éducatives dont notamment UNE dont je vais vous parler aujourd' hui: l' hyper-paternité.

Comment pourrait-on la définir brièvement ? L' Hyper paternité c' est un mot qui résume le comportement de certains parents qui s' investissent tellement dans l' éducation de leurs enfants qu' ils en contrôlent et en supervisent les moindres détails. Ils interviennent dans tous les  aspects de leur vie scolaire et sociale.Ce sont des parents qui sont tellement obnubilés par la réussite et par la performance de leurs enfants qu' ils les sur-stimulent avec plein d' activités extrascolaires. Ils leurs organisent un emploi du temps hebdomadaire aussi dense et chargé que celui d' un cadre d' entreprise, et ils ne leurs laissent pas le temps de faire leur propre expérience sociale de la vie.

L' hyper-paternité ou quand les parents deviennent  LE problème...

L' hyper-paternité est donc une forme de perversion qui prétend modifier notre modèle éducatif en augmentant la charge d' attention des enfants et la charge de travail de leurs géniteurs.

Parmi les principaux comportements indicateurs d' hyperpaternité, objectifs et mesurables, on peut citer:

1: les parents qui surchargent l' emploi du temps d' activités extra-scolaires, et qui ensuite passent leur temps à les emmener de l' une à l' autre.Ce sont les "parents-chauffeurs".

Leurs enfants n' ont même plus le temps de se balader et de  " traîner" avec leurs copains...Or, ça aussi,ça fait partie de l' apprentissage de la vie.

2.Les parents qui épient et surveillent sans répit les activités de leur enfant, et qui restent pendant des heures avec le sandwich à la main dans le jardin public,en attendant que le petit chéri le termine...ce sont les parents-hélicoptères.

3. Les parents qui vont retirer du passage tous les obstacles qui pourraient freiner la progression de leur progéniture,...Ce sont les parents-chasse-neiges...

Les parents-chasse neige ne comprennent pas que l' apprentissage consiste justement en l' expérience personnelle de certaines difficultés.Le chemin est parfois plus important que le point d' arrivée, et eux voudraient brûler les étapes.

Prenons par exemple le thème des devoirs à la maison.Si un prof envoie un problème à la maison c' est que la résolution n' est pas immédiate, sinon ce ne serait pas un problème mais plutôt un exercice.Si l' élève le résout seul c' est parfait mais dans le cas contraire il faut considérer que l' échec est aussi une forme d' apprentissage.Ne pas tolérer cet échec et tenter de résoudre coûte que coûte, avec ou sans l' aide de quelqu' un, n' aide pas forcément l' enfant à surmonter la frustration, n' améliore pas son auto-estime, ni sa confiance en soi.

La résolution en classe dudit problème se fera sous la responsabilité du professeur, et il faut apprendre aussi  à lui faire confiance...C' est lui qui va aider chacun de ses élèves à avancer à son rythme vers la connaissance.

Je pourrais vous en parler pendant des heures, de ces parents qui, lorsqu' ils s' adressent au professeur, disent "nous" au lieu de "il", qui disent par exemple " Nous avons un examen d' histoire-Géo vendredi prochain " au lleu de " Mon fils a un examen d' histoire-géo vendredi prochain"...et qui croient que cette association-confusion va bénéficier à leur enfant.

.

 

L' hyper-paternité ou quand les parents deviennent  LE problème...

Par ailleurs, les hyper-parents ne savent pas être patients.Ils ne savent pas compter avec LE TEMPS, ils ne comprennent pas que l' expérience personnelle de l' enfant est réellement ce qui va lui permettre de construire de manière consistante l' ensemble de ses connaissances.

J' essaie souvent d' expliquer à ces parents que leurs enfants ne sont pas des clés USB dans lesquelles on peut insérer de manière définitive et immédiate un thème ou un concept qui prendra peut-être des semaines , voire des années à être assimilé.

Les hyper parents sont souvent en conflit avec les professeurs dont ils estiment qu' ils ne sont pas les plus à même de tirer le meilleur parti de la " génialité" de leur progéniture...Ils sont en conflit ou alors ils interviennent sans cesse: c' est à ça qu' on les reconnaît comme dirait Audiard !

Les hyper parents sont aussi le cauchemar des profs principaux.Il existe maintenant des nouveaux outils informatiques performants qui permettent d' échanger quotidiennement avec les familles, et les hyper parents BOMBARDENT les pauvres profs de messages intempestifs,,,des fois 3 ou 4 par jour..J' ai un collègue qui m' a montré un listing de messages d' une mère qu' il avait reçu en une semaine...ÇA DEVIENT PARFOIS LE DÉLIRE mes amis, le délire...C' est de justesse si elle ne lui envoie pas un message quand le gamin a perdu sa gomme !

Là, il faut savoir dire STOP; installer des garde-fous.De la même manière qu' un malade ne bombarde pas son médecin de SMS jour et nuit, un parent d' élève doit savoir faire preuve d' un peu de bon sens et de retenue. 

Ce que je dis est parfaitement politiquement INCORRECT et va à l' encontre de tout ce que nous demande le politique pour qui les relations avec la famille sont la clé de voûte de la réussite scolaire, et qui ne veut absolument pas voir les effets pervers de certains de ces outils informatiques.Communication avec les famille oui, mais pas 24 h sur 24...et plutôt dans un cadre préétabli, raisonnable et normalisé.

L' hyperpaternité est EPUISANTE: elle est épuisante pour les parents, pour les enfants et pour les enseignants aussi.

Comment sortir de cette spirale ?

C' est très très simple...et comme toujours il suffit de faire appel au bon sens populaire.

Les enfants n' ont pas besoin de parents hyper performants.NON, ils ont juste besoin de parents heureux qui vivent en harmonie et qui les font vivre dans un cadre stable dont les normes leur apporteront une tranquillité d' esprit nécessaire à une bonne réalisation de leurs activités.Voilà, ils ont juste besoin de ça...

Quand les parents s' investissent trop dans leur monde, ils deviennent NOCIFS...ils les empêchent de développer une personnalité confiante et équilibrée..

L' hyper-paternité ou quand les parents deviennent  LE problème...

PS: afin d' éviter tout malentendu ou toute critique parfaitement inutile, ne me faites pas dire ce que je n' ai jamais écrit.

Bien évidemment, les parents doivent superviser les activités de leurs enfants et doivent savoir les guider et les aider aussi...mais toujours , de manière subtile, en leur faisant confiance, et en leur laissant vivre le temps de l' enfance...et si vous n' ètes pas complètement convaincu, allez relire Pagnol ( dont le père était instit') et le récit de ses escapades dans les collines provençales avec son petit copain de l' époque...

Moi, personnellement,mon enfance et mes escapades c' était sur le Terril de Wallers-Arenberg et près de la mare à Goriot avec les copains...

Et ne me dites pas que¨" maintenant ce n' est plus possible parce que les temps ont changé, et que notre monde est plus dangereux ! ..."

 Non, il faut savoir réserver un vrai temps à l' enfance ! Il faut savoir foutre la paix aux gamins de temps en temps...y compris en 2017 !

PS Petite devinette à 1 euro:

Vous savez pourquoi les hyper-parents n' assistent pas, eux-aussi, aux cours de leurs enfants en s' installant au fond de la classe ?

<

<

<

<

je vous laisse réfléchir quelques instants

<

<

<

<

<

<

tic tac tic tac

<

<

<

<

Réponse:

parce que la LOI les en empêche...-)

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de alea-jacta-est
  • Le blog de alea-jacta-est
  • : Adepte du vieux dicton qui dit que c' est au pied du mur qu' on voit mieux le mur....
  • Contact

Recherche