Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 12:13

Bonjour les amis,

Les affaires de corruption se succèdent sans discontinuer en Espagne, et vous aurez noté que j' ai presque arrêté d' écrire pendant plusieurs mois sur ce sujet pour ne pas trop vous lasser d' une part, et parce que ce thème récurrent me sature aussi, d' autre part.

Mais aujourd' hui j' ai au moins un motif pour y revenir.Ce motif est dans le titre de mon article.

Hier le président de la fédération nationale  de football a été placé en détention provisoire sur ordre d' un juge.

 

Alors plusieurs remarques s' imposent.Nous étions jusque maintenant surtout habitués à des affaires qui éclaboussent le monde de la ligue professionnelle de football , les joueurs qui pratiquent l' évasion fiscale à grande échelle grâce à la complicité d' agents spécialisés dans la création de sociétés fantômes qui permettent d' échapper au fisc ( Ronaldo, Messi, etc...).

On était habitué aux cadres de certains clubs commettant des délits financiers,comme l' ex-président du Barça Sandro Rosell actuellement en prison pour blanchiment de capitaux, mais la fédération nationale avait jusqu' aujourd' hui réussi à échapper aux mailles des filets de la justice.

Je ne veux pas faire d' humour noir mais cette  anomalie paraissait suspecte et cette lacune est aujourd' hui réparée. Ouf ! C' en est presque rassurant ! Je veux dire "rassurant pour la justice" !

Et oui, la nature a horreur du vide.Or la fédération brasse de gros intérêts financiers également , et il semblait curieux , singulier et quasi inexplicable qu' elle soit restée en marge des problèmes de corruption qui affectent les autres secteurs lucratifs de la société et du sport.Là, on est rassuré.Tout est bien qui finit bien...

Finalement, et sans entrer dans les détails,il y a des éléments intangibles qu' on retrouve toujours dans toute affaire de corruption.

1." Là où il y a du fric il y a de la corruption " semble être une loi aussi sûre que celle de la gravité de Newton. Pas de risque qu' il y ait de gros scandales de corruption au sein de la fédération de badminton.

2. On voudrait souvent nous faire croire que la corruption est une affaire d' individualités malfaisantes et corrompues, mais rien n' est plus faux.La corruption s' appuie presque toujours sur des systèmes opaques et ne fonctionne jamais sans un réseau de complicités, de voix et d' appuis qu' il va falloir acheter.Elle va donc de paire avec un manque de transparence et de démocratie.Que ce soit Villar ou un autre qui ait commis des méfaits n' a aucune importance.Ce qui est important c' est que Villar ait pu faire son petit business pendant presque 30 ans sans être réellement inquiété.

Villar qui dort maintenant en prison a été a été réélu 8 fois président depuis 1988.

Evidemment, il sera présumé innocent tant qu' il n' y aura pas de condamnation ferme contre lui,mais ce qui est frappant  c' est le nombre de délits qui lui sont reprochés.L' ordonnance du juge qui l' a envoyé en prison préventive occupe 44 pages bien serrées !

Le juge n' aurait jamais mis Villar en prison s' il n' avait détecté de très graves irrégularités pour lesquelles celui-ci aura à l' avenir tout le temps et tout le loisir nécessaires pour organiser sa défense.

La chute de Villar met forcément la fédération nationale dans une situation très délicate car les délits reprochés à son président ne datent pas d' hier. 

Comment en est-on arrivé là ?

Combien de complicités ? Combien de votes achetés ?

Pourquoi ces pratiques qui ont  été dénoncées par certains depuis longtemps n' ont pas été saisies par la justice plus tôt ? Comment Villar arrivait-il toujours à se protéger malgré les accusations dont il était l' objet, malgré les polémiques créées par sa gestion ?

Villar avait de très mauvaises relations avec la presse qu' il accusait d' être malintentionnée à son égard. Aujourd' hui ce n' est plus la presse qui le met en accusation mais un juge, avec une liste de chefs d' inculpation longue comme le bras...

Là, ça devrait être la tempête parfaite au sein de la fédé, mais ce matin, j' entendais à la radio certains cadres faire le gros dos. Les vice-présidents territoriaux veulent croire encore en l' innocence de leur chef...ils attendent les prochaines décisions du juge pour s' exprimer....Il se disent "peinés et surpris".

Qu' on me permette d' être surpris de leur surprise !

je n' en dirai pas plus aujourd' hui pour ne pas enfreindre la loi.J' attendrai moi-aussi les décisions de justice pour dire tout ce que je pense de toute cette clique !

Et en attendant, je me contenterai de me satisfaire de voir que la justice est peut-être lente mais qu' elle fait son boulot.

C' est déjà ça, comme dit Souchon dans sa chanson.

 

 

 

 

 

Quand les mauvaises nouvelles deviennent presque rassurantes...

PS:Un dernier point hors-sujet qui ne me rend pas Villar particulièrement sympathique.Celui-ci avait été joueur de foot avant de devenir cadre de la fédé.

Et vous savez quelle a été l' action de jeu qui l' a rendu célèbre ?

Il était chargé de marquer Cruyff durant un match et il l' a fait d' une manière très particulière en lui fichant son poing dans la figure, et en l' envoyant au tapis...

C' est ici à 4 minutes 23 secondes sur le document vidéo

Comme dit l' un des personnages de Franquin dans son album idées noires:

" A chacun son caractère !...."

Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 13:39

Bonjour les amis,

Il y a quelques années de cela j' étais allé assister à un match de foot catégorie benjamin, et j' avais eu la très désagréable surprise de me retrouver à côté de certains parents de joueurs qui se sont comportés de la pire des manières.

D' abord, il faut dire qu' ils avaient déjà sifflé quelques bières  à la buvette du Stade avant le début du match.Certains d' entre eux étaient donc déjà " très chauds" sous les effets de l' alcool (euphémisme).

Quand le match a commencé, Ils ont tout de suite couvert l' arbitre sous une pluie d' insultes et  d' imprécations. 

Le comble, c' était aussi de les entendre gueuler des ordres de placement sur le terrain à leurs enfants qui allaient complètement à l' encontre des indications de leur coach...Aucun respect pour le travail de l' entraîneur !

Bref , c' était le délire...et je suis parti écoeuré sans attendre la fin du match...J' aime le foot mais je ne supporte pas les réactions irrespectueuses du public quand il y en a, et encore moins quand ce sont des enfants qui jouent..

J' imagine et j' espère qu' aujourd' hui de telles manifestations comme celle que je viens de décrire sont moins fréquentes qu' à l' époque des faits que je relate.

En ce moment, je vais plutôt voir les matchs de basket où jouent certains membres de ma famille, et c' est assez cool et respectueux ( enfin relativement cool...).

Mais aujourd' hui, après avoir vu sur le net une pancarte  adressée au public d' un stade, ça a fait tilt et ça m' a rappelé ce triste épisode de cette partie de foot pathétique que je n' ai pas oubliée.

Cette pancarte, pleine d' humour et de simple bon sens, la voici

Ces parents qu' il faut rééduquer parfois...

Cette pancarte, les amis, elle mériterait d' être installée dans tous les stades où se jouent ce genre de compétitions.

Et oui...Les éducateurs et les formateurs essaient de faire du bon boulot mais parfois c' est les parents qu' il faut rééduquer...

 

Ces parents qu' il faut rééduquer parfois...

PS: Hors-sujet

je profite de ce court billet pour vous faire une petite confidence.Parfois, lors de matchs importants, des amis ou connaissances m' invitent à venir le voir avec eux, et souvent, je décline poliment l' invitation...En effet, j' aime bien être dans le match ( complètement dans le match) sans qu' il y ait des éléments extérieurs ou des réactions qui me distraient...finalement j' aime bien voir une partie seul devant la télé ou avec mon fiston...et, en rediscuter plus tard tranquilos avec mon entourage.

Repost 0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 10:17

Bonjour les amis,

Roselyne Bachelot vient récemment de créer la polémique en faisant des déclarations au sujet du joueur de tennis Rafael Nadal qui ont agacé bon nombre d' espagnols.Voici ce qu' elle a dit sur une chaîne TV:

« On ne révèle pas les contrôles positifs (…). Simplement, on apprend curieusement qu’un joueur a une blessure qui le maintient des mois en dehors des courts. On sait à peu près que la fameuse blessure de Rafael Nadal qui a entraîné sept mois d’arrêt de compétition[en 2012-2013] est très certainement due à un contrôle positif. »
Pour en savoir plus allez sur ce lien:

http://www.lemonde.fr/tennis/article/2016/03/11/roselyne-bachelot-rafael-nadal-et-le-dopage_4881445_1616659.html#yw11tzU4d7zi0S3B.99

Il faut savoir qu' en Espagne, on commence à être un peu fatigué et saturé des accusations de tricherie venant de personnalités françaises, notamment Yannichk Noah accusant de manière ironique les ibères d' avoir trouvé la potion magique.

Je déplore qu' une ex-ministre des sports puisse répandre des rumeurs d' une telle gravité sur un joueur sans en avoir les preuves matérielles et tangibles.

Ce sont des accusations trop graves pour qu' elles puissent être " balancées à la légère".

Personne, et encore moins une responsable politique ne peut sous-entendre que tel ou tel joueur étranger a triché.Elle aurait pu parler de phénomènes suspects dans le monde du tennis mais en se gardant bien de donner un nom, et tout le monde aurait applaudi son parler-vrai.

Nadal , quant à lui, a réagi et va attaquer en diffamation l' ex-ministre qui fait semblant d' être surprise par l' écho qu' ont eu ses propos.

Quelle irresponsabilité !

A quoi s' attendait-elle ? Que pensait -elle ? Que ses propos seraient confinés dans l' hexagone ?

Roselyne Bachelot a commis une erreur grossière et vulgaire, inhabituelle chez une responsable de son rang.

Elle a confondu le fait de dénoncer des pratiques suspectes, ce qui est en soi louable, avec le fait qu' une responsable française de haut-rang ne peut accuser nommément un joueur étranger sans avoir la preuve de ses affirmations.Elle ne peut se répandre en rumeurs...

Elle confond le franc-parler et la sincérité avec le fait qu' elle ne peut porter atteinte de manière grave à une personne sans preuves tangibles et indiscutables.

Double zéro pour Roselyne.Tout le monde est présumé innocent jusqu' à ce que la justice démontre le contraire.Ce sont les bases fondamentales de n' importe quel Etat de Droit, et si on ne les respecte pas, ça devient la porte ouverte aux pires pires dérives populistes et démagogiques.

Elle a confondu un plateau de télé avec le bar des copains qui est au coin de la rue.

Et elle ne donne pas une saine image de notre pays où les supporters espagnols nous perçoivent comme des mauvais perdants qui veulent enlever du mérite aux champions étrangers ( le tout sans preuves...c' est le pompon !!!)...C' est très maladroit de sa part et on peut considérer que c' est une bourde qui va à l' encontre de la cause qu' elle prétend défendre.

Elle aurait pu être toute aussi convaincante sans accuser nommément Rafael Nadal ....Une responsable politique ne peut se convertir en colporteuse de ragots.Qu' une responsable française accuse un joueur sans preuves c' est déjà fort en soi, mais si en plus il s' agit d' un joueur étranger, ça frise l' inconscience car on va forcément lui prêter d' autres arrière-pensées.

Voici son SMS de réponse:

« Je suis flattée de l’intérêt porté à mes propos par M. Nadal. Je me suis simplement fait l’écho de commentaires tenus très largement dans le monde du tennis et de la presse. (…) Au-delà du cas particulier, il est maintenant avéré que des suspensions ou des arrêts de carrière prétendument pour raisons de santé ont servi à masquer des contrôles antidopage positifs en accord entre les joueurs, leur entourage et les autorités du tennis. Il est à espérer que les déclarations de Mme Sharapova ouvrent une nouvelle ère marquée par la transparence dans un sport magnifique, mais dans lequel les enjeux financiers ont été à l’origine de bien des tentations. »

Elle tente de se justifier de manière pathétique en utilisant l' affaire Sharapova comme paravent et ne fait que s' enfoncer davantage.Personne ne critique sa dénonciation des mauvaises pratiques dans le monde du tennis mais simplement le fait qu' elle ait donné un nom sans preuves réelles.

Je ne suis pas spécialiste de tennis mais j' aime beaucoup le jeu d' échecs.

Et il y a une règle numéro 1 quand on joue aux échecs.On ne mène jamais une attaque si elle n' est pas soigneusement préparée car, dans le cas contraire, vous allez donner à votre adversaire l' occasion de vous répondre et de vous contre-attaquer intelligemment.Ça vaut aussi pour la politique...

Quand Roselyne dérappe...
Repost 0
Published by alea-jacta-est - dans sport tennis dopage
commenter cet article