Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 décembre 2014 4 25 /12 /décembre /2014 10:34

Bonjour les amis,

Je me réveille après cette nuit de Réveillon qui restera comme un des bons souvenirs de l' année 2014.

La famille réunie au grand complet et un bon moment de convivialité notamment avec les jeunes générations...

A mon tour de partager un des moments de cette soirée avec vous:hier nous avons chanté et dansé sur cette chanson.

Je ne suis pas un fan d' Enrique Iglesias, mais pour mettre de l' ambiance dans une fête de famille, c' est plutôt pas mal...

 

 

 

Bon Noël à toutes et à tous...kisses from Spain

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 22:55

Bonsoir les amis,


En cette veille de réveillon je ressens un besoin irrésistible de faire une trêve notamment avec le climat politico-social particulièrement délétère en ce moment...


Alors rien de tel qu'  OSS 117 pour retrouver sourire, optimisme béat et confiance en soi !

Rappellez-vous cette scène...Dujardin qui propose une trêve...On dit toujours qu' il faut avoir le bon goût de ne pas rire de ses propres plaisanteries....oui c' est vrai, sauf si on s' appelle Noël et que la plaisanterie est tellement ENOOOORME qu' on finit par rire de bon coeur avec cet abruti brillant qu' est OSS 117.

 

 

 

 

Bon Réveillon à toutes et à tous

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 14:48

Bonjour les amis,

Je me prépare à aller chanter dans moins de 2 heures notre programme de Noël dans une résidence pour personnes âgées.

La dernière occasion pour nous de nous corriger et de faire les dernières mises au point avant notre concert à l' Église.

Cette année nous avons comme toujours introduit de nouvelles pièces à notre répertoire, et par ailleurs nous allons reprendre  PUER NATUS IN BETHLEHEM,une cantate de Bach que nous avions déjà interprété par le passé  mais cette fois-ci, nous le ferons avec de nouveaux arrangements.

Début seul des sopranos et ensuite Choeur complet et quatuor ( soprane-tenor-contralte-basse) en alternance.

Voici donc interprété par un autre choeur cette version que nous allons chanter toute à l' heure: nous le ferons  sur le même tempo afin de maintenir le caractère  allègre.... sans aucun lyrisme car là, c' est du baroque). 

 


 

 

 

Voici les paroles...Qui a dit que le latin était une langue morte ? 

Bon dimanche les amis

 

Puer natus in Bethlehem, Alleluia.

Unde gaudet Jerusalem. Alleluia.
Hic jacet in præsepio, Alleluia.
Qui regnat sine termino. Alleluia.
Cognovit bos et asinus, Alleluia.
Quod puer erat Dominus. Alleluia.
Reges de Sabâ veniunt, Alleluia.
Aurum, thus, myrrham offerunt. Alleluia.
Intrantes domum invicem, Alleluia.
Novum salutant principem. Alleluia.
De matre natus virgine, Alleluia.
Sine virili semine; Alleluia.
Sine serpentis vulnere, Alleluia.
De nostro venit sanguine; Alleluia.
In carne nobis similis, Alleluia.
Peccato sed dissimilis; Alleluia.
Ut redderet nos homines, Alleluia.
Deo et sibi similes. Alleluia.
In hoc natali gaudio, Alleluia.
Benedicamus Domino: Alleluia.
Laudetur sancta Trinitas, Alleluia.
Deo dicamus gratias. Alleluia.

 

Petite traduction anglaise pour les non-latinistes comme moi..

 

A Child is born in Bethlehem;
Exult for joy, Jerusalem! Alleluia.
There, in a manger lowly, lies. Alleluia.
He who reigns above the skies. Alleluia.
The ox and ass in neighbouring stall. Alleluia.
See in that Child the Lord of all. Alleluia.
And kingly pilgrims, long foretold. Alleluia.
From East bring incense, myrrh, and gold, Alleluia.
And enter with their offerings. Alleluia.
To hail the new-born King of Kings. Alleluia.
He comes, a maiden mother's Son. Alleluia.
Yet earthly father hath He none; Alleluia.
And, from the serpent's poison free. Alleluia.
He owned our blood and pedigree. Alleluia.
Our feeble flesh and His the same. Alleluia.
Our sinless kinsman He became, Alleluia.
That we, from deadly thrall set free. Alleluia.
Like Him, and so like God, should be. Alleluia.
Come then, and on this natal day. Alleluia.
Rejoice before the Lord and pray. Alleluia.
And to the Holy One in Three. Alleluia.
Give praise and thanks eternally. Alleluia.


 

Voici la version nouvelle que nous avons chanté

 

escanear0001.jpg

 

Et ici la partition à 4 voix

escanear0002.jpg

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 12:12

Toujours dans le registre des reprises, il y a une chanson des Stones qui a été reinterprétée plus de 50 000 fois.

Disons que ça a été l' hymne de toute une génération ( c' est pas laurent Voulzy qui me contredira...)

 

 

 

Voici deux reprises vraiment intéressantes:


D' abord TRITONS qui reprend le thème sur autre tempo vraiment cool et de manière plus acoustique...un banjo vient s' adjoindre puis les cuivres pour donner au final une orchestration très convaincante...j' adore.

Vous pouvez vous la jouer chez vous tranquilos sur votre guitare sèche...

 

 

 

Et puis une version assez rigolote ( presque parodique) de DEVO qui date des années 80 très dans l' esprit de ces années là...une interprétation un peu " allumée"...

 

 

Et puisque l' on parle de reprises prestigieuses, j' ai eu l' occasion de voir Joe Cocker sur scène au Poliedro de Caracas en 1977 et il nous a bien évidemment interprété cette chanson des Beatles...souvenirs...souvenirs...

 

 

Je n' étais pas à Woodstock ( en 69 j' avais 11 ans) mais au moins j' ai eu droit à une interprétation en direct live par Maître Joe en personne !....


Bon Lundi les amis


PS: Hors-sujet voici notre concert du 10 Octobre 2014 pour une association caritative qui fait un travail semblable aux restos du coeur et qui s' appelle CARITAS.


La prise de son est très médiocre à cause de la reverbération...Heureusement dans l' Eglise ça sonnait bien mieux que ce que l' on entend sur les vidéos ! 

 

à 3: 31 SI A DEU PLAU...traduction catalane d' un chant romantique allemand

à 7:04  WALDESNACHT de Brahms interprété en allemand 

A la 19 ème minute vour pourrez entendre GABRIEL'S OBOE de la MISSION ( là on plane avec les anges...).

à 22:29 quelqu' un qui a oublié son portable

à 22:50 Rosadora fait le premier solo de sa vie sur OVER THE RAINBOW...Bravo Rosadora ! Elle a un sacré coffre !


 

En 2 ème partie

à 4:25 une chanson traditionnelle galicienne O VOSO GALO COMADRE... très allègre !!!  

à 7:40 TE QUIERO que j' aime beaucoup, un chant de liberté

à 19:40 CANTARES Une chanson de Joan Manuel Serrat sur un magnifique poème d' Antonio Machado mort en exil en France :avec ce vers qui est toute une leçon de vie"   Caminando se hace el camino"

à 25:00 on termine sur un chant Zoulou SIYAHAMBA

Voila, ça a l' air de rien mais ça demande du boulot tout ça .

 

                                                                                                          

       

Voici pour les hispanophones comme l' ami L' hatem les paroles de CANTARES le poème de MACHADO

 

Todo pasa y todo queda,

pero lo nuestro es pasar,

pasar haciendo caminos,

caminos sobre la mar.


I

Nunca perseguí la gloria,

ni dejar en la memoria

de los hombres mi canción;

yo amo los mundos sutiles,

ingrávidos y gentiles

como pompas de jabón.

Me gusta verlos pintarse

de sol y grana, volar

bajo el cielo azul, temblar

súbitamente y quebrarse.

Nunca perseguí la gloria.


XXIX

Caminante, son tus huellas

el camino, y nada más;

caminante, no hay camino,

se hace camino al andar.

Al andar se hace camino,

y al volver la vista atrás

se ve la senda que nunca

se ha de volver a pisar.

Caminante, no hay camino,

sino estelas en la mar.


El resto de las estrofas pertenece a Serrat, pero se incluyen en ellas los dos versos de Machado antes mencionados (aquí en letra cursiva).


Hace algún tiempo, en ese lugar

donde hoy los bosques se visten de espinos,

se oyó la voz de un poeta gritar:

caminante, no hay camino,

se hace camino al andar,

golpe a golpe, verso a verso.


Murió el poeta lejos del hogar,

le cubre el polvo de un país vecino.

Al alejarse le vieron llorar,

caminante, no hay camino,

se hace camino al andar,

golpe a golpe, verso a verso.


Cuando el jilguero no puede cantar,

cuando el poeta es un peregrino,

cuando de nada nos sirve rezar,

caminante, no hay camino,

se hace camino al andar,

golpe a golpe, verso a verso.

golpe a golpe, verso a verso.

 

golpe a golpe, verso a verso.




Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 10:27

Bonjour les amis,

J' ai droit à un petit pont de 3 jours grâce à l' immaculée conception et j' en profite pour réécouter des trucs que j' ai aimé et pas oublié.

Souvent on entend des reprises de chansons célèbres et, en ce qui concerne certains artistes comme Brel ou Ferré ça frise parfois ( mais pas toujours) le sacrilège ( par exemple Lalanne chantant du Brel...au secours...).En effet ces interprètes ont une personnalité si forte, si marquée que leurs oeuvres ont acquis un caractère presque définitif.Qui oserait chanter Amsterdam ?...il y a bien eu David Bowie qui a apporté sa touche personnelle.C' est bien ce qu' il fait mais disons que ça reste une reprise.


 

Pareil pour Nina Simone qui est une immense artiste...sa voix magnifique...son accent anglo-saxon ...l' émotion est au rendez-vous.


 

Comme toujours il y a des exceptions à la règle.Ecoutons d' abord ce thème connu de Brel:

 

 

Et voici maintenant une version anglo-saxonne  de Terry Jacks qui amène une nouvelle orchestration vraiment interessante du thème et que n' ai pas oublié.

 

 

 

Mais parfois on entend des oeuvres originales qui ne sont pas complètement abouties ( je n' ose pas dire qu' elles sont bâclées) et quelqu' un a eu la bonne idée de les reprendre ( voire de les améliorer).

Ecoutons d' abord cet original de Dylan:

 

 

 

 

Bon c' est pas mal, mais on pourrait franchement passer à côté.

Voici maintenant la version de Manfred Mann ( artiste injustement méconnu et ignoré par de nombreux amateurs de rock)

Et là mes amis, ça me met la chair de poule ! Même encore aujourd' hui...


 

Une intro galactique somptueuse..la voix superbe...un des plus beaux solos de guitare de l' histoire du rock qui me fait décoller très raide et me fait planer à 10000 mètres...une reprise au synthé ...les choeurs qui reviennent...je pleure d' émotion...

L' art de Dylan est transcendé et porté au firmament de la musique !

Merci Monsieur Manfred !


Bon lundi les amis


PS: il y a évidemment plein d'autres exemples et j' en remets une petite couche gratuite.

Voici un original...un très beau thème très bien interprété par Marvin Gaye avec des arrangements un peu sirupeux à " la sauce violons"....


 

Voici maintenant une version rock que j' adore avec la voix plus âpre de John Forgety...cette version là me fait planer...je suis complètement dedans...le leitmotiv tourne dans ma tête de manière obsédante...super solo à la gratte...vraiment génial ce Creedence !

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 18:43

Bonjour les amis,

le 4 Décembre 1993 nous laissait à l' âge de 52 ans Frank Zappa, victime d' un cancer de la prostate.

C' était un musicien,producteur et un compositeur complètement iconoclaste qui pouvait mêler dans ses oeuvres des éléments de musique contemporaine, de jazz, de rythm and blues, de rock, bref, tout ce que la planète a pu produire musicalement au XX ème siècle...tout cela en ajoutant son grain de sel à lui, la "Frank Zappa's touch".

C' était aussi une personnalité hors du commun ( une espèce de Gainsbourg à l' américaine) qui aimait manier l' humour, l' ironie et parfois la satire féroce.Il aimait fustiger la bien-pensance américaine et la censure.

Moi je ne comprenais pas tous ses textes mais mes copines anglaises des années 70, Vicky et Allison, étaient complètement écroulées de rire en écoutant certaines paroles de chanson pleines de sous-entendus comme par exemple Pyjama people

 

 

Zappa était un gros bosseur, il travaillait énormément en studio...Il avait la réputation d' avoir un caractère de cochon ce qui faisait que certaines collaborations artistiques tournaient court rapidement." Dehors de mon studio...j' ai dit dehors !! "

Il avait réussi à travailler avec Pierre Boulez: c' est sans doute l' une des rares fois où une pointure prestigieuse de la musique contemporaine avait désiré collaborer avec quelqu' un venant du jazz-rock.Rencontre musicale aussi étonnante qu' improbable...deux mondes habituellement faits pour s' ignorer selon les propres mots de Boulez...

Moi j' ai vu Zappa sur scène au Forest national de Bruxelles à l' époque du LP Zoot Allures fin des années 70.Un concert en 2 sets bien différents: une partie où Zappa jouait les chefs d' orchestre, et puis une autre où il a empoigné sa guitare et s' est lancé dans un set ininterrompu avec pleins de citations musicales où il parodiait au passage Dylan , Deep purple, Cat Stevens,etc...

Moi ma période préférée de Zappa c' est celle où il se produisait avec les Mothers of invention.L' album ONE SIZE FITS ALL est tout simplement génial de bout en bout.

 

 

 

Voici Inca Roads en public...quelle mise en scène...!!! Quelle conjonction de talents.

 

 

 

 

La carrière de Zappa a sans cesse évolué...c' est quelqu' un qui a permis aussi la révélation d' autres artistes plus jeunes que lui.

A propos  de sa musique et de ses compositions, voila ce qu' on peut lire dans la wikipédia.

 

Les polyrythmes sont la superposition de divisions différentes d'un même temps, ou d'un même groupe de temps. Ainsi, en binaire, le temps se divise en 2, 4, 8, 16, etc. En ternaire, en 3, 6, 12, etc. Cela est totalement conventionnel, et la musique (jusqu'à la fin du xixe siècle au moins) repose là-dessus pour la musique dite « savante » ; la musique populaire ne divise guère autrement. Mais on peut vouloir jouer cinq, ou sept, etc., notes sur un même temps, et de manière régulière (c'est-à-dire en divisant le temps par cinq ou sept). Zappa le fait abondamment. C'est même l'une des marques de fabrique de ses mélodies. L'une de ses plus célèbres compositions, la Black Page, fait une très grande utilisation des polyrythmes. Cela peut atteindre une redoutable complexité. Exemple : Get Whitey (sur l'album The Yellow Shark) : la rythmique de base est en 9/4 ; elle peut donc se diviser en 18 croches, ou 36 doubles-croches, etc. À un moment, la mesure se divise en 23 croches (c'est donc du 23/8) et la mélodie se répand en doubles croches pointées principalement, ce qui augmente la complexité rythmique du morceau. Ce n'est pas pour rien que Zappa utilisait son Synclavier, qui pouvait jouer tout et n'importe quoi. En fait, à ce niveau-là, c'est comme si la mélodie se jouait à un tempo très différent de la rythmique.

 

Pour moi il fait partie de ceux qui ont marqué leur temps et qui ont apporté quelquechose à l' histoire de la musique.Le cancer l' a emporté mais si ça n' avait pas été le cas , sûr qu' il aurait continué d' évoluer, d' innover tout comme Miles Davis ( que j' ai vu aussi sur scène)...Pour des artistes comme lui, la musique est un puits sans fond dont on n' a jamais vraiment fini de faire le tour...

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 12:48

Bonjour les amis,

Je viens d' apprendre avec surprise que la Finlande avait décidé de mettre fin à l' apprentissage obligatoire de l' écriture cursive.

C' est une information qui ne passera pas inaperçu dans le monde de l' enseignement car la Finlande fait partie des pays considérés comme pionniers en matière d' éducation et, par ailleurs, ses élèves affichent toujours d' excellents résultats dans les tests Pisa qui classent les performances scolaires des différents pays de l' OCDE.

Il s' agirait non pas de supprimer l' écriture manuscrite en faveur de celle du clavier mais plutôt d' abandonner les lettres cursives qui s' enlacent l' une à l' autre et d' apprendre aux élèves une écriture simplifiée en utilisant les caractères droits d' imprimerie.

Difficile de ne pas y voir l' évolution inéluctable d' une société qui succombe à la digitalisation de l' écriture et qui fait la part belle à l' économie pour privilégier la simple optimisation mécanique.Une société qui tourne le dos à l' esthétique et aussi à l' acquisition de compétences psychomotrices très fines.Une société qui, sans vouloir tomber dans les gros clichés, " robotise" et normalise la production des élèves.

Sans vouloir non plus jouer les anciens combattants des pleins et des déliés de mon enfance avec nos plumes sergent major trempées dans l' encre violette de nos encriers d' antan, on ne peut que regretter la fin de ce qui faisait de notre langage manuscrit une expression profonde de notre personnalité.

dictee1_bentolila.jpg

 

Ecrire devenait peu à peu un art.Notre écriture évoluait avec le temps après un long apprentissage jusqu' à prendre peu à peu une forme adulte et définitive...

 

Voici par exemple deux extraits manuscrits tirés de l' album BERLIN de Lou Reed

berlin-musicians.jpg

 

 

lou100_2030.jpg

 

Lou Reed était un artiste complet, y compris dans sa façon d' écrire.

Ecrire à la main exprime aussi notre humeur du moment...écriture rageuse et forte dans les moments de colères ou de tensions...plus sereine dans les moments de plénitude et d' harmonie.

Il semblerait donc que la calligraphie ne soit plus réservée à l' avenir qu' au monde des esthètes.Elle risque de devenir une discipline faisant partie des arts plastiques et ne serait plus étudiée et pratiquée que dans cette matière....

En France, il y a pour l' instant un consensus pour préserver l' apprentissage de l' écriture cursive, mais pour combien de temps encore car, comme toutes les mauvaises idées basées sur l' optimisation des acquisitions, elles finissent toujours par atterrir tôt ou tard dans votre assiette...Espérons donc que l' exemple de la Finlande ne fera pas école !

Et vous, ami lecteur, que pensez-vous de cette évolution ? Êtes-vous en faveur d' une simplification de l' écriture manuscrite ? Considerez-vous que cet enseignement nécessite de très nombreuses heures apprentissage qui pourraient être utilisées à des fins plus " instructives" ?

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 10:43

Bonjour les amis,

Vous savez tous que je suis assez friand de parodies et de pastiches surtout lorsque ceux qui les réalisent ont presque autant de talent que leurs modèles originaux.

En voici une que j' adore vraiment de Dudley Moore, humoriste anglais trop tôt disparu.J' ai commencé des études de piano très tardivement, et bien évidemment, avant de m' y mettre j' avais écouté religieusement les sonates de Beethoven, notamment les plus connues, la sonate au clair de lune, la pathétique,etc...

Voici donc un exercice hilarant dans lequel Moore, reprend un thème populaire hyperconnu ( celui du film " Le pont de la rivière Kwai") et l' harmonise à la manière de Beethoven en utilisant toute la palette de formes stylistiques et harmoniques du grand génie de la musique....y compris, une fin qui n' en finit jamais d' en finir...absolument irrésistible ! 

       

 

Comme vous pouvez l' imaginer, pour arriver à faire une telle parodie, il faut un excellent niveau technique qui n' est pas à la portée du premier venu.En fait Moore était un virtuose et aussi un grand musicien de jazz...comme c' est souvent le cas,les grands humoristes restent très modestes et ont énormément travaillé pour présenter des numéros qui ont l' air facile...

Voici un autre pastiche très réussi également où cette fois-ci Moore passe à la moulinette l' opéra de 4 sous: pas facile après ça d' écouter sérieusement les oeuvres de Kurt Weill et de Benjamin Britten...

Je n' ai pas pu l' insérer dans mon billet et voici donc le lien ICI  pour le voir et l' écouter dans son intégralité.Tout simplement savoureux surtout si vous avez entendu les pièces originales...

 

Cette semaine mon amie Bibou m' a envoyé une parodie du" Carmen" de Bizet interprété par Anne Roumanoff.Je ne suis pas un inconditionnel de Roumanoff mais cette fois-ci sa parodie m' a franchement bien fait rigolé, el le propre Georges Bizet n' aurait sans doute pas renié cette belle mise en scène chantée sur le thème de " la fin du crédit facile"...OLÉ Anne !!! OLÉ OLÉ !!!


 

 

Je terminerai ce petit billet en rappellant que les plus grands créateurs, avant de devenir des innovateurs, ont été capables de parodier leurs prédecesseurs, tout comme le montre le film AMADEUS de Milos Forman...

 

 

 

A la fin du film on voit Mozart rire franchement des parodies de ses propres oeuvres, complètement pastichées et massacrées...Et oui, génie et humour vont bien ensemble même si parfois c' est de l' humour caca-boudin !

 

 

 

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 19:16

Bonjour les amis,

Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer une photo-montage que j' aime bien.Voici comment serait Los Angeles si on y posait délicatement la comète Tchouri !


fotos85.jpg

 

Voilà qui nous permet de nous faire une petite idée de cet objet à notre échelle !

Je ne peux m' empêcher d' imaginer les belles escalades que pourraient faire les californiens pendant le Week-end...les sauts en parapentes ou en ailes deltas,les balades en ULM...

J' imagine une version 2014 du film HOTEL DU NORD avec Louis Jouvet excédé disant qu' il va faire un petit tour pour prendre l' air et changer de comète...et Arletty de lui répondre:

" Comète ?...comète ?...Est-ce que j' ai une gueule de comète ? "

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article
23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 12:21

Bonjour les amis,

Je vous livre 2 ou 3 trucs en vrac.

Cette semaine la duchesse de Alba a rejoint son créateur.

Elle avait 12 ou 14 titres de " Grande d' Espagne" et le protocole indiquait que si elle devait croiser la reine d' Angleterre, c' est celle-ci qui aurait dû s' incliner devant la duchesse car elle avait davantage de titres de noblesse qu' elle.

Elle était propriétaire d' immenses propriétés latifundiaires en Andalousie et je ne suis pas sûr que tous les travailleurs agricoles aient versé une petite larme (en effet elle avait traité de "locos" ,de fous et de vauriens, certains représentants du syndicat agricole qui s'étaient opposés à l' attribution d' une médaille honorifique de la communauté andalouse).

Bon, là je n' ai pas choisi les pires photos...

 

duquesa-alabapic.jpg

 

 

duquesa-alba-efe--644x362.jpg

Voici une image éloquente de La Chapelle ardente dans la cathédrale de Séville

duquesa-capilla-portada.jpg

 

Cette semaine, c' était le 3 ème anniversaire du gouvernement Rajoy.Aucune envie de m' étendre sur le sujet si ce n' est de vous rappeller qu' il n' a tenu aucune de ses promesses d' amélioration sociale et que bien évidemment il ne songe pas un seul instant à démissionner...rdv dans 8 mois quand le peuple parlera...

CR_847414_rajoy.jpg

 

 

Petite traduction de l' affiche: "  Parfois la meilleure décision consiste à n' en prendre aucune..."

Mariano semble utiliser cet adage dans l' affaire catalane avec le succès que l' on sait...par contre sur le terrain économique et social il a pris des décisions dont certaines d' entre elles comme la privatisation des soins aura un effet difficilement réversible.

je terminerai avec l' histoire du PETIT NICOLAS, un jeune imposteur qui fait beaucoup parler de lui et qui fait rire toute l' Espagne...le voici en photo le jour de l' investiture du Roi Felipe,ou à côté d' Aznar ou près d' Ana Botella, maire de Madrid...En fait, on le retrouve partout à côté des personnages de droite les plus influents de la péninsule..

nicolas141023082903 pequeno nicolas espana 640x360 facebook

 

 

 


 

nicoaznar1413550907_840993_1413559060_noticia_fotograma.jpg

 

nico-bot1413585548501.jpg

 

Voici un extrait d' article du Figaro:

À Madrid

Mégalomane champion de l'esbroufe ou apprenti espion dévoyé? Difficile de démêler le vrai du faux dans la biographie incroyable, et pourtant courte, de Francisco Nicolas Gomez-Iglesias. Cet étudiant en droit issu d'une famille modeste, âgé de 20 ans mais à qui on en donnerait 15, a été arrêté la semaine dernière à Madrid par la police des polices. Au menu des accusations: escroquerie, usurpation d'identité, faux et usage de faux. Les révélations de la presse dessinent le portrait d'un affairiste en herbe qui côtoyait les plus grands, reproduisait ou singeait leur mode de vie et, selon les enquêteurs, tentait de les utiliser pour faire fructifier son carnet d'adresses… et son patrimoine. «Le petit Nicolas», comme l'ont surnommé les médias, aurait soutiré 25.000 euros à un entrepreneur en guise de commission immobilière. Mais le patron, qui ne se considère pas lésé, n'a pas porté plainte.

Chauffeurs, garde du corps et policiers municipaux

Son album de photos est le plus beau CV de Gomez-Iglesias. Ici, un selfie avec un grand patron. Là, une photo de lui attablé à côté de José Maria Aznar, l'ex-chef du gouvernement et figure tutélaire de la droite espagnole. Des responsables syndicaux, des ministres, la maire de Madrid, l'ex-présidente de la région… à croire que toute l'élite espagnole se bousculait pour prendre la pause à ses côtés. Sans compter la consécration: sa révérence devant Felipe VI, accompagnée d'un sourire jubilatoire, lors de la réception privée qu'avait donnée le roi d'Espagne à l'issue de sa proclamation.

Mythomane ou sincère, Francisco Nicolas aime ébahir ses interlocuteurs, qu'il recevait parfois «chez lui», dans un pavillon de quatre étages appartenant en réalité au prince Kyril de Bulgarie. Parmi ceux qu'il a convaincus, Miguel Bernad, président de l'association Manos Limpias, qui a porté plainte pour corruption contre l'infante Cristina - la sœur cadette de Felipe VI - et son mari, Inaki Urdangarin. Joint par téléphone, Bernad dit avoir reçu le jeune homme «une quinzaine de fois». Le «petit Nicolas» arrivait avec «chauffeur, garde du corps et toute la panoplie officielle». La mairie de Madrid a reconnu que deux policiers municipaux l'ont accompagné lors d'un déplacement en Galice et a ouvert une enquête.

Le jeune homme, qui affirme travailler pour le Centre national d'intelligence (CNI, l'agence d'espionnage espagnole) sur instruction du gouvernement, entend négocier un retrait de la plainte contre l'infante. «Il avait l'intelligence et le comportement d'un homme de 40 ans», décrit Bernad. Pour prouver ses responsabilités, Gomez-Iglesias cite le contenu de conversations téléphoniques de Bernad, qu'il dit espionné par la police catalane. Il prétend aussi recevoir les appels de personnalités politiques… dont Juan Carlos! Les avocats du «pequeno Nicolas» - dont on ignore l'origine des rémunérations - ont expliqué que leur client a fondu en larmes lorsque le procureur a réclamé son placement en détention provisoire. La juge l'a laissé en liberté en attendant son procès.

 

 

 

En fait le PETIT NICOLAS est une parfaite métaphore de l' Espagne pour toute une jeunesse qui fait des études mais qui ne trouve pas d' emploi.Nicolas, lui, a compris que dans ce pays, les relations et les influences valent bien plus que n' importe quel CV et que c' est la seule façon de se frayer un chemin dans cette société décadente et corrompue...Rien que pour ça il faudrait lui ériger une petite statue, au petit Nicolas...Il a compris que c' était plus malin d' entrer très jeune,et encore ado imberbe, dans la fondation de Jose Maria Aznar FAES , et de se constituer un solide agenda que d' entreprendre un long cursus universitaire qui ne ferait de lui qu' un chômeur diplômé de plus.

Le PETIT NICOLAS fait grincer des dents la droite qui s' est fait bluffer et donne une belle occasion à l' opposition de dénoncer les dérives d' une société où les valeurs ne sont ni le mérite ni la compétence...Une société où il y a de moins en moins de fonctionnaires dans les institutions ( mairies, députations, etc..) et où ceux-ci sont remplacés par des personnes " de confiance", nommées au doigt et à l' oeil, des lèches-bottes dont le seul mérite est d' être le petit copain de..., ou le fils de...

Il y avait, et il y a encore en Espagne une vraie fonction publique de qualité mais l' arrivée de la nouvelle droite, là aussi, risque de commettre des dégâts irréversibles...

 

PS: qui n' a rien à voir..Je viens de voir le LOUP DE WALL STREET...Vraiment ça décoiffe ! Le monde hyper allumé et quasi hystérique des brokers est assez hallucinant.Scorcese signe un grand film et arrive encore à me surprendre...Le pire c' est que je suis allé jeter un coup d' oeil sur les mémoires de Jordan Belfort ( confirmées par l' agent du FBI qui l' a filé pendant plus de 10 ans) et le film éxagère à peine...la scène la plus drôle: c' est quand Di Caprio raconte qu' il a réussi à ramener la Lamborghini sans une égratignure, et que plus tard on voit dans quel état il l' a ramenée...La scène la plus chaude ( euh...il y en a beaucoup mais l' apparition de Margot Robbie dans le plus simple appareil restera une belle scène d' anthologie du cinéma...la photographie est parfaite...l' image a de quoi faire tomber la langue du spectateur sur ses godasses comme celle du loup de Tex Avery ! ) Jean Dujardin a un rôle secondaire savoureux...

481334634_002_123_238lo.jpg

PS nº 2: j' ai réussi à mettre dans un même papier une photo de la duchesse d' Alba et une de Margot Robbie..cherchez l' erreur !

PS nº3: Je rigole parce que sur le site des "anciens du post" mon article apparaît avec la photo de la duchesse avec la " tête tranchée"...décidément les sites français ( fidèles à la tradition) ne peuvent s' empêcher de "raccourcir un peu" les aristos...

Repost 0
Published by alea-jacta-est
commenter cet article